Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > En Autriche, Google et Amazon payent moins d’impôts qu’une « (...)

En Autriche, Google et Amazon payent moins d’impôts qu’une « baraque à saucisses »

Le chancelier autrichien Christian Kern (centre-gauche) a déclaré récemment que les sociétés transnationales comme Starbucks ou Google payaient moins d'impôts en Autriche que les célèbres édicules vendeurs de saucisses et de café dans le pays alors qu’ils engrangent des centaines de millions de recettes de publicité de la part des entreprises locales.

M. Kern a fait référence à Max Schrems (un militant autrichien défenseur du respect de la vie privée) qui affirme qu’Amazon n’a payé que 1.400 € d’impôts sur les sociétés en 2014 lors d'une interview avec Der Standard. Il a également déploré une législation autrichienne qu’il qualifie d’ »obsolète » et utilise les taxes sur les publicités pour financer des médias indépendants du pays, mais exonère les annonces en ligne : « Chaque café de Vienne, tous les stands à saucisses paient plus d'impôts en Autriche qu'une société mondiale. Cela est vrai pour Starbucks, Amazon et d'autres sociétés," a déclaré M.Kern au journal cité..

Le chancelier a salué la Commission Européenne qui a exigé cette semaine 13 milliards d’€ d’impôts du géant d'Apple, mais il a critiqué les états membres de l'UE qui offrent des allégements fiscaux aux entreprises étrangères. Bruxelles a jugé que l'Irlande avait indûment accordé des allégements fiscaux pour la société informatique, ce qui met le reste de l'Union européenne dans une situation désavantageuse.

Le gouvernement irlandais a décidé vendredi de faire appel de la décision aux côtés d'Apple après que le PDG d'Apple Tim Cook ait qualifié la décision de "merde politique totale."

"Ce que font l'Irlande, les Pays-Bas, le Luxembourg ou Malte montre un manque de solidarité avec le reste de l'économie européenne », a ajouté M.Kern.

Le chancelier a déclaré que Google effectuait 200 millions d’euros de ventes en Autriche, et Facebook 120 millions pour un très faible retour au pays ou à ses médias. Il a indiqué que ces entreprises génèraient également très peu d'impôt sur le revenu des particuliers puisque Google emploie seulement environ une douzaine de personnes en Autriche, et Facebook encore moins.


Moyenne des avis sur cet article :  4.9/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Alren Alren 6 septembre 13:52

    Le gouvernement autrichien est nécessairement complice de cet état de fait.
    Tolérerait-il de se faire autant voler, lui et son peuple, par des entreprises non étatsuniennes est une question qui se pose ...


    • Spartacus Spartacus 6 septembre 14:14
      Mince alors, quand l’impôt est assis sur l’entreprise au lieu de l’individu, il est tout déboussolé le sédentaire du monopole d’état qui avait pris l’habitude de ne pas expliquer au quidam que s’il ne payait pas d’impôts, c’était l’entreprise du coin qui payait à sa place...

      Un peu comme le maire du centre ville qui a mis des parcomètres et des parking payants hors de prix, et vient se plaindre aujourd’hui que le commerce local fou le camp en périphérie....

      A les méchants pas gentils qui refusent de se faire plumer !!!!

      Mince alors, il va falloir changer de logiciel et expliquer que les impôts, c’est plus l’entreprise qui va payer à ta place mais celui qui est concerné....

      Politiquement une baffe électorale...Tellement plus doux de promettre que les autres vont payer.

      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 septembre 14:31

        @Spartacus

        L’article n’oppose pas l’entreprise à l’individu, mais la toute petite entreprise à la très grosse entreprise.
        Et le chancelier autrichien (qui doit représenter pour vous le sédentaire du monopole d’état ?) juge anormale la différence de traitement entre l’une et l’autre.
        Rien à voir avec vos digressions oiseuses.
        Mais allons jusqu’au bout de votre raisonnement.
        Supprimons l’impôt.
        Plus de services publics, plus de ces fonctionnaires que vous méprisez tant.
        Mais, plus de gendarmes, plus d’armée, plus d’hôpitaux, plus de recherche.
        Votre propriété privée ?
        Il faudra le défendre vous-même, arme au poing et clôturer votre terrain de barbelés électrifiés.
        Votre cancer ?
        Vous trouverez bien une rebouteux non déclaré pour vous le soigner.



      • zygzornifle zygzornifle 6 septembre 16:29

        @Jeussey de Sourcesûre


         l’autrichien aboie.....la caravane pleine de pognon passe 

      • Jean Pierre 6 septembre 20:02

        @Spartacus

        Si comme vous le dites ce n’est plus l’entreprise qui paie l’impôt mais « celui qui est concerné » une nouvelle question se pose. 
        L’entreprise qui a recours a des employés formés et éduqués par la société, qui utilise des infrastructures financées par la collectivité (route, réseaux, parkings, etc), qui utilise des découvertes faites par la recherche publique, dont les intérêts à l’étranger sont défendus par la collectivité, qui est protégée par des policiers payés par la collectivité, dont les droits légaux sont défendus par une justice financée par la collectivité, dont les employés qu’elle rend malades, blessés, cancéreux, déprimés, suicidaires parfois, sont soignés par la collectivité, est-elle « concernée » donc redevable de l’impôt selon votre propre logique ?

      • Spartacus Spartacus 7 septembre 08:36

        @Jean Pierre


        Non l’entreprise n’a pas a payer d’impôts. Elle n’a pas de frontières. Son lieu d’implantation n’a rien a voir avec la source de ses bénéfices ni de l’impôt de son pays.
        Et plus on avance dans le temps plus c’est flagrant.
        Les besoins sont devenus immatériels. 

        C’est aux individus de payer des impôts. 

        Et votre Zola sur l’entreprise est assez ridicule. Du resté au 18eme siècle...
        L’impôt de l’individu responsabilise.


      • Jean Pierre 7 septembre 16:13

        @Spartacus
        « Plus on avance dans le temps, plus c’est flagrant ». Ce qui est flagrant c’est que cette situation (ou des entreprises s’enrichissent dans certains pays d’Europe en ne payant que des impôts ridicules dans d’autres pays complaisants (comme l’Irlande et le Luxembourg) ne peux pas continuer indéfiniment. 

        Le système Irlandais permet le départ vers les Etats Unis de sommes énormes gagnées en Europe (qui est le plus gros marché d’Apple par exemple). Ce système fonctionne comme les comptoirs coloniaux d’autrefois qui permettaient et facilitaient la sortie des richesses des pays colonisés. L’Irlande se met donc au service des actionnaires américains et de l’Etat Américain (puisque moins d’impôts en Europe signifie plus bénéfices qui sont alors imposés aux Etats Unis). Si on se souvient que l’Irlande a reçu d’importants fonds Européen lors de son entrée dans la communauté Européenne on peux véritablement parler d’une trahison de l’idée Européenne et des intérêts de la communauté Européenne. Il y a lentement mais surement une prise de conscience de cette anomalie et le jugement de la commission Européenne témoigne de cette prise de conscience


      • Spartacus Spartacus 7 septembre 19:19

        @Jean Pierre
        C’est dingue, la croissance Irlandaise est à 7,8% en 2015...

        Annoncée en progression en 2016.....

        Et en baissant les impôts de Apple et d’autres, ils devraient mourir de faim et vivre sans services publics. Un chômage terrifiant. 
        Ils sont partis de 15% et sont arrivé en dessous du « modèle » fiscaliste Français à 9% en baissant les impôts.

        Quelle siècle avons eu de telles performances en France ?
        C’est qui qui a raison ? Eux ou les enfers fiscaux comme les Français ?

      • Jean Pierre 7 septembre 22:44

        @Spartacus
        @Spartacus
        On peux compter sur vous pour reprendre la propagande néo-libérale de l’oligarchie et l’on voit en vous lisant que ce n’est pas pour rien que cette dernière à acheté quasiment tout les médias.

        Par contre quand il s’agit de comprendre quelques données économiques évidentes, il ne faut plus compter sur vous.

        On pourrais trouver quelques paradis fiscaux (iles Caiman, Jersey ou autre) ayant des taux de croissance encore meilleurs que L’Irlande. Sont-ils plus performants économiquement que l’Irlande ?Ces pays ne produisent rien, ce qui signifie que sans l’activité économique qui existe ailleurs, sans les bénéfices faits ailleurs par des activités économiques réelles, sans la récupération par ces micro pays des bénéfices faits ailleurs et sans la marge faite localement sur la récupération de ces bénéfices, ces pays dépourvus d’activité économique autonome seraient immédiatement dans la misère. Ces pays ne sont rien sans l’activité économique faite ailleurs. 
        Etes-vous réellement incapable de comprendre une donnée aussi simple ? 

      • Spartacus Spartacus 8 septembre 12:53

        @Jean Pierre


        Mais oui ces gens produisent. Et pas mal compte tenu de leurs handicaps géographiques...

        Ces pays ont une industrie bancaire et de service d’optimisation fiscale qui produit des services à forte valeur ajoutée....

        Même industriellement la Suisse produit quasi autan que la France.

        Vous en êtes resté à la création de richesse dans l’industrie ? Ou la mine de Zola ?

        Etes vous capable de comprendre que vos raisonnements démontrent une absence de prise en compte des réalités ?




      • Jean Pierre 8 septembre 17:45

        @Spartacus
        La Suisse et l’Irlande ne sont qu’en partie des paradis fiscaux et ces pays ont aussi de réelles activités productives. Je remarque au passage que la Suisse s’est tenue a l’écart de la communauté Européenne et de ces traités de libre échange et a su préserver son industrie et son agriculture mieux que d’autres. Mais des paradis fiscaux comme les Iles Caïman et Jersey ne font que de l’optimisation fiscale par la domiciliation d’entreprises ou de filiales sur leur territoire, domiciliation liée à l’absence quasi complète d’imposition de ces comptes.

        Je ne doute pas une seconde que l’ouverture de compte surs et discrets à Cahuzac et à Balkany, les conseils divers sur la façon de faire circuler le produit de leur délits ai donné lieu à rémunération ce qui a généré, comme vous le dites, une « forte valeur ajoutée » (tout cela demande du savoir-faire).
        Mais si la valeur ajoutée est la seule valeur qui trouve grâce à vos yeux, soyez libéral et moderne, et vantez-nous les mérites des trafics d’héroïne, d’armes ou d’êtres humains qui sont des activités comme vous les aimez, c’est à dire « à forte valeur ajoutée ». L’existence de ces trafics étant facilitée par l’existence de paradis fiscaux, la boucle est bouclée sur l’utilité évidente de tels pays dans la création de votre fameuse « valeur ajoutée ».
         La rémunération des banques locales (votre valeur ajoutée) pour l’ouverture de comptes discrets n’est qu’une infime partie des sommes planquées par Cahuzac et Balkany. Ces sommes étant des commissions sur des marchés truqués et ces commissions n’étant elle même qu’une partie infime de ces marchés, votre « valeur ajoutée » dans un paradis fiscal n’est qu’une partie ridicule d’une autre valeur qui est « la valeur soustraite » aux finances françaises (marchés publics des Hauts de Seine pour l’un et marchés du médicament pour l’autre).
        Autant dire que ces paradis fiscaux ne pourraient s’enrichir sans le pillage de richesse créées ailleurs. Autant dire également que l’éradication définitive de ces paradis fiscaux serait d’un intérêt général évident.

         Je ne sais si ces éléments pourront vous servir « à la prise en compte des réalités ». Mais je me fais peu d’illusion. Vous sortir de votre misère intellectuelle et de vos aveuglements relèverai quasiment du miracle .


      • JMichel (---.---.66.162) 6 septembre 17:50

        Moi a mes enfants, je leurs enseigne comment etre un bon mafieu, un bon voyou, un bon criminel. Je leurs explique qu’avec ces bonnes bases, ils pourront vivre tranquillement, ce payer plusieurs villa, ce deplacer en limousine avec chauffeur, et meme ce payer un yacht.

        Alors ils me repondent qu’ils pourront faire de la prison. Et je leurs reponds que non, parce qu’avec tout cet argent, ils pourront ce payer un bon avocat et auront beaucoups de sbires qui lecheront les bottes.

        Puis je conclu en leurs disant qu’on parlera d’eux et que des gens ferront meme des films pour montrer comment c’est important d’etre un bon mafieu, un bon criminel.


        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 septembre 18:48

          @JMichel
          Ils sont dans quelle école de commerce, vos enfants ?


        • mmbbb 6 septembre 20:36

          @Jeussey de Sourcesûre l argent est le nerf de la guerre Ces entreprises ont des avocats fiscalites et echappent a l impot Quant les inspecteurs descendent dans une PME et decident de faire chier le patron ils l’emmerdent et n’ hesitent pas dans certains cas d’ etablir des redressement fiscaux arbitraire’ ( voir la presse ) , beaucoup de patrons le vivent assez mal, voila la morale de l histoire on ne fait pas chier les tres riches Le commerce exclut le sentiment l’administration fiscal est un monstre froid


        • DTC (---.---.150.253) 6 septembre 19:05

          Et du coup, à combien revient la saucisse ?


          • François Vesin François Vesin 6 septembre 22:31

            @DTC
            Comme le boomerang, dans la gueule de celui qui l’a lancée !!! 


          • Habana Habana 7 septembre 11:18

            Encore une preuve de la belle construction Européenne bien hétérogène, merdique et vérolée...

            Les Américains se gaussent et se tapent sur le bide depuis des années.
            Mais comment est-il possible d’être aussi con se disent-ils tous les jours en se levant ?
            Nous savons fort bien qu’il n’y a pas qu’un con qui se lève chaque matin...et force est de constater que les plus gros cons de cette planète se réveillent bien en Europe !
            Pour preuve, Maquerelle est prête à tout pour signer le TAFTA. Là, les Allemands ont la reine !
            Et moi je me marre de voir qu’on peut encore être aussi cons pour adhérer à cette Europe où les populations se font sodomiser depuis plus de 20 ans...
            C’est bien ! Continuez ! Tout va bien.

            • zygzornifle zygzornifle 8 septembre 08:56

              la bas ils ont Amazon, nous en France on a un « amas de zone » dans les 1000 cités de non droit ...... 


              • Parrhesia Parrhesia 15 septembre 09:26
                Et pour la même fiscalité dérisoire (probablement de convenance), certains groupes parviennent à nous imposer leur jurisprudence anglo-saxonne-mondialiste de tricheurs.
                Par exemple dans des pays qui affectent toujours de se faire passer pour des « États de droit » comme la France  !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès