Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ces étoiles qui coûteront cher...

Ces étoiles qui coûteront cher...

Ça y est c’est fait enfin, le classement des hôtels français vient d’être modernisé. Les textes d’application de la loi du 22 juillet 2009 viennent d’être publié au journal officiel.
Pas trop tôt direz-vous, et vous n’auriez pas tort. La création et l’attribution de la fameuse cinquième étoile par exemple permettra au palace de notre pays d’être sur un pied d’égalité face aux hôtels étrangers. J’en suis fier d’ailleurs car ma ville natale en comptera 7, preuve de sa compétitivité internationale pour un patelin de 1800 habitant hors saison.
 
Fin de la parenthèse chauviniste, revenons au choses sérieuses. Si l’apparition de la cinquième étoile est le côté le plus voyant de la réforme, il y a aussi une face moins glorieuse et qui surtout risque de mettre en péril l’industrie hôtelière indépendante.
La tâche de vérification et de classement ne sera désormais plus confiée à un organisme public (la DGCCRF est dessaisie du dossier peu à peu http://www.bottingourmand.com/bg_news.php?id_article=9829&debut=30 ).
 
Ce sont des organismes privés accrédités qui instruiront les dossiers et donc l’attribution des étoiles.
On voit ici encore la volonté de réduction des effectifs des fonctionnaires et surtout le démantèlement continu d’un service public indispensable (http://www.lesmotsontunsens.com/scandale-dgccrf-defense-consommateurs-demantelement-suppression-dgccrf-3319). J’arrête ici car je m’égare un peu et je pourrais dire des choses grossières devant ce cadeau infâme fait aux industriels.
 
On ne peut qu’espérer que les organismes privés accrédités pour cette mission de contrôle et d’inspection de nos hôtels seront sérieux et honnêtes. Car c’est le risque en confiant le classement à un organisme extérieur à nos institutions, il y a tellement d’argent en jeu que la tentation sera grande pour certains. L’avenir nous dira si mes inquiétudes sont justifiées ou pas.
 
Au-delà de ce problème, il y a aussi le fait que ces procédures seront payantes favorisant ainsi de grands groupes hôteliers au détriment de l’hôtel du coin qui devra tous les cinq ans payer la note pour garder son étoile fièrement acquise. Il y a déjà pour 2012 et 2015 les normes de sécurité et l’accessibilité aux personnes handicapées à mettre en place ce qui représente souvent un coût financier exorbitant. Tellement exorbitant que de plus en plus d’hôteliers indépendants envisagent de mettre la clé sous la porte face à ces charges financières qui s’annoncent.

Je ne conteste pas le bien fondé de ces modifications bien sûr, elles sont nécessaires et participent à une société plus égalitaire. Le souci c’est qu’à ces coûts va se rajouter encore la charge de l’inspection d’un organisme privé si l’hôtelier veut conserver ses étoiles.
Je n’ai aucun doute sur la capacité du groupe Accord (propriétaire des hôtels Formule 1, Ibis, Novotel, Sofitel....) à trouver le financement nécessaire à tout ces problèmes, c’est plus pour le petit hôtel "familial" avec sa modeste étoile que je m’inquiète. Cet hôtel plus authentique, moins standardisé et surtout l’unique hôtel parfois à plusieurs kilomètres à la ronde. C’est encore un risque de désertification supplémentaire pour nos campagnes que je vois se profiler ici.
 
Bien sûr, on va me rétorquer que ces inspections ne sont pas obligatoires mais les étoiles (ne serait ce qu’une tout simplement), c’est aussi la vie car c’est une opportunité supplémentaire d’apparaitre dans les guides touristiques.
 
Au-delà du démantèlement programmé de la DGCCRF qui est un crime de lèse consommateur, c’est un risque pour l’avenir de la petite hôtellerie que le gouvernement a pris ici. Mais rassurons le Fouquet’s a bien ses 5 étoiles et la réservation pour le dîner de réélection de 2012 doit être déjà inscrite dans un coin du registre....
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 31 décembre 2009 13:20

    ca sert a rien les etoiles
    quand la bouffe est bonne on revient


    • Oliver North Oliver North 31 décembre 2009 22:00

      Il est vrai que je n’ai pas procédé à la relecture et que le langage employé est parfois familier.

      Cependant, j’ai toujours trouvé que le fond était plus important que la forme. J’admire ceux qui écrivent sans jamais faire de faute d’orthographe, mais cela ne rend pas forcement leurs propos plus pertinents.

      Je laisse aux politiciens et aux juristes l’art de manier le langage à la perfection. Une perfection qui en devient risible tellement elle parait imcompréhensible au pauvres ignares que nous sommes.

      Merci aux modérateurs d’agoravox qui vont au dela de la forme et regardent les idées qui se cachent derrière les mots.


    • ZEN ZEN 31 décembre 2009 13:38

      Mé agoravox n’ait pas la Cadémie fransaize !...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès