Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > « Chiffrez-nous vos propositions fiscales ! » Adresse aux dirigeants (...)

« Chiffrez-nous vos propositions fiscales ! » Adresse aux dirigeants d’entreprise signataires de l’appel « Taxez-nous ! »

Le cœur de votre métier de dirigeants de grandes entreprises c’est de prendre des décisions sur la base de prévisions chiffrées pour le court et le moyen terme : prévisions d’entrée de commande, de chiffre d’affaire, de masse salariale, d’amortissements, de bénéfices, d’économies, de ROI etc … Ceux qui travaillent dans les grandes entreprises savent le temps et l’énergie consacrés à l’élaboration de ces prévisions.

Le même professionnalisme est requis lorsque l’on traite du budget de l’Etat, de ses dépenses et de ses recettes. Tout particulièrement dans la situation actuelle. Les personnes qualifiées qui font des propositions en matière de recettes fiscales ou de réduction des déficits budgétaires les accompagnent généralement d’évaluations chiffrées. Deux exemples parmi d’autres :

Alain Godard (ex PDG de Rhône-Poulenc Agrochimie) a fait récemment, dans une Lettre ouverte au Président de la République, des propositions qui feraient entrer chaque année 120 milliards supplémentaires dans les caisses de l’Etat, sans augmenter les impôts des contribuables qui gagnent moins de 60 000 euros par an. Voir ses propositions sur http://alternatives-economiques.fr/...

Martin Hirsch, dans un article du 23 août intitulé « Hautes rémunérations : passage à l’acte ? » fait aussi quelques propositions concrètes sur http://martinhirsch.blogs.nouvelobs.com/

De la part de dirigeants de grandes entreprises, nous attendons autre chose qu’une proposition symbolique, consistant en une contribution fiscale personnelle et exceptionnelle. Nous attendons de l’audacieux, du courageux, des propositions qui soient en adéquation avec l’ampleur du déficit budgétaire et de la dette accumulée. Il serait mesquin et pas très utile de vous demander seulement de faire une évaluation de la contribution fiscale exceptionnelle que vous suggérez.

Nous vous demandons de faire connaître un ensemble de propositions pour des recettes budgétaires supplémentaires. Au moins pour les grandes catégories ci-après et en indiquant pour chacune les suppléments de recettes qui en résulteraient pour le budget de l’Etat.

Catégorie 1 : réforme de la fiscalité des revenus du travail et des revenus du capital

Catégorie 2 : réforme de la fiscalité des entreprises

Catégorie 3 : réforme des niches fiscales et sociales

Catégorie 4 : réforme éventuelle de la TVA

Catégorie 5 : réforme de la fiscalité sur les transmissions de tous les types de patrimoine

Catégorie 6 : vos propositions pour réduire de moitié l’évasion fiscale qui relève de la responsabilité des entreprises françaises (au moins celles du CAC 40 que vous connaissez bien) . Nous pensons tout particulièrement aux différentes techniques d’évasion fiscale expliquées dans la remarquable enquête de FR 3 « Pièces à conviction ». Accéder aux vidéos de cette émission via http://www.retraites-enjeux-debats....

Catégorie 7 : vos propositions pour réduire de moitié l’évasion fiscale des contribuables

Trois économistes français sont des spécialistes mondialement reconnus de la fiscalité : Camille Landais, Thomas Piketty et Emmanuel Saez. Dans leur livre « Pour une révolution fiscale » publié en janvier 2011, ils montrent que « Notre système fiscal est complexe et peu transparent. Il est truffé de niches fiscales et de règles dérogatoires. Et surtout il est profondément injuste ». Outre leurs propositions de réforme fiscale, vous trouverez sur leur site http://www.revolution-fiscale.fr/ un outil remarquable permettant à chacun de faire les simulations en matière de fiscalité des revenus et du patrimoine. Si nécessaire cet outil vous aidera à chiffrer les propositions que nous vous demandons pour la catégorie 1.

Ce débat sur la fiscalité sera au cœur de la discussion au parlement sur le budget 2012, puis se poursuivra durant toute la campagne des élections présidentielles et législatives. Vos responsabilités économiques à l’égard du pays et de ses citoyens vous font obligation de participer avec franchise et courage à ce grand débat sur les équilibres budgétaires et les dettes souveraines. Dans cette grave période, vous avez une opportunité, par des propositions chiffrées à la hauteur des enjeux, de montrer le degré de votre courage et de votre sens de l’intérêt général.

André Martin - co animateur du site http://www.retraites-enjeux-debats.org/

Arnaud Astier - Consultant


Moyenne des avis sur cet article :  3.18/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • JL JL 1er septembre 2011 09:46

    Intéressante initiative.

    Pour ma part, bien qui pas chef d’entreprise, j’ai quelques idées.

    Tout d’abord, il faudrait que l’impôt soit le même, quelle que soit l’origine des revenus : égalité stricte devant l’impôt. A ce titre, la loi TEPA qui prévoit la défiscalisation des heures sup est hors la loi.

    Ensuite, il faudrait que les revenus élevés admettent des tranches d’imposition au delà de ce qui se fait actuellement, pour la bonne raison que ces revenus n’étant pas utilisés dans la consommation de biens ou services mais investis dans des usines, à fric échappent à la TVA.

    Enfin, plutôt que de construire un budget en partant des ressources, je propose au contraire de construire un budget et d’adapter les ressources. Cela aurait pour premier résultat de faire qu’il n’y aurait pas de déficit. En finir avec la dette odieuse.

    Je m’explique sur la proposition : on établit le budget de l’État, puis on calcule un impôt sur les revenus de telle sorte que les revenus en dessous du seuil de pauvreté ne paient rien, et le taux appliqué sur les tranches les plus élevées soit dans une progressivité « ad libitum » - aussi élevé que nécessaire mais < 100% , cf. 1ère remarque précédente, au sujet de la TVA ( ça rejoint l’idée d’un revenu maximum).

    Pour l’évasion fiscale ? Qu’ils partent tous, et soient déchus de leur nationalité française : à la guerre on fusille les traitres ; dans la guerre économique on peut bien fusiller leur passeport !


    • jpm jpm 1er septembre 2011 11:16

      Bonjour JL,

      je suis tout a fait daccord avec votre premiere proposition, que l´impot soit le meme quelle soit l´origine des revenus. Cela devrait concerner tous les revenus, c´est a dire les revenus du travail comme les revenus du capital, mais aussi les differentes subventions ou aides sociales, ainsi que les heritages (en admettant bien sur quelques abattements pour les petits heritages). J´ajouterais a cela qu´il faudrait faire le menage dans les niches fiscales. Si elles sont reelement utiles, alors il faut les transformer en subventions directes ou sinon il faut les supprimer car elles ne profittent qu´aux riches.

      Maintenant, petite suggestion. Que diriez vous d´un taux d´imposition unique de 50 % pour tous les revenus, associe a un avoir fiscal mettons de 750 * 12 = 9000 euros par an.

      Les personnes n´ayant pas de revenus garderaient l´avoir fiscal et disposeraient donc de 750 euros par mois.

      Les personnes gagnant 1000 euros par mois payeraient 500 euros d´impots moins leur 750 euros d´avoir fiscal. Elles seraient donc gagnantes de 250 euros et disposeraient de 1250 euros par mois (ca serait le cas de tous les travailleurs dit pauvres).

      Les personnes gagnant 1500 euros par mois, payeraient donc en impot exactement le montant de leur avoir fiscal. Elles disposeraient donc de 1500 euros nets par mois.

      Les personnes gagnant au dela de 1500 euros par mois, commenceraient a payer reellement des impots. Ainsi une personne gagnant 4000 euros par mois, payerait 2000 - 750 = 1250 euros d´impots (soit 31% de taux d´imposition).
       
      Un personne gagnant 10 000 euros par mois payerait donc 5000 - 750 = 4250 euros d´impots soit 42,5% d´impots ce qui est deja beaucoup plus que le taux actuel. A vrai dire, ce taux d´imposition tendrait vers le taux de 50% pour les plus riches.

      Cela ne serait il deja pas un plus juste et plus redistributif que le systeme actuel ?


    • André Martin 1er septembre 2011 11:40

      Tout à fait d’accord avec votre idée d’adapter les recettes aux dépenses … solution logique malheureusement  jamais formulée par ceux qui ont accès aux grands médias.


      « Pourquoi ne pas, tout simplement, équilibrer les dépenses nécessaires par une fiscalité (sur les revenus, les patrimoines, les transmissions, les plus-values …) aussi fortement progressive que nécessaire ? » … c’est ce que j’ai écrit dans l’article « 85% des Français ignorent la cause principale de la dette publique » à lire sur

      http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/85-des-francais-ignorent-la-cause-99830


    • JL JL 1er septembre 2011 11:56

      Bonjour JPM,

      cette proposition que vous faites, ne règle qu’une partie du problème, à savoir : un peu plus d équité pour les petits revenus.

      Mais banalise les hauts revenus : un taux de près de 50% d’imposition serait atteint pour les revenus conséquents cependant que 50 % ne serait jamais dépassé pour les très hauts revenus.

      Or il est nécessaire pour plusieurs raisons que les très hauts revenus soient limités, en particulier pour sauvegarder la démocratie : c’est précisément parce qu’une guerre est menée par l’oligarchie mondiale contre la démocratie que nous observons ces hauts revenus.

      La progressivité du taux est incontournable et il ne faut pas se laisser impressionner par l’apparente complexité d’un taux variable.

      nb. Ce que vous proposez est un système linéaire du type y=ax+b :

      a = le taux (a=50% ?)
      X = le revenu imposable
      b = le crédit d’impôt (b=-9000)

      Tracez cette courbe, et observez ce qui se passe au dessus de 5000 euros mensuels, et jusqu’à des dizaines centaines de milliers : c’est une flat-tax qui ignore le crédit d’impôt que vous proposez, paramètre « epsilonesque » à ces niveaux.

      Et l’on ne peut augmenter ce crédit au delà d’un montant raisonnable sans exclure de l’IR une trop grande quantité de revenus moyens. Sur un graphique en 3D, faites varier les paramètres a et b et vous verrez.

      nb. Ne perdez pas de vue la courbe y=f(x) de répartition des revenus qui se trace de la façon suivante : Yx = Rx*Nx, avec Nx = nombre de personne dont le revenu est Rx.


    • jpm jpm 1er septembre 2011 12:37

      JL

      tout a fait daccord avec votre description mathematique du systeme que je propose.

      Evidemment, le taux unique serait le taux d´imposition maximum vers lequel tendrait les hauts revenus. Notez qu passage que ce serait deja un reelle progres si les personnes tres riches payaient reellement 50 % de leur revenus (y compris de leur revenus financiers et de leur succession), sans pouvoir deduire d´innombrables niches fiscales.

      L´idee derriere tout cela (vous l´aurez reconnue) c´est de mettre en place un mode de redistribution qui permette a chacun de vivre decemment. Il s´agit d´une forme de Revenu Universel basee sur la notion d´avoir fiscal distribue a chaque contribuable (homme ou femme, actif ou inactif, et riche ou pauvre).

      Apres vous avez raison, cette proposition ne règle pas tous les problemes et il faut s´assurer que le taux maximum d´imposition soit suffisant pour couvrir les besoins de la nation. A vrai dire, en theorie, ce taux maximum, ainsi que le montant de l´avoir fiscal pourrait varier chaque annee en fonction des comptes de la nation.

      Apres, je ne suis pas sur qu´il faille absolument chercher a limiter les hauts revenus. Je pense qu´il est plus productif de les taxer largement, sans pour autant decourager les personnes de gagner plus, car dans ce cas l´etat est egalement gagnant. Pourquoi ne pas conserver une progressivite, je suis daccord, mais attention quand meme a ne pas faire fuir les plus productifs. Je prefere garder nos chanteurs ou nos sportifs en France et qu´ils payent reelement et sincerement leurs impots plutot que de les voir s´exhiler en suisse pour venir ensuite faire la manche pour les plus pauvres lors du concert des enfoires.


    • JL JL 1er septembre 2011 13:06

      jpm,

      je crois au contraire, que si les très hauts revenus étaient très imposés, cela pourrait avoir un effet bénéfique sur la rémunération du travail, l’alternative devenant la suivante :

      - ou bien l’entreprise continue de pratiquer une politique de compression des salaire, et c’est l’Etat qui, par le biais de la redistribution remet les pendules à l’heure ;

      - ou bien l’entreprise distribue des dividendes plus modestes, et pratique une politique des revenus plus équitable, et les hauts revenus ne sont plus lourdement imposés puisqu’il n’y a plus de hauts revenus.

      Dans un cas comme dans l’autre, les acteurs économiques gardent leur liberté mais l’Etat sera plus ou moins interventionniste.

      La seule justification pour en rester au statu quo serait d’admettre que nous avons des impératifs liés à la mondialisation libérale, et là, c’est un autre sujet.

      La véritable question est : quelle société voulons nous, sachant que si nous suivons notre ombre dans la mondialisation libérale, nous ne serons bientôt plus que cette ombre !


    • JL JL 1er septembre 2011 13:07

      J’ajoute : le RU est un choix en faveur de la politique de suivisme.


    • jpm jpm 1er septembre 2011 13:27

      JL,

      je ne suis pas contre une augmentation de la progressvite pour les hauts revenus, mais celle-ci doit rester dans le domaine du raisonnable, c´est a dire ne pas tendre vers 100%. Pour etre plus clair, je pense que 70 ou 80 % est un maximum qu´il ne faudrait pas depasser... pour ne jamais decourager un entrepreneur ou une star de chercher a gagner plus. Ce qui compte, c´est qu´ils participent activement au budget de la nation.

      Apres la taxation des entreprises, ou plutot des benefices est un autre probleme... car les dividendes verses ne sont pas toujours distribue a des personnes physiques ni meme a des residents francais. C´est pour cela que je pense qu´il faut conserver un impot sur les societes et introduire une taxation forfaitaire sur les plues values pour les residents etrangers. Dans tous les cas, les dividendes verses aux actionnaires residents francais et les plus values en cas de revente des actions devraient etre taxes comme des revenus ou moment ou ils sont encaisses. Ainsi, un entrepreneur qui decide de ne pas se verser de dividendes et se donner un petit salaire, sera taxe plus tard sur sa la plues value.

      Apres pour ce qui est de la mondialisation liberale, comme vous dites, rien ne nous oblige a la subir sans reagir. Je pense aussi que c´est aux etats de mettre en place des limites... et surtout de les faire respecter. Mais pour cela, il faudrait des hommes politiques integres et independants. Il faudrait aussi des citoyens plus responsables qui sachent les rappeler a l´ordre quand c´est necessaire smiley


    • jpm jpm 1er septembre 2011 13:35

      JL, vous affirmez que le RU est un choix en faveur de la politique de suivisme. Pourriez vous etre plus precis, car pour le coup je ne vous suis plus.

      A vrai dire, Le revenu universel n´est ni de droite ni de gauche. C´est un autre mode d´organisation de nos societes qui presente des avantages et des inconvenients.

      Evidemment, selon sa sensibilite, chacun aura une vision difference du projet. A droite, on privilegiera la rationalisation de l´aide sociale. A gauche, on insistera plutot sur le cote redistributif... mais dans tous les cas cela reste un projet humain. Donc ce qui compte c´est d´en discuter sereinement et de faire en sorte qu´il en sorte le meilleur.


    • JL JL 1er septembre 2011 14:13

      Vous savez jpm,

      je ne suis pas pour la confiscation des revenus par principe, mais s’il faut en arriver là pour enrayer la spirale infernale de l’endettement ignoble, pourquoi pas. Il y va de l’intérêt des générations futures. Il est inadmissible que certains continuent à vivre comme si l’État était richissime et d’autres comme si l’État était en faillite : une population dans cette situation est schizophrène.

      Ne dramatisons pas : la limite de 100% ne concernera jamais que les tranches les plus élevées. Il restera toujours la partie préservée sur les tranches inférieures. Vous savez bien que, étant donné deux Revenus Imposables (R1 > R2) atteignant deux taux différents d’imposition (T1 > T2), ce qu’il restera après impôt au revenu le plus élevé T1 sera toujours, quels que soit a progressivité, supérieur à ce qu’il restera au moins élevé T2. En d’autre termes, la progressivité du taux ne ruine pas l’échelle des revenus : la progressivité est seulement « émoussée ». On a coutume de dire : « On est dans la tranche de 30% » (par exemple). En réalité, il faut dire : « On atteint la tranche de 30% ». Nuance.

      Quant au RU, ce sera pour une autre fois, peut-être. Je ne souhaite pas rameuter ici philvite et orion.


    • JL JL 1er septembre 2011 14:17

      André Martin,

      j’ai effectivement lu cet article, et fait quelques remarques dont celleq-ci : "Je doute que 85% des Français seraient opposés à une augmentation de impôts sur les bénéfices ou sur les revenus, ou sur les successions !« , »Et d’abord, de quel impôts parle-t-on ?"

      J’attends toujours votre réponse.


    • jpm jpm 1er septembre 2011 14:37

      JL,

      je suis contre la confiscation des revenus non pas par principe, mais par pragmatisme. Encore une fois, je prefere qu´un riche continue de developper ses affaires en France et paye 70 a 80% d´impots sur ses revenus supplementaires plutot que de le decourager completement en prenant tout ce qui depasse un certain montant. Je ne pense pas que notre pays soit suffisamment riche pour se priver de telles ressources.
       
      Quant au fameux RU, vous savez bien que ce sera toujours un plaisir d´en discuter, dans le calme et la bonne humeur bien sur, comme maintenant. Alors j´espere qu´Orion et Philvite cesseront de vous taquiner, pour que nous puissions serieusement et sereinement echanger nos arguments. Je vous assure qu´ils ne sont pas mechants... et surtout je les crois sincerement beaucoup plus a gauche que vous ne le pensez.

      Cordialement Jpm


    • JL JL 2 septembre 2011 07:29

      jpm,

      vous dites : "je prefere qu´un riche continue de developper ses affaires en France et paye 70 a 80% d´impots sur ses revenus supplementaires plutot que de le decourager completement en prenant tout ce qui depasse un certain montant. Je ne pense pas que notre pays soit suffisamment riche pour se priver de telles ressources.« 

      La France pas assez riche ? Encore trop pour les requins qui la pillent comme à la curée. C’est précisément l’accroissement de la richesse des riches qui appauvrit la France - »notre pays" comme vous dites !

      Vous devriez lire ça : http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/bretton-woods-et-l-hegemonie-des-31309

      Je pense que les réformes proposées au plan mondial sont une chose, et les réformes radicales au niveau national une autre.


    • jpm jpm 2 septembre 2011 08:58

      JL,

      en fait je suis pour la creation de richesses qui profittent a tout le monde... sans a priori ideologiques. Je n´ai rien contre les gens qui s´enrichissent grace a leur travail ou a leur talent... a la condition bien sur qu´ils payent leurs impots. Encore une fois, je pense que nous avons eu trop de baisses d´impots injustifiees pour les plus riches ces dernieres annees et surtout trop de niches fiscales. Cela a permit a certains de se gaver (en toute legalite)... et de ne plus payer les impots necessaires au bon fonctionnement de la societe. Il faut donc revoir les lois... et le mode d´imposition.

      Mais ce n´est pas en se privant de ceux qui creent la richesse qu´on arrivera a un monde meilleur. Une societe a besoin de tout le monde pour prosperer... des pauvres comme des riches... et des actifs comme des inactifs.


    • JL JL 2 septembre 2011 09:24

      jpm,

      « ceux qui creent la richesse » sont ceux qui travaillent, pas ceux qui s’enrichissent.


    • jpm jpm 2 septembre 2011 09:30

      Je n´ai jamais dit le contraire... mais il n´y pas que le travail manuel dans la vie smiley


    • JL JL 2 septembre 2011 09:40

      jpm,

      pfff ! Vous êtes usant ! Où avez-vous vu que je parlai du travail manuel !

       smiley

      Au hasard, savez vous qu’une invention faite par un salarié dans une entreprise, appartient de droit, à l’entreprise ?

      « Travailler » pour s’enrichir, pour moi, ce n’est pas créer des richesses : les spéculateurs « travaillent » à s’enrichir. Ils ne créent aucune richesse.

      Tout comme je fais la différence entre « faire le bien » et « se faire du bien », je fais un distinguo entre créer des richesses et s’enrichir.


    • jpm jpm 2 septembre 2011 09:53

      JL, vous etes un sacre pinailleur... ou alors vous ne prenez pas le temps de lire vos interlocuteurs... j ai ecrit texto... « Je n´ai rien contre les gens qui s´enrichissent grace a leur travail ou a leur talent... a la condition bien sur qu´ils payent leurs impots. »

      J´espere que vous n´avez rien contre les gens qui arrivent a mettre un peu d´argent de cote sur le leur livret A ou qui se font construire une maison grace a leur labeur... Je n´ai rien dit d´autres. Dans le pire des cas... vous pouvez appliquer cela a un footballeur ou une star du showbiz... mais cela reste leur talent et leur travail qui leur ont permis de reussir a bien gagner leur vie. Evidemment cela ne devrait pas les dedouaner de payer leurs impots.


    • JL JL 2 septembre 2011 10:04

      jpm,

      vous êtes vêxant ! Vous me prenez pour qui en écrivant : « J´espere que vous n´avez rien contre les gens qui arrivent a mettre un peu d´argent de cote sur le leur livret A » ?

      Vos belles paroles ne me font pas illusion.

       smiley


    • jpm jpm 2 septembre 2011 10:29

      JL, je sais bien que vous n´avez rien contre ces personnes... mais je voulez juste vous faire remarquer que vous etes vous meme parfois vexant lorsque vous attribuez a vos interlocuteurs des propos qu´ils n´ont pas ecrit. Vous avez le droit de penser par vous-meme, mais s´il vous plait, ne pensez pas a la place des autres smiley


    • JL JL 2 septembre 2011 19:50

      jpm,

      « ces personnes dites vous » ?

      Qu’est-ce que ça veut dire ? « Les personnes qui mettent de l’argent sur leur livret A » ? Vous êtes fou ? Vous n’avez donc pas compris le sens de ma remarque. Le livret A, c’est bon pour les pauvres ! quand je parle des riches, je parle de ceux pour qui le livret A ne couvrirait même pas l’argent de poche du mois.

      Par ailleurs, moi, je vous prêterais des propos que vous n’avez pas écrit ? Vous délirez mon pauvre vieux !

      jpm, ou bien vous êtes idiot, ou bien vous le faites exprès, mais alors, laissez moi vous dire que ça, vous le faites bien !


    • JL JL 2 septembre 2011 21:53

      « le pou accéléré, » (orion)

       !!!

      Le pouls, pauvre con !

      Le pou ici, c’est toi !


    • jpm jpm 5 septembre 2011 09:41

      Salut Orion,

      c’est vrai je n’ aurais jamais du ecrire le mot... ou meme tout simplement les 2 lettres... mais bon c’est mon cote naif et bon enfant qui pense encore que la bonne foi et la courtoisie sont des valeurs partagees par tout le monde. Ceci dit, ce n’est pas grave, nous avons quand meme reussi a avoir quelques echanges corrects... et je trouve deja cela un progres. A propos, interessant le petit exemple d’avoir fiscal generalise... effectivement c’ est presque un Revenu Universel comme on l’aimerait, c’ est a dire, distribue a tous les citoyens residents fiscaux, et bien evidemment inconditionnel smiley

      Bon allez, bonne semaine a tous... et courage, nous finirons bien par rallier JL un jour.


    • JL JL 5 septembre 2011 09:59

      orion, jpm,

      pauvres niais : c’est moi qui, dans cet échange, ai le premier, évoqué le RU : relisez depuis le début.

      Ceci dit, vous me prenez vraiment pour un idiot qui n’aurait pas vu que la solution qu’il propose est une sorte de RU ! Sauf que la différence est conséquente : le RU est, comme vous le dites, inconditionnel ; l’avoir que je propose est lié au statut de « contribuable ». Je mets des guillemets, vous comprendrez peut-être pourquoi.

      Il y a trop de choses à dire sur ce sujet, et vous me fatiguez avec votre lobbying idiot : les uns parce qu’ils espère toucher des sous, les autres parce qu’ils espèrent casser l’existant, copains et coquins, alliés objectifs par intérêts personnels liés.

      Vous me faites gerber avec vos connivences qui ne sont peut-être que de façade.

      Un mot encore : il n’y a pas de rapport entre le fait d’être à gauche et opposé au nucléaire. Je n’ai jamais lu rien de vous qui démontre une quelconque idée qui soit de gauche. Le RU n’est pas une idée de gauche, c’est une idée de feu Jacques Marseille, un ultra-libéral avéré.


    • jpm jpm 5 septembre 2011 10:16

      Bonjour JL,

      ecoutez, ne nous fachons pas... moi ce que je veux c’ est juste pouvoir discuter tranquillement sans me faire insulter, ni meme qualifier de ce que je ne suis pas.

      Serieusement, dans un monde civilise, et democratique, on a le droit de ne pas avoir les memes opinions, ni les memes solutions pour resoudre des problemes sur lesquels je pense que nous sommes daccord.

      Alors pourquoi toujours monter dans les tours... et systematiquement couper court au dialogue. Tres honnetement, et sans vouloir jouer votre jeu, on peut se demander quel est votre role dans cette histoire et qui vous paye (la je plaisante...) pour systematiquement denigrer les gens qui parlent du revenu universel.

      Tres honnetement j’ aimerais pouvoir depasser le stade de la cour de maternelle... avec le cestmoikiladi et le cestoikilafait smiley

      JL nous valons mieux que cela... et surtout nous avons depasse l’ age smiley

      Maintenant pour rebondir sur votre propos d’ avoir fiscal lie au statut de contribuable, j’ ai toujours milite pour cette unique limitation au revenu universel. Je pense que le fait d’ etre resident fiscal (c’ est a dire enregistre legalement et vivre plus de 6 mois par an sur le territoire) devait etre l’ unique mais indispensable condition au versement de cette allocation universelle.

      Sinon, il est certain que Jacques Marseille, qui etait communiste dans sa jeunesse a prone le revenu universel a travers son principe d’ allocation universelle... mais bon il n’ est pas le seul, et surtout il n’ est pas le premier. Je n’ ai pas le temps de developper le sujet mais faites une simple recherche sur wikipedia, et vous verrz que bien d’ autres ont developpe cette idee avant lui.

      Bon alors bonne journee... et restons zen... et courtois, le debat ne s’ en portera que mieux.


    • JL JL 5 septembre 2011 10:21

      jpm,

      gardez vos conseils pour vous et vos smileys pour vos copains.


    • jpm jpm 5 septembre 2011 13:11

      Dommage que vous n´ayez que cela a repondre... encore une fois, le debat contradictoire est toujours plus interessant lorsqu´on est deux a apporter des arguments... peut etre un jour pourront nous vraiment echanger sur ce fameux revenu universel... ou l´avoir fiscal generalise... peu importe le nom... pourvu que cela marche et permette vraiment une meilleure redistribion et surtout une veritable eradication de la misere... sans ideologie... mais simplement avec un peu de bonne volonte et beaucoup de pragmatisme.



    • IL SUFFIT DE RAJOUTER« INTERDICTION DE SPONSORISER » LES PARTIS POLITIQUES

      DANS LA LOI DES FINANCES..........ET POUR LES VALISES DE BILLETS ...ON FAI

      T COMMENT ? ....ON PREND EVA JOLY COMME MINISTRE DES FINANCES ET DE LA
       
      JUSTICE...........ELLE AU MOINS CONNAIT LES FILIERES DU BLANCHIMENT D ARGENT....OU
       
      ON PAYE MR WOERTH COMME INDIC....A LA COMMISSION


    • copainsky 1er septembre 2011 16:28

      Interpeller les élus ou les plus riches c’est toujours une bonne initiative. Il serait intéressant d’intégrer à cette demande de proposition une demande de publication transparente des comptes de ces grandes fortunes. En effet, s’ils veulent être plus taxés, c’est une chose, mais il reste que ces personnes basent souvent une partie de leurs bénéfices dans des filiales offshore. Si c’est pour payer plus d’impôt tout en mettant plus d’argent aux seychelles, aucun intérêt non ? ;)


      • André Martin 1er septembre 2011 22:11

        à JL,

        L’objet de mon article n’était pas de faire des propositions précises pour une imposition beaucoup plus progressive des revenus. Je demandais (sans illusion) aux 16 PDG signataires de l’appel « Taxez-nous ! » de faire des propositions à la hauteur de l’enjeu des déficits actuels.

        Je pense comme vous que les 85% de Français qui sont victimes de désinformation ne seraient pas du tout opposés à une réforme du style de celle proposée par Alain Godard (ex PDG de Rhône-Poulenc Agrochimie). Puisque ses propositions n’augmenteraient pas les impôts des contribuables qui gagnent moins de 60 000 euros par an ... tout en faisant entrer chaque année 120 milliards supplémentaires dans les caisses de l’Etat (95 milliards si l’on n’augmente pas la TVA). Malheureusement les gens compétents, honnêtes et soucieux de l’intérêt général comme Alain Godard ... ceux-là ne sont jamais invités sur les plateaux des grands médias.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès