Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Electricité : Ca monte et c’est de plus en plus limite

Electricité : Ca monte et c’est de plus en plus limite

Le gestionnaire de notre réseau de transport d’électricité, RTE, et non pas EDF qui est seulement un des producteurs français, vient de publier les chiffres de consommation d’électricité en France pour 2008.Canalblog_245 Comme vous le voyez sur le graphique ci contre elle continue à monter, de 1.2 pct cette année.

Par contre ce chiffre global est la combinaison d’une baisse de la consommation industrielle de 2.6pct et d’une augmentation de celles des consommateurs particuliers de 3pct. La baisse des besoin de l’industrie reflète à la fois les efforts que les industriels ont fait pour réduire leurs consommations, une certaine désindustrialisation globale et une chute brutale de leur demande en fin d’année. 18pct de baisse en Décembre après 14.6 en Novembre et 6.7pct en Octobre ! Un bon indicateur de la crise.

Les ménages eux, en dépit des conseils de modération et des recommendations pour sauver la planète, continuent de consommer comme si de rien n’était avec 3pct de hausse de leur demande sur fond d’amélioration de leur équipement ménager et de celui de leur confort personnel. Un élement à prendre en compte néanmoins dans cet accroissement de demande, celui de l’augmentation de la population qui a atteint 361 000 personnes en 2008 soit 0.6 pct d’augmentation. Il en reste donc 2.4pct pour l’amélioration de notre confort de vie. Visiblement nous ne sommes pas encore prêts à accepter les efforts que nous devrons inévitablement fournir.

Pour 2009 RTE table sur une croissance de la demande globale en légère baisse à 1pct contre 1.2pct cette année.Canalblog_246

Face à l’accoissement de cette demande comment se comportent les capacités de production d’EDF et des autres électriciens. Ils tiennent mais la différence entre consommation et production, la marge de sécurité globale en quelque sorte, a tendance à diminuer comme le fait apparaitre le solde des exportations ci contre. D’une position d’exportateur important il y a quelques années, nous voici donc quasiment à l’équilibre en 2008 avec une baisse de nos exportations de 16 pct. Le résultat d’un certain sous investissement en France.

Signalons que le nucléaire a fourni 76 pct de cette consommation et que l’éolien, en forte progression néanmoins, n’en a fourni que 0.7 pct. La bonne nouvelle cette année c’est la contribution en hausse de l’hydraulique.

Un problème pour satisfaire la demande demeure voire s’aggrave, celui de la couverture des pics de demande. Notre capacité de production globale ne permet pas de les couvrir en particulier dans certains régions, la Bretagne et la Côte d’Azur, toutes régions qui refusent soit l’implantation de capacité nouvelles de production ( refus de la centrale à Gaz de GDFSuez) soit l’implantation de lignes d’alimentation nouvelles vers le sud-est pour des raisons écologiques ou plus simplement de méconnaissance des conséquences éventuelles.

Le début de 2009 au cours duquel nous avons battus plusieurs fois notre record de pic de consommation est passé de justesse et grâce aux importations mais avec un incident grave à Nice. Que diront les populations de ces zones quand ces incidents se reproduiront ? Yakafaukon sans doute et aux frais des autres consommateurs. On parle en effet de construire une ligne haute tension enterrée vers le sud-est pour préserver le site du Vercors qui coûtera un prix exhorbitant ( si c’est techniquement possible ?). Autre impact sur les coûts d’infrastructures, ceux liés à la nécessité de récupérer l’électricité des installations éoliennes et surtout d’assurer l’alimentation en l’electricité en compensation lorsque le vent n’est pas là !

A suivre

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • c.d.g. 21 janvier 2009 12:39

    solution simple pour limiter la consomation d electricite : en augmenter le prix...
    on verra deja moins de chauffages electriques, d appareils laissés en veille tout le temps (TV, magntoscope/DVD ....)


    • Jojo 21 janvier 2009 13:22

      C.D.G.,
      Très juste mais dangereux, l’expérience d’EDF même dans d’autres pays tels que le Mexique (expérience confirmée plus tard par les algériens entre autres), a montré qu’au-delà d’un certain seuil d’augmentations tarifaires, les plus modestes ne pouvant plus payer l’énergie électrique, se rabattaient inexorablement vers la fraude et venaient augmenter les pertes non techniques du distributeur pour une spirale infernale : (pertes colossales, coûts non couverts, nouvelles augmentations tarifaires pour couvrir les dits coûts, recrudescence de la fraude etc…). Cordialement.

      A l’auteur,
      Lorsqu’on investit peu en moyens de production, renforcer le réseau de transport semble inévitable quels que soient les coûts ou les considérations environnementales, pour bénéficier des coups de pouce permis par l’interconnection des réseaux THT européens et pouvoir ainsi, moins se soucier des périodes de pointe :
      · Quotidienne (décalée d’un pays au pays voisin).
      · De grand froid (rarement toute l’Europe qui est touchée en même temps)


    • Neozenith 21 janvier 2009 13:32

      Il ne s’agit pas d’augmenter les prix, mais bien de proposer des produits sur lesquels on peut couper le mode veille dans un premier temps (j’ai vu chez un ami la télé qui restait en veille car il ne pouvait pas faire autrement sans la débrancher), et dans un deuxième temps ARRETER D’EQUIPER les logements neufs (ou rénovés) en chauffage électrique !! Les Français consomment beaucoup et toujours plus, mais la France est le pays possédant le plus de chauffages électriques !


    • foufouille foufouille 21 janvier 2009 14:13

      le probleme est pas le chauffage electrique, mais l’isolation faible des logements (voire inexistante)


    • Redj Redj 21 janvier 2009 15:20

      @foufouille,
      les 2 mon capitaine !
      EDF a depuis longtemps fait du lobbying pour imposer aux français le chauffage electrique, et pour consommer beaucoup d’electricité, l’isolation intérieure a été privilégié au détriment de celle extérieur.
      Résultat, les maisons sont mal isolées, et on bouge du jus.
      Les Allemands sont beaucoup plus rationnels que nous, et là-bas, les maisons possèdent une isolation extérieure.
      Qu’ils revoient déjà les normes de construction en france, et qu’ils autorisent les maisons types autrichiennes ou allemandes ici. Mais là encore, le lobby le lobby....


    • foufouille foufouille 21 janvier 2009 16:44

      on a aussi le double vitrage, bidon ou inexistant


    • Croa Croa 21 janvier 2009 15:40

      À Foufouille qui a écrit « le probleme est pas le chauffage electrique, mais l’isolation faible des logements  »

      SI ! Quoique ce soit lié. Contrairement aux idées reçues le chauffage électrique n’est que rarement associé à une bonne isolation ! Le chauffage électrique c’est pas cher à installer et une mauvaise isolation ne coute rien. Bref, le chauffage électrique c’est pour les pauvres obligés d’être locataires.

      Une bonne isolation améliore toujours le bilan, raison pour laquelle ceux qui ont le choix l’associe plutôt à une meilleure source énergétique que l’électricité. Donc le chauffage électrique est bien le problème, CQFD ! smiley


      À tous : Malgré le « Grenelle » rien de changé coté électricité ! Il faudrait remettre un peu de bon sens là-dedans aussi bien dans les tarifs abonnements que du coté des prix du kWh afin que les bons prix soient réservés aux ménages sobres alors actuellement c’est le contraire : Plus tu consomme moins c’est cher... Donc prime aux gaspilleurs !

       Il faudrait d’abord, bien sûr, smiley interdire le chauffage électrique ! (Cf ci-dessus réponse à Foufouille.)


      • foufouille foufouille 21 janvier 2009 16:42

        le probleme vient aussi des proprios qui veulent rien investir et qui imposent souvent un type de chauffage tres cher
        alors qu’il y a des chaudieres a bois a 1000€
        c’est l’isolation interieur qui est la plus importante, si les murs sont en bon etat..............


      • Yannick Harrel Yannick Harrel 21 janvier 2009 17:01

        Bonjour,

        Je ne conteste pas la teneur générale de l’article mais il me semble qu’il serait utile d’être clair sur un point : si les Français sont autant dispendieux en consommation électrique, cela tient autant par négligence (on parle effectivement des appareils laissés continuellement en veille), par méconnaissance des dispositifs possibles pour réduire la facture et la consommation électrique et enfin... par le fait que les équipements modernes censés favoriser une utilisation moindre et plus rationnelle de l’énergie sont aussi très coûteux !

        Ca me fait penser aux véhicules dits propres : le pékin qui n’a que le choix de rouler en diesel on va en plus lui faire porter la responsabilité de ne pas acheter un nouveau véhicule propre (malgré une aide en ce sens décidée par décret 2009-66 en ce début d’année). Cumuler deux tares, pauvre et pollueur = deux raisons d’anathémiser ce genre de personne ? C’est idem pour par exemple les nouvelles maisons dont le DPE est de A ou B, c’est bien gentil mais qui peut s’offrir pareille demeure/logement pour une somme modique ?

        Alors faire payer plus cher pour "civiliser" la consommation électrique atteindra vite ses limites je le crains s’il n’y a pas des efforts substantiels en parallèle de cette augmentation (incitations fiscales et informations notamment)...

        Cordialement


        • krolik krolik 21 janvier 2009 18:42
          A noter en particulier
          - la très légère baisse de la production nucléaire par rapport à 2007 (diminution de 0,1%). La disponibilité du parc, déjà basse en 2007 ne s’est donc pas améliorée.
          - « l’essor de l’éolien » (comme le dit RTE). Je cite :
          « Entre 2007 et 2008, la puissance installée de l’ensemble du parc de production français a augmenté de 1700 MW, essentiellement du fait de l’accroissement du parc éolien, de plus de 1000 MW, du raccordement de trois installations à combustible fossile pour une puissance d’environ 800 MW, partiellement compensées par des retraits d’exploitation. »
           
          « En 5 ans, l’électricité d’origine éolienne produite en France aura été multipliée par 14.
          En 2008, la puissance installée du parc éolien atteint 3300 MW. Elle augmente de plus de 1000 MW, dont près de 200 MW raccordés directement au réseau de transport de RTE.
          L’énergie maximale produite sur une journée a atteint 46 GWh le lundi 10 novembre 2008. Un maximum instantané de production éolienne a été atteint le vendredi 21 novembre 2008 à 8h20 avec une puissance de 2255 MW, ce qui correspond à un facteur de charge (énergie produite rapportée à la puissance installée) de plus de 70%.
          Sur l’année 2008, le facteur de charge mensuel des installations éoliennes est resté très variable, de 10% à 37%, pour une valeur moyenne sur l’année de 23%. La grande variabilité des rendements est liée, par nature, à l’intermittence des conditions de vent. »
           
           Nul doute en tous cas que SER et autre CLER vont réagir à ce chiffre, sans pour autant accepter la publication de données complètes.
           
          @+

          • g.jacquin g.jacquin 21 janvier 2009 19:32

            Bonjour, M.Krolik

            Juste une petite remarque... Il me semble que la baisse de la fourniture nucléaire est due, pour partie, à l’augmentation de la marge de sécurité pour subvenir au besoin de la variation de production de l’éolien et d’autre part, pour éventuellement compenser la perte d’un champ éolien suite aux conditions météo.

            Il me semble que les informations de production vont être extrêmement complexes à analyser du fait de la variabilité des producteurs EnR et de la volonté de RTE d’assurer quand même la sécurité du réseau sans trop le dire !!! (en d’autre terme, on met de l’éolien en pointe mais on augmente les sécurités pour éviter tout problème). Sauf que les couts de revients ne sont pas les même !


          • krolik krolik 21 janvier 2009 19:57

            On peut passer des jours sur l’interprétation des chiffres donnés par RTE.

            On peut noter aussi qu’une par non négligeable de l’électricité éolienne passe par RTE et non pas sur la distribution à basse tension.
            Ce qui confirme le fait souvent réfuté que si l’éolien arrivait à représenter 20% de la consommation électrique française il faudrait multiplier par 5 les lignes HT pour tenir compte de la volatilité des sources..

            L’auteur serait bien avisé de faire une comparaison par exemple du nombre de kWh consommé par tête d’habitant en France et en Allemagne. Et comme cela il pourrait donner une idée sur la validité du dogme régulièrement asséné : le nucléaire encourage la consommation d’électricité.
            Je suis sûr que la comparaison donnerait un éclairage assez curieux sur le sujet.

            @+


            • marignan155 21 janvier 2009 21:25

              Vous voulez faire simplement des économies d’énergie ?
              parmi d’autres moyens en voilà un qui est très simple

              régler votre ordinateur pour qu’après une demi-heure d’inactivité il se mette en veille ou au moins n’utilisez pas le screen-savers (économiseurs d’écran) qui consomment mais demandez à votre machine de couper ou au moins mettre l’écran en veille (n’oubliez pas qu’un écran plat consomme plus qu’un cathodique) et que l’économiseur d’écarn est un programme qui tourne et donc qui fait consommer la machine

              une autre idée simple : pour ceux qui ont une climatisation, ne climatisez pas le quartier en entier, ni même votre logement mais limitez vous autant que possible

              si possible utilisez de l’eau chaude solaire, actuellement avec du soleil j’arrive à avoir l’eau à 30° alors qu’il ne fait que 5 ou 6° dehors, toujours ceci de gagné sur la consommation (gaz ou électricité) et donc autant sur les capacités de production et d’acheminment

              autre possibilité pour réduire les pics de consommation : l’abonnement edf TEMPO, quelques jours par an l’énergie est très chère et nous faisons attention à ne pas faire tourner les gros consommateurs (fours, machine à laver,...) et cela réduit les pics et les factures

              si Cobalt-59 me lit, je suis un vieux barbon qui a changé ses habitudes sur ce point

               

               


              • Zagnam Zagnam 21 janvier 2009 22:24

                Arrêtez avec vos histoires d’appareils en veille.
                Vous raisonnez en chiffres globaux et non pas en technique.
                Les pics de consommation (ceux qui pollunet du fait de la mise en marche du thermo-électrique de pointe ) ont lieu entre 17h00 et 20h00 et à cette heure là les appareils ne veillent pas, il fonctionnent.
                Maintenant allez vous renseignez sur le fonctionnement d’un réacteur nucléaire avant de lancer des bêtises sur ce point.
                C’est aussi ridicule que la coupure de 5 minutes à 20 heure un fois par an pour le bien de la planête.
                Marre de ces ignares qui se considère scientifique.
                L’électricité n’est pas le pétrole. C’est une énergie à part entière.



                • marignan155 21 janvier 2009 23:27

                  à Zagnom ridicule ?
                  alors Dominique Maillard, Président du directoire de Réseau de Transport d’Electricité (RTE) l’est-il aussi lorsqu’il préconise avec l’Association des maires de France 
                  - de prendre les dispositions nécessaires pour maîtriser la consommation municipale d’électricité entre 17 heures et 20 heures (dans les équipements publics, les bureaux, pour les mises en lumière, l’éclairage public…),
                  - de relayer cette information auprès de leurs administrés en les engageant à faire le même effort (éteindre la lumière dans les pièces inoccupées et moduler la température dans ces pièces si elles sont chauffées à l’électricité, fermer les volets la nuit, utiliser les appareils électroménagers après 20h - lave-linge, lave-vaisselle, sèche-linge, éteindre les appareils en veille…). ?


                  à tout hasard, une discussion intéressante sur les PCs en veille, y compris dans les bureaux et l’Europe s’en soucie aussi Selon la Commission Européenne, qui cite l’étude en cours, en imposant des normes obligatoires en matière de consommation électrique en veille, il devrait être possible d’économiser environ 30 TWh par an dans l’UE, soit en gros la consommation électrique annuelle de la Hongrie. 
                  Il ne faut pas oublier que de nombreux PCs dans des entreprises restent allumés en permanence, par exemple.



                  • Pourquoi ??? 22 janvier 2009 07:17

                    "Notre capacité de production globale ne permet pas de les couvrir en particulier dans certains régions, la Bretagne et la Côte d’Azur, toutes régions qui refusent soit l’implantation de capacité nouvelles de production ( refus de la centrale à Gaz de GDFSuez) soit l’implantation de lignes d’alimentation nouvelles vers le sud-est pour des raisons écologiques ou plus simplement de méconnaissance des conséquences éventuelles."

                    Oh que non ! Pendant la grande lutte qui a opposé la Bretagne à la construction d’une centrale nucléaire, cette région a été menacée des pires conséquences qui lui pendaient au nez. Et on ne cesse de rappeler aux Bretons que c’est de leur faute, yzavaientpaka... Ouh les vilains écolos !!!!!!!! Ouh les sales ploucs qui ne savent même pas ce qu’est l’électricité !!!!

                    Je suggère que les Bretons vous coupent les vivres : plus de patates, de cochons, de primeurs, de fruits de mer etc... Oh vous en aurez toujours un petit peu, mais à quel prix ?

                    Allez, les Parisiens, transformez vite vos balcons en champs de patates, sinon tant pis pour vous ! Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenus....


                    • vivelecentre 22 janvier 2009 07:32

                      malheureusement, les bretons n’ont pas su refuser les champs d’eoliennes qui maintenant pillules un peu partout ....
                      Pauvre paysage....

                      Le pire , c’est que pendant la quinzaine de grand froid, il n’y avait pas assez de vent pour les faire tourner !

                      Pas grave, on a tiré à fond sur les centrales thermiques de la loire ( Donges en particulier !)

                      Quelle c.........ie !!


                    • vivelecentre 22 janvier 2009 07:35

                      sorry "pullulent" ! ( ce sera moins dur à avaler !!)


                      • FooF 22 janvier 2009 10:59

                        Proposition à la con :

                        Si effectivement on considere :

                        - ce sont les régions qui ne veulent pas d’implantation de centrales ou de lignes qui posent problemes

                        - Le commentaire de "Pourquoi ???" montre qu’ils en sont bien contents.

                        Pourquoi ne pas gerer l’electricité au niveau régional ?

                        Comme ça, chacun sa m et si dans certains coin, les habitants ne veulent pâs produire de l’electricité, ben ils n’ont qu’a se débrouiller ?

                        Le soucis que je vois là dedans, c’est le discours "pseudo ecolo" pseudo parce que pour ne pas installer de centrale dans le quartier on fait transiter l’electricité à travers le pays et donc faire chauffer des fils...
                        On veut de l’eolien, mais pas chez nous.. : - là bas c’est mieux., ouais mais là bas c’est moche.
                        De l’hydro, mais pas de barrage chez nous , là bas, ya des montagnes, ouais mais c’est moche.

                        j’en ai assez de l’ecologie rétrogrado-réactionnaire..

                        (c’est marrant, sais déjà que mon commentaire n’est pas pertinent... smiley )


                        • L'ancien L’ancien 22 janvier 2009 22:54

                          Ingenieur, je connais particulierement bien les problematiques lies a la production d electricite, et notamment l optimisation temps reel de l’equilbre offre demande : Production = Consommation a tout instant t.

                          Mon point de vue sur l’article et sur les reactions :

                          - oui la Bretagne va avoir des coupures d’electricite severes dans 5 ou 10 ans si les Bretons continuent a refuser des centrales de production sur place. C’est donc bien un probleme de transmission de la puissance, un probleme de reseau, mais en aucun cas un probleme de capacite de production global au niveau de la France.

                          - oui PACA va connaitre de plus en plus de coupures d une duree quelques heures : c est une nouvelle fois dans le cas de cette region un probleme de reseau eletrique.

                          -OUI L’électricité n’est pas le pétrole. C’est une énergie à part entière, qui ne se stock pas correctement et encore moins a gande echelle, un bien fondamental de nos societes modernes. Toute comparaison avec un autre bien quel qu’il soit est absurde par definition.


                          "la marge de sécurité globale en quelque sorte, a tendance à diminuer comme le fait apparaitre le solde des exportations ci contre. "
                          => Il faut se garder des conclusions simplistes dans un marche de l electricite desormais europeen :
                          i) La marge de securite de production en France pour la demande Francaise n a pas diminue, elle a meme augmente comme EDF se plait a le souligner tres souvent de plus de 3000MW par la remise en service de centrale a Fuel (1000 MW correspondant a environ une centrale nucleaire)
                          ii) Moins exporter signifie simplement que cela est moins rentable, et non pas que la France n’a pas la capacite de le faire en terme de puissance, mais pour des raison de couts. Trois centrales nucleaires auraient ete construite au lieu des 3000 MW de fuel, la situation auraient ete bien differentes : la France aurait fait cadeau aux Allemands de 3000 MW a un tres faible cout. Donc finalement c est peut etre une bonne nouvelle d’etre proche de l equilibre production = consommation sur le perimetre France, il n’y a pas de surcapacite donc pas de surcouts inutiles.

                          Il me semble que la baisse de la fourniture nucléaire est due, pour partie, à l’augmentation de la marge de sécurité pour subvenir au besoin de la variation de production de l’éolien et d’autre part, pour éventuellement compenser la perte d’un champ éolien suite aux conditions météo.
                          => rien a voir ! la baisse de fourniture nucleaire est uniquement due a des problemes de maintenance du parc nucleaire francais anormalment tres eleves l an passe (cf les prix de l’electricite de juin 2008 qui etaient plus eleve que ce mois de janvier 2009 !). Concretement, le probleme cite (alea meteo sur la production eolienne) sera uniquement resolue en temps reel par une augmentation de la production hydraulique (France, Suisse) ou du thermique classique (charbon) en France et en Allemagne.

                          pour terminer : oui les PC et les LUMIERES tournent toutes les nuits et jours de week-end a la Defense, et dans les locaux de multiples entreprises...
                          seule solution pour forcer les gens a faire des economies d energie : augmenter le prix... c est exactement ce qui se passe... et merci a l’etat francais et a ses entreprises (EDF, SNCF) qui possede et surtout su attirer il a bien longtemps des gens visionnaires pour doter notre pays d’infrastructures de grandes qualites et durables. (Cf les US, les Anglais... et leurs visions court terme du rendement financier...)





                          • g.jacquin g.jacquin 23 janvier 2009 14:16

                            @ L’ancien

                            Vous avez écrit :

                            - "Ingenieur, je connais particulierement bien les problematiques lies a la production d electricite, et notamment l optimisation temps reel de l’equilbre offre demande : Production = Consommation "...

                            Et, concernant l’éolien dans le schéma de production Français, vous avez également écrit :

                            - " Concretement, le probleme cite (alea meteo sur la production eolienne) sera uniquement resolue en temps reel par une augmentation de la production hydraulique (France, Suisse) ou du thermique classique (charbon) en France et en Allemagne".

                            Il faudra que vous nous expliquiez comment ?

                            Vous êtes ingénieurs, mais il semble que vos confrères d’EDF et de RTE disent exactement le contraire de vous... Une éolienne qui se couple au réseau et commence à produire, c’est l’ensemble des autres producteurs (préférentiellement, les plus proches) qui voient leurs productions baisser proportionnellement par les régulations tension ou/et fréquence (régulation qui n’existent pas sur les éoliennes). Or on est bien d’accord que les "autres producteurs" se répartissent entre le nucléaire, l’hydroélectrique et le THF. Hors le nucléaire représente plus de 70 % de la production...

                            Donc, à moins que vous nous expliquez comment vous intervenez préférentiellement sur les régulations automatiques des centrales, lorsqu’une ou plusieurs éoliennes se couplent sur le réseau et produisent (transport ou distribution), ne vous en déplaisent, elles se substituent aussi et majoritairement, au nucléaire !!!

                            Je suis d’accord avec vous que dans la réalité, ça ne fait pas plaisir à entendre !!! Mais l’éolien qui, soit disant, doit diminuer la part de CO2 dans la production électrique (c’est sa raison d’être), non seulement ne le fait pas (l’hydroélectrique comme le nucléaire n’en produisent pas), mais se substitue à une source dont le prix de revient est inférieur à 3 cts € le kWh… rappel le P.R. du kWh éolien est à 8.2 cts €.

                            Et j’ajouterai qu’en plus, même le nucléaire en son temps n’avait pas soulevé autant de polémique que l’éolien !!!

                            Mais puisque vous êtes ingénieur, vous allez facilement nous démontrer si j’ai tort !


                          • L'ancien L’ancien 25 janvier 2009 23:56

                            Bon, je ne vais pas perdre mon temps en polemiques steriles, mais je vais tenter de completer mes propos :

                            il semble que vos confrères d’EDF et de RTE disent exactement le contraire de vous...
                            => j aimerai vraiment bien savoir ou ils disent cela...
                            bref.

                            Donc, à moins que vous nous expliquez comment vous intervenez préférentiellement sur les régulations automatiques des centrales, lorsqu’une ou plusieurs éoliennes se couplent sur le réseau et produisent (transport ou distribution), ne vous en déplaisent, elles se substituent aussi et majoritairement, au nucléaire !!!

                            C est effectivement tres faux (car il faux raisonner de maniere globale et non pas tirer d’un cas particulier et local une generalite) meme si cela ne me deplait pas le moins du monde...
                            Concretement, le planning de production de toutes les centrales francaises (EDF et Non-EDF) s’etablit via powernext tous les jours : tous les producteurs soumettent des quantites d’electricite disponibles avec des couts marginaux associes.
                            Ainsi, le nucleaire est toujours a plein regime, car c’est moyen de production le moins couteux, ensuite les centrales thermiques classique a charbon, puis l’hydraulique et les centrales a fuel.
                            Pour l’etablissement de ce programme global, les previsions de production eolienne sont prises en compte. Si elles ne se realisent pas, en temps reel, pour une tres simple raison d’optimisation technico-economique, chaque producteur va augmenter (ou baisser) la part de production de son groupe de production le plus cher deja demarre : c’est donc toujours du thermique classique (fuel ou charbon) ou de l’hydraulique. Le RTE fera ensuite la synthese de tous les ajustements des producteurs et il arbitrera si seulement c est necessaire avec les services systemes (reglage en frequence puis reglage en tension) contractualises des centrales hydrauliques, thermiques ou eventuellement nucleaire en fonction des aleas de consommations (de 2000 a 3000 MW parfois en hivers, alors que l’eolien en France represente environ 500MW en moyenne par jour... donc c’est un alea presque negligeable actuellement, ce qui n’est pas le cas de l’allemagne... )

                            encore une fois ces sujets sont complexes, donc attention a ne pas extrapoler des conclusions hatives d’un rapport public EDF ou d’un article wikipedia.

                            voila




                          • g.jacquin g.jacquin 27 janvier 2009 06:27
                            @ l’ancien

                            J’adore !!!


                            Plutôt que d’essayer de vous justifier ...

                            Dites-nous comment les régulations des centrales réagissent aux variations rapides de la demande !!!!
                            Votre réponse doit être une réponse d’ingénieur pas de philosophe !!!
                            Nota : lorsque j’évoque la régulation, je parle des algorithmes qui permettent de régler la puissance machine ! Mais, vous l’aviez compris !
                             
                            Je vous confirme que la loi impose à EDF une réserve de sécurité de 1500 MW. Cette réserve doit être disponible en tout point du réseau THT (cette réserve permet d’éviter le délestage en cas de plantage de groupe). La conséquence directe de cette réserve est qu’aucune centrale n’est jamais à 100% .

                          • L'ancien L’ancien 27 janvier 2009 18:35

                            @ g

                            bravo, encore qq qui n accepte pas de ne pas tout connaitre mieux que tout le monde... ne pas avoir certaines connaissances, c’est normal. Ne pas le reconnaitre c’est grave et reflechir de maniere bornee sur des informations incompletes conduit a un blocage inevitable. voila, c’est ici.
                            Prenez un peu de hauteur dans votre reflexion puisque vous semblez avoir qq notion technique... et regarder ce qui se passe sur les marches de l’electricite : powernext.fr, Cre.







                          • g.jacquin g.jacquin 27 janvier 2009 19:40
                            @ l’ancien

                            J’adore de plus en plus !!!

                            Plutôt que de jouer les vierges effarouchées, répondez à ma question... C’est quand même incroyable d’avoir un avis aussi tranché et de ne pas répondre aux questions techniques qui fâchent !!!

                            Vous êtes ingénieur et vous nous dites que vous connaissez bien la problématique du réseau 400KV.
                            Bieeennnnn !!!! Alors pourquoi vous êtes en contradiction avec le document RTE : " Mémento de la sûreté du système électrique" édition 2004...

                            Ne vociférez plus et répondez... Nous sommes plusieurs à vouloir comprendre ! Peut-être avez-vous des infos que nous ne connaissons pas ???

                            En tout cas celles que vous nous avez données sont fausses ! c’est un condensé d’idioties techniques qui laisse à penser que vous n’étiez pas aussi près du réseau que vous le dites !

                            • HELIOS HELIOS 26 janvier 2009 01:49

                              Par rapport a l’article, je trouve que l’auteur est scandaleusement partial.
                              En effet, si en France on consomme de l’electricité pour se chauffer, c’est a dire avoir 3 ou 4 radiateurs electriques qui se contrôlent parfaitement dans son appart, c’est plutôt une bonne chose.
                               
                              CAR... le rendement de ces radiateurs comparé a celui d’une petite chaudiere a gaz ou a fioul et tres largement a l’avantage de l’electricité.... Mais surtout votre raisonnement est tres, tres mauvais.
                              Pensez plutot au nombre de logements a chauffer.... ce nombre de logement, de pieces etc et constant quel qu’en soit le mode de chauffage. si En France on chauffe a l’electricité, c’est tout autant de rejet polluant qui ne se font pas, puisque vous etes accroché au phantasme de CO2 ! Soyez logique, chaque KW consommé par un radiateur electrique est meilleur pour la planete que celui consommé par des radiateur a eau, lui même chauffé par une chaudiere....

                              L’electricité est le fluide energetique le mieux adapté et le plus polyvalent. les pertes sont minimes, l’impact sur l’environnement est réduit. Sortez de votre dogme où on sent bien pointer le fantasme du nucleaire et votre masochisme permanent qui poussent la société a regresser. Cela ne se passera pas comme ça !!!



                              Quand au reste, pour la Bretagne, je ne sais pas, je ne suis pas Breton, mais pour la Côte d’Azur, qui n’est pas l’ensemble de PACA, vous êtes vraiment degueulasse de dire que la population refuse.
                              Le tracé proposé par RTE est ecologiquement incoherent et vraiment destructeur. La region s’est mobilisé et le faux procés que vous faites, en laissant supposer que la population refuse les lignes a tres haute tension. En realité, il y a au moins deux alternatives au tracé (seulement sur tracé qui pose problème) qui ont été proposés afin de ne pas défigurer la nature. Mais la, le bras de fer dure deja depuis longtemps et RTE laisse pourrir la situation jusqu’a ce que la situation soit intenable et qu’une decision forcée a leur avantage soit prise. Les differences de coûts sont tres acceptables, mais RTE, ce sont des gens qui n’ont rien a foutre de la nature, et qui en plus vivent a Paris.


                              En resumé...

                              Plus de conso d’electricité, c’est moins d’energie fossile (charbon, petrole gaz) et rien que pour cela c’est bien... mais en plus il faut penser que plus l’electricité sera developpé, plus le reseau sera performant et plus les eoliennes et autres productions elcctriques renouvelables seront integrales et acceptables !!!

                              Quand au bouclage de la Cote d’Azur, pas de PB, comme pour le TGV le minimum de respect pour les populations c’est de discuter avec elles les tracés des lignes.... il n’est même pas question de les enterrer bien que cela soit souhaitable, au moins partiellement !


                              • MarcDS MarcDS 26 janvier 2009 16:58

                                La France est le pays se chauffant le plus à l’électricité et est également le pays le plus nucléarisé ; serait-ce avoir l’esprit tordu que d’y voir une relation de cause à effet ?

                                Et si c’est bien le cas, ne faudrait-il pas en conclure que l’électricité nucléaire est philosophiquement en opposition avec l’impératif de décroissance de la consommation énergétique ? Ceci à l’attention de ceux qui voient le nucléairecomme une solution écologique...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès