Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Bouillonnement d’idées sur la fiscalité !

Bouillonnement d’idées sur la fiscalité !

Nous assistons à l’heure actuelle à des grandes manoeuvres sur la fiscalité en Europe.

Pour plusieurs raisons. D’abord parce que l’Europe a une ambition affichée d’harmoniser les fiscalités dans tous les pays de l’Union européenne pour éviter les distorsions de concurrence entre ses différents membres. A dire vrai, ce principe d’harmonisation entre pays européens ne donne pas l’impression d’être un moteur très puissant de changement. Même si de-ci, de-là, des manifestations ou des protestations comme celles des routiers rappellent que l’harmonisation de la fiscalité indirecte (la TVA) ou de celle des produits pétroliers serait la bienvenue pour éviter que certaines professions ne subissent des concurrences biaisées venant de pays dont les conditions fiscales sont plus favorables.

Une autre raison tient à la philosophie plus ou moins libérale qui inspire les sytèmes de taxation dans les différents pays européens. D’un côté, il y a les pays très contrôlés, très administratifs et d’un haut niveau de développement, comme la France, qui ont bâti des systèmes de taxes directes très sophistiqués, mais compliqués à appliquer et dissuasifs pour certaines classes de la société, malheureusement les entrepreneurs. C’est le résultat d’un choix de politique fiscale de redistribution des richesses qui peut avoir des aspects confiscatoires ou du moins être ressenti comme tel.

Dans la même Europe nous trouvons, d’un autre côté, des pays de la "Vieille Europe" plus libéraux d’inspiration, comme la Grande-Bretagne et ceux de la "Jeune Europe", pays de l’est en particulier, qui n’ont pas de tradition fiscale de par leur histoire communiste , qui sont en grand besoin de développement, et donc qui sont attirés par les systèmes de taxation susceptibles de favoriser l’entrepreneuriat. Vous vous doutez que les approches de ces deux catégories de pays ne peuvent être qu’assez éloignées.

Ces pays de la "Jeune Europe" semblent être des adeptes de la "Flat Tax", c’est-à-dire de l’impôt sur le revenu à un seul niveau assez bas, par exemple 10 ou 12pct sur la totalité de vos revenus déclarés. Très facile à appliquer, peu administratif, ce système d’impôt sur les revenus a surtout l’avantage que les entrepreneurs, ceux qui contribuent à un développement rapide du pays, voient immédiatement leurs efforts récompensés avec une taxation minimale des augmentations de revenus qu’ils engrangent d’une année sur l’autre du fait du développement de leurs affaires. Et les pousse donc à poursuivre leurs efforts de développement pour le plus grand bien de l’emploi.

C’est évidemment une philosophie très éloignée du système français où ces entrepreneurs, que l’on désigne parfois sous le vocable de "nouveaux riches", vont voir l’augmentation de leurs revenus d’une année sur l’autre tomber au contraire dans des tranches d’imposition de 50pct et plus. Comme le dirait Monsieur Ducros, pourquoi donc se décarcasser à faire progresser ses affaires- et l’emploi qui va toujours avec- si l’Etat vous confisque la moitié de ce que vous allez y gagner, en prenant tous les risques ? Surtout que vous avez parfois l’impression, dans la société française, que vous volez ce que vous gagnez...

La "flat tax" pure et dure, dans son concept, ne comprend qu’un seul niveau de taxation. Il y a déjà des formules intermédiaires à deux ou trois niveaux de taxation pour essayer de profiter des avantages des deux systèmes. Le "futur" ministre des Finances allemand, si Angela Merkel et la CDU/CSU passent aux prochaines élections allemandes, prévoit ainsi un système à trois étages,15pct au-dessus de 8000 euros de revenus annuels, 20 pct et 25pct maximum au-delà de 20 000 euros par an.

Vous comprenez mieux maintenant d’où sort la réforme de Dominique de Villepin. Elle est en droite ligne de cette nouvelle philosophie, sans oser néanmoins aller très loin, à la française en quelque sorte. D’ailleurs le document qui l’a inspirée, qui est un rapport du Conseil d’Analyse Economique intitulé "Croissance équitable et Concurrence fiscale", suggérait trois tranches de taux de l’impôt sur le revenu, 0pct jusqu’à 10 000 ?,12pct de 10 à 50 000 ? et 27pct au-delà de 50 000 ?.

Un troisième débat sur la fiscalité en Europe est celui qui a été suscité par le Premier ministre belge Monsieur Verofstadt (cf mon message du 15/03/05), et porte sur la balance entre la fiscalité du travail et la fiscalité indirecte sur la consommation, c’est- à-dire la TVA. Ce débat est lié aux problèmes de compétitivité de l’industrie européenne dont on sait qu’ils sont liés au coût très élevé du travail en France, en Allemagne ou ailleurs. Il consiste à constater qu’il vaudrait mieux diminuer la fiscalité du travail et augmenter celle de la consommation. Pour l’argumentaire détaillé ,voir mon message précédent ci- dessus mais en gros la diminution du coût du travail abaisserait nos prix de revient, qui deviendraient plus compétitifs, tandis que l’augmentation de la TVA rendrait au contraire moins compétitifs les prix des produits importés auxquels elle s’applique. Double effet positif donc pour l’économie. Une opposition idéologique de principe des socialistes (français en tous cas) qui n’aiment pas la TVA, qui s’applique davantage aux pauvres qu’aux riches, mais notons que DSK lors de l’Université d’été du PS a publiquement indiqué un revirement possible de sa part.

Toujours en Allemagne, dans le cadre de la campagne pour les législatives, Angela Merkel et la CDU/CSU ont déjà annoncé un passage du taux de TVA de 16 à 18pct, et en même temps une baisse des cotisations chômage de 6.5pct à 4.5 pour application fin 2005. Sur ce sujet en France, rien de nouveau en gestation pour l’instant, mais il m’étonnerait fort que cette idée ne soit pas à l’étude.

Bouillonnement d’idées donc sur les taxes en ce moment, dans le but d’améliorer tout ce qui peut être favorable à la compétitivité, au développement et donc à l’emploi. A suivre avec attention, car l’avenir de l’Europe en dépend un peu...


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • (---.---.20.198) 19 décembre 2005 19:13

    « Flat Tax » : un taxe moderne ?

    A titre d’info, ce système était en vigueur sous la monarchie française aux XVII et XVIII siècles. Ca portait des noms moins anglo-saxo : le vingtième puis le dixième


    • GHYAT KHADIJA (---.---.218.195) 25 février 2006 11:38

      Maroc Ait Melloul 25/02/2006 De KHADIJA GHYAT Tel : 0021276400686/0021248246404/0021266847365 /fax 0021248246266 Email : khadija_ghyat@hotmail.fr ghyat_khadija@yahoo.fr Adresse : boit postal 626 code : 80150 AIT MELLOUL MAROC GHYAT KHADIJA A : son excellence.

      Objet : demande et pétition d’aide du fonds de solidarité.pour mieux vivre

      EXCELLENCE. Le soussigné a l’honneur de solliciter au près de vous pour m’aider individuel ou personnellement d’une petite somme ; pour aller a l’amecques ,acheter une toute petite appartement une voiture occasion. J’ai 48 ans, en effet, je viens de perdes mes parents mes tantes mes oncles : je connais actuellement des graves difficultés financières.j’ai 3 grands enfants au lycée EXCELLENCE dans l’espoir d’une réponse favorable de votre part que dieu vous bénisse, votre Epouse votre grande famille, le peuple ainsi que tous vos employés. Et voilà mon numéro de compte : chez (poste du Maroc : CCP n 650069X Boite postal 626 code : 80150 ait melloul Maroc.)Ou par western union où a madame GHYAT KHADIJA BANQUE C I H MON numéro de compte 9961848231001200 Banque230 Ville 780 Clé 07

      Et grand merci  : KHADIJA GHYAT 24/02/2006 من السيدة خديجة غياط سيدة متزوجة عمري 48 سنة لي 3ابناء سناء 17 سنة احمد 16 سنة و عبد الله15 سنة/ مؤمنة بالله محترمة عفيفة طاهرة ملتزمة اعمل مدرسة عربي صف ابتدائي مند 25سنة واملي في الله ان احج الى بيت الله الحرام هدا العام ان شاء الله وان اجري عملية جراحية على ادنايا لانهما متقوبتا الطبلة لهدا اخواني في الله من اراد تواب الدنيا والاخرة ان يشملني بعطفه وحنانه ويتبنى وضعيتي بحجز تدكرة الطائرة من المغرب الى الديار المقدسة او بارسال مصاريف تغطية الحج والعمرة لي ولاحد اولادي والله في عون العبد مادام العبد في عون اخيه واليكم كل بياناتي اما نة ان تساعدوني كل بما سخاه الله

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès