Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Comment faire tomber tous les monopoles

Comment faire tomber tous les monopoles

Il suffit d’y croire, de fidéliser tous ses achats chez toujours les mêmes constructeurs locaux, et privilégier les petites marques confidentielles, voire inventer des produits plus simples. Aujourd’hui, avec la technologie comme le radar à quinze euros, on peut très bien se faire soi même son antivol de propriété sans ne recevoir aucun installateur chez soi, ce qui est un argument de plus pour sa sécurité. Et aujourd’hui, on peut très bien inventer un concept de sport existant, mais tout terrain, tout à fait attrayant, et entrainer la mort prochaine de l’original.

Prenons le golf, par exemple. Avec un fer réglable en longueur et en angle allant de 1 à 9, un poids qui coulisse sur la moitié du manche pour varier la puissance, et un récepteur contenu dans la poignée et qui, celui ci tendu, ne reçoit le bip que dans l’alignement, la direction de la balle, on peut jouer en forêt et sans difficulté la retrouver. Il ne manque plus qu’un émetteur, contenu dans le coeur de celle-ci, qui se déclenche à l’impact du club, et qui émettra pendant cinq minutes, et le tour est joué. Une balle deux fois moins dense ira deux fois moins loin, mais sera d’autant moins dangereuse. Évidemment, un tel concept met à mal une quantité de clients de l’original qui vont surement rapidement trouver très sympathique de jouer n’importe où, librement, et de s’épargner les dix mille euros que cela doit coûter si l’on joue toute les semaines tout autour du monde. Faire tomber un tel monopole n’est pas sans conséquences pour le milieu en question qui n’est pas des moindres vu le nombre de coupés sports et de hauts de gammes qui, soit dit en passant, arpentent les parkings du club quelle que soit l’heure du jour ouvrable...

Évidemment, cela reste un sport dangereux et qui nécessite de respecter une réelle discipline afin de ne blesser personne en terrain ouvert, mais la surface française construite et civilisée n’est que de trois pour cent du territoire et tout le reste n’est que champs et montagnes, en soustrayant les champs fermés pour l’élevage, les champs semés deux périodes de l’année, il reste néanmoins une bonne partie de l’année entièrement libre sur la moitié du territoire soit deux cent cinquante mille kilomètres carrés. Il suffit d’inviter un agriculteur de son bled à sabrer le Champagne et il vous ouvrira ses deux cent hectares hors jours de chasse ouverte.

L’écriture d’un tel concept sur Agoravox n’a pas valeur de dépôt auprès de l’INPI, institut national pour la propriété industrielle, mais même l’invention déposée par les voies légales en occident ressurgit rapidement sur le marché chinois sans possibilité d’astreinte dans un lourd procès coûteux et perdu d’avance. Pour les PME, déposer un brevet ressemble souvent à un véritable casse-tête. Afin d’inciter les PME et les travailleurs indépendants à protéger leurs innovations, l’INPI accorde une aide financière sous la forme d’une réduction de 25% sur les principales redevances qu’il perçoit : dépôt et délivrance du brevet, rapport de recherche et paiement des sept premières annuités pour maintenir le brevet en vigueur. Sont concernées les personnes physiques (artistes, professions libérales, artisans...) et les PME de moins de 250 salariés, dont le chiffre d’affaires est inférieur à 50 M€ et dont le capital n’est pas détenu à plus de 25% par une entité ne remplissant pas ces premières conditions. Autre aide à l’intention des PME : la "prestation technologique réseau 1er brevet" qui représente 75%, plafonnée à 5 000€ HT, des coûts engagés pour le recours à un spécialiste en propriété industrielle pour un dépôt de brevet en France, à la condition de n’en jamais en avoir déposé. La prestation, financée par OSEO Innovation et versée directement au prestataire, couvre toutes les opérations liées à la préparation directe du dépôt de brevet (recherche d’antériorités et rédaction) et au dépôt du brevet. La condition de n’en avoir jamais déposé concerne quatre vingt dix pour cent des français.

Il est bien d’autres domaines dans lesquels il est simple de faire tomber les gros monopoles tels que celui des grandes surfaces. En achetant ses fruits et légumes, confitures, miels, viandes, savons, jouets, etc... chez un artisan local, ou sur les marchés de campagne, et dont les prix devraient être sensiblement égaux, voire moins chers, sans compter la qualité et le goût qui sont sans commune mesure meilleurs. Ce qui est deux fois plus cher peut néanmoins durer deux, voire, dix fois plus longtemps. En effet, il est des jouets en bois que nous ont fabriqué nos grands pères, absolument hors circuit mondial, et dont nous avons eu du mal à nous séparer à notre majorité alors qu’ils étaient encore entiers malgré les dizaines de chute du premier étage...Il est même possible de distribuer soi même sa propre production à l’épicerie locale sans que personne ne le sache jamais. Bien sûr cela nécessite d’être discret et risque de déplaire à certaines administrations, mais pour des montants dérisoires, elle ne se dérange pas. Dans d’autres domaines tels la rénovation de l’habitat privé, elle s’affiche comme étant « pas très regardante ». Alors, pourquoi le monopole industriel a-t-il tant tardé à développer l’électricité en matière d’automobile, parce qu’aujourd’hui, tout le monde peut la charger chez soi, et même par des voies locales de production.

 

L’écriture sur Agoravox est le témoin signé et daté de la primeur de l’auteur pour l’idée développée, et la preuve de son ouverture à l’innovation et à la liberté d’exploitation. Mais surtout, la preuve de la non vénalité de ses intentions, et dans mon cas précis, non de mon envie absolue de gagner plein de fric, mais de voir un jour prochain la chute finale des gros monopoles par les moyens mis à ma disposition, le net mondial.


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • barbouse, KECK Mickaël barbouse 2 octobre 2009 10:27

    Bonjour Lisa Sion,

    J’imagine fort bien nos forêts envahies de D-golfeur du dimanche, bin oui, le D-golf, le golf du systeme D inventé par Lisa :))

    Sur le fond, tu as raison, quantité de produit de consommation et de monopole ne tiennent que sur l’illusion de facilité que simplement acheter représente.

    amicalement, barbouse


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 2 octobre 2009 11:59

      Bonjour barbouse,

      voilà, nous cédons devant une quantité de modes et de normes alors que nous savons très bien qu’elles tuent les petits inventeurs, producteurs, chanteurs, etc, et l’on s’étonne d’être dominé par des gros monopoles, lesquels passent d’ailleurs à travers les contrôles et le principe de précaution par analyse de laboratoire interne. Nous sommes les complices soumis des dominants qui nous croquent et utilisons tout le reste de notre énergie à nous en plaindre, en vain.

      Le D-golf dans les bois, c’est le seul sport où tu peux reculer pour le coup suivant et ainsi de suite...

      Amicalement. L.S.


    • HELIOS HELIOS 2 octobre 2009 15:15

      ET SI ON APPLIQUAIT LE MEME RAISONNEMENT AU PROCHAINE ELECTIONS ?

      Excusez, je l’ai dit trop fort, mais pour briser le monopole des politicards de tout crins qui ne sont present que 15 jours avant les votes... il suffit de voter pour un « petit ».

      Je pense que si la moitié seulement, de nos habitués se retrouvent grojean le lundi matin de l’election et que les sans grades sont elus.... il va y avoir une vrai démocratie qui va pouvoir s’installer, fini le monopole des cons-qui-ne-travaillent-que-pour-votre-bien !


    • zelectron zelectron 3 octobre 2009 09:11

      @Lisa
      rem. je doute que les composants électroniques de la petite balle de golf résistent aussi bien que ça à la colossale énergie des chocs infligés ! vite, vite Lisa change d’exemple...zut, trop tard !

      D’autre part, ayant moi-même, joué aux brevets, tu sais bien que les « monopoles » jouent au chat et à la souris et qu’à la moindre inattention le gros Raminagrobis croque la petite.

      Les monopoles le sont grâce et/ou à cause de l’accumulation de nos erreurs, petites lâchetés, manquements divers et variés : il va être extrêmement difficile de faire tomber ces organisations tentaculaires et constrictrices, cependant il y a bien quelques moyens mais à partir du moment où ils seront dévoilés, ces monstres vont réagir violemment.

      avec toute ma sympathie
      yves


    • italiasempre 2 octobre 2009 12:04

      Il est bien d’autres domaines dans lesquels il est simple de faire tomber les gros monopoles tels que celui des grandes surfaces. 


      Complètement d’accord.
      Il faut absolument consommer autrement en choisissant des alternatives qui nous permettrons de nous passer de ces institutions aux méthodes mafieuses.
      Le boycott de la grande distribution est un devoir civique.




      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 2 octobre 2009 12:33

        Tout à fait jeune patricienne,

        je me souviens d’un étalage de vente de fruits au bord de la nationale, dans le midi. Il y avait quatre types d’abricots ; le gros calibré platreux et uniforme qui ne sent rien à 4ek, le plus petit à la couleur presque artificielle à 3ek, le presque normal mais sans goût et pas mûr à 2ek, et le rebut, tout petit, parfumé à souhait, en partie plutôt trop mûr mais encore bon pour la confiture et dont nous nous sommes régalés pendant tout le voyage tellement il embaumait la voiture...ya paf auto !

        J’ai un pote, perdu dans la campagne, qui a décidé d’en mettre un coup cette année. Il a retourné mille mètres carrés de son champs pour potager. Incroyable ce que c’est meilleur que le gazon à tondre...

        merci pour votre accord.


      • italiasempre 2 octobre 2009 13:05

        Bon courage à votre ami, et bonne dégustation à ceux qui en profiterons - lucky you ! smiley -


        De rien, Lisa, ce fut un réel plaisir.

      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 2 octobre 2009 13:26

        Aah, l’Italie...
        « De rien, Lisa, ce fut un réel plaisir. » c’est toujours un plaisir de le savoir partagé, ce qui est tout l’inverse du monopole...Partager le plaisir n’est pas l’ajouter, mais le multiplier. Amicalement. L.S.


      • oncle archibald 2 octobre 2009 16:05

        dites donc Lisa 1000 m2 de potager ?? il en revend à l’épicerie du coin votre pote !! Pour une famille (et pour le dos du bonhomme qui s’en occupe) avec 200 m2 il y en a de reste ...


      • foufouille foufouille 2 octobre 2009 18:45

        @ oncle
        peut etre qu’il a des poules ou il est vegetarien


      • oncle archibald 2 octobre 2009 18:55

        Vous avez raison Philippe, les « gentilles » solutions proposées ne sont que marginales elles peuvent toucher au max quelques % d la consommation. Ma fille en banlieue de Rouen achète tous ses légumes et fruits « à la ferme » elle va les récolter avec ses enfants, dans la cour de la ferme on trouve des brouettes à la place des caddies des supermarchés et c’est charmant ... Ces agriculteurs ne sont pas sots, ils s’entendent avec une ferme voisine qui fait du lait du beurre, des fromages artisanaux. Chaque agriculteur vend aussi les produits de l’autre, c’est simple , c’est festif, c’est très « in », c’est excellent et pour les clients et pour les agriculteurs, mais ça touche combien de personnes ?? Alors pour ceux qui n’ont guère d’autre solution que d’acheter leurs yaourts en supermarché on fait quoi ? on vote pour les Verts ? Lesquels ? les bien verts ? les verts et rose ? C’est toute la société qu’il faut réorganiser, ça n’est même pas possible à l’échelle d’un seul pays, peut être à l’échelle de l’Europe et encore .. A condition de vivre en autarcie en espérant pouvoir continuer à importer les matières premières industrielles indispensables à notre industrie .. Avez vous un embryon de solution Philippe ? Une économie « de proximité », des SCOPS beaucoup plus nombreuses ? Les agriculteurs évoqués plus haut pourraient construire un petit supermarché à proximité de la métropole, oui certainement ce genre de solutions feraient bouger un peu les habitudes mais cela serait-il suffisant pour casser les monopoles ? Personnellement je ne le crois pas et je pense au contraire que ces grosses sociétés auraient les moyens de « casser » ou mieux encore d’avaler discrètement par le biais des banques une concurrence qui deviendrait dangereuse.


      • oncle archibald 2 octobre 2009 22:05

        D’accord Philippe, il ne faut pas voter pour ceux dont les grosses sociétés sont les soutiens et réciproquement ... Mais etes vous persuadé que les verts et roses vont faire mieux ??? la solution est elle là ?? ou ailleurs, dans un grand mouvement venant de la base et passant par dessus les partis, pour autant que le mot démocratie ait encore un sens, ce dont on finit par douter actuellement, c’est désesperant, stricto sensu.


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 octobre 2009 18:44

        Réflexion bête et méchante , Renève .

        Lisa Sion a parfaitement raison d’ appeler à casser le monopole de la grande distribution , aux mains de capitalistes sans foi ni loi .

        De même qu’ il faut casser le monopole de la Poste de l’ EDF de l’ EN SNCF etc...etc...

        Il y a quarante ans ils ont fait croire à la vie moins chère , résultat les produits manufacturés sont fabriqués en Chine , sont de mauvaise qualité .

        Ils ont bétonné la France du Nord au Sud .



        C ’est pas une question de vote , uniquement de bon sens .

        Bienvenue les deux compères du triumvirat .


        • oncle archibald 2 octobre 2009 18:59

          Vous avez de la chance capitaine, la boulangerie reste encore une activité majoritairement artisanale ... Pas la production de beurre et encore moins celle de l’essence pour nos voitures, indispensables pour rentrer à Moulinsard avec votre camionette-atelier !


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 octobre 2009 19:03

          Dans les centre-ville plus que des banques , opticiens , parfumeries..Adieu la proximité , la convivialité ...






          • rocla (haddock) rocla (haddock) 2 octobre 2009 19:23

            C ’était plus chouette à l’ époque de demander conseil chez le droguiste .

            Chez le quinquailler on pouvait achter quelques clous.

            Une douzaine de clous chez Brico-Casto on dirait qu’ on achête dans une bijouterie question prix .

            A la mercerie il y avait une dame qui connaissait son boulot .

            Etc etc etc ...


            Cordialement  Archibald .


            • Enola Gay Revival Enola Gay Revival 2 octobre 2009 19:27

              Daddy’s flown across the ocean
              Leaving just a memory
              Snapshot in the family album
              Daddy what else did you leave for me ?
              Daddy, what’d’ja leave behind for me ?!?
              All in all it was just a brick in the wall.
              All in all it was all just bricks in the wall.

              « You ! Yes, you ! Stand still laddy ! »

              Quand tu entendras la deuxième partie (mdr smiley ) Cap’tain

              et que tu verras débarquer un flammand rose, le bon temps sera revenu.


            • oncle archibald 2 octobre 2009 22:18

              T’en souviens tu Cinna, quand dans notre antichambre

              Nous avions pour pisser de vastes pots de chambre.

              Ce bon temps est fini, il reviendra peut-être,
              En attendant Cinna, pisse par la fenêtre.

              C’était du temps ou les potaches avaient des compositions de récitation, et s’amusaient un peu a bricoler les textes .. J’ai les mêmes bricolages en latin « Sur quel tandem, Catilina, vas tu venir encore, gonfler nos vieilles roubignolles ..et en Espagnol ... »malditcha fue la hora en que naci ...« etc .. Mes enfants et mes petits enfants sont subjugués par le fait qu’on nous faisait apprendre »par coeur" des tas de trucs plus ou moins utiles, mais qui donnaient le sens de l’effort ... Nous n’en sommes pas morts .

              En écho à radio nostalgie que vient de rallumer le Capitaine ...

            • Le péripate Le péripate 2 octobre 2009 22:43

              Ca c’est une rude bonne idée ! Sus aux monopoles ! J’en vois plusieurs à faire tomber. Le monopole de la monnaie : j’aimerai bien être payé en or, et pas en papier. Le monopole de l’assurance santé, celui sur mon épargne retraite, peut-être même celui sur la sécurité : les policiers sont décidément trop occupés à verbaliser pour faire des rondes.

              Oui, faisons tomber les monopoles.


              • marie 2 octobre 2009 23:39

                Production de viande : « Bidoche, l’industrie de la viande détruit le monde ». Fabrice Nicolino dévoile ce monde opaque que les télévisions ne mettent jamais dans la lumière occupées qu’elles sont à nous rendre sombrement tarés, abrutis, ignorants, idiots, bêtes et méchants. vils et vulgaires.

                Eh oui, les bêtes se sont « dématéralisées », elle sont totalement escamotées de nos réalités charnelles. et pourtant ce sont 1 milliard de bêtes qui sont « sacrifiées » chaque année à nos méprisables et inconscientes mandibules.
                Ecce homo .
                « La conscience, comme l’appendice, ne sert à rien, sauf à rendre l’homme malade. »
                [ Alexandre Vialatte ]


                • moebius 2 octobre 2009 23:55

                   et Comment déboucher son évier ?


                  • moebius 2 octobre 2009 23:57

                    il faut dévisser le bouchon du siphon qui se trouve sous l’évier, le nettoyer et le revisser...merci beaucoup monsieur Moebius


                    • moebius 2 octobre 2009 23:57

                       je vous en pris ce fut un réel plaisir de vous etre utile


                      • fredleborgne fredleborgne 3 octobre 2009 00:30

                        Moi, je préconise le Libre à la place de la Culture Industrielle qui a besoin de piquer du fric sur toutes les nouvelles technologies pour survivre (comprendre : garder ses bénéfices)

                        Donc Boycott (pas de piratage, pas d’achat de CD, DVD, Place de cinéma, vod,abonnements télés...) de tous les produits enregistrés
                        Un bémol cependant : le théâtre, les concerts, bref tout ce qui concerne le spectacle vivant, à prix raisonnable, et qui nécessite un vrai travail, sauf pour les pro-hadopi notoires et les vedettes de plateau télé.


                        • JL JL 3 octobre 2009 08:50

                          Bonjour Lisa Sion. Sauf erreur, les conditions de dépôt de brevet pour les particuliers sont encore plus avantageuses. Ceci dit, il faut savoir que les idées seules ne sont pas brevetables. Et que, l’objet d’une invention étant la protection en vue d’une exploitation industrielle, en ce sens, un brevet confère un monopole.

                          Vous écrivez : « … le monopole industriel (a) tardé à développer l’électricité en matière d’automobile, (…) aujourd’hui, tout le monde peut la charger chez soi, et même par des voies locales de production. »

                          A ce sujet, je voudrai dire ici haut et fort que ça sent l’arnaque : on nous fait miroiter des voitures électriques qui consommeront des clopinettes. Les fabricants auront des subventions. Mais quand ces véhicules seront à la portée du grand public, le coût d’utilisation sera le même voire plus élevé que nos véhicules actuels. Et en conséquence, le prix du KW/h va bondir considérablement dans les prochaines années. Cela explique pourquoi l’Etat s’empresse de privatiser EDF : cette manne est convoitée par les industriels.

                          Enfin, sur le sujet de notre dépendance vis-à-vis de monopoles : cela relève à la fois de ce que La Boétie a appeler la servitude volontaire et du rasoir d’Occam : la stratégie capitalistes consiste, sous le masque de l’abondance, à créer la pénurie si vous permettez cet oxymore, laquelle rendra les produits attrayants si ce n’est pas indispensable. Le capitalisme a tué l’artisanat, et il est impossible de vivre sans artisanat autrement que dans la société industrielle.

                          La question est : comment lutter contre cette pénurie organisée à grande échelle ?

                          Merci pour les liens. JL

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès