Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Descendre dans la rue pour défendre l’emploi

Descendre dans la rue pour défendre l’emploi

Selon un très récent sondage CSA pour BFMTV , deux Français sur trois seraient prêts à descendre dans la rue pour protester contre le niveau de l’impôt et défendre l’emploi.

Le manque de pédagogie dont ont fait preuve les gouvernements successifs trouve ici sa conclusion : les français pensent qu'il suffit de descendre dans la rue pour relancer l'emploi.

Si on leur demande ce qu'il faut faire pour défendre l'emploi, il y aura autant de réponses que de personnes interrogées !

Mais beaucoup sont persuadés qu'en manifestant, ils oeuvreront en faveur de l'emploi.

Défendre l'emploi est affaire de politique économique qui se déroule dans le moyen terme ; il n'y a pas de recette miracle et les manifestations n'y pourront rien, sauf à augmenter la sinistrose, elle-même ennemie de la croissance et de l'emploi.

Mais chaque français peut individuellement agir en faveur de l'emploi en orientant ses achats sur des produits fabriqués en France : ça ne marche pas pour tout, mais dans certains domaines ce peut être très efficace : automobile et divers produits industriels, produits alimentaires pour se limiter aux domaines les plus évidents.

La réponse courante, consistant à dire qu'acheter français n'a plus de sens et qu'il faut raisonner européen, est superficielle et erronée : acheter un produit allemand ou un produit chinois aboutit presque au même résultat négatif sur l'économie française. Certains économistes vilipendent ce slogan, mais aucun d'eux n'est capable de présenter une argumentation sérieuse.

Bien sûr, "acheter français" n'est pas une panacée. Le paramètre essentiel pour l'emploi réside dans la politique économique, et il agit dans le moyen/long terme. Mais "acheter français" est un levier à disposition de chaque français qui, beaucoup plus que la "descente dans la rue" peut avoir un effet réel et presque immédiat sur l'économie nationale, l'emploi, mais aussi le rééquilibrage du budget de l'état et des comptes sociaux. En achetant français, on contribue aussi à alléger nos impôts !

http://acheterfrancais.monsite-orange.fr/index.html


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Ouallonsnous ? 9 novembre 2013 18:21

    Apparemment les stipendiés européistes et anglo-yankees sont de garde sur le site à voir le nombre de moinssages sans commentaires justificatifs que cet article de bon sens raméne !


    • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 9 novembre 2013 23:26

      Acheter français lorsque c’est fabriqué à l’étranger : NON.


      • Le421 Le421 10 novembre 2013 13:21

        Surtout, cesser d’acheter de l’inutile jetable made in PRC et garder son argent pour de l’utile de bonne qualité.

        Êtes-vous vraiment certain de l’indispensabilité d’avoir un I-phone dans la poche ??

        A quand l’application qui fera la soupe pour le soir...


        • ecolittoral ecolittoral 11 novembre 2013 13:44

          Un peu léger comme article !

          Pour acheter national, il faudrait réintroduire les taxes douanières pour protéger et relancer les productions nationales.

          Il faudrait aussi utiliser une monnaie nationale en rapport avec le niveau de vie rechercher.

          J’utilise volontairement le terme « national » parce que ceci est valable dans tous les pays.

          Sans oublier l’annulation des contraintes de la dette...nationale.


          • faneco 12 novembre 2013 21:48

            Un peu léger comme réponse et comme argumentation !

            Vous parlez d’instaurer une politique protectionniste, c’est un contre sens absolu. 
            Le protectionnisme ne peut conduire qu’à l’échec. Je me place au contraire dans le cadre du libre échange ( ce qui ne m’empêche pas de souhaiter que l’Europe soit moins angélique à ce sujet).
            Mais dans ce cadre, j’appelle nos concitoyens à contribuer à la prospérité de notre économie en achetant français, dans toute la mesure du possible.
            C’est le seul moyen, à la disposition de chacun de nous, pour faire quelque chose d’efficace.

          • révolQé révolté 12 novembre 2013 11:13

            « les français descendre dans la rue... »

             smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

            Quel début de semaine tordant...un mougeon ne va pas dans la rue,
            c’est la rue qui vient à lui via TF1.  smiley smiley smiley smiley smiley


            • unandeja 12 novembre 2013 12:05

              moi j’achète français autant que possible...notamment dans l’alimentaire.

              La descente dans la rue n’a pas pour but de relancer les emplois mais de demander un changement de modèle économique....qui LUI pourra relancer la croissance économique et les emplois !


              • faneco 12 novembre 2013 21:51

                Le problème, c’est que parmi ceux qui descendent dans la rue, il n’y en a pas deux qui ont la même idée sur le modèle économique à mettre en place, sauf peut-être les anticapitalistes......

                Mais ceux-là croient-ils vraiment que leur doctrine relancerait la croissance et les emplois ?

              • Gilles BERTIN Gilles BERTIN 15 novembre 2013 22:36

                SMIC FRANÇAIS


                1430.22€


                SMIC ESPAGNOL


                752.85 €


                SMIC PORTUGAIS


                565.88€

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès