Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Economie : les sarkozettes du Quercy

Economie : les sarkozettes du Quercy

L’Histoire retiendra peut-être un jour que c’est à Cahors que Nicolas Sarkozy, moins d’un an après sa nomination, a définitivement tourné le dos à toute volonté de rupture et toute entreprise ambitieuse.

C’est au cœur d’une ville moyenne, préservée des contestataires par tous les... moyens, qu’il a donc présenté son plan d’action, moyen lui aussi, forcément.

Plus question d’aller chercher de la croissance non, l’heure est à la drastique quête d’économies. Publiques tant qu’à faire puisque le paquet fiscal a préservé les autres et que l’UIMM voudrait bien l’aider, mais ne retrouve plus ses valises...
Nous voici revenu au bon vieux temps de la droite classique, celle-là même au pouvoir depuis 1995 et qui a sclérosé tout autant que la gauche notre belle contrée.
Pour gagner plus, l’Etat n’entend donc pas travailler plus, mais économiser plus en ne remplaçant pas un départ en retraite sur deux. Quelle incroyable découverte qui fera date dans les sciences économiques des grandes universités du monde entier ! Et quelles bonnes nouvelles pour nos enfants seulement 25 par classes de maternelles et qui feront demain corps au milieu de leurs 35 ou 40 camarades...
En démantelant pas à pas le service public, le président s’attaque à un secteur qu’il a patiemment dénigré et qui concerne peu son monde comme son électorat de base. Mieux, il a fait croire à plus nombreux qu’il les défendrait au mieux de leurs intérêts. Les lendemains déchantent et cela ne fait que commencer. Les services publics peuvent être raillés, critiqués, mais il n’en assure pas moins une mission essentielle de continuité des services régaliens de l’Etat pour tous et partout. Ils sont aussi censés pallier les excès ou insuffisances de la société de marché. En ces temps tourmentés, pas sûr qu’il soit si opportun de se couper de cette possibilité pour les plus fragiles d’entre nous.
Alors que la France se paupérise, que les situations se fragilisent, tout se passe comme si celui qui s’est augmenté de 3 chiffres n’avait ses yeux que rivés sur des tableaux de bords chiffrés.
Le social est donc pointé du doigt comme la cause de tous nos maux, en particulier notre incapacité économique. A croire qu’avec moins de prélèvements sociaux Kleber et Arcelor seraient encore de notre monde...
Le social, c’est d’abord le logement social avec la volonté désormais affichée non pas de développer le parc existant mais d’... abaisser de 10 % le plafond d’accession, histoire :
- soit de gagner plus d’argent sur le dos de gens trop "riches de 10 %" pour vivre en HLM ;
- soit de provoquer le départ de ces mêmes riches, pour quelle destination ?
Le social, c’est aussi la suppression annoncée des dispositifs favorisant les retraites anticipées. Une mesure étonnante si l’on suit les nombreuses fermetures d’entreprises qui, toujours, s’appuient sur ces départs anticipés pour relativiser l’impact final. Les politiques de terrain apprécieront... les chefs d’entreprise également.
Notons que Mittal, par exemple, ne doute de rien puisqu’il peut claironner "124 emplois seront créés à Gandrange" en omettant discrètement de rappeler que 575 personnes seront au préalable remerciées. Mais ce ne seront pas des retraites anticipées, nous voilà rassurés...
Le social, c’est encore l’emploi, ils seront de moins en moins aidés. Voilà qui aura le mérite de la clarté puisque, d’ici quelque temps, nous aurons par cette politique visionnaire une photographie exacte de notre marché de l’emploi purifié de tous ces emplois partiels...
Bientôt les chômeurs ne pourront refuser deux offres raisonnables a dit Nicolas Sarkozy. Le problème étant bien de définir ce qui est raisonnable de ce qui ne l’est pas chez cet homme-là...

Tout ça et bien d’autres choses pour un objectif mineur d’... 1 % d’économie :
"sur les 1 000 milliards d’euros de dépenses publiques, il s’agit de gagner 10 milliards par an dès 2009, 5 sur l’Etat et 5 sur l’ensemble de la sphère sociale".

Enfin, en théorie, car nos fines lames de l’économie n’ont pour l’instant pas fait de miracles. Bien loin du monde enchanté de Disneyland, le président PS de la Commission des finances de l’Assemblée nationale estime à 4,1 milliards d’euros le coût pour les finances publiques de la réforme des "heures sup". Dans le même temps, ces mesures n’auraient permis "qu’à une partie des salariés" de bénéficier de 3,78 milliards d’euros supplémentaires de pouvoir d’achat...
cela promet.

En attendant, et dans la plus parfaite indifférence, les 40 entreprises composant le CAC 40 ont engrangé sur l’année 2007 un bénéfice de 99,1 milliards d’euros.
Soyons fous et imaginons une TVA sociale appliquée au CAC de 10 %, cela rapporte 9,91 milliards par an.
Une broutille pour les entreprises concernées et un juste retour des choses si l’on veut bien considérer que ces entreprises œuvrent sur de nombreux marchés publics...

Voilà de l’ambition et de la rupture.
Faut vraiment tout faire !


Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


    • valere valere 11 avril 2008 12:35

      Sarkozy ne touchera jamais aux entreprises du CAC 40 qui constituent en parti "la crème" de son électorat. Au contarire la dépanalisation des affaires leurs ouvre un boulevard de magouilles en tout genres, d’enrichissements personnels, etc.

      Il a fait croire aux plus affaiblis financièrement qu’il serait à leurs côtés. Faux, archi faux !!!

      Sarko s’en fout des pauvres. Pires, il les méprises. Dans son monde il n’y a que le fric et le pouvoir qui comptent.

      Pour l’intéresser et obtenir son respect, il faut faire partit de "l’élite" du CAC 40.

      Le but est que ces entreprises (qui comptent un bon nombre de proches du Président !), "règnent" en maître sur la France.

      Cette politique de « riches » me dégoûte. Comment sera la France dans 4 ans après toutes ces réformes ?

      Quand est ce que la France sera dirigée par quelqu’un de réellement sincère sur les intérêts à porter à ce pays ???


      • nounoue david samadhi 11 avril 2008 14:12

        exellent plan de relance et pas besoin de 140 blasbla pour 7 milliards :)


      • Vincent 11 avril 2008 14:16

        Pour information à propos des entreprises du CAC 40, sachez tout de même qu’elles s’acquittent déjà d’un impôt sur les bénéfices d’env 35%.

        Que les dividendes d’actions sont prélevés dans une fourchette de 10% (CSG min) à 27% (CSG + prélèvement libératoire d 16%).

        Que les cotisations employeurs varient d’env 30% à 45% de la masse salariale.

        Que les cotisations salariales varient d’env. 18% à 25% du salaire brut de l’employé.

         

        Et vous voudriez appliquer une taxe supplémentaire, mais faudrait peut-être arrêter les conneries, vous ne croyez pas.

        Après on se pose la question de la rentabilité de nos entreprises.

         

        Alors je veux bien que l’on réforme l’état, que l’on fasse des coupes sombres dans les budgets inutiles, cf frais de réception de Mme Dati par exemple. Les aller retour coup de poker en avions médicalisé aussi.

         

        Oui notre état peu faire des économie, dans son mode de fonctionnement, dans le traitement des sénateur par exemple, cuisine 3 étoile et pinard à 500€ la bouteille au frai de l’état, oui tout ce genre de petites dépenses au regard du déficit mais hautement symbolique.

         

        Au lieu de cela on tape dans le dur, les profs, les fonctionnaires en général, car tout le monde le sait les fonctionnaires sont des branleurs !!!!

         

        Mais bordel que ceux qui disent cela aillent bosser un peu dans la fonction publique, ensuite ils se rendront compte vite fait de leur erreur.

         

        Actuellement le gouvernement tape à tour de rôle sur des catégories de français, chacun notre tour nous sommes touchés, c’est la grande force stratégique de notre prézydent actuel, il tape en sectorisant les français, ainsi, on regarde tous les autres se faire mettre tandis qu’il nous a déjà préparé notre pot de vaseline ou la poignée de gravier selon de le degré de syndicalisation de la branche et le pouvoir de nuisance de la catégorie de français qu’il enfile.

         

         


        • Charles Ingalls Charles Ingalls 11 avril 2008 14:35

          (Vincent) "cf frais de réception de Mme Dati par exemple. Les aller retour coup de poker en avions médicalisé aussi."

          Et n’oublions pas la location du jet de sieur estrosi pour aller faire la lèche à sa majesté...Environ 138 000 euros, ca fait chère la pipe quand même...M’enfin en échange de la mairie de Nice...


        • Vincent 11 avril 2008 15:45

          Charles, je suis navré, mais dans ce genre d’exercice je ne peux malheureusement pas être exhaustif. Il y a trop d’affaires et trop d’argent dépensé, en plus ces informations sont celles que l’on veut bien nous donner, ce n’est à mon avis que la partie émergée de l’iceberg


        • Charles Ingalls Charles Ingalls 11 avril 2008 16:26

          (Vincent) "ce n’est à mon avis que la partie émergée de l’iceberg"

          J’en ai aussi bien peur...Le pire dans tout ça c’est que les gens continuent à voter pour ces profiteurs :

          estrosi, balkany, dati etc...Cette liste aussi est loin d’être exhaustive...


        • ytty54 ytty54 11 avril 2008 18:19

          je pense qu’il ne faut pas confondre entreprises du Cac 40 et ... les autres. Un impôt exceptionnel à situatiion exceptionnelle, (les caisses de l’Etat sont vides) sur des bénéfices exceptionnels qu’y a t’il de si choquant ? Je ne vois pas en quoi ces grands groupes influent de façon positive sur la rentabilité des milliers d’entreprises françaises à qui, par exemple, ils ne laissent que des miettes en matière de marchés publics.

           

           


        • valere valere 11 avril 2008 16:07

          @Vincent : et oui c’est sans compter sur tout ce que l’on ignore !!! et ça doit peser lourd dans la balance des dépenses élyséennes.


          • Vincent 11 avril 2008 16:51

            Il faut reconnaître au moins une qualité à notre prézydent, il a réussi convaincre plus de la moitié des votants à la dernière élection.

            En plus on ne peu pas dire que personne était au courant, que ses secrets étaient très bien gardés, non nous savions déjà l’essentiel,

            homme ambitieux,  privilégiant les intérêts personnels de ses amis voir les siens aux intérêts de ses administrés. Homme mégalo au possible, prétentieux, fier, susceptible, matérialiste, bon j’arrête là sinon demain j’ai le GIGN chez moi.

            Bon en gros nous n’avons que ce que nous méritons.

             

             

            Et si nous attendons l’opposition nous risquons d’attendre longtemps.


            • Rosemarie Fanfan1204 11 avril 2008 21:37

              Vincent, je suis malheureusement tout à fait d’accord avec vous. Nous savions.

              De quelle opposition parlez-vous ??? il y a une opposition dans notre pays ? on les voit où ?

              Et certains espèrent qu’il tiendra pas les 5 ans... moi je mets 10 € sur sa réélection.... Et cela me met les boules.


            • valere valere 11 avril 2008 17:04

              @Vincent : N’oublions pas que si Sarkomégalo a gagné aux dernières élections c’est grâce à ses mensonges.

              A cette époque, il savait déjà que les caisses étaient vides. Alors aller chercher la croissance avec sa langue...j’attends toujours. Pour l’instant sa langue ne lui à servit qu’à raconter des conneries.


              • jrr 11 avril 2008 19:03

                Pour ceux qui ont un peu de peine à comprendre, ou qui ne discernent pas bien ce qui se passe derrière l’ECRAN DE FUMEE déployé par MONSANTO :  

                 

                Ce ne sont pas les OGM en soi qui sont dangereux, mais les OGM et l’insecticide round up de MONSANTO ! Car décidément, les amerloques ne veulent pas comprendre… il y a quelques décennies, l’usage extensif du DDT avait abouti à un cri d’alarme : le livre « Printemps silencieux » : plus d’insectes = plus d’oiseaux = printemps silencieux.

                 

                Le problème qui se pose depuis quelques années à l’échelle planétaire avec les produits de MONSANTO, ce que ces produits très toxiques aboutissent à la mort de la plupart des vers de terre et autres insectes, comme les « vers blancs » qui se transforment en hannetons ou les coccinelles, grandes dévoreuses d’insectes – sans parler du problème des abeilles et donc de la fertilisation par les pollens. CONTRE et EN DEPIT de toute évidence, MONSANTO clame l’innocuité de ses produits – et il n’y a toujours pas d’études de toxicité sérieuses réalisées à leur propos – en contradiction flagrante avec les principes de précaution les plus élémentaires qui sont censés protéger l’avenir de l’espèce humaine, car c’est cela qui est en jeu !

                 

                Et ce que les technocrates incultes – c’est le cas de le dire – et stupides de MONSANTO ne veulent pas comprendre, c’est que la terre a besoin d’oxygène pour vivre, et que les vers de terre, précisément, sont indispensables pour apporter cet oxygène. Ils fraient également le chemin aux racines. Une terre sans oxygène est une terre morte, dont la PRODUCTIVITE VA DIMINUER DANS DES PROPORTIONS DRAMATIQUES, parce que tout y pourrit. C’est une terre qui pue, comme les pieds de Borloo ! C’est pas bon signe, ça, une terre qui pue parce qu’elle ne respire plus…

                 

                Il est par ailleurs INSUPPORTABLE au plan mondial de se faire imposer la pompe à finance états-unienne du brevetage du vivant – et A PLUS FORTE RAISON lorsqu’il s’agit de produits extrêmement toxiques dont le concept est totalement stupide !!!

                 

                Sarkozy n’a pas compris ces vérités élémentaires, et c’est pourquoi son suivisme états-unien est devenu DANGEREUX !

                 

                L’heure n’est plus à la résignation : ces gens sont des criminels qui agissent en toute légalité à l’échelle planétaire. Il s’agit de réagir de manière adéquate à cette menace planétaire d’un nouveau genre. Il y a URGENCE.

                 


                • jrr 11 avril 2008 21:05

                  Eh oui, les états-uniens sont trop stupides et trop arrogants pour comprendre et admettre que la vie de l’être humain sur la terre dépend de la présence du modeste ver de terre...

                  Une erreur stratégique qui coûtera très cher aux lobbies états-uniens de BUSH-MONSANTO, qui pensaient avoir réussi leur coup et mis la planète en coupe réglée... mais les faits sont têtus et les famines à venir , hélas, démontreront à Jérémie Mc Duck qu’il n’a pas résussi son coup, faute d’avoir respecté les vers de terre...

                  Une belle leçon à venir, mais au prix de souffrancces incommensurables des habitants de la planète terre... soumis à la morgue états-unienne par le manque de clairvoyance de leur président...

                   

                   


                • ARMINIUS ARMINIUS 12 avril 2008 08:44

                  Le reportage ARTE sur MONSANTO devrait faire intégrer les programmes scolaires, ça donne une excellente idée de la manière de fonctionner d’une méga entreprise capable de corrompre jusqu’au plus haut niveau ( Tony Blair au Royaume Uni, entre autres...) pour imposer ses produits mortifères.

                  Et de plus les enfants pourraient peut-être empêcher leurs parents d’acheter cette saloperie de Round Up, en promotion actuellement dans tous les LEROY -MERLIN !


                • bruno frandemiche 11 avril 2008 20:07

                  bonjour à tous
                  l’objectif est d’arriver à un rapport attali sociétal.
                  je n’ai pas toutes les questions,mais je peux essayer d’y répondre.
                  je n’ai pas toutes les réponses mais j’y réfléchis.
                  personnellement,j’ai besoins de critiques constructives(voir déconstructives) sur "V comme VISION".
                  ensuite,j’ai besoin de lobbieurs vis à vis des partis politiques et de faire monter le buzz "V comme VISION".
                  si vous voulez etre de la partie,prenez place et choisissez votre role.
                  les régles du jeu sont simples.
                  distribuer "V comme VISION" avec ce mail et mon mail (pour que j’ai le retour).
                  si vous voulez modifier "V comme VISION",persuadez-moi avec des arguments qualitatifs.
                  aujourd’hui,"V comme VISION" est volontairement dans le désordre et sans argummentaire pour susciter l’attention et le débat.à la fin(318 propositions) ,ce devrait etre un site web avec une mindmap liée et argumentaires chiffrés.
                  le site est déjà là(le materiel et une personne informaticienne pour le gérer).
                  mon positionnement essaye d’étre humaniste et pour tout parti (sauf extrémiste), toute nation et tout peuple.
                  personnellement,j’ai toujours voté socialiste mais ce n’est pas une raison valable pour ne pas coopérer et argumenter.
                  j’ai pris le role du fondateur synthètique avec une vision holiste.
                  toute personne participant sera citée sur le site à moins de ne pas vouloir son nom associé à "V comme VISION".
                  je ne pretends rien mais quand j’ai lu le rapport attali rédigé par 44 sommités,j’ai été déçu.en fait,je voulais lire "V comme VISION" .
                  alors je me suis mis à leurs places et j’ai commencé "V comme VISION" pour qu’un jour ,je puisse le lire(enfin).
                  voilà,la balle est dans ton camp.
                  cordialement votre
                  bruno

                  V comme VISION (v080407)

                  (trop long,dépasse 20000 caractères,dsl)

                  bruno.frandemiche@yahoo.fr


                  • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 14 avril 2008 10:33

                    "Soyons fous et imaginons une TVA sociale appliquée au CAC de 10 %, cela rapporte 9,91 milliards par an.
                    Une broutille pour les entreprises concernées et un juste retour des choses si l’on veut bien considérer que ces entreprises œuvrent sur de nombreux marchés publics..."

                    Voici le CAC 40

                    Accor Air France-KLM Air Liquide Alcatel-Lucent Alstom ArcelorMittal AXA BNP Paribas Bouygues Capgemini Carrefour Crédit Agricole Dexia EADS EDF Essilor France Télécom Gaz de France Groupe Danone L’Oréal Lafarge Lagardère LVMH Michelin Pernod Ricard PSA Peugeot Citroën PPR Renault Saint-Gobain Sanofi-Aventis Schneider Electric Société Générale STMicroelectronics Suez Total Unibail-Rodamco Vallourec Veolia Environnement Vinci Vivendi

                     

                    Plusieurs remarques

                    1. La TVA est une taxe sur les consommations intermediaires (nationale) et non pas un impot sur les benefices (mondiaux) donc deja il y a un probleme de raisonnement. Ta TVA sociale il faut l appeler hausse des impots sur le benefice.

                    2. Alcatel Lucent, Bouygues, Cap Gemini et Sanofi travaillent avec le secteur public, les autres non. A moins que tu consideres que les savons et gels a cheveux vendus par l’Oreal aux fonctionnaires, c’est de l’argent public.

                    Enfin ajoutons que la majorité des dividendes de EDF, Gaz de France, France Tel, Aeroports de Paris vont a l’Etat, pas aux autres actionnaires puisque ces boites sont a majorité publique.

                    Enfin tes 40 eleves par classe non seulement le chiffre est faux mais surtout, s’il etait vrai, est ce que tu penses que la Finlande ou la Coree du Sud eduquent moins bien leurs jeunes ? A contrario il y a eu d’eleves par classe dans le public aux Etats Unis...

                     

                     

                     

                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès