Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Energie, la France a-t-elle sa place en Chine ?

Energie, la France a-t-elle sa place en Chine ?

Agriculture, automobile, aéronautique… à l’occasion de la visite, du 25 au 27 mars, du président chinois Xi Jinping, la France espère multiplier les contrats dans tous les domaines. Dans ce cadre, le secteur de l’énergie compte faire la démonstration de ce qu’il peut apporter à l’Empire du Milieu.

Malgré son statut de première consommatrice mondiale d’énergie, la Chine s’est jusqu’à présent montrée peu accueillante pour les entreprises françaises. Seuls quelques groupes ont réussi à s’implanter localement : EDF et Areva dans le domaine du nucléaire et Alstom dans celui des équipements destinés aux barrages hydroélectriques.

La donne a changé

Boostée par une consommation effrénée de charbon (plus de 80% de l’électricité totale produite), la Chine se retrouve aujourd’hui face aux propres limites de son modèle de développement. L’épais nuage de pollution qui recouvre les principales villes du pays est devenu un enjeu de santé publique majeur. A tel point que le Premier ministre, Li Keqiang, a récemment déclaré « la guerre au smog  ».

Pour répondre à cette volonté de réduire la pollution et par corollaire l’utilisation du charbon, la France a de sérieux atouts à faire valoir. En plus des spécialistes du nucléaire déjà bien présents, des groupes comme GDF-Suez commencent à rencontrer quelques succès pour développer l’usage du gaz naturel et les usines de valorisation énergétique des déchets, comme à Nantong. La visite du chef d’Etat chinois est aussi l’occasion de présenter les réseaux électriques intelligents « made in France », domaine dans lequel l’Empire du Milieu a déjà investi près de 100 milliards de dollars et va continuer à investir.

Client ou concurrent ?

La Chine semble donc encline à s’ouvrir plus largement aux entreprises françaises spécialistes de l’énergie. Cependant, la déconfiture européenne dans le domaine des panneaux photovoltaïques est révélatrice des rapports de force qui s’exercent. La filière européenne n’a en effet pas résisté au rouleau compresseur industriel chinois (plus de 80% de la production mondiale), et l’ouverture d’une enquête de la commission européenne sur le dumping chinois (qui a entraîné un effondrement des prix) a fait long feu.

Surtout, au moment où l’économie française dispose encore d’atouts technologiques mais tourne au ralenti, l’Empire du Milieu dispose de sérieux leviers de négociation. Du propre aveu de Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez Environnement, « on n’échappera pas  » aux transferts de technologies si les entreprises françaises veulent profiter de l’immense marché intérieur chinois.

C’est donc dans un jeu à double tranchant que s’engagent les groupes français de l’énergie. Les contrats qui pourraient être signés à la suite de la visite du président Xi Jinping ne doivent pas se limiter à des objectifs à court terme. Pour profiter durablement de l’essor économique chinois, il faudra tirer les leçons du naufrage industriel de la filière photovoltaïque.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Ruut Ruut 27 mars 2014 12:51

    Maintenant que les chinois disposent de 90 % de l’industrie mondiale, ils récupèrent les technologie des produits de qualité pour mieux les appliqués a leur propre industrie a nos dépends. (au dépend des rares industries que nous avons encore)
    Le peuple Chinois est un peuple très intelligent et économiquement redoutable, dotés de dirigeants qui travaillent pour leur nation, contrairement a nos dirigeants.


    • soi même 27 mars 2014 13:24

      Il suffit de taper dans un moteur de recherche, pollution en Chine pour avoir le fin mot de l’histoire !

      La Chine est ce qu’est à l’extrême Orient ce que la France est à l’Occident, de gros pollueurs !


      • zygzornifle zygzornifle 27 mars 2014 14:53

        On a tellement l’habitude de se faire plumer et on en a l’exemple avec l’Europe que les Chinois vont s’en donner à cœur joie .....


          • stetienne stetienne 27 mars 2014 18:19

            la chine c est trop graignos il vaut mieux s ’allier avec poutine au moins lui protege les tigres
            http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20140327.OBS1575/des-tigres-mis-a-mort-pour-le-plaisir-de-riches-chinois.html


            • Rincevent Rincevent 27 mars 2014 20:08

              « On n’échappera pas au transfert de technologies ». Certes sinon les Chinois n’achètent pas à celui qui ne veut pas. Mais ce ne sera qu’une étape intermédiaire. En Chine il sort environ 100 000 diplômés par an des écoles d’ingénieurs et ils ne resteront pas longtemps des copieurs/adaptateurs. Ils innoveront, ils ont déjà commencé : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74901.htm

              On finira peut-être même par en embaucher chez nous : http://blogs.rue89.nouvelobs.com/matouk/2013/12/12/la-france-finira-par-devoir-embaucher-des-ingenieurs-chinois-et-indiens-231884


              • Rensk Rensk 27 mars 2014 21:02

                On a le libre échange avec la Chine... Ce contrat sera réactualisé tous les deux ans.

                Vous voulez nous obliger avec votre accord avec les USA (alors que nous l’avons refusé plusieurs fois déjà) ben sachez que vous devrez reprendre « tel-quel » le notre avec la Chine smiley


                • Rincevent Rincevent 27 mars 2014 21:31

                  Ben oui mais vous êtes Suisse, non ? C’est bien ce curieux petit pays où les citoyens peuvent avoir l’initiative des lois ? Autant dire une autre planète pour nous…


                • Rensk Rensk 27 mars 2014 21:55

                  Oui, suis Suisse... Mais voyez bien le truc au dessus et appréciez-le :

                  Les USA (par l’intermédiaire de l’UE) devrons accepter un « libre échange » où ils n’aurons pas un mot a dire...
                  Et vice-versa...
                  La Chine devra accepter un « libre échange » (par l’intermédiaire de la Suisse) où ils n’aurons rien a dire...

                  C’est-t-y pas beau la politique ?

                  PS : Je sais, suis pas aussi naïf... ils trouverons bien un levier pour basculer tout cela.


                • Chabinpolitain 27 mars 2014 21:34

                  Vous parlez du naufrage du voltaïque solaire mais nous n’avions pas les technologies pour fabriquer les nouveaux semi-conducteurs évitant le silicium, souples, d’une remarquable finesse et aux performances nettement supérieures.
                  Pour les soi-disant compétences en énergie des Français, ne plaisantons pas sur un tel sujet, il y a des esprits qui en sont chagrinés.
                  Le nucléaire Français est bien fini, les ex-contrats avec les Chinois prévoyaient du matériel Chinois sur des conceptions Française qui utilisaient des technologies étrangères ( Westinghouse ).
                  C’est pour notre ultra-compétence que les chantiers d’EPR ferment ???


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 28 mars 2014 10:35

                    La France actuelle n’a pas sa place, elle négocie difficilement ...et pour rien !!!

                    Hollande a présenté son grand cirque chinois avec la fausse promesse de « 18 milliards » qui « créeraient des emplois » !!! Foutaises, ce n’est qu’une intrigue politicienne destinée à faire saliver et à détourner le choix des Français qui avaient opté pour la FRANCE NATIONALE ! Ces faux contrats avec la Chine ne verront pas le jour, ce n’est que de la diversion et les échanges commerciaux ne pouront pas générer de l’emploi, ils enrichiront tout au plus les gourous des multinationales qui sont au dessus (il faut bien le dire) du pouvoir des États !!!

                    Le deuxième tour de cette élection verra l’émergence certaine et définitive d’une FRANCE NATIONALE AUTHENTIQUE qui écartera la FRANCE NATIONALE-SOCIALISTE-HYPOCRITE, seule façon de ressusciter l’espoir des Français !

                    Votez FRONT NATIONAL et soyez vous-mêmes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès