Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Crise immobilière... pas pour l’industrie financière

Crise immobilière... pas pour l’industrie financière

Les tensions sur les prix, l’augmentation des stocks, la fonte des agences en France, l’allongement des cycles de ventes, les chutes de moral chez les « professionnels », l’angoisse des petits propriétaires (et des gros aussi), la voracité du fisc, l’augmentation des déficits, l’augmentation des charges, du prix de l’énergie, l’intransigeance des banques, les amas de mensonges déversés par les media .. Sans compter les problèmes d’insécurité et de pollution et de vacarme en constante augmentation, sans compter la complexification des règles de l’administration .. Tout se ligue pour faire de l’immobilier un marché dévasté, sinistré.. Les calamités s’abattent sur tout le monde, pauvres et riches, avec quelques variations s’entend !

Seules deux petites classes d’individus sont totalement épargnées : l’une, celle les déserteurs, ceux qui n’ont rien a faire de tous ces soucis et dont nous ne parlerons pas ici, et la deuxième, la horde des cannibales fous prisonniers de leur hubris financière, les louches tenanciers du casino monétaire installés à Wall Street, à la City, à l’Upper East Side ou à la villa Montmorency, à Shenzhen ou Soho Nexus, qui gouvernent nos gouvernements, les media, l’industrie du spectacle, les officines de fabrication de l’opinion, les partis, les « institutions », et qui jouent à tout-va et a train d’enfer. Comme dit la Saint Joan de Shaw à qui l’on parlait de 42 000 livres de rançons : je ne savais pas qu’il y avait tant d’argent dans le monde !

Les pauvres et l’immobilier

Les pauvres, c'est-à-dire les travailleurs comme vous et moi qui, par leurs masses entretiennent le système et rament tout en bas. Ils sont malheureusement et bien souvent consentants, tant ils acceptent sans beaucoup se rebeller le modèle de société que les hyperpuissants ont échafaudé à leur exclusive intention : metro-boulot-dodo-impôt-télévision.

Rien n’a vraiment changé depuis le commencement, il y a un peu plus de deux siècles. Sinon que jamais auparavant l’écart n’a été aussi grand entre le net de leur travail (quand ils en ont ..) et les coûts pour se loger. Sinon que jamais auparavant il n’a fallut autant d’apport personnel pour acheter l’amabilité du banquier.

Le schéma pour le primo-accédant (drôle de mot qui renvoie presque immédiatement à primo-infection ..) c’est d’en prendre pour 20 ans en gageant près de la moitié de son salaire.

Je l’ai développé dans mes articles précédents : l’immobilier tout venant est en France 40 % plus cher que chez les voisins, qui eux-mêmes devront corriger leurs prix de 30 % .

Une nouvelle politique du logement et nécessaire, en urgence, passant par drastiquement rogner les gains éhontés de toute une filière, qui va du sommet, l’état, jusqu’aux dernier des mandataires, sans oublier les Notaires et les banquiers. Passant par des réorientations radicales de logique. Il faudra arrêter de mentir : Il n’y a pas pénurie de biens à affecter au logement, il suffit de faire l’inventaire même à vue d’œil des vides dans les villes, des lieux abandonnés partout en France pour songer à limiter les appétits des grands promoteurs et vendeurs de maisons industrielles et se réapproprier tout un habitat délaissé .

Inutile ici de dresser la liste des mesures à prendre en ce qui concerne les aspects financiers, qui englobent les modes de financement, la politique d’affectation des terrains, et surtout, la sécurisation des intérêts du client. Le moindre changement de situation les mène actuellement à la catastrophe, les pauvres.

Et Dieu sait que l’évolution de notre société les privilégie ces changements perturbateurs, en cascades, en torrents : divorces, pertes d’emploi, maladies, épuisements ..

« Du fait de ma précarité, je n'ai plus pu rembourser mon prêt immobilier. Malgré un dossier de surendettement et un jugement en instance conférant force exécutoire aux recommandations de la Banque de France de me donner un délai de 24 mois, le Crédit Agricole a décidé de brader ma maison.

Ma maison sera vendue aux enchères le 23/10/2014. Je serai donc à la rue ». 

Triste histoire parmi des milliers d’autres dont l’Internet s’est fait l’écho.

Pour les pauvres, la crise de l’immobilier, quel que soit l’angle sous laquelle on l’envisage, est tout simplement dramatique.

Les riches et l’immobilier

Alors, crise ?

Certes, les prix ont baissé de plus de 10% en un an pour les biens des riches, ceux qui se comptent en multi-millions d’Euros, certes, les prix de l’immobilier ne se multiplient plus par 10 ou 20 en une décennie, comme avant, certes tout ce que j’évoquai en en tête pèsent aussi sur les riches, la fiscalité et les charges, l’insécurité et la pollution, la complexification des règles administratives ..

En 3 observations « autorisées » comme en 100, nous voilà des malheureux riches la peinture achevée ..

« ... baisses de prix et ... augmentation énorme du stock de biens à vendre. Celui des logements de plus de 2 millions d'euros est passé, chez le spécialiste de l'immobilier haut de gamme Barnes, de 180 à... 325 biens en un an. » dit Arias Finance

Arias toujours : « Ce bâtiment comprend six magnifiques appartements de 350 m², avec vue sur les jardins du Ranelagh. Or cinq de ces six biens sont actuellement à vendre .. »

Et pour bien faire comprendre encore :

« Les biens sont mis en vente entre 5 et 5,5 millions d'euros. Mais, plusieurs mois après leur mise sur le marché, aucun d'entre eux n'a trouvé preneur. Et les propriétaires vont sans doute devoir concéder des rabais. De gros rabais. Et peut-être descendre jusqu'à 3,5 millions d'euros. » 

Ou moins encore !

J’espère que vous compatissez ! Liberté, Egalité, Fraternité .. oui, oui .. mais pas dans l’immobilier.

Le recul de l'activité et des prix pourrait finir par redonner de l'intérêt à Paris. Car, s'il y a cinq ans, Londres était 20% plus cher que Paris, la capitale britannique est aujourd'hui 150% plus chère que la capitale française. "Cela devrait pousser" espère Thibaut de Saint-Vincent, "les grands investisseurs étrangers à revenir sur le marché français." 

Ne pleurons pas, comme dit Lydie Salvayre, car pour les riches, comme vous pouvez le constater, tout finit par s’arranger :

« When a 44 million-euro ($59 million) Parisian townhouse near the Champs-Elysees was snapped up just six weeks after it was put on the block, Charles-Marie Jottras knew the city's luxury property market was turning around.”

Traduction : Une maison de ville à Paris s’enlève en six semaines pour 44 millions ..

Marie-Helene Lundgreen, director of Daniel Feau's international department Belles Demeures de France, talks about renewed demand from foreign buyers for multi-million-euro properties in Paris.

Traduction : Relance de la demande pour les biens parisiens de plusieurs millions d’Euros .. 

The chairman of broker Daniel Feau, an affiliate of Christie's International Real Estate, says the firm found a Qatari buyer for the 19th-century mansion that features a dozen bedrooms on three floors, a terrace with a panoramic view of Paris, a swimming pool and a 1,000 square-meter garden.

Traduction : Un acheteur Qanari pour ce palace 19ème de douze chambres, sur trois étages, avec vue panoramique sur Paris ..

Espérons que vous appréciez !

Mais là, cependant, nous sommes encore dans l’immobilier de détail, loin des immenses opérations stratégiques des cannibales de la haute-finance internationale

Les grands financiers mondialisés et l’immobilier

« Lorsque l'on regarde les événements avec un peu de détachement, d'objectivité et de recul, un tableau d'ensemble assez saisissant pour ne pas dire effrayant se dégage. » dit Charles Sannat dans son excellent article intitulé « L’immobilier, outil d’esclavage !... »

Tout comme Sannat et Chouard, osons dire que la crise n’existe pas pour ceux qui sucent sans scrupules et sans se lasser le sang de l’ensemble du système des sans-dents, ceux qui, très haut au dessus des riches, tiennent entre leurs griffes tout le confus troupeau qu’il est recommandé de nommer « démocraties » dans le monde entier. Vous l’avez compris, il s’agit ici de désigner l’ennemie avoué de François Hollande .. la Finance ..

S’il y a crise pour les pauvres, et même pour les riches, les affaires n’ont jamais été si juteuses, si abondantes, si empyréïques pour les cannibales de Wall Street et consort. Plus la crise immobilière frappe le bas, plus s’élargit l’immense opportunité de racheter à prix bradé, avec de l’argent de monopoly, des actifs qui demain revaudront leur pesant d’or.

En Angleterre déjà, au pays godon, le commun des mortels, même les privilégiés, ne peut quasiment plus accéder à la propriété. L’ensemble du parc immobilier, à l’exception bien sur des biens sinistrés des régions éponymes, est la propriété exclusive d’une poignée de clans de Lords accoquinés aux Haut-financiers. Sannat note même que le petit peuple s’en accommode fort bien, sans le moins du monde s’insurger contre si singulière injustice ..

La France devra-t-elle tranquillement s’acheminer vers ce sombre destin ?

L’Espagne, la Grèce, Chypre sont déjà dans la gueule du cyclope. L'agence Bloomberg révèle comment en Espagne la banque Goldman Sachs a racheté tout un lot de 300 HLM de la ville de Madrid. Le nouveau propriétaire spéculateur fait immédiatement le grand nettoyage des occupants anciens, qui payaient des loyers trop peu élevés à son goût, en laissant par exemple les squatteurs s'installer là pour un temps, en dégradant les immeubles .. Les anciens occupants, de guerre lasse, finissent d’eux-mêmes par quitter les lieux. C’est ainsi que des HLM – qui ne rapportaient rien et achetés par G.S. une misère à un pays en difficultés, forcés de les vendre – passent dans l’espace privé et se loueront ou se vendrons avec une très belle plus-value et à l’échelle industrielle.

 « Que des gens se retrouvent sans logement est bien la dernière des préoccupations de Goldman Sachs, la finance, l'amie de notre nodocéphale élyséen. »

La France va-t-elle tranquillement suivre le même chemin ?

Et Chypre pour terminer : la moitié des prêts accordés par les banques (à des taux parmi les plus élevés de l’Europe) sont à « grands risques » car les débiteurs sont en défaut de plus de trois mois.

Cela tombe bien puisque la nouvelle loi facilite et accélère désormais les expulsions.

Tout cela s’ajoutant aux ponctions de 10 % sur tous les comptes en banques, quel que soit le revenu ( les gros comptes, eux, sont partis depuis longtemps)

Vous voyez la suite, tout l’immobilier de Chypre, du plus pauvre au plus riche, du plus banal au plus joli, jusqu’aux plus belles plages du pays, va être racheté à vil prix et revendu à la ploutocratie qui règne sur le monde et qui jonglent avec les milliards de dollars comme vous et moi avec nos billets de cinq.

Pas plus tard qu’hier, le Waldorf Astoria a été acheté par un chinois, 2 milliards.

Après avoir fait ses emplettes à Paris, dans les « plus beaux quartiers », pour mettre la main sur une vingtaine de biens d’importance, le groupe Olayan (saoudique) prépare de nouvelles mirifiques acquisitions dont nous entendrons parler sous peu.

La France est-elle à l’abri ?

L’actualité nous indique que ce serait plutôt non .. Selon Marianne du 7 octobre, à seul titre d’exemple, c’est 20 000 entreprises chinoises qui vont s’implanter dans un petit carré de Lorraine d’un seul coup. Et à Châteauroux ? Jeanne ! Au secours ! A la bonne buffe !

Et les belles expressions d’intention des mastodontes français de l’immobilier, comme le Crédit Foncier par exemple, qui « remet la titrisation au goût du jour » et qui entend bien « construire l’immobilier social de demain » ne sont pas là pour me rassurer du tout, pas du tout .. Et vous ?

Ah ! Quel triste avenir que celui où même les riches bourgeois propriétaires vont se retrouver cocus et battus comme les derniers des prolétaires.

Quel triste avenir lorsque la quasi-totalité de notre immobilier français sera au main des 3000 milliardaires multi-patrides ..

 

Cluny, 9 octobre 2014

 

P.S. « L'Europe pourrait faire payer une amende de 4 milliards à la France ». C’est qui ? la France, en l’occurrence ?

 

Sources

Les pauvres

http://votreargent.lexpress.fr/immobilier/le-cout-du-logement-pese-plus-sur-les-locataires-que-sur-les-proprietaires_1584291.html

https://www.change.org/p/creditagricole-un-d%C3%A9lai-pour-h%C3%A9l%C3%A8ne-comme-cela-a-%C3%A9t%C3%A9-pr%C3%A9conis%C3%A9-par-la-banque-de-france?alert_id=brbdLlyAwS_65IdQf1YV1aXohmEy0NA72CyfzRzmfTf5SWypbHQsr2BKVpJCjmjnCB4kVfO2NAZ&utm_campaign=154874&utm_medium=email&utm_source=action_alert

http://www.fondation-res-publica.org/Les-limites-de-la-capacite-de-l-Union-Europeenne-a-reglementer_a827.html

 

Les riches

http://www.ariasfinance.com/# !Limmobilier-de-luxe-%C3%A0-Paris-en-baisse/c1zo4/6AE393DA-6E4A-455A-BEF5-02F1D138B6C1

Villa Montmorency, le blues du millionnaire

http://www.lesechos.fr/23/01/2014/LesEchos/21611-049-ECH_villa-montmorency—le-blues-du-millionnaire.htm

http://www.vanityfair.fr/actualites/france/articles/olivier-bouchara-crise-a-la-villa-montmorency-du-rififi-dans-le-ghetto-du-gotha-olivier-bouchara/15935

http://www.ariasfinance.com/# !Paris-Luxury-Property/c1zo4/3DC4171A-6765-49A5-8892-3E2B98773890

http://www.christiesrealestate.com/eng/sales/pa-fra?mkwid=sMVpiwP10&pcrid=37277370942&pkw=%2Breal%20%2Bestate%20%2Bparis&placement=&pmt=Broad&gclid=CPWloIvKn8ECFagKwwodfkoAbw

 

La Haute-Finance

http://www.economiematin.fr/news-immobilier-crise-esclavage-finance-guerre-prets

http://www.businessinsider.com/libyan-investment-authority-goldman-sachs-2014-10

http://www.latimes.com/business/la-fi-new-york-waldorf-astoria-chinese-visitors-20141008-story.html

http://www.olayangroup.com/NewsAll/Details?id=75

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2013/11/27/au-sommet-de-la-pyramide-le-financier-bernard-loze

http://www.marianne.net/Nouvelles-villes-chinoises-en-France-un-scandale-industriel-annonce_a241862.html

http://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/0203818563078-news-corp-mise-pres-dun-milliard-de-dollars-sur-les-petites-annonces-immobilieres-1048238.php

http://www.lemonde.fr/argent/article/2014/09/18/le-nombre-des-milliardaires-atteint-un-niveau-record-en-2014_4489622_1657007.html

 

Citations graphiques de l’Internet


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • philippe913 10 octobre 2014 16:16

    euh, comment dire, votre article est « un peu » fouillis, il parle de plein de choses à la fois, sans expliquer avec des liens circonstanciés, sans montrer les rapports entre les différentes affirmations, ni démontrer quoique ce soit, sans aucun lien et on ne voit pas réellement où vous voulez en venir...


    • BRUDEL BRUDEL 10 octobre 2014 16:24

      Comment ne pas être d’accord, en constatant les mêmes choses que vous cher monsieur aux mêmes endroits...j’ ai vu aussi les « Kataris » nouveaux propriétaires de la BIL au Luxembourg ; Ils étaient là sur de Kiosque de la place d’arme avec leurs chants et leurs danses tous vêtus de leurs habits blancs ostentatoires...

      J’avoue que ce monde en pleine mutation me dépasse et mes valeurs ont du mal a suivre...

      Tout ça me fait penser à... « Diogène » 


      • Arthaud Arthaud 11 octobre 2014 06:07

        « Bonjour Brudel, j’ai vu aussi cet étrange spectacle d’une Place d’Armes à Luxembourg City envahie, littéralement envahie par des Bédouins.

        Je ne savais pas d’où ils venaient en revanche .. Vous avez raison, ils ont racheté la Banque Internationale du Luxembourg, l’une des plus vieilles d’Europe.

        L’immobilier investi par la Haute Industry financière flambe partout, au Luxembourg, en France, aux U.S. ..

         »The U.S. market continues its upward trend, reaching a new post-crisis record of $267 billion, representing a 33% increase on the same period a year ago," said John Wickes, head of Americas Research at DTZ. who noted that sales volumes rose by 38% over the quarter, pushing volumes over the past year to 23% higher than the same period a year ago.

        Vous avez bien lu, 38 % de hausse sur un trimestre !

        Nb : je m’aperçois que les mots qatar real estate acquisitions dans Google actualité font sortir Agoravox en premier

        Juste avant « Real estate ’leads way’ in Qatar for investments »

        Paradoxalement, cela illustre que la seule croissance dans l’économie mondiale, c’est la croissance des actifs financiers .. rien d’autre .. Jusqu’où le gigantesque jeu de bonneteau ? l’enivrant jeu de monopoly ?

        Bien cordialement

        NB : En matière d’immobilier français, un site tout à fait intéressant :

        www.encheres-publique.com Les ventes aux enchères se développent en France . J’ai contacté le fondateur du site, il semblerait très proche de lancer les premières ventes aux enchères d’immobilier sur Internet en temps réel.

        Par ailleurs, sur la « convergence des crises », voir les excellents articles d’Agoravox :

        Robert Bibeau & Robert Bibeau encore


      • GéraldCursoux GéraldCursoux 10 octobre 2014 19:19

        Les loyers sont trop élevés, les prix de vente du neuf et de l’ancien inaccessibles... pourquoi ?

        Une seule réponse : la rareté. Pas assez de mises en chantier. Il faudrait construire 500.000 logements par an alors qu’on est autour de 300.000.

        Les raisons sont multiples et se conjuguent : rareté du foncier du fait de règles d’urbanismes contraignantes (donc prix élevé) ; normes environnementales, handicapés et de construction inflationnistes entraînant des surcoûts ; recours multiples allongeant les délais et donc les frais financiers ; systèmes de défiscalisation distordant le marché (on construit là où il n’y a pas de demande !) ; taxes multiples plombant les bilans financiers des promoteurs ; TVA au taux maximum pour couronner le tout.

        Et on met là dessus une idéologue droguée au Vert-écolo...

        La solution : surtout pas de loi nouvelle, mais une suppression de ces lois et décrets contraires au marché. Le marché immobilier n’est pas un« marché de désirs », mais un« marché de besoins » !


        • Arthaud Arthaud 11 octobre 2014 06:31

          Bonjour,

          J’ai lu avec intérêt votre article « l’immobilier », je retournerai voir les autres, y compris le « Musée imaginaire .. »

          La rareté dites-vous. Je n’y crois pas : la France est couverte d’un immobilier délaissé, abandonné, et qui n’attend que d’être ré-utilisé. Un exemple non loin de chez moi : un auguste bâtiment, 300 chambres, de vastes communs, au gros oeuvre en très bon état, un ancien hôpital .. à l’abandon.

          Les pouvoirs publics semblent s’en désintéresser complètement .. aucun effort pour retrouver une réaffectation !

          Dans youtube, mettez donc ancien hopital de Bergesserin : vous qui aimez le polar, vous serez étonné ..

          Quant au foncier, effectivement, il est rare, globalement dans les mains de gens qui ont besoin de se goinfrer, l’état en premier . Que ceux qui ont des arpents, des lopins de terrain « agricoles » en bordure des villes et des bourgs ne se pressent pas : l’Etat, via ses éminentes institutions, ne manquera pas de passer graduellement tout cela en constructible : il sera partenaire des opérations .. à 30 % sa part.

          Que devient le projet du petit Nicolas de permettre de construire à côté, au dessus de l’existant, sans formalités ?

          « Le marché de l’immobilier n’est pas un marché de désir » dites-vous .. ça dépend pour qui

          Pour Anbang et Olayan c’est autre chose.

          Mais les données sur l’immobilier de Papa, qu’on croit intangibles, vont valser avec la convergence des crises. L’immobilier est aussi un lieu de l’inattendu ..

          Bien cordialement


        • VIP erre 10 octobre 2014 22:18


          Bonjour l’auteur

          Excellent article quoi qu’en dise certains lecteurs ! Tout cela ne vous rappelle pas les expropriations des petits propriétaires de leurs dermes en l’Amérique, par les banquiers dans le livre de
          Johnn STEINBECK dans  « les raisons de la colère » ?

          Locataires, propriétaires-accédants se retrouvent expropriés de leurs logement sans que cela n’émeuve les pouvoirs publics et encore moins les associations qui préfèrent défendre des causes lointaines et exotiques.









          • VIP erre 10 octobre 2014 22:19


            Bonjour l’auteur

            Excellent article quoi qu’en dise certains lecteurs ! Tout cela ne vous rappelle pas les expropriations des petits propriétaires de leurs fermes en l’Amérique, par les banquiers dans le livre de
            Johnn STEINBECK dans  « les raisons de la colère » ?

            Locataires, propriétaires-accédants se retrouvent expropriés de leurs logement sans que cela n’émeuve les pouvoirs publics et encore moins les associations qui préfèrent défendre des causes lointaines et exotiques.









            • VIP erre 10 octobre 2014 22:27



              Il y a une dizaine d’année, j’ai croisé un architecte qui avait fait faillite, puis il y a eu divorce d’avec son épouse, il allait de camping en camping avec sa minuscule caravane tractée par un gros 4/4, tout ce qui lui restait. Il avait la rage au ventre et ne parlait que de son procès contre les banquiers !

              Je ne sais pas ce qu’il est devenu, je ne l’ai plus jamais revu ! 











              • Arthaud Arthaud 11 octobre 2014 07:00

                Bonjour VIP Erre ..

                Oui .. Oui .. Mais à noter que Steinbeck a dit : “And the little screaming fact that sounds through all history : repression works only to strengthen and knit the repressed.”

                Qu’on pourrait traduire par « tout instant qui ne nous tue pas nous rend plus fort »

                Enfin .. la Maman avec trois enfants qu’on expulse ( voir le cas que j’ai cité ) ne pense pas tout de suite comme ça ..

                D’ailleurs, les expropriations ne visent pas que les Maman à trois enfants ou les rudes rednecks de Steinbecks .. Regardez cela, c’est tout frais

                Quote :

                3 642 euros sur 20 ans pour acheter une maison

                LUXEMBOURG - Que va devoir rembourser un couple moyen voulant acquérir un bien ? Malgré des taux d’intérêt très bas, faire un emprunt n’est pas chose facile.

                Unquote

                Faudra pas d’accrocs sur le parcours !

                Et en plus : interrogation ? Ce charmant petit couple doit gagner 8000 Euros le mois, et le calcul qui a été fait, après les coût de remboursement et de fonctionnement qui permettent juste de garder son boulot, il reste 1500 Euros .. Quel esclavage n’est-ce-pas ?

                Et encore, le taux n’est qu’à 2% à peine (quand même 155 000 d’intérêt .. )

                Tout cela vous ferait regretter l’économie soviétique presque ..

                Au fait, votre triste récit d’architecte tombé du manège ? Ben oui, terrible .. Vous parlez de Steinbeck, je pense à Thoreau .. Walden .. La vie au fond des bois. Mais là, on est dans le super privilège, pas donné à tout le monde .. demander un peu au jeune couple parisien ou luxembourgeois de s’envisager un plan différent de son deux ou trois pièces ..

                - Vous savez ce que c’est un appartement luxembourgeois ?

                - Une pièce Monsieur, une pièce Madame .. et un garage 7 voitures ..

                Vous êtes architecte aussi je crois ?

                Bien cordialement


                • VIP erre 11 octobre 2014 09:33

                  DU DROIT THEORIQUE ET RIEN D’AUTRE EN FRANCE, DANS LE TEXTE DELOI SUIVANT, « la maman et ses trois enfants devraient bénéficier d’un hébergement illimité ».

                  L’EXTRAIT DU TEXTE :

                  "Le droit de demeurer dans la structure d’hébergement d’urgence jusqu’à une orientation La durée de l’hébergement n’est pas limitée. Il ne peut être mis fin à la prise en charge que si la famille le souhaite ou si une orientation a été proposée vers une structure d’hébergement stable ou de soins, ou vers un logement, adaptés à sa situation. « Toute personne accueillie dans une structure d’hébergement d’urgence doit pouvoir y bénéficier d’un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu’elle le souhaite, jusqu’à ce qu’une orientation lui soit proposée. Cette orientation est effectuée vers une structure d’hébergement stable ou de soins, ou vers un logement, adaptés à sa situation ». (Code de l’Action Sociale et des Familles, article L.345-2-3) Il est courant que certaines personnes ne bénéficient d’un hébergement que pour quelques nuits. Ces pratiques sont contraires à la loi et les personnes disposent de recours juridiques afin de faire valoir leur droit au maintien dans un hébergement d’urgence. Seule l’orientation vers un hébergement stable ou de soins, ou dans un logement, adaptés à la situation de la personne, peut justifier la sortie d’un hébergement d’urgence. Ce principe vaut également à la sortie du « plan hivernal »."

                  DANS LA PRATIQUE, IL EST PROPOSE UN HEBERGEMENT LIMITE D’UNE A 15 NUITEES. DE PLUS LES PERSONNES SONT REMISES A LA RUE AU PETIT MATIN, CONDAMNES A ERRER JUSQU’AU SOIR.

                  UN DISPOSITIF QUI SEMBLE PARFAITEMENT CONVENIR AUX TRAVAILLEURS SOCIAUX AU CHAUD ET QUI SE BORNENT A PLEURER AUX COTES DES PERSONNES EN SOUFFRANCE.

                  QUE RESSENTIRONT PLUS TARD, CES ENFANTS INNOCENTS A L’EGARD DE LA SOCIETE, DES INSTITUTIONS VYCHISTES QUI LES LIVRENT A L’ERRANCE ?


                  • eric 11 octobre 2014 10:01

                    Bof.. dans un pays ou 57% de la richesse produite passe entre les mains de l’état, il est évident que les problèmes d’immobiliers sont plus liés à des questions de fiscalité, de réglementation et autres production de notre bureaucratie nationale, qu’à l’activité du secteur financier. La preuve ? Il y a en gros les mêmes banques partout dans le monde, mais la situation des marchés immobiliers est à peu prêt aussi variée que les formes étatiques et les niveaux de prélèvement obligatoire.


                    Cela va très loin. Il y a les évidences. Entre Dufflot et l’IR, il y’a un stade ou tu arrête de mettre ton appart. en location, ou alors au noir. Mais c’est tous azimut. Quand charges et impôts compromettent la rentabilité de l’investissement productif au point ou nous en sommes en France, il n’est pas étonnant qu’il y ait eu des bulles immobilières.

                    Quand l’accumulation sauvage d’impôts nationaux, locaux, sur les revenus, sur les patrimoines , sur les voitures, sur tout, en arrive au pont ou nous en sommes, il est normal qu’en traversant la France en voiture, on ait l’impression qu’il n’y ait pas une rue, pas un village sans un panneau à vendre.

                    Le cas des « biens d’exception » est, momentanément, particulier. Il est plus facile en première analyse de fuir cette situation quand on est riche. Mais c’est aussi une illusion d’optique liée au fait que les service fiscaux syndicalisés et les média politisés sont beaucoup plus fascinés par les riches qu’intéressés par les pauvres. En nombre de personnes, il y a sans doute plus de retraités moyens et même modestes qui ont dors et déjà fait le choix de vivre 6 mois par an en Tunisie, au Maroc, que de milliardaires ayant déménagé en Belgique. 

                    Picketty et ses thuriféraires socialistes peuvent dire ce qu’ils veulent sur la courbe de Laffer ; Quand on a une des politique publique d’aide au logement parmi les plus couteuse d’Europe, la fiscalité la plus élevée, et des difficultés très considérables de logement pour des tas de gens, le problème principal, ce n’est certainement pas les banques...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès