Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Crise ou pas crise ?

Crise ou pas crise ?

Discours, affirmations, contradictions, l’actualité depuis quelques semaines nous annoncent autant de catastrophes que de relatives mises en garde, qu’en penser, à quoi faut-il s’attendre et si la crise immobilière cachait avant tout une crise de confiance ?

Christine Boutin a affirmé : « Il n’y a pas de crise immobilière en France. » Pour la ministre du Logement la situation actuelle n’est qu’un dégât collatéral de la crise financière mondiale ayant pour effet immédiat une plus grande méfiance de la part des banques quant à l’octroi de prêts.

Les banques ne prêteront plus ?

Pas sûr ! Pour l’Observatoire National des Marchés de l’Immobilier, le recours au crédit devrait s’accentuer en 2008. En novembre 2007, 5,9 % de l’ensemble des ménages déclaraient avoir l’intention de souscrire un crédit immobilier dans les six mois contre 4,9 % en 2006. Indispensable aubaine, quand on sait que les établissements bancaires cherchent à se refaire sur santé financière dans la banque de détail. Un emprunt sur vingt ans se négocie aujourd’hui à 5% contre 3.5% en 2003.

Mais alors, que va-t-il se passer ?

Pour Marc Borgna de Site-Leader-Immobilier avec une augmentation des stocks de 40%, nous sommes en droit à nous attendre à une significative correction même si le marché reste actif avec sur les douze derniers mois une hausse moyenne de 1,7%, irrégulièrement répartie. (+ 4,5 % à Paris, + 5,3 % à Lyon, -1,3% à Grenoble, -1,5% à Marseille, - 3,8% à Bayonne, - 6,8% à La Rochelle)

Crise ou pas crise ?

Comme le souligne très justement René Pallincourt président de la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM), « Je n’avais, pour ma part, jamais connu, en quarante ans de métier, un cycle de hausse aussi long. Il est normal qu’il prenne fin un jour ».

Antoine Caravello


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Forest Ent Forest Ent 23 août 2008 15:42

    Il n’y a pas en France de crise de surendettement comme aux US et UK. Il y a des ménages fauchés qui ne peuvent pas se loger comme ils l’aimeraient, et ça ne va pas s’arranger. Dans un premier temps, les prix ne vont pas baisser significativement, mais d’abord le nombre de transactions s’écroule, comme à chaque fin de cycle.


    • laurentsj 23 août 2008 16:05

      Le Français est fauché, mais continuera toujours à rêver de s’enrichir avec l’immobilier. S’il pouvait emprunter, il le ferait, peu importe le prix, le taux d’intérêt et un crédit à vie.
      Le problème, ce sont les banques qui elles, sont vraiment fauchées, et ne prêtent plus aujourd’hui, même avec un bon dossier.
      Pis encore, les crédits sans apport ne sont pratiquement plus accordés, et là, la chose se complique. Où trouver les 10-20% de la propriété à 750000 euros ?
      Une crise immobilière ? pas exactement, une crise du crédit ? Absolument.


      • furio furio 23 août 2008 20:01

        boutin ne connaît rien à rien. c’est l’incompétence faite ministre par la bonne volonté de sarkygnol 1er roi, les mains dans les poches, des neus-neus français (53%). QUELLE CLIQUE !! je suis de la partie et les prêts immo on a des problèmes je peux vous l’affirmer.


        • tvargentine.com lerma 23 août 2008 22:15

          Entierement d’accord avec @Forest Ent 

          La France n’ a pas de crise de logement et cette "crise" est avant tout financière car l’explosion des agences et intermédiaires ont participé à la spéculation organisé parfois (et souvent par les municipalités) comme à Paris

          La bulle spéculative va se dégonfler

          http://www.le-blog-immobilier.com/2006/07/immobilier_la_f_1.html

          http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/de-nombreuses-agences-immobilieres-risquent-la-fermeture-en-2008_140301.html


          http://www.diagnostic-expertise.com/estimation/actualite-estimation-immobilier-agences-en-voie-de-disparition-1320.php

          Bref,la France n’est pas l’Angleterre ou l’Espagne et la crise va toucher d’abord les intermédiaires qui seront pret à faire des sacrifices (affreux affreux affreux) pour survivre

          La Mairie de Paris n’encaissera plus 700 millions de bénéfices avec les spéculations immobilières à Paris

          Bref,les prix de location et de vente vont chuter fortement (40% sur 24 mois ????)





          • Forest Ent Forest Ent 24 août 2008 00:10

            Euh ... moi je ne suis pas entièrement d’accord avec ça. smiley


          • foufouille foufouille 24 août 2008 11:30

            pitoyable lerma......

            chirac etait du PS........

            les hlm appartiennent aux locataires et non aux potes de nagui bocsa..........


          • chmoll chmoll 24 août 2008 10:31

            Christine tu dois sur’ment parler des squats

            t’aurais pas un lien de parenté avec berliotz des fois ? ct un aviateur si tu sais pas

            pasque plus tu vole plus tu plane toi

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Caravello


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès