Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Crise financière : fin de l’accès de fièvre, en attendant le (...)

Crise financière : fin de l’accès de fièvre, en attendant le prochain

Comme on pouvait l’imaginer, devant l’effondrement des bourses européennes et l’envolée des taux longs en Italie et en Espagne, la BCE, malgré des rumeurs d’opposition allemande, a décidé de racheter la dette de ces pays pour calmer les tensions, avec un certain succès.

Une pause dans la crise financière

Avec la dégradation de la note des Etats-Unis par une agence de notation samedi, on pouvait craindre le pire pour l’ouverture des marchés ce matin. En effet, cela pouvait être un nouveau Lehmann Brothers qui nous mènerait à une crise potentiellement terminale du capitalisme financier, l’élément qui allait produire un engrenage fatal pour l’économie mondiale. Mais finalement, le calme semble avoir repris les marchés ce matin, même si une rechute reste possible.

La clé des tensions en Europe reste les taux longs en Italie et en Espagne. En effet, passé 7%, le poids des intérêts de la dette pourrait devenir insupportable pour ces pays. Et alors qu’ils empruntaient à 4% il y a un an, les taux à dix ans de ces pays avaient largement dépassé 6% la semaine dernière. Cette montée des taux pouvait pousser l’Italie et l’Espagne vers le défaut, une issue qui aurait fait exploser l’ensemble des banques du monde entier.

C’est pour cela que la BCE a décidé d’intervenir pour faire baisser ces taux avec un nouveau programme de monétisation indirecte des dettes souveraines italiennes et espagnoles. Résultat, les taux sont largement repassé sous la barre des 6%. Le spectre du défaut s’éloigne et ces deux pays sont conviés par la France et l’Allemagne à toujours plus d’austérité pour équilibrer leur budget et rassurer cette corbeille qui fait la pluie et le beau temps dans nos capitales.

Reculer pour mieux sauter

Tout d’abord, nous ne sommes pas sûrs que la tension soit calmée. Une rechute pourrait bien avoir lieu dans les jours qui viennent. Mais même si la crise sur les marchés se calmait définitivement pour quelques semaines, il ne s’agit que d’un énième épisode de la crise qui dure depuis 2008 et en aucun cas d’une conclusion car aucune décision sérieuse n’a été prise qui permettrait de véritablement régler les causes des problèmes que nous affrontons depuis trois ans

En effet, les volumes échangés au mois d’août sont plus faibles, ce qui donne plus de poids aux interventions des banques centrales. A l’automne, les programmes de rachat de la BCE pourraient être balayés par les marchés. En outre, l’Allemagne semble toujours réticente à de telles décisions. Mais surtout, comment ne pas être révolté par le fait que les dirigeants de la planète passent le plus clair de leur temps à réagir aux mouvements de la corbeille ?

Wall Street le CAC 40 veulent un plan de relance ? Les gouvernements s’exécutent. Ils veulent plus d’austérité ? On suit leurs désirs. Ces pauvres marchés ne veulent plus des dettes souveraines ? Les Etats s’organisent pour en reprendre une grande partie. Les banques menacent de faire faillite ? On leur prête et on leur donne des garanties, sans même interférer avec leur direction ! Pire, pendant ce temps, les peuples souffrent du chômage et d’un recul de l’Etat.

Alors que l’on demande toujours plus aux citoyens, l’argent public à disposition de la finance semble illimité. C’est la corbeille qui gouverne le monde, une monstruosité qui ne semble pas frapper l’esprit de nos dirigeants. Le monde ne tourne pas rond. Mais cela ne pourra pas durer longtemps…


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • lesdiguières lesdiguières 8 août 2011 13:37

    Et en prime et sans intérêts, « Haro sur les Bourses »

    http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre36868.html

    Tout est dit.


    • Bilou32 Bibi32 8 août 2011 14:48

      Loupé, çà a tout juste ralenti un temps la descente... Si dans quelques semaines tous les petits porteurs en vacances décident de cesser le jeu, çà va pas aider ces pauvres financiers...


      • Ariane Walter Ariane Walter 8 août 2011 15:02

        Votre article présente de la manière la plus claire et la plus exacte la situation des finances internationales ;
        Les marchés ordonnent et ls pays s’inclinent.
        Combien l’Esapgne et l’Italie ont-elles perdues exactement ce week-end ?

        Donc , voilà quel a été leur stratégie ?
        une vague embrouille de notation aux US à laquelle personne de bien placé n’a cru.
        Un grand tremendo dans toute la presse , qui, comme elle est au garde à vous, révèle toujours les intentions de ses maîtres.

        un vague rachat , minime, de dette. De l’esbrouffe.
        Et des pans entiers de plan social jeté à la poubelle.
        sans compter le fric que les spéculateurs à la baisse initiés ont réalisé vendredi.

        un simple petit w-end sur la planète « finance ».

        la planète des nouveaux nazis.
        On va pas trop pouvoir faire appel aux US pour régler ça....


        • Peretz Peretz 8 août 2011 16:26

          La BCE rachète les dettes. Bravo. Mais avec quel argent S.V.P ? C’est reculer pour mieux sauter.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 8 août 2011 16:33

          Il n’y aurait qu’un geste utile poser : rembourser la dette. Ce qui, contrairement à ce qu’on croit, est facile et serait efficace. Naturellement, les banquiers ne seraient pas d’accord… A moins qu’on ne le leur propose un pistolet sur la tempe.



        • Vipère Vipère 8 août 2011 18:13

          Bonjour à tous

          « La BCE rachète la dette. Bravo. Mais avec quel argent SVP »

          La BCE a le pouvoir d’accepter des contre-parties douteuses à son actif et financer des déficits budgétaires.

          C’est ce qu’on apelle communément « Faire marcher la planche à billets ».

          Pour faire repartir le schmilblick, (la Bourse) les Etats ont refilé « l’encombrant bébé » (la dette) à la BCE en espérant que tout repartira comme en 40 !

          Les invesstisseurs et les épargnants sont de grands enfants qu’il faut rassurer. Pour cela, il faut leur redonner confiance et envie de continuer à jouer leurs billes à la Bourse. 

          Est-ce que vous croyez que c’est drôle pour des garnements, de boursicotter, de spéculer, s’ils perdaient toutes leurs billes  ?


          • BA 8 août 2011 18:13
            Lundi 8 août 2011 :

            Berlin ne veut pas parler d’augmentation du fonds européen de secours.

            Un porte-parole du gouvernement allemand a déclaré lundi que le fonds européen de secours (FESF) devait « rester comme il est », face aux appels à l’augmenter pour faire face à la crise à la dette.

            Lors d’un sommet européen exceptionnel « le 21 juillet il a été décidé que le FESF, reste comme il est et qu’il garde le montant qu’il avait avant cette date », a dit le porte-parole lors d’une conférence de presse, alors que le président de la Commission européenne José Manuel Barroso et le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn ont appelé à « réévaluer » le montant de ce fonds.

            Créé en 2010 pour venir en aide à l’Irlande puis au Portugal, ce fonds a une taille de 750 milliards d’euros, avec une capacité effective de prêts de 440 milliards d’euros, jugée insuffisante pour sauver un pays comme l’Italie.


            • wesson wesson 8 août 2011 22:28

              bonsoir l’auteur,
              « la BCE [...] a décidé de racheter la dette de ces pays pour calmer les tensions, avec un certain succès. »

              -4.68%, hourra !
              qui plus est, sur un volume de près de 6,000 milliards d’€, et ça dans le mois mort de la bourse entre le 15 juillet et le 15 aout ! On nage dans la félicité là !

              Et dans la foulée le Nasdaq à -6.90 et le dow à -5.55 ... si toute la semaine est pareille, ça va tomber comme à Gravelotte chez les fonds de pension et dans les banques d’affaire.

              quand tout le monde va rentrer de vacances, là on va rire ... si on y arrive !


              • Sat is Fay 9 août 2011 01:26

                Mais pourquoi donc devrions nous payer avec nos deniers ces moribonds qui jouent au casino ?
                Pis ils continuent en plus, comme si de rien n’était, c’est reparti la roulette ! ils vont nous éponger jusqu’aux derniers centimes !! jusqu’à la prochaine, et rebelote, mais fermez moi ce bordel et tous ces cons au gnouf, saisie de leurs avoirs et ciao, putain mais on vote pourquoi ? à quoi servent ces serreurs de louche impuissants, politiciens de merde, vous avez intérêt à vous trouver une ile bien cachée !!


                • Anonymous Republic Punisher Anon Commander 9 août 2011 01:38

                  fin de l’accès de fièvre ... je crois que c’est plutôt le début de la fin ! le pire dans tous ça c’est que ces soit disant dettes ne devrait même pas exister car 90 % des dettes viennent des sont des interets cumulés de la dette qu’au final on ne remboursera jamais. tous ça à cause de l’argent dette... voir le documentaire de paul grignon l’argent dette, notre monnaie est dès sa création une anticipation des remboursement futures


                  • Nanard39 Nanard39 9 août 2011 07:23

                    On est sorti de la crise ! .... nous claironnent les politicards depuis plus d’un an ! .... menteurs ! ..... vos voyants étaient peut-être au .... verre ! .... mais ça fait 3 ans (ça a commencé en juillet 2008) que je dis on va vers la crise, et autour de moi , on m’a pris pour un dingue ! .... et je continue à affirmer aujourd’hui on va vers la crise .... on en est où ? au bord du gouffre ? déjà dans la descente ? bientôt au fond ? .... la réponse est entre les mains de nos dirigeants, des banques, des spéculateurs .... et de leur bon vouloir ..... c’est eux maintenant qui peuvent, ou pas, tuer la poule aux oeufs d’or ! ..... seulement ils sont tous sur un siège éjectable ! (et ils le savent, bien que continuant à jouer les fiers et à rouler des mécaniques ......) ; c’est le jeu de « je te tiens, tu me tiens .... », qui aura le dernier mot ? ..... à souhaiter, pour la paix mondiale, que ce ne soi(en)t pas le(s) peuple(s) ! .....


                    • Pyrathome Pyrathome 9 août 2011 11:25

                      Ah merde, la pyramide de Ponzi est en train de s’écrouler...
                      Restez pas dessous !! ...


                      • Ronald Thatcher rienafoutiste 9 août 2011 11:31

                        le moqueur, qui ne se rend pas compte des millions de petits retraités qui vont voir leur capital retraite disparaître, les millions de pauvres hères qui vont se retrouver à la rue, les écoles, crèches, hopitaux, sans subventions, du malheur à la tonne, et le neuneu de service qui s’en réjouit simplement... pitoyable de connerie !!!


                        • wesson wesson 9 août 2011 12:18

                          Bonjour rienafoutiste,

                          « des millions de petits retraités qui vont voir leur capital retraite disparaître »

                          Personnellement, je me déclare sec de compassion face à ces gens qui ont choisi pour leur retraite les placements qui étaient vendus par les assureurs avec le qualificatif « agressif », ou qui se trouvent une occupation en boursicotant un peu.

                          Ces gens là ont fait le mauvais choix d’un système qui ne saurait être stable, ils n’ont que ce qu’ils méritent. Ils ont pris des risques en espérant de confortables plus value, qu’ils assument !


                        • wesson wesson 9 août 2011 12:19

                          en tout état de cause, cela démontre bien une chose : le système de retraite par capitalisation est une vaste foutaise !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès