Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Crise immobilière, effondrement économique et chaos social *

Crise immobilière, effondrement économique et chaos social *

Charles Sannat, Uldo Ulfkotte, Ray Odierno, Harry Dent, Alexis Tsipras, Gerald Celente, Pierre Jovanovic .. Cet article est le résultat d’un travail de recherche et de compilation d’analyses récentes dont les auteurs ne peuvent être soupçonnés de manquer de références et de crédibilité. La conjonction d’une crise immobilière imminente et d’une crise économique et sociale sans précédent amène tout un chacun à redéfinir rapidement ses options en matière de plan de vie, de logement et/ou d’investissement. Puissent les optimistes invétérés penser autrement et, surtout, avoir raison contre les analyses rassemblées ci-dessous. De plus, nos gouvernements nous protègent, comme chacun sait, et l’on trouvera un puissant antidote à notre amère potion dans l’ensemble de la presse Mainstream et de la Télévision .. Télérama, qui ne se trompe pas lui non-plus, annonce un « nouveau monde centré sur le partage ». L’histoire des aveugles conduisant des aveugles, très-ancienne, peut désormais être définitivement jetée aux poubelles de l’histoire. En ce début novembre 2014, cependant, faites un tour sur le site : http://anarchy.nouvelles-ecritures.francetv.fr/ .. Fiction ou probable réalité ? Dialectique subtile ou aporie ? Que chacun juge. 

1) De l’effondrement économique qui menace : Charles Sannat et les autres

Charles Sannat, diplômé, entre autre, du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques, vient de lancer son « Bulletin d’alerte ». L’effondrement financier de la France vient de commencer annonce-t-il. 

« Ça y est, hélas, nous y sommes et nous vivons les signes précurseurs de l'effondrement économique, financier et social de notre pays qu'un président Hollande sera tout simplement aucunement en mesure d'enrayer. »

« ... j'émets ce bulletin d'alerte et de vigilance rouge car la situation dans laquelle nous nous trouvons pourrait conduire à un enchaînement dramatique d'événements politico-économiques conduisant notre pays vers une forme de crise pouvant trop vite dégénérer vers un chaos plus ou moins contrôlé. »

Economie Matin développe dans son édition du 8 octobre les arguments et les explications à l’appui de ces idées que même Jacques Attali, pilier pourtant de la bien-pensance économique, semble avaliser ces prévisions puisqu’il dit que vous ne pouvez plus rien attendre de personne et que désormais nous rentrons dans l'ère du sauve-qui-peut et du chacun pour soi.

Rodney Johnson, CEO de HS Dent Investment Management voit le Dow Jones plonger à 6 000 dollars. Harry Dent va plus loin. Harry Dent, c'est celui qui a prédit La crise japonaise de 10 ans, la récession de 90-92, l’envolée du marché (bull market) la plus spectaculaire de l’histoire américaniste, puis « la crise » de 2009, bulle des crédits et de l’immobilier, faillite – de fait – des banques..

Son avertissement le plus récent : Harry Dent voit le crash du Dow, à 3300 (Il est actuellement à 16 775. NDR) 

« Nos recherches indiquent que nous sommes dans un cycle de l’économie qui va impacter grandement votre vie, votre famille, vos affaires et vos investissements dans les dix ans qui viennent »

 “YES, Harry ! I want to prepare for the coming Great Shake Out… an event that will eventually drag the Dow to lows of 3,300 and hurl America, and much of the industrialized west, into the first great economic winter in 80 years.”

Le Dow à 3 300, l'Amérique et le reste du monde dans le plus grand hiver économique depuis 80 ans.

Paul Craig Roberts, commentant la décision de la FED de mettre un terme au Quantitative Easing, nous assène que l'économie est un château de cartes. Ce que nous commençons à entrevoir.

 Nous aurions pu prolonger l’analyse en évoquant les prédictions d’autres auteurs, de “droite” comme de “gauche”, Guillaume Faye et sa convergence des catastrophes, Alexis Tsipras, qui affirme que « The Eurozone is teetering on the brink of collapse » .. Vacille au bord du gouffre ..

Et pour conclure cette section, comme le dit Naomi Klein, « notre modèle économique, c’est-à-dire le capitalisme, mène une guerre contre la planète ». Récemment, des centaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue dans de nombreux pays contre le changement climatique. Pour quel résultat ?

Il est évident que la seule croissance c’est celle des actifs financiers, il est évident que l’homme ne produit aucune richesse, qu’il bouffe tranquillement son substrat.

2) Du chaos social subséquent 

Ray Odierno, un général américaniste à la tête d’un groupe d’études stratégiques du Pentagone vient de produire un document intitulé “Megacities and the United States Army : Preparing for a complex and uncertain future” où il explique que la doctrine militaire fait désormais une large place à l’étude du combat en milieu urbain. 

“World War III has already begun.It is being fought out along lines of combat that are totally different from the two previous global conflicts of the 20th century. The key battlefronts according to Pentagon doctrine are things like Information Warfare, Cyber-war, assymetric warfare, psychological warfare and terms that the public has never heard before.”

La Troisième Guerre Mondiale a commencé… Des choses dont les gens n’ont jamais entendu parler… Diantre !

Udo Ulfkotte a été interviewé le 23 octobre 2014 par le Magazine « La Voix de la Russie ».

Udo Ulfkotte est un journaliste - ancien correspondant d’un des tout premiers journaux allemands, le Frankfurter Allgemeine Zeitung - essayiste et romancier allemand. Ulfkotte est membre du German Marshall Fund, de la Fondation Konrad Adenauer (1999 à 2003). Il a reçu le prix de la Fondation Annette Barthelt en 2004 (source Wikipedia). 

Ulfkotte a étudié le Droit à l'Université Albert Ludwig et à l'Université de Londres. Il a été le conseiller du gouvernement Helmut Kohl. Entre 1986 et 1998, Ulfkotte a vécu en Iraq, en Iran, en Afghanistan, en Arabie saoudite, en Oman, aux Émirats arabes unis, en Égypte et en Jordanie

Ulfkotte n’est donc pas le premier venu. Même si aujourd’hui il révèle qu'il travaillait à la fois pour le Frankfurter Allgemeine Zeitung et pour la CIA .. même si, un temps, il s’est converti à l’Islam, et en est revenu.

Ses ouvrages méritent d’être lus en France, où ils sont encore très peu connus, notamment « Der Krieg in unseren Städten », la guerre dans nos villes et, plus récent, Vorsicht Bürgerkrieg ! La guerre civile. Et encore L'Europe avant le crash : ce que vous devez savoir dès maintenant pour vous protéger vous et votre famille.

Quote 

La Voix de la Russie : Quelle forme de guerre civile voyez-vous ?

Udo Ulfkotte : Seulement dans les métropoles, pas à la campagne. Mais dans les grandes villes nous allons avoir les Allemands contre les étrangers, les chrétiens contre les musulmans, les pauvres contre les riches, les chômeurs contre ceux qui travaillent, des actions violentes qui mettront tout à feu et à sang. Même l'armée ne pourra rien faire. Je n'achèterais pas une maison dans et autour d'une métropole. 

Unquote

Nous aurions pu aligner maintes autres sources d’actualités sur le désordre social hallucinant qui couve partout dans le monde : 

Un récent article de Mondialisation .ca, « Mexique, un État failli planifié », commence ainsi :

« L’État est devenu une institution criminelle où se mélangent les narcotrafiquants et les hommes politiques pour contrôler la société. »

Voir aussi celui intitulé Espagne : Injustice, expulsions et apartheid sanitaire, qui commence comme cela : Alors que l’Espagne vit une crise humanitaire sans précédent, le mouvement social subit une répression constante d’un régime qui a peur du changement et protège ses intérêts.

Ou celui-ci : La connexion française avec la dictature argentine ..

Quel est le devenir d’une société où, en environ un demi siècle, on est passé de 30 millions de « touristes » à 1 milliard dans le monde, de 60 millions d’heures par jour devant les écrans à 400 millions d’heures en France, de 0 % de joueurs video à 99 % entre 12 et 18 ans, de quasiment rien à 700 milliards de dépense en réclame .. 

Et quelle réclame ! 

Mickey, Procter et Gamble (qui porte bien son nom), Loreal, Comcast (qui porte bien son nom aussi), JP Morgan la banque, Américan Express les cartes, les téléphonistes ATT, Vérizon, Time Warner les images, Walmart la consommation, Johnson et Johnson la lessive .. Sears la « mode », McDonald’s la malbouffe .. 

« Chaque année, le budget mondial dépensé en publicité s’élève à 500 milliards de $. Une étude de l’ONU estime que pour réduire la moitié de la faim dans le monde, 10% de cette somme suffirait. »

Sire ! Le monde commence à avoir à faim

Qu’on lui donne des images et des psychotropes !

Il en a déjà Sire

Qu’on double la dose !

3) Faire face à la Crise systémique : les bonnes options immobilières 

Le chaos social, l’effondrement économique et la crise immobilière ont partie liée, sont structurellement en relation d’équivalence : tout ce qui s’aggrave d’un côté aggrave l’ensemble.  

Dans ces assez sombres perspectives, si l’on focalise sur l’immobilier, et plus précisément sur la question de l’immobilier « pour se loger », que faire ?

« Je n'achèterais pas une maison dans et autour d'une métropole » .. 

Les quelques récents petits incidents à Chalon et à Mâcon par exemple, que les media mainstream, à juste titre, n’ont pas couverts, sont de nature à donner à cette opinion quelques justifications. 

Je n’ai pas fait le tour de France pour recenser l’ensemble des faits de même nature. Je peux juste témoigner que le pharmacien des Aubépins à été très traumatisé de voir sa vitrine éclatée sans qu’il comprenne pourquoi.

« Je veux d’abord exprimer toute ma sympathie aux victimes de ces dégradations, commerçants et habitants, dont les biens ont été détruits » se lamente une élue. 

« dont les biens ont été détruits » : vous avez bien lu.

Vous pourrez aisément vérifier qu’aux Aubépins, triste constat, vous pourrez acheter un 70 M2 pour moins de 60 milles, quinze fois moins qu’à Paris. Depuis la semaine dernière, vous pourrez encore faire baisser les prix.

L’étude approfondie de l’environnement est cruciale avant tout projet d’achat. Il existe plusieurs outils sur le Net qui permettent de disposer d’aperçus, dont, par exemple, Kelquartier, qui, sans pourtant aller très loin dans l’investigation et tout en restant prudent en matière de critères de qualité de vie et de sécurité, révèle de façon terrible les fractures sociales de la France.

Vous apprécierez. L’art de l’euphémisme est très souvent employé pour présenter les quartiers dits « sensibles » ou les quartiers riches. 

Et que dire de cette ville sur laquelle se sont abattus 40 000 motocyclistes ? Certes, c’est ailleurs .. En France on en aurait eu seulement 5 000 ! Les récits hallucinants que font les habitants de cet évènement seront faciles à retrouver : Google (Daytona 40 000 bikers)

Revenons ici : 3.5 millions de chômeurs, plus de 2 000 milliards de dette, sans compter le Hors-bilan, 160 milliards de plus en 2 ans, 32 milliards d’impôts supplémentaires ..

Cette situation, qui semble vouloir s’aggraver sans que quiconque y puisse quelque chose, n’est pas sans plomber encore un peu plus l’immobilier déjà en grande difficulté : prix globalement trop élevés. 

Rappelons le diagnostic sans appel de Cécile Duflot : « le prix de l’immobilier en France est insoutenable ». Rappelons le rapport de Deloitte sur le sujet : l’immobilier français a toutes les chances d’être corrigé de 30 à 40 % globalement.

Autres spécificités française : le poids de la fiscalité sur les transactions, le poids de la réglementation, le poids des intermédiaires, agences immobilières, réseaux de mandataires (en permanent développement vu le business model), essaims d’experts en tous genre, en valeurs vénales, en contrôle techniques, hordes de banquiers aux aguets du primo accédant comme du candidat à l’investissement.

Même si tout allait bien, l’immobilier irait mal

Si maintenant le double scénario d’un effondrement économique et d’un chaos social tels qu’évoqués supra s’avère probable, c’est par pans entiers que va s’écrouler notre immobilier ..

« Panic selling », ruine des possédants au cœur de l’illusion, ceux qui possèdent des biens à plusieurs millions dans les villes et les quartiers dit chics, ruine des propriétaires, impact sur tous les intermédiaires, les banques qui verront leurs crédits pourrir en un rien de temps, les notaires qui verront simultanément baisser leurs revenus par la baisse du nombre de transactions, et pas la baisse des assiettes, les agences, Tout a l’avenant !

Mais certains secteurs de l’immobilier resteront toujours, au propre comme au figuré, une valeur refuge, que ce soit pour se loger ou pour placer

Mais pas n’importe comment, pas n’importe où. 

Privilégiez les modes de recherche en dehors des intermédiaires, tournez-vous vers des moyens nouveaux, exemples : les enchères des TGI, qu’il est facile de suivre désormais avec des sites comme encheres-publiques.. Les « bank owned » ..

Privilégiez les approches nouvelles, alternatives, qui vont de l’acquisition à plusieurs jusqu’aux constructions alternatives, en passant par la sélection de l’immobilier « délaissé », à retaper ..

Choisissez bien l’endroit, le quartier, le lieu. poursuivez la première étude approfondie conduite sur le Net par des explorations de terrain, en live, par une observation minutieuse de l’environnement jusqu’à à plus ou moins 30 Km du point sélectionné. 

En cas d’effondrement économique et de chaos social, l’immobilier restera l’une des dernières valeurs

Encore faudra-t-il que tout ne soit pas anéanti 

Je vous conte l’histoire que je tiens d’un ami Ukrainien. Il faut certes faire la part des choses .. 

Cette histoire va ainsi : dans son pays, l'Ukraine, une famille habitait tranquillement une belle petite maison. Arrivent 5 individus cagoulés, qui disent « dégagez tout le monde, et vite sinon.... ». Les 5 cagoulés étaient armés .. AK47 ? Dragunov ? AR-15 ? Oleg a pas précisé .. ..

Certes, il faut comparer ce qui est comparable .. La France est loin de l’Ukraine, presque 1400 Km de Strasbourg à Lvov-Lemberg-Lemberik. Et l’on mesurera avec soulagement la différence des situations entre ces deux pays européens en faisant :

Google ( guerre civile Ukraine )

Google ( guerre civile France )

Je raconte à mon tour cette histoire à mon ami P.L. .. qui s’énerve tout d’un coup, s’indigne, conteste formellement la possibilité, n’en veut pas du tout de cette histoire-là. « Mais enfin, c’est invraisemblable, y’a des titres de propriété ! des droits ! y’a qu’a appeler la gendarmerie ! 

La gendarmerie ? Elle était fermée depuis lure-lure m’avait dit Oleg ..

P.L. ne m’a pas cru du tout. Libre à lui. Il s’en remet à Télérama, un nouveau monde émerge, centré sur le partage.

Il est vrai que nous en France, sommes protégés et assurés de toutes les façons ..

Si tel n’était pas le cas, la notion de « valeur refuge » en Immobilier pourrait alors perdre tout son sens, et la nouvelle problématique qui en découlerait échapperait complètement au présent cadre d’analyse.

* On ne s’étonnera pas du choix de l’illustration si on prend la peine de regarder ce que fut le scandale immobilier du Whitewater avec Hillary Clinton en vedette : un résumé saisissant de la crise générale de l’immobilier sous la responsabilité des puissants, des affairistes et des financiers 

 

Citations graphiques

Images de l’Internet

 

the preparation of US forces for urban warfare.

a document entitled “Megacities and the United States Army : Preparing for a complex and uncertain future,” which was released in June by the Army’s Strategic Studies Group and endorsed by its chief of staff, Gen. Raymond Odierno.


Moyenne des avis sur cet article :  2.76/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • diogène diogène 4 novembre 2014 10:40

     " Télérama, qui ne se trompe pas lui non-plus, annonce un « nouveau monde centré sur le partage ».


    J’ai remarqué que les exemples présentés concernaient toujours des remèdes aux problèmes des pauvres : co-voiturage, prêt de perceuse pour monter un meuble en kit (sic), surface de stockage dans un garage...

    Je n’ai jamais vu de partage de chateau, de sac à main Louis Vuitton ni de Ferrari.
    Je ne dois pas avoir de chance.
    Avez-vous des liens ?

    • Arthaud Arthaud 4 novembre 2014 12:08

      Diogène, bien vu.

      A ironie (la mienne, celle qui vise Télérama, si bien encensé par mon ami P.L. fervent croyant des promesses de l’ « économie du partage ») ..

      .. ironie et demi, la vôtre, qui fait mouche en un coup et qui demande des liens ! Je les cherche toujours, ces liens, ces annonces de partage de châteaux et de sacs Viton, comme vous

      Manque plus, pour sauver la planète, que de convoquer « l’économie circulaire » !.. si chère à tous les crânes d’œuf benêtisés ayant responsabilité économique dans ma région, si chère à tous les « communicants » stipendiés


    • Trelawney Trelawney 4 novembre 2014 15:19

      Je ne prêterais jamais ma Ferrari à un type qui vit dans un tonneau


    • Arthaud Arthaud 4 novembre 2014 18:39

      Et moi jamais mes tonneaux à qqun qui rêve ferraro


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 5 novembre 2014 18:06


      LE COQ FRANCAIS COMME LE FRANCAIS CHANTE MIEUX QUAND IL A LES PIEDS DANS LA

      MERDE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • JL JL 6 novembre 2014 09:32

      Bonjour Diogène,

      vous posez la bonne question, celle qui n’a pas besoin de réponse.

      Je vais quand même vous en proposer une qui sera aussi un éclairage sur ce propos d’Attali cité par l’auteur :
       
      ’’Attali, (...) dit que vous ne pouvez plus rien attendre de personne et que désormais nous rentrons dans l’ère du sauve-qui-peut et du chacun pour soi.’’

      Je m’explique : Quand tout est perdu, c’est l’ère du sauve qui peut. En période d’abondance c’est chacun pour soi.

      Oxymorique, Attali ? Non : aujourd’hui et encore plus demain, c’est l’abondance pour les riches et la débâcle pour les pauvres. Attali est très futé.


    • lsga lsga 4 novembre 2014 10:53

      Pour résumer ce que Marx expliquait déjà à la fin du 19ème siècle :


      L’organisation de la production et de la distribution est totalement chaotique dans le Capitalisme, alors que sa dynamique de recherche des profits mènent nécessairement à la suppression des profits eux-mêmes.

      Il se produit donc des crises économiques très régulières (24 depuis le début du 19ème siècle), de plus en plus violentes, et de plus en plus synchrones au niveau mondial (la première grande crise économique mondiale étant celle de 1973). Ces crises s’accompagnent d’insurrections et de révolutions, qui elles, ont tendances à s’organiser à des échelles géographiques toujours plus vastes.

      Il n’y a donc qu’une seule et unique solution, l’organisation démocratique, basée sur des débats scientifique, de la production de la distribution. Bien entendu, la production s’organisant à un niveau mondial, seule une démocratie mondiale permettra de reprendre le contrôle de l’appareil économique. 

      • Arthaud Arthaud 4 novembre 2014 12:09

        Je vous suis Isga, je vous suis parfaitement, il faudrait que ..

        Marx avait bien raison, mais il a confondu le désirable avec le réalisable. Marx était un grand bourgeois qui prêtait au prolétariat en général les qualités intellectuelles de sa classe.

        Marx ne pouvait prévoir, par ailleurs, et dans le désordre, j’insiste, « désordre » :

        -  Les montagnes d’images données en pâture au prolétariat

        -  Les montagnes de « cirques » pour l’amuser

        -  Les gigantesques industries de la réclame et du jeu

        -  La pilule d’immortalité ( pour la semaine prochaine ..)

        -  Le doublement de la longévité ( pour nos enfants, là, tout de suite ..)

        -  Le tourisme spatial ( « en route pour les étoiles » )

        -  L’invention diabolique de la très-belle Blythe Masters

        -  Mille autres monstruosités, obscénités, grotesqueries

        Marx avait pas prévu que son prolétariat allait se muer, sous les chimères tendues par les dresseurs, en consommateur tout en ferveur .. en collaborateur zélé du système.

        Marx avait pas prévu la complicité des masses dans les folles courses au profit, aux boucheries, à l’absurde

        Mais on va pas épuiser le sujet

        Vous avez bien du mérite Isga, de croire encore en tout ça !

        De plus, là, en ce moment, on arrive tous aux limites : que ce soit dans six mois ou dans six ans, ça va secouer ! Alerte de grands vents. Vous avez lu ? les esperts en climat ?

        Vous avez vu ce qu’il a dit Greenspan-le-sacripant, patron de la FED : « Le dénouement sera douloureux, achetez de l’or ! »

        Et en moment, en Américanie, pour 27 dollars, ils se passent la méthode pour fabriquer soi-même un AR-15

        Or (des fous) ? Argent ? Diamant ? Plants de tulipe ? Immobilier ?

        La réflexion sur l’immobilier est au centre de tout mouvement d’anticipation qui permettra éventuellement à quelques groupes avisés et conscients de pouvoir, éventuellement je dis bien, moins en chi.. que les autres complices têtes de linotte et si-imprudentes mésanges..

        Pendant ce temps, je vous l’accorde, les riches s’amusent à grands frais, continuent de s’enrichir avec de la pacotille, tout en préparant leurs solutions .. Vous voyez ce que je veux dire ?


      • lsga lsga 4 novembre 2014 12:19

        N’importe quoi..

        1. Marx a vécu dans la misère la plus total dès l’age de 30 ans, et est mort dans la misère.

        2. La propagande n’a pas attendu la télé pour exister. Bien au contraire, le développements des moyens de communication joue un rôle central dans le manifeste.
        3. Pour tout le reste : prévisible dès le début du 19ème siècle, fait partie intégrante du projet socialiste.
        4. La société de consommation et la mondialisation : prévu dès 1870
        5. L’aliénation des masses est un des concepts CENTRAUX du marxisme. 


        L’Or n’est qu’une bulle de plus, si Greenspan dit d’en acheter, c’est que cette bulle va éclater. 

        Bref, vous ne comprenez rien. 
         


      • rocla+ rocla+ 4 novembre 2014 12:23

        Faut être le dernier des idiots  pour suivre les conseils d’ un mec mort 

        dans la misère . 

        Isga en est le proptotype .

      • Arthaud Arthaud 4 novembre 2014 14:05

        Et Isga nous dit qu’on comprend rien .. Ce qui est le plus C.. c’est que c’est presque 100 % des plus intéressés qui semblent eux-aussi ne rien comprendre

        Enfin, je le rejoins sur certains points. Marx avait averti que le boulot des vrais riches, c’est d’enfumer les pauvres. On est servi en fumée de nos jours !


      • lsga lsga 4 novembre 2014 14:11

        Arthaud : rappelle moi, c’est quoi le dernier livre de Marx que tu as lu ?


      • lsga lsga 4 novembre 2014 14:54

        Waooo... Du complot en guise d’argument !!!


        tu tombes bien bas fifi. Juste pour info, Marx est mort dans la misère. 

        Tu as lu le Manifeste du Parti Communiste ? Tu verras, c’est autre chose que ton article contre le complot homosexuel. 

      • rocla+ rocla+ 4 novembre 2014 16:19

        Que pouvait savoir Marx des riches puisqu’ il était pauvre ?


      • lsga lsga 4 novembre 2014 16:32

        Marx ne s’attaque pas aux riches, mais aux propriétaires. 


      • rajex rajex 4 novembre 2014 18:00

        « Faut être le dernier des idiots pour suivre les conseils d’ un mec mort 

        dans la misère . »

        Isga en est le proptotype .

        Rassure-toi rocla, la bulle Isga finira tôt ou tard par éclater !

      • rocla+ rocla+ 4 novembre 2014 18:16

        Il es niqué du système lui permettant de réfléchir  cet Isga , ainsi

        que ceux qui ont l’ air d’ apprécier un cerveaux malade comme le sien .

      • lsga lsga 4 novembre 2014 18:20

        plus on descend dans les commentaires, plus le niveau monte..... ou pas.


      • Arthaud Arthaud 4 novembre 2014 18:42

        La princesse de Clèves .. un spectre hante l’Europe, ça commence comme ça, je m’en suuis d’ailleurs inspiré pour un précédent papier

        Marx restera au panthéon des penseurs, truisme qui ne nous fait pas prendre de risque

        Merci Isga, pour vos contributions si vigoureuses


      • Daniel Roux Daniel Roux 4 novembre 2014 11:40

        Prenons une des références de l’auteur, au hasard : Jovanovic est un illuminé qui voit des anges et des diables partout. Son fond de commerce, c’est la dénonciation des apparences, le listage minutieux de chaque fait divers angoissants que BFM ou les autres médias aux ordres auraient laissé passé, c’est la promotion de l’or, en pièces ou lingots, que chacun devrait enterrés dans son jardin mais de solutions pour sortir de la dictature de l’oligarchie, rien sinon l’insurrection populaire comme en 1789 sans exclure la guillotine pour ceux qui ne seraient pas d’accord avec lui.

        Pour le reste, cela fait 20 ans que les économistes, ceux qui travaillent pas ceux qui font des ménages et pérorent dans les médias, dénoncent les déficits publics sans que les Présidents de la Républiques successifs, de droite et de gauche, ne changent quoi que ce soit dans leur mode de gouvernement par la dette. Sarkozy, l’homme des 800 milliards de déficit en 5 ans, a été le pire sur la question. 

        Les hommes politiques sont les premiers responsables de la situation catastrophique actuelle. Ils ont tout fait pour favoriser les plus riches, leurs sponsors et maîtres ( notamment le transfert des dettes privées des banques aux citoyens par des subventions massives et des achats de titres) Vous croyez qu’ils ont échoué dans leur mandat, en fait ils ont réussi la mission que leurs maîtres leurs ont confiés, celle de transférer encore plus de richesses des plus pauvres vers les plus riches.

        Tout bien considéré, la solution prônée par Jovanovic y compris la guillotine, mériterait notre attention et ne devrait pas être écartée d’emblée.


        • Arthaud Arthaud 4 novembre 2014 12:16

          Les auteurs écrivent avant tout pour être lu, sinon compris. C’est pour cette raison que je réduirais mon commentaire à l’essentiel moi aussi

          D’accord avec votre commentaire, d’accord avec vos articles (mis en tâche « à faire »)

          Juste une suggestion : dans mon triptyque, effondrement économique, chaos social, Immobilier, il y a Immobilier : on aurait aimé un mot de votre part sur le sujet.

          Bien cdlt 


        • Daniel Roux Daniel Roux 4 novembre 2014 13:19

          L’immobilier, « le bâtiment », est un sujet important tant par sa dimension indispensable à tous que par sa dimension économique globale.

          Les bailleurs privés sont découragés car particulièrement exposés comme je tente de le démontrer dans cet article. Pas d’investisseur = pas de programme logements.
           
          http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/particuliers-loueurs-et-locataires-61728

          Il existe de fait un déséquilibre entre l’offre insuffisante de logements et la croissance de la population, entre l’offre et la demande. Ce déséquilibre contredit ceux qui prédisent l’éclatement d’une bulle immobilière en France qui a mon avis, n’existe pas.

          Ce qui existe, c’est l’appauvrissement des populations et notamment des classes moyennes du fait de la mondialisation sauvage comme je le montre dans mes articles.

          La baisse régulière des salaires s’oppose à la hausse des coûts du logement provoquée par les nouvelles normes absurdement excessives. 

          La France est une exception en Europe. C’est le seul pays où il y a crise de l’offre de logements. C’est le seul pays qui pouvait obtenir une croissance positive en satisfaisant un besoin primaire et en créant des emplois.

          Qu’a fait le gouvernement Sarkozy ? Il a accablé les investisseurs de coûts supplémentaires jusqu’à augmenter de 30% le coût des maisons individuelles et de 15% celui des logements collectifs.
          Qu’a fait le gouvernement Hollande ? Faute d’expertise, Il a aggravé la situation laissée par Sarkozy.

          Résultats : moins d’investisseurs, moins d’offres de logements, moins de PIB, plus de dettes publiques, plus de chômage, plus de problèmes.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 2014 14:54

            Daniel,
            Vous parlez de pénurie, il s’agit des grandes villes.
            En province on trouve des locations et des achats pour bien moins chers.


          • Daniel Roux Daniel Roux 4 novembre 2014 15:43

            Bonjour Fifi

            L’offre et la demande sont l’alpha et l’oméga du marché immobilier.

            Effectivement, ailleurs que dans les grandes villes, loin des bassins d’emplois ou à 3 heures de route, on peut trouver. Mais qui est intéressé ?


          • Arthaud Arthaud 4 novembre 2014 18:48

            Pas d’accord

            Y’a pas moins de jobs en province
            Le télétravail ne fait que commencer
            Les transports fonctionnent encore bien ( à 400 bornes de Paris, une heure et quart de train)

            De plus, là on envisage une situation radicalement nouvelle qui risque de changer toutes les donnes

            Bien cdlt


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 2014 22:26

            Merci de votre commentaire.
            Dans le quartier populaire où j’habite d’un village de province, il n’y a pas un seul chômeur.
            Les parisiens s’imaginent la province comme la Somalie...


          • Arthaud Arthaud 4 novembre 2014 13:59

            Lu l’article indiqué. Les choses ont changé depuis 2009

            Vous dites : offre insuffisante de logements .. Oui, certes, au travers de l’offre des promoteurs de maisonnettes neuves. Mais vous avez estimé le stock de biens anciens laissés vides ? le stock de « bureaux », des millions de square.. qui servent de rien ? qu’à alimenter l’industrie de la finance ?

            Et la politique des terrains ? Trop chers les terrain en France, le plus vaste pays d’Europe !

            Là où vous avez totalement raison, c’est en matière de politique et de législation pondues par nos gouvernants, avec l’appui des institutionnels ..

            Mais comment pourraient-ils faire autrement ? Vous vous amputeriez gaiement de 30 % de vos revenus en un temps où tout se serre ?

            Pas facile ! Vivement la retraite doit se dire not président ..


            • Daniel Roux Daniel Roux 4 novembre 2014 17:50

              @ Arthaud

              Des solution, il y en a mais encore faudrait-il que ceux qui prétendent à exercer des responsabilités acceptent de reconnaitre leur incompétence dans ce domaine comme dans d’autres et consultent des experts indépendants.

              Pour ne pas abuser de votre temps, je me limiterais à ces quelques exemples mais il y en a d’autres :

              • Que l’Etat assume financièrement les délais qu’il impose entre la défaillance des locataires et la restitution du logement. Les bailleurs ne sont pas responsables des malheurs de leurs locataires, ils ne sont que les prestataires d’un service indispensable.
              • Que les juges rendent la justice en appliquant la loi et arrêtent de faire du social. Si un logement est dégradé au delà de l’usure normale, que le responsable soit condamné à compenser le préjudice.
              • Reprendre les normes en privilégiant l’efficacité à la techno-gadget. Pour tenter de favoriser les fabricants de gadgets, les normes sont remplies d’exigences aussi stupides que précises. Vaut mieux une isolation par l’extérieur, un puit canadien et une VMC double flux que des chaudières ultra-sophistiquées hors de prix et un confinement aussi minutieux que malsain.

              Cordialement


            • Arthaud Arthaud 4 novembre 2014 18:54

               .. aussi minutieux que malsain .. dites-vous, oui

              Votre commentaire mériterait tout un article

              Mais je ne vous suis pas partout .. notamment sur les responsabilités de l’état en cas de défaillance du locataire. La première responsabilité de l’état, c’est l’immobilier trop cher .. Que chaque commune, chaque ville libère du terrain !

              Sarkozy a été infernal, mais son idée de permettre de s’étendre sans formalité est bonne : qu’en est-il ?


            • Daniel Roux Daniel Roux 4 novembre 2014 19:45

              @ Arthaud

              Concernant les idées de Sarkozy, soyez sûr de son incompétence crasse quelque soit le domaine dans lequel il a décidé de sévir. Ses décisions sont fondées d’abord sur ses intérêts particuliers appuyées par une totale inconséquence, puis sur le clientélisme puis la démagogie. 

              Plus de COS, plus de permis de construire, plus de protection contre l’appétit sans limite des promoteurs immobiliers et l’imagination débridée des architectes, un paradis pour les bétonneurs.

              Imaginez que votre voisin décide de s’étendre. Un ou deux étage ou trois en plus, une magnifique façade et un toit en tôle ondulée rouge vif (pourquoi pas ?) jusqu’à la limite de propriété et une grande baie vitrée donnant sur votre terrasse ou sur votre salle de bains. Votre seul recours sera le tribunal mais sur quel texte s’appuyer pour contester son droit à lui de s’étendre ? Après quelques années de procédure, le fait accompli s’imposera. Il vous restera une maison invendable, les frais d’avocat, les dépens et vos yeux pour pleurer le bon vieux temps où les règles, indispensables dans une société civilisée, protégeaient des abus.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 2014 22:28

              Daniel,
              Où avez-vous vu que les permis de construire ont disparu et qu’on peut construire n’importe quoi ?
              On ne doit pas vivre dans le même pays....


            • Daniel Roux Daniel Roux 5 novembre 2014 08:54

              @ Fifi

              Nous habitons bien le même pays.

              Je répondais à une question de l’auteur concernant le projet de Sarkozy le démagogue, de supprimer les permis de construire et les COS pour relancer le bâtiment.


            • karibo karibo 9 novembre 2014 15:25

              @ Arthaud bonjour .

              Entièrement d’ accord avec vous, l’ état à faire du zozial vous « invite ou cite » à vous barrer, et vendre ce que vous ou vos ancêtres ont durement acquis au profit des parasites sociaux qui vivent aux crochets de la société .
              Au lieu d’ encourager ceux qui tirent la locomotive, on tire dessus, comme si les bénéficiaires des aides et logements sociaux faisaient tourner l’ économie .
              C ’est le monde à l’ envers, c ’est du sabordage avéré, quand la france (du moins ce qu’ il en reste) sera islamique, ils auront gagné, ce qui est quasiment fait et tous ces incapables arrivites n’ auront plus qu’ à aller chanter ouakbar, dans les mosquées qu’ ils nous auront fait payer ...

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 novembre 2014 15:02

              Il semble que nous ayons encore deux ans devant nous.
              « Combien de temps avons nous avant que tout n’implose ? » Réponse :
              La planche à billet US devrait fonctionner jusqu’à l’élection d’Hillary Clinton...


              Sinon, les fondamentaux économiques ressemblent bigrement à ceux du crack de 1929.
              Photos en 1929. En bien pire, disent-ils tous !

              Il faut donc suivre les conseils de Charles Sannat, prévoir un logement à la campagne et...
              « acheter des nouilles ! »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès