Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Crisis Not Dead

Crisis Not Dead

 La crise. Voilà bien un sujet que l’on retrouve dans les médias nationaux et internationaux presque tous les jours, et dont l’on parlait déjà au gré des précédentes crises épisodiques ( 1929, 1973, … ). Combien de lignes auront été écrites à son sujet aux cours des dernières années ? Il suffit de jeter un coup d’œil aux unes de deux grands quotidiens français ce week end du 15 septembre pour se faire une petite idée. Le journal Le Monde titre : « les leçons d’une crise, les périls de demain » en évoquant la Chute de Lehmans Brothers en 2008 et Libération sur : « A bas la crise ». Cette crise actuelle est évidemment constituée de plusieurs « sous crises ». Bien sûr il y a la crise économique, celle qui par ailleurs est la plus mise en avant par les médias, mais il y a également une crise existentialiste, écologique, sociale, migratoire, …

 Il est évident que nous traversons une crise dite économique particulière qui a pris ses formes depuis 2008 avec les événements boursiers et structuraux qui en découlèrent, mais il est tout aussi intéressant d’observer cette dernière au regard de causes plus lointaines et structurelles, le devoir journalistique imposant (et particulièrement dans notre époque médiatique qui analyse tout très vite) un certain regard d’historien pour mettre en lumière véritablement tous les éléments nécessaires à une bonne compréhension du sujet (et pourquoi pas à l’ébauche d’hypothétiques solutions).

 Dès le début de l’article faisant la une du journal Le Monde daté du dimanche 15 et lundi 16 septembre 2013, l’auteur décrit lors des premières lignes en parlant de la crise du 15 septembre 2008 : « Ce fut un coup de tonnerre pour les milieux financiers, qui n’avaient jamais imaginé qu’une institution de cette taille [en l’occurrence la banque Lehman Brothers NDLR] puisse faire ainsi « défaut » ». Or le krach de 1929 constitue quand même la première grave crise financière du siècle dernier lorsque celles de 2001 et de 2008 constituent elles les premières de ce nouveau siècle qui démarre. On se doit de noter un certain rapprochement dans ces deux faits historiques, du moins mettre en éclairage un regard interrogateur sur ce dernier. Il n’y a pourtant que très peu si ce n’est aucune mention de ce parallélisme historique dans le dossier sur dix pages qui suit cet article dans le supplément « Eco et Entreprises ».

 Nous avions aussi également convenu que cet article en une traitait bien de la chute de Lehman Brothers et non de la crise actuelle en générale, mais il reste quand même pertinent pour établir un véritable travail de fond journalistique de mentionner certains parallélisme avec 1929, au moins dans un des 20 articles que contient le dossier. Le journal Libération quant à lui évoque la crise sous plusieurs aspects : la crise économique, la crise écologique mais aussi la crise sous son aspect « tremplin »pour d’autres initiatives possibles, la crise « arnaque » mise en scène par l’oligarchie mondiale (avec bien sûr l’aide de nombreux médias), la crise dans une certaine vision positive pour les changements qu’elle pourrait éventuellement apporter, … Bref, le dossier du journal Libération apporte un peu plus d’horizons et de points de vue que son confrère, même si la crise de 1929 n’y est pas vraiment abordé.

 On pourrait noter ici toutes les ressemblances et différences entre ces deux crises mais limitons nous déjà à en souligner certains aspects : aujourd’hui encore, près de 80 années après, l’économie de capitalisation boursière et spéculative dont une partie est « fictive » ; lorsqu’elle prend trop de valeur (et par ce biais enrichie une certaine élite de spéculateurs et d’entrepreneurs) met systématiquement en péril l’économie dite « réelle » en provoquant des crises à lourdes répercussions sur la société, ses acteurs et les travailleurs. Pourtant les élites dirigeantes ont réagi plus vite en 2008 qu’en 1929 en injectant de grosses sommes d’argent (ces dernières étaient-elles par ailleurs réelles ou fictives ?) pour préserver l’économie mondiale d’une trop forte escalade de récession, alors qu’en 1929 il a fallu attendre presque trois ans pour voir surgir de telles actions. On pourrait estimer que c’est un certain progrès quant à la gestion d’une crise financière, mais cela fonctionnera-t-il suffisamment bien sur le moyen et long terme ? Ces actions ponctuelles ne règleront pas les problèmes structurels de cette crise (crédits, fonds de pension, rachats et spéculation sur les dettes, production d’argent fictif, …), au pire elles aggraveront la crise dans la durée. D’ailleurs de nombreux journalistes, observateurs et économistes affichaient leur optimisme par rapport aux moyens financiers mis en œuvre pour relancer l’économie en 2008 et tablaient sur une crise de courte durée comme le montre cet extrait d’un article publié le 20 octobre 2008 par le président club finance HEC Bernard Marois : « De ce fait, on peut espérer une sortie de crise plus rapide (d’ici 2 ans) et moins douloureuse [qu’en 1929 NDLR]. Aujourd’hui, la croissance mondiale reste encore largement positive, grâce aux pays émergents, et devrait rester supérieure à 2% dans les deux années qui viennent, et cela d’autant plus que les prix des matières premières et du pétrole vont baisser, entrainant aussi une baisse de l’inflation et donc des taux d’intérêt. ». Ou comment mieux fermer les yeux et/ou tromper l’opinion publique en affichant un optimisme unilatéral aveugle. Rendez-vous pour la prochaine crise en 2103 !


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • hans 17 septembre 2013 19:24

    Désolé mais la crise est un nouvel état normal de fonctionnement, on racle tous le social au profit de quelque personnes, gaffe que le diable ne se retourne pas....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TommytheHerbs

TommytheHerbs
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès