Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Démocratie et communication ?

Démocratie et communication ?

Les communicants sont en colère, c’est Le Parisien du 10 avril qui nous l’apprend. Travaillant en ce qui me concerne dans la communication, vous imaginez si ce sujet a attiré mon attention !

Qui sont ces communicants en colère ?

Tout simplement des noms comme SEGUELA , SAUSSEZ , TAPIRO FOUKS ou LAVARINI, c’est-à-dire les stars des budgets de communication, tous connus pour leur capacité à capter les budgets des partis politiques en campagne électorale et ayant travaillé avec tous les partis politiques de gouvernement.

Ces communicants sont regroupés dans un collectif baptisé « Démocratie et communication », dont le site Web est simplement un « sous-site » d’un confrère.

Que trouve-t-on sur le « site » Démocratie et communication ?

Tout d’abord, on s’aperçoit que le dernier message mis en ligne remonte au 1 février 2005. Pas très actualisé, pour des agences de communication ! A moins qu’un autre site n’existe, mais Google ne semble pas en connaître.

Suivent trois années de propositions qui sont de franches actions de lobbying effectuées auprès de partis politiques, de parlementaires ou de ministres.

Ce lobbying est d’ailleurs clairement affiché sur le site du confère puisqu’elle fait partie des réalisations "diverses" de l’agence.

Extraits :

Démocratie & Communication reçu par Borloo... "Une délégation représentée par Jean-Christophe Adler (Affaires publiques), Gérard Cicurel (TBWA), Mercedes Erra (Euro RSCG), Frédéric Maillard (FMad) et Evelyn Soum (Ailleurs exactement), a été reçue le 29 janvier par le ministre du Travail Jean-Louis Borloo..."

Le collectif démocratie et communication, favorable à une réforme de la loi du 15 janvier 1990 sur la communication politique, poursuit son travail de sensibilisation auprès des élus. Une délégation représentée .... a été reçue par le ministre du travail Jean-Louis BORLOO qui s’est déclaré favorable à toute initiative incitant notamment les jeunes à voter. Le collectif devrait rencontre prochainement Nicolas SARKOZY.

Bien qu’on ignorât, jusqu’à présent, que le ministre du Travail était en charge de ce type dossier, le collectif l’a, semble t-il, convaincu d’un sujet hors de sa compétence.

Démocratie et communication : le collectif de publicitaires qui souhaite moderniser la communication politique, va prochainement proposer deux réformes aux dirigeants des partis politiques : l’octroi par l’État à chaque candidat à l’élection présidentielle d’une enveloppe budgétaire pour produire ses films, en plus du montant plafonné des dépenses de campagne. Ainsi que l’autorisation de l’affichage et la presse jusqu’à l’ouverture des campagnes électorales...

Ces publicitaires regrettent également la disparition des « belles affiches  » 4mx3m qui ont marqué les campagnes de 1981 et 1988 et s’insurgent « contre les règlementations bridant la communication politique en période électorale... »

On pourrait s’amuser (et c’est encore la meilleure chose) de voir des agences de communication revendiquer plus de démocratie dans la vie politique française. Par contre, on n’oubliera pas de rappeler à certains membres du collectif le brillant résultat de Lionel Jospin en 2002 dont ils sont, somme toute, comptables mais peu coupables !

Ce qu’on pourra trouver beaucoup moins amusant, c’est le fait que les budgets réclamés par ces agences correspondent à des financement publics. Et surtout ne pas oublier que l’agence du vainqueur aura probablement accès aux budgets de communication des ministères !

Il n’y a qu’à regarder la pénétration des agences de communication dans le secteur public en se rendant sur le site "Acteurs publics" qui consacre un article à la progression des agences et budgets dans ce secteur.

Alors que le pouvoir d’achat et la précarité sont au cœur de la campagne 2007, et même si de plus en plus de Français pensent que le débat d’idées a laissé place au marketing, il est assez inconvenant de la part des agences de communication de venir réclamer un aménagement des lois électorales à leur profit.

Un vieux proverbe russe dit : « Bon produit n’a pas besoin de réclame.  »

Il est clair qu’il n’y a aurait pas eu d’effet « force tranquille » si l’homme qui représentait ce slogan n’avait pas été François Mitterrand et l’échec des communicants repose, depuis, sur le fait qu’on ne peut pas vendre aux consommateurs ou aux citoyens des produits insipides, même avec beaucoup d’argent.

Enfin, nul doute qu’à l’issue de la campagne présidentielle, les agences des battus viendront nous expliquer pourquoi ils l’ont été !

Sources

WIKIPEDIA

 

Le Monde

Stratégie

HAVAS

 

Documents joints à cet article

 Démocratie et communication ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 11 avril 2007 10:50

    Les pauvres vautours qui se sont bien enrichis avec les fonds secrêts des campagnes électorales pendant des années et qui ont pollués durant des années les paysages d’affiches en tout genre partout !

    Les pauvres !,vite appelez bernadette Chirac avec ses pièces jaunes (snif !!)

    Quand on sait,en plus que ces mêmes personnages ont pratiqué la manipulation en terme de communication,c’est une chance d’avoir une loi qui réglemente le droit d’affichage en période électorale

    Mais,au fait,pendant ces années de fond secrêts les vautours ont t-ils déclaré dans leur comptabilité les sommes d’argent qu’ils recevaient en espece des partis politique pour les campagnes de communication ?????

    Un peu de transparence ,Messieurs les vantours !


    • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 11 avril 2007 11:11

      Les agences des candidats battus devront s’expliquer sur leurs défaites... Certes, mais, les sondeurs d’opinions, ne sont-ils pas responsables quelque part ? En comptant les votes blancs et nuls dans les abstentions, ce sont eux qui faussent le débat démocratique : de ce fait, ils trompent aussi bien les agences de communication que les médias en leur livrant des analyses complètement fausses !


      • Marie Pierre 11 avril 2007 14:51

        Bonjour Bernard,

        Bonne nouvelle, dans la même lignée que les députés qui s’octroient une bonne assurance chômage.

        Mais qu’en pensent les partis politiques ? Ils doivent bien y être favorables, eux qui ne regardent pas trop à la dépense pour leur campagne. Faudrait juste leur rappeler que ce sont nos sous, et que, si certains paient l’ISF alors qu’ils n’avaient rien au début de leur carrière politique, c’est au peuple qu’ils le doivent !

        Enfin, il y en a marre de cette com !


        • Unknown (---.---.241.82) 11 avril 2007 16:08

          Pseudo-Marie-Pierre,

          C’est vrai que l’enrichissement des hommes et femmes politiques des pays démocratiques, ils le doivent au peuple. Mais pas forcément comme on le croit (détournement, enrichissement sur les deniers publics). Un politicien est aux premières lignes sur tous les questions et dossiers de notre époque, s’il fait bien son boulot il peut-être mis au courant très vite d’une quelconque acquisition, fusion, OPA, etc.. S’il est malin et un brin opportuniste il peut, en utilisant ses propres deniers, faire des investissement et des plus values qu’il n’aurait normalement jamais pu réaliser par manque d’infos. Tous les ministes et autres, dés qu’ils ont un minimum de responsabilités, sont plus riches (beaucoup +)au moment de quitter leur charge qu’au moment de leur prise de fonction. Je dis bien magouille à part, il est possible de s’enrichir en occupant de hautes fonctions sans être forcément malhonnête...


        • Marie Pierre 11 avril 2007 21:21

          Je ne dis pas qu’ils sont malhonnêtes.

          Juste qu’ils sont tout de même payés 5 177,66 € net/mois + leur indemnité de président de région ou autre plafonnée à 2 700,16 € par mois. Ce qui laisse tout de même de quoi vivre ! Leur prêt immobilier est à un taux de 2 %. Je ne parle pas des indemnités pour secrétariat et autre... Et cela, qu’ils viennent à l’Assemblée ou non.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès