Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Christine Boutin : son programme face à la crise économique

Christine Boutin : son programme face à la crise économique

Après la poussée socialiste aux sénatoriales du 25 septembre, Christine Boutin a appelé à une « expression différente » pour les Français. Consciente des dures réalités de la crise économique et financière, la candidate de la droite sociale veut réduire la dette et remettre « l'Homme au centre et la France au coeur ».

Réagissant aux résultats des élections sénatoriales du 25 septembre, Christine Boutin note que « les Français ont besoin d'une expression différente. Il est temps de saisir cette opportunité pour engager un tournant politique ».

Chez Christine Boutin, ce « tournant politique » devrait s’incarner dans une action responsable pour un changement de modèle économique. Devenue insupportable, la dette plombe en effet les finances publiques. « Si rien n'est fait, la dégradation de la note de la France est inévitable » notait-elle ainsi dans une interview au Monde le 22 septembre. La candidate appelle ainsi à « des économies drastiques dans les dépenses de l'État », mais pas seulement.
 
Pour la candidate à la présidentielle, la France doit impérativement introduire dans le prochain projet de loi de finance une « une hausse de la TVA d'au moins deux points », ce qui la porterait à 5,5 %. Mais cette mesure ne doit pas pénaliser les plus pauvres. Sur ce point, Christine Boutin reste convaincue que l’Homme doit rester au centre de toute réflexion et action de politique économique.
 
La candidate, qui se revendique de la droite sociale, propose parallèlement « une baisse sur les produits de première nécessité, dans l'alimentation » afin de préserver les revenus des plus pauvres. Enfin pour la politique fiscale, Christine Boutin veut une « vraie réforme fiscale » basée sur la justice et l’équité, avec l'instauration de deux tranches : « la première de 0 à 20 000 euros de revenus annuels, la deuxième au dessus ».
 
La dette, c’est aussi le risque de mouvements spéculatifs insoutenables. Le simple fait que la valorisation de certaines grandes banques soit aujourd’hui inférieure à la valeur de leur seul patrimoine immobilier devrait suffire au sursaut économique. Candidate de convictions, Christine Boutin refuse cependant toutes les mesures reposant sur de petits ajustements.
 
Ce qu’il faut pour la candidate déclarée depuis juin 2012, c’est bien un changement de logiciel dans notre façon de penser et de conduire la politique économique. Contre le court termisme et la spéculation financière, Christine Boutin veut séparer les banques de dépôt et les banques d’investissement et taxer les flux financiers de moins d’un an.
 
Christine Boutin est enfin sensible au tissu économique local et aux nombreuses PME qui font la force de notre économie. Or les mécanismes de financement sont encore trop axés sur les grosses entreprises. Son programme de soutien aux PME repose donc sur une baisse de l’impôt sur les sociétés ainsi qu’une politique d’enracinement des productions dans les territoires.

Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 27 septembre 2011 10:11
    « La candidate appelle ainsi à « des économies drastiques dans les dépenses de l’État », mais pas seulement. »
    Avec les résultats que l’on voit et sur quels postes doivent porter ces économies ( non remplacement des fonctionnaires ??) si c’est pas seulement alors quoi d’autres ? 

    « a France doit impérativement introduire dans le prochain projet de loi de finance une « une hausse de la TVA d’au moins deux points », ce qui la porterait à 5,5 %. »
    TVA sur les produits de premières nécessités déjà à 5,5 % alors je ne comprends pas.
    Rétablissons la TVA à 19,6%dans la restauration car vue le coût et le résultat , encore une chose qui a été mal faite par ce président.

    « Christine Boutin veut une « vraie réforme fiscale » basée sur la justice et l’équité, avec l’instauration de deux tranches : « la première de 0 à 20 000 euros de revenus annuels, la deuxième au dessus ». »
    Dont si je gagne 21.000 / an soit 1750 €/ mois je serais assujetti comme celui qui gagne 200.000 par exemple , n’importe quoi , il faut au contraire augmenter le nombres de tranche pour être le plus juste possible mais en supprimant les exonérations en tout genre 

    Si elle n’a que ça à proposer qu’elle se taise et que l’on entendu plus parler d’elle 

    Philippe 

    • ZEN ZEN 27 septembre 2011 10:27

      Boutin ?
      Mais c’est Rosa Luxembourg !... smiley
       smiley


      • rosa luxemburg 27 septembre 2011 11:00

         Quand on chante l’hymne Israèlien et que l’on fait alliance avec un président schyzophrène ,à part parler de la dette ,on est pas capable d’être révolutionnaire face à la mafia des banksters.

        Le vote Boutin ne servira à rien sauf à détourner les voix ,pour ses copains mafieux au deuxième tour,car prôner l’austéritè comme elle le fait démontre son incompétence dans la science de l’économie ,qui est la base d’une république souveraine . Qu’elle retourne à l’église prier pour eclaicir son esprit brumeux ,là elle a du travail dans ses cordes pas en politique du futur.


        • foufouille foufouille 27 septembre 2011 12:14

          la curetonne des riches !


          • Nanar M Nanar M 28 septembre 2011 08:18

            La rombière des sacristies !
            J’adore cette caricature vivante de la droite catho-réac.


          • MKT 27 septembre 2011 13:20

            C’est un article posté par son service de presse ?


            • Kalki Kalki 27 septembre 2011 13:50

              Votez PIRATE

              Vous ne serez pas déçus : INTERNET, NOURRITURE, ÉNERGIE ET TRANSPORT POUR TOUS, PAR TOUS

              Ne demandez plus l’impossible, nous allons le créer pour TOUS

              Votez pirates :

              9% pour le Parti Pirate à Berlin ! Et si la politique pouvait vraiment être réformée ? Adieu l’UMPS : retour d’un meilleur niveau de vie !

              Nourriture libre et énergie libre .... ca vous dit quelque chose, vous devez vous recentrer

              50 euro de matériel pour produire votre nouriture , ca serait un bon slogan politique

              Pour des habitants totalement autonomes, il ne manque plus que a) de l’énergie renouvelable , et b) des fertilisants et engrais, biologiques, ou produit à partir d’un écosystème … les algues par exemple pour obtenir l’équivalent pétro chimique naturel. c) Soit de la conscience, et de la conscience politique : pas de la décroissance, mais du partage inconditionnel de la sur abondance ! le pouvoir d’achat conditionne la prospérité réelle d) des échanges d’informations sur un réseau respectant à jamais la neutralité du net e) Une mobilité ‘verte’ garantie, f) De la justice, et une intégrité des données / entités / individus

              Ce n’est pas tant, ou pas seulement les moyens de productions qu’il faut se réapproprier, mais bien plus le droit au dividende sur les ressources – qui surabondent  : et donc ni une taxe, ni un pouvoir d’achat basée sur le travail. Espérons que vous comprenez comment fonctionne l’économie basée sur les ressources : prenons l’exemple du pétrole ou son prix est arbitraire, sa quantité en stock truqué … « pour des raisons politiques et économiques », il n’y a pas que le pétrole … l’énergie est abondante. Second exemple : le travail qui disparait car il y a sur abondance de force de travail – y compris machine – dans tous les secteurs est il un problème ? … Est ce que cela empêche le partage pourtant nécessaire ? L’effet de comprendre l’économie de l’abondance, et de l’infinité des ressources, et le passage psychologique vers celle ci permet une « ‘explosion’ de croissance économique » … ou sinon tout du moins une vie bien remplie, pour tous.

              Les hackers / citoyennistes doivent donc prendre le pouvoir politique, suivant eux mêmes les règles des pirates : partage – celui qui a besoin assouvi son besoin, la communauté et le bien commun avant tout, et le chef n’a pas plus que deux fois la part de celle d’un autre. A l’abordage !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

simono-odiebo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès