Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > DSK : en finir avec le FMI qui défend un système capitaliste et (...)

DSK : en finir avec le FMI qui défend un système capitaliste et patriarcal

Depuis quelques heures, tous les médias internationaux relatent l’information d’une possible agression sexuelle par Dominique Strauss Kahn à New York et la photo du directeur général du FMI menotté a fait le tour du monde. Sans nous prononcer sur son éventuelle culpabilité dans cette affaire, le CADTM veut dénoncer un autre scandale : celui de l’action même du FMI

Le FMI n’est pas l’institution qui aide les pays en crise, c’est au contraire celle qui impose des programmes draconiens d’austérité et qui défend un modèle économique structurellement générateur de pauvreté. C’est l’action même du FMI et de ceux qui soutiennent la mondialisation néolibérale qui a fait porter le fardeau de la crise aux populations qui en sont les premières victimes. Profondément antidémocratique, puisque les pays les plus riches disposent de plus de la moitié des voix au sein du conseil d’administration, le FMI est en fait un instrument des grandes puissances pour veiller au maintien du système capitaliste et aux intérêts des grandes sociétés transnationales.

Très actif depuis plusieurs décennies en Afrique, en Amérique latine, en Asie et en Europe de l’Est, il a profité de la crise qui a éclaté en 2007-2008 pour reprendre solidement pied en Europe occidentale et imposer aux peuples des pays les plus industrialisés les remèdes frelatés qui ont mené dans une impasse tragique ceux des pays du Sud qui les ont appliqués. Partout, le FMI prétend que l’initiative et les intérêts privés doivent être soutenus par les politiques des pouvoirs publics au détriment des politiques sociales. Partout, il donne raison aux banquiers contre les intérêts des peuples. Partout, il favorise le creusement spectaculaire des inégalités, le développement de la corruption, le maintien des peuples dans la soumission au néolibéralisme.

Si les faits concernant DSK sont avérés, il ne peut y avoir d’immunité pour un fonctionnaire du FMI et tous ceux qui travaillent pour une institution internationale doivent rendre des comptes en justice à propos de leur action. Le FMI en tant qu’institution doit aussi être poursuivi en justice pour les violations multiples des droits humains fondamentaux qu’il a commis et qu’il continue de commettre dans de nombreux pays. Le remplacement du FMI délégitimé par un organisme démocratique mondial chargé de la stabilité des monnaies et de la lutte contre la spéculation financière constitue une urgence.

Au-delà, le CADTM tient à rappeler que le système international en place aujourd’hui est non seulement capitaliste, mais aussi patriarcal et machiste. Seuls des hommes président jusqu’ici des institutions telles que le FMI, la Banque mondiale et l’Organisation mondiale du commerce. Le CADTM dénonce fermement le machisme et le caractère patriarcal qui vont de pair automatiquement avec des comportements de harcèlement ou de violence sexuelle.

Indépendamment de la responsabilité réelle ou non de DSK dans l’affaire actuellement médiatisée, le CADTM dénonce également la banalisation de tels comportements et lutte depuis vingt ans pour sortir à la fois du capitalisme et du système patriarcal.


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • machiavelle machiavelle 19 mai 2011 16:01

    Attentat politique et médiatique contre DSK qui sonne comme un avertissement ...

    Ne nous leurrons pas, l’affaire DSK tout comme l’affaire Clinton à tout d’un attentat politique, car dans le cas contraire et même aux etats unis ou l’ont ne badinne pas avec le viol, la femme de ménage aurait été grassement payé et menacé de représailles pour se taire par ceux la mêmes qui aujourd’hui s’acharnent à livrer DSK en pature...

    Mais contrairement à l’affaire Clinton, cet attentat politique contre DSK sonne plutôt selon moi comme un avertissement à l’égard des dirigeants européens qui dans les années avenir se risqueraient à ne pas prendre le parti américain ou à ne pas se soumettre à leurs seuls interêts... (ignorez vous que les US sont en faillite ? et que d’ici peu la première puissance mondiale pourrait bien basculer en faveur de la russie et de la chine)

    en gros je dicerne de plus en plus au travers de l’affaire DSK la volonté d’adresser le message suivant aux elites dirigeantes européennes : "en cas de désobeissance, voyez ce dont nous sommes capables !.."

    Il faut également tenir compte du fait que DSK à commencé à vouloir changé le rôle et l’image du FMI dans le monde, ce qui n’a pas du tout plus à certaines elites banquaires et industriels .. loin sans faut...

    ce n’est bien sur qu’une hypothése, mais tout à fait crédible cependant au regard de certaines elites dirigeantes françaises qui n’hésitent plus à employer le terme « complot »... tout comme une partie de plus en plus croissante de la population française également..

    il ne s’agit pas ici pour moi de prendre la défense de DSK car je suis abstentioniste et opposé aux sociétés établis sur le modéle expansioniste de la Cité , mais de bien discerner quels sont les enjeux stratégiques et politiques d’une telle affaire, et à qui profite cette sur-médiatisation grossière et théatrale d’un président du FMI et membre du groupe Bilderberg menoté en pleine rue...

    Dans cette affaire je ne crois pas que le système judiciaire américain aux mains de nombreuses loges maçonniques etatsuniennes et autres Skulls & Bones, soit plus honnête et intégre que le système judiciaire français parallélement aux mains des membres du grand Orient de France...

    En ce moment même, certains amis de DSK sont trés bien placés en la matière pour dénoncer un complot, puisqu’ils sont eux mêmes membres du grand orient de France et initiés aux enjeux réels du pouvoir politique et économique mondialisé..

    N’oublions qu’avant la seconde guerre mondiale, les sionistes alliés aux banquiers et industriels anglo-saxons pour la plupart membres de loges maçonniques, n’ont pas hésités à sacrifier nombres des leurs en Europe, lorsqu’ils financèrent l’accession au pouvoir du parti Nazi...

    Cette affaire DSK pourrait non seulement cacher un avertissement envoyé aux dirigeants politiques européens, mais également un réglement de compte entres élites pensantes et dirigeantes...

    ce ne sont bien évidemment que des suppositions, mais de l’ordre du possible dans un monde ou depuis le 11 sept 2001 et la récente mascarade Ben Laden, absolument plus rien n’est évident ... sauf pour les médias à la botte et autres « intellectuels » bien pensants bien sur... quoi que certains d’entres ces hypocrites semblent avoir changé d’avis tout recemment....


    • Leo Le Sage 19 mai 2011 18:19

      @auteur
      Bonjour,

      Vous dites
      1/ « Si les faits concernant DSK sont avérés, il ne peut y avoir d’immunité pour un fonctionnaire du FMI et tous ceux qui travaillent pour une institution internationale doivent rendre des comptes en justice à propos de leur action »
      Oui, vous avez raison, du moins je le pense.
      Non, parce qu’en droit international, quel que soit le crime commis, s’il a une immunité diplômatique on ne peut absolument rien faire.
      Je vous le dis tout de suite qu’il n’a pas l’immunité diplômatique car sa visite sur le sol américain est privée...

      2/
      « Le FMI n’est pas l’institution qui aide les pays en crise, c’est au contraire celle qui impose des programmes draconiens d’austérité et qui défend un modèle économique structurellement générateur de pauvreté »
      tout à fait

      Mon avis
      Le FMI est surtout une institution qui consièdre que pour des maux totalement différents voire opposées [l’Afrique ce n’est pas l’Europe] et bien elle trouve un package comme seule solution :
      Austérité et libre échange. smiley
      Ils n’ont rien d’autre en magasin... smiley


      • ichris31 20 mai 2011 13:02

        "Il faut également tenir compte du fait que DSK à commencé à vouloir changé le rôle et l’image du FMI dans le monde, ce qui n’a pas du tout plus à certaines elites banquaires et industriels .. loin sans faut..."

        Depuis quelques jours on n’entend que ça mais jamais on ne précise quelles sont les fameuses réformes que DSK a mis en place ou a proposé au FMI.
        Ce que je sais c’est qu’il est venu applaudir en personne tous les chefs d’états qui avaient mis en place des mesures d’austérité contre les peuples pour régler le problème de la dette. Y compris en France, où il s’est réjouit de la réforme des retraites.
        Si ce type représente la gauche, ben il y a du souci à se faire. Ils nous prennent tous pour des tarés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès