Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Bretagne : plan de soutien conjoncturel pour problèmes structurels

Bretagne : plan de soutien conjoncturel pour problèmes structurels

Devant la montée des licenciements et des faillites, mercredi, le gouvernement a annoncé un plan d’aide de 15 millions pour la Bretagne, où la filière agro-alimentaire est particulièrement touchée par une concurrence déloyale. Une réponse d’affichage qui ne règle rien aux problèmes structurels de la filière.

Des problèmes structurels
 
Les problèmes de la filière agro-alimentaire ne sont pas récents. Les céréaliers s’en tirent bien aujourd’hui du fait du haut niveau des prix mondiaux. Mais en revanche, le reste de la filière souffre de prix souvent trop faibles en France pour permettre aux agriculteurs de gagner leur vie. De plus, nous affrontons de plus en plus la concurrence déloyale de l’Allemagne. En effet, notre voisin d’outre-Rhin dispose de deux armes majeures, bien décryptées par François Lenglet  : l’absence de SMIC et l’emploi d’immigrés rémunérés 3 à 5 euros par heure, quand le SMIC horaire est de 10 euros en France.
 
Bref, notre voisin d’outre-Rhin nous taille des croupières sur certaines filières, notamment la filière porcine, qui est une spécialité de la Bretagne, comme l’a expliqué François Lenglet sur RTL. La France, qui était le 2ème exportateur mondial de produits agricoles et le 1er en Europe, est tombé au 5ème rang mondial, derrière les Pays-Bas et l’Allemagne. Mais du coup, il est clair que nos problèmes sont structurels et ne vont pas se régler demain car l’avantage coût de l’Allemagne (mais aussi des pays de l’Est) ne va pas disparaître. Les faillites risquent donc de continuer dans les années à venir.
 
Des réponses conjoncturelles

Du coup, le plan du gouvernement apparaît pour ce qu’il est. Les manifestations de la filière ne pouvant pas rester sans réponse, le Premier Ministre a été contraint d’annoncer quelque chose. Mais ce plan est totalement dérisoire. Les 15 millions ne sont pas du tout à la hauteur des enjeux : pas moins de 2500 emplois ont été perdus dans la filière, sans compter tous les agriculteurs qui souffrent en silence… En outre, en général, cet argent n’est qu’un prêt, qui doit être remboursé, repoussant les difficultés au lieu de les résoudre. Enfin, le destin de l’abattoir Gad semble encore très incertain.

Passons sur la question de la réduction de 50% de l’écotaxe poids-lourds et l’exclusion de la route nationale 164. Même si la filière a besoin d’être aidée, tout ceci reste dans une logique ubuesque où l’on multiplie les taxes tout en créant d’innombrables exemptions. La priorité aujourd’hui devrait être de permettre à la filière agro-alimentaire et aux agriculteurs de vivre de leur travail, quitte à imposer des prix minimums dans le pays et restreindre les importations venues d’Allemagne. Ici, le gouvernement ne s’attaque pas aux causes du mal mais aux conséquences, laissant pourrir la situation pour la filière.

Encore une fois, et comme sous Nicolas Sarkozy, l’équipe au pouvoir surfe sur l’actualité. Elle bouge en annonçant un plan dérisoire qui ne fera qu’apporter temporairement une petite bouffée d’oxygène à la filière. Mais sur le fond, elle ne résoud rien à la concurrence déloyale qu’elle affronte.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.12/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Loatse Loatse 19 octobre 2013 14:35

    Monsieur Pinsolle,

    Ce n’est pas à coup de subvention, même si celles ci peuvent temporairement reculer la chute de ces entreprises, que nous règleront le problème effectivement..

    Mais je vais finir par croire que le problème en l’état est bien utile à nos politiques y compris à vous pour nous démontrer l’incompétence de vos adversaires à inverser le processus et récolter ainsi des adhésions..

    Les français peuvent dés à présent faire face et remédier à cette concurrence déloyale en privilégiant les produits du terroir breton (et autres produits nationaux) plutôt que ceux provenant à moindre coût de l’espace européen (notion vague qui inclut le porc de roumanie transformé en allemagne et entreposé en france avant de finir dans nos assiettes)

    S’ils ne font pas cet effort, bientôt ils n’auront plus le choix économiquement parlant et ne pourront plus acheter le moindre produit alimentaire à son juste coût..

    M’enfin vaut mieux les caresser dans le sens du poil vos hypothétiques futurs électeurs en les déresponsabilisant et en leur désignant un bouc émissaire comme unique responsable de leurs malheurs... leur donner ce qu’ils veulent entendre..

    Pendant ce temps là, ceux sans qui nous allons manger de la merde, se suicident au rythme d’ un agriculteur tous les deux jours.. !!!

    Un drame qui devrait occuper la une de nos médias écrits et télévisés..

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/10/10/20002-20131010ARTFIG00432-le-suicide-troisieme-cause-de-deces-chez-les-agriculteurs.php

    Vous ne pouvez l’ignorer, c’est le peuple qui soutient la nation.. qui par ses choix de consommation contribue à l’équilibre de son économie ou la pousse à péricliter... quelques soient les « ruses » de la concurrence..

    Les allemands auraient torts de se gêner.. puisque en France c’est « chacun pour soi » et qu’y règne la règle du consumérisme au moindre coût quitte à rogner sur la marge du moindre petit vendeur pour épater le voisin.. On appele même cela « l’achat malin »..

    Vous dire si on nous prend pour des cons.. alors un peu plus un peu moins.. Il ne vous reste plus qu’à surfer sur la vague






    • christophe nicolas christophe nicolas 19 octobre 2013 17:43

      1 Qui vend de l’agroalimentaire ?

      Les grandes surfaces

      2 Qui importe la m... de Chine, des pays à bas coûts, fait de la délocalisation ?

      Les grandes surfaces

      3 Qui fait de telles marges qu’ils n’ont pas besoin de la bourses ?

      Certains groupes de grandes surfaces

      4 Qui est forcément à l’origine de ce qui semble être « une punition » de la Bretagne ?

      Les granges surfaces

      5 Que craignent les grandes surfaces ?

      La fin du commerce mondial de la honte... des bénéfices... de la ruine d’une partie de notre industrie. Eux leur truc c’est le commerce

      6 Pourquoi la Bretagne ?

      Il est prophétisé que c’est par la Bretagne que commencera la reconquête de l’autonomie Française parce que Dieu l’aime bien...

      Conclusion : les grands groupes de commerce sont des maquereaux... je rigole mais c’est vrai qu’ils ont bien participé à une certaine désindustialisation. Ce serait bien qu’ils fassent l’inverse... En cas de fermeture des frontière, on se retrouverait sans chaussette et sans slip... Je suis sur qu’il y a quelques spécialistes indépendants qui peuvent nous décrire la réalité de ce commerce, les conséquences, les pouvoirs, les flux de marchandises, etc... Il faut décortiquer tout cela et le mettre sur la place publique pour en avoir une idée juste.

      Il paraît qu’il y a du chômage. On pourrait produire certaines choses chez nous. Je me souviens des treillis de l’armée, le tissu était increvable... Je crois que le déficit de nos échanges avec la chine est de 20 Milliard d’euros en 2009.

      Bravo les politiques... Bravo.... Intelligent...... Je pense qu’en cas de mouvement social, on vous enverra en chine pour comprendre . On applaudit tous la réal politik à la Française....


      • christophe nicolas christophe nicolas 19 octobre 2013 18:04

        Je complète,

        Les hommes d’affaires, sont les hommes d’affaires, il faut les mettre en situation qui leur permette de remettre des usines. Ils feront des efforts mais ils ne vont pas se suicider.

        Il faut récréer les conditions par la protection parce que par la compétitivité, il vaut mieux laisser tomber. On peux exiger une réciprocité raisonnable dans les échanges. Je vous rappelle qu’ils sont communistes en face.... donc ils maîtrisent leur économie, eux ils planifient, ils font du Colbertisme parce qu’ils ne sont pas cons les chinois.

        Je voudrais savoir ce qu’on fume dans les fac d’économie... de la Mare-Jeanne... Non, j’ai compris, vous faites comme en science physique, la marche au hasard des molécules, tout ça... Vous croyez avoir compris.... Vous savez, ce sont de grands enfants les scientifiques, ils aiment bien les joujous qui coûtent des milliards et rechercher des trucs qui n’existent pas. Je vais vous dire un secret, les filles comprennent que dalle mais sont toujours admiratives des grands esprits... Vous m’avez compris...


        • christophe nicolas christophe nicolas 19 octobre 2013 18:37

          Je ne parle pas de vous mesdames les scientifiques mais de la jeune actrice qui à 10 ans de moins que vous... Je voudrais vous expliquer que les modèles économiques sont du copié/collé de théories physiques mais que les particules sont considérées indiscernables en physique de Boltzmann, ce qui n’est pas le cas des êtres humains. La science n’est pas figée beaucoup de choses vont changer alors il faut être réaliste en économie et se redonner la frontière comme un outil. Si l’Europe ne défend pas ses membres par la frontière, il faudra l’enterrer sans état d’âme, ni plus, ni moins. Les traités, il suffit de les déchirer et de les envoyer à Angela, en lui disant « souviens toi de la théorie de l’intrication », je vous expliquerais un jour...

          Les échanges ne peuvent pas être libre échangiste, je voudrais voir votre tête si votre fille chérie reviens à la maison en disant. Papa, Maman j’ai une grande nouvelle, je suis libre échangiste et je pars en Chine parce qu’il n’y a pas assez de filles... Merde, tous les connards de la terre vont passer sur votre fille...

          Et bien c’est ce que font vos hommes politiques avec le job de votre fille.... Quoi ! Vous allez pleurer sur votre casserole « made in china ». Vous préférez votre casserole à votre fille...


          • smilodon smilodon 19 octobre 2013 23:36

            Charentais d’origine, je sais que je viens de ce « pays » !... Pour lequel je garde un profond respect !... Même si les « vendéens » sont notre socle commun !... Venant d’eux vers nous !... Une « transition » historique..... Mais tous de ce sol, dès le départ !..Y’a chez nous tous du sang breton !... De la « trame » !...Et ils me font mal au coeur tous ces gens qui défendent autant qu’ils peuvent leur boulot et leurs vies !.... Ca oui, c’est du réel, pas des phrases de « politologues » !.. Du vécu, du « vivant » !... Je me sens tellement proche de ces « gens » !.... Frère de sang !.... Frère de combat !... Charentais, descendant de bretons, sans aucun doute !.... L’esprit de la « côte » !....... Y’a des valeurs chez nous, vous avez pas idée !.... J’aime leur combat !.. Cette manière de mourir fièrement !... C’est pas rien !... J’aime la Bretagne, pays de résistance !.... Je me sens de là-bas, même si né plus bas !... Cette musique, cet esprit, cette âme !...... C’est chez moi là-bas !..... Autant qu’ici !.... Va falloir que je découvre enfin ce pays qui m’attire tant depuis si longtemps !... Cette BRETAGNE éternelle !.... Moi, le charentais !.....Landais d’adoption... Adishatz.


            • iris 20 octobre 2013 21:12

              il ya pleins de régions aussi sinistrées qu’en bretagne et qui perdent des habitants....
               aussi il y a eu licenciements désinsdustrialisation...sans subventions


              • Klisthène 2017 Kxyz 21 octobre 2013 10:41

                mr pinsolle vous oubliez la seulet unique cause de cette crise le productivisme dont le capitalisme a besoin pour qu ’une poignée encaissent les bénéfices avec l aide des gouvernants en place. Car enfin les producteurs dont vous parlez vous semblez ignorez comment ils travaillent..ils sont de simples sous traitants dune mal bouffe désastreuse pour tout le monde ..oui certains choisissent finalement la mort pour eux même piégés par ce système mortifère pour tous ..
                il faut refonder une agriculture paysanne dans notre pays aux mille terroirs , il faut que les subventions de bruxelle favorisent le « bio raisonné » et enfin repenser la filière agro alimentaire car tout de même pensez vous nous consommateurs qu ’ après les scandales des farines animale la vache folle et enfin celle du trafic de viande de cheval on va acheter leur m en barquette..
                les politicards sont bien naifs..nous consommateurs on a repris notre destin alimentaire en main .pas besoin de ces charlatans boni menteurs..il parait selon note préféctorale qu ’ils redoutent les prochaines élections..
                An douar so kozh med n’eo ket sod ..
                La terre est vieille mais elle n’est pas folle
                les bretons savent affronter les tempêtes..


                • ecolittoral ecolittoral 21 octobre 2013 16:11

                  J’ai trainé avec mon grand père derrière le cheval dans des champs de labours !

                  Aujourd’hui, mes oncles, tantes, cousins, cousines ont détruit les terres, empoisonnés les eaux. Ils ont « bouffé » les plus petits pour construire leurs usines à 1000, 1500 cochons, leurs valises de traitements vétérinaires, des camions de tourteau des USA et du Brésil. Rasés les talus, les bois, asséchés, nivelés, stérilisés, eutrophisés...

                  C’est (c’’était) dans les côtes d’Armor, pas très loin de Saint Brieuc !!!

                  ILS N’ONT QUE CE QU’ILS MERITENT.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès