Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ce que dit la dévaluation de la Chine

Ce que dit la dévaluation de la Chine

L’annonce par la Chine, d’une nouvelle légère dévaluation du yuan, mercredi, après celle de mardi peut être interprétée comme un signe de faiblesse. Et si cela ne relevait que d’une sinophobie un peu superficielle et que les choses étaient bien plus complexes ?
 
 
 
Nouveau coup de stress sur les marchés
 
 
Le ralentissement économique a sans doute joué un rôle important dans la décision des dirigeants chinois. Il faut dire que toutes les statistiques du mois de juillet sont dans le rouge, avec une baisse de la production industrielle de 6%, des exportations de 8% et des immatriculations de 7%, tous les moteurs de la croissance semblant ralentir en même temps. Le choix de s’amarrer au dollar pèse sans doute sur la Chine puisque la monnaie de l’Oncle Sam s’est beaucoup renchérie par rapport aux autres monnaies, entre baisse de l’euro, du yen ou des autres monnaies émergentes. Ainsi, la compétitivité du pays se dégrade doublement, avec les hausses de salaires qui creusent l’écart avec d’autres.
 
Asie active et Europe passive
 
Beaucoup de commentateurs semblent tirer la conclusion que la Chine pourrait entrer dans une phase d’atterrissage économique brutal, avec la révision à la baisse des objectifs de croissance, l’explosion des différentes bulles, portées par l’envolée de l’endettement. Mais en réalité, même si la chute de la bourse a été brutale depuis juin, il s’agit pour l’instant d’une correction sévère mais limitée étant donné que les marchés restent en forte progression sur un an. Et il n’est pas évident que le marché de l’immobilier soit si surévalué que cela, même s’il est vrai que l’envolée de l’endettement est assez inquiétante, dans un cadre de plus en plus libéralisé, et donc de plus en plus instable.
 
Mais on peut voir dans l’annonce de cette dévaluation trois autres choses. D’abord, une nouvelle avancée du découplage d’avec le dollar. Ensuite, la normalisation de l’économie Chinoise, qui utilise la dévaluation, comme tant de pays avant pour relancer son économie. Ce qui nous amène au troisième point : le fait que les pays asiatiques sont décidemment bien plus actifs dans la gestion de leur politique monétaire que les pays européens, tellement passifs, au point malgré tout, de finir par profiter de leur langueur économique qui a fini par avoir la peau de l’euro cher. Pékin, comme Tokyo, utilise les outils monétaires pour soutenir son économie et refuse le dogmatisme monétariste européen.
 
Bien sûr, la plus faible croissance des émergents va peser quelque peu sur la croissance mondiale mais cela pourrait aussi représenter une forme de rééquilibrage économique, protégeant temporairement de certains excès. La prochaine grande crise, loin d’approcher, me semble un peu reculer.

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 13 août 2015 10:44

    Si ca peut faire ch.... les américains, c’est tout bénef !


    • Jean Keim Jean Keim 13 août 2015 11:55

      Les billets de banque chinois ressemblent à des tranches de jambon roulées smiley


      • bourrico 7 13 août 2015 12:06

        Le peu que j’ai lu depuis quelques jours sur le sujet ne permet pas de trop saisir tous les pourquoi des comment, trop de thèses en jeu, trop de scénarios possible, sans compter qu la Chine vu de l’Occident, c’est loin, on ne sait pas grand chose, et donc on comprends encore moins.


        On a donc que des interprétations passées au prisme de l’occident, donc des choses de valeur toutes relatives.

        Une seule chose de certaine, on va le sentir passer chez nous aussi.

        • zygzornifle zygzornifle 13 août 2015 17:20

          La chine comme l’Amérique et comme la Russie et Allemagne nous pisse a la raie, nous la France sommes des minables rouspéteurs mais sans aucune envergure pour eux .....


          • Pere Plexe Pere Plexe 13 août 2015 18:54

            Quand j’étais jeune la volonté affichée des nations était d’avoir une monnaie forte.

            Aujourd’hui Dollars,Euro,Yen et Renminbi jouent à qui dévaluera le plus !
            Je me sens vieux... 

            • lsga lsga 13 août 2015 19:01

              ça dit que la Grèce va rester dans l’Euro


              • goc goc 13 août 2015 23:05

                @ l’auteur
                très intéressante analyse, même si on n’en partage pas tous les points de vue, mais globalement on ne peut être que d’accords

                pour ma part, j’ajouterais que le succès de la Chine et des pays émergeant c’est qu’ils ont compris que l’argent ne doit être qu’un moyen (un outil) et non une finalité. Alors que nous autres, ne pensons qu’a gagner de l’argent avec d l’argent (entre les dettes fabriquées et les spéculations à la micro-seconde) et non en produisant des biens.


                • arthes arthes 16 août 2015 15:51

                  @goc

                  C’est ce que j’ai compris et applique en ayant créé mon concept « avant gardiste » (une petite entreprise) qui va dans le sens de l ’environnement, de la qualité et de la prise en considération des rapports humains dans toute leur globalité (interdépendance basée sur la coopération et la solidarité libre et volontaire de tous les intervenants , financiers, institutions, fournisseurs, producteurs, employés et client final) ; « L’argent m’est utile et j’en ai besoin pour faire vivre mon idée, mais c’est mon idée qui prime et pas l’appât du gain ».
                  N’étant pas matérialiste (une tare et je le dis sérieusement car l’excès en tout est néfaste) , cette philosophie me permet de me réconcilier avec le mercantile, de me rééquilibrer , de vivre avec mon temps , et mon idée existe enfin et fonctionne.

                  Oui, l’argent n’est qu’un moyen, il ne s’adresse ni au coeur ni à l’âme qu’il désseche, mais les pays émergeants qui sont prometteurs ont encore du pain sur la planche....Pour émerger harmonieusement , tandis que nos civilisations occidentales essoufflées doivent oeuvrer pour ne pas sombrer chaque jour un peu plus dans la décadence.

                • Croa Croa 14 août 2015 00:32

                  Ce qui est dans la tête des dirigeants chinois est difficile à saisir en fait.
                  *
                  L’hypothèse généralement admise de ’’dévaluations compétitives’’ est certainement la plus admissible... Mais elle suppose qu’ils sont sacrément cons ! Ce qui est valable pour une petite nation ne peut pas marcher pour celle qui écrase déjà tous les marchés : Tous nos ordinateurs, tous nos panneaux solaires, tous les jouets de nos gosses, bref TOUT VIENT DÉJÀ DE CHINE ! Même encore moins cher, que peuvent-ils nous vendre de plus ? La chine a peut-être en effet un problème de surproduction mais en ce cas il y a d’autres remèdes à rechercher.
                  *
                  À vrai dire la monnaie chinoises était déjà largement sous-évaluée sauf que la faute est moins chinoise que celle de l’occident, plus porté à agir dans l’intérêt de ses banques que dans celle de ses industries et encore moins dans celui de ses travailleurs ! L’occident, surtout en ce qui concerne l’UE, souffre d’un chômage devenu structurel et ce n’est pas lui qui risquent de surproduire !!!
                  *
                  La vérité est peut-être plus machiavélique. Les chinois savent, parce qu’ils ont la civilisation peut-être la plus ancienne, une remarquable culture également très ancienne et qu’ils sont les plus nombreux, que leur place est celui du dominant. Ils ont une revanche à prendre vis à vis d’un occident qui les a mis plus bas que terre deux siècles durant et ils savent que l’occident domine par l’argent alors que la vrai richesse est dans le produit du travail. Que l’occident ne tient pas plus que ça au travail, bien trop occupé à surveiller ses coffres ! 
                  Bref nous y sommes. Les chinois font le travail et les européens chôment. Vous en voulez plus ? Tenez c’est zéro et demain deux fois zéro c’est à dire encore zéro. ( Deux fois zéro c’est juste l’estocade actuelle.)
                  Et pour le pain ?
                   smiley Désolé, nous n’avons pas ça en rayon ! smiley

                   


                  • Ruut Ruut 14 août 2015 06:49

                    Ils sont souverains ils font ce qu’ils veulent.


                    • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 15 août 2015 10:02

                      Pauvre humanité.
                      Y-a-t-il encore un espoir ?

                      Point d’autre espoir que l’Amour.


                      • lmcal140 30 août 2015 14:09

                        L’establisment mondial semble avoir de la difficulté a gérer la surproduction mondiale . 

                        Nos maitres provoqueront-ils une 3e guerre mondiale pour réduire nos surcapacités de production mondiale ? Mêmes causes (surproduction ) que lors de la 2e guerre mondiale ? 

                        L’OSS a-t-elle déjà trouvé l’acteur pour jouer le rôle d’Hitler ?

                        En attendant, relaxons avec ce court vidéo du Général DeGaulle concernant l’Or et le Dollar :
                        De Gaulle l’or et le dollar - YouTube

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès