Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ce que subit l’Irlande est un scandale !

Ce que subit l’Irlande est un scandale !

Les marchés s’acharnent quotidiennement sur l’Irlande, chaque jour qui passe entraînant ainsi le pays un peu plus vers les abîmes... Car en effet nul évènement particulier n’est survenu pour justifier la débâcle annoncée de ce petit pays. Des coupes drastiques dans le budget de l’Etat aux revenus fiscaux qui dépassent même un peu les estimations en passant par les plans de sauvetage bancaires caractérisés par leur crédibilité et par leur sérieux, absolument rien n’explique cette nouvelle tempête qui s’abat sur l’Irlande... 

Le Gouvernement comme les autorités Européennes du reste ainsi que les analystes escomptaient un retour rapide de la confiance au vu du budget et du plan supplémentaire de réduction des déficits étalés sur quatre ans qui devaient être divulgués ces prochaines semaines. Ne voilà-t-il pourtant pas que le différentiel entre les obligations d’Etat Irlandaises et Allemandes atteint un sommet monumental de 6% ! Les Bons du Trésor des nations de l’Union étant forcément référencés par rapport au papier-valeur Allemand qui est le "benchmark" absolu en matière de solvabilité, les marchés ont donc décrété que l’Irlande devait (théoriquement) payer un taux rédhibitoire de 8.7% pour s’endetter sur une période de dix ans. Taux théorique en effet et prescrit par les marchés puisque ce pauvre pays n’est strictement pas en mesure d’aller aujourd’hui sur les marchés pour se refinancer mais qu’il survit par la grâce de la BCE et de ses injections de liquidités ! 

En fait, la spéculation pèse depuis quelques jours de tout son poids pour contraindre l’Irlande à faire appel au F.M.I.. Pour parvenir à leurs fins, les marchés insufflent ainsi la panique en faisant appel à des prétextes dont tout le monde était pertinemment conscient depuis plusieurs mois comme la fragilité de la coalition gouvernementale, les prévisions de croissance qui ne favoriseront pas la stabilisation du pays ou encore la dégradation supplémentaire de l’immobilier avec son lot de tourmentes bancaires... Cette conspiration ourdie par les spéculateurs contre l’Irlande prend aujourd’hui une tournure d’autant plus dramatique que ce pays dispose de liquidités pour vivre tout au plus jusqu’au mois d’Avril 2011 et qu’il devra donc se diriger vers les marchés - qui lui en feront payer très chèrement le prix - afin de se refinancer. Il va de soi que, si les taux d’intérêts dont devra s’acquitter ce pays pour assurer sa survie se maintiennent aux niveaux actuels, l’Irlande est d’ores et déjà condamnée à déclarer banqueroute ou à appeler le F.M.I. au secours !

Pourtant, l’Irlande se sera conformée à strictement toutes les exigences des marchés : l’austérité mise en place y ayant ainsi été exemplaire, quoique terrible pour ses citoyens. La population irlandaise ressent-t-elle misère et privations suite aux mesures de rigueur appliquées il y a quelques mois ? Qu’à cela ne tienne : l’ogre réclame encore plus de sacrifices expiatoires.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • COVADONGA722 COVADONGA722 12 novembre 2010 09:57

    heu ce pays au temps des vaches grasses « du veau d’or’ n ’etait il pas un chantre du liberalisme ?de la loi du marché , un chantre de la dérégulatuion aspirant les subventions européennes pour ses infrastructures mais jouant les tetes de pont pour toutes les entreprises delocalisatrices et donnant ostensiblement des leçons aux etats trop protecteurs.Comme breton je plains le peuple frere irlandais , comme ouvrier et citoyen je trouve que cette catastrophe financiere manque singulierement de banquiers se faisant sauter le caisson ou de traders et autre raclures se defenestrant bref l etablishment politique financier et industriels irlandais » mais aussi d ’ailleurs" peu crever je fournis la corde.


    • LeGoJac 12 novembre 2010 16:49

      Et en faisant une quête pour les financiers irlandais ?
      Chacun donne ce qu’il veut du moment que la corde est solide et mesure au moins 1,50 mètre.


    • saba 13 novembre 2010 09:12

      Le problème est que ce ne sont pas les traders et les banquiers qui paieront les pots cassés, eux doivent avoir des fonds au chaud quelque part , ils ne risquent pas de se défenestrer. celui qui subit les conséquence de la goinfrerie des milieux financiers c’est le peuple irlandais . Reste à espérer qu’ils auront compris et ne se laisseront plus avoir par les sirènes du néolibéralisme.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 14 novembre 2010 23:40

      Pas de soucis : l’honorable Hu Jintao va se faire un plaisir de proposer son aide...


    • Kalki Kalki 12 novembre 2010 10:06

      Les politiques ont une solution dire merde à la finance et a l’économie : vous croyez qu’on ne peut s’en sortir sans eux ?

      Vous verrez : et c’est de ca dont ils ont peur finalement : ils veulent exister : mais ils n’ont pas de place dans le future sauf dans une dictature mondiale ou le genre humain n’existe plus (car eux ne font pas partie du genre , ils sont incapables d’émotions )

      Mais comme vous aussi vous faites partie de cette déjection fétide : est ce que vous ferai le bon choix ? L’accapter juste un peu : c’est être complice : comme ce fut le cas pour certains dictatures : c’est l’acceptation d’un système totalitaire.

      Le genre humain ou pas ?

      C’est blanc ou c’est noir : il n’y a plus de gris dans cette décision


      • Pierre Pierre 12 novembre 2010 10:33

        Monsieur Santi,
        Pourtant, l’Irlande se sera conformée à strictement toutes les exigences des marchés
        .
        Est-il encore utile de d’espérer moraliser les spéculateurs ? Ces prédateurs sentent qui sont les plus faibles et se ruent en meute sur eux pour les mettre en pièces. C’est ça l’aboutissement final d’un système économique qui n’a plus d’alternative. Ce Monopoly planétaire continuera tant qu’on ne changera pas les règles du jeu. On ne doit pas croire que ce sera grâce à des accords au G20 ni à une autre réunion au sommet qui ne décideraient que de mesurettes sans portée significative. Je ne suis pas devin, je ne sais ce que sera le monde de demain mais il y a peu de chance qu’il n’y ait pas de grands bouleversements dans les années à venir.


        • Emmanuel Aguéra LeManu 15 novembre 2010 00:09

          D’autant plus que M. Santi, cambiste, trader, suisse, banquier, etc... connaît assurément son affaire. C’est en effet de rédacteurs comme vous, Michel, qu’on attendrait les martingales aptes à contrecarrer le réultat de qui vous fait très certainement vivre encore aujourd’hui...

          Le scandale, c’est d’avoir tu le long travail de sape des institutions financières qui pendant des années, a pris en otages les gouvernements irlandais les uns après les autres tout en s’en foutant plein les poches. La crise fut très logiquement cher payée dans l’éphémère fer de lance yankee en UE et maintenant, bêtement, il faut payer. A qui fera-t-on croire qu’une politique de rigueur suffira ?
          L’irlande ne produit plus rien à part la Guinness (dieu merci) qui d’ailleurs ne lui appartient plus. Comme je ne pense pas que DSK imprime des billets, du haut de mon petit tabouret, je plains le peuple irlandais et je souhaite qu’il se démerde sans être vendu aux chinois ou autres, et que tout ceci se passe pacifiquement.
          Après seulement on pendra les banquiers par les c... .


        • Triodus Triodus 12 novembre 2010 11:49

          @Kerjan,

          .. c’était écrit en toutes lettres sur les billets en francs français. Fausse monnaie -> couic !


        • plancherDesVaches 12 novembre 2010 12:10

          Hhmm.. Bestiole de l’Espace.

          C’était l’époque où les états émettaient leur monnaie et pouvaient imposer un respect réciproque.
          Logique d’ailleurs. Dans le sens où l’état demandaient aux citoyens d’être aussi honnête que lui.

          N’y a-t’il pas une différence, maintenant.. ??

          Certes, le plus grand voleur va tout de même te demander d’être honnête, car il vit, lui, de ton honnêteté.
          Mais la malhonnêteté étant actuellement reine, difficile à demander...

          Le capitalisme a voulu tuer les états : il a réussi. Car un état est avant tout un groupe de représentants en qui on est sensé avoir confiance..


        • Triodus Triodus 12 novembre 2010 13:08

          Juste PDV. C’est ce changement que je voulais souligner.

          Cdt


        • Yvance77 12 novembre 2010 11:36

          De M. Santi : « En fait, la spéculation pèse depuis quelques jours de tout son poids pour contraindre l’Irlande à faire appel au F.M.I.. »

          Tout est dit ici. Le F.M.I. est la vitrine des financiers ou l’on pose les stickers : « A vendre -50% » - « En Solde » - « Promotion Exceptionnelle » etc ...

          Ils se foutent de sauver le monde, de la morale, ou de je ne sais quoi. C’est de saigner toute l’Europe, pour ensuite placer les billes ailleurs. C’est un jeu, un monopoly cruel.

          Mais putain ils ne sont qu’une poignée, on connait les noms et les adresses ... on attend quoi pour les passer par les armes ?


          • Triodus Triodus 12 novembre 2010 11:53

            @Yvance 77 :

            Hier soir en zappant tard, je vois une scène se passant en 14-18 ou un officier abat d’une balle dans la tête un soldat tétanisé ne montant pas à l’assaut, ceci devant ses frères d’arme.

            Ils restèrent sans rien faire alors que tous étaient armés. Ils auraient pu tuer cet officier (et les quelques autres autour) dans cet enfer de feu, personne l’aurait remarqué.

            Au lieu de celà, ils montères au front..


          • Triodus Triodus 12 novembre 2010 11:55

            montèrent


          • plancherDesVaches 12 novembre 2010 12:28

            Yvance.
            Début 2009, des infos ont « fuité » mais sont restées très discrètes.

            Ainsi, la Russie et la Chine ont renforcé leur sécurité intérieure. Et début 2010, les US ont lancé une consultation auprès des agences privées pour renforcer la leur.

            Tu aurais aussi dû suivre ce qui s’est passé en Islande. Avec les riches qui ont dû quitter précipitamment l’île, les 4x4 peints en rouge, le FMI qui a épongé les dettes anglaises et hollandaises contre l’avis (vote à 97%) des Islandais de ne PAS rembourser les vautours, les directeurs de banques qui ont été invités par le gouvernement à venir s’expliquer sur l’île et sont ressortis des audiences pour aller en prison,...

            L’Islande a été mon premier « laboratoire » pour sentir la tendance.
            Maintenant, c’est l’Angleterre.

            Pourquoi je me fous de l’Irlande.. ??? Tout simple.
            L’Irlande DEVRA être sauvée par l’Europe. Sinon cela coutera ENCORE plus cher à la ZONE EURO.
            ROSBEEF, GO HOME !!!

            D’ailleurs, l’Angleterre a tout intérêt à demander des sous du FMI tout de suite avant que les caisses soient vides. Ou qu’elle soit rincée par l’hyper-inflation.


          • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 12 novembre 2010 13:15

            @Kerjean

             Bonjour, un nom : Blythe Masters ( sautez le premier article et passez à celui du 29 au 30 janvier ), la créatrice des C.D.S.


          • Croa Croa 12 novembre 2010 13:36

            à Kerjean,

            Il y a aussi Rotchild...


          • La sentinelle La sentinelle 13 novembre 2010 17:50

            Bonjour

            Hier soir en zappant tard, je vois une scène se passant en 14-18 ou un officier abat d’une balle dans la tête un soldat tétanisé ne montant pas à l’assaut, ceci devant ses frères d’arme.

            Ils restèrent sans rien faire alors que tous étaient armés. Ils auraient pu tuer cet officier (et les quelques autres autour) dans cet enfer de feu, personne l’aurait remarqué.

            Au lieu de celà, ils montères au front..

            C’est un extrait de film de cinéma, quelles conclusions réalistes pouvez vous tirer d’une fiction ?

            A+


          • jleonrigaut 14 novembre 2010 18:52

            pas besoin de maffieux ,yakusa et autres banquiers vereux ou non , nous avons aujourd’hui des multinationales dont l’interet n’est plus national quand il a put l etre mais uniquement privé ou actionarial les multinationales ne servent pas ou plus l’interet des hommes ou d’un pays ou d’une region mais seulement l’interet de leur plus gros actionnaires qui n’en ont rien a faire des salariés compatriotes ou pas 
            quand renault vend (pas cher) une de ses voitures produite en roumanie a un de ses anciens ouvriers mis au chomage ,il s’enfout completement 


          • Triodus Triodus 15 novembre 2010 09:38

            << C’est un extrait de film de cinéma, quelles conclusions réalistes pouvez vous tirer d’une fiction ? >>

            Même retracé dans une fiction, ça a dû se passer des milliers de fois, et ça se passe aussi à chaque fois que nous courbons l’échine alors que nous avons une « arme » ou un pouvoir en main.


          • La sentinelle La sentinelle 16 novembre 2010 19:49

            Bonjour

            C’est un peu plus compliqué que cela en ce qui concerne cette période, mais si vous voulez dire que la peuple groupé et armé est impitoyable avec les faibles et asservi devant les forts, vous avez raison.

            A+


          • pepin2pomme 12 novembre 2010 13:50

            Contrairement au déficit Français qui s’est accumulé progressivement depuis 30 ans, le déficit irlandais est dû pour sa plus grosse partie à une décision politique unique, prise il y peu : celle de renflouer les banques qui ont spéculé inconsidérément.
            Si le gouvernement irlandais avait laissé couler ces banques, il n’en serait pas là.


            • zelectron zelectron 12 novembre 2010 14:30

              « Pourtant, l’Irlande se sera conformée à strictement toutes les exigences des marchés. » en ce qui concerne les vrais coupables certainement pas : ni banquiers défenestrés, ni financiers avec insertion de bambou entre ongle et chair, ni directions de fond de pensions empalés le long de la Liffley river (tout ça au figuré bien sûr) ce sont les citoyens « ordinaires » ceux qui n’ont pas traficoté (ou qui ne pouvaient pas) qui vont payer à moins que ses partenaires européens ne viennent à sa rescousse, ce qui serait leur double intérêt bien compris.


              • Radix Radix 12 novembre 2010 15:06

                Bonjour monsieur Santi

                Tant que les irlandais auront des « papy’s » comme ceux-là et le public qui va avec, ils se sortiront toujours de la merde !

                http://www.youtube.com/watch?v=-MciTmbMnk4

                Radix


                • LE CHAT LE CHAT 12 novembre 2010 15:15

                  moi j’aime bien les irlandais de ce genre  ! un bon baston pour récupérer le pognon volé par les banquiers !


                • Radix Radix 12 novembre 2010 15:26

                  Bonjour Le Chat

                  Il y a un petit problème, lui, il n’était pas irlandais mais un acteur américain réactionnaire !

                  Cela fait une sacrée différence.

                  Et vu qu’il est mort, c’est pas son esprit qui va sortir le peuple irlandais de la merde où les ont mis les systèmes financiers l

                  Radix


                • LE CHAT LE CHAT 12 novembre 2010 15:31

                  salut radix ,
                  on peut se dire aussi que l’Irlande était au niveau de plus pauvres européens il y trente ans et était arrivée dans le peloton de t^te en PIB par tête de pipe en spéculant sur le néant et grâce au pognon estorqué à l’Europe ...

                  C’est pas le polonais avec qui j’ai causé samedi et qui a été viré de chez eux comme une merde suite à la crise qui va les plaindre !


                • Radix Radix 12 novembre 2010 15:41

                  Salut Le Chat

                  Je suis désolé pour ce polonais, mais ce n’est pas le peuple irlandais qui l’a viré.

                  Ils ont été trop souvent émigré avant eux pour ne pas connaître ce problème.

                  Ne mettons pas sur les peuples ce qui est à mettre au compte des puissances financières qui ont fait leur beurre en Irlande avant de se tirer ailleurs en laissant le pays payer l’addition !

                  Radix

                  Ps : Que penses-tu de mes papy’s ?


                • LE CHAT LE CHAT 12 novembre 2010 15:49

                  à écouter avec une chope de Guiness ou de smithwick , c’est cool !

                  je m’arrête toujours quand j’ai l’occasion d’écouter quelques bonnes vieilles ballades !

                  mais mon irlandais préféré restera toujours Rory ! un titre qui va être de circonstance  !


                • Radix Radix 12 novembre 2010 15:56

                  Bon, je vais dire que c’est un problème de génération si je n’accroche pas du tout !

                  Le fond (les paroles) est simpliste et la forme... Bof !

                  Ceci dit, il dit presque la même chose, l’auto-dérision en moins et là il est un peu moins irlandais  !

                  Radix


                • François51 François51 12 novembre 2010 15:49

                  quelle chance ils ont eu ces Irlandais ils pouvaient ( les seuls en Europe) donner leur avis sur le traité Sarkosien de Lisbonne. ils ont dit non. (bravo !) les néo mondialistes leurs ont fait savoir qu’ils étaient des « cons » qui n’avaient rien compris. ils les ont renvoyés une seconde fois aux urnes, pour cette fois çi voter oui !.
                  qu’ils se demmerde les Irlandais !.


                  • LE CHAT LE CHAT 12 novembre 2010 15:54

                    pas faux non plus ! les français auraient encore amplifié le non , sentant le coup fumeux !


                  • easy easy 12 novembre 2010 16:38

                    Scandale !
                    Scandale !
                    Scandale !
                    Scandale !
                    Scandalesssssssssssssssssssss..........

                    A force d’usage, ils s’usent, les mots opéra, les mots grandiloquents, les mots aposématiques.


                    L’Homme a un je-ne-sais-quoi de l’oie.


                    • Never Give Up Never Give Up 12 novembre 2010 16:45

                      Ben oui mais
                      il faut bien qu’ils remboursent leurs dettes les irlandais, c’est un peu facile d’accuser les financiers qui font honnetement et courageusement leur labeur.
                      Vous allez me dire qu’une partie de la dette irlandaise est liée aux plans d’aides aux banques, mais ils ont rien demandé les banquiers, quand ils disaient « toot big too fail » c’était pour rire il fallait pas les croire.
                      De plus on arrive au « closing » de fin d’année et si on veut que les bonus soient décents et ben il faut bien que les irlandais payent... ET PUIS C’EST TOUT !!


                      • fifilafiloche fifilafiloche 12 novembre 2010 18:22

                        Pour reprendre vos termes étonnamment affectifs : n’est il pas scandaleux que les contribuables européens doivent payer solidairement le dumping fiscal choisi par l’Irlande de façon bien peu solidaire de façon bien peu solidaire ?


                        Mais vous avez raison, les risques en Irlande et en Angleterre sont bien moins élevés qu’en France ou en Italie, car chez eux, la bulle immobilière a déjà explosé. Logiquement, ce serait à la France de payer 10% d’intérêts face à un tel risque sur les prêts bancaires.

                        Mais la finance a arrêté de penser depuis que les machines passent des ordres d’achat et de vente à la place des hommes. Il s’agit avant tout de provoquer des mouvements grégaires, qu’ils soient ou non en rapport avec les risques réels.

                        • Antoine Diederick 12 novembre 2010 20:31

                          a Fifilafiloche,

                          pour illustrer votre propos , lien


                        • Antoine Diederick 12 novembre 2010 20:33

                          en un mot commençant et finissant ; nous sommes tous des moutons  smiley


                        • Antoine Diederick 12 novembre 2010 20:39

                          le pays le plus mimétique actuellement, c’est la Chine.... smiley


                        • Antoine Diederick 12 novembre 2010 20:45

                          lisez bien la chute de ce commentaire philo....la crise actuelle est une régression en somme et pour tout dire une régression humaine....de même le mondialisme est une régression humaine et culturelle...


                        • jacques lemiere 12 novembre 2010 18:41

                          sacndale bien relatif....c’est énervant de ne voir dans la crise que la dégringolade.....un peu comme une personne qui s’endette, il est possible de porter beau....mais il faut payer un jour...

                          Le problème étant que ce sont les populations entières qui payent pour la gabegie organisée par certains..

                          • gnarf 12 novembre 2010 19:25

                            L’article est inexact. Ce n’est pas particulier a l’Irlande.

                            Les bons du tresor de l’Espagne, du Portugal, de l’Irlande, de la Grece se sont tous mis a bondir en meme temps.
                            Ils ont tous atteint leur niveau record.

                            Je ne sais pas quelle est la cause, mais cela vient probablement d’une tres sale nouvelle que seuls les marches savent pour l’instant. Pointer du doigt les speculateurs detourne de la vraie question : Quelle est cette sale nouvelle ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès