Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ce qu’il faut savoir sur les soldes

Ce qu’il faut savoir sur les soldes

Les soldes, moment clé de nos sociétés de l’hyper-consommation. Un peu d’histoire avant de vous livrer quelques conseils pour bien réussir vos achats et éviter les arnaques.

soldes.gifAvant de vous lister quelques conseils pour réussir vos soldes et éviter les arnaques les plus classiques, revenons un peu sur l’histoire des soldes. Jusqu’au XIXe, la vente de produits manufacturés suit un schéma très classique : une demande, une offre, un prix généralement négocié, et tout le monde est supposé être satisfait de l’échange. Il y a évidemment des "rabais" en cas de mévente, mais rien de comparable à nos périodes de soldes qui focalisent 2 fois l’an la fièvre consumériste de nos sociétés. A titre d’illustration, ce sont en 2 mois plus du tiers du chiffres d’affaires de l’année que réalisent les commerçants !

C’est en 1830 qu’ouvre le premier grand magasin parisien, Le Petit Saint-Thomas, bien avant l’ouverture du Bon Marché en 1852 et celle du Printemps en 1865. Simon Mannoury, son fondateur, innove dans la vente, en mettant en place des ventes à distance, un système de prix fixe et clairement affiché... et l’organisation des premiers soldes ! Il s’agissait de liquider les invendus de la saison passée à coup de prix cassés. Les premières lois qui encadrent ces rabais organisés datent du début du siècle, mais c’est en 1991 puis en 1997 que la "norme" des 2 x 6 semaines par an s’installe. La mise en place du système des soldes est fort bien décrit pour le cas de la Belgique à cet endroit, on y voit bien le mécanisme visant à réduire les stocks tout en préservant le paysage commercial.

Quels conseils maintenant pour bien réussir ses soldes 2009 ? Voici quelques pistes suggérées par le Figaro.

  • Le repérage : facile, il vous suffit d’aller voir dans le magasin les articles que vous achèteriez en soldes. Le commerçant n’a le droit de solder des articles que si ils sont dans les rayons depuis un mois.
  • Le prix : il doit être indiqué clairement, d’une part le prix de référence, ou d’origine, puis le prix soldé. S’il y a plusieurs démarques, il y aura autant de prix affichés.
  • Vice caché : le commerçant est dans l’obligation de vous reprendre l’article en cas de "vice caché" de fabrication, quand vous vous apercevez après coup qu’il y a un défaut de fabrication non apparent.
  • Ni repris ni échangé : Le magasin doit afficher clairement sa politique. En principe, les articles soldés ne sont pas repris ou échangés. Mais cela doit figurer clairement dans le magasin ou sur le ticket de caisse.
  • Vente en ligne  : les soldes s’appliquent de la même manière, avec en plus les contraintes de la vente à distance : droit de rétractation maintenu (dans un délai de 7 jours après réception et à vos frais), sauf CD, DVD ouverts et voyages.


Voilà de quoi profiter des rabais sereinement ! Car cette année, 58% des Français attendent cette période pour faire leurs achats, crise oblige. On devrait pouvoir trouver dès la première semaine des offres de -50 à -70%, des taux que l’on trouve habituellement en fin de soldes : les commerçants ont un gros stock d’invendus sur les bras, et il leur faut de l’argent frais pour acheter les collections d’été !

Luc, Consommaction.


Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • homosapiens homosapiens 7 janvier 2009 15:52

    Bonne idée d’article, je comptais en faire un sur le sujet.

    J’ai bien apprécié le coté historique et vos conseils pratiques.

    Quant aux soldes elles mêmes je n’apprécie plus du tout.
    Ca pousse la ménagère à se jeter encore plus sur des trucs inutiles la plupart du temps.
    On se bouscule, se dispute même parfois pour le denier sac XYW...c’est ridicule.
    Meme à 60 € au lieu de 120€, ca fait toujours 60€ de moins dans votre poche, et même si c’est une bonne affaire, était-ce si indispensable que cela.
    Nos fringues sont elles si minables qu’elles ne tiennent pas un an ?

    L’autre jour dans un magasin je vois un lot complet de "tendeurs" en promo, du genre 5€ les 40 tendeurs...
    Eberlué devant la faiblesse du prix j’attrape mécaniquement l’objet, avec le sentiment presque fier
    d’être en train de faire une affaire, sauf qu’au bout du rayon je l’ai reposé car même à 5 € qu’est ce que je vais en faire ? En plus en cherchant bien je suis sur d’en avoir déja..
    Bref, l’exemple peut faire rire, mais pour moi les soldes c’est un peu ce principe mais appliquer en
    masse, "venez vite achetez tout et n’importe quoi .....parce que c’est pas cher", et pas "parceque vous en avez besoin".
    Comme vous le soulignez le C.A. généré à ces périodes là est important et donc vital pour le commerce.
    Or à mes yeux un commerce se doit d’etre rentable sans cela, et les vrais soldes un moyen d’écouler une fin de série...A present c’est un automatisme planifié et abracadabradantesque de procédures perverses
    pour le consommateur. On se solde les fringues d’hiver alors qu’il commence juste !

    Moi je n’irais pas. Mais je comprends que ceux qui ont eu la patience d’attendre pour acheter des choses
    dont ils ont réellement besoin profitent de ce moment. Ce qui m’exaspère c’est ceux qui vont acheter, juste pour le plaisir d’acheter.


    • anny paule 7 janvier 2009 17:37

      Intéressant, surtout l’aspect "historique des soldes"...d’autant que les chaines radio (à la solde de ceux qui soldent ???) ne parlent que de ça depuis plus d’une semaine et incitent les gens à la "frénésie d’achats" compulsifs !

      En ce qui me concerne, mon budget étant limité, et mon goût des "belles choses" affirmé, depuis bien des années, j’ai pratiqué un repérage de ce dont j’avais besoin et qui pouvait être conforme à mes goûts, avant la période des soldes, pour savoir si je m’offrirais ou non ce que je cherchais à un prix correct, une fois les soldes lancés. Je suis souvent rentrée sans rien avoir acheté, par contre, je précise que je ne m’habille ou ne me chausse que lors des soldes.
      Je me suis souvent questionnée sur la marge des commerçants qui, vendant à - 50% et parfois -75%, ne pouvaient y perdre... Les soldes sont peut-être un moment où on se fait moins "pigeonner" que d’habitude ! 
      Seulement moins !
      A "consommer" avec une extrême modération !


      • didlead 7 janvier 2009 23:13

        Un site utile pour trouver les produits en solde : http://www.a-vos-soldes.fr/ 1er moteur de recherche de produits soldés


        • ARMINIUS ARMINIUS 8 janvier 2009 08:22

          Pour complèter l’historique, vous auriez pu parler d’Aristide Boucicaut, fondateur "du Bon Marché" et inventeur des "soldes" et de la "semaine du blanc" qui lui fut inspiré en regardant tomber la neige (authentique). A part ça, je suis d’accord pour la mise en garde contre les les fausses soldes, créées spécialement pour l’aubaine. Par contre, si vous ne l’aviez pas remarqué, le petit commerce n’existe pratiquement plus, les boutiques que vous fréquentez n’ont plus rien à voir avec celles de "papa" : elles sont l’outil de grandes marques qui, en ayant délocalisé(au prix de destructions d’emploi massives), se permettent des marges doubles voir triples par rapport au commerce traditionnel d’autrefois.En achetant en solde vous payez le prix à peu près normal, donc ne vous en privez pas ! ce n’est pas une raison pour acheter plus que nécessaire et attention à la qualité : acheter une marque n’en est plus gage, pour exemple : une chemise Lacoste vous" faisait"autrefois au moins 10 ans, soyez heureux si elle vous fait aujourd’hui plus de quatre ans....


          • lucdelporte lucdelporte 8 janvier 2009 16:12

            Merci pour vos commentaires,

            Effectivement, on peut se poser la question des marges le reste de l’année (car les soldes ne sont pas des ventes à pertes)... il y a bien toujours des promotions en cours, les "semaines en or", la "quinzaine à -20%"... Résultat, il faut quand même mieux profiter des soldes pour avoir un prix "normal".
            Pour la qualité des vêtements, j’en parlais il y peu dans ce post-ci, avec notamment l’invention du concept de "malfringue"... bonne année quand même !
            Luc.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès