Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Crise Financière mondiale : tout va très bien !

Crise Financière mondiale : tout va très bien !

La crise est finie
 
Il n’y aura pas de double dip récession (nouveau plongeon de crise)
 
2007-2008 est loin
 
Ce sont les informations que véhiculaient les marchés financiers internationaux tout au long du mois de septembre
 
Finalement, tout allait bien
 
En 48 heures, quelques informations troublantes viennent de changer le ton de cette musique euphorique
 
En premier lieu, le gouvernement américain vient d’annoncer qu’il rachetait les déficits des Crédit Unions menacés par la faillite. Les Crédit Unions aux Etats-Unis ne sont pas aussi puissants relativement à l’économie que ne le sont les Caisses d’Epargne en France, en Allemagne et en Italie
 
Cependant les Crédit Unions américains sont un secteur de banque quasi-mutualiste très puissant. 
 
La raison de leur quasi-faillite ?
Les subprimes !
 
Ah bon ? Pourtant on croyait que la crise financière était finie
Eh bien, non !
 
Pourtant on croyait que même si la finance se portait moyennement bien les subprimes ne jouaient plus aucun rôle dans cette débâcle
Eh bien si !
Les fantômes ressurgissent et l’administration Obama et le Secretary Geitner sont obligés de donner 30 milliards de dollars à ces banques pour éviter un deuxième, ou troisième ou quatrième [on ne sait plus très bien] krach bancaire.
Le montage est classique, le Trésor américain ne va pas donner d’argent, il va le perdre. Il va garantir des obligations de ces Crédit Unions ave la quasi-certitude que ces obligations ne seront jamais honorées et donc que le gouvernement sera appelé en garantie et devra couvrir.
 
D’autres opérations de prise de contrôle des Crédit Unions par le gouvernement US aboutissent à ce qu’aujourd’hui le gouvernement possède 70% des avoirs de ces banques. Un chiffre inédit même sous l’administration Roosevelt dans les années 30-40 lors de la grande dépression.
 
Le même jour le gouvernement américain a annoncé qu’il dépenserait immédiatement 50 milliards de dollars supplémentaires (en plus de 30 milliards de dollars précités) pour couvrir les pertes dues aux subprimes et qui ont été subies par des banques aujourd’hui en faillite
 
La deuxième nouvelle, annoncée par le Wall Street Journal est digne d’un roman policier. On a appris que les 16 pays de l’Eurogroupe avaient créé un comité ultrasecret (sic). Tellement secret que son nom est Le groupe qui n’existe pas !
Le problème avec les groupes qui n’existent pas et que justement ils n’existent pas.
Tout le monde se souvient de la Zone 51 (Area 51) censée abriter des extra-terrestres aux Etats-Unis. La base était tellement secrète que même le Président et le Congrès avaient oublie qu’elle existait. Seuls quelques obscurs fonctionnaires s’en souvenaient.
 
Dans le cas du groupe sans existence de l’Eurogroupe… (Ouf !) Il s’agit d’un comité créé deux mois après l’effondrement de Lehman Brothers en 2008
 
Le but de ce comité était de secrètement (on l’avait compris) mettre en œuvre toutes les précautions possibles pour éviter qu’un des 16 pays soit ruiné si une spéculation le menaçait. La stratégie était celle de l’union qui est censée faire la force.
Cependant des documents internes montrent que les divisions au sien de ce comité n’ont rien empêché mais au contraire ont précipité la quasi-disparition de l’Euro au premier semestre 2010.
La raison ? Des divisions irréconciliables entre les pays membres du comité secret aboutissant aux coups violents portés par les Hedge Funds et marchés financiers contre la Grèce, le Portugal, l’Irlande, l’Espagne, l’Italie et même la France et l’Allemagne
 
Cela montre au moins deux choses.
 
La crise de l’Euro fut gravissime malgré les déclarations apaisantes et édulcorées dispensées alors
 
Puisqu’on prétend que la crise st finie, pourquoi de tels comités secrets prolifèrent-ils pour lutter contre un danger supposé disparu ?
 
La troisième nouvelle est la dénégation par la Securities and Exchange Commission, de l’existence d’une demande faite par une société chinoise de créer sur le sol américain une agence de notation d’obligations et de bons du Trésor.
Une telle dénégation signifie tout simplement en langage diplomatique et financier que le processus de création d’une agence de notation d’obligations et de bons du Trésor est en train d’aboutir
 
Tout cela est bien normal car les agences américaines (Standards and Poors, PIMCO, Moody) ou française (Fitch) sont partout et notent financièrement les sociétés du monde entier et les gouvernements du monde entier (notation des Bons du Trésor et autres véhicules financiers). On ne voit pas pourquoi les Chinois n’auraient pas le droit de le faire
 
Ou cela se corse, cela veut dire que les Chinois vont pouvoir entre autres noter (ou diffuser leurs commentaires) sur le sol US (avec l’écho et l’ampleur médiatique de Wall Street et des medias américains) les Bons du Trésor US dont ils sont les plus grands détenteurs à l’étranger. Cela veut dire qu’ils pourront indirectement affecter les prix des valeurs qu’ils possèdent en les notant
 
D’aucuns trouvent cela inquiétant
 
D’autres leur répondent que cela n’est jamais que ce qui est pratiqué par les pays occidentaux dont les Etats-Unis depuis 50 ans.
 
En tout cas, la volatilité qui risque de s’ensuivre ne manquera pas d’agiter les marchés.
 
Oui, finalement, la crise est terminée !
 
C’est certifié par le Comité Secret qui n’existe pas.
 
On peut donc le croire.
 
Olivier Chazoule
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • plancherDesVaches 27 septembre 2010 11:32

    Excellent... smiley

    Et dans la période actuelle, il faut noter que si l’on rajoute d’autres dettes pour couvrir les dettes existantes, les « hautes sphères » rajoutent une couche d’hypocrisie sur l’hypocrisie déjà existante.

    Dans la série des choses spectaculaires, en voici une de plus remarquée par Paul Jorion :
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=16279

    Le mur de la dette se rapproche.


    • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 17:30

      CE MUR ET QUELQUES AUTRES AUSSI !


    • Capone13000 Capone13000 27 septembre 2010 20:42

      L’or et les matières premières battent des record ce n’est jamais bon signe.
      Le pire est en effet devant nous et aucun politique semble n’en avoir conscience (ou alors ils le faignent) il est encore temps de quitter l’UE et de montrer l"exemple d’un vrai modèle de developpement ou l’homme sera au centre de celui-ci.


    • Agor&Acri Agor&Acri 27 septembre 2010 11:58

      Bjr,

      bien sûr, la crise est loin d’être finie.

      je vous renvoit à une analyse du 17/09, de l’auteur du forum

      LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)

      L’analyse est titrée :

      MAIS OUI, MAIS OUI, LA CRISE EST FINIE !

      Lien :

      SILENCE DES LOUPS = MESSAGE N° 33

      Elle est suivie d’un addendum, plus bas sur la même page, tout aussi explicite.
      Des faits précis, des exemples concrets et des points qui, une fois reliés, donne une vision très différente de la propagande officielle.

      A lire aussi sur le même forum, un angle original de décryptage en rapport avec une info parue hier :
      des documments déclassifiés révèlent que l’administration Bush planifiait de longue date la guerre en Irak et cherchait à établir de sprétextes.
      L’analyse permet de lier les mensonges des faucons US aux prises de position pro-guerre de certains politiques « atlantistes » français = un coup de projecteur très pertinent.
      Le message est en milieu de page, titré :

      IRAK : LA VERITE SI JE MENS !

      Lien : SILENCE DES LOUPS = MESSAGE N° 35


      Je suis d’ailleurs surpris qu’il n’y ait pas encore d’article en rapport avec cette info (doc déclassifiés) sur Agoravox.

      • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 17:31

        INTERESSANTES REFERENCES, MERCI
        EFFECTIVEMENT TOUT COUCOURT A NOUS DIRE QUE LA CRISE OU LES CRISES NE FONT QUE COMMENCER


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 27 septembre 2010 11:59

        Bonjour, « les agences américaines (Standards and Poors, PIMCO, Moody) ou française (Fitch) » Fichtre, vous avez voulu dire, je suppose.

        @pdv,

        « Le mur de la dette se rapproche. » quelle partie de ping pong passionnante en face d’un mur qui avance, sauf si ce sont les moins crédibles, puisqu’ils ne jouent des sommes qu’ils ne possèdent pas en fonds propres, qui annoncent les fausses rumeurs, nerf de la spéculation. En donnant de l’écho à leurs paroles, on leur confirme un pouvoir, alors qu’en leur riant au nez, on les rends inaptes et obsolètes. La solution me semble être une monnaie mondiale indexée sur les potentiels de sous sols.


        • Peretz Peretz 27 septembre 2010 12:26

          Et les sous-sols c’est quoi ?www.citoyenreferent.fr


        • plancherDesVaches 27 septembre 2010 14:35

          Lisa. Si vous avez les tripes « accrochées ». Soit, assez solides...
          Lisez sur ce blog les analyses de François Leclerc qui décrypte de façon cartésienne non seulement les discours, mais aussi et surtout les FAITS que nous pouvons constater de plus en plus malgré la propagande actuelle.

          Ce blog, dont je ne suis aucunement parti prenante, mais seulement désireux de savoir quels sont les tenants qui nous donneront des aboutissements catastrophiques, est à lire en l’absence d’une arme à feu à moins de deux kilomètres sous peine de s’en coller une.

          Mais, au moins, on a la vérité en face des yeux. Et ça, ça n’a pas de prix par les temps qui courent.


        • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 17:33

          FICHTRE EFFECTIVEMENT !
          VOUS AVEZ RAISON, UNE MONNAIE MONDIALE EST PROBABLEMENT CE VERS QUOI NOUS ALLONS A TERME


        • Thierry LEITZ 27 septembre 2010 13:38

          Comment une crise qui est l’aboutissement d’une suite de crise depuis 20 ans pourrait-elle être jugulée en 2 ans ?

          Crise industrielle avec robotisation puis délocalisations (robots asiatiques)
          Crise sociale avec chômage et pression accrue sue les personnels
          Crise boursière avec la bulle Internet en 2000
          Crise immobilère avec prix délirants et crédits aberrants
          Crise financière subséquente aux subprimes
          Crise managériale due aux exigences folles du capital investi (20% par an)

          Crise écologique et énergétique. Cà c’est pour plus tard, mais çà occupe les gens en leur évitant de réfléchir aux causes et suites des crises précédentes qui font le présent et ternissent l’avenir.

          Il ne manque plus qu’une bonne crise diplomatique et sa continuation en guerre histoire de se défouler un peu et d’occuper le peuple...

          Alors si la crise est fini, il faudrait savoir laquelle et par quel miracle...


          • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 17:35

            DES GUERRES, IL Y EN A DEJA PARTOUT DANS LE MONDE
            ET C’EST JUSTE DE DIRE QUE LA CRISE ACTUELLE EST LE PRODUIT DE NOMBREUSES CRISES LATENTES OU PATENTES DES DERNIERES DECENNIES 


          • Thierry LEITZ 27 septembre 2010 13:41

            Ah j’oubliais :

            Crise des finances publiques avec un coût d’intérêts qui va siphonner grave les recettes fiscales déjà mises à mal par des lois clientélistes.

            A part çà tout va bien. Bonne journée à tous.


            • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 17:36

              BONNE PRECISION, ET EN PLUS ELLE EST EXACTE !


            • aquad69 27 septembre 2010 14:01

              Bonjour Olivier Chazoule,

              effectivement, quand le monde politique en est à nier énergiquement que telle ou telle chose puisse exister, celà ne sent jamais bon.

              Rappelez-vous, à l’époque :

              « il n’est pas question... d’envoyer le contingent en Algérie ! »
              On connait la suite.

              Cordialement . Thierry

               


              • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 17:38

                BONJOUR THIERRY.
                VOUS AVEZ, HELAS, COMPLETEMENT RAISON. LE DENI EST SOUVENT LE PREMIER PAS VERS LA CATASTROPHE


              • millesime 27 septembre 2010 14:07

                contre toute attente.. !
                d’une manière systématique quand les nouvelles sur le chômage ou sur l’évolution mensuelle de la croissance par exemple sont défavorables, les commentaires que l’on peut lire sur les sites économiques sont ... :
                CONTRE TOUTE ATTENTE (bravo les économistes) 

                de sorte que « contre toute attente » nos leaders politiques vont bientôt défiler devant nos écrans télé pour nous annoncer que la crise n’est pas terminée.. !

                http://millesime.over-blog.com


                • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 17:39

                  UNE BONNE SEMIOLOGIE DES MEDIAS ET DE LA POLITIQUE


                • Martin D 27 septembre 2010 14:29

                  "Nous sommes à la veille d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial.« 

                  David Rockefeller

                  je conseille fortement le visionnage d’une vidéo VOSTFR posté par infowar.com et qui s’appelle »invisible imposture".


                  • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 17:40

                    LE PROBLEME EST QUE TOUT LE MONDE N’A PAS LA FORTUNE DE ROCKEFELLER POUR ATTENDRE PAISIBLEMENT QUE CA AILLE MIEUX APRES AVOIR ETE PIRE


                  • Croa Croa 27 septembre 2010 22:32

                    Aurais-tu l’obligeance de donner le lien vers ton « invisible imposture » ? (La recherche ne semble rien donner. smiley )


                  • zototo 27 septembre 2010 15:17

                    La crise est loin d’être finie pour la simple raison qu’elle n’en est qu’a son début.


                    Je suis tombé sur une video qui semble indiquer que des sommes assez considérables on été placé sur baisse importante de la bourse au USA d’ici le 16 octobre.

                    • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 27 septembre 2010 16:23

                      Vous avez raison Zototo, la crise n’en est qu’à son début.
                      Ceux qui chantent à tue tête le dernier tube ’Chouette, la crise est finie’ risquent fort de déchanter.
                      Vous voyez, nous pouvons être d’accord quelque fois !

                      Nous sommes en train de vivre les dernières années du modèle économique et social du XXème siècle.


                    • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 17:41

                      C’EST DU SHORT SELLING : EN GROS UN PARI SUR LA CHUTE OU LA MORT DES ENTREPRISES... OU DES ETATS


                    • Philippe MEONI Philippe MEONI 27 septembre 2010 18:00

                      Je confirme cette info que j’ai eue moi aussi par d’autres sources...


                    • kiouty 27 septembre 2010 15:52


                      Y en a un qui explique haut et fort depuis déjà quelques années que l’euro et la zone euro sont voués à exploser, car il s’agit d’une contrainte qui relie des intérêts nationaux complètement divergents.

                      http://u-p-r.fr/


                      • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 27 septembre 2010 16:24

                        Vous avez finalement réussi à poster votre commentaire au bon endroit !
                         smiley


                      • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 17:42

                        IL FAUT DEMANDER SON AVIS D’EXPERT AU COMITE QUI N’EXISTE PAS


                      • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 17:43

                        JUSTE, MAIS LE CONTRAIRE EST AUSSI POSSIBLE
                        LES FAMEUX EXPERTS DES COMITIES FANTOMES SONT APPELES A SE PRONONCER


                      • Philippe MEONI Philippe MEONI 27 septembre 2010 17:58

                        Ce qui me désole, c’est que cette dictature politico financière n’a aucune limite et nous autres, la plèbe, majorité silencieuse et inactive, sommes condamnés à accepter et payer pour que puisse s’enrichir plus encore une poignée de mécréants sans autres foi ni loi que l’argent...

                        Où sont les contre pouvoirs légitimes dans cette arnaque mondiale ?

                        Finie ou non, cette crise va entraîner bien d’autres désagréments bien plus terribles à l’échelle humaine : La loi du plus fort chez les miséreux que nous somme tous appelés à devenir dans quelques temps... Et là, beaucoup regretteront d’avoir opté pour la sauvegarde de son petit confort de ce jour avec l’illusion qu’il pourrait durer encore et encore au lieu de penser à la remise en question nécessaire de notre mode de société...


                        • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 27 septembre 2010 18:30

                          Vous avez raison Philippe,

                          Nous vivons les dernières années du modèle économique et social du XXème siècle.
                          Nous sommes allés jusqu’au bout de sa logique et elle aboutit à une impasse car trop basée sur l’égoïsme. Aucune société ne peut survivre avec de telles valeurs corrompues.

                          D’ici 5 ans, nous entrerons réellement dans le XXIème siècle (nous sommes encore au XXème siècle) avec des règles nouvelles.

                          Il ne faut pas oublier que tout au long de notre histoire, nous avons basculé au siècle suivant autour de l’an 15 après la vraie date :
                          XXème siècle a commencé avec la 1ère guerre mondiale
                          XIX siècle a commencé avec la chute de Napoléon (1815 : fin du siècle des Lumières)
                          XVII siècle a commencé avec la mort de Louis XIV (1715 : fin de l’absolutisme monarchique)
                          XVI siècle a commencé avec la mort d’Henri IV (1610 : fin des guerres de religion en France)
                          XV siècle a commencé avec la bataille de Marignan (1515 : début de la Renaissance en France)


                        • millesime 27 septembre 2010 19:13

                          ce sont des cycles longs d’une centaine d’années, de sorte qu’il est fort probable que dans les années à venir, un nouveau cycle va débuter, quel en sera la prédominance ?


                        • Philippe MEONI Philippe MEONI 27 septembre 2010 19:13

                          Bonjour Marquis,

                          effectivement, je n’avais jamais prété attention à ce phénomène de « retard » lors des passages au siècle suivant et merci de vos éclaircissements, d’autant que cette particularité nous intéresse au plus haut point dans la période de transition que nous vivons aujourd’hui...

                          La grande question reste de savoir ce qui nous attend demain, dans les cinq années qui suivront, et là, je suis plutôt pessimiste quand au devenir d’une majorité d’humains ; La course effreinée de nos dirigeants, à vouloir absolument sauver un modèle qu’ils savent voué à l’échec me laisse penser que ces puissants procèdent à une « liquidation totale avant fermeture définitive »... Et ensuite ? Quid ?

                          Deux mondes distincts ? Celui du faste des trésors pillés accumulés, peuplé par les quelques uns, surprotégés dans leur territoire hermétiquement fermé, inviolable, stérilisé, au bonheur artificiel, et l’autre monde, celui de dehors, de l’autre côté de la muraille, où l’on d’entretue pour une poignée de riz ou quelques litres d’eau potable ?

                          Combien de fois la réalité a t-elle rattrappé la fiction ? Il y a juste à voir les expériences in vivo de ces deux mondes qui existent déjà, par exemple, entre izraël et palestine, (outre les questions religieuses)avec l’oppulence d’un côté et la misère effroyable de l’autre...

                          J’ai grand peur que nous ne connaissions nous même, un jour ou l’autre, la même existence, et en europe... On commence par la ségrégation d’une population particulière, mendiants, SDF, chassés des centre-villes parcequ’ils ternissent l’image de la cité... puis, d’autres, les gitans, roms, sous prétexte que la sédentarisation est LE modèle absolu...

                          Et demain ? On pourchassera les chômeurs et travailleurs précaires pour le danger potentiel qu’ils représentent dans cette nouvelle société idéale dont rien ne doit ternir l’illusion de sa perfection ?

                          Bref, je vois notre avenir d’un oeil plutôt maussade car, nous sommes tous en train de les laisser faire, sans broncher... pourquoi se priveraient ils ?


                        • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 28 septembre 2010 12:07

                          Cher Philippe,

                          J’ai bien peur que nous partagions le même pessimisme sur les quelques années à venir.
                          Nous vivons bel et bien les dernières heures du modèle social et économique du XXème siècle qui a été si confortable pour nos sociétés Occidentales.

                          Il faut dire que le modèle était basé sur une bonne dose d’égoïsme, avec cette société de consommation valorisant l’accumulation de richesses. Résultat, confits d’égoïsme, ayant laissé derrière eux toutes ces valeurs de base qui avaient fait d’eux une civilisation rayonnante (courage, droiture, travail, amour de la Patrie, don de soi pour le bien collectif), les petits Occidentaux passent plus de temps et d’énergie à se plaindre de leur sort, à essayer de conserver à tout prix des petits privilèges qu’à maintenir en état les murs de la maison qui s’effondre.

                          Nous nous retrouvons un peu comme dans le milieu des années trente :
                          => au mieux on refusait de voir la montée du danger nazi, au pire on trouvait leurs idées plaisantes (comme aujourd’hui avec les propos des islamistes...)
                          => on pensait plus à se battre pour des avantages sociaux qu’à bosser dur pour préparer l’affrontement qui inévitablement pointait le bout de son nez (regardez nos automnes sociaux...)

                          Et on se demande aujourd’hui :
                          Comment ont-ils fait pour ne pas comprendre ce qui allait arriver ?
                          Il y avait quand même Mein Kampf qui avait été publié. Tout était écrit.

                          Et pourtant, le parallèle est troublant. Les discours islamistes sont bel et bien écrits. On connait la politique qu’ils appliquent quand ils prennent le pouvoir (Afghanistan, Somalie).
                          Et au lieu de se préparer à faire face au danger, on préfère regarder ailleurs...

                          Le réveil sera hélas brutal. Et cette fois-ci, le salut ne viendra pas des États-Unis.
                          EN 1940, les Américains pouvaient venir nous sortir le c..l des ronces car ils étaient réellement à ce moment là les tenants des valeurs démocratiques et occidentales.
                          Entre-temps, les égoïsmes de tous niveaux (néo-conservateurs et leur ribambelle de suppôts du complexe militaro-industriel) ont noyauté l’empire Américain. Leur déclin a hélas commencé.
                          Si demain, nous nous retrouvons comme en juin 1940, balayés par une force sûre d’elle, les États-Unis nous laisseront crever car :
                          => ils n’auront ni les moyens ni l’envie de venir nous sauver (ils ont vécu durement notre ingratitude après 1945)
                          => ils auront à faire face à leurs propres soucis
                          => nos terres ne seront pas d’un grand intérêt stratégique


                        • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 18:11

                          BELLE ANALYSE, PRECISE, ET EXACTE


                          • Philippe Vassé Philippe Vassé 27 septembre 2010 19:11

                            Bonjour, Monsieur Chazoule,

                            Voilà un article pétillant de vraies informations doublées d’un humour qui revigore sur ces mêmes informations.

                            Ce que vous écrivez comme spécialiste financier international est corroboré par des gens que je connais bien à Taïwan et qui ne sont que les plus importants dirigeants de sociétés transnationales du pays.*

                            La panique gagne les hautes sphères dirigeantes de l’ensemble des pays de la planète, mais, devant les caméras, tout ce joli monde qui ne sait plus où il va sourit et tient des propos rassurants.

                            Il en va ainsi des crises que vous citez et dont nulle personne sensée et informée ne peut ignorer qu’elles empirent chaque jour. Les exemples que vous citez aux USA dont flagrants, mais la crise de l’euro continue aussi car aucune de ses causes multiples n’ été résolue sur le fond.

                            Quand la réalité va rattraper nos bonimenteurs publics, comme Christine Lagarde ou Manuel Barroso, il va y avoir des situations de ridicule achevé, plus encore que Rachida Dati qui, elle, confond inflation avec....fellation !

                            Bien cordialement,


                            • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 27 septembre 2010 20:02

                              MONSIEUR VASSE,
                              MERCI POUR VOTRE CONTRIBUTION QUI EST EXACTE ET REFLETE BIEN UNE TRISTE REALITE 
                              L’EUROPE, L’ASIE, AUCUN CONTINENT N’EST EPARGNE, ET LE PHENOMENE EFFECTIVEMENT DEPASSE LES ETATS-UNIS
                              CE QUE VOUS DITES EST CONFIRME PAR LES RETOURS D’INFOS QUI VIENNENT DE PARTOUT
                              SALE TEMPS !
                              BIEN A VOUS


                              • BA 28 septembre 2010 08:37

                                Lundi 27 septembre 2010 :

                                La France et l’ancienne zone mark voient leurs taux d’intérêt baisser.

                                Si la France lançait un emprunt à 10 ans, elle devrait payer un taux d’intérêt de seulement 2,631 %.

                                http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GFRN10:IND

                                Si l’Allemagne lançait un emprunt à 10 ans, elle devrait payer un taux d’intérêt de seulement 2,269 %.

                                http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GDBR10:IND

                                Mais en revanche, le Portugal, l’Irlande et la Grèce voient leurs taux d’intérêt monter.

                                Si le Portugal lançait un emprunt à 10 ans, il devrait payer un taux d’intérêt de 6,417 % !

                                http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GSPT10YR:IND

                                Si l’Irlande lançait un emprunt à 10 ans, elle devrait payer un taux d’intérêt de 6,568 % !

                                http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GIGB10YR:IND

                                Si la Grèce lançait un emprunt à 10 ans, elle devrait payer un taux d’intérêt de 10,898 % !

                                http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB10YR:IND

                                Le Portugal, l’Irlande et la Grèce empruntent à des taux d’intérêt de plus en plus exorbitants.

                                Le Portugal, l’Irlande et la Grèce foncent vers le défaut de paiement.


                                • Olivier CHAZOULE Olivier CHAZOULE 28 septembre 2010 23:31

                                  TRES BELLE ANALYSE
                                  EXACTE


                                • Martin D 28 septembre 2010 11:49

                                  à croa,

                                  désolé, je me suis trompé sur le titre, c’est invisible empire et non invisible imposture
                                  voici en tout cas le lien :
                                  http://www.veoh.com/browse/videos/category/educational_and_howto/watch/v200 52182ZXrWjMJ6

                                  il existe aussi en lien megavideo et megaupload sur certain sites...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès