Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Crise de l’immobilier et NEP - Nouvelle Economie Participative*

Crise de l’immobilier et NEP - Nouvelle Economie Participative*

La Nouvelle Economie Participative a été théorisée et étudiée depuis fort longtemps. Economie collaborative, économie solidaire, coopérative, contributive .. On en verrait sans difficultés des formes premières dés l’antiquité, tout au long du moyen âge, dans l’ancien régime. Mais La Révolution des « Lumières », la révolution industrielle, concomitantes, le développement triomphant du capitalisme, et l’avènement - pour un temps - des économies planifiées, en réaction, ont jeté le concept par dessus bord.

 

Pour un temps, pour un temps seulement. Qu’on la nomme « capitalisme de catastrophe » ou NEP, Nouvelle Economie Participative, l’idée et ses applications dans la vie de tous les jours sont réapparues en force, très récemment. Libération lui donne 15 ans, pas plus, mais note cependant la belle robustesse de la nouvelle-née ..

Panorama général de la NEP

La consommation collaborative désigne au sens large un modèle économique, voire une nouvelle approche de l’existence, où c’est l'usage qui prédomine, pas la propriété.

Un Français sur deux déjà serait séduit, de plus en plus de secteurs traditionnels seraient concernés.. On peut voir apparaître sur le terrain, mais en décalagecomplet par rapport aux modèles anciens, des startups ou des organismes au fonctionnement tout à fait original qui se hissent en un rien de temps au niveau des mastodontes de l’ancienne génération.

Le covoiturage avec notamment BlablaCar est en plein essor (en dépit des mesures de rétorsions des Autoroutes à son égard), la location entre particuliers avec Airbnb se porte bien, en dépit des protestations des entités établies, Zilok donne une nouvelle vie aux objets tout-venant du quotidien et se positionne très-naturellement comme un « chasse-gaspi », sans compter les services d’aide à la personne comme TaskRabbit, l’alimentation avec les AMAP ou La Ruche qui dit Oui !, la pratique en plein développement du recyclage d’objets .. le financement entre particuliers avec Kickstarter et autres plateformes de crowdfunding..

Les Puces & brocantes à Tournus, tous les premiers dimanches du mois, sur les quais, n’en finissent pas de voir croitre leur affluence ! Emmaüs dépasse largement son statut d’association caritative.

Il déjà impossible de dresser une liste exhaustive des entreprises dont l’activité relève de la Nouvelle Economie Participative ! 

Mieux encore, il est déjà impossible de cerner le champ des études, des publications, des travaux de théorisation, et de dénombrer les auteurs spécialisés.

 

Paroles d’Experts

Anne-Sophie Novel se présente comme suit : « Docteur en économie, j'exerce en tant que journaliste et blogueuse spécialisée dans l'écologie et les alternatives durables, l'innovation sociale et l'économie collaborative. »

Stéphane Riot quant à lui, collaborateur d’Anne-Sophie, est « Fondateur de NoveTerra, expert en développement durable et accompagnement du facteur humain dans les organisations, membres de groupes de recherche et de prospective sur les nouvelles formes d’économies et d’organisations (biomimétisme, neuroscience, psychopédagogie, management…)"

Dans leur livre « Vive la co-révolution ! Pour une société collaborative », ils constatent l’existence de quatre grands domaines ou la notion de propriété se trouve confrontée à une vision nouvelle des choses, donc quelque peu malmenée :

 

· La co-utilisation ou « partage d’un usage », dont la location ou la multi-propriété sont des variantes. Il s’agit là d’optimiser l’accès à la propriété d’un bien ou d’un service

 

· la co-élaboration, qui recouvrent tous les efforts conjugués vers l’obtention d’un objectif partagé, les pratiques d’achat groupé, le crowdfunding ou financement participatif par exemple 

 

· le troc, qui par essence échappe à toutes ponctions habituellement opérées par les administrations et se trouve par définition hors du champ marchand, avec tout ce que cela comporte comme avantages sonnants et trébuchant

 

· la cohabitation, sous différentes formes, qui dit « la propriété c’est fini ! vive l’usufruit » (pour parodier Stiegler)

 

Aucun des domaine définis ci-dessus ne se trouve enfermé dans une frontière étanche, et nombre de pratiques se situent à la fois dans l’un et dans l’autre, successivement ou simultanément. De façon générale et par définition, l’économie participative s’affranchit aisément des cloisonnements. 

On peut ajouter que, la NEP, c’est une économie du moins cher, du moins ponctionné, du moins réglementé, du moins de souci, du plus de satisfaction.. La NEP c’est aussi une réaction à un système en hyper-saturation, un refus de la multiplication des biens de consommation, un refus des surproductions - Il me vient à l’esprit les torrents d’acier chinois, la multiplication par 20 des voitures en 4 décennies ! Les fermes à 10 000 vaches, les usines à un-demi milliard de poulets.

Le philosophe français Bernard Stiegler a popularisé le terme « économie contributive ». C’est à lui qu’on doit la formule « l’emploi est mort ! vive le travail ! ». Il y va fort Stiegler quand par exemple il dit : L’emploi va s’effondrer, notamment auprès des jeunes. Et le désespoir engendre la violence…

L’économie contributive, l’économie informelle, pour ne pas parler de “la parallèle”, vont-elles arranger les choses ? 

RACHEL BOTSMAN se présente sur son site comme : « the global thought leader on the collaborative economy ». Rien que ça .. ! Une leader, globale .. Il faut dire que son livre est déjà un best seller, « A ground-breaking book » dit-elle elle-même de son ouvrage .. un livre à « vous retirer la planète sous les pieds » !  

Le titre de ce qu’elle a publié avec son compère Roo Roger ? 

 What's Mine Is Yours 

Je vous traduis : « ce qui est à moi et à toi » mais en même temps « ce qui est à moi est à nous »

Il vous suffira de jeter un coup d’oeil à la première de couverture pour comprendre qu’il y a deux traductions à la fois .. C’est à ses détails qu’on remarque un sens inné de l’optimisation ! 

La belle Rachel, elle est partout à la fois, TED conférences, Internet, édition .. Au sens de l’optimisation précité, on ajoutera une étonnante capacité d’ubiquité, ce qui est de bonne aloi chez une grande prêtresse toute entière consacrée au bien-être des communautés et des adeptes du partage. De fait, elle est impressionnante.

Ses théories sont parfois assez ésotériques : même si la langue de Shakespeare vous rebute, un petite passage sur son site, sur les dessins et illustrations vous convaincront, mais, globalement on sent qu’elle a raison.

Parfois, elle a recours à des expressions simples et directes qui sonnent comme des prophéties d’ordre divin : “I believe we are at the start of a collaborative revolution that will be as significant as the industrial revolution.” 

Je suis certaine que nous nous trouvons à l’aube d’une révolution collaborative dont l’importance est comparable à celle de la révolution industrielle.

Nous sommes nombreux à penser comme elle.

A ma connaissance le livre n’a pas encore été traduit en Français.

Il convient d’évoquer également Lisa Gansky et son initiative « Global Mesh Directory », de mentionner des initiatives comme Consoglobe ou Ouishare qui, même s’ils font un peu trop complaisamment dans le « durable », ou le « bio » ou le « scientifique », n’en ouvrent pas moins de larges pistes pour un New Deal économique et éthique. 

Sans oublier l’américain Jeremy Rifkin qui parle « d’âge de l’accès, de la troisième révolution industrielle, de la société du coût marginal zéro », sans ignorer le site shareable.net par exemple.

L’impact prévisible sur l’immobilier

Il semble qu’il y ait une correspondance entre le succès rencontré par les nouveaux concepts et la situation de crise induite par l’explosion des dites « subprimes » et de ce qui s’en ait suivi. 

« Face à ce phénomène, les acteurs de l’économie traditionnelle s’inquiètent du fait que la consommation des Français puisse se déporter massivement sur des prestations ou des biens proposés par des particuliers à des tarifs inférieurs à ceux des professionnels ». Pour ce qui est de l’immobilier, le rôle des particuliers n’a pas cessé de s’imposer.

On notera que même si au plan général la NEP est devenue très tendance, vu le nombre d’initiatives, vu les tas de dossiers, de papiers et de documents sur le sujet, l’analyse quant à l’impact sur l’immobilier n’en est qu’à ses débuts. Contrôle +F dans mes sources avec des mots comme “immobilier économie collaborative” ne donne pas grand’chose. 

Pourtant, parodiant “l’emploi c’est terminé, vive le travail”, on pourrait répéter  : La propriété est finie, vive l’usufruit !

On lira avec grand intérêt un article paru dans l’Express pas plus tard qu’hier, le 15 février, sous le titre : 

« Immobilier : et si l'achat n'était pas une si bonne affaire ? »

Le conseil de l'agent immobilier est clair et sans appel : mieux vaut louer. Pierre Cournac est catégorique : "Mieux vaut louer qu'acheter." 

Cet agent immobilier à Toulouse depuis une trentaine d'années tient un discours pas banal pour un professionnel. "Le neuf se vend beaucoup trop cher", assène-t-il.

Il est rappelé qu’en matière d’économie collaborative, le pays est en avance : « La France est à la pointe dans ce domaine avec 276 plateformes d’économie collaborative, dont 70% françaises, sont actives sur le marché français. En matière de logement et de déplacement, le recours aux plateformes tend à devenir un mode de consommation à part entière et, compte tenu du nombre d’utilisateurs, est fortement concurrentiel. »

Dans l’ensemble, les professionnels de l’immobilier en sont encore à chercher, voire à ignorer : Google (économie collaborative et immobilier) en témoigne.

On note un certain désarroi, nombre de réticences, lorsqu’il n’y a pas absence pure et simple.

« Economie collaborative : concurrence déloyale pour les professionnels et pertes fiscales pour l’état ? »

« Le député Pascal Terrasse a remis un rapport au Premier ministre sur les enjeux de l’économie collaborative suggérant plusieurs pistes de réformes pour un plus grand respect de la règlementation fiscale et sociale notamment dans le domaine immobilier. »

Le ton est donné .. Cela explique que, pour l’instant, l’immobilierne soit encore guère touché par les développements de l’Economie Participative. 

Il existe en Île-de-de-France une quinzaine de projets d'habitat participatif. Pour une région de 12 millions d'habitants, c'est peu. dit un blog cité en source (enlargeyourparis ..)

« … la prédominance des acteurs « traditionnels » reste très marquée dans le secteur de l’immobilier où l’on n’observe que 0,25% d’initiatives collaboratives pour 22% des dépenses des ménages ! »

L’Allemagne serait, sur ce plan, en avance sur la France. Voir à titre d’exemple l’étonnant Quartier Vauban à Fribourg, qui fut un précurseur.

Les initiatives se développent pourtant, mais elles sont plus le fait de nouveaux arrivants que des structures traditionnelles.

“Louer en un clic le logement d’un particulier le temps d’une soirée. C’est le système développé par SnapEvent, un site français créé par deux anciens de HEC, Maud Arditti et Olivier Levy. Atelier d’artiste, salle de danse, studio photo, loft, salon de coiffure, péniche, cave ou encore rooftop… Plus de 400 lieux de particuliers sont proposés en Ile-de-France, pour des prix allant de 180 euros à plus de 7 000 euros la soirée.”

“La colocation et l’habitat groupé s’inscrivent dans le double contexte de la crise du logement et de la prise de conscience écologique. Ils confirment l’essor de l’empathie et du lien social. Dans l’habitat groupé et dans les écoquartiers la mutualisation des services, des espaces et des biens est promue.”

 Habitat participatif, un nouvel élan ? Habitat participatif : un Géant au berceau.

“Entreprendre” confirme que le mode de consommation de l’actif immobilier change de manière très rapide et que cela pourrait modifier en profondeur l’équilibre entre offre et demande de logement.

Dans quel sens demanderons-nous, ingénuement ?

 

Sources

* On l’aura compris, il ne s’agit pas ici de la NEP de Lénine, (en russe : Новая экономическая политика – Novaïa Ekonomitcheskaïa Politika) mise en œuvre en Russie bolchévique à partir de 1921

 

** Share economy, participative economy, pardon .. en Anglais

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_participative

http://rachelbotsman.com/ 

http://www.lexpress.fr/actualite/immobilier/immobilier-et-si-l-achat-n-etait-pas-une-si-bonne-affaire_1759175.html 

http://enlargeyourparis.blogs.liberation.fr/2016/02/12/habitat-participatif-nest-jamais-mieux-loge-que-par-soi-meme/ 

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_collaborative

https://zcomm.org/category/topic/parecon/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Albert

https://fr.wikipedia.org/wiki/Consommation_collaborative

https://www.mutum.fr/page/login

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_collaborative

http://www.latribune.fr/economie/france/vers-un-nouvel-age-d-or-pour-l-economie-collaborative-478397.html

http://www.liberation.fr/futurs/2015/05/21/les-nouvelles-start-ups-de-l-economie-collaborative_1313468

http://www.culturemobile.net/nouveau-monde-telecoms/7-cles-economie-collaborative

 

Citations graphiques 

www.rachelbotsman.com

http://www.mon-immeuble.com/actualite/economie-collaborative-concurrence-deloyale-pour-les-professionnels-et-pertes-fiscales-pour-l-etat

http://www.resilience.org/stories/2014-06-18/global-justice-sustainability-and-the-sharing-economy

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89coquartier#/media/File :%C3%89coquartier_vauban_freibourg1.JPG

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89coquartier#/media/File:E.V.A._LanxmeerHouse9_2009.jpg

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • lsga lsga 17 février 22:11

    C’est quand même incroyable que des textes de ce type, écris par des bourgeois libéraux, soient aussi proche de la pensée de Marx, alors que les prétendus Marxistes ne sont bon qu’à pondre des articles réactionnaires anti TAFTA. Vraiment, c’est hallucinant. 
     
    Bref, ce que vous appelez la NEP est en effet l’aboutissement de ce que Marx nommait la socialisation de la production. Elle qui remet en question le pouvoir même des veilles oligarchies financières et des vieux États Nations, elle pose les bases d’une société authentiquement socialiste, et donc authentiquement libérale. Une société libre où les individus peuvent interagir pour organiser la production indépendamment des bureaucraties étatiques ou bancaires, indépendamment des cliques qui prétendent posséder l’appareil de production et dicter la manière dont on doit l’organiser.
     
    Quand vous notez que la nature même de la propriété est changée par cette économie, qu’elle est affaiblie, vous touchez le point essentiel. Le logiciel libre, dont vous ne parlez pas, a été le fer de lance de ce mouvement. Il se fonde sur la licence GPL qui est une négation de la propriété privée intellectuelle
    .

    Bref, quand les États et les banques tenteront de détruire ce nouveau tissus industriel, de nature socialiste, j’espère madame que l’on vous trouvera à côté un fusil à la main derrière la barricade. Comme au 19ème siècle, les socialistes et les libéraux authentiques ont une révolution à mener en commun. Il nous faudra être capable de passer par dessus la racaille keynésienne protectionniste avide d’État Providence qui tente de nous empêcher de nous réunir, et qui s’allie déjà avec les forces néo-fascistes.


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 18 février 04:33

      @lsga

      Comment les NEP remettent-ils en cause la propriété privée ?

      Je les considère plutôt comme des optimisations
      Les NEP ont l’air plus solidaires car on commercialise des pans que l’on considérait comme privés , comme louer son appartement pendant qu’on part en vacances.
      Les NEP ont l’air anti-bourgeoises car elles remettent en cause les grosses structures classiques (comme les réseaux d’agences immobilières) qui se basent sur le chiffre d’affaire annuel et le contrat de travail plutôt que le service au coup par coup qui a l’avantage d’être très léger en charges et en impôts.
      Les NEP ont l’air libres, mais il y a toujours un intermédiaire privé, une plateforme virtuelle connectant une nouvelle offre fragmentée à la demande toujours plus désargentée. Cette plateforme, capable d’amasser un profit considérable très rapidement, n’ira-t-elle pas d’influencer le pouvoir pour devenir les nouveaux oligopoles ?


    • Arthaud Arthaud 18 février 07:57

      @lsga


      Tout à fait pertinent ! Mais pas si incroyable que vous dites .. lorsqu’on préconise l’inversion du toujours plus, comme c’est souvent le cas dans le domaine de la NEP, lorsqu’on dénonce l’Hubris du système des capitalisses, on se rapproche de Marx (et du Christ ?)

      Marx et ses équipes avaient inventé, forgé, des beaux petits outils d’analyse pour son époque. Le Manifeste, 48, Das Kapital, 68 .. Marx avait pas prévu l’ampleur des charniers qui se préparaient.


      Mais Marx pouvait pas prévoir non plus l’essor fulgurant de l’Homo Festivus, la métamorphose de l’humain, l’avènement du bipède zombifié, l’élevage sans état d’âme de l’homme en batterie, hors sol, parfaitement artificialisé ..

      Marx avait pas vu la fin programmé du prolétaire, remplacé par les consommateurs. Les flancs des montagnes sont infestés d’oisifs décérébrés et suréquipés comme des cosmonautes, les concerts des Aigles de la Mort sont bourrés à craquer, Facebouk regorge d’esprits vides, les plages des « îles » sont bondés, les avions vibrillonnent en un mouvement brownien mortifère, les terrrains de foot, les images, la télévision, la Zumba .. Marx avait pas prévu la Zumba. 

      Et comme disait un fin commentateur d’Agora, Marx avait pas du tout prévu que le moral révolutionnaire des prolétaires, si laborieusement érigé par des décennies d’ascèse contestataires , irait s’éteindre dans les club échangistes de la Rue Saint-Hubert ..

      C’est là qu’intervient la NEP .. La Nouvelle Economie Participative .. Oh ! pas du tout une révolution ! 

      La NEP, elle a deux fonctions : 

      • 1) Retarder l’effondrement total du cirque, faire la part du feu, menacer des pans entiers pour sauver quelques meubles - c’est la que le Maîtres du système pourraient la remercier

      • 2) Inspirer quelques uns qui pourront permettre à quelques communautés bénies d’en réchapper - dans la mesure du possible

      Kolkhozes, sovkhozes et Kiboutz V-02 ont un bel avenir devant eux

      Bien cordialement

      NB : mais ne nous attendons pas du tout à un soulèvement historique des prolétariats du monde de seconde zone 


    • Arthaud Arthaud 18 février 08:06

      @La Voix De Ton Maître


      Fonction d’optimisation de la NEP : oui. La NEP retarde l’explosion, la diffuse. La NEP et un pare-feu 

      ... la demande toujours plus désargentée ... dites-vous

      Désargenté : c’est vrai en valeur relative. Notre contemporain moyen, mis à part les papes du culte à Mammon, manquera toujours de pognon, vu les besoins en perpétuelle augmentation, et les ponctions, elles aussi .. 

      Le fait, assez anecdotique, que la NEP puisse simultanément à sa vocation première faire des bulles est incontestable.. mais c’est pas ça qui va changer le devenir inéluctable du bazar

      Bonne journée


    • Shawford Shawford 18 février 08:09

      @Arthaud

      Salut rose des vents smiley

      Dis moi j’ai une question à laquelle j’espère que tu daigneras me répondre sans te cacher derrière ton petit doigt : tu es déjà « sorti(e ?) de l’autoroute » ?


    • Arthaud Arthaud 18 février 08:25

      @Shawford

      Salut Shaw, salut, oui

      Je dois répondre « Oui », une fois, sorti .. donc oui, une fois : c’était la Bundesautobahn 2 .. Vous voyez ? 


      l’Alpha n’est-ce-pas ? Le Bravo c’est autre chose

      Ma femme avait eu une envie pressante, je m’étais arrêté, alors que vous savez quoi ! Ben on s’est vite barrés hein, vite !

      Il y a longtemps déjà , une fois

      Mais au fait, votre question ?

      NB : Rose des vents ! rose des vents ! vous y aller fort vous .. une innocente pervenche comme moi, à stricte fonction publique

      bien cdlt

    • Shawford Shawford 18 février 08:27

      @Rose des vents

       smiley smiley smiley smiley smiley

      (pourquoi s’encombrer de superflu ?)

      Bonne journée smiley


    • Spartacus Spartacus 18 février 08:53

      @lsga

      En fait si l’économie participative est libérale, la considérer comme « non capitalistique » relève de la rigolade.....

      J’aime la vision « rigolote » ou soi disant la propriété serait « secondaire ».....

      Il faut bien une accumulation de capital pour acheter le logement que l’on va louer. 

      L’économie « participative », n’est jusque qu’un moyen nouveau accessible de permettre à une personne physique de devenir une personne morale facilement.

      Et le plus rigolo c’est cette vision post soixzante-huitarde, qui essaye de récupérer le mouvement après le communisme, l’altermondialisme des bobos désenchantés des idéologies absconnes.

      Bienvenue dans le capitalisme ! 
      Accumulez du capital pour pouvoir le louer, et appelez cela collaboratif....

    • Arthaud Arthaud 18 février 12:59

      @Spartacus


      « .. permettre à une personne physique de devenir une personne morale facilement. » vous dites.. 

      Oui, c’est l’un des aspects fondamentaux 

      Quand on parle d’ « ’Economie Participative », de NEP au sens actuel, c’est surtout à des communautés très-cohérentes qu’on pense, même si elle sont de taille substantielle

      La NEP c’est un concept attaché au sens de la communauté, pas du tout planétaire, pas du tout globalitaire 

      exemple d’il y a un instant : 

      Русские немцы выразили желание переселиться в Крым  Ria.ru 

      Des Allemand veulent s’installer en Crimée .... Ils se sont directement adressés à un ministre ! Ils sont, ces gens là, dans le sens naturel de la NEP n’est-ce-pas ?

      Je mettais à l’instant : Kibboutz dans Google images, puis Kolkhozes .. 

      Oh ! ça fait bien plus ban.. - rêver- je veux dire que les bronzés au kloupmid ou les Bobos à bahia ou en brouta-croisière

      Mais .. chacun son chemin


    • roman_garev 17 février 22:58

      @l’auteur

      Grand merci pour cet article. Foudroyant !

      • Arthaud Arthaud 18 février 08:15

        Merci pour vos encouragements Roman .. 


        Vous avez noté que la NEP de Tonton Illitch avait eu des effets très-limités ? Que Tonton Joseph avait resserré les boulons pas longtemps après ..

        Mais, somme- toute, elle avait quand même bien fonctionné 

        Les « NEP » et autres New Deal semblent toujours être des aménagements de système pour permettre à celui-ci de durer. La nôtre ne fait pas exception

        La Nouvelle NEP cependant - Nouvelle Economie Participative - quant à elle, pourrait prendre des formes bien plus radicales, faire écrouler tout un monde ancien, en faire naitre un nouveau

        Mais.. ne rêvons pas ! Comme je lisais ailleurs : « Game Over » très-certainement.

        Bien à vous

        • Passante Passante 18 février 10:14
          être dans les Alpes, équipé, tout, avant fin juillet.. .. ...
          fin france, fin dollar, fin honnête, fin aux nues, tout.

          • Arthaud Arthaud 18 février 13:08

            Мы Вас очень любим Passante ..

            Мы думаем о сообществе

            Да, конец Passante .. конец бобов ..бобов .. Менуэт фасоли

            Merci

            • Arthaud Arthaud 18 février 14:20

              Au Canada ! 17 % par an, ça prend, l’immobilier ! un pote de Toronto qui me dit ça .. Et à Vancouver, c’est encore au-dessus .. « House Flipping : on achète un jour 500 000 et on revend le lendemain 600 000 ! 100 000 en un jour


              Je lui au répondu : 

              _______________

              .. le fait de savoir que les taux de l’argent sont à Zéro ne t’interpelle pas un peu ? tu fais le rapprochement ?

              C’est comme au Casino .. On arrête de flamber ou pas ? on valorise ou on continue au risque de tout perdre ?

               »Il me semble évident que cette dynamique est insoutenable à long terme. Elle entraîne le monde dans une fuite en avant sans égard aux conséquences."

              C’est LaPresse.ca qui dit ça .. y’a un instant .. c’est pas moi ..

              Pourvou kè sa doure ! Pourvou kè sa doure ..

              En attendant, valsons .. après nous le déluge ( de feu ?)

              ______________ 

              NB : en Russie, ça aurait considérablement baissé .. mon pote moscovite qui m’a renseigné


              • Albert123 18 février 17:10

                Une vision mignonne mais totalement faussée de la situation, 


                ou l’on peut changer le terme d’économie collaborative par paupérisation de la masse et accroissement des inégalités par concentration des richesses au sein d’un petit groupe d’acteurs qui amène les plus démunis à l’entraide car en fait ils n’ont juste plus le choix.

                « le financement entre particuliers avec Kickstarter et autres plateformes de crowdfunding.. »

                vision là également très utopiste du crowfunding, les particuliers y font désormais majoritairement des précommandes à des sociétés très bien implantées qui sont capables d’injecter 100 000 à 200 000 sur un pré projet pour pour réussir à multiplier la mise par 5 ou plus à la fin de la période financement.

                Au final le grand perdant c’est toute la filière de distribution qui s’en trouve affecter avec un nouveau facteur de paupérisation supplémentaire qui se trouvera justifié comme d’habitude par le sacro saint progressisme des gauchistes libéraux libertaires (qui se réveilleront seulement le jour où on l’on leur montrera a leur tour qu’ ils peuvent désormais dormir sous un pont car devenus inutiles et obsolètes)

                avec la NEP et ses nouveaux chiens de garde au physique forcément plaisant (car il faut être beau de nos jours et tampi si on a à coté de cela on a l’intelligence d’une huitre), je ne vois qu’un verbiage de plus permettant d’accepter toujours un peu plus la paupérisation des masses.

                • Arthaud Arthaud 18 février 17:41
                  Vous forcez un peu le trait, mais je suis en partie bien d’accord avec vous, moi qui dit : 

                  ___________________________

                  La NEP, elle a deux fonctions : 

                  • 1) Retarder l’effondrement total du cirque, faire la part du feu, menacer des pans entiers pour sauver quelques meubles - c’est la que le Maîtres du système pourraient la remercier

                  • 2) Inspirer quelques uns qui pourront permettre à quelques communautés bénies d’en réchapper - dans la mesure du possible

                  ________________________



                  En fait personne de sensé n’est dupe

                  Vous dites ailleurs, je vous cite : 

                  ________________


                  « mais rassurez vous, vous avez encore de belle années devant vous avec cette astuce, ça suffit à tromper 99% des cons qui constituent l’humanité. »

                  ________________


                  Vous êtes pas tendre avec vos contemporains dites ! encore moins que moi ..

                  Je dirai que les 1 ou 2 % que vous épargnez ( moi, j’en compte un peu plus quand-mêrme ), ils devront s’organiser, BAR, Kibboutz, Kolkhose, Off Grid, Preppers-land, Abbaye de Thélème, entre eux ..


                  NB : au cours de mon analyse, j’exprime pas souvent des jugements, je cite, je répertorie, je nomme, je montre à regarder, j’ouvre à la critique, aussi radicale soit-elle, comme la vôtre

                  Maintenant, je conçois que les aficionados de Tonton Marx se sentent un peu mal

                  Il dirait quoi Marx de nos jours ? Il chercherait ses prolétaires à la lumière des néons ? au Bataclan ? Rue Saint-Hubert à Montreal ? sur les pistes de ski ? les plages de Pataya ? dans les avions ? Facebouk ? 

                  Marx pouvait pas prévoir le foot la télé les aigles de la mort noirs, l’industrie de la réclame, les Ponzi schemes (on va en découvrir deux ou trois à coté desquels celui de Madoff est un pipi de chat), les dettes empyréïques, l’Hollywoodisme, les machines à rêve, l’homme hors-sol, coupé à jamais de la réalité

                  Bien cdlt

                  • Albert123 18 février 18:39

                    « Vous êtes pas tendre avec vos contemporains dites ! » 


                    je suis tendre avec ceux qui s’en donnent la peine, les autres malheureusement on ne peut plus grand chose pour eux s’ ils n’arrivent pas à sortir de leur léthargie vu les événements en cours.

                    « Maintenant, je conçois que les aficionados de Tonton Marx se sentent un peu mal »

                    le marxiste qui n’a rien compris à Marx peut être mais le marxien (comprendre celui qui même sans l’avoir lue, en le sachant ou non, arrive aux même conclusions que l’illustre auteur) pour lui l’Histoire suit son cours.

                    « Marx pouvait pas prévoir le foot », il avait certainement déjà connaissance des jeux de la Rome antique et de leur implication dans la gestion des masses et une capacité à anticiper le monde qui lui permettait déjà d’en déduire un équivalent plus ou moins proche et avec les même fonctions que ce que nous connaissons aujourd’hui.

                    c’est, j’en conviens, un phénomène assez difficile à accepter et comprendre pour ceux qui n’ont pas cette capacité à penser à ce qui est finalement l’impensable à un instant T, c’est pourtant ainsi que sont formulées les idées les plus marquantes.





                    • fatallah 18 février 20:18

                      LaRucheKiDitOui (et pas les AMAP, cités dans la même phrase) et tous les autres sont des parasites, des acteurs qui cherchent à développer une rente sur la propriété d’autrui. 
                      Il y a encore de profondes mutations à engager pour mériter le P de Partage ou de Participatif. Là, les charges sont partagées et les profits sont bien gardés.


                      • Arthaud Arthaud 18 février 21:27

                        @fatallah


                        Pourtant, ils se présentent bien .. vous avez regardé leur site ? Les gens ont l’air contents ..

                        "Nous sommes une Entreprise Sociale et Collaborative. 
                        Nous nous plions en quatre pour vous offrir des outils et des services innovants et transparents.

                        Bien cdlt


                      • fatallah 18 février 22:35

                        @Arthaud
                        Oui. J’ai regardé leur site , il y a plusieurs mois. Et j’ai bien compris que ces gens sortent probablement d’une école de commerce, qu’ils prennent une marge de négociation assez impressionnante, loin de l’image qu’ils veulent donner.
                        Marge supérieure à la marge des centrales d’achat / grandes surfaces. Ils ne s’oublient pas au passage .... charité bien ordonnée ...


                      • stephriot 7 mars 12:24

                        Bonjour @Arthaud, merci de cet article riche et enthousiasmant sur cette NEP. Je suis un des experts que vous mentionnez dans votre article, j’aimerais clarifier un aspect avec vous. Pouvez vous SVP me contacter ou m’adresser un contact ou je peux vous joindre, merci @stephaneriot

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès