Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Cul sur internet : champion toutes catégorie

Cul sur internet : champion toutes catégorie

Prenez Amazon, Google, Microsoft, eBay, Yahoo, Apple et Netflix. Faites la somme de leur chiffre d’affaires. Ajoutez quelques milliards et vous aurez les bénéfices de l’industrie du sexe sur Internet : un peu plus de 100 milliards de dollars selon la Top Ten Reviews. 

Il existe aujourd’hui 370 millions de pages à caractère pornographique et toutes les secondes 3000 dollars y sont dépensés. Toutes les 39 minutes, en moyenne, un nouveau film porno apparaît « consommé » par près de 30.000 clients, et le mot sexe (sex) représente 25% de la recherche globale sur Internet.

Les choses étant ce qu’elles sont, et l’activité porno polluant et retardant toutes les autres recherches, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), qui octroie les adresses IP et contrôle les noms de domaine pour le compte de Washington a fini par accepter, après des années de négociations secrètes avec les sites intéressés, la création d’une nouvelle tranche de domaine : « .xxx ». Avant même la décision, qui paraissait improbable à cause des réactions (qui n’ont pas tardé à venir) il y avait eu plus de 100 000 inscriptions pour un nom de domaine qui n’existe toujours pas : Il ne deviendra opérationnel que d’ici 2011.

La réaction aux Etats-Unis d’organisations religieuses était attendue, tout comme celles qui s’inquiètent de la « légalisation d’une industrie qui se spécialise dans des pratiques de blanchiment et d’insertion d’argent sale ». Mais plus paradoxale (?) semble être celle de vastes secteurs de l’industrie du porno elle-même. Ils estiment qu’une fois identifiés par leur domaine « xxx » un seul « clik » suffira pour qu’ils deviennent « objet d’une censure ». C’est pour cela qu’ils exigent que leur identification par ce nom de domaine ne soit pas obligatoire. 

Le « marché » lui, ne se trompe pas : il estime que d’ici quelques années, le « .xxx » dépassera le « .com », qui est le plus utilisé mondialement. « Il » considère que les bénéfices de l’industrie du sexe on line connaitront un nouveau rebond : investisseurs, courrez…

Si les investissements à caractère « éthique », « écologique », et autres « investissements socialement responsables » ont eu la côte pendant les années 1990 et 2000, tout comme ceux de la finance islamique, les « Vice funds », ont désormais le vent en poupe. Des groupes comme Opale Net, Private Media Group se frottent les mains, tout comme la première banque d’affaires U.S spécialisée dans l’industrie du sexe, la AdultVest. 

Rentabillweb, spécialiste de la rentabilité des audiences qui possède désormais le groupe Montorgeuil SAS qui a son tour contrôle Carpe Diem (30 millions de chiffre d’affaires par les activités « adultes » sur le net) vient d’ailleurs de compter parmi ses investisseurs Bernard Arnaud…


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • charles-edouard charles-edouard 28 juin 2010 10:43

    ces chiffres révélent qu’il y aurait une forte addiction au sexe et voyeurisme,


    • pigripi pigripi 28 juin 2010 11:38

      Il est consternant de constater qu’à travers le monde des millions d’hommes se branlent en regardant des femmes et des enfants sexuellement humiliés, manipulés et parfois violés.

      Après y faut pas s’étonner que la vie pacifique entre hommes et femmes, en particulier, soit impossible.


      • saint_sebastien saint_sebastien 28 juin 2010 12:23

        désolé mais les actrices de cul , comme les putes , ne sont pas toutes des victimes , certains aiment le fric et c’est la maniere la plus facile de s’en faire.
        Allez voir en Californie si toutes les actrices sont des femmes battues ou violées , certaines aiment faire ce job point. Maintenant , qu’elles n’aient rien dans le crane , c’est un autre problème.


      • sisyphe sisyphe 28 juin 2010 14:09

        Oui ; il faut distinguer le cul « normal », licite, entre adultes consentants, sans violence ; qui est une industrie florissante grâce à la frustration sexuelle face aux sollicitations multiples de la société de consommation (et de consumation), et qu’on ne peut guère empêcher (sauf à la réserver, évidemment, aux adultes, et là, c’est une autre histoire)

        - et le cul version pédophilie, sado-maso, et autres perversions, qui devrait être sévèrement réprimé par des autorités actives et agissantes. 

        Maintenant, il est clair que l’image de (des) la relation(s) sexuelle(s) donnée par la plupart des films pornos (je parle du porno licite), visionnée par des ados ou des personnalités fragiles, en construction, n’est guère de nature à impulser des relations amoureuses respectueuses (surtout envers les femmes) de l’autre... 

        Mais la censure n’y règlerait rien ; une chose à envisager (pourquoi pas ?) serait d’instaurer une taxe (lourde) des pharamineux bénéfices de l’industrie du porno, destinée à alimenter les fonds de prévention et de lutte contre le sida et autres MST, des campagnes de sensibilisation, d’information, la recherche médicale... 

        Sinon, vouloir « moraliser » ce qui n’est qu’une branche de l’industrie de consommation me semble bien utopique, voire contre-productif... 


      • Nobody knows me Nobody knows me 28 juin 2010 14:18

        Vous savez, il paraîtrait qu’il y en aurait même qui font ça pour le plaisir aussi... Et pas que pour l’argent.
        Oui ! Certaines femmes aiment avoir des rapports sexuels sans que la compensation financière soit la motivation principale. Incroyable non ?

        Bien sûr, on trouve des grosses pourritures qui se servent de leurs actrices en profitant de leurs faiblesses. On pourrait d’ailleurs - au lieu de ramener cela à un combat purement sexiste - relier tout cela à un bon gros sujet que tout le monde fuit pour cogner sur les « sujets brûlants » de l’actu : l’exploitation.
        Certaines personnes sont tellement désœuvrées, qu’elles sont prêtes à faire tout pour vivre et faire vivre leur famille.


      • Nobody knows me Nobody knows me 28 juin 2010 14:22

        Allez voir en Californie si toutes les actrices sont des femmes battues ou violées , certaines aiment faire ce job point. Maintenant , qu’elles n’aient rien dans le crane , c’est un autre problème.

        C’est fou ces clichés... Soit les femmes sont manipulées, soit elles font leur job par pur plaisir et alors dans ce dernier cas, soit elles n’ont rien dans la « tête », soit elles sont assoiffes de pognon.

        Je peux vous dire qu’il existe des stars du porno 100 fois plus intelligentes que la plupart des actrices, tous genres confondus, et qui font cela par plaisir, amour, passion, ....


      • Lucien Denfer Lucien Denfer 28 juin 2010 14:44

        Que se passe-t-il lorsque la simple vision mentale de votre boulanger triturant sa pate vous colle des frissons dans le ventre ?

        Comment se fait-il que parfois vous avez constamment envie de gifler votre homme ?

        A certains moments les préliminaires ne vous semblent-ils pas absurdes ?

        Etes-vous parfois prêtes à payer pour une relation sexuelle ?

        Parlez-vous parfois de sexe comme une ancienne combattante, du genre je me souviens d’une fois avec X ou Y ?

        Avez-vous parfois l’impression que le fauteuil de votre bureau est équipé du chauffage ?

        Etes vous souvent à la recherche de piles electriques en état de fonctionnement parmi les jouets des gosses ?

        Vous arrive-t-il parfois de sourir bêtement avec insistance à un collègue de travail que vous zapper dans 99% des cas ?

        Si vous vous reconnaissez dans ces situations c’est que vous êtes sexuellement frustrée. Mais rassurez-vous ce n’est pas une maladie contagieuse...


      • Georges Yang 28 juin 2010 14:48

        Sysiphe
        Il n’y a que sur le cul et les putes que nous arrivons a un semblant d’accord, pour le reste......
        Cela dit, qu’il y ait des Vice funds, face au moralisme americain neo con, au puritanisme islamiste , sans parle des juifs orthodoxes completement constipes, est un contrpouvoir salutaire a tous les moralismes

        Baiser et voir baiser dans les limites du legal, qu’il faut cependant definir sans trop de pudibonderie , c’est la vie et un porno n’a jamais fait de mal
        Je ne parle pas des snuff movies et autres enregistrements pirates de viols et sevices

        J’ai besoin de vaccin dans les regions ou je me trouve actuellement


      • sisyphe sisyphe 28 juin 2010 15:01

        @ Yang 

        Oui ; nous sommes d’accord ; un film porno (sain, « licite », entre adultes consentants) , n’a jamais fait de mal à personne (du moins aux adultes ou post-ados), et il serait totalement contre-productif de vouloir opérer une censure ; si les gens ont envie de se « chauffer » avec ça, ça ne regarde qu’eux, et la censure et la pudibonderie ont toujours masqué, dans le privé, les pires perversions « en douce »... 

        Mais je trouve que l’idée d’une taxe au profit des soins, de la recherche, de la prévention, du traitement du SIDA et des MST, serait la seule façon intelligente et efficiente d’y adosser une sorte de « moralité » bénéfique...déjà au profit des millions de malades, victimes d’ignorance et de manque de précautions.. 

        Du cul, oui ; mais pour la santé... (mentale et physique)


      • DESPERADO 28 juin 2010 17:04

        Oui je suis sur qu’il y a des putes qui rêvaient d’être putes.

        N’importe quoi.

      • Mycroft 28 juin 2010 18:52

        Ho, mais il y en a.

        Bon, évidement, souvent les circonstances les pousse à la chose.
        Le métier, tout honorable qu’il soit, est traîné dans la boue, au point que, justement, les personnes qui le font sans y être contraint (du moins sans y être plus contraint qu’on est contraint de faire caissier chez Leclerc) en ont honte. Néanmoins, certaines jeune fille n’hésitent pas à arrondir leur fin de mois en offrant leur corps contre des « petits cadeaux » (c’est aussi vrai pour certains hommes, mais plus rare). De fil en aiguille, elles peuvent en arriver à la prostitution. Les call girls gagnent assez bien leur vie. Et peuvent se permettre, dans une certaine mesure, de choisir leur client.

        Si les gens, et notamment les femmes qui sont souvent plus condescendante avec les prostitués, étaient plus respectueuses de cette profession qui règle des problèmes qu’on arrive pas à gérer autrement (la misère sexuel de certaines personne est grande, le célibat subit n’est pas rare, et la prostitution, sans être la panacée, permet de vivre un peu mieux pour les clients qui sont loin, s’ils ont recourt à cette extrémité, d’être enviables).

        Le pire, c’est justement que c’est cette violence psychologique faites à la prostitution légale qui permet à l’illégalité d’être aussi présent dans le domaine.

        Le besoin de prostitués est là, il se fait sentir. Ce n’est probablement pas un métier de rêve. Mais encadré par un vrai droit du travail, il pourrait parfaitement ne pas être pire qu’un autre.

        Après, on peut aussi rêver d’un monde dans lequel ceux qui aiment le sexe ne seraient pas obligé d’avoir à payer pour en avoir. Un monde dans lequel ce sont ceux qui n’aiment pas ça qui seraient vu comme ayant un problème (parce qu’ils en ont un, techniquement, le sexe classique est à 100% positif). Mais ce n’est qu’un rêve.Je pense qu’un monde dans lequel on permet aux prostitués d’avoir ce qu’elles réclament, à savoir un vrai droit du travail, est plus envisageable.


      • jamesdu75 jamesdu75 28 juin 2010 20:42

        sisyphe

        Quand je lis ce que vous avez ecrit, je comprend comment le monde ne tourne pas rond.

        Donc sous pretexte que le sexe gagne de l’argent, il faut le taxer au max ???

        A vôtre avis VIVID serait a ce niveau dans le monde avec ce raisonnement ?

        Mais vous avez une vision encore plus proche qu’une fourmis. Si il y a des obsédé qui aprés avoir vus un film porno vont baiser sans capote avec la premiére fille venus ou la violé, il y a des tas d’autres choses que le porno en cause. A commencer par la sociéte, dans film porno, il y a film donc ce n’est pas du réel.

        Quand une actrice pleure dans un film ou se prend 28 cm dans les fesses, c’est avec le corps et les emotions qu’elle travaille et rien de plus.

        Pour information, la France taxe depuis les années 70 le porno et bien plus qu’il ne faut, résultats, les Dorcel et compagnie vont faire leur film dans les pays de l’Est et n’embauche que certaines actrices en France.

        De plus le fait que le porno soit la majorité du net, me rend heureux. Je préfére largement ça a un Minitel 2.0 comme veux le faire le gouverment.

        De plus les relations SM ne sont pas forcement basé sur le mal, mais sur le plaisir, quelque chose de dur a definir et donc la ou la loie morale et juridique ne pourra être appliqué.


      • sisyphe sisyphe 28 juin 2010 21:26

        Si le monde ne tourne pas rond, à cause de ce que je dis, ça va être facile à régler... 

        Oui, je maintiens, persiste et signe ; puisque l’industrie porno engrange de somptueux bénéfices, il faut la taxer, et réserver cet argent aux campagnes d’éducation, de prévention, aux soins et à la recherche, pour le Sida et les MST. 

        Et ce, évidemment, à l’échelle internationale. 

        Après, que vous aimiez le porno, le sm, et tout ce que vous voulez ; ça ne regarde que vous, et je n’ai rien dit contre ça ; puisque j’ai bien précisé qu’à partir du moment où ça se passe entre adultes consentants, c’est licite, et qu’il n’y a rien à réglementer (sauf pour les enfants et pré-ados, bisn sûr). 

        Vous m’accusez de dire des choses qui font que le « monde ne tourne pas rond », et vous reprenez ce que je dis sur la non-nécessité d’une régulation.... vous êtes sûr d’avoir bien lu, et que vous avez les idées en place ? 


      • Mycroft 29 juin 2010 00:51

        Le fait est Sysiphe, que pour un certain nombre de personne, taxer les bénéfices, c’est un scandale.

        C’est certes pourtant un principe de base de toutes société juste, mais la justice, la noblesse, nouvelle ou ancienne, n’aime pas ça. Elle veut être exempté d’une taxe juste.

        Le jour où les gens se rendront compte que les riches ne sont en rien responsable de leur richesse ou du bien être du monde, la société fera un grand pas. On y est pas.


      • Thomas Roussot Thomas Roussot 28 juin 2010 12:27

        L’instrumentalisation du sexe par le capitalisme est une vieille histoire plus que jamais d’actualité.


        • zelectron zelectron 28 juin 2010 13:44

          @Thomas Roussot
          Vous croyez que le KGB n’employait que des pucelles ?


        • Thomas Roussot Thomas Roussot 28 juin 2010 19:03

          Le communisme est plutôt puritain.


        • schweitzer schweitzer 28 juin 2010 12:31

          Quoiquinya ? C’est mal ?... Faites l’amour, pas la guerre ! A+. Jake.


          • Yann Amare 28 juin 2010 13:24

            Cela montre surtout le degré inouï de la frustration sexuelle de nos sociétés capitalistes soit disant libérées...On se rend compte que la libéralisation des années 70 n’a pas débouché sur une réelle liberté sexuelle ,bien au contraire le sida et le puritanisme importé des USA n’a fait que la restreindre...

            La société de consommation n’a fait qu’aggraver les choses, la plupart des gens n’ont plus que le sexe virtuel consommation à se mettre sous l’œil (et le reste)...Il est assez drôle de constater que dans les sociétés communistes (ex Allemagne de l’est par exemple) les gens avaient une activité sexuelle bien plus importante que dans les sociétés capitalistes (Allemagne de l’ouet)...

            Peut-on en déduire que la consommation à outrance engendre les frustrations, sexuelles y compris ? Certainement, je pense qu’on peut, et très facilement même !... smiley 


            • Nobody knows me Nobody knows me 28 juin 2010 15:00

              On se rend compte que la libéralisation des années 70 n’a pas débouché sur une réelle liberté sexuelle

              Ça c’est clair qu’on nous a vendu toujours plus de liberté, mais que la liberté on l’a pas vraiment vue au final... Et pas qu’au rayon sexuel...
              Les premières publicités pour vendre des clopes aux femmes avaient pour thème la liberté également, la liberté de se foutre un cancer...
              Je crois que c’est Edward Bernays qui travaillait dans le domaine les PR (public relations) à l’époque qui avait eu cette idée.


            • Atlantis Atlantis 4 juillet 2010 12:47

              tu sais comment trouver à coup sûr et instantanément le point G d’une femme ?

              à la fin du mot shopping.


            • kitamissa kitamissa 28 juin 2010 14:29

              faire du blé sur le cul .....

              quoi de neuf ? ça a toujours existé à toutes les époques,et la facilité avec laquelle actuellement on en parle et on peut y accéder directement de chez soi,sans avoir à acheter des bouquins sous le manteau fait que n’importe qui a au moins une fois regardé du cul sur le net ..


              et puis comme le cul fait vendre aussi bien une bagnole que n’importe quoi et que ça a toujours été l’argument de vente comment s’étonner que maintenant ce soit vulgarisé .....

              et pis tiens..comment résister à la vue d’une belle paire de noix comme il y a sur la photo !


              • Nobody knows me Nobody knows me 28 juin 2010 15:04

                et puis comme le cul fait vendre aussi bien une bagnole que n’importe quoi et que ça a toujours été l’argument de vente comment s’étonner que maintenant ce soit vulgarisé .....

                En fait, le sexe est vendeur pour lui-même, mais dans une publicité pour un produit quelconque, il paraît que c’est très contre productif. En fait, le cerveau se focalise tellement sur la belle pépé ou sur le bel éphèbe et zappe tout le reste, notamment le produit (cf « Neuromarketing »).


              • pingveno 28 juin 2010 18:15

                faire du blé sur le cul ..... ça s’appelle se faire des couilles en or !

                Arrêtons d’être hypocrites, le pays du puritanisme est aussi le plus gros producteur de films porno.
                Alors vouloir activer le .xxx en 2011 ça me fait bien rire quand on sait qu’en 2012 tous les domaines de premier niveau seront ouverts.
                Beaucoup de bruit pour rien.


              • Gui Hottine Gui Hottine 5 juillet 2010 04:08

                Ce qui est ennuyeux quand on parle de sexe, et surtout évidemment de porno, c’est ne pas savoir quel est le sexe de son interlocuteur ici sur agora

                En effet, sur ces thèmes, je doute qu’on puisse être sur la même longueur d’onde (en tout cas pas par les mots).


              • Guit'z Guit’z 28 juin 2010 15:15

                Cet article de moyenne facture n’apporte rien de neuf : tout était déjà dit dès 2000 - et en quels termes ! - par un essayiste belge nommé Yves Thiran, auteur d’un texte remarquable et précurseur : Sexe, mensonge et Internet, LABOR, 2000, Bruxelles.

                La tendance, il est vrai, n’a fait que s’étoffer depuis - vérifiant une à une les observations de Thiran... et ses craintes !


                • Martin D 28 juin 2010 15:35

                  le porno fait partie de ces trucs qui participe à la détérioration de la société...si les gens étaient fidèles, le monde irait un peu mieux (moins de viols, moins de violences faites aux femmes, moins de pédophilies, moins de proxénètes, etc....)

                  à bas le porno !!!


                  • Nobody knows me Nobody knows me 28 juin 2010 15:41

                    En effet, le viol, les violences envers les femmes, la pédophilie, le proxénétisme, sont apparus en même temps que le porno, ça n’existait pas avant...
                    xD


                  • paul mohad dhib 28 juin 2010 17:03

                    saine reponse !


                  • Mycroft 28 juin 2010 19:06

                    Quel est le rapport entre fidélité et crime sexuel ?

                    Vous croyez que la plus part des délinquant sexuel sont en couple ? Vous vous trompez.

                    La principale source de délinquance sexuelle, c’est la frustration due à une abstinence non voulue. Un homme qui est sexuellement épanouie sera détendu, et il y a moins de chance qu’il soit violent ou qu’il commette je ne sais quel crime.

                    Il est facile de renvoyer toute la responsabilité de la situation sur les seuls criminels. Mais on ne règle pas la criminalité en se contentant de blâmer et de châtier les coupables. Ca n’a jamais marché, et ça ne marchera sans doute jamais.

                    Aussi violente, cruelle et inhumaine que soit les sanctions, elles ne seront jamais assez dissuasives. Surtout pas dans ce domaine, dans lequel la raison perd souvent pied.

                    Pour régler le problème de criminalité sexuel, il faut revoir notre modèle de société pour que personne ne soit plus frustré sexuellement (ou du moins pour que ces derniers soient largement moins nombreux).


                  • paul mohad dhib 28 juin 2010 20:41

                    saine réponse c’était a no body knows me, pas a martin D, quand a mycroft,oui aussi tout a fait..


                  • superproutman 30 juin 2010 13:19

                    Au début du XXe, un américain rural sur 5 avouait avoir eu des relations sexuelles avec un animal ! Le porno sur internet a depuis sauvé quelques chèvres des frustrations de leur maître.


                  • Charles Martel Charles Martel 28 juin 2010 20:56

                    une photo qui plairait à Villach.


                    • Christoff_M Christoff_M 29 juin 2010 02:21

                      Rien de bien nouveau, cela à commencé par l« audiotel, le minitel, les premiers films de certains dans les années 70...

                      Tous ceux qui ont voulu financer des projets futurs sont passés par le sexe, la facilité, la vulgarité et le mélange des genres, voir le succés du porno chic dans certaines agences de pub !!

                      Le gout de l’audience et de la recherche du scoop à donné certains dérapages dans la pub,
                      La presse people la plus vulgaire domine les tirages en France, regardez le lancement d’Entrevue avec l’ami Ardisson qui s’est fait une spécialité d’attirer des lecteurs et des spectateurs qui savent qu’il y aura du sexe, meme si ce n’est pas le sujet de l’émission ou du journal !!

                      On utilise les bonnes vieilles méthodes des tabloids anglais, populistes et à gros tirages !!

                      On peut avoir une presse de qualité mais il faut un responsable de rédaction et des journalistes qui deviennent rares dans le paysage français, remplacés par des gestionnaires d’audience et de scoop, peut importe la médiocrité, le coté trash ou les bornes dépassées du moment que tous buzzent le jour même sur le fait divers monté en scoop...

                      D’ailleurs les journaux nous parlent à 75% de faits divers, et on cherche l’article de fond et le journaliste d’investigation comme une source de réveil intellectuel dans le désert médiocre et people des médias actuels....
                      Le cul es la partout pour faire vendre, ou sont les combats des féministes, la poupée jeunes décérébrées et dénudée revient en force dans la pub, mais maintenant grand progrès nous avons droit à l’homme domestiqué con et arriéré qui demande à sa femme ce qu’il doit faire en mettant son tablier...

                      Grand progrès des luttes »féministes" de grandes bourgeoises délurées qui sont bien vite revenues au confort, à la maison à crédit, à deux voitures si possibles, et à trois ou quatre enfants pour faire bien comme la famille et les voisins, et se donner une importance sociale visible !!! (vous notez que si une mère de famille se présente ds nos jeux télévisuels avec plus d’enfants, l’animateur insiste sur un ton mielleux, et la foule en délire applaudit, comme si la reproductrice multiple était la sauveuse du destin de notre pays !!)

                      Le cul est devenu comme la bouffe rapide il y en a trop et partout, le porno est triste, nous sommes arrivés dans une société à saturation !! et les stages de striptease sur barre, dernière mode des snobs des grandes villes qui veulent se croire érotiques !!
                      Cela ne changera pas la gueule de mémère, et cela peut mener bien vite au gavage indigeste...

                      Alors bien sur après il y a les pilules bleues ou pas, regardez cette pub insistante qui nous montre un couple au désir émoussé, le mec l’air accablé après dix ans de bons et loyaux services, qui fait la gueule car il a une panne...

                      et hop on va consulter, les amis de Bachelot ont du financer la pub, et le couple retrouve une mécanique sexuelle productiviste, digne de les renvoyer le lendemain de matin au travail pour payer les retraites de nos ministres !!
                      Je propose de confier à Bachelot et à Rama Yade la gestion de l’érotisme sur nos écrans et nos murs !! et dites vous bien une chose depuis que l’on a interdit la pub sur le tabac, sur nos murs et dans le sport, le tabou a relancé la cigarette chez nos plus jeunes ou elle était en voie de disparition...

                      Trop en parler, trop en voir partout (du cul) cela finit par être un tue l’amour et un poison radical pour le désir... si vous commencez à aller chercher midi à quatorze heures, c’est déja que vous commencez à avoir moins désir pour votre partenaire, demandez vous pourquoi, avant de prendre des pilules qui vous feront vite ressembler à un piston sur pattes insatiable
                      (et cela aussi passé l’amusement cela va vite emmerder votre compagne, si vous avez encore de l’attention et de l’amour pour elle !!)


                      • Christoff_M Christoff_M 29 juin 2010 20:05

                        Mais internet a amené comme dans de nombreux secteurs ce qu’on pouvait imaginer de pire !!

                        Relisez Huxley, vous verrez que la clique mondialiste utilise des méthodes de base, lavage de cerveaux avec des choses vulgaires et anodines, et le pipi caca des people, le sexe fait partie de la méthode pour enlever toute tentation de réflexion ou d’engagement chez nos plus jeunes...

                        Vous pouvez revoir « Sexe, mensonge et vidéo » d’actualité pour voir ou peut mener ce jeu dangereux et son action sur des esprits influençables !!
                        Rappelez vous vous êtes libres de faire ce que vous voulez à condition d’être conscients de vos limites, et ça ça ne s’apprend pas à l’école ni avec vos proches, ni dans les revues psy qui pullulent dans ce pays, en parallèle avec le nombre de gens déphasés et perturbés !!!

                        Tout le monde n’est pas capable non plus de se réaliser dans le sexe, et n’oubliez pas fantasmes réalisés, culs trop visibles, c’est le début de la débandade assurée...


                      • courageux_anonyme 4 juillet 2010 05:42

                        l’article, je ne l’ai pas lu, mais la photo m’a attiré smiley


                        • Radis Call 4 juillet 2010 09:34

                          @ Michel Koutouzis :

                          Chacun s’accorde à reconnaître que tu es un auteur et un participant de grande valeur sur ce site...

                          Un sage en quelque sorte .

                          Alors je te prie de bien vouloir accueillir ce commentaire de ma part sur ton fil que je viens également de poster sur « agoravox radio Londres numérique »qui ne fait pas partie du best , sur un sujet qui me gonfle et me tient à coeur...

                          Si « le cadeau » ne te convient pas , je ne t’en voudrais pas si tu demandes sa suppression.

                          " Par Radis Call (xxx.xxx.xxx.237) 4 juillet 09:19

                          Il serait temps de crever un abcès : les trois exclus...

                          Selon eux ,agx aurait pris cette décision parce qu’ils ont émis des critiques et des remarques concernant ce site...

                          Sincèrement ce n’est pas ma perception...

                          Selon moi , ils l’ont été , et pas forcément de manière définitive , parce qu’ils ont organisé une guérilla contre ce site , et surtout en s’attaquant de façon moche, concertée et ciblée, à deux « auteurs » morice et P.V..

                          Moche , car ils ont dénigré , trollé ces auteurs non en attaquant sur le fond , mais en les harcelant sur la personne , en attaquant aussi en meute et raids assez dégueulasses.

                          Certains ont parlé d’une tentative de putsch et je ne suis pas loin de partager leur avis...

                          On peut ne pas apprécier ces auteurs , mais agir différemment : soit en les mettant devant leurs contradictions , leurs erreurs , soit en les ignorant .

                          D’ailleurs , chacun sait qu’ils ont créé un blog , et je l’ai salué : un nouveau blog c’est un espace de discussions , d’échange de plus sur le net...

                          Mais ils ont bien pris soin de modérer leur site de façon beaucoup plus radicale qu’agx...

                          J’affirme : j’ai de l’amitié pour Léon , je regrette pour les autres , mais il me semble qu’il y a beaucoup de mauvaise foi victimaire de leur part , ou un certain aveuglement...

                          http://www.disons.fr/

                          J’affirme : agoravox mérite d’être critiqué et ce qui était dénoncé sur wiki n’était pas totalement faux : il semblerait que l’article ait été réécrit depuis...

                          Il y a une dizaine de jours je n’avais jamais eu la curiosité de cliquer agx sur ce wiki que j’apprécie .

                          J’affirme avoir abordé le problème souvent sur agx ,et même avoir envoyé des courriers pour les enjoindre à clarifier : sur le fond, sur le fonctionnement , sur la politique éditoriale ,sur le système de votation...

                          Et n’avoir jamais eu de réponse satisfaisante en dehors d’un « C.R » s’en est déjà expliqué et c’est dommage que vous n’ayez pas été convaincu...

                          J’affirme : CR s’en est très peu expliqué et souvent quand il s’est exprimé , il s’agissait principalement d’obtenir un soutien financier des participants .

                          Un peu le but de la convocation des états généraux sous Louis XVI , les finances de l’état mais rien sur le reste .

                          J’affirme : si CR est le directeur de ce site , il me semble particulièrement absent , alors qu’il y a conflit .

                          Dommage que cette page ne soit pas dans le best de la semaine . ! "


                          • paul mohad dhib 5 juillet 2010 09:21

                            avoir un avis sur tout et vouloir le propager au monde entier, de force si possible, le totalitarisme commence la dans un cerveau.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès