Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Crise économique : une opportunité unique pour les citoyens

Crise économique : une opportunité unique pour les citoyens

Cette crise profonde et durable offre des opportunités inédites aux citoyens du monde entier. Sauront-ils saisir ces opportunités ?

A l’heure où l’on approvisionne en millios d’euros et de dollars un système corrompu et inadapté pour tenter de sauver le système économique actuel qui ne conviens plus à personne sauf à quelques nantis peu nombreux sur terre. Aucun gouvernement n’a encore tenté d’attaquer les problemes aux racines. Le placebo que sont les milliards promis à l’économie va précipiter nos investissements dans un gouffre : le même que celui qui ingurgitera notre économie. Alors, de quelles opportunités s’agit-il...

Une relecture des articles diffusés cette année par la presse sur les sites internet me fait sourire. Les experts interviewés ne sont en fait que des pantins manipulés comme nous le sommes tous. Ils ont des connaissances approfondies sur les rouages de la finance, mais comme des ânes n’ont pas une vision large de ce qui se passe depuis des années ! Ils ne sont pas plus experts que celui qui passe ses soirées sur la toile, passant d’un site d’information à l’autre, d’un blog à un autre et assemble par petits morceaux le puzzle de ce qui semble bien être la mère de toute les crises, comme on peut le lire sur certains sites qui jouent les Cassandre.

Mais trève de moquerie. Laissons place a une autre analyse. Et si cette crise constituait une opportunité rare de mettre au pas les banquiers, assureurs et autres organismes avides de nos économies ? Pourquoi ne pas s’offrir ce rare privilège de rabattre le caquet de ceux qui nous ont promenés comme des caniches depuis tant d’années, nous faisans plier à leurs conditions sans aucun moyen de recours ? Rappelez-vous du contact que vous avez avec votre banquier lorsque vous faites un malheureux découvert, où que vous vous mettez en quête d’argent pour réaliser un projet ? Ils nous tiennent dans leur main. Mais au final, aujourd’hui, c’est nous qui les tenons dans notre pogne ! Allez à votre banque et demandez quels sont les délais pour clôturer votre compte épargne et pour un retrait du montant total de vos économies en liquide. Pour la grande majorité des français de la classe moyenne, cela représente des années d’économies et des sommes parfois rondelettes. Et si nous retournions au temps de nos ancêtres qui cachaient toutes leurs économies sous le matelas ?
Quelle panique !

Pourquoi ferions nous cela ? La raison est simple : où placer son argent aujourd’hui avec la garantie totale de ne pas le voir s’évaporer à l’autre bout de la Terre au jeu de casino des financiers mondiaux, bien peu scrupuleux à notre égard. Faites le test. Appelez comme je l’ai fait n’importe quelle mutuelle, assurance, ou banque qui vend un produit d’assurance retraite. Et posez leur quelques questions hors des sentiers battus.

J’ai fait le test récemment auprès d’une mutuelle épargne pour les anciens combattants. Leurs produits sont parmi les plus alléchants qui soit sur le marché. Un rendement moyen garanti (à voir) et majoré par l’état, dont les versements sont en partie déductibles des impôts. Bref, on n’y accède que lorsqu’on possède le titre de reconnaissance de la nation ou la carte du combattant. Ce qui en fait un club plutôt fermé.

Ma première question est de savoir où est investi l’argent que je vais leur confier. L’aimable dame me rassure par son discours stéréotypé sur la sécurité et les garanties de ce produit. Ok, mais où est investi l’argent ? On va se renseigner... On me rappelle quelques minutes plus tard. Une autre aimable dame m’informe plus précisément : 72 % en obligations, 14 % en Sicav, 12 % en Immobilier. Il manque 2%. Peut-être leur commission ? Quand je demande quelles obligations (leur nom), quelles sicav (leur nom), la dame me répond qu’il y en a beaucoup et que c’est confidentiel. Il lui faut l’autorisation de son directeur pour me communiquer cette information. Et surtout il faut que je sois client pour pouvoir accéder à cette information.

Bon... Bon... Résumons : je dois d’abord souscrire un contrat et verser mes économies dans un produit dont je ne sais pas où l’argent va être investi. Il faut en plus que je fasse une demande explicite au directeur pour avoir une idée un peu plus précise de ce qu’ils font avec mon et notre argent ? Et encore, comme ça change tout le temps, il est peu probable que l’on me renseigne sur la politique “confidentielle” d’investissement de cette entreprise !

Ma réponse reptilienne, abrupte, brutale a été de déclarer : si je ne sais pas ce que vous faites avec mon argent, comment voulez-vous que je vous le confie !
C’est un peu basique, terre à terre, genre vieux bouseux. Mais j’assume. On a tous dans l’esprit l’image d’un vieux grand-père qui se fout de notre gueule et nous dit : “Qu’est ce qu’ta besoin de donner tes sous à ces voleurs ! Hein ! Tu seras ben emmerdé quand y t’auront tout piqué et qu’tu seras comme un con avec pu rien dans les poches !”

“Mais on ne peut pas informer tout le monde à chaque fois que l’on change nos secteurs d’investissement ! Vous vous rendez-compte, ça change tout le temps !” ajoute la dame.

Mais Madame, je reçois déjà plusieurs fois par an vos publicités, alors quitte à m’envoyer quelque chose, autant que cela soit utile !

Le dialogue de sourd s’installe. L’entretien tourne en règlement de compte de mon côté et en impossibilité d’action de l’autre.

Le bilan : je n’ai pas envie de souscrire quoi que ce soit dans quelque organisme que ce soit. Je n’ai plus confiance. Il faut que le secteur financier change et s’adapte à notre volonté.

Je recherche un placement sûr qui me permette de réaliser quelques projets pour ma retraite. Je veux que cet argent soit investi en France pour développer l’économie de mon pays. Je veux être informé des choix faits par ceux qui utilisent mon argent. Je veux pouvoir choisir moi-même sur quoi j’investis mon argent. Je veux que mon argent soit plus une force d’investissement pour mon futur et celui de mes enfants que pour celui des retraités américains en Floride, ou je ne sais quelle autre cause loin de chez moi.

Qui a ce qui correpond à ma demande ?

Pour faire bouger les choses, il faut menacer de retirer votre argent du système. Il est temps pour tous de faire un courrier à votre directeur de banque, d’assurance ou de mutuelle pour lui faire connaître votre volonté. Ils doivent adapter leurs produits à nos désirs. C’est une occasion unique. Prenez vos plumes et construisez l’avenir vous même. N’abandonnez pas votre avenir à ceux qui s’en moquent. C’est plus facile à faire et ça changera le monde bien plus radicalement qu’un vote lors d’une élection.

Torpedo

Les lectures de Torpedo sur internet pour cet article :

Les experts anonymes qui ont prévus la crise actuelle depuis mars 2006 !

http://leap2020.eu/

Sommaire des précédents bulletins du LEAP2020

http://leap2020.eu/Sommaires-des-precedents-numeros_r40.html?start_liste=15&paa=2



Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 1er décembre 2008 11:03

    Une opportunité pour les citoyens qui ont de l’argent ?? qui placent leur argent ??

    parce que vous ne savez pas ce que vous faites avec votre argent ? Si seulement déjà les citoyens qui ont de l’argent avaient le sens des responsanbilités ce serait pas mal !!

    Votre prise de conscience est intéressante . !!


    • millesime 1er décembre 2008 12:15

      Les experts de LEAP2020 ont effectivement prévu la crise depuis Mars 2006, et nos leaders politiques, qui ont fait "l’autruche" savaient fort bien à quoi s’en tenir, mais il n’y ont pas cru ...et ils n’ont aucune envie que le système change... !
      quant à l’épargne, effectivement, il est bien difficile d’avoir l’information...à la souscription de parts de SICAV, la banque ou l’établissement financier teneur du compte devrait vous remettre le document présentant l’inventaire les titres détenus par la SICAV (c’est la réglementation),...c’est un voeu pieux hélas.. !


      • katalizeur 1er décembre 2008 13:49

        les hommes pourritiques n’ont pas fait les autruches
        beaucoup si ce n’est la majorité savaiebt se qu’il allais se passer

        les zelites a leur tete les neocons des  tas unis ¤ ont tissés un joli piege au moutons du monde entier ; ils sont entrain de tomber dedans avec nous..

        malgres leurs centaines de thank tanks leurs theories economiques se sont heurtés a un grain de sable qui est entrain dieu merci de faire derailler leur scenario

        l’economie n’est pas une science exact


        ¤ TAS UNIS AMALGAME COMPOSITE :

        « L’Amérique n’est pas une superpuissance, mais une farce en faillite » http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=1130



         

      • foufouille foufouille 1er décembre 2008 13:57

        pour placer son argent, faudrait deja en avoir ( et le droit de le faire)

        pour ceux qui en ont, il existe des solutions. certains propose d’investir dans une vache laitiere, et sont payes en fromage
        investir dans une petite boutique ..........
        apres, il faut s’y interresser, vu qu’on est associe .............


        • Internaute Internaute 1er décembre 2008 15:53

          Je ne serais pas aussi sévère. Venant d’une caisse d’ancien combattants votre aventure ne m’étonne pas trop mais il ne faut pas généraliser. Il y a un tas de banques et un tas d’institutions qui communiquent le détail de leurs investissements et leurs politiques d’investissement. Il y a eu énormément de progrés là-dessus depuis quelques années.


          • Marc Blanchard Marc Blanchard 1er décembre 2008 16:33

            Ce n’est pas d’aujourd’hui que les gens se font arnaquer par tous ces organismes financiers.

            Pour ma part j’ai fait construire ma première maison à 22 ans, crédit de 20 ans. J’ai emprunté 408 000 francs, aprés 12 ans de remboursement , je vends cette maison, je devais encore 350 000 francs soit 58 000 francs amortis (400 francs par mois)

            Certe, j’étais jeune et j’ai accepté le tableau d’amortissement, mais vous imaginez le fric qu’ils se sont fait sur mon dos tout en faisant des campagnes disant "Nous aidons les jeunes".
            A l’achat de ma deuxième maison, je ne me suis pas fait baisé car j’avais compris.

            Pourtant j’ai fait un peu d’étude, on m’a appris les maths, le français, le respect, un minimum de langues étrangère et pas trés bien (même si aujourd’hui j’en parle 5), Un peu de physique, de l’histoire (surtout la notre), de l’éducation civique, ... Mais par contre on ne m’a jamais appris à connaitre le fonctionnement des banques.

            Peut être qu’il est prévu dans le programme de n’enseigner que ce que les financiers et les politiques souhaitent pour bien manipuler tout ce petit monde ?

            Assurances, placements, crédits, retraites, ...Pour ma part ça fait 8 ans que j’ai tout mis sous mon matelas. J’en ressortirai peut être un peu quand la bourse se sera écroulée encore un peu plus sur le dos des épargnants en banque, et que seul ceux qui ont de l’argent pourront s’offrir des sociétés à bas prix. Moi je jouerai tout petit car je n’ai pas grand chose, mais les puissants probablement instigateurs de la crise (renflouée par la politique, donc vous) vont se faire des milliards car ils en ont dèjà plein à investir.

            A chaque crise les puissants se sont encore plus enrichis

            "Les riches sont fait pour être de plus en plus riche. Les pauvres de plus en plus pauvre" (Coluche)





            • max14z max14z 4 décembre 2008 15:01

              VOUS VOULEZ CONNAITRE LE FONCTIONNEMENT DES BANQUES ?????? très bien ...^^ alors REGARDEZ : -L’ARGENT DETTE DE PAUL GRIGNON -ZEITGEIST ADDENDUM Après sa, vous vous précipiterez a la banque pour vider vos comptes, MDR,


            • jjwaDal marcoB12 1er décembre 2008 21:13

              Beaucoup de bon sens dans ce que vous dites !
              Le délai pour retirer la totalité de son épargne en liquide
              doit être typiquement de quelques jours (ils n’ont pas l’argent
              sur place qui doit venir à la demande).
              Si on est raisonnable et demande des billets de 200 euros (faible
              volume) c’est théoriquement possible sous 48h à condition de faire
              la demande le bon jour de la semaine.
              Me concernant j’avais la totalité de mon épargne en poche (50000 euros
              auraient pu y tenir si je les avais eu...) en une semaine.
              Il y a aujourd’hui différents placements dits "éthiques" qui sont a
              priori moins problématiques que les placements standards.
              Je louche personnellement du côté de la NEF.
              A chacun de voir, mais clairement on est plus craint avec notre argent
              en poche que le bulletin de vote en main...


              • JPC45 1er décembre 2008 21:40

                Bonjour,

                Je me renseigne sur la mutuelle mutualiste des combattants. La difficulté de ce produit c’est qu’il est vendu par plusieurs mutuelles qui ne font que commercialiser ce produit et qui donc ne connaissent pas l’actif adossé.
                L’intérêt de ce produit n’est pas le produit mais la fiscalité. Si vous avez accès à ce produit, vous auriez tord de pas étudier un peu plus.

                Sur les 2% manquant, je vous rassure ce n’est pas des commissions mais cela doit être de la trésorerie

                Sinon, je ne vois pas en quoi la lecture du leap va vous aider à résoudre vos questions (méfiez vous des soit disants experts)


                • JPC45 1er décembre 2008 21:59

                  Après analyse, ce produit n’est pas un simple produit d’épargne. il faut vous faire bien expliquer ce produit. si vous ne comprendez pas certains points, n’hésitez pas à me demander.

                  Sinon, si vous voulez connaître un peu mieux l’assureur qui est derrière : cf son rapport annuel http://www.carac.fr/download/presse/rapport_annuel_2007.pdf mais qui n’est pas simple d’accès

                  sinon vous avez un résumé plus simple d’accès http://www.carac.fr/qui_chiffres.php


                • Thierry LEITZ 1er décembre 2008 21:40

                  Belle idée que d’inverser le rapport de force : encore faut-il disposer pour cela d’un atout que beaucoup ont perdu dans l’endettement : l’indépendance. L’emprunteur est le serviteur de l’homme qui prête (Prov. 22:7).

                  Se désendetter c’est aller vers son indépendance. Mais en même temps, le prêt fait gagner du temps : on est crédité de suite de son futur argent. La banque vous prête votre travail ultérieur. Si vous êtes défaillant, elle saura se venger mais cet argent ne lui manquera même pas vu qu’elle dispose de celui de milliers d’autres "agents économiques" sans compter qu’elle a peut-être déja refilé sa créance sur vous à des tiers moyennant intérêt, qui eux-mêmes l’ont peut-être aussi refilé, etc jusqu’à un "rachat" par un consortium public, sorte de déchetterie financière ou finissent les créances dont on a plus la patience d’attendre qu’elles aient produit tous leurs intérêts et surtout dont on craint (parfois avec raison) ou constate leur pourissement.

                  En même temps, le prêt démultiplie vos possibilités financières. Si c’est pour monter une affaire rentable, ou financer un bien utile et durable se valorisant, -maison en général) là, OK, très bien. Mais ce n’est pas toujours le cas, comme dans la conso de base (voiture, écran plat, voyages...) Le prêt donne alors l’illusion de la richesse, c’est quasiment de la fausse monnaie. Il vous lie en réduisant de surcroît votre pouvoir d’achat et vos possibilités ultérieures d’endettement "utile". Ne cédez jamais à ces prêts : c’est de la drogue financière, elle aura votre santé, votre paix, votre peau. Ce qui implique une prise de distance salutaire avec le monde mercantile qui vous pousse à être "in" en possédant le mieux, récent, mode et tendance à tout prix.

                  Cette crise est le moment de tenir un discours responsabilisant à votre banquier. Peut-être aussi d’exiger de vraies réformes, comme celles-ci : (liste non exhaustive...)

                  La pub qui pollue nos yeux et l’esprit des jeunes devrait être taxée.
                  Les sursalaires* soit plus de 400 k€/an ostracisés par une traque fiscale sans "état d’âmes"
                  Les stocks-options privilèges bannis de la bonne gouvernance d’entreprise
                  L’émission d’emprunt devrait n’être qu’une activité non lucrative de service public aux agents ENTREPRENANTS (entreprises et particuliers) pour rendre à la monnaie sa fonction n°2 la plus utile : celle d’instrument d’échanges.
                  Les gains boursiers imposés selon un barême progressif.
                  Des droits de successions progressifs rétablis
                  L’impôt direct, payé par tous avec une progressivité restaurée vers le haut comme le bas
                  Les niches fiscales n’ayant pas d’impact autre que l’évasion fiscale devraient prendre fin.

                  Bien sûr, ces efforts impliqueraient une gestion modeste et utile des fonds publics (et non l’empilement administratif, la défense, la dette par exemple) ainsi qu’une exemplarité venant d’en haut à l’opposé de ce qu’on voit (cumul des mandats et retraites, vénalité obscène des politiques)

                  Enfin, je pense que retirer tous ses avoirs en espèces, à part comme menace, et encore, ne servirait à rien de positif dans une situation de crise économique...


                  • luciana57 2 décembre 2008 01:34

                    j’ai rendez vous avec ma banque vendredi, pour racheter mon crédit auto, elle va user d’un tas d’arguments pour que je place cet argent et que je laisse le crédit en cours, mais elle va perdre son temps !!

                    Pour les 2% , il s’agit des frais d’entrée, car un contrat d’assurance vie (fiscalité) basé sur 8ans, il y a des frais d’entrée de 2 à 6% selon les organismes !
                    Il faut tjrs discuter les frais d’entrée, surtout en ce moment où ils se battent pour avoir notre argent , le contrat d’assurance vie étant un bon contrat, mais si vous ne voulez pas de surprise avec la bourse, optez pour placer juste en euros ! et demander quel taux il a fait les dix dernières années et quel taux garanti pour l’année d’après, soit 2009 ! Il est souvent mieux rémunéré dans une compagnie d’assurance qui table souvent sur 1 ou 2 produits, alors que les banques en ont bcp plus !
                    J’ai déjà retiré à ma banque de l’argent et je l’ai placé sur un LIVRET A à la poste sans compte bancaire, qui rapporte 4% pr le moment, mais ils parlent de le ramener à 3% ! tant pis, au moins il est disponible et je pense, plus sûr !
                    Jespère vous avoir éclairé sur les 2% manquants !


                    • JPC45 2 décembre 2008 07:00

                      Luciana, je suis désolé de vous contredire, vous mélangez tout. les 2% manquant à l’actif ne peuvent qu’être que de l’actif.
                      ce qui a été donné est la composition de ce qu’on appelle ’le portefeuille général", c’est à dire les actifs adossé au fonds euro (ainsi que ceux de la compagnie).

                      Si les assureurs "traditionnels" proposent plus ce n’est pas parce qu’ils proposent moins de produits, c’est pour une raiso d’anciennté de portefeuille.


                    • max14z max14z 4 décembre 2008 14:57

                      Et les commentaires qui tenteront de vous rassurez sur ce thème seront probablement posté par des banquiers.... smiley Inquiétez-vous


                    • manusan 2 décembre 2008 04:05

                      "Je veux que cet argent soit investi en France pour développer l’économie de mon pays."

                      toutes les banques françaises propose des SICAV française, asie, mondiale ect ...

                      "Je veux pouvoir choisir moi-même sur quoi j’investis mon argent."

                      vous passez vous même commande sur telle ou telle action, par internet via le site de votre banque.

                      donc je ne vois pas trop où est le probléme.

                      "Qui a ce qui correpond à ma demande ?" tout est à votre demande, sauf que chacun dois en assumer les risques


                      • bidule 2 décembre 2008 14:09

                         :^) je veux bien retirer mon argent de la banque, mais comme je me fais cambrioler en moyenne une fois tous les 5 ans je trouve que le bas de laine c’est quand même un peu risqué.


                        • max14z max14z 4 décembre 2008 14:53

                          TRES BON ARTICLE MON AMI TORPEDO !!!! je vois ke tu as compris en partie l’arnaque des banques...moi sa yé, sa fait lontemps que je l’ai grillé, donc j’ai prévu d’aller vider mon compte bientot, et si tout le monde le fait, sa serait trés trés problématique pour nos dirigeants et pour ceux qui tirent les ficelles...autrement dit les banquiers, je ne parle pas de ceux qui travaillent dans une banque, au guichets,lol, mais des patron de ces banques, les descendants des Rotchilds et Cie... mais n’attentez pas trop pour le faire, car il n’y en aura pas assez d’argent pour tout le monde !!! Saviez-vous que sur terre, il y a plus de dettes que d’argent en circulation ?!!! maintenant vous le savez,, et c’est normal puisque de l’argent est avant tout une dette, et qu’une dette est de l’argent !!! Regardez l’argent dette de Paul Grignon et Zeitgeist Addendum, 2 très bon documentaire, sa ne vous confirmera que me paroles... smiley


                          • Decrolier 6 décembre 2008 13:39

                            Superbe article, mais un peu naif.
                            Les structures actuelles rendent incontournables les banques.
                            Pour avoir un travail il faut un conte en banque.
                            La presque totalité des paiements par virements banquaires.
                            Le chèquier lui mème est remplacé par la carte de crédit.

                            Mais il est vrai que c’ est là ou le bas blesse.
                            Mais la meilleure façon pour moi de lutter est de lire ces 2 liens
                            C’ est un peu long, surtout celui sur les transactions financières.
                            Mais c’ est le plus important.
                            Après les avoir lu.
                            Ecrivez à vos élus et demandez leur pourquoi on ne fait rien dans ce sens ?
                            Plus vous écrirez, plus il tiendra compte de votre pensée d’ électeur.
                            Plus il y a de chances pour que le silence hypocrite disparaisse.
                            Il ne le fera pas pour nous, mais pour se faire réélire
                            Cela pourrait ètre plus qu’ efficace.
                            http://www.france.attac.org/spip.php?article152&decoupe_recherche=Volume%20transactions
                            http://archive.attac.org/indexfr/index.html

                            Attac n’ est pas un mouvement politique.
                            C’est un mouvement citoyen totalement APOLITIQUE, et international.
                            Des citoyens n’ayant plus confiance en la politique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès