Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Congrès fédéral CFDT (Retraites) : « Pas de remise en cause des 60 ans » (...)

Congrès fédéral CFDT (Retraites) : « Pas de remise en cause des 60 ans » !

Devant plus de 1500 délégués, François CHEREQUE, secrétaire général de la CFDT, a ouvert le 47ème congrès de la centrale syndicale par un discours dynamique et fort.

Parce que les retraites sont l’élément fort de l’actualité sociale, le secrétaire de la CFDT a confirmé l’opposition déterminée de l’organisation à la fin de la retraite à 60 ans.
 
Interrompu à plusieurs reprises par des acclamations, François CHEREQUE n’a pas manqué de lancer l’offensive contre les propositions du gouvernement Sarkozy-Fillon.
 
Selon lui, le gouvernement a « fait le choix de mener cette réforme, que chacun sait indispensable, sur des bases injustes, inacceptables qui frapperont les plus modestes déjà lourdement touchés par la crise. »
 
Et de poursuivre en précisant le vrai dessein gouvernemental dont le seul but serait de « prouver qu’il est capable de faire tomber un symbole ».
 
Sur la question des retraites, l’enjeu est très important pour la confédération CFDT qui tout en ayant obtenu deux avancées notables en 2003 (revalorisation des petites pensions et un dispositif permettant aux salariés ayant commencé tôt de partir avant l’âge légal de 60 ans) avait connue une crise interne.
 
Sur le financement du système, la taxation des revenus du capital pour financer des besoins devrait recueillir une très large majorité. Quant au sujet de la "pénibilité" lancé en 2003, il n’a pas abouti selon la volonté de la centrale cédétiste.
 
Côté stratégie, le ton est donné. "La CFDT n’a pas dit son dernier mot" prévient François CHEREQUE. Tout en précisant une résistance active pour "faire en sorte que nos décisions pèsent (...)" sans laisser "le champ libre au gouvernement".
 
Pour le leader syndical très combatif pour son discours d’ouverture, "il faut une réforme plus juste, plus axée sur la durée de cotisation et moins sur le fait que les gens doivent partir plus tard".
 
Le début du congrès montre que la CFDT n’approuvera pas le projet gouvernemental mais s’emploiera entre contestation de "l’injustice" du projet gouvernemental et le réformisme, son outil de base, à obtenir des avancées pour les futurs salariés, les salariés d’aujourd’hui et les retraités.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 9 juin 2010 14:03

    Congrès fédéral CFDT (Retraites) : « Pas de remise en cause des 60 ans » (...)

    Il convient de cesser de considérer l’âge de départ en retraite à 60 ans ainsi que le concept de « retraite par répartition » comme des horizons indépassables et de remplacer ces concepts par celui de l’instauration d’une Allocation Universelle transitoire suivie de la génération d’un Dividende Universel permanent et évolutif, « fonds de pension national » solidairement et collectivement géré par une structure spécifique, indépendante de l’État et représentative des citoyens-électeurs-contribuables, qui transformera l’actuel capitalisme en un Capitalisme Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
    (cf.
    Mémoires présidentiels : 2012 - 2022)

    Bis repetita placent...
    La liberté d’expression permet aux « anti-capitalistes » et aux « anti fonds de pension », et cætera, de répéter inlassablement leurs mêmes antiennes rétrogrades, affirmations indémontrées et non étayées par des observations tangibles.
    Donc, n’en déplaise à beaucoup, la même liberté d’expression m’autorise également à répéter tout aussi inlassablement mes propres propositions progressistes.


    • asterix asterix 9 juin 2010 18:13

      La retraite, c’est ceux qui en ont foutu le moins qui en profiteront le plus longtemps. Et ce sont souvent eux qui ont les pensions les plus confortables. Ce système, c’est de l’escroquerie qui ne repose que sur l’exploitation ad mortem de ceux qui ont le travail le plus pénible.
      Aucune pension à plus de trois fois le taux de base pour commencer.
      Quel est le député qui oserait mettre en cause son propre régime ? Aucun et surtout pas à gauche où ils n’ont souvent que celui-là. !


      • Radis Call 9 juin 2010 20:05

        Edmond Maire est un excellent secrétaire général de la CFDT...

        Il dit :

        « camarades , on vous ment, on se fiche de vous ! »

        « camarades , il n’y a pas de problème pour les retraites ! Avec l’augmentation des gains de productivité et un chômage proche de zéro , le financement serait assuré . ! »

        « camarades , il faut que les riches participent davantage à l’effort de notre pays : il faut augmenter leurs impôts , taxer davantage les revenus de leurs avoirs mobiliers et immobiliers , ceux de leurs spéculations boursières , de leurs rentes , de leurs niches fiscales , de leurs stocks options , etc ! »

        « camarades , n’écoutez plus vos dirigeants ni leurs médias : tout est truqué...Ils ne s’emploient qu’à ruiner l’état par tous les moyens , à augmenter la dette bêtement pour en faire profiter les banquiers et faire bénéficier leurs potes de toutes les mesures libérales qu’ils prennent au grand jour ou en douce , et tuer toutes les solidaritésl... ! »

        « camarades : reprenons le contrôle des banques et ne laissons plus le marché faire la loi ! »

        « camarades : il est temps de taxer les produits d’importation tant que notre balance commerciale sera déficitaire ! »

        « camarades : face aux fermetures d’usines et aux délocalisations , il est temps de reprendre le contrôle de nos entreprises , et pour commencer ne les laissons pas en permanence sous la contrainte de la bourse , reprenons l’autogestion et virons tous ces managers parasites ! »

        « camarades : réactivons la justice pour mettre à l’ombre toutes les crapules qui s’en mettent plein les poches ! »

        « camarades : si un François Chérèque se pousse pour monter dans la hiérarchie de notre syndicat , prenez le par le fond du pantalon et fichez le dehors : c’est un vendu ! »

        Edmond Maire est le secrétaire qu’il nous faut .


        • carnac carnac 10 juin 2010 23:54

          un débat de la CFDT au cours du congrès de tours était consacré au partage des richesses entre le capital et le travail tout sur la journée du 10 JUIN Suite des débats sur le projet de résolution générale « Reconstruire l’avenir avec les salariés » : amendements 12 à17 (14h-17h) il vaut mieux aller à la source ...
          site http://cfdtcongres2010.fr/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès