Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > De nouvelles formes émergent pour le team building

De nouvelles formes émergent pour le team building

L’approche ludique permet d’apaiser les angoisses des uns et des autres. Des projets caritatifs ou de développement durable donnent la possibilité aux collaborateurs de se mettre en valeur.

Le temps des activités sportives extrêmes, où seuls les plus sportifs participaient, semble dépassé. Aujourd’hui, le team building se construit surtout autour d’activités culturelles et humanitaires. « Lorsque nous avons voulu lancer une démarche de team building, nous ne voulions pas qu’elle soit éphémère mais durable sur le temps. C’est pourquoi nous avons monté un projet sur trois mois qui a consisté à rénover une école à Dar Bouazza », souligne Mohamed Taha Benzekri, directeur du capital humain et support de la Bourse de Casablanca.

Si le team building a toujours été plébiscité par les sociétés comme instrument de motivation et souvent axé sur les sensations fortes et les activités « sensationnelles », il revient aujourd’hui à sa fonction première : la cohésion d’équipe. Désormais, les valeurs humaines et la recherche de sens aux projets collectifs à travers des actions communes sont mises en avant.
 

Objectif : raffermissement du sentiment d’appartenance

Imaginez une prestation basée sur la résolution d’énigmes sur les dynasties qui ont régné au Maroc où les participants sont invités à remonter le temps, ou encore sur les activités culinaires où les collaborateurs mettent la main à la pâte et s’investissent dans un travail collectif à partager en toute convivialité. Pourquoi ce type d’apprentissage semble-t-il fonctionner ? « Cela décoince les comportements où on apprend à mieux se connaître, à montrer de nouvelles facettes de sa personnalité », explique Mouhcine Ayouche, coach certifié.

De plus, les enseignements tirés sont transposables dans un univers professionnel. Si la forme touche parfois au ludique, le fond est très sérieux. Il existe d’autres effets. Le plus indéniable est le raffermissement du sentiment d’appartenance. Il y a aussi cet effet de proximité avec la hiérarchie, ce qui n’est pas toujours le cas dans beaucoup d’entreprises. Le fait d’être entendu ou de participer à des moments forts avec la hiérarchie renforce en quelque sorte cet esprit d’appartenance.

Ces manifestations restent, en tout cas, enrichissantes pour tous. Leurs bienfaits ne se limitent pas uniquement au développement des relations professionnelles et à l’amélioration des performances d’une équipe. Elles permettent d’optimiser les qualités de chacun. Ces effets perdurent dans le temps s’ils sont accompagnés d’un suivi des engagements pris par l’entreprise. Selon M. Ayouche, « l’impact immédiat du team building est visible en termes d’enthousiasme et de mobilisation, mais ce n’est que le début d’une dynamique de changement que le management de l’entreprise doit pérenniser et faire vivre ». Le ton est donné !

 

A lire aussi

- Les nouvelles tendances du team building

- Asmaa Charaf : « C’est devenu un moment important qui fait partie de notre culture d’entreprise »

- Mouhcine Ayouche : Le team building ne se limite pas au divertissement

 

Brahim Habriche. La Vie éco


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • amipb amipb 19 octobre 2012 07:45

    Tout cela n’est malheureusement que techniques creuses et vides.

    Si un manager a du coeur, son équipe le suivra partout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès