Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Des méthodes originales pour lutter contre la contrefaçon

Des méthodes originales pour lutter contre la contrefaçon

Nouvelles méthodes et nouveaux résultats pour nos champions nationaux soumis à la contrefaçon :

-LVMH applique depuis peu de temps une méthode nouvelle pour attaquer ceux qui copient ses produits. Il s’attaque aux propriétaires des magasins (le propriétaire du bâtiment lui-même) dans lesquels sont vendus ses produits contrefaits ! Il vient d’avoir un succès un peu inattendu en Chine, à Pékin, que j’avais signalé dans ces colonnes. Il vient de renouveler ce succès à New York, en attaquant un autre propriétaire de magasin dans lequel se trouvaient de multiples magasins ou échoppes de produits contrefaits. A suivre.

- L’Oréal vient de faire reconnaître, pour la première fois dans le domaine du parfum, sa propriété intellectuelle sur un parfum, un "jus" comme on dit dans le métier. C’était devant la Cour d’appel de Paris, et cela faisait suite à une plainte déposée par l’Oréal contre la société Bellure NV qui commercialisait des copies des parfums de l’Oréal (Miracle, Romance, Anaïs Anaïs, Noa, Drakkar Noir, Trésor et Acqua Di Gio) sous des noms différents, mais en axant leur technique de vente sur la ressemblance avec leur copie. Une forte ressemblance olfactive a en effet été prise en compte dans ce jugement. Une première donc, mais avec, sans doute, une suite à venir en cassation.

-Le producteur des Choristes a également pris une initiative originale pour lutter contre la copie illicite. Il a décidé d’attaquer en justice les sociétés- dont beaucoup sont nationales- qui financent par leurs publicités les sites de téléchargement Peer to Peer pour "complicité de contrefaçon". Incidemment, c’est la méthode adoptée par la justice américaine pour faire tomber Al Capone pour fraude fiscale. Attaquez-les au porte-monnaie !


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • pop (---.---.201.24) 10 février 2006 13:08

    Bonjour Et devant la débauche de propositions de produits contrefaits sur internet via les Spam, pourquoi les marques n’attaqueraient-elles pas les FAI pour complicité ? Il semble plus facile d’imposer à tous et dans le monde entier des OGM dont personne ne veut, que de légiférer sur des activités notoirement illégales. Comment vous dites ? ah, oui, le commerce...C’est vrai que le commerce est une valeur qui passe devant toutes les autres...


    • (---.---.36.137) 12 février 2006 18:41

      Le commerce n’est pas une valeur, c’est une activité humaine comme beaucoup d’autres. Comme l’agriculture, l’industrie,l’enseignement,la justice,etc. Elle est tout aussi indispensable au bon fonctionnement de la société que toutes les autres car sans échanges entre producteurs et consommateurs comment vivriez vous ?


    • Scipion (---.---.42.18) 11 février 2006 09:17

      Pour ma part, je lutte très simplement contre les contrefaçons. Je suis totalement insensible au prestige attaché à certaines marques, d’autant moins que je ne me vois pas payer 26 zeuros pour un polo et 120 teuros pour le reptile vert qui est cousu dessus !


      • Jef88 (---.---.236.110) 11 février 2006 12:35

        D’ou viennent les contrefaçons ?

        Au départ du même endroit et du même atelier que les originaux. Si une « grande marque » fait réaliser ses produits par un +sos-¬traitant+ d’asie du sud est il est fort logique que le +sos-¬traitant+ de ce +sos-¬traitant+ veuille profiter du gateau et produise quelque miliers de pièces supplémentaires.

        Si nos « grandes marques » faisaient fabriquer en France le circuit de fabrication serait moins opaque et la cdontrefaçon beaucoup plus restreinte CQFD...


        • Méric de Saint-Cyr Méric de Saint-Cyr 11 février 2006 23:22

          J’en rajoute une couche en soulignant que les grandes marques qui vendent leurs produit de luxe très cher les font fabriquer dans des pays à main d’ouvre bon marché pour avoir encore plus de bénef. Quelque part la contrefaçon est un juste retour des choses.

          S’agissant de la contrefaçon de parfum (l’Oréal) je suis assez surpris par la décision de la cours, mais effectivement, il y a de fortes chances que la cassation casse ce jugement débile. Car un bon avocat ne devrait trop transpirer pour démontrer qu’il est très difficile d’avoir deux parfums parfaitement identiques, même chez le même producteur (les essences florales varient selon les saisons, les récoltes, si nous parlons bien d’essence florales naturelles et non synthétiques).

          Pour ce qui est d’acheter, je suis comme Scipion ci-dessus, je ne conçois pas de dépenser plus parce que c’est une marque. l’essentiel c’est de ne pas avoir froid en hiver et je n’achète que du sans marque. Comme je suis écolo la seule chose qui m’importe c’est que ce soit du coton ou de la laine (pas de fibre de synthèse) et il n’y a pas de raison que ça coûte cher, je peux m’habiller pour 20 ou 30 euros, pas plus.


          • Raphaël Zacharie de Izarra Raphaël Zacharie de Izarra 26 février 2006 10:26

            Tricherie, contefaçon, fourberie, déloyauté : façons délibérément dévalorisantes, réductrices de nommer l’astuce sociale la plus légitime. Habituellement ces termes à connotation négative sont émis par ceux qui sont en accord avec le discours ambiant, comme peuvent l’être les gens honnêtes qui adhèrent aux lois de leur pays, qui votent et paient leurs impôts sans faire d’histoire en bon citoyens qu’ils sont.

            Tricher dans la société devrait être un honneur, mentir à son employeur un devoir pour tout employé qui veut gagner sa vie. Travailler au noir ne cause du tort qu’aux entrepreneurs honnêtes légalement inscrits au Registre du Commerce. Mais c’est un excellent moyen de gagner sa vie pour les exclus du marché du travail : les sans-papiers méprisés, les miséreux à qui l’on ferme les portes, les clandestins exilés, chassés, etc.

            Se faire passer pour un curé, un général de l’Armée ou un commissaire de police sont de très nobles initiatives permettant au pauvre sans diplôme, sans vertu ou sans grade de bénéficier des biens de ce monde en savourant toasts, coupes de champagnes et autres cuisses de Marquises.

            La morale imposée par la société n’est qu’une jalouse manière de préserver certains privilèges et profits des citoyens honnêtes jouant le jeu de l’État : je parle de ceux qui font preuve de peu d’astuce et de beaucoup de rigidité dans le coeur. Il n’y a fondamentalement rien de mal à manger, boire, gagner sa vie, nourrir sa famille par astuce, usurpation d’identité ou artifices, pourvu que le travail du tricheur soit bien fait, pourvu qu’une partie de l’argent du nanti tombe invariablement dans l’humble bourse de l’immigré à peau trop mate, du ventre-creux sans papier, bref de l’exclus par ségrégation sociale en général. Que font nos dirigeants ? Ils enrichissent le pays en vendant des armes à des belligérants. Morale d’État.

            La tricherie, la vilenie, le cynisme ne seraient donc moraux et admis que lorsque cela arrange les consciences officielles et l’ordre établi ? La fourberie, le mensonge, la falsification de documents, la concurrence déloyale sont des actes très moraux lorsqu’ils servent l’exclus dans ses droits fondamentaux.

            N’oublions pas que nos lois et constitutions ont été fondées sur l’absurdité, l’arbitraire, l’irrationnel : en somme, ni plus ni moins que la morale du plus fort.

            J’encourage donc le travail au noir, le piratage commercial des oeuvres, la contrefaçon (à condition qu’elle soit bien faite, non dangereuse pour l’utilisateur), l’usurpation d’identité, l’usage de faux. Après le triomphe éhonté de la morale des nantis, promouvons la morale des faibles, des laissés pour compte d’une économie odieusement basée sur la protection des auteurs, des déclarés, des non-clandestins, des « tamponnisés ».

            Raphaël Zacharie de Izarra 2, Escalier de la Grande Poterne 72000 Le Mans Tél : 02 43 80 42 98 raphael.de-izarra@wanadoo.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès