Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Chômage en hausse, quoi de plus naturel en somme

Chômage en hausse, quoi de plus naturel en somme

Prenez une mélodie de Michel Polnareff et ces paroles, « chômage en hausse, chômage en hausse, quoi de plus naturel en somme ». Vous êtes sûrs de perdre à l’émission de Nagui mais cette mélodie vous rappellera sans doute une époque où le chômage était pour ainsi dire inexistant. Souvenez-vous ce fameux film de Truffaut, avec ce jeune premier joué par Jean-Pierre Léau qui, sitôt licencié de son job de veilleur dans un hôtel, rempile quelques jours plus tard pour devenir vendeur de chaussures. A cette époque, il n’y avait pas de chercheurs d’emploi car c’était plutôt l’emploi qui venait vous chercher. Maintenant, le pôle emploi s’occupe de vous, parfois pendant deux ou trois ans. Le chômage de masse s’est en effet installé depuis les années 1980 et les statistiques sont maintenant obligées de façonner différentes catégories, car les uns ne travaillent même pas à concurrence d’un mi-temps, d’autres s’installent dans un chômage durable et pour finir, la crise de l’emploi ne touche pas les individus de la même manière, selon leur statut socioprofessionnel ou leur âge.

Après une embellie de courte durée, seulement quatre mois de légère baisse, le chômage est reparti à la hausse en mai 2011, avec presque 20 000 inscrits supplémentaires et même 40 000 si l’on inclut les personnes ayant une activité réduite. Au final, plus de 4 millions de personnes ne travaillent pas ou très peu, si l’on en juge par des statistiques que l’on sait en dessous de la réalité en raison des radiations abusives et des lassitudes de certains qui ne se déplacent plus pour être inscrits au pôle emploi. Cette mauvaise nouvelle n’a pas trouvé sa place dans les informations. Dans le bulletin de 9 heures, deux superwomen, Christine et Martine, à la une, puis quelques nouvelles de la bactérie, des orages, des Français à Wimbledon et la météo pour finir. Les vacances approchent, peut-être ne faut-il pas déprimer les Français. Le chômage est devenu habituel mais ces chiffres de mai sont suffisamment significatifs pour justifier une explication de la part des communicants du gouvernement et des analyses des experts journalistes. A moins que ces gens ne soient embarrassés pour expliquer des mauvaises nouvelles sur le front de l’emploi.

Le problème, c’est de raconter régulièrement une contre vérité, à savoir que la croissance produit une baisse de chômage ou à défaut, le stabilise si elle est faible. Il y a peu, les autorités de l’économie ont loué une belle croissance au premier trimestre. Mais en 2010, le PIB n’a augmenté que d’un point et demi. Et les estimations tablent sur deux points pour la période qui vient. Pourquoi une augmentation du chômage alors ? Sans doute, la croissance renoue avec son défaut du trompe-l’œil. La prime à la casse a permis de gonfler les chiffres de la croissance mais d’une manière artificielle, sans qu’il n’y ait une reprise de l’emploi dans le secteur. Il se peut bien aussi qu’un autre effet ait créé quelque biais dans la signification du chiffre. Nous connaissons en effet la distorsion à l’espagnole qui donne une fausse idée de l’économie car la croissance est due pour une bonne part à la bulle immobilière. Notons qu’en France, surtout à Paris et dans les grandes villes, les transactions immobilières ont vu leur niveau augmenter. Et donc au final, le chiffre de la croissance n’est pas vraiment significatif. Par contre, d’autres indices sont en relation directe avec cette montée du chômage. Les investissements industriels de 2010 n’ont pas été terribles, la concurrence globale a produit une désindustrialisation progressive de notre pays. Enfin, les chiffres du déficit commercial sont édifiants. La France importe plus qu’elle ne produit. Et donc, si la production est en berne, il est naturel en somme que les travailleurs soient moins nombreux à produire. Pour 2011, on évoque même, à travers la voix d’experts de la finance, un rebond technique. Traduction : il n’y aura pas d’emplois supplémentaires. D’ailleurs, n’a-t-on pas entendu dire que les incroyables commandes engrangées par Airbus ne créeront pratiquement aucun emploi. Autant dire la vérité en face, le chômage n’est pas près de baisser et l’on ne voit pas de solution miracle pour une économie européenne qui est entrée dans une décennie perdue, comme le Japon en 1990. Seule bonne nouvelle, il n’y a pas de tsunami en France.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 29 juin 2011 10:59

    Dans un avis adopté le 15 juin 2011, le Cese (conseil économique, social et environnemental) fait un bilan critique de l’activité de Pôle emploi, soulignant les résultats décevants observés notamment en matière d’accompagnement des demandeurs d’emploi. Il avance 22 propositions pour rectifier le tir, dont la territorialisation de l’action de Pôle emploi. En Allemagne, le service public de l’emploi consacre 150 postes équivalent temps plein pour 10.000 demandeurs d’emploi, contre 113 en Grande-Bretagne et 71 seulement en France ! En France où « tout vient d’en haut ! ». Face à ces constats, le Cese avance 22 recommandations destinées à renforcer le service public de l’emploi, au premier rang desquelles : renforcer la coopération avec les autres acteurs du service public de l’emploi, que sont les régions notamment, mais aussi les départements, les missions locales et les maisons de l’emploi.


    • Kalki Kalki 29 juin 2011 17:19

      Un jour il faudra bien se décider

      soit on tue tout le monde

      ou pas


    • Kalki Kalki 29 juin 2011 17:23

      Parceque vous ne donnerez jamais du travail a tout le monde, et la destruction du travail par l’économie et la technique continue (IMBECILES )

      et par ailleurs, le nombre de personne qui travaillent vraiment, qui ne font pas qu’appliquer des règles du système, ou qui ne font pas que gérer du fric ou en recevoir sans rien foutre ( riche ou pauvre ), dans nos pays se compte sur les doigts d’une main


    • Yohan Yohan 29 juin 2011 21:48

      «  »renforcer la coopération avec les autres acteurs du service public de l’emploi, que sont les régions notamment, mais aussi les départements, les missions locales et les maisons de l’emploi" ah ouais, quelle naïveté, ce sont pas eux qui créent l’emploi. Beaucoup d’argent pour peu de résultats probants. L’emploi, en France, est un jeu de chaises musicales ; vous pouvez mettre 1 million de conseillers de plus, on ne fait que pousser des pions au détriment d’autres pions.


    • MKL 29 juin 2011 11:22

      15 solutions pour permettre la création de 2 MILLIONS d’EMPLOIS temps plein CDI en 5 ans, sans ruiner l’état ni augmenter les impôts : 

      « Pour éviter le KRACH ULTIME » de Pierre Larrouturou

      (ancien consultant en stratégie industrielle d’Accenture, un des rares à avoir annoncé la crise depuis 2002...)


      • Robert GIL ROBERT GIL 29 juin 2011 11:32

        Pour créer de l’emploi il ne faut pas alléger les charges des entreprises, qui ne
        sont d’ailleurs que des cotisations sociales, mais au contraire instaurer un impôt
        sur les sociétés indexé sur le nombre de chômeurs. Plus le nombre de chômeurs
        augmente, plus l’impôt augmente, le nombre de chômeurs diminue, l’impôt
        diminue et si le chômage disparaît, l’impôt disparaît ! Il faut que le MEDEF et le
        patronat n’ait aucun intérêt à ce qu’il y ait du chômage.Lire ci-dessous :

        http://2ccr.unblog.fr/2010/11/04/creer-de-lemploi-ou-des-richesses/


        • Lorelei Lorelei 29 juin 2011 11:59

          Je suis pour mettre un impot sur les entreprises plus il y aura des salaires bas et plus il y aura de chomeurs hé bien on devrait les faire casquer pour leurs apprendre à se comporter de façon un peu moins cupide bien entendu je ne parle pas des petites entreprises


          • MKL 29 juin 2011 15:39

            @ robert Gil et Lorelei,

            Certaines des préconisations de P.L. dont je parle dans mon post précédent vont justement dans ce sens, applicables soit en niveau national soit au niveau européen.


            • LE CHAT LE CHAT 29 juin 2011 21:34

              forcément qu’il est en hausse , t’es en train de piquer le job de patou du 49 !  smiley  smiley  smiley


              • Yohan Yohan 29 juin 2011 21:42

                C’est vrai ça. Piquer le seul job de Patou, celui de sa vie, c’est pas chic de la part de Dugué. Surtout qu’avec cette remontée du chômage, il avait prévu une édition spéciale ; « 3 millions de petits chômeurs et moi...et moi...et moi »« j’y pense et puis j’oublie, c’est la vie c’est la vie » smiley smiley 


                • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 30 juin 2011 00:18

                  « Seule bonne nouvelle, il n’y a pas de tsunami en France. »

                  Et Xavier Bertrand ministre du travail !

                   smiley smiley


                  • pmxr pmxr 5 juillet 2011 19:27

                    Nous sommes à une époque ou l’on fait du fric avec fric .... le travail, le courage .. ne paie plus .... il nous faudra revenir à des fondamentaux ... les « traders » font ce que l’on leurs demande faire .. rien du plus ni moins. Lorsque quelqu’un place ses sous à la banque, il veut un taux d’intérêt élevé ! La crise qui s’annonce ... va remettre pas mal de choses en cause !


                    • pmxr pmxr 5 juillet 2011 19:30

                      .... travers de la France , question «  vous avez quoi comme diplôme ? » ... aux USA on demande «  vous savez faire quoi ? »


                      • pmxr pmxr 5 juillet 2011 19:31

                        Me concernant, j’ai juste un BEP ! :p


                        • pmxr pmxr 5 juillet 2011 19:33

                          ... Et bientot une cinquième entreprise !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès