Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Comment offrir du travail et de la dignité aux jeunes sans diplôme ni (...)

Comment offrir du travail et de la dignité aux jeunes sans diplôme ni formation

Chaque année sortent du système scolaire des dizaines de milliers de jeunes qui, pour une raison ou une autre, n’ont pas pu suivre une scolarité « dite «  Normale  » La plupart de ces jeunes vont ensuite errer pour des années de galère entre RSA, petits boulots intérimaires sans intérêts ni suivi pour envisager une projection vers l’avenir. Sans vouloir dresser une situation apocalyptique, il ne serait pas étonnant qu’une partie d’entre eux, par désespoir d’être dans une société qui les laisse de côté, soient tentés par une radicalisation qui peut prendre des directions diverses (endoctrinement religieux ou politique extrêmes) et parfois violentes (agressions, vols, trafics en tout genre,) qui les fait tomber dans une marginalité dont l’Etat devra s’occuper un jour (prison, contrôles policiers et administratifs divers,, hôpitaux, sécurité, renseignements etc.

Comment sortir de cette spirale de l’échec qui bien sûr, n’amène rien de positif ni aux individus ni à la société ?

L’Etat gère le problème comme s’il suffisait de poser des rustines sur une vieille chambre à air pour avoir un pneu neuf ! Il faut changer la chambre à air complètement…ca fuit de partout !!

Une voie qui pourrait être soumise à étude, à la critique ou à l’analyse, (la vôtre peut-être ?) pourrait être d’essayer de créer des milliers de petites activités ayant comme but unique d’apporter un vrai service de proximité auprès de la population et pourrait s’articuler comme suit :

Chaque jeune de 18 à XX qui s’engagerait pour une durée minimum d’un ou 2 ans (convention éventuellement renouvelable) à effectuer des tâches d’aide à la personne dont il serait le créateur et à son compte se verrait par exemple offrir par l’Etat un RSA Entrepreneur mensuel (montant à déterminer) ainsi qu’ une exonération totale des charges (sauf peut être forfait minime pour SS) et des impôts.

Quelles sont les activités qui pourraient être concernées et qui ne viendraient pas en concurrence avec des activités salariales soumises à la concurrence ?

On peut penser à ces « jobs » de service…tels livreurs en tous genre, aide ponctuelles aux personnes en difficulté., gardien ponctuel pour une personne qui s’absente de chez elle pour quelques jours, cireur de chaussures (oui pourquoi pas), aide ponctuelle pour tous besoins de la population locale….et il y a surement des tas de nouveaux services à inventer !! Il ne serait pas permis aux bénéficiaires de ce système de travailler avec des entreprises. Certaines associations pourraient avoir recours à leur service pour un temps maximum déterminé (pour éviter de concurrencer l’intérim), mais rien n’empêcherait ces jeunes d’avoir recours eux aussi, à accepter ponctuellement des travaux intérimaires. Bref, une grand souplesse. Laissons les travailler, imaginer, créer, redynamiser des quartiers, etc…..bref, DE L’AIR !!!!!!!

Ces jeunes factureraient leurs services selon un tarif maximum inférieur au SMIC, versés par les utilisateurs (style chèque emploi service (mais sans la paperasse qui va avec)).

En fait, le but est donc d’aider ces jeunes à imaginer des tas de petits travaux qu’ils pourraient faire sans que l’Administration ne vienne les décourager avec des tonnes de paperasse qu’ils seront incapables de déchiffrer et qui les décourageront rapidement.

Afin d’attirer un maximum de jeunes à s’engager, l’Etat pourrait dire qu’il va faire bénéficier de ce nouveau programme 50 000 jeunes la première année. Après une bonne campagne d’information, indiquer que si les 50 000 places ne sont pas demandées la première année, les places libres pourront être prises par des chômeurs de tous âges….Il sera toujours temps, en cas de réussite, de changer la quantité de conventions offertes.

Donnons une vraie nouvelle liberté à cette population qui ne demande qu’à être utile, sans nécessairement adhérer totalement à notre modèle de société actuel mais qui ont aussi le droit d‘apporter leur parts au changement.

En plus de mettre en activité ces jeunes, leur présence aiderait à recréer du lien social entre générations, plus de compréhension et donc plus de respect avec comme conséquence de redonner un peu plus de vie aux villes, quartiers ou villages qui se meurent.

Je n’ai pas fait d’études de coût-bénéfice d’une telle mesure, je laisse cela à ceux, plus qualifiés que moi pour la faire si cette idée fait doucement son chemin. A priori, je crois que ce serait tout bénéfice pour l’Etat et pour la population…..insertion de jeunes dans le tissu social, économies dans la police, la justice, prisons, économies sur les allocations chômage ou RSA complet etc.….

Si cette idée vous séduit un peu, faites la circuler…..elle fera son chemin et peut être un jour émergera-t-elle concrètement. Discutons en.

Bonne chance.

ENSEMBLE NOUS DEVONS AVANCER


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 5 juillet 2014 18:01

    Comment offrir du travail et de la dignité aux jeunes sans diplôme ni formation.. ?

    On leur offre du sang des larmes et la colère...Les donneurs d’ordres un jour en prendront plein la gueule...


    • Ouallonsnous ? 6 juillet 2014 16:51

      « Comment offrir du travail et de la dignité aux jeunes ? » alors que le travail on le « chasse » de notre pays pour lui substituer les chiméres de la finance, qui plus est virtuelle, puisque non représentative des valeurs concrètes de l’économie réelle sur lesquelles se sont basés depuis les débuts de l’histoire de l’humanité les échanges entre les hommes ?


    • xmen-classe4 xmen-classe4 5 juillet 2014 18:45

      un diplôme est comme un permis de conduire. c’est plus facile de travaillez lorsqu’on a l’outil de production.


      • xmen-classe4 xmen-classe4 5 juillet 2014 19:08

        il y a le bon coin, les métiers d’utilisateur de machines pour travailler.

         par contre il y a la question de savoir combien c’est payé , l’idée du metier c’est de vivre de son activité et non pas simplement etre heureux de travailler.

        les personnes qui cherchent à motiver les stagiaires à venir merite la prison .


        • foufouille foufouille 5 juillet 2014 19:57

          tu es à coté de tes pompes. auto entrepreneur existe déjà. et même le jeunheu il peut le faire

          sauf que tu es plus en 50 et le jeunheu qui sait à peine lire et écrire peut juste faire balayeur


          • jef88 jef88 5 juillet 2014 21:25

            les 30 glorieuses !
            pas besoin de diplôme, tu apprenais sur le tas, si tu était bon tu avais de la promotion ( j’ai le BEPC et à 30 ans j’étais directeur technique)
            pas ou peu de normes
            pas ou peu de chômage.....
            maintenant !
            diplômes, normes, procédures, protocoles (pour protéger des dirigeants incompétents) et chômage +++++


            • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 6 juillet 2014 19:38

              Bonsoir,


              Les trente glorieuse en France, le seul moment de l’histoire de France ou la créations monétaire était gérer par le public, par l’état, la collectivité, les citoyens quoi, cela change tout.

              Un peu d’histoire sur la banque de France :


              Cordialement

              Franck

            • Hubu 5 juillet 2014 21:29

              Le R.U. est aussi une solution vue la raréfaction du travail...


              • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 juillet 2014 10:36

                Au
                Revenu de Base financé par la Fiscalité, sans Refondation du Capitalisme
                on peut préférer le
                Dividende Universel financé par l’Épargne, avec Refondation du Capitalisme

                Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel par l’Épargne.


                Lire, SVP :

                Refondation du Capitalisme & Dividende Universel
                ou/et
                http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/ ... cerite.pdf


                Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

                Ce projet de « Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

                Objectif Principal :
                Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique
                Par un effort préalable d’épargne soutenu, les « démunis » (par opposition aux « nantis ») acquerront collectivement des actions du capital des entreprises du secteur marchand, banques incluses.
                Cette participation au capital pourra être minoritaire (minorité de blocage) ou majoritaire.

                Objectifs Spécifiques :
                I)
                Transformer le « capitalisme ordinaire » en un véritable Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
                Les représentants des « démunis », démocratiquement élus, géreront ce patrimoine financier de manière à infléchir Recherche, Développement, Production & Commercialisation des entreprises contrôlées : Refondation du Capitalisme.
                II)
                Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ».
                II.1)
                À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel.
                II.2)
                a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel.
                b) Ceux qui souhaiteraient gagner plus que le seul Dividende Universel pourraient travailler dans l’économie marchande et, éventuellement, y gagner des rémunérations faramineuses sans être accusés d’exploiter qui que ce soit.
                II.3)
                Si plus personne ne souhaitait travailler dans l’économie marchande, celle-ci s’effondrerait totalement et, avec elle, le patrimoine accumulé des « démunis » deviendrait stérile et interdirait le bénéfice du Dividende Universel (Auto-régulation automatique : Activité économique / Dividende Universel).



              • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 juillet 2014 10:50

                Addendum :

                Depuis la fin des Trente Glorieuses, vers 1975, soit depuis 39 ans, nous avons dû nous accommoder du chômage massif.
                Il serait peut-être enfin temps de remettre en question notre paradigme sur le « Plein-Emploi » qui est devenu une sorte d’Arlésienne...
                Sans doute faut-il adopter un nouveau paradigme en la matière qui éradiquerait définitivement le concept même de chômage.


              • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 6 juillet 2014 19:31

                Bonjour,

                Pour donner du travail à tous le monde, la solution est fort simple,

                Le crédit social, la création monétaire sans intérêt.

                Tout d’abord une petite histoire qui explique très simplement l’arnaque de la 

                création monétaire ex nihilo « avec intérêt » que pratique les bankters :


                Puis un peu d’histoire sur la création monétaire :


                Quelques citations :


                 Voilà une petite recette de cuisine qui je l’espère attisera la curiosité des lecteurs.

                En tout cas, sans souveraineté monétaire, et un organisme public pour gérer ce 

                moyen d’échange « qui en fait n’est qu’un outil, un moyen, et non pas une richesse » 

                nous sommes condamner à une dette perpétuelle et exponentielle, ainsi qu’au chaos 

                social.

                Cordialement

                Franck

              • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 6 juillet 2014 20:33

                Bonsoir,


                Un oublie, oui au RU ou au crédit social, qui pour moi sont la même chose, et surtout n’oublions pas un point essentiel qu’est la réduction du temps de travail, sinon nous ne pourrons pas le partager.

                Je crois bien que les chiffres du MÉDEF annonce 170 000 emploi non pourvu par ans, si on rajoute les 500 000 du travail détaché « merci l’Europe » on tourne à environ 700 000 (on compte large) emploi de dispo sur le territoire.

                Combien à t’on de chômeur déjà ? Plusieurs million, donc le système en laisse des millions sur le carreau.

                Ce système et pourris et je pèse mes mots « un enfant meurt toute les cinq seconde dans le monde ». Donc ce système ne vaut rien, il est obsolète et mortifère nous devons repenser notre organisation sociale, pour que nous puissions tous et toutes profiter du progrès et vivre dignement.

                Ce système détruit notre monde pour le profit d’une minorité, pollution de l’eau, des océans, des terres agricoles, il épuise les ressource naturelle, les réserves de pétrole, de gaz, nous allons laisser au génération futur des désert de béton sans vie, alors que nous vivons sur une île paradisiaque, la terre.

                Le changement s’était pour quand déjà...

                si le peuple ne prend pas les choses en main, le changement ne viendra pas, mais la guerre qui est déjà à nos porte, nous emportera une fois de plus dans sa folie destructrice.

                Soyons curieux et proposons des solutions, reprenons notre place dans la cité et essayons de nouveau modèle social, économique, politique, de brillant cerveaux les ont déjà penser, ils ont juste besoin que nous les plébiscitions, soyons les créateur et les acteurs conscient de notre quotidien.

                Alors le changement, on le commence quand ?

                Cordialement

                Franck

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 juillet 2014 07:54

                Un revenu universel suppose un pouvoir mondial.
                C’est ce que les USA sont en train de faire avec l’ Union européenne :
                le Bangladesh pour tous, et la dèche pour chacun.
                Merci, mais ils y ont pensé avant vous !


              • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 7 juillet 2014 08:24
                Par Fifi Brind_acier (---.---.58.2) 7 juillet 07:54
                « Un revenu universel [Dividende Universel] suppose un pouvoir mondial. »

                Absolument faux ! ! !


              • sam_fisher sam_fisher 7 juillet 2014 13:23

                Il est clair que nous coulons tel le Titanic. Je partage ton point de vue mais comment rassembler les individus dans cette prise de conscience ?


              • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 7 juillet 2014 14:30
                Par sam_fisher (---.---.144.106) 7 juillet 13:23

                De qui partagez-vous le point de vue ?


              • sam_fisher sam_fisher 7 juillet 2014 19:19

                Désolé ! le point de vue de Franckledrapeaurouge ! 


              • zygzornifle zygzornifle 6 juillet 2014 09:51
                « Comment offrir du travail et de la dignité aux jeunes sans diplôme ni formation » LOL c’est de la science fiction .....

                • xmen-classe4 xmen-classe4 6 juillet 2014 12:26

                  le jeuneuh à moins de 12 ans et ne peut donc pas travailler mais simplement etudier.


                  • gogoRat gogoRat 6 juillet 2014 14:58

                    Faire du neuf ? ... avec autant d’idées préconçues, et des expressions qui ne laissent même pas espérer un « second degré » : une capacité d’auto-dérision sachant douter de ces jugements sans procès communément galvaudés par la bien(mal ?)pensance

                     Déjà la non interrogation des mots de cette propagande aurait de quoi faire sourire (celles et ceux qui ne seraient pas encore pire que blasés de ces fadaises )
                     « Offrir » du ’travail’  !!

                     Mais, bien pire, comment oser cette suffisance : « offrir de la dignité » ? !!

                     Les « sans diplômes » et « sans formation » seraient donc ipso facto sans dignité ?
                     Pire : les méritants (?) formés et diplômés, forcément, disposeraient d’un surplus de dignité à offrir ?? !!!

                    Désolé, mais ma conviction est que l’idéal démocratique est trop communément abusé par une confusion entretenue (de façon fort peu digne) avec l’idéologie du mérite : étymologiquement, la distinction claire entre ’aristocratie’ et ’démocratie’ ne devrait pourtant pas laisser place à autant de bévues ... surtout de la part de ceux qui prétendent former (ou formater ?) à l’humilité essentielle suggérée par un idéal ’fraternel« d’égalité en droit et en dignité.

                    ( Foin d’on ne sait trop quel égalitarisme ou encore de cette ineptie d’égalité »des chances" ... : l’égalité en droit et en dignité, prônée par notre contrat social constitutionnel, est inconditionnelle  !

                     A-t-on jamais vu un peuple pondre une définition, consensuelle et démocratiquement légitimée, de ce qu’est censé être Le Mérite ?
                     On est bien plus honnêtement observé et estimé (voire mésestimé) par les jugements que l’on galvaude que par les suppositions non circonstanciées par lesquelles on se permet de juger de la dignité d’autrui )


                    • foufouille foufouille 6 juillet 2014 15:41

                      « Les « sans diplômes » et « sans formation » seraient donc ipso facto sans dignité ? »

                      sans boulot, tu es assez mal vu


                    • gogoRat gogoRat 6 juillet 2014 17:18

                      @foufouille :
                       dans ce cas c’est peut-être ceux qui se se permettent de mal voir qui manqueraient de dignité


                    • Pere Plexe Pere Plexe 6 juillet 2014 15:50

                      Comment offrir du travail et de la dignité aux jeunes sans diplôme ni formation

                      La question n’est pas inintéressante...mais devrait être précédée de celle là :

                      Comment offrir du travail et de la dignité aux jeunes diplômés ou formés...

                      c’est tout de même 80 ou 90% des jeunes !


                      • gogoRat gogoRat 6 juillet 2014 17:47

                        @pere plexe :

                         ma remarque précédente me semble a fortiori s’imposer dans ce cas :
                         c’est l’acte de mal voir qui manque de dignité, quand il est possible de regarder honnêtement


                      • Citoylien 6 juillet 2014 16:57

                        Je n’ai pas de proposition/solution à court terme, mis à part une révolution découlant sur une démocratie et les réformes sociales qui en découleraient, mais j’ai deux remarques à formuler, ou plutôt à vous faire partager.

                        Bernard Friot qui nous apprend qu’il n’y a pas de chômage des jeunes, pas plus que du « chômage des femmes » ou du « chômage des homosexuels » (4mn) : https://www.youtube.com/watch?v=mM-qTVhkJMk
                        En outre leur faire faire ce genre de p’tits boulots en masse ne ferait qu’ajourner leur entrée dans la fausse aux lions et maquillerait les chiffres du chômage.

                        Sur les « services » maintenant, place à Frédéric Lordon (18mn) : http://vimeo.com/98439353
                        Je n’ai pu m’empêcher de penser à cet excellent entretien en lisant vos exemples, tels que « livreurs en tous genre » ou cireurs de pompes. Nous n’avons pas la même définition de « dignité » visiblement.


                        • weet 6 juillet 2014 17:35

                          Cher Citoylien, lorsque vous dites que les ptits boulots ne feraient qu’ajourner leur entrée dans la fosse aux lions, je suis en partie d’accord avec vous...mais est ce vraiment necessaire qu’ils aillent eux aussi dans la « fosse aux lions ». Peut etre est ce mieux en dehors.
                          En ce qui concerne la dignité des petites boulots, je crois qu’il n’y a pas de correlation entre les 2. On peut etre digne en tant que « cireur de pompes ». Tout depend de la façon dont on exerce ce travail, comme tous les autres d’ailleurs. Et puis, le travail n’a pas juste une fonction economique mais aussi une mise en relation avec les autres.


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 juillet 2014 08:10

                          Les emplois sont directement connectés au pouvoir d’achat privé et public, lesquels sont en perdition !

                          Si vous avez les moyens financiers, vous allez plus souvent chez le coiffeur, vous embauchez une femme de ménage, vous faites faire des travaux de rénovation ou de jardinage au lieu de les faire vous même etc

                          Dans les services publics, plein de postes ont été supprimés à cause des coupes budgétaires...

                          ** Avec l’euro, le chômage ne va faire qu’augmenter.

                          ** NAIRU, pourquoi le chômage ne baissera jamais si nous restons dans l’ UE et l’euro.

                          ** Un taux de chômage conforme aux recommandations de la BCE"

                          Quant à des salaires en dessous du SMIC, et la fin des CDI, c’est en cours, c’est ce que demande Bruxelles.

                          Il ne peut y avoir de solution au chômage qu’en sortant de l’ UE et de l’euro.


                        • zygzornifle zygzornifle 6 juillet 2014 18:51

                          Dans les 1000 cités de non droit pas mal de jeunes on du boulot, dealers , vente d’armes, trafics de tous genres ,ils ont commerciaux pour chercher de nouveaux clients et fidéliser les anciens, et des guetteurs de flics et arroser leurs chefs pour qu’ils ferment les yeux....


                          • xmen-classe4 xmen-classe4 6 juillet 2014 20:06
                            Comment offrir du travail et de la dignité aux adultes sans diplôme ni formation

                            • Polity 7 juillet 2014 08:52

                              Oui tout ça c’est bien beau, mais la vérité est ailleurs...

                              Et c’est en général le sujet que l’on évite soigneusement..

                              La France était un pays libre, mais nos élus n’ont eus de cesse que de vouloir s’immiscer dans la vie du peuple en procédant à des répressions absurdes et impossibles depuis plus de quinze ans..

                              Résultat, le pays est sclérosé de trafics et de mafias organisées qui emploient les jeunes à tours de bras... Le trafic de stupéfiants est le premier employeur des jeunes précaires (ils ont tous eus cette proposition), et leur seule école est la rue ou la prison pour le meilleure et pour le pire...

                              Et puis il y a le dirigisme d’état (code du travail, sécu, etc), ou l’actif est mis dans une servitude absurde qui rends tout le monde acerbe et agressif.. Car l’emploi n’est plus l’activité vitale et passionnée, mais de la survivance soumise à condition..

                              Le pays croule sous un fardeau de règlements auto-bloquants qui ne permettent pas la liberté d’emploi, ni la liberté tout court.

                              C’est pourquoi les sempiternelles réunions et mesures ouvertes aux négociations ne débouchent sur rien, puisqu’elles ne peuvent aboutir que dans cet espace restreint. Alors nombreux sont ceux qui partent des villes et vont essayer de vivre libre ailleurs, hors de l’organisation opprimante de la société du commerce pour relancer courageusement les vieux métiers agricoles, de l’artisanat ou du service.. Mais depuis deux ou trois ans, les plus jeunes quittent la France « .. on peut rien faire et on se fait arnaquer.. » vers les pays plus libres pour vivre autre chose.

                              Changer cela sera très long, car il faut d’abord retrouver la liberté perdue depuis trop longtemps.


                              • christophe nicolas christophe nicolas 7 juillet 2014 13:16

                                Parce que vous trouvez le travail digne de nos jours ? Non, le travail dégrade, c’est cela le vrai problème. On appelle ce la les affaires... Vous avez besoin d’une petite formation, je vais vous donner une adresse :


                                Jean Claude Massin - Directeur d’exploitation
                                91 rue chossegros 
                                69270 Couzon au Mont d’or

                                Vous pouvez lui dire que c’est de ma part...

                                • christophe nicolas christophe nicolas 7 juillet 2014 13:18

                                  J’ai oublié, sa spécialité sont les ententes dans la signalisation ferroviaire, le grand chef, c’est Alstom.


                                  • stetienne stetienne 7 juillet 2014 13:56

                                    si ils glandent rien a l ecole je les voie mal devenir leur propre patron
                                    le mec qui a ecrit cet article a t il les pieds sur terre ?


                                    • Spartacus Spartacus 7 juillet 2014 14:11

                                      En fait l’auto-entreprise existe. Il faudrait la vulgariser.


                                      Le problème est plus profond, il vient du fait de l’absence d’enseignement pratique efficient dans les tronc communs.

                                      Là ou un étudiant Américain apprend le minimum pratique à l’école comme changer une roue, faire une rallonge électrique ou manipuler une tondeuse ou une perceuse, le Français a appris du Latin, la logique de Boole dont il n’a rien compris et a fait 30 dissertations sur Karl Marx...

                                      Il est plus apte à se plaindre qu’a avoir le sens pratique..

                                      • lloreen 7 juillet 2014 14:20

                                        S’ il y a d’ une chose dont il faut sortir c ’est du statut de la personne.
                                        C ’est radical et ultra simple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès