Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ce que les économistes ne savent pas

Ce que les économistes ne savent pas

Dans mon dernier article, j’évoquais mon désir de voir les économistes nous éclairer sur ce qu’il adviendrait de l’Europe (et du monde) une fois le « plan de sauvetage » adopté par les différents gouvernements européens, en regrettant le silence généralisé sur le sujet. On pourrait penser que ce silence est la conséquence d’une incompétence elle-aussi généralisée, et répondre à la question « pourquoi ne nous disent-ils pas tout ? » par « c’est qu’ils n’en savent rien, de ce qui va se passer ensuite ! »… Mais c’est peut-être aller un peu vite en besogne. Car s’il y a bien des choses que les économistes ne savent pas, il y en a d’autres qu’ils savent bien, et qu’ils ne nous disent pas pour autant.

Et ce silence, dont nos gouvernants sont complices puisqu’ils travaillent exclusivement pour le compte de la finance, peut tout aussi bien apparaître comme la volonté de cacher délibérément aux peuples les conséquences de ce qui se trame derrière leurs dos, qui s’ils le découvraient finirait sans doute de les mettre en colère pour de bon.

Car il faut bien que certains sachent. A l’heure où les techniques d’analyses du comportement des foules sont proches de la perfection, où les statistiques et la mathématique sont relayées par des « super-calculateurs » d’une puissance inégalée, à l’heure des sondages en rafales ou de la propagande outrancière, de celle du conditionnement implacable et de la formidable rapidité des communications, il est impossible que les armées d’analystes en tout genre qui pullulent dans des cabinets plus ou moins obscurs n’aient pas une vague idée des conséquences des mesures qu’ils imposent à tous.

Un peu comme dans le cycle de « Fondation » d’Isaac Asimov, notre civilisation est aujourd’hui pratiquement capable de réaliser des prédictions qui n’ont rien à envier à la « psycho-histoire » du professeur Seldon, et il serait presque insultant pour nous de ne pas croire qu’un petit groupe d’experts (a fortiori un grand), plus ou moins secrètement (a fortiori pas secrètement du tout : voir le « NIC« ), sait déjà que le système capitaliste non seulement ne sera pas sauvé, mais qu’en plus il ne doit pas l’être.

Comment pourrait-il en être autrement, puisque cette capacité d’analyse est accessible à tous ?

Il suffit pour s’en faire une idée d’imaginer l’Europe au lendemain de l’adoption du « plan de sauvetage » européen : baisse des salaires et des conditions de vie, restrictions sur les libertés, révoltes, répression, peur, haine, violence, famine, révolution, répression, dictature… Ou quelque chose dans le genre, les mécanismes qui conduisent à la dictature étant connus et théorisés de long temps.

Car la compétitivité ne reviendra pas d’elle-même, et ni les peuples concernés ni les Etats qui les abritent ne souhaitent pour demain devenir les « Chinois » des Brésiliens. Le capitalisme s’étant déjà retourné, la seule solution d’avenir qui reste à ce qu’on appelait encore il y a peu les « grandes puissances » se trouve naturellement de « sortir » du capitalisme plutôt que de le subir ; la dictature étant évidemment le régime sinon le plus adapté, au moins le mieux connu.

Seulement, comme pour le « Plan Seldon » du visionnaire Asimov, le « plan » des économistes et de leurs alliés objectifs possède des failles, et il y a certaines choses qu’il leur est impossible de prévoir :

tout d’abord, il faut préciser que les conditions de réussite du « plan » sont d’une part le secret (pour ne pas nuire aux « prévisions »), et d’une autre la non-réalisation d’une inconnue majeure, à savoir l’action d’individus isolés (ou petits groupes d’individus) quasiment incontrôlables et in-intégrables dans des comportements de masse, qui pourraient tout chambouler.

 

Ensuite, il faut évoquer les manquements à la première condition, car nous sommes de plus en plus nombreux à voir clair dans le jeu de ceux qui ne veulent pas tout nous dire. Que les politiques sont corrompus par la finance (comme pour l’affaire du Libor qui montre au grand jour les accointances entre le monde politique et le monde financier -d’ailleurs l’entretien de Diamond avec ses « amis » du parlement anglais le montre clairement -ainsi que la tranquille assurance de Bercy lorsqu’elle signifie gentiment qu’aucune des banques impliquées dans ce qui devrait faire la une de tous les journaux ne sera inquiétée) et que les riches ne rembourseront pas ce qu’ils ont volé ne fait désormais plus de doute pour de très nombreuses personnes. Nombreux donc sont ceux qui ne font plus confiance ni aux politiques ni aux financiers, et qui ne croient plus aux vertus d’un système qui montre chaque jour son injustice, comme nous le prouve le « cas » récent de Peugeot. L’arrogance de ces « experts » -qui va jusqu’à installer directement ses « pions » à la tête de grands Etats « démocratiques » !- pourrait donc leur nuire à terme, car la connaissance du « plan » par un trop grand nombre d’individus risque d’avoir une influence sur le comportement des masses (une révolution pacifique ?)

Et c’est justement pour éviter la trop grande diffusion de ce « plan » qu’internet est un des enjeux majeurs du futur, comme semblent déjà l’anticiper les dirigeants effrayés par son pouvoir contestataire grandissant, avec ACTA refusé un jour pour être remplacé le lendemain par le CETA , ou par une circulaire du même acabit (aux Etats-Unis cette fois).


Maintenant, que va-t-il réellement se passer ? Le futur et ses malheurs étant à la portée de notre entendement, serons-nous capables de l’empêcher ? Et si non, comment se déroulera la transition ? sera-t-elle violente ou non ? Et quelle sera la réaction des autres puissances ? Quelle résistance sera organisée, et dans quel état se trouvera alors la planète ? Voilà ce que ne savent pas nos chers économistes, et voilà tout ce qu’il nous reste comme marge de manoeuvre.

En attendant de savoir, il reste encore une petite différence entre le réel et le livre « Fondation » : la mise en pratique effective de la psycho-histoire revient à un robot humanoïde capable de télépathie (dans le livre « les Robots » ), ce qui n’a pas dû lui nuire pour ses prévisions, mais ce qui nous laisse un dernier espoir qu’ils se soient trompés… car jusqu’aux dernières nouvelles, les économistes ne possèdent pas encore ce genre de qualité. Et heureusement !

 

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • jean-marc R jean-marc R 16 juillet 2012 10:43

    Bonjour Caleb. Pour ouvrir le bal, pas si hors sujet que cela !

    Les gens qui prennent les français pour des cons, sont sans légitimité démocratique, que sont les syndicats français et le Front de Gauche et autres mouvances à la la noix,
    vont « probablement » essayer de capter et capturer prochainement le « peuple », pour comme d’habitude castrer son intelligence, l’abrutir de slogans à la con, et se branlerde plaisir face leurs petites baronnies (je sais, c’est populaire comme manière de parler ;) ).

    Il faut se souvenir de ce fait tr-ès marquant lors des manifestations sur les retraites.
    1. Plus de 80% des français y étaient opposés, mais très nombreux ont été ceux qui ont refusé de défiler et se faire instrumentaliser par ceux là ci-dessus.
     2. La jeunesse a refusé de défiler sous leurs bannières malgré les efforts pour les efforts pour les soudoyer ; ils ont défilé sous le nom de leurs établissements ou avec des slogans « non politisés » à 2 balles.

    Il revient à tout citoyen démocrate et progressiste de faire .en sorte que ces fossiles aux arrières pensées malsaines soient remis à leur place dans la société, tout comme pour les économistes, les financiers, et les professionnels de la politique.
    Sereinement, mais très fermement.

    Toutefois, ne pas négliger que ces leaders malsains possèdent quelques milliers de fanatisés écervelés et violents dont ils jouent comme avec des marionnettes, pour brailler fasciste devant tout ce qui ne leur ressemblent pas exactement, ou pour brailler toujours des simplismes démagogiques tels que anticapitalisme, anti ci, anti celà, place au peuple, et autres billevesées dignes d’un troupeau de cornus.

    A prendre en compte :
    Le mot d’ordre s’est propagé très vite, dimanche, sur les téléphones portables et les réseaux sociaux, ignorant l’appel officiel à manifester lancé par les deux grands syndicats espagnols
    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202174266063-manifestation-de-fonctionnaires-spontanee-a-madrid-344235.php?xtor=RSS-2059

    Bonne journée à toi.


    • Gollum Gollum 16 juillet 2012 11:28

      Un peu comme dans le cycle de « Fondation » d’Isaac Asimov, notre civilisation est aujourd’hui pratiquement capable de réaliser des prédictions qui n’ont rien à envier à la « psycho-histoire » du professeur Seldon,


      Franchement je crois que vous fantasmez complètement. Je suis persuadé du contraire, à savoir qu’en raison de l’abus de déesse Raison mise en place par les « Lumières », l’homme contemporain n’a jamais été aussi aveugle qu’aujourd’hui. L’abus des statistiques en est un signe, cette discipline étant quant à la prédiction incapable d’aucune finesse, misant sur le quantitatif et ignorant, par essence, tout qualitatif..
      Hors bien souvent les événements exceptionnels de l’Histoire sont dus à un qualitatif imprévisible..

      Quant à la maîtrise de l’homme moderne sur le monde d’aujourd’hui, là aussi il s’agit d’un vœu pieux. Plus personne ne maîtrise plus rien aujourd’hui et l’on ne voit que partout rafistolages divers et politique du court terme.. Bref, faire tourner la machine tant bien que mal en espérant que ça dure le plus longtemps possible.

      Tout ceci est bien sûr le fruit direct des « Lumières » et de sa mise en avant de l’Homme et du système politique qui va avec..

      • caleb irri 17 juillet 2012 09:36

        @ Gollum

        Je crois que vous sous-estimez les forces qui nous gouvernent : gouverner c’est prévoir, et il est évident que, comme le montre clairement le « NIC » (http://www.lemonde.fr/international/article/2012/07/12/la-cia-imagine-la-mise-en-scene-d-un-monde-post-americain_1732836_3210.html) n’est pas le seul organisme d’Etat chargé de prospective géostratégique.

        Il n’est nul besoin de recourir pour cela à une quelconque référence conspirationniste puisque le « plan » des économistes est connu de tous ceux qui veulent bien se donner la peine de s’y intéresser un peu.


      • Gollum Gollum 18 juillet 2012 09:29

        Je ne conteste pas le fait qu’ils « essayent » de prévoir et d’agir. Ce que je conteste c’est qu’ils y arrivent. Et pour des raisons quasi métaphysiques. On pourrait en discuter longtemps. 


        Je me contente de rappeler les descriptions quasi idylliques et paradisiaques de l’an 2000 offertes par les prospectives les plus pointues de l’époque autour des années 60... Maintenant on peut comparer avec ce que nous avons sous les yeux pour constater qu’ils avaient tout faux. On est très loin du paradis prévu et nous nous acheminons au contraire droit dans le gouffre.. 

        Le biais est bien évidemment l’à-priori pro-scientiste et le mythe du progrès..

        Il est bien évident que dans leurs prospectives actuelles, des biais cachés et plus ou moins inconscients existent également et l’on aura une année 2030 très différente de ce qu’ils « prévoient »... 

        Un des biais majeurs d’ailleurs de ce genre de personnes est leur sous-estimation habituelle des forces de l’Esprit.

      • lloreen 16 juillet 2012 11:30

        Les économistes ne savent pas cela non plus.En fait, ils ne sont pas payés pour le savoir....

        La fondation Keshe, du nom de son inventeur iranien, souhaite contribuer à la libération des peuples du monde en mettant ses découvertes géniales concernant l’énergie libre, les technologies spatiales et énergétiques à leur disposition.

        Cela dépasse de loin les considérations des économistes et ouvre la voie à la révolution énergétique, celle qui permet aux peuples de sortir des griffes des prédateurs financiers.

        Informez autour de vous, il est question de la LIBERATION des peuples.

        Les difficultés faites à Monsieur Keshe sont la preuve de notre esclavagisme entretenu par le système.
        Nous ne devons pas savoir que les 500 fortunes mondiales disposent de technologies situées à des années-lumière de celles qu’ils nous vendent à un prix d’or : les énergies fossiles qui atteignent des sommets (précisément pendant cette période de congés).

        http://keshefoundation.org/fr/homepage-fr

        Attention : pour discréditer cet inventeur, le nom est déjà usurpé....


        • robin 16 juillet 2012 15:43

          Tout ce qui brille n’est pas de l’or lloreen, même si beaucoup voudraient y croire, à commencer par le célèbre Sterling D Allan du site Peswiki qui est sceptique et pour qu’’Allan soit sceptique lui qui faisait naguère la retape pour des moteurs magnétiques sans lendemain comme le Perendev, c’est que ça sent vraiment le n’importe quoi !


        • jacques lemiere 16 juillet 2012 23:09

          ah les « difficultés viennent de notre esclavagisme » et non peut être du fait qu’il vende du vent ?

          juste une hypothèse car il cache bien ses fabuleux secrets...



        • jean-marc R jean-marc R 16 juillet 2012 13:17

          N’oubliez pas les autres cliques !
          Celles de ces Mélenchon, Le Pen, et Duflot en priorité.
           


        • jean-marc R jean-marc R 16 juillet 2012 13:19

          Quant à Acta, c’est une hydre, ne la sous estimez pas.


        • robin 16 juillet 2012 20:21

          L’empire prépare déjà une saloperie bien pire qu’ACTA : INDECT évidemment avec les mêmes méthodes : débats clandestins, médias complices....la routine


        • xmen-classe4 xmen-classe4 16 juillet 2012 12:30

          Isaac Asimov pour parler d’économie.

          Vous avez donc acheté le livre ?

          • caleb irri 17 juillet 2012 09:39

            @ xmen-classe4

            Et pourquoi pas Asimov pour parler d’économie ? J’en parle bien, moi ! Et puisque vous voulez tout savoir, on me l’a offert !


          • yoananda 16 juillet 2012 14:00

            Article verbeux pour des informations qu’on connaît déjà, mal liées dans une soupe conspirationniste pour inculte en économie, géopolitique et technologie.

            Non « ils » ne savent pas tout, non les « experts » ne sont pas si géniaux que ça, au contraire, ils sont perdu dans leurs idéologies face à un monde de plus en plus complexe et incompréhensible.
            Savoir anticiper les opinions des foules ne permet pas grand chose.

            Ce n’est pas parce que après avoir lu 3 articles agoravox et que vous pensez naïvement avoir tout compris que c’est le cas, et que ceux dont c’est le métier se sont limités a des facteurs si simplistes !

            Plus vous approfondissez, plus ça devient compliqué, intriqué, sensible.

            Vous oubliez dans votre analyse : le facteur pétrole, le facteur nucléaire, le facteur géopolitique, le facteur écologique, le facteur agraire, le facteur culturel (choc entre différentes cultures, y compris révolution de l’information) vous oubliez la naissance du capitalisme cognitif, vous oubliez le facteur informatique (on est en train de perdre le contrôle des bourses), vous oubliez enfin le facteur historique qui « colore » beaucoup d’aspect de cette crise.

            L’explication de la crise serait que des super-génies maléfiques de toutes les sciences veulent nous précipiter dans le chaos pour qu’on les supplie de nous aider a en sortir ?
            Vous allez trop au cinéma ! La théorie de Naomi Klein est valable pour des cas précis et des attaques cibles de pays faibles. Elle n’est en rien transposable à l’échelle mondiale.

            Le seul complot qu’il y a, c’est celui des élites qui veulent cacher leur incompétence collective !


            • CHIMERE 16 juillet 2012 16:28

              @ yoananda,


              Vous écrivez :

              " L’explication de la crise serait que des super-génies maléfiques de toutes les sciences veulent nous précipiter dans le chaos pour qu’on les supplie de nous aider a en sortir ?« 

              Lisez donc cela :

              Qu’en pensez vous ?

              Ils ne prennent même plus la peine de se cacher... !!

              Oui,il est tout à fait possible de les qualifier de »super-génies maléfiques« .

              Vous allez me répondre qu’il s’agit d’une »ONG« de gentils Etats-Uniens qui ne s’occupent que de géostratégie ?

              Le plan est écrit noir sur blanc.

              Le pire,est que nous savons où »ils« veulent emmener le monde.

              Lors de l’écroulement de la pyramide,ou plutôt juste avant, »ils" déclencheront une jolie petite gué-guerre, de celles dont ils ont le secret...





            • yoananda 16 juillet 2012 18:57

              Les USA qui font un complot officiel pour rester les maîtres du monde ? quel scoop ! lol


            • jacques lemiere 16 juillet 2012 23:12

              et dirigé par ce loustic néo conservateur.... 


            • jean-marc R jean-marc R 16 juillet 2012 14:11

              Ceux qui ont compris ce qu’est vraiment le P2P et ce qu’a fait Peter Sunde (de The Pirate Bay) pour le bien de l’Humanité et son avenir signerons cette pétition et la ferons tourner dans leurs réseaux.
              Pour la Liberté, signez la, c’est peu à faire mais ça compte !
              http://www.avaaz.org/en/petition/Grant_Peter_Sundes_of_The_Pirate_Bay_plea_ for_pardon/


              • Yérémiah Yérémiah 16 juillet 2012 15:40

                et combien connaissent ces faits historiques : http://bit.ly/OI6Mlu

                hein, combien ? ca mérite d’être connu pourtant...


                • kiouty 16 juillet 2012 17:42

                  Il n’y a pas spécialement de « plan » autre que le sapage en règle de la démocratie dans le but de faire d’énormes profits via détournement des fonds publics, dérégulation, privatisation etc etc.
                  Le néolibéralisme friedmanien quoi, la toute puissance du Marché.

                  Pas besoin d ’aller chercher une quelconque conspiration, tout est devant nous.


                  • yoananda 16 juillet 2012 19:50

                    Tout a fait, le complot de l’avidité et de l’incompétence des élites, avec la complicité de la bêtise et la lâcheté des masses.


                  • jacques lemiere 16 juillet 2012 23:36

                    poh poh poh...

                    les masses en europe ou aux usa savent tèrs bien que ce sont des masses avec le cul entre deux chaises, elles veulent conserver leur niveau de vie .

                  • kiouty 16 juillet 2012 17:44

                    Bon, et même quand ils se font prendre la main dans le sac (les banquiers), comme en ce moment avec le Libor, tout passe, pas de punition à l’horizon, au contraire, des trilliards de liquidités sont alloués à ces malfaisants.

                    Donc, voila ou on en est. C’est quand les gens pourront plus se payer d’iphone que ça va péter !!


                    • TDK1 TDK1 16 juillet 2012 21:33

                      Qu’est ce que ce délire de politique fiction à la sauce Asimov fait dans la rubrique économie ?


                      • caleb irri 17 juillet 2012 09:40

                        @ TDK1

                        c’est moi qui l’y ai mis !


                      • BA 16 juillet 2012 21:51

                        Lundi 16 juillet 2012 :

                         

                        L’écartèlement est un supplice utilisé pour donner la mort par la séparation simultanée des quatre membres du tronc du corps humain. Sous l’Ancien Régime, certains condamnés étaient tués par écartèlement avec quatre chevaux. Regardez ce tableau :

                         

                        http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/28/Dieric_Bouts_013.jpg

                         

                        A notre époque, c’est la zone euro qui est en train de mourir par écartèlement.

                         

                        Les investisseurs internationaux ont choisi de fuir les Etats européens périphériques : leurs taux d’emprunt sont de plus en plus élevés.

                         

                        Mais en revanche, les investisseurs internationaux ont choisi cinq Etats-refuges en zone euro : leurs taux d’emprunt sont de plus en plus bas, et même négatifs pour certains.

                         

                        Lundi 16 juillet, la France a lancé un emprunt à 23 semaines, et aussi un emprunt à 49 semaines. Pour l’emprunt à 23 semaines, le taux a été de - 0,011%, contre - 0,006%, le 9 juillet. Pour l’emprunt à 49 semaines, le taux a été de - 0,002%, contre 0,013% le 9 juillet.

                         

                        - France : taux des obligations à 2 ans : 0,079 %. Record historique battu. Les taux n’avaient jamais été aussi bas.

                         

                        - Finlande : taux des obligations à 2 ans : 0,033 %. Record historique battu. Les taux n’avaient jamais été aussi bas.

                         

                        - Autriche : taux des obligations à 2 ans : 0,008 %. Record historique battu. Les taux n’avaient jamais été aussi bas.

                         

                        - Pays-Bas : taux des obligations à 2 ans : - 0,010 %. Je dis bien : moins 0,010 %. Record historique battu. Les taux n’avaient jamais été aussi bas.

                         

                        - Allemagne : taux des obligations à 2 ans : - 0,055 %. Je dis bien : moins 0,055 %. Record historique battu. Les taux n’avaient jamais été aussi bas.

                         

                        L’écartèlement de la zone euro est un spectacle horrible.

                         

                        Nous savons comment finit un écartèlement.

                         

                        Quand ça va craquer, il va y avoir du sang sur les murs.


                        • caleb irri 17 juillet 2012 09:43

                          @ BA

                          Belle image, l’écartèlement ! Sauf que peut-être l’Europe est plus proche du cafard que de l’homme, et peut-être peut-on imaginer qu’à terme elle reforme ses membres...il paraît que le cafard à qui on coupe la tête peut survivre durant 9 jours...


                        • katakakito 16 juillet 2012 22:49

                          Ce n’est pas si évident que beaucoup de monde se rende compte de ce qui se passe.

                          N’avez vous pas remarqué, comme moi je le fais maintenant très souvent, qu’il y a un nombre de plus en plus grand de gens qui ne veulent plus discuter avec vous du sujet que vous développez ici. On les ennuie vraiment, Ils vous évitent, abrègent les conversations téléphoniques quand ils ne se mettent pas carément en colère. Ils passent leur temps devant la télé à regarder n’importe quoi. Suis-je devenu parano ou certains ont fait cette constatation.
                          C’est marrant car avant c’était des gens qui était cultivés, critiques. C’est comme s’ils avaient été lobotomisés.


                          • TheGrimReaper 17 juillet 2012 01:54

                            Caleb, je m’excuse d’être aussi cru, mais j’ai plus que l’impression que vous mélangez tout. Franchement, vous parvenez à caser la psycho-histoire de Azimov avec la loi ACTA dans un même article. Chapeau ! Non plus sérieusement votre article est un pot-pourri de toutes vos angoisses, appréhensions et fantasmes. Il n’y a aucune cohérence. Si la forme est médiocre, le fond n’est guère mieux. Le conspirationnisme a ses limites. 


                            • BA 22 juillet 2012 08:10

                              Samedi 21 juillet 2012 :

                               

                              De plus en plus, les investisseurs internationaux placent leur argent dans cinq abris antiatomiques. De plus en plus, ils mettent à l’abri leur argent dans les obligations de ces cinq Etats :

                               

                              Allemagne : taux des obligations à 10 ans : 1,167 %. Record historique battu. Le taux n’avait jamais été aussi bas.

                               

                              Finlande : taux des obligations à 10 ans : 1,407 %. Record historique battu. Le taux n’avait jamais été aussi bas.

                               

                              Pays-Bas : taux des obligations à 10 ans : 1,594 %.

                               

                              Autriche : taux des obligations à 10 ans : 1,890 %.

                               

                              France : taux des obligations à 10 ans : 2,073 %.

                               

                              http://www.bloomberg.com/quote/GFRN10:IND

                               

                              Mais en revanche, les investisseurs internationaux fuient les Etats européens périphériques. L’Italie et l’Espagne sont deux bombes atomiques financières. Ces deux bombes atomiques financières vont bientôt exploser.

                               

                              Italie : taux des obligations à 10 ans : 6,166 %.

                               

                              Espagne : taux des obligations à 10 ans : 7,267 %. Record historique battu. Le taux n’avait jamais été aussi haut depuis la création de l’euro.

                               

                              http://www.bloomberg.com/quote/GSPG10YR:IND

                               

                              Les investisseurs internationaux savent que les deux bombes atomiques financières vont exploser.

                               

                              Ils s’y préparent.

                               

                              Nous-aussi, nous devons nous préparer à l’explosion.


                              • BA 22 juillet 2012 11:36

                                Dimanche 22 juillet 2012 :

                                 

                                D’après le journal allemand Der Spiegel, la Grèce va se déclarer en défaut de paiement en septembre 2012 : le FMI a décidé d’arrêter de prêter des milliards d’euros à fonds perdus.

                                 

                                Lisez cet article :

                                 

                                Le FMI veut arrêter les aides à la Grèce.

                                 

                                La Grèce pourrait faire défaut en Septembre. Selon les informations obtenues par DER SPIEGEL auprès de dirigeants de l’UE à Bruxelles, le Fonds Monétaire International leur a annoncé qu’il ne participerait pas à un soutien supplémentaire pour le pays.

                                 

                                http://www.spiegel.de/wirtschaft/unternehmen/euro-krise-iwf-will-griechenland-hilfen-stoppen-a-845718.html

                                 

                                Samedi 21 juillet 2012 :

                                 

                                Le journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung révèle que l’Espagne a de l’argent jusqu’en septembre 2012, mais qu’après l’Espagne sera en défaut de paiement :

                                 

                                http://www.faz.net/aktuell/wirtschaft/europas-schuldenkrise/spanien/schuldenkrise-jetzt-brennt-spanien-11827688.html

                                 

                                Vendredi 20 juillet 2012, la région de Valence a officiellement déclaré qu’elle était en faillite : elle a officiellement demandé l’aide de l’Etat espagnol. En comptant la région de Valence, ce sont six régions qui sont en faillite.

                                 

                                Lisez cet article :

                                 

                                Six communautés autonomes vont demander une aide financière à l’Etat.

                                 

                                La Catalogne, Castille-La Manche, Murcie, les Baléares et l’Andalousie doivent affronter des emprunts qui arrivent à échéance dans les prochains mois.

                                 

                                Les exécutifs régionaux sont confrontés à des échéances de plus de 15,838 milliards d’euros d’ici la fin de l’année, y compris les deux prêts, les lignes de crédit et l’endettement. Ils devraient également officialiser une nouvelle demande de 15 milliards d’euros d’emprunt supplémentaire pour financer le déficit des régions, qui a été cette année autorisé à 1,5% du PIB.

                                 

                                La Catalogne fait face à une échéance de 5,755 milliards d’euros d’ici la fin de l’année, Valence 2,883 milliards d’euros, l’Andalousie 1,610 milliards d’euros, la région de Madrid 1,344 milliards d’euros, La Rioja 940 millions d’euros, et Castille-La Manche 705 millions d’euros, selon les données fournies par les gouvernements régionaux au Trésor.

                                 

                                http://economia.elpais.com/economia/2012/07/20/actualidad/1342813051_914812 .html


                                • Soi même Soi même 22 juillet 2012 12:10
                                  @ caleb irri, intéressante l’interrogation sur les économistes. Ce que vous mettez en lumière, est en réalité un trait très commun, qui est le fait de véritablement pensé. Cela est d’autant plus nécessaire que les spécifications des disciplines coupe de la réalité immédiate et de se fait il y a plus de vue de l’ensemble des conséquences de ce que l’on propose, il est évident que les solutions qui sont proposer repose sur des malentendus, des hominisations, et des mensonges.

                                  Cela est d’autant plus dommageable, que ceux qui ont la lucidité de ce qui est en trains de devenir sont tout simplement réduit aux silences, et que tant durera la soumission aux sommités médiatises du moment sans discernement, avec une fois aveugle qui sont là pour répondre aux problèmes montre bien que pour la plus grande masse des gens, qu’il y a pas la volonté à prend à bras de corps le problème, mais bien la volonté de l’évacuer et se ne pas se sentir concerner.

                                  Il y a des solutions, il faut le reconnaître personnes en veux, car combattre l’égoïsme, l’indifférence, et la paresse n’a jamais été populaire, et pourtant c’est la seul voie qui pourrait nous amener vers une économie et une finance solidaire, équitable, fraternelle.

                                  Tous la question, jusqu’à quand nous sonnes en mesure d’endurer cette souffrance pour ce prendre en main ?


                                  • BA 22 juillet 2012 20:58

                                    Dimanche 22 juillet 2012 :

                                     

                                    Une seconde région espagnole va demander l’aide financière de Madrid.

                                     

                                    La région de Murcie, dans l’est de l’Espagne, a annoncé dimanche qu’elle allait demander à son tour une aide financière à Madrid, deux jours après une demande similaire formulée par Valence.

                                     

                                    Le président du gouvernement régional de Murcie, Ramon Luis Valcarcel, a indiqué au quotidien régional La Opinion de Murcia que son gouvernement demanderait « environ 200 à 300 millions d’euros » au nouveau fonds public, doté d’un montant total maximum de 18 milliards d’euros, mis en place la semaine dernière par Madrid pour venir en aide aux régions en difficulté.

                                     

                                    M. Valcarcel a affirmé que la Murcie demanderait formellement cette aide au cours du mois de septembre, ajoutant qu’il s’attend à ce que les conditions posées par le gouvernement central en échange de ces fonds soient « très strictes ». « Personne ne doit penser qu’ils vont nous faire cadeau de cet argent », a-t-il ajouté.

                                     

                                    Pour sa part, la région de Valence, très fortement endettée, avait indiqué vendredi qu’elle allait faire appel à ce fonds faute de pouvoir trouver l’argent nécessaire pour remplir ses obligations financières.

                                     

                                    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202183920504-une-seconde-region-espagnole-va-demander-l-aide-financiere-de-madrid-346171.php

                                     

                                    En Espagne, ce sont six régions qui sont en faillite.

                                     

                                    Deux régions ont officiellement demandé l’aide de l’Etat : la région de Valence, et la Murcie.

                                     

                                    Les quatre autres régions en faillite sont la Catalogne, Castille-La Manche, les Baléares et l’Andalousie.

                                     

                                    http://economia.elpais.com/economia/2012/07/20/actualidad/1342813051_914812 .html

                                     

                                    Espagne : taux des obligations à 10 ans : 7,267 %. Record historique battu. Le taux n’avait jamais été aussi haut depuis la création de l’euro.

                                     

                                    http://www.bloomberg.com/quote/GSPG10YR:IND


                                    • citoyenrené citoyenrené 22 juillet 2012 21:56

                                      @ l’auteur,

                                      article intéressant, qui brosse plusieurs aspects de notre futur collectif,

                                      de toute façon, le dérèglement écologique, autant que climatique, nous obligera

                                      une série de conférences (vidéos accessibles) qui, peut être vous intéressera :

                                      « Rencontres Déconomiques d’Aix-ex-Provence » du 6 au 8 juillet 2012

                                      sur le thème avec, entre autre, Frédéric Lordon et Pierre Laroutourrou

                                      http://www.deconnomistes.org/

                                      le même Pierre Laroutourrou qui rappelle que « 0,2% des plus riches de la planète ont une fortune cumulée de 36 000 milliards de dollars »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès