Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ecotaxe, Léonarda... les compromis de l’échec

Ecotaxe, Léonarda... les compromis de l’échec

Hollande et le compromis impossible : histoire d'une politique qui réussit à la fois à mécontenter tout le monde et à monter les français les uns contre les autres.

Compromis, chose due.

S'il était encore besoin d'un nouvel exemple pour montrer à quel point toute politique menée par ce gouvernement se limite actuellement à gratter n'importe quel bouton de moustique qui se met à démanger dans ce pays, sans réaliser qu'il va réveiller tous ceux qui sont à côté et finir par avoir le bras vraiment, vraiment à vif, et bien je vous proposerais de réfléchir aux inquiétants points communs entre les affaires Léonarda, écotaxe, travail dominical, et imposition à 75% sur le football.

La primolocutocratie : ce pourrait être la mauvaise habitude de dire oui au premier qui a parlé, puis de s'en mordre les doigts. 

Et oui, inlassablement, dans une sorte de mouvement perpétuel, nos dirigeants répètent les mêmes erreurs et les mêmes attitudes désastreuses pour la société : dans l'affaire Léonarda, face à la gronde lycéenne, l'éxécutif trancha par une sorte de compromis absurde qui eut le mérite d'à la fois mécontenter tout le monde et de diviser la famille même de Léonarda. De diviser, plus généralement, les sans papiers en ceux qui triment pour s'intégrer (mais n'y arrivent pas parce qu'ils ne font pas la Une de Libération) et ceux qui ont attrapé le pompon et ont droit à un tour gratuit.

Sur le bienfondé de l'écotaxe, je ne me prononcerai pas. Ce que je vois c'est qu'il y a une loi, que ce soit celle sur l'immigration, celle sur la taxe à 75% ou celle sur la fiscalité des transports routiers. Face à cette loi des lobbies du football se plaignent de manquer de millions, et manquent d'arracher à l'éxécutif un régime dérogatoire. Face à cette loi les agriculteurs bretons qui n'ont plus rien à perdre et manifestent dans un violent chant du cygne... La gouvernement, alors, magnanime et soucieux de rassurer les inquiétudes des français qu'ils découvre soudain, convoque les plus bruyants des grognons et leur glisse un petit chèque dans la main, aux yeux et à la barbe de tous. 

Et vous, Français, peuple déjà divisé sur le mariage, sur les retraites, sur le droit au travail le dimanche... vous voici désormais montés les uns contre les autres selon votre région ! Car si nous soutenons nos amis bretons, pourquoi ont-ils eu droit à un traitement de faveur et pas leurs confrères perdus au fond des alpages ? Pourquoi le transporteur qui livre un industriel breton paiera alors que l'industriel voisin situé à 500 mètres de la limite de département, lui ne paiera pas ? Pourquoi ce gouvernement rémunère-t-il en petits arrangements à l'amiable le fait d'aller casser des infrastructures* et jeter des victuailles sur les CRS (pendant ce temps les étudiants, eux, sont réduits à mettre le feu à des poubelles vides c'est malheureux) ?!

*(qui auraient pu être reconvertis le cas échéant en sympathiques panneaux de messages autoroutiers "il fait chaud : buvez")

Mais gardons le cap, comme dirait Hollande ! A l'enseignement d'un si bon maître, je n'ose me mesurer mais ne peux m'empêcher d'improviser un compromis à la "Hollande" pour, l'aéroport de Nantes, à la louche : vous expropriez les ruraux en les dédommageant du double du tarif légal, puis vous faites construire des grands parkings en béton plutôt qu'un aéroport qui fâche. Win-Win !

Bref. Ceux qui nous dirigent feraient bien de rouvrir leur gaffiot. Ils y apprendraient, par exemple, que l’étymologie du mot "compromis" signifie "pour mettre ensemble"... le sens des mots est parfois assez cruel, non ?

Hervé Legourvière.

Je vous recommande mes articles reliés :

La politique arbitre : bienvenue dans le monde où celui qui crie le plus fort fait la loi

Le débat sur le travail du dimanche n'est pas là où il paraît.

Pourquoi il est désastreux d'accuser les entreprises de vouloir rester apolitiques

Pourquoi il faut s'empresser de ne plus trier ses déchets

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Kern Kern 29 octobre 2013 10:25

    En tant que président ; Sarkozy était un des problèmes

    Hollande est LE problème

    Quand on songe que ce type penserait à son éventuelle réélection en 2017 on est en droit de se demander si il n’y a pas de sa part un peu , voir beaucoup de provocation

    http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/

    Est-ce encore possible ?


    • mbdx33 mbdx33 29 octobre 2013 18:17

      Franchement votre post est partisan et n’apporte rien de nouveau sur le sujet de l’ecotaxe. C’est juste du bashing facile.

      Il y a beaucoup de questions qui se posent avec l’écotaxe.
      Certains médias nous ont présentés les manifestants bretons comme étant essentiellement des agriculteurs alors que la plupart sont des patrons et des salariés de tpe/pme de transports routiers ; Ainsi on comprends mieux leurs attitudes, même si on oublie au passage que l’écotaxe concernera aussi et surtout les transporteurs étrangers.

      Dans le sud de la France, sur les axes frontaliers (Côte d’argent, italie, et Perthus) les transporteurs étrangers représentent 90% du traffic PL. Qui paye actuellement l’entretien et la sécurité des routes ? Le contribuable et l’usager français.

      Les propos de JL.Borloo sont d’une d’une mauvaise foi politique évidente, c’est vraiment une posture électorale. C’est lui qui pilotait avec NKM le dossier écotaxe. Et aujourd’hui de nombreux élus locaux et ténors UMP font des gorges chaudes, alors que c’est le gouvernement Fillon qui a mis en place l’écotaxe, suite au Grenelle de l’environnement.

      La question de taxer les transports revient à augmenter le coût du fret et donc à taxer les marchandises transportées. Qui paiera ? Tous les transporteurs et de façon indirecte les consommateurs français et étrangers (fret internationnal) puisque les chargeurs répercuteront les coûts aux donneurs d’ordres qui vendront plus chers, etc. Donc le principe de cette écotaxe est équitable de ce point de vue.

      Il ne faut pas oublier non plus que certains chargeurs préfèrent débarquer les marchandises dans des ports étrangers et faire la desserte par voie routière pour contourner les frais de quais des ports français. L’écotaxe aura un effet dissuasif puisqu’elle augmentera en proportion du kilométrage parcouru. Ce n’est peut être pas la panacée mais cela devait permettre de redonner de la compétitivité au ports, au train et aux routiers français qui font de la desserte locale.

      Pourquoi les routiers bretons ne sont pas contents ? Bien que la Bretagne est eu droit à des mesures de souplesse concernant l’application de l’écotaxe, il y a actuellemnt une crise qui touche les entrepises agroalimentaires bretonnes puisqu’un certain nombre d’entre elles sont en grande difficulté. Le patrons routiers qui font les allers-retours en Allemagne ont profité de cela pour dénoncer l’écotaxe, parce que les tarifs préférentiels dont ils disposeront ne s’appliqueront pas sur leurs allers-retours outre Rhin. Et ils ont batti leur stratégie de com sur le problème de l’emploi, c’est habile et malsain. Les médias qui ne vérifient et n’analysent plus les infos et les évenements pour des raisons de course à l’audimat et de non indépendance ont repris en coeur les communiqués des manifestants.

      Dernier point, le contrat qui a été signé avec le presatataire relève en revanche du grand foutage de gueule en matière de partenariat public - privé.
      Si l’Etat abandonne l’écotaxe c’est 800 000 000€ d’indemnités au concessionnaire.
      Le contrat est signé sur plus de 10 ans.
      La plus grosse partie du pactole reviendra au concessionnaire.
      Le prestataire n’est même pas un groupe français.

      On est en droit de se poser des questions sur les intérêts que certains politiques ont à abandonner le rôle régalien de l’Etat à un prestataire privé étranger proposant des conditions aussi peu avantageuses. Pour ma part, je me plais à penser que la plus grosse partie des sommes rapportées à l’écotaxe auraient du servir à l’entretien des routes et autoroutes, au développement du fret ferroviaire et portuaire français et pourquoi pas à aider des bassins d’emplois en reconversion. Visiblement il n’en sera rien.


    • olivier olivier 29 octobre 2013 18:54

      Je vous trouve déconnecté de la réalité économique actuelle des 3/4 des français matraqués fiscalement. L’idée est certes louable mais complètement hors de propos vu le contexte économique car ne l’oublions pas, celui qui trinquera au final, c’est le consommateur ! C’est lui qui paiera le prix fort (nouvel impôt déguisé). Je pense qu’il est assez tondu en ce moment...Par ailleurs, cette mesure ne réglera pas le problème plus global du respect de l’environnement qui est plus une question de responsabilité individuelle à traiter au niveau mondial. Beaucoup d’entreprises délocalisent aujourd’hui non plus pour des raisons fiscales ou sociales mais aussi environnementales. En effet, de grandes puissances économiques ne jouent pas le jeu par peur de mettre à mal leur économie et plomber la compétitivité de leurs entreprises. Nous serions ainsi les dindons de la farce ...Au plaisir !


    • Wladimir Wladimir 29 octobre 2013 10:28

      Je crains que l’histoire retienne que le malheur de la France, et surtout des Français, aura été dans une période extrêmement difficile d’avoir dû choisir entre un nain hystérique et un niais lymphatique, aussi nuls l’un que l’autre.


      • eric 29 octobre 2013 11:00

        Cela, c’est ce que voudrait nous faire croire les gauches. Des questions de personnes.

        Mais cela « ne résiste pas a l’analyse marxiste la plus elementaire » (j’adore cette phrase qui nous rappelle le temps ou les gauches avaient un semblant de pensée et des buts et pas uniquement des intérêts et des tactiques).

        Imaginer que la personnalité d’un type aurait une influence prépondérante sur un pays... !

        Oui, avoir l’impression qu’il y a quelqu’un aux commande peut avoir un impact psychologique, mais au delà.

        Non, la différence est vraiment politique.

        Toutes les mesures prises par Sarko avaient une logique économique. Bonnes ou mauvaises, on pouvait les expliquer par un but lie a l’intérêt collectif.

        Bouclier fiscal pour remotiver des gens, mettre un terme a l’exil fiscal, et corriger certaines aberration ( l’effet pêcheur de l’ile de Re).
        Pas démago et populiste ( dire on va limiter les impots des riches cela rapporte quoi comme voix ?)
        Mettre des radars partout et faire baisser la mortalité sur les routes quitte a perdre des suffrages, ou mettre des portiques et les laisser détruire ou baisser les taux pour les bruleurs, c’est quoi ?

        Toutes les mesures fiscales prises par hollande vont dans le mêmes sens.

        Boucher les trous qu’il ne peut plus nier, en préservant le niveau de vie de ses clientèles électorales. 500 millions sur 5 ans pour tous les pauvres, mais 230 millionspar an de journee de carence pour les seuls fonctionnaires. CSG et TVA pour tous, mais relèvement des tranches de l’IR pour le bas de la classe moyenne sup qui vote pour lui, rétablissement des baisse d’impôts pour les mêmes qui ont leurs enfants en fac (ou la proportion d’enfants d’ouvriers baisse),mais matraquage des familles nombreuses avec enfant. Embauche de prof et subventions des associations amies en charge de mettre en œuvre les rythmes scolaires.

        Sarko, mais en fait les droites, avaient une politique, que l’on peut juger bonne ou mauvaise.
        Hollande, mais en fait les gauches montrent un égoïsme de classe d’un cynisme rarement atteint.

        Du reste toutes les statistiques électorales montrent que les partis de gauche sont des partis de classe ( bénéficiaires nets de la dépense publique) et les partis de droite sont caractérisés par la mixité sociale.

        C’est bien pourquoi les seconds sont plus soucieux de l’intérêt collectif et que les grandes périodes de progrès social durable ont été gérées par des droites
        C’est aussi pour cela que les gauches tentent de faire croire que l’important, c’est la santé mentale de ses représentant ou la taille de leurs talonnettes.

        Je pense que cela va de moins en moins fonctionner....

        La gauche est en train de comprendre qu’elle peut mieux influencer et pressurer discrètement en étant dans l’opposition tout en contrôlant l’appareil d’État, qu’en étant au pouvoir ou elle ne parvient pas a camoufler l’absence de limite de ses appétits...

        C’est pourquoi la prochaine alternance ne sera réelle que si elle passe aussi et surtout par le fait de remettre l’etat au service des citoyens et en le faisant échapper a l’emprise de ces gens.


      • Wladimir Wladimir 29 octobre 2013 11:55

        Eric, il est un fait observé depuis des milliers d’années : dans une bataille, quand l’ennemi est supérieur en nombre et/ou en armement, on peut le vaincre si on a un chef charismatique capable de galvaniser ses troupes et d’inventer des ripostes inédites. Tout en donnant lui même l’exemple du courage et du sacrifice.

        Dans la guerre économique que nous livrent les banksters, le Bilderberg et l’eurocrature pour nous asservir, non seulement nous n’avons pas les chefs qu’il faudrait... Mais en plus, ils ont été achetés par l’ennemi !


      • Croa Croa 29 octobre 2013 19:24

        Ce sont les médias qui fabriquent les présidents en suivant les ordres de l’oligarchie financière.

        Consolons-nous d’avoir échappé à Dominique Strauss-Kahn (DSK) !


      • Yohan Yohan 29 octobre 2013 10:32

        Sarko a été d’abord trahi par Bayrou et le clan chiraquien. Et même avec ces défections, Hollande n’aurait pas été élu sans les voix communautaristes. Il suffit de voir les drapeaux qui flottaient à la Bastille pour gommer tout doute.


        • Roosevelt_vs_Keynes 29 octobre 2013 10:34

          Bon, et si on agissait, au lieu de dire « tous pourris »...


          • Yohan Yohan 29 octobre 2013 10:48

            Mais ils agissent. Après l’écotaxe, nous aurons la Dibrani taxe smiley


          • eric 29 octobre 2013 12:05

            Rom taxe ? Oui, mais nous savons comment réagir, Ayrault vient de suspendre l’eco tax
            Quelques pneus brules et hop !
            Ce gouvernement est décidément un désastre pour l’écologie et le développement durable ( aujourd’hui, un vieux pneu cela se recycle...)


          • Jimmy 29 octobre 2013 15:31

            les « verts » vont « fortement songer » à quitter le gouvernement


          • Croa Croa 29 octobre 2013 19:37

            « les « verts » vont « fortement songer » à quitter le gouvernement »

             smiley smiley smiley smiley smiley


          • Gilles BERTIN Gilles BERTIN 29 octobre 2013 14:39

            Nos concitoyens deviennent des nantis ingérables !!!

            Notre Président va donc devoir employer les grands moyens et utiliser

            l’article 16 de la Constitution qui dispose :

            « Lorsque les institutions de la République, l’indépendance de la Nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux sont menacés d’une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures exigées par ces circonstances, après consultation officielle du Premier ministre, des Présidents des Assemblées ainsi que du Conseil constitutionnel. l’exécution de ses engagements internationaux sont menacés d’une manière grave et immédiate par refus des mesures de redressements de nos comptes sociaux, de la balance de payements et de l’entretient de nos pouvoirs public essentiels par un rejet des français a un effort collectifs...



            • Croa Croa 29 octobre 2013 19:34

              Concernant l’écotaxe, (mini éco-taxe en fait.),
              Ce n’est pas TF1
              (& France télévision qui finalement agit pareillement !) qui t’informera sur son bien fondé ! Ces gens nous présente des bretons sois-disant en colère contre la mini-écotaxe mais ils ne nous montrent pas qu’il s’agit essentiellement de Patrons (à 80% ds patrons-routiers) venus avec leur employés (les imbéciles !) Reste Internet (comme d’habitude) mais il faut chercher et dans l’attente la réaction de Mbdx33 (\Kern) est assez juste, Merci à Lui !


              Et TF1 ne nous explique pas que
              les bretons fabriquent (c’est le mot !) des cochons dans leurs élevages concentrationnaires qu’ils font abattre en Allemagne (dans des abattoirs où des polonais travaillent à 3€ de l’heure) pour ensuite faire revenir les carcasses en France.
              Au contraire TF1 laisse à entendre que ces gens défendent l’emploi breton... Mais de qui ils se foutent ? 

              J’espèrais que le gouvernement ne cèderait pas mais avec des médias complices le message était hélas clair.    Tout comme est clair le fait que les vandales ne seront pas poursuivis contrairement à ce qui tombe sur les véritables citoyens agissant, EUX, pour l’intérêt général, anti-OGM par exemple.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès