Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Enquête : Que valent réellement les banques en ligne ?

Enquête : Que valent réellement les banques en ligne ?

Enquête sur les banques en ligne ou les banques virtuelles. Grâce aux banques en ligne, chacun peut désormais ouvrir et gérer son compte exclusivement depuis son domicile, par le biais d’Internet. Plus pratiques, ces nouveaux établissements bancaires virtuels proposent des tarifs intéressants et des services innovants. Mais quelles en sont les limites de ce système bancaire virtuel ?

Les Banques virtuelles : des Banques exclusivement en ligne

les banques en ligneQui n’a jamais rêvé de devenir son propre banquier ? Aujourd’hui, avec les établissements en ligne, c’est presque possible ! Ce nouveau type de services arrive au moment le plus propice sur le marché. En effet, les différents scandales financiers qui ont secoué l’économie mondiale ces dernières années, ont sérieusement entamé la confiance des citoyens envers leurs banques. Le manque de transparence, les tarifs excessifs et la baisse du taux d’intérêt du livret A, ont également suscité beaucoup d’insatisfactions, qui ont poussé certains clients à rechercher de nouvelles solutions pour gérer leur argent avec plus de liberté et à moindres coûts. Dans cette conjoncture, la démocratisation du matériel informatique et d’Internet ont permis de faire rentrer sur le marché de nouveaux concurrents : les banques en ligne.

Elles s’appellent Fortuneo, Boursorama, Monabanq, ou encore ING Direct... Elles ont, pour la plupart, commencé leur activité dans le courtage, les prêts ou les assurances. Et depuis peu, elles ont élargi leurs services à l’ouverture et la gestion de comptes courants et de comptes épargne. Elles proposent toutes des tarifs plus avantageux que ceux pratiqués par leurs concurrentes « non-virtuelles », et offre un éventail de services en ligne gratuits, contrairement à la plupart des établissements classiques. Ce nouveau type de structures rend les clients plus autonomes, suppriment les déplacements et réduisent les intermédiaires. Elles donnent ainsi le sentiment aux titulaires de comptes d’être maîtres de leur argent. Peut-être est-ce une illusion ? Mais ce qui est bien réel en tous cas, ce sont les économies qu’elles permettent de réaliser.

Tarifs avantageux et services innovants pour les banques en ligne

tarification des banques en ligneLe premier argument des banques en ligne, ce sont les tarifs. Jusqu’à deux fois moins élevés que ceux pratiqués par les établissements traditionnels, ils sont aussi plus transparents et plus faciles à comprendre. Ces nouvelles banques proposent également beaucoup de services gratuits. Chez Fortuneo et Boursorama, par exemple, la carte bancaire et les frais de retraits sont offerts. Il en va de même pour certaines prestations en ligne (virements, consultation des comptes, etc...), qui sont payantes dans la plupart des établissements bancaires classiques, où les clients doivent débourser plus que leurs cotisations annuelles pour pouvoir y accéder. Ces nouveaux établissements misent également sur l’originalité. Fortuneo offre la possibilité à ses clients de personnaliser leur carte Mastercard avec une image ou photo de leur choix. Boursorama, elle, propose l’ « Easy-chèque » : par ce procédé, le titulaire d’un compte peut remplir un chèque directement en ligne, que la banque se chargera d’éditer et d’envoyer à son destinataire !

L’autre avantage de ces nouvelles structures virtuelles, c’est l’aspect pratique. Plus besoin de se déplacer, ni de prendre rendez-vous, ni d’attendre en agence, pour gérer ses comptes. Tout se passe depuis le domicile ou par téléphone. Car ces établissements offrent également la possibilité, à ceux qui le souhaitent, de contacter un conseiller, tous les jours de la semaine de 8 h à 22 h. Ces banques en ligne représentent donc un réel gain de temps et d’argent. Mais comment font-elles pour pratiquer des tarifs aussi concurrentiels ? La réponses est simple : elles ne possèdent pas d’agences, ce qui diminue considérablement leurs frais de fonctionnement.

Les limites du système des agences bancaires en ligne

Enquête sur le système bancaire : Que valent réellement les banques virtuelles ?Pourtant, si leurs offres sont très alléchantes, elles ont le défaut de ne s’adresser qu’à une partie de la population. En effet, pour y ouvrir un compte, il faut remplir certaines conditions financières. Chez Fortuneo, la carte bancaire n’est attribuée que si le futur client enregistre un revenu net mensuel d’au moins 1500 € (1350 € chez Boursorama) ou s’il possède au minimum 10000 € sur son compte épargne (5000 € chez Boursorama). Ce qui exclut les jeunes, les étudiants, une grande partie des retraités, les personnes qui gagnent le SMIC ou qui sont à la recherche d‘un emploi, et d’une manière générale, les individus ayant un bas salaire. Faut-il pour autant en conclure que ces banques sont élitistes ? Non, car il est normal qu’elles assurent leurs arrières. Mais il est regrettable que les personnes ayant de faibles revenus ne puissent pas profiter, elles-aussi, de tarifs bancaires avantageux.

Ces établissements ont également les défauts de leurs qualités : ils sont virtuels. Ce qui les caractérise et ce qui leur permet de pratiquer des prix intéressants, peut paradoxalement rebuter des clients potentiels. En effet, de nombreuses personnes se méfient toujours des transactions bancaires réalisées sur le web ; et d’autres n’ont tout simplement pas encore appréhender l’outil Internet. Enfin, il est parfois plus rassurant d’avoir un conseiller en face de soi, lors d’un litige, pour solliciter un prêt ou tout simplement pour être guidé. Tout le monde n’est pas nécessairement rassuré à l’idée de se retrouver seul face à un écran d’ordinateur. Quoi qu’il en soit, virtuelles ou non, les banques ont encore de beaux jours devant elles.

Source : lEuroMag magazine (Enquête sur le système bancaire : Que valent réellement les banques virtuelles ?).
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • zelectron zelectron 6 février 2010 11:54


    Si la banque en ligne vous débite n’importe quoi, essayez donc de rectifier le tir ! alors que dans une banque classique on peut « engueuler » le directeur sans écran interposé !


    • kiouty 6 février 2010 13:11

      Bon, en gros, dans cet article, il n’y a aucun élément qui peut vraiment donner une idée de ce qu’on gagnerait a aller dans une banque en ligne. En gros l’auteur n’en sait pas plus que monsieur ou madame tout le monde, on n’a pas franchement l’impression qu’il ou elle a ouvert un compte en ligne pour tester avant d’écrire ce papier. Il n’y a aucun exemple d’économie, aucun comparatif, y a de quoi rester sur sa faim là. C’est vaque, on dirait un article de type « publi-info », avec une pseudo analyse critique (« maintenant regardons les inconvénients ») qui n’en est pas une. Comment se passent des prêts immobiliers par exemple ? Quand on appelle un conseiller, est-ce par le biais d’un numéro surtaxé ?
      Qui de leur stratégie de développement ? Leur attractivité est-elle destinée à rester pérenne ou n’est-elle qu’une stratégie de développement ? (c’est-à-dire qu’à terme, ces banques deviendront certainement aussi chères que les autres, et les utilisateurs auront alors perdu les quelques avantages d’etre client d’une banque en ligne).


      • Comparabanques 6 février 2010 14:09

        Les banques en ligne ne représentent que 2% du marché français c’est très peu mais la part devrait croitre dans les années à venir.


        • Cap2006 6 février 2010 15:47

          Coup de gueule...

          Les banques : Un véritable racket...

           1) Vente « forcée » consentie : Pour obtenir un prêt immobilier, je suis obligé de disposer d’un compte courant dans une banque mutualiste.... avec des frais de gestion basiques qui correspondent grosso modo au prix du pack de service de base : Moyen de Paiement (CB) + gestion web. ( banque heureusement compétitive)
           2) l’augmentation du tarif du pack de base est de l’ordre de 5% par an, jusqu’à 8%... sans AUCUN service supplémentaire ( que je n’utilise pas de toute les façons)... ni explication ...
          3) depuis plus de 20 ans, je n’ai mis les pieds dans leurs luxueuses agences qu’une demi douzaine de fois ... pour des informations dignes d’un vendeur de casserole.
          4) Et pourtant, rien de mieux que ces agences bancaire pour dévitaliser les centres villes, nos charmants villages...
          5) aujourd’hui, je n’aurai affaire qu’à des hot line ( courtoises) 
          6) je n’utilise AUCUN service de cette banque, que je ne trouverai pas gratuitement dans une banque en ligne.

          Désolé, cela fait du bien ....  smiley


          • King Al Batar Albatar 6 février 2010 22:40

            C’est vrai le seul service qu’elle vous a rendu c’est juste de vous permettre de payer votre maison.....


          • xa 7 février 2010 01:35

            « 1) Vente  »forcée" consentie : Pour obtenir un prêt immobilier, je suis obligé de disposer d’un compte courant dans une banque mutualiste« 

            Pour obtenir, oui : en général, un crédit sur 15 à 30 ans n’est accordé que si vous rappatriez vos comptes dans la banque proposant le crédit.

            Mais rien ne vous oblige à rester 20 ans. Rien ne vous interdit, non plus, de négocier chaque année avec votre banquier les tarifs de l’année (mais bien sur, pour négocier, il faut des arguments).

             »2) l’augmentation du tarif du pack de base"

            Tout se négocie ... si on a les arguments. Evidemment, vous serez plus en position de force si vous avez une épargne conséquente dans cette agence.


          • Bobland59 Bobland59 6 février 2010 16:56

            J’ai comme principale banque anciennement « La poste » depuis un moment, déjà, la banque postale . Pour le moment beaucoup de services sont quasiment gratuits ou tout au moins onéreux qu’ailleurs, mais de plus en plus il faut passer par le net, ce qui est encore gratuit .... mais après le 1er mars, que la poste devient privée je ne sais pas par quel bout ils vont nous bouffer .
            Car dans actuellement pour avoir un conseiller c’est dans un bureau de poste, et ce même conseiller n’a aucun pouvoir, c’est toujours le centre postal qui confirme ou pire qui interdit sans que nous ayons quelqu’un en face autrement au mieux qu’au téléphone pour nous défendre, et si il faut ils nous demandent d’écrie en courrier postal recommandé....................youpi !!!!!!!!.


            • King Al Batar Albatar 6 février 2010 22:38

              C"’est sans compter les delais de la Poste qui sont affligeants... ; 10 jours pour encaisser un cheque, une semain epour un virement....

              LE vrai avantage de la Poste c’est qu’en ce moment ils sont très compétitifs au niveau des taux des prets immobilier.


            • plancherDesVaches 6 février 2010 19:00

              Je signale subrepticement à la géniale assemblée que les supermarchés (« grande » distribution) ont acquis le statut de banques depuis 3-4 ans.
              Et j’ai découvert, il y a 2 ans, que les concessionnaires de marques automobiles aussi...
              Ajoutez à cela que les banques vendent de l’assurance ou de la complémentaire santé, et il y a CA, AUSSI :

              http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/uploads/arrete-Goldman-sachs-fournisseur-de-gaz.pdf
              http://www.pauljorion.com/blog/wp-content/uploads/arret%C3%A9-JP-Morgan-fournisseure-de-gaz.pdf

              Soit, une financiarisation totale de tout acteur économique, comme aux US.

              Bonjour chez vous.


              • Comparavie.fr 6 février 2010 19:59

                L’avantage des banques en ligne résident dans les frais ou plutôt la quasi absence de frais avec notamment des contrats d’assurance vie sans frais d’entrée.


                • King Al Batar Albatar 6 février 2010 22:02

                  Ce que les personnes ne savent pas c’est que les contrats de placement type assurance vie, contiennent des produits qui ne sont pas forcément fiables. En effet, l à ou les grandes banques essayent toujours de proposer des produits sécurisant comme le fond en Euros, qui n’est pas forcément le meilleur (4% contre 4.3% pour les banques en ligne en moyenne) c’est sur la longevité des remunérations qu’on mesure la différence.

                  Pour info, ce que l’ont appelle le fond euros dans l’assurance vie (qui est le placement préféré des français après le livret A, rien que 185 milliards d’Euros pour les contrats détenus en France), est composé de placement que les grandes banques ont fait dix ans avant et retribuent à leur client. Donc la rémunération ne reserve aucune surprise.

                  En ce qui concerne les Banques en Ligne, il y a 10 ans elle n’existaient pas, ce qui veut donc dire que la rémunération du fonds Euros a été faite avec des produits plus risqués, parce que récents. A titre d’information consulter l’indice Standarts and Poor qui evalue la fiablilité d’un placement sur du long terme.

                  C’est assez surprenant de constater que ces banques multiplient les publicités à la télé, après la crise alors que ce sont eux qui proposent le plus de produits risqués (et peut etre intoxiqués).

                  Enfin en ce qui concerne les grandes banques, elles proposent désormais toutes les memes services, mais avec un coup plus ele car les agences ont un personnel a remunerer.

                  C’est un peu comme les caissière remplacée par des machines, elles ne servent âs à grand choses les caissières mais c’est quand même sympa... (je dis ca aussi parce que je suis employé de banque), sauf que les grandes surfaces ont le culot de ne pas baisser les prix alors qu’il y a moins d’employés....


                  • tvargentine.com lerma 6 février 2010 22:28

                    L’intérêt des banques en ligne c’est que vous avez la possibilité de gerer vous même vos placements et virements sans passer par le banquier au guichet

                    Personnellement je connais le web-banking depuis 2000 et c’est vraiment une liberté par rapport à l’ancienne époque ou il fallait passer par le banquier pour passer un ordre de bourse

                    http://www.tvargentine.com


                    • King Al Batar Albatar 6 février 2010 22:35

                      A titre de comparaison, BNP Paribas est AA+ donc très securisé, dans le top 100 mondial.

                      Ing france A+ donc moyennement fiable, dans le top 500.

                      Un petit lien http://fr.wikipedia.org/wiki/Standard_&_Poor%27s


                      • hbousson 10 mars 2010 16:00

                        Les banques en ligne n’ont malheureusement pas la cote avec les Français !

                        La dernière enquête BVA/ING direct indique que 85% des Français ne transfèreraient pas leur compte dans un établissement online. 
                        La tendance s’inversera un jour ou l’autre, les frais bancaires étant plus compétitifs chez les banques online voire inexistant ...

                        les mentalités changent et les banque en ligne s’installent progressivement !
                        www.banketto.fr pour plus d’infos banque en ligne.

                        @ bientôt,

                        • Alexandre1974 22 mai 2010 00:01

                          Les banques en ligne progressent car leur part de marché est quand même passée en un an de 1% à 2% c’est une belle progression selon moi.

                          Pour plus d’infos ; http://www.comparabanques.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès