Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Développer l’économie Europe-Afrique par le bas et non par le (...)

Développer l’économie Europe-Afrique par le bas et non par le haut

L'économie d'un pays, c'est quoi ?

On pourrait comparer l'économie d'un pays à une voiture qui aurait deux moteurs.
Si le premier moteur cale, le deuxième moteur cale aussi.

Le premier moteur, constitué par les petites entreprises employant entre 10 à 500 personnes.
Le deuxième moteur, constitué par les grandes entreprises employant plus de 500 personnes.

Chacun de ces moteurs a son carburant, et a besoin d'huile pour assurer la lubrification de ses composants.

Le premier moteur a besoin de deux choses : Une énergie bon marché (malheureusement fortement taxée), et une huile fine (malheureusement transformée par les bueaucrates en cambouis)
Le cambouis, ce sont les tracasseries administratives, les déclarations tva à remplir tard le soir, les déclarations fiscales obscures et fastidieuses, les multiples règlementations à respecter)
Si ce moteur cale, débarque à l'horizon un ennemi redoutable : Le chômage.

Le deuxième moteur, constitué par les grandes entreprises employant plus de 500 personnes, souffre moins que le premier.
On peut s'y payer des cabinets d'avocats fiscalistes...Mais si le premier moteur cale, le deuxième moteur cale aussi.
Parce que les consommateurs mis au chômage font alors le gros dos, et réduisent leurs dépenses.

Car le coût de l'énergie, et une bureaucratie pléthorique ont des répercussions très négatives sur l'économie.

Les chefs d'Etat européens se limitent à vendre des GROS PROJETS CENTRALISES aux dirigeants africains,
c'est très croustillant, autant pour les uns que pour les autres. Mais :

- Les mouvements financiers passent au-dessus des petits qui n'y comprennent rien.

- Les réseaux électriques africains sont vieillots et sous-entretenus.

- Les dirigeants africains peuvent vendre sans concurrence l'électricité nationale très chère (même s'il y a 20 coupures de courant par jour...)

- Les dirigeants européens peuvent obtenir des contrats d'exploitation -en Afrique- uniquement pour ceux qu'ils choisissent.

Les masses travailleuses, les collectivités, les P.M.E doivent -pour les politiciens- être impérativement dépendantes énergétiquement des gouvernements et de leurs filiales.

Développer des économies -par le bas- EST DONC à des années-lumières de leur préoccupation !!!

NON.

Il n'y a qu'un développement des économies par le bas qui peut nous redynamiser en Europe et en Afrique.

Les européens doivent utiliser et vendre leur savoir-faire pour rendre les P.M.E africaines énergétiquement indépendantes localement.

Notez que cela commence à bouger au Burkina Faso dans ce domaine. Trop peu et trop tard toutefois.

http://148.251.49.118/green-technologies-transfert/politicians-nofuture/ANNEXE-1.pdf
http://148.251.49.118/green-technologies-transfert/politicians-nofuture/ANNEXE-2-GUIDE-DE- ENERGIES-DE-SUBSTITUTION.pdf

(Attention : L'adresse en en-tête et la société mentionnée dans le document GUIDE DES ENERGIES DE SUBSTITUTION sont périmées)


Moyenne des avis sur cet article :  1.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • microf 28 novembre 14:16

    Très bon article :
     Si les Dirigeants Européens avaient eu une vision positive pour le développement de l´Afrique, l´Afrique aurait été développée, malheureusement, ce qu´ils voulaient, c´est d´exploiter l´Afrique et en cela, ils ont bien réussis.

    On pourrait écrire des tomes au sujet de ce que vous avez soulevé...
    Vous avez sans doute entendu parler Discours du Président Sékou Touré au général de Gaule venu en Afrique proposer une Association Franco-Africaine, que vous pouvez lire ou visionner á youtube, si cela vous intérèsse.
    Le 25 Aout 1958, le général de Gaule vient proposer aux Africains une Association Franco-Africaine, ce qui n´est pas mal. Lá oú le bat a blessé, c´est que cette Association devait être dirigée par la France. Le Président Sékou Touré lui répondit que NON, d´oú le NON du Président Sékou Touré á de Gaule. Le Président Sékou Touré lui dit ceci « Il n’y a pas de dignité sans liberté : nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage ». Écoutez ce que lui répondit quoi de Gaulle avait répondu : « L’indépendance est à la disposition de la Guinée [mais] la France en tirera les conséquences’’.Le général de Gaule fut très très irrité par ce NON et Le rouleau compresseur se mit en marche, la Guinée comme l´avait promis le général de Gaule, en tira les conséquences...
    Voila un soi disant grand Monsieur qui s´était engagé pour libérer la France de l´occupation nazi, aidé dans cette tâche par les Africains qui mourrurent en masse pour la libération de la France, qui á son tour faisait subir aux Africains ce que les nazis avaient fait subir aux Francais en les imposant une condition de dominée, par l´imposition du Franc CFA.
    Le Président Sékou Touré et la Guinée le payèrent très cher et furent mis au banc de la Communauté Internationale. Le Président Sékou Touré fut traité de dictateur et autres litanies qu´utilisent les Impérialistes, pour une personne qui ne les ait pas acquise et son pays.
    Si le général de Gaule avait eu une vision positive sur l´Afrique comme vous le proposez dans l´article, le cours de l´histoire aurait changé, et l´Afrique et la France, ne seraient pas dans cette difficile situation économique que ces deux espaces connaissent aujourd´hui, un petit exemple, la vache á lait AREVA appartient aujourd´hui aux Chinois, qu´elle honte pour la France ? qu´est ce qui s´est passé ?.
    Vous avez mentionné le Burkina-Faso, non il n´est jamais trop tard, on dit qu´« un pays ne finit jamais, mais plutôt les êtres humains qui finissent ». La voie que le Bourkina Faso a pris est bonne, et cette voie si rien ne vient la perturber comme cela s´est fait au temps de Thomas Sankara qui avait amorcer le développement de son pays, aboutira á des résultats probants pour le bien des populations de ce pays.
    Il n´est jamais trop tard, souhaitons que la nouvelle équipe qui prendra bientôt le pouvoir en France, se ravise vis á vis de l´Afrique, et viennent amorcer une coopération gagnant-gagnant oú chacun et la France et l´Afrique, trouve son compte comme le suggérait le président Sékou Touré en 1958, car si la France rate encore cette fois cette chance comme elle l´a ratée en 1958...


    • Jean-Marc LAMBERT Jean-Marc LAMBERT 28 novembre 17:34

      @microf
      Merci pour votre réaction intéressante.
      Je vais un peu solliciter le nouveau gouvernement du Burkima Faso, j’ai 2 projets qui peuvent les intéresser, un contact sur place, et peut-être une mission à exécuter sur place dans le domaine des télécoms là-bas. (Entre janvier et mars 2017)
      Mon doc sur les énergies alternatives est périmé.

      Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts de ponts, et je devrai en faire un inventaire à annexer ici.

      Il y a une nouvelle tête avec qui je peux accorder les violons : Elon MUSK
      Pour bien faire, il faudra que je l’étonne avec quelque chose de novateur.
      Cela facilitera mes contatcs avec cette personne.
      Je le sens beaucoup plus réactif et beaucoup plus intelligent que les politiciens.
      Et puis, Elon MUSK a des besoins criants que je pressens.
      A suivre donc (...)


    • lsga lsga 28 novembre 17:46

      @Jean-Marc LAMBERT
      Elon Musk est en train de créer le futur Google de l’énergie, et vous voulez lui vendre une vision poujadiste où l’énergie serait gérée par les petits bourgeois et leurs entreprises minables ? 

       
      Vous avez bien compris comment marche l’économie capitaliste vous.... ou pas. 

    • microf 28 novembre 18:04

      @Jean-Marc LAMBERT
      Merci aussi pour votre réponse et votre intention sur le Bourkina-Faso, je ne sais pas si vous y avez déja été, sinon, je vous demanderai de ne pas commencer par solliciter le gouvernement, mais d´ aller d´abord sur place vous rendre compte de la situation, vous verrez si vos deux projets passent ou font parties des priorités du gouvernement, sinon, sur place, vous vous rendrez compte de ce qui peut se faire, et développer alors des projets dans ces domaines et surtout, commencer par en bas comme vous l´avez écrit.

      En ce qui concerne le Énergies Renouvelables, le Bourkina-Faso avance très bien dans ce domaine aidé par les Autrichiens pionnier dans les Énergies Renouvables.
      Votre idée peut être un bon début de copération Franco-Africain gagnant-gagnant.
       Bonne chance


    • Jean-Marc LAMBERT Jean-Marc LAMBERT 28 novembre 18:12

      @lsga
      Elon Musk fabrique et vend des solutions où les gens peuvent produire et stocker leur électricité chez eux.
      Je ne vois pas en quoi ce système est centralisé.
      N’importe qui peut démonter ses batteries de stockage du premier au dernier boulon, et essayer de faire mieux.
      Elon Musk a des projets pour Mars et ailleurs, et moi j’en ai marre des « bas de plafonds », alors Elon Musk aura des faveurs de ma part.


    • lsga lsga 28 novembre 18:17

      @Jean-Marc LAMBERT
      oui désole : le Amazon de l’énergie

       smiley smiley smiley

      J’aime beaucoup Elon Musk (tout comme Xavier Niel, Zuckerberg, Larry Page, etc L’un d’eux sera le prochain Allende). Ce que je n’aime pas, ce sont les poujadistes qui croient les PME sont l’avenir du Capitalisme, alors qu’à chaque crise économique, le Capital se concentre un peu plus. 

    • Jean-Marc LAMBERT Jean-Marc LAMBERT 28 novembre 18:38

      @lsga
      Merci pour les noms.
      Je ne sais pas si tu as remarqué, mais les dirigeants chinois ont compris depuis longtemps que le maoïsme, c’est périmé.
      Je ne suis pas partisan du capitalisme, je suis partisan de la débrouille.


    • lsga lsga 28 novembre 18:51

      @Jean-Marc LAMBERT
      Des chinois, j’en fréquente plein. Le PCC est plus puissant que jamais, et l’immense majorité des grands dirigeants et des grands patrons en Chine ont un doctorat en Marxisme (un doctorat : ils ont écrit une thèse). C’est cela d’ailleurs qui fait que les Chinois sont les Capitalistes les plus performants aujourd’hui, ils ont bien mieux compris que les occidentaux les ressorts de cette économie. 


    • Oceane 28 novembre 19:12

      @microf

      Lorsque l’on cite Sekou Touré, « Il n’y a pas de dignité sans liberté : nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage. », on est très loin de penser que « si les dirigeants européens avaient eu une vision positive pour le développement de l’Afrique, l’Afrique aurait été développée, malheureusement, ce qu’ils voulaient, c’est exploiter l’Afrique et en cela ils ont bien resussis ».

      C’est absurde d’attendre des Européens qu’ils développent l’Afrique ou tout autre continent au détriment du leur ou en parallèle avec le leur. D’abord, l’Europe entend « développement » par le pillage et la soumission des autres et de l’Afrique en particulier - Samir Amin avait parlé du « Développement inégal » dans lequel la « périphérie » fournissait les matières premières au « centre » qui avait inventé le système économique dans lequel les « périphéries » étaient intégrées. Cela n’a pas changé et cela ne changera pas tant que les « périphéries » ne renversent pas la table. Et pour renverser la table, il faudrait que les Africains - dont il s’agit ici - pensent par eux-mêmes leur développement. D’abord ce qu’ils entendent par développement « . Si c’est pour singer l’Europe, autant laisser l’Europe penser le »développement de l’Afrique « , comme Borloo le fait avec son histoire d’ »électrification de l’Afrique " et même l’auteur de cet article qui pense lui aussi pour l’Afrique et les Africains au lieu de proposer son aide sur des projets élaborés eux-mêmes leur vision du monde..

      Cette citation veut dire que l’on pense par soi-même et que l’on remercie Borloo pour son intention certes louable, mais infantilisante.


    • microf 28 novembre 22:14

      @Oceane
      Je suis d´accord avec vous que c´est absurbe d´attendre que les Européens viennent développer l´Afrique, mais vous oubliez ou faites semblent d´oublier que ce sont les Européens qui sont venus en Afrique, proposer ce développement, car aucun pays Africain n´a invité aucun pays Européen de venir en Afrique. Il fallait alors que cette Europe qui arrive en Afrique prenne ses responsabilités et fasse ce qu´il est venu proposer, ceci aurait été possible si cette Europe avait écouté les propositions de Sékou Touré, á savoir pas de paternalisme, mais une coopération oú chacun est libre de choisir la voie de son dévelopement et coopère avec l´autre pour atteindre ses objectifs. Alors, que lui répondit le Grand de Gaule« voila l´indépendance prenez lá, mais la France en tirera des conséquences ». Sékou Touré n´a jamais demandé á la France de venir développer l´Afrique, mais plutôt de laisser l´Afrique choisir la voie de son développement et coopérer avec la France pour y arriver. On ne va pas réinventer la roue, ceux qui l´ont inventé peuvent coopérer avec eux qui ne l´ont pas encore inventé pour avancer. Regardez les Chinois en très peu de temps de coopération Occident-Chine, la Chine a beaucoup avancée et est en passe de dépasser cet Occident aujourd´hui dans certains domaines, ce qui n´est pas mauvais, car c´est l´histoire de l´humanité qui avance. A un moment l´histoire a été dominée par les Occidentaux, aujourd´hui l´histoire est en passe d´être dominée par les Asiatiques, et demain ce sera le tour des Africains et ainsi de suite et ainsi de suite jusqu´á la fin des temps, tout ce que l´on demande, c´est que cela se passe de manière pacifique comme l´avènement des Chinois se passe de manière pacifique. Ce n´est pas par les guerres, des génocides et autres destructions massives que la Chine est á ce niveau aujourd´hui.
      Alors si Monsieur veut venir coopérer avec l´Afrique pour son dévelopement, je ne vois pas oú est le mal. j´ai pas voulu polémiquer avec lui par son approche, et en lisant bien mon commentaire, vous verrez que je lui ai donné des conseils et fais des propositions comment y parvenir, et c´est qu´on attend aussi de vous au lieu de polémiquer pour rien, cela n´avance pas la reflexion, car vous ne proposez rien en dehors de la critique .


    • Oceane 30 novembre 06:46

      @microf

      « Il fallait alors que cette Europe qui arrive en Afrique prenne ses responsabilités et fasse ce qu’elle est vevue proposer ... »

      Non, Microf, les Européens ne sont pas venus proposer un quelconque « développement » à l’Afrique, sauf à considérer que la traite, l’esclavage, la déportation, la colonisation et depuis 70 ans au moins le néocolonialisme soient des formes successives du même « développement » dans lesquels l’Afrique ne se « developpe » finalement pas. Il faut tout de même être maso, non ?

      Ce n’est pas avec le consentement de l’Europe que la Chine est devenue une puissance. Elle a fait ce qu’elle estimait et estime bon pour elle, bien campée sur son socle culturel et historique pour ne plus se laisser marcher sur les pieds il faut éviter donc de comparer l’incomparable. Entre une Afrique partagée entre ses esclavagistes arabes et européens et une Chine libre dans sa tete et son esprit, il y a un monde, un monde que n’est pas prête de rejoindre l’Afrique.


    • microf 30 novembre 11:05

      @Oceane
      Merci de votre réponse.
      J´aime souvent rester dans le contexte et le concret, vous vous tirer très loin, c´est votre droit, mais j´aimerai au risque de me répèter rester dans le contexte.
      Voila un Monsieur qui veut aller en Afrique proposer des projets de développement, ce qui n´est pas mauvais en soi. J´ai pas voulu polémiquer avec lui car son approche n´est pas la bonne, car il veut commencer par le haut, á savoir contacter le gouvernement. Je lui ai donné un conseil comment il pourrait mieux le faire, á savoir, aller sur place voir comment cela se passe, et après, décider comment il le fera, car sur place, il trouvera déja des choses qui se font, prendra des contacts avec ceux qui les font, et apportera sa pierre á l´édifice, voila ma proposition, et vous ? que lui dites vous ?.


    • zygzornifle zygzornifle 28 novembre 16:51

      Afrique= a fric bonne pour le pillage organisé ....


      • Jean-Marc LAMBERT Jean-Marc LAMBERT 28 novembre 18:02

        Je ne prétend pas le contraire.

        Mais je me souviens d’une ancienne relation, une femme de Kinshasa, qui me criait : « Mon pays est RIIIIICHE ». - Oui, d’accord, mais qu’est ce qu’elle foutait à la CPAS alors ??? - Il y a pas mal d’africains pour qui, culpabiliser les européens, est un fonds de commerce juteux.

        Il y a deux sortes d’européens et deux sortes d’africains.

        Il ne faut pas tout mélanger.

        - Prend le Président Kabila par exemple :
        Il a plus de 130 millions de dollars planqués à l’étranger en moins de 5 ans.
        - Et puis, tu as ce Sarkozy qui serre la pince à Khadhafi pour des questions alimentaires,
        et précipite activement sa chute quelques années après.

        Ce n’est pas du beau monde, ça.

        Je ne fais pas partie de cette bande-là, beaucoup d’européens et d’africains non plus.

        Moi, ce que je veux, c’est trouver des solutions profitables à tout le monde avec des gens bien.

        Les autres, je les emm.


        • lsga lsga 28 novembre 18:06

          @Jean-Marc LAMBERT
          130 millions de dollars ? lol


          Pour rappel, une simple bretelle d’autoroute construite avec du sang d’Afrique coûte dans les 2 milliards d’euros :

          Le PIB de la France, c’est 2000 milliards d’euros par an, dont la majorité provient de ses politiques impérialistes, et dont la moitié est utilisée pour financer un État Providence dont le rôle est de cajoler des classes moyennes racistes et réactionnaires. 

          Les classes moyennes blanches occidentales représentent moins de 20% de la population mondiale et consomme 80% des ressources de la planète. Il est temps que cela cesse. 

        • Jean-Marc LAMBERT Jean-Marc LAMBERT 28 novembre 18:15

          @lsga
          Pourquoi tu oublies de parler des saoudiens qui abandonnent une voiture neuve sur la route, quand les cendriers son pleins, ou que le réservoir est vide ?


        • Jean-Marc LAMBERT Jean-Marc LAMBERT 28 novembre 18:18

          @lsga
          Avec le Président Hollande, l’État Providence dont le rôle cajole surtout des classes moyennes gauchistes. ..


        • lsga lsga 28 novembre 18:25

          @Jean-Marc LAMBERT
          Les poujadistes, petits commerçants, buralistes, avocats « indépendants », huissiers, médecins « libéraux », taxis, patrons d’hôtel, notaires, pharmaciens, et j’en passe et des pires, vivent tous grâce aux différentes réglementations étatiques qui les protègent des grandes multinationales. 

           
          Emmanuel Macron a tenté de libéraliser un peu toutes ces professions protégées, avec le résultat qu’on connait. Allez faire un tour aux USA, vous verrez que là-bas toute cette racaille qui en France se prétend « petit patrons » sont salariés de grande multinationales depuis belles lurettes. 

          Pour tout dirre, ce sont ceux qui ont massivement voter François Fillon, et j’espère bien que Fillon va les faire cocus. 


        • Oceane 28 novembre 19:24

          @Jean-Marc LAMBERT

          « Moi, ce que je veux, c’est trouver des solutions profitables à tout le monde avec des gens bien »

          Non, il faut arrêter de penser pour eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès