Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Cet EURO qui traîne des pieds...

Cet EURO qui traîne des pieds...

L'euro est toujours là malgré l'annonce de sa mort.
La baisse des taux d'intérêts de la BCE est cosmétique : c'est mieux que rien.

Certaines personnes avaient prédit la probable fin de l'euro à court terme depuis plus d'un an. Je n'y ai jamais cru.
Curieusement, l'euro est toujours présent, et j'ajouterais même que la majorité est pour cette euro mais pas comme elle se présente.

Par contre une partie non négligeable de la population française est contre l'Europe telle qu'elle se présente. Certes, ce n'est pas ma discussion mais je tenais à le préciser.

Je n'avais pas compris cette volonté un peu bête de la BCE de laisser ses taux très élevées par rapport à ceux des USA.
Probablement, qu'il espéraient que les investissements suivraient comme un appel d'air de capitaux frais ? (Fig. Graphique des taux d'intérêt BCE vs FED )

C'est en cherchant à connaître la BCE que j'ai lu ceci :
"La principale mission de la BCE consiste à maintenir le pouvoir d'achat de l'euro, et donc la stabilité des prix, dans la zone euro"
(source : BCE : The European Central Bank)
Cette raison explique ce maintient du taux au dessus de celui des Etats-unis (à un niveau quand même élevé par rapport aux USA).
Si on résume, il n'est pas permis à cette banque de décider sur le long terme, car en effet il est parfaitement possible qu'une perte de pouvoir d'achat soit nécessaire pour une stabilité de l'emploi sur le long terme.

Par exemple, si on devine que les importations pourraient détruire l'industrie européenne, il faudrait faire une dévaluation de la monnaie.
"Avec cette mesure, les gouvernements espèrent augmenter la compétitivité économique." (source : Dévaluation - Wikipédia)
La seule façon rapide de réaliser une telle dévaluation ne peut se faire que par une création de monnaie par la banque centrale la BCE.

Sur le plan économique, cela va se traduire par un trop plein de monnaie donc une baisse de sa valeur.
C'est la Loi de l'offre et de la demande appliquée à la monnaie.

Sur le plan financier cette baisse du loyer de l'argent permettra aux banques de se refinancer, et chose que nous espérons tous, relancer l'économie.
"Plus il est élevé, plus il freinera la croissance"
(source : Le loyer de l'argent | Ministère de l'Economie et des Finances)

Cependant, le Président de la BCE prédit que « La reprise sera faible et graduelle vers la fin de l'année ». En clair la croissance sera faible.
La croissance allemande sera par exemple estimée à 0.6% seulement cette année alors qu'elle était de 2,7% en 2011.
"Germany’s central bank projects that [Germany] GDP will grow 0.6% in 2012, a reflection of the worsening euro-zone financial crisis and the financial burden it places on Germany as well as falling demand for German exports" [...] "GDP contracted 5.1% in 2009 but grew by 3.6% in 2010, and 2.7% in 2011" (Source CIA - The World Factbook)
Si je choisi l'Allemagne c'est qu'on la considère comme le moteur de l'Europe, elle est l'économie majeur de la zone EURO, et, souvent on la cite comme exemple.

On pourrait se rassurer par les propos du Président de la BCE :
"Mario Draghi, le président de la BCE, a affirmé que son institution n'avait discuté d'aucune nouvelle mesure exceptionnelle, lors de la conférence de presse mensuelle de l'institution"
(source : La BCE baisse son taux directeur mais n'annonce pas de nouvelles mesures)

En France :
"Dans l’industrie manufacturière, le constat fait par les chefs d’entreprise sur leurs carnets de commande globaux et sur les perspectives générales dans le secteur se dégrade nettement en mai. De même, dans les services, l’opinion sur l’activité prévue reste très inférieure à sa moyenne de long terme et la demande prévue demeure faible. ... laissant augurer une activité peu dynamique en 2012 L’activité resterait donc peu dynamique en France d’ici fin 2012"
(source : Insee - Analyse de la conjoncture)

Et en Europe ?
"Malgré le net ralentissement des prix à la consommation, les ménages européens verraient leur pouvoir d’achat reculer tout au long de l’année et réduiraient leurs dépenses de consommation. Dès lors, la zone euro serait à l’arrêt en 2012"
(source : Insee - Analyse de la conjoncture)

Le loyer de l'argent devra donc baisser et rester bas du fait de cette faible croissance pendant au moins deux trimestres...
C'est ce qu'a annoncé la BCE :
"Le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement de l’Eurosystème est abaissé de 25 points de base, à 0,75 %, à partir de l’opération devant être réglée le 11 juillet 2012"
(source : BCE : Décisions de politique monétaire)

Ma question est la suivante : l'Euro va-t'elle exister dans son état actuel cette année ou va-t'elle changer, voire disparaître  ?
Personnellement, je souhaite qu'elle change, mais est-ce possible ?


Merci d'avoir lu jusqu'au bout.

Glossaire :
Produit intérieur brut - Wikipédia (P.I.B.) = Gross domestic product - Wikipedia, the free encyclopedia (G.D.P)
Qu'est-ce que refinancer un crédit ?
Dévaluation et dépréciation, ou quand la monnaie pense sauver l'économie (sur Edubourse.com)

Liens :
La Banque centrale européenne devrait à nouveau abaisser son taux directeur
"La réduction du déficit sera plus difficile qu'envisagée" - Challenges.fr
La BCE baisse son taux directeur mais n'annonce pas de nouvelles mesures [Le Monde]
Jacques Sapir annonce la fin de l’Euro à court terme [un peu long mais intéressant]

Insee - Économie - Évolution du PIB en France jusqu'en 2011 [graphique]

Dates clés de la crise financière (depuis décembre 2005) (BCE : Timelime of the financial crisis) [En français Excellent]
Liste des crises monétaires et financières - Wikipédia [depuis 1637 (XVII)]

Un peu de culture :
Jacques Sapir annonce la fin de la zone euro en 2011 (Youtube) [crise terminale de l'euro l'hiver 2011/2012 selon J. Sapir]
Équilibre général
Pourquoi appelle-t-on les taux de la BCE « le loyer de l'argent » ? | Rue89
Ce que la gauche peut faire (introduction au dossier)Alternatives Economiques n° 315 - juillet 2012
Finances publiques : le casse-tête des 3 % (Alternatives Economiques n° 315 - juillet 2012)

Amitié franco-allemande - Wikipédia [le couple franco-allemand ayant toujours été un moteur de la construction européenne. Le traité de l'Élysée, en 1963, a officialisé ce rapprochement.]


Moyenne des avis sur cet article :  1.24/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Leo Le Sage 6 juillet 2012 13:50

    @TOUS
    1/
    Qaund j’écris : « On pourrait se rassurer par les propos du Président de la BCE »
    Cela ne veut pas dire qu’il est rassurant.

    Parce qu’en fait je ne voulais pas trop allourdir le texte en se permettant de mettre des commentaires contradictoires qui rendrait très illisible le texte, surtout pour le profane.

    En effet, la survie de l’euro n’est pas certain, mais ce n’était pas comme on l’avait dit à la fin 2011 !

    La fin de l’euro, si elle devrait avoir lieu c’est cette année ou à mon avis jamais !
    C’est là où je ne suis pas d’accord avec Sapir, qui reste à mes yeux une référence.
    Voir d’ailleurs la vidéo de six minutes dans la partie culture générale.
    [C’est un extrait de ce soir ou jamais qui est une excellente émission]

    2/ J’attends de tout un chacun qu’il fasse toutes les critiques qu’il souhaite, même dans la forme car je souhaite améliorer mes prestations.
    Si vous ne dites rien je ne le saurais pas !

    NB : contrairement à ce que j’ai lu quelque part je ne suis pas un banquier, mais j’ai des amis qui sont aux placés dans des grandes banques.


    • Leo Le Sage 6 juillet 2012 14:09

      Cette info est sur WordPress.com ici :

      http://leolesage.wordpress.com/2012/07/06/cet-euro-qui-traine-des-pieds/

      Je préfère que vous commentiez ici, si ce n’est pas trop demander.
      Ceux qui veulent absolument aller sur wordpress.com, je respecte...


    • Le taulier Le taulier 6 juillet 2012 13:56

      "C’est en cherchant à connaître la BCE que j’ai lu ceci :
      « La principale mission de la BCE consiste à maintenir le pouvoir d’achat de l’euro, et donc la stabilité des prix, dans la zone euro »"

      Bienvenu sur la planète Terre, le climat vous convient-il ?


      • Leo Le Sage 6 juillet 2012 14:16

        @Par Le taulier (xxx.xxx.xxx.58) 6 juillet 13:56
        Vous dites : « Bienvenu sur la planète Terre, le climat vous convient-il ? »
        C’est l’enfer...
        on ne peut pas réussir une croissance saine avec une telle contrainte...
        Ne me parlez même pas d’investissement sur le long terme...

        le casse-tête des 3 % ... hmm... [voir « un peu de culture »]
         
         
         
        @TOUS
         
        Je reviendrais vers 20 heures 30... [heure de France évidemment]
        (Peut être avant ou un peu après, je dois régler quelque chose)

        « Stay tuned »
         
         
        PS : je réponds toujours sauf cas exceptionnel...


      • calimero 6 juillet 2012 20:40

        Ils le disent eux-même : la mission de la BCE est de lutter contre l’inflation, autrement dit de défendre la valeur de l’argent. Le grouillot de base au smic serait peu affecté en volume par 5% d’inflation, à la différence d’acteurs détenant d’importantes masses de capitaux.
        Il ne reste plus que la liberté de l’argent de faire plus d’argent, la finance a bouffé la démocratie.


      • BA 6 juillet 2012 14:18

        L’Histoire s’accélère.

         

        Vendredi 6 juillet 2012 :

         

        Zone euro : la Finlande préfère sortir de l’euro que payer les dettes des autres.

         

        La Finlande préfère se préparer à sortir de l’euro plutôt qu’à payer les dettes des autres pays de la zone euro, affirme la ministre des Finances Jutta Urpilainen, vendredi dans le quotidien financier Kauppalehti.

         

        http://www.romandie.com/news/n/Zone_euro_la_Finlande_prefere_sortir_de_l_eu ro_que_payer_les_dettes_des_autres30060720121200.asp


        • Robert GIL ROBERT GIL 6 juillet 2012 14:38

          Qui se souvient des prix en franc, d’une baguette, d’un café, d’un litre de lait ou d’un kilo de pomme de terre, et oui avec l’euro les prix ont augmentés, et c’est une moyenne, d’environ 30%, soit un tiers de plus qu’avant l’euro. Et ce pour tous les produits courants de la vie de tous les jours et nécessaires à tout individu et toute famille…alimentation, loyers, transports, loisirs, habillements. Sur certain produits les augmentations sont supérieures à 80% et à plus de 1200% pour les pommes de terre..................
          http://2ccr.unblog.fr/2010/10/20/sortir-de-leuro/


          • alain_àààé 6 juillet 2012 15:18

            bien l article mais je voudrais dire a tout le monde d aller voir sur médiapart concernant les combines a la CITY A LONDRE avec la banque BARCLAY qui nous apprend que les taux d intérét de la city se jouait entre les banques et contre l EURO dont les dirigeants anglais et les responsables européens ont plus ou moins trempé et nous ont trompé et biensur les francais


            • cancrela 6 juillet 2012 17:14

              Avant, il y avait le veau d’or, maintenant il y a le dieu Euro. Que tu l’adores, c’est ton problème mais je t’en supplies, fais le en silence et évite le prosélytisme au sens propre du terme.
              L’Europe nous a sacrifié en holocauste à la finance international, à la trilatérale et au Bildeberg.
              Alors heureux ?
              Tiens, je vais aller gerber.


              • calimero 6 juillet 2012 21:25

                Sur le plan financier cette baisse du loyer de l’argent permettra aux banques de se refinancer, et chose que nous espérons tous, relancer l’économie.

                et plus loin :

                Le loyer de l’argent devra donc baisser et rester bas du fait de cette faible croissance

                = La baisse des taux entraine la croissance, donc les taux doivent baisser. Dans votre idée le crédit va repartir comme en 14, créant de la demande. Les états pourront alors continuer à emprunter aux banques l’argent que la BCE leur fournit à 1%, se sucrant de quelques milliards en intérêts au passage, argent qui servira à payer à ces mêmes consortiums bancaires les intérêts exorbitants du service de la dette actuelle.
                Les banques confortablement recapitalisée par cet afflux d’argent frais vont jouer sur les casinos, je veut dire investir sur les marchés, générant une augmentation du PIB, pardon de la croissance. Jusqu’au jour ou ces bulles spéculatives et ces montagnes de profits artificiels s’écrouleront d’eux-même dans un nouveau cycle de crise.

                Pour ce qui est des taux ne vous leurrez pas tout de même : on est pas le dollar, c’est pas la fête à la croissance et à la planche à billets tous les jours chez nous, ne pouvant exporter notre inflation en Chine tout en créant toujours plus de dette publique comme le font si bien les USA. Pour combien de temps encore ?


                • Leo Le Sage 6 juillet 2012 22:25

                  @Par calimero (xxx.xxx.xxx.115) 6 juillet 21:25
                  Vous dites : « Dans votre idée le crédit va repartir comme en 14, créant de la demande » smiley
                  Je confirme nous sommes en 2011.
                  Il est écrit dans la page que la croissance sera faible.
                  Donc je peux vous assurer que le crédit restera inaccessible...


                • Leo Le Sage 6 juillet 2012 22:41

                   

                  @TOUS
                  Evidemment je remercie aussi ceux qui ont fait l’effort de seulement lire.
                   

                  @Par BA (xxx.xxx.xxx.142) 6 juillet 14:18
                  Vous dites : « Zone euro : la Finlande préfère sortir de l’euro que payer les dettes des autres. »
                  Dans le cas de la Finlande je trouve cela logique puisque la Finlande a une élite responsable...
                  Cependant elle n’est pas encore sortie...
                  Merci pour les liens

                  @Par ROBERT GIL (xxx.xxx.xxx.190) 6 juillet 14:38
                  Vous dites : « Sur certain produits les augmentations sont supérieures à 80% et à plus de 1200% pour les pommes de terre »
                  Dans beaucoup de domaines les prix ont doublé... particulièrement les denrées alimentaires.
                  Une honte !

                  @Par alain_àààé (xxx.xxx.xxx.28) 6 juillet 15:18
                  Thanks for coming... smiley

                  @Par edelweiss (xxx.xxx.xxx.75) 6 juillet 16:07
                  Merci pour les liens :
                  Oui MediaPart est UNE référence !

                  @Par cancrela (xxx.xxx.xxx.134) 6 juillet 17:14
                  Vous dites : "Avant, il y avait le veau d’or, maintenant il y a le dieu Euro. Que tu l’adores, c’est ton problème mais je t’en supplies, fais le en silence et évite le prosélytisme au sens propre du terme"
                  Je n’adore pas l’EURO. On ne peut pas adorer une chose.
                  Des êtres vivant à la rigueur ou un concept...

                  J’aime l’euro si cela a été fait comme il le fallait.
                  J. Sapir disait que si l’euro été comme il aurait du être çà aurait été bénéfique pour tout le monde.
                  Si on avait suivi les recommandations de M.Allais [Prix Nobel d’économie] alors oui pour l’euro.

                  Ce machin là, personne n’en veut sauf les ignares

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès