Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Chine, contrefaçon et espionnage économique

Chine, contrefaçon et espionnage économique

En même temps que le Premier ministre chinois visite les usines Airbus à Toulouse, et qu’on signe des contrats de coopération pour s’ouvrir le marché chinois, les Renseignements généraux s’inquiétent de l’espionnage économique auquel certaines sociétés françaises auraient été soumises par des stagiaires, employés ou anciens employés de ces sociétés.

À ce sujet, je vous avais alertés, dans un message du 31 mars, sur la méthode utilisée par les Chinois pour acquérir les techniques qui leur manquent. L’expérience des PME allemandes, premières proies des investisseurs chinois, était représentative de leurs méthodes. Les Chinois investissent dans une société européenne qui a des difficultés, mais qui possède une technologie intéressante, ils travaillent un certain temps avec elle, puis rapatrient les fabrications en Chine, et, éventuellement, prennent à leur compte le développement ultérieur de la technologie en laissant tomber la société d’origine, qui est d’ailleurs devenue une coquille vide.

Dans un premier temps, les investisseurs chinois se sont particulièrement intéressés aux entreprises allemandes. Les révélations des renseignements généraux montrent qu’ils s’intéressent également aux entreprises françaises, pas nécessairement pour les acheter, mais plutôt pour les espionner et leur "emprunter" leur technologie. C’est ce qui est déjà arrivé à Valeo, équipementier français d’importance mondiale, bien connu, qui avait porté plainte contre une stagiaire chinoise prise avec un ordinateur rempli de renseignements techniques, propriétés de l’entreprise.

C’est également ce qui est arrivé à deux entreprises calaisiennes de dentelles, qui ont été attaquées, l’une a eu deux de ses cadres créateurs débauchés ; ceux-ci travaillent désormais à domicile , via Internet, pour des entreprises chinoises et taïwanaises ; l’autre a subi la méthode appliquée en Allemagne : après une injection d’argent et un rachat d’actions, elle a aujourd’hui perdu un tiers de ses effectifs, ses produits ont été remplacés par des productions chinoises, son président a été licencié ; elle conserve pour l’instant le département recherche et création. Remarquez, il n’y a rien de répréhensible dans ce processus. D’autres cas semblables ont été enregistrés par les renseignements généraux.

Rappelons-nous également que la Chine est un haut lieu de la contrefaçon. Malgré les demandes pressantes des autres pays et encore récemment des États-Unis, elle poursuit activement la production de produits occidentaux contrefaits. C’est le cas de l’industrie du luxe, sacs Vuitton ou Chanel, polos Lacoste, montres Rolex. Vous pouvez aller à Shangaï ou à Pékin, vous trouverez dans des lieux tout à fait publics une offre de produits contrefaits absolument ahurissante. D’ailleurs l’OMC chiffre à 450 milliards de dollars par an l’ampleur de ce commerce illicite, soit 5 à 7 pct du commerce international. Cela correspond à 6 milliards pour la France seule, et à 38 000 emplois perdus.

Même le ministre français du commerce extérieur, Renaud Dutreil, a pu s’en rendre compte lui même de visu et incognito. Il a fait son métier, c’est-à-dire qu’il s’en est plaint aux autorités qui ont "promis" de s’en occuper. L’objectif de Renaud Dutreil est que les choses redeviennent plus normales pour les Jeux olympiques de 2008. On a donc le temps d’attendre.

Tout ceci pour dire que le nouveau PDG d’Airbus, Monsieur Humbert, devrait s’assurer que les demandes de coopération approfondies faites par le premier ministre chinois soient bien assorties de contrats en béton de respect de la propriété industrielle. Curieusement, Boeing vient d’annoncer également des ventes massives aux Chinois d’avions à leur marque, mais pas d’annonce de coopération industrielle. On prétend, du côté européen, qu’Airbus est très en avance techniquement sur Boeing ; peut-être y a-t-il là une reconnaissance implicite de cette avance technique ?

En tous cas, prudence, Airbus et EADS, il serait dommage qu’en 2008, les Jeux olympiques à Pékin correspondent exactement au lancement d’un clone chinois d’Airbus...

À suivre.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Citoyen (---.---.67.118) 6 décembre 2005 17:39

    Il faut bien distinguer la contrefaçon et l’espionnage industriel.

    Le premier est tout à fait condamnable ;

    Pour le second, n’y-a-t-il pas matière à discussion ? A propos de la Chine on parle d’espionnage, mais ailleurs on parle d’intelligence économique, secteur très développé dans le mode anglosaxon moins en France puisque l’on estime être en retard, parfois on parle même quand cela se fait avec l’accord de l’autre partie de benmarcking

    Alors, peut-on en vouloir au dernier pays dit communiste d’utliser les méthodes de la société hypercapitaliste ?


    • (---.---.136.22) 6 décembre 2005 19:05

      Pour une info complémentaire sur l’intelligence économique voir également l’article wikipédia :


      • claude (---.---.176.182) 7 décembre 2005 01:04

        Vous pourrez donner tous les titres et toutes les formes d’interprétations qu’il est possible d’envisager à cet événement,cela ne changera pas les données du problême.Nous ,nous sommes aux« 35 heures », avec des syndicats qui peuvent mettre le pays à pied à la demande ;on se croierait dans les années 60...combien gagne un chinois ? durée du temps de travail ? Drôle d’équation à résoudre au moment ou les pays pauvres croulent sous les dettes.


        • (---.---.203.227) 7 décembre 2005 10:42

          Aucune information n’est sourcée, le cas d’espionnage chez Valeo s’est révélé bidon. Personne ne vérifie les infos ??

          Bravo le journalisme citoyen, on s’enfonce dans le ridicule


          • stef (---.---.20.123) 7 décembre 2005 13:29

            Le prix du kilo de riz, n’etant pas élevé, il faudra bientôt s’habituer à en manger tous les jours....Comme on aura plus rien à leur vendre, ils pourront faire dons à la banque mondiale alimentaire de leurs exédents. Ils veulent aussi, un transfert de technologie sur les centrales nucléaires et quoi d’autres, quand on sait que ce pays ne respecte pas les droits de l’homme....je me demande ou nous allons !!!


            • Emile Red (---.---.10.88) 7 décembre 2005 16:54

              Parce que nous les respectons, nous, les droits de l’homme ?

              L’anticommunisme primaire est une vieille bataille éculée, comme la propriété intellectuelle ou industrielle d’ailleurs, se souvient on encore que ce n’est pas Singer qui a inventé la machine à coudre ?

              Que ce ne sont pas les frères wright qui ont volé les premiers avec un plus lourd que l’air ?

              Que le cinéma fut inventé par les frères Lumière en utilisant des procédés déjà connus en Allemagne ?

              Il est incongru de faire croire aux gens que le peuple chinois ne mange que du riz, est vêtu de hardes, vit dans des masures et ne sait ni lire ni écrire, et a contrario, annoncer qu’il est capable de reproduire des technologie de haut de gamme.

              En bon élève du « requinisme » capitaliste, les chinois ont appris ce que les pays technologiquement développés font depuis des siècles. Et qui sommes nous pour les en blamer, leur modèle, rien que leur modèle, auraient ils tord de nous copier qu’on aurait tout autant la responsabilité de ce phénomène.

              Peut-on refuser à la moitié de la population mondiale les moyens mis en oeuvres chez nous ?

              N’oublions pas la formidable avancée de ce pays qui, en moins d’un siècle, du moyen age a su passer à une technologie ultra-moderne et qu’importe les moyens s’ils bénéficient à la nation chinoise.

              Je dis bravo la Chine ....


              • caderange (---.---.34.55) 19 décembre 2005 10:58

                Réponse de CaDerange :

                Vous seriez peut être d’un avis différent si votre travail disparaissait du jour au lendemain parce que les produits chinois sont plus compétitifs que ceux que produit votre entreprîse.

                Je suis très admiratif de ce que les chinois ont fait sur le plan industriel et commercial. Simplement il faudrait que la concurrence ne soit pas faussée par tous les dispositifs et politiques diverses que nous avons, nous, rajoutés sur le cout du travail et qui sont tout à fait souhaitables, comme une politique de retraite, la protection de l’environnement(cf la récente pollution au benzene qui dérive vers le voisin russe), celle du travailleurs sur son lieu de travail(cf 6000morts /an en Chine dans le charbon) et sur le respect des droits de la propriété industrielle.

                On peut toujours battre les autres en ne jouant pas avec les mêmes règles.


              • CaDerange (---.---.74.121) 8 décembre 2005 01:37

                Quelques précisions sur les termes employés.

                La contre façon c’est clair c’est reproduire un produit aussi à l’identique que possible pour le vendre en lieu et place du produit original. Cela crée un préjudice important au créateur du produit et est en principe interdit par les lois et traités internationaux. Par contre la chasse aux fraudeurs est très inégalement éxécutée.

                L’intelligence économique est d’une nature différente.Elle consiste à se tenir à l’écoute de ce que fait la concurrence dans votre domaine sur le plan du developpement des nouvelles techniques et des nouveaux produits, des décisions d’investissements,de l’éfficacite économique et opérationnelle de vos concurrents etc.Elle ne demande pas d’espionnage en tant que tel mais simplement la lecture régulière des informations publiées par vos concurrents. Vous seriez surpris de ce que les sociétés publient qui révèlent leurs avancées techniques et leur intentions. Bien sur c’est avec un certain retard, mais c’est toujours intéressant.

                Enfin le Benchmarking est en principe la comparaison avec des sociétés concurrentes de ratios importants qui permettent de révéler les forces et faiblesses des uns et des autres. Pour donner un exemple, le nombre de voitures fabriqué par employé révèle l’efficacité de votre dispositif de production. Le nombre d’informaticiens, d’administratifs( les overheads en anglis) sont aussi des indicateurs precieux de votre efficacité par rapport aux concurrents.Ces éléments sont assez souvent publics. Quand ils ne le sont pas, ce sont des consultants qui viennent vous signaler (parfois sans grande preuve de ce qu’ils avancent mais ça marche quand même) votre retard dans tel ou tel domaine pour que vous les utilisiez pour rectifer le tir. Dernière source, les analystes financiers qui font des ratios comparatifs tous les jours et viendront également vous poser des questions sur tel ou tel désavantage supposé de votre entreprise.


                • CaDerange (---.---.74.121) 8 décembre 2005 01:43

                  Dernière preuve en date de la puissance de la contrefaçon:la plainte officielle de Michelin pour vente de 50 000 à 70 000 pneus contrefaits à sa marque en 18 mois en europe en provenance d’asie.Sans aller bien loin, Il suffit en Europe de regarder les vendeurs à la sauvette de produits Vuitton et autres pour être convaincu que ça existe.


                  • (---.---.128.130) 23 décembre 2005 10:08

                    Contrefaçon chinoise, japonaise ou coréenne ?


                  • (---.---.31.57) 8 décembre 2005 19:28

                    Juste un commentaire pour rajouter que la contrefaçon n’est pas une exclusivité chinoise.


                    • (---.---.196.76) 16 décembre 2005 10:57

                      Ca c’est quand même fort !

                      On brade notre technologie, durement acquise aux cours des dernières décénies pour quelques milliards (ca vaut surement des dixaines de fois plus que le prix convenu) , et pour se donner bonne conscience on évoque un espionnage économique ....

                      Quand cessera t-on de prendre les gens pour des billes ?

                      Le dictact des grosses boites et donc des gros actionnaires, représenté par une ciquantaine de familles de nantis en France, finira par nous remettre tous aux temps des cerfs et du droit de cuissage entre autres ...


                      • (---.---.128.130) 23 décembre 2005 09:52

                        Dans la lutte économique, le danger vient de tous les pays (cf. poursuite de SOITEC contre MEMC)


                        • dowian (---.---.220.241) 28 février 2006 14:18

                          c nul ce site on trouve ps sur quoi consiste l’invention du premier avion des frère Wright !!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès