Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Enrichissez-vous, devenez milliardaires !

Enrichissez-vous, devenez milliardaires !

Le discours du ministre Macron, c’est le désert des idéaux dans lequel meurt l’espoir et naissent de dangereux scorpions comme ceux qui tuent les Charlie.

Comment peut on se moquer ainsi de la jeunesse ? La priver de tout idéal alors qu’elle est déjà privée d’emploi ? La moquer en lui proposant de s’enrichir alors que les patrons la cantonnent exprès, pour des raisons politiques et nullement économiques, de 19 à 29 ans, dans des stages et des CDD ?

Devenez milliardaires ! Il y a 78 milliardaires en France, le record d‘Europe. Deux d’entre eux possèdent plus que 20 millions de Français. Il est impossible d’être à la fois milliardaire et honnête : parce que pour posséder tant d’argent il faut avoir exploité, surexploité, volé le travail des autres, spéculé avec, triché, fraudé, accumulé, écrasé, sinon c’est impossible. Le travail n’enrichit personne, c’est l’exploitation du travail des autres qui enrichit. Et pour s’enrichir au point d’être milliardaires il faut avoir pillé abusivement des milliers de travailleurs pendant des générations !

Et puis, en sus, au passage, Macron nous dit de réaliser un autre « idéal » vendre triomphalement des « Rafale » aux sinistres dictateurs égyptiens qui massacrent leur peuple révolté et assassinent des femmes seules dans la rue. C’est sur que la jeunesse va sentir l’apartheid plutôt que d’être fascinée par « l’Argent » de Zola et les Rougon-Macron.

Regardez les Mathieu Pigasse et Pierre Bergé qui tempêtent contre le fait que deux de leurs journalistes du Monde participent à « offshoreleaks » et révèlent l’ampleur de la fraude fiscale. Ils ne parlent pas de « Luxleaks » ni de Jean-Claude Juncker, Cahuzac puissance 10000, patron de l’Europe, qui blanchit depuis 30 ans au Luxembourg, l’argent de 340 multinationales, dont 58 françaises, nous prenant chaque année 100 milliards dans les caisses ainsi vidées de la République. La mise en place d’une « commission d’enquête » du Parlement européen est empêchée.

Forcément, le ministre Macron a tenté de faire passer un article de loi sur « le secret des affaires » et la « punition » de ceux qui contribuaient à le lever. A peine deux ans après Cahuzac ou l’on nous avait fait le coup de la « transparence », Macron a tenté de faire le forcing pour le coup de l’opacité légale. Sur 80 milliards de fraude fiscale « officielle » reconnue par Bercy, le ministre du budget ne vise officiellement à faire rentrer que 2 milliards en tout et pour tout en 2014. Alors qu’il baisse le budget de nos besoins sociaux de 50 milliards pour verser 41 milliards au Medef.

Le simple fait que la fraude fiscale estimée en Europe atteigne un tel niveau devrait faire la « une » de tous les médias pendant des semaines. Il s’agit d’argent volé, détourné, enlevé aux peuples, aux salariés par les banques spéculateurs, actionnaires. Pour la simple Grèce, l’oligarchie, 1 % de sa population les armateurs, a « planqué » 400 milliards en Suisse, plus que la « dette » qui lui est indignement exigée.

Avec cette somme retrouvée, identifiée, car on sait tout d’elle, où elle est, à qui elle est, dans le moindre centime, on peut la pourchasser, on peut la rattraper, on peut la récupérer, la question de la prétendue « dette » est réglée, la « crise » est finie, tous nos pays redeviennent officiellement riches, les budgets sont en équilibre, on peut relancer l’économie, refaire de l’emploi en masse, instaurer les 32 h, augmenter les salaires. « La délinquance financière la République vous rattrapera » s’écriait François Hollande au Bourget !

Quand Lagarde et Le Pen hurlent toutes deux, ensemble : « une dette est une dette » à propos de la Grèce, hé bien non, ces deux dames de l’establishment défendent leurs amis banquiers respectifs ! Refusant de s’en prendre aux banquiers, elles s’en prennent forcément aux peuples. Car c’est entre le mensonge et la lumière, entre les banquiers d’HSBC, du Luxembourg, des iles Caïman ou Jersey … et nous que tout se joue : il existe 600 milliards d’avoirs français dans les paradis fiscaux, le double du budget de l’état. Tout est là.

Il suffit d’embaucher 2000 inspecteurs des impôts, des centaines d’informaticiens, de faire un pont d’or aux journalistes d’offshore-leaks, de prendre les mesures légales pour traquer la fraude, et d’avoir la volonté politique d’affronter l’oligarchie, les 1 %, les 58 sociétés qui trichent… Il suffit d’être de gauche, de vouloir lutter contre la misère le chômage et les inégalités.

D'aprés G.FILOCHE

http://2ccr.wordpress.com/2015/02/19/enrichissez-vous-devenez-milliardaires/

« Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l’Etat te le demande »… Albert Einstein

Lire également ICI


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 25 février 2015 08:58

    Il suffit d’être de gauche effectivement, mais beaucoup d’élus sous cette étiquette ont oublié ce que cela veut dire au contact des « pauvres riches » : syndrome de Stockholm ?


    • Spartacus Spartacus 25 février 2015 09:11

      un discourt bien gauchiste. 

      Branlette sur la richesse des autres, avec des jolis mots de bienveillance sur les « inégalités », la « misère », le « chômage »......

      Mais en oublient que la misère, les inégalités ou le chômage commence par favoriser l’investissement l’innovation et le risque. 
      L’inverse de leur schéma intellectuel resté au 19eme siècle à Marx et Zola.


      Sauf sauf que les inégalités commencent par les droits sociaux différenciés des obligés de l’état ou on retrouve les gauchistes. Les inégalités commencent par l’équité. La fin des statuts et statutaires et employés à vie. Le changement de gueule possible.

      Sauf que le chômage seul l’offre d’emploi est capable de le diminuer et ceux qui peuvent l’offrir est l’investissement, et que les gauchistes ne font que détruire les volontés d’accumulation de capitaux seuls capables d’investissement. Le chômage ne peut se réduire qu’en favorisant le rendement du capital risque. Le rendement du capital d’investissement. En empêchant l’état de manipuler les marchés et favoriser la concurrence pour attirer les sociétés qui sont capable d’affronte la mondialisation.


      Sauf que la misère les gauchistes les provoquent. A vendre l’idée que l’argent arrive sans le travail mais avec le partage d’un gâteau, qu’ils imaginent à valeur fixe. Ces cocos ne comprennent pas que le gâteau de la richesse est élastique et qu’il faut des riches qui l’élargissent et que les enlever réduit le gâteau de tout le monde.

      Le plus pauvre des Suisses est plus riche que 60% des habitants de la planète. 
      Ce pays produit autant industriellement que la France et ses produits sont compétitifs.
      Le chômage est à 3% et il y a le plein emploi. 
      Les inégalités sont importantes mais le SMIC est à 3260€......

      Les gauchistes préfère une misère généralisé, la dépendance des individus à l’état, la lutte des classes, à une inégalité qui permet à tous de vivre, un état seulement régalien qui laisse libre les marchés et les individus, et le plein emploi qui permet à chacun de changer comme il veut de société dans une société libérale....

      • bourrico6 25 février 2015 09:15

        gauchiste coco blabla... comment va mon sot de perroquet aujourd’hui ?


      • Enabomber Enabomber 25 février 2015 10:50

        5 « gauchistes » seulement, Spartacus tes statistiques baissent... tu te bolchevises ?


      • tRivi 25 février 2015 10:53

        @Spartacus

        Une analyse digne du XIXe siècle... Sortez de votre cave ! Arrêtez avec vos clivagesa gauche / droite, gauchiste-coco / droite libérale.

        Marx à travers son oeuvre met en avant les limites du capitalisme au XIX siècle. On est en 2015 et depuis pas mal de gens on bossés sur certaines théories et critiques économiques de la société. Donc merci de vous mettre à jour ! Il ne fait pas de revendications communiste ou autres ! C’est une oeuvre qui se porte exclusivement sur le capital. 

        Et justement il n’y a jamais eu autant de capital qu’aujourd’hui, le seul problème est que les entreprises refusent d’investir... Je ne vous parle pas de la petite PME ou de la micro entreprise bien sur ! Je vous parle des multinationales ou des majors de qui dépendent justement toutes les petites entreprises. 

        Vous prenez l’exemple de la Suisse. Ce pays n’est même pas dans l’Union européenne, il n’est pas soumis aux mêmes contraintes de la politique commune. Car même si en apparence on a encore un gouvernement dite vous bien que c’est l’Europe qui dirige.

        En ce qui concerne le gouvernement que voulez vous faire ? Depuis 40 ans on a appliqué une politique de la dette/monnaie + Europe qui à gangrené l’économie, la politique, la gouvernance.Et ceci quelque soit les gouvernements. 

        Cette article met juste en avant le fait que le patron de grande entreprise ne se comportent pas comme un patron d’entreprise plus modeste et que le système favorise l’évasion fiscal pour ces gens.






      • Spartacus Spartacus 25 février 2015 14:02

        @tRivi
        Marx est mort. Vous ne le savez pas ?


        Toute l’oeuvre de Karl Marx peut être résumé en deux lignes  : « haïssez l’homme qui est plus riche que vous. N’admettez en aucune circonstance que son succès puisse être dû à ses propres efforts, à la contribution productive qu’il a fait en faveur de toute la société. »

        Et ça fait depuis 200 ans que ce con fait chier la terre entière. Créateur d’une religion criminogène et de haine de ses prochains.

        Faut évoluer les cocos ! Il est mort et enterré. Passez à autre chose.

      • lsga lsga 25 février 2015 14:04

        @Spartacus

        pas du tout. Résumons le Capital de Marx en une phrase :
        « Le système Capitaliste est incompatible avec le progrès technologique »
         
        Merci de ne pas parler de Marx si vous ne l’avez pas lu.
        D’ailleurs, il n’a jamais été autant d’actualité, voir cette vidéo récente

      • bourrico6 25 février 2015 14:13

        haïssez l’homme qui est plus riche que vous. N’admettez en aucune circonstance que son succès puisse être dû à ses propres efforts, à la contribution productive qu’il a fait en faveur de toute la société.

        C’est la première fois que je vois écrit ça ici, et c’est toi qui l’écrit.
        Sinon niveau haine t’es pas mal non plus, chacun de tes posts suintent une haine irrationnelle, le mot « gauche » concentre toute ta parano, c’est ton fourre tout favoris.


      • lsga lsga 25 février 2015 14:14

        profitons en pour rappeler que Engels était un patron, et qu’il gagnait beaucoup d’argent. 


      • Spartacus Spartacus 25 février 2015 17:22

        @bourrico6
        C’est qu’a l’école des profs gauchistes on n’apprend pas Henri Hazlitt qui a écrit cette phrase.


        Il a écrit aussi l’économie en une leçon....tellement plus simple à comprendre que Marx, que les gauchistes et les profs de l’éducation nationale ignorent ce personnage...

        Il a aussi créé la société internationale pour la liberté individuelle. http://isil.org/

        Rassure toi les libéraux n’ont aucune haine pour personne.
        Juste envie de donner un coup de pied au cul des gauchistes qui veulent supprimer les libertés au nom d’une idéologie totalement dépassée.

        Un petit film pour vous expliquer le libéralisme lien 

      • julius 1ER 25 février 2015 17:22

        @lsga

         Spartacus n’a certainement pas lu une seule ligne de K Marx , l’un des plus grands penseurs de tous les temps !!! mais pour qu’il vocifère sa haine comme cela c’est que quelque part çà l’emmerde qu’il soit autant d’actualité !!!

      • Spartacus Spartacus 25 février 2015 18:55

        @julius 1ER

        En France, on ne te fait pas connaitre Adam Smith ou Hayek, mais impossible de ne pas connaitre Marx....
        Les derniers pachydermes qui rêvent d’union soviétique ou Venezuela phagocytent les services publics.

        L’état et les professions privilégiées sont la réserve des marxistes, journalistes de gauche, magistrats et justice rouge, école rouge, services publics rouges, entreprises publiques rouges. 

        Tous vénèrent Karl Marx, en son nom utilisent l’excuse Marx pour justifier la coercition de l’état pour se remplir de droits et privilèges statutaires.

      • Tillia Tillia 27 février 2015 07:13

        @julius 1ER
        K.Marx le plus grand penseur de tous les temps ? 

        Vous n’avez lui que cet auteur.

      • Tillia Tillia 27 février 2015 07:13

        @Tillia

        lu au lieu de lui 

      • el cogno 28 février 2015 00:10

        @Spartacus

        blablabla mon perroquet.

         smiley


      • Doume65 1er mars 2015 18:24

        @Spartacus
        « un discourt bien gauchiste »
        Rappelons que ce discours s’indigne du fait qu’on ne combat pas l’évasion fiscale.

        Si vouloir combattre l’évasion fiscale est être gauchiste, alors la défendre est d’être de droite !

        Et bien, les mecs, la droite est bien représentée avec Spartacus !


      • fred.foyn Le p’tit Charles 25 février 2015 09:20

        Macron est un parfait imbécile de l’ultra libéralisme...ce système qui met le monde en faillite...mais en bon exécutant il obéit aux ordres contre rétribution hors normes...Ce milieu est pourri...


        • Gnostic Gnostic 25 février 2015 10:06

          Salut GIL


          Ton article est passé mais t’en as d’autres qui ont été censurés enfin refusés par les pisse froids de la modération
           smiley

          En ce moment seule la platitude passe

          Un article sur dix d’interessant et ça va pas s’arranger avec ceux qui nous pondent un nartic TOUS LES JOURS et qui nous gonflent
           smiley

          • Gnostic Gnostic 25 février 2015 15:22

            @tonimarus45

            Absolument tonimarus

             

            A cause d’une petite clique de pisse froids de la modération les articles d’actualité s’ils arrivent à passer le filtrage tombent quand l’actualité est passée à autre chose !

             smiley

             

            Pendant ce temps on doit se fader une ribambelle de nartics banaux du genre : la rate au court bouillon, l’équation de Schrödinger dans tous ses états, les lentilles bi convexes, la bosse des maths, les billets doux sans oublier les YFOCON, YFO, YAKA, Pourquoi truc machin chouette … des articuleurs quotidiens patentés qui étouffent AGORAVOX

             

            Les articles d’AV il y a trois ans faisaient couramment 50000 visites maintenant quand ils dépassent les 2000 c’est bien !

             smiley


          • diogène diogène 25 février 2015 10:42

            « D’aprés G.FILOCHE »


            G. Filoche ?
            Mais, ne serait-il pas memebre du comité directeur du PS ?
            Comment se fait-ce ?

            • Pascal L 25 février 2015 12:13

              Dans toutes les écoles de commerce, A Sciences Po ou à l’ENA, on enseigne en économie que le salaire est forcément le reflet de la valeur de celui qui le touche. La formation à l’analyse critique qui leur permettrait de prendre du recul est remplacée par une formation à la dialectique pour qu’ils puisse faire passer comme vraie n’importe quelles idées.


              Il ne faut donc pas s’étonner que la classe politique toute entière suive ce mantra.
              Toute notre économie est tournée vers la prédation, beaucoup plus rentable que la création de richesses. Les salaires reflètent donc une capacité certaine à la prédation de l’économie. Tricher avec les imôts n’est qu’une sous-discipline de la prédation.

              • Spartacus Spartacus 25 février 2015 13:56

                @Pascal L
                Science Po et ENA ne sont justement pas cela.

                C’est l’enseignement que l’état est centre de tout et que la gamelle de l’état c’est bien mieux que prendre des risques.
                Tous les profs sont de gauche...aucun n’est libéral.

              • Pascal L 25 février 2015 18:10

                @Spartacus
                Ben si, la théorie néoclassique de l’économie est la seule enseignée en France ou presque. A part Gaël Giraud à la Sorbonne, je ne vois pas beaucoup d’enseignants sortir de ce programme. 

                Je n’ai pas fréquenté une de ces écoles, mais j’ai côtoyé beaucoup d’étudiants de Sciences-Po dont une partie sont entrés à l’ENA. Je connais par cœur le comportement des étudiants qui sont entrés à l’ENA, tellement ils se ressemblent. Ils ont tous une grande capacité de synthèse, mais sont incapables de regarder l’avenir autrement que comme une extrapolation linéaire du passé. Leur rapport avec la vérité (scientifique ou autre) est toujours très distant. Pour eux le choix de la droite ou de la gauche n’est qu’une question d’opportunité. De toutes façon, droite et gauche passeront leur vie ensemble dans les cabinets, l’un pour prendre les décisions et l’autres pour écrire les dossiers.

                En économie, la théorie néoclassique a tout imprégné et même les économistes de gauche comme les économistes atterrés ont du mal à en sortir, principalement sur les problèmes monétaires et la vision dynamique. La pensée de Keynes a été assassinée ; on a fait semblant de la prendre pour mieux la déformer et en final la faire disparaître. Le problème avec cette théorie néoclassique, c’est qu’aucune de ses lois ne se vérifie dans la vie réelle (c.f. Steve Keen « l’imposture économique »), mais elle est bien adaptée pour l’ENA puisqu’elle fait l’impasse sur l’analyse dynamique des phénomènes (ah oui, l’économie est en équilibre et on extrapole le futur avec une droite). Il faut donc sortir de l’opposition droite/gauche pour imaginer autre chose.

              • Spartacus Spartacus 25 février 2015 19:05

                @Pascal L

                Keynes ???
                Mais pour eux c’est « formidable Keynes ». 
                Avec Keynes ils ont une excuse pour imposer l’état et prendre le pouvoir. 
                La Keynésienne, la relance par l’état, c’est un argument politique génial pour acheter des votes. Qu’importe laisser les factures aux générations suivantes.

                En réalité c’est Keynes qui a pris trop de poids, le libéralisme est totalement absent. 

                Ecoute la radio, la TV, des références journalières des 2 nobels Keynésiens Stiggliz et Kruggman. Quid des dizaines d’autres libéraux. Rien. nada.
                Jamais ils n’étudient Hayek. La route de la servitude leur est inconnue.

                Les jeunes de Sorbonne deviennent « Antifa » et gauchistes pervers. Suite à l’endoctrinement de l’état solution à tout.


              • Pascal L 26 février 2015 12:06

                @Spartacus
                Pour comprendre comment la pensée de Keynes a été déformée par Hicks, je vous conseille de lire le livre de Steve Keen : « l’imposture économique ». Keynes est en partie fautif de cette déformation, car il a volontairement caché certaines explications de sa théorie.


                Sur le rôle de l’Etat, j’admet vos réticences mais l’approche ultra-libérale a également de graves défauts. 
                Emettre ou créer de la monnaie ne coûte pas grand chose, il s’agit aujourd’hui principalement d’enregistrer toutes les transactions. Laisser la création monétaire aux banques est leur offrir de choisir eux-même les sujets de l’investissement. Or la création de richesse est un processus long et créant de l’incertitude (et non du risque, car le risque peut se calculer). La banque choisit toujours de favoriser des opérations de prédation qui sont beaucoup moins risquées et plus rentable. Pourquoi attendre des années alors qu’on peut gagner en quelques milli-secondes sur les marchés financiers. Un indicateur de ce phénomène est que les marchés financiers drainent plus de 98% de la monnaie en circulation, laissant le reste à l’économie réelle.
                Si nous voulons combattre le chômage, cela passe forcément par le financement d’investissements longs est cela est un choix politique. Il est parfaitement admissible de ne pas confier ces choix aux états, mais cela doit être le choix du peuple et non celui des banques. On peut toujours trouver une organisation adéquate.

                Tous vos économistes « libéraux » se basent sur une théorie économique dite néoclassique dont aucune de ses lois se vérifie dans la vie réelle et qui brille par l’absence d’analyse dynamique. La conséquence est l’utilisation du chômage de masse comme variable d’ajustement et ce n’est pas acceptable. L’économie socialiste est morte à cause d’un défaut de même nature (la pénurie comme variable d’ajustement). L’économie capitaliste prend l’eau de tout bord et ne tient que par l’intelligence des prédateurs.

                Vous citez Hayek, mais l’école autrichienne d’économie n’est pas exempte de défauts. Elle est assez proche de l’économie néoclassique et s’en distingue par une obsession de l’équilibre. Au moins, il reconnaissent que l’économie n’est jamais en équilibre,mais toujours pas de vraie analyse dynamique des phénomènes.

                 Il est temps d’inventer autre chose.

              • Spartacus Spartacus 27 février 2015 00:07

                @Pascal L
                L’investissement est un choix d’individus.

                Le rôle de l’état n’est pas d’investir. 

                Quand au chômage, pour le combattre c’est faire le contraire de ce que l’on fait actuellement. Favoriser l’offre d’emploi en arrêtant les normes et réglementations. 
                En favorisant l’investissement individuel.

                La Suisse a le plein emploi, comme l’Autriche.
                L’Allemagne bientôt. L’Angleterre suit. 
                Ils ont compris que c’est en favorisant l’offre de l’emploi et en supprimant l’état qu’ils y arrivent.

              • el cogno 28 février 2015 00:12

                mais l’approche ultra-libérale a également de graves défauts.

                Il est incapable ne serait ce que d’envisager que cela lui traverse l’esprit.
                Un esprit binaire dans le déni.


              • Loatse Loatse 25 février 2015 13:46

                Bonjour à tous,


                Il y avait hier soir sur arte, deux excellents reportages, l’un sur la grèce.. l’autre justement sur Junker (les 100 jours de junker)

                Y était évoqué dans le premier, la fameuse liste « Lagarde » de l’évasion fiscale grecque... une liste de noms longue comme le bras, seuls 6 furent « inquiétés »... La difficulté à recouvrir ces sommes nous dit le présentateur, vient du fait que la plupart de ces fraudeurs sont des politiques...

                Ce qui n’a pas empêché les pressions afin que soit vendu à perte et rapidement ce qui pouvait l’être notamment un terrain grand comme la principauté de monaco.... tellement vite que l’affaire fut conclue avant même que les offres d’autres acheteurs potentiels soient examinées... perte sèche : 5 milliards d’euros.. une paille quoi ! 

                m’enfin comment voulez vous que les vautours se nourrissent s’il n’y a pas de « cadavre » ? au sens figuré et au sens propre d’ailleurs, en comptant les milliers de suicides, les décés suite au manque de soins, de médicaments...

                Sont pointées également la responsabilité de la france et de l’allemagne avec la vente notamment de sous marins à un pays surendetté... moyennant pots de vin nous assure le présentateur...

                l’opération rapetous sur chypre pour renflouer la banque de pirée... (sans s’encombrer de faire dans le détail)

                L’autre reportage avait pour sujet la prise de fonction au parlement européen de jc junker... sa quête d’argent public (du contribuable lambda donc) pour attirer des fonds privés afin de relancer l’investissement... Flash sur marine le pen qui le compare à Al capone prétendant se mêler d’éthique ! :)

                Bon en même temps, il semble que ce brave homme ignorait l’ampleur de ce qui se passait sous son nez ;)

                Toujours est il que lorsqu’on soulève tout ceci, ca ne sent pas très bon... Tous ces requins ont eu jusqu’à présent une chance inouie, celle de compter avec l’honneteté et la docilité de ces braves gens qui comme en allemagne ont travaillé pour un sous-smic, payant rubis sur l’ongle leurs impots tout se privant de vacances et apparemment de soins dentaires... (il y a aussi des « sans dents » allemands, quelle surprise !)

                Des inégalités il y en aura toujours. Raisonnables, celles ci sont source d’émulation mais ces derniers temps on atteint des sommets, surtout celui du cynisme et de l’indécence dans l’incitation à devenir milliardaire (entendre compétitivité, profit, exploitation d’autrui) tandis que d’autres, tels l’association terre de lien, récoltent des fonds privés afin de racheter des terres agricoles pour les mettre à disposition (moyennant un loyer annuel dérisoire) de jeunes agriculteurs. Lesquels évidemment ne peuvent offrir aucune garantie auprès des banques, ces mêmes banques que l’on renfloue... 

                Syrisa va t’il mettre un bon coup de pied dans ce panier de crabes ou...... ??? . l’avenir nous le dira enfin sauf si une « bonne guerre » (UE/russie) remet les compteurs à zéro...

                • lsga lsga 25 février 2015 13:48

                  par contre, ils n’ont pas du tout parler du déficit de la balance commerciale grecque. 


                • rocla+ rocla+ 25 février 2015 13:59

                  Vrai , c’ est quand-même mieux Smigard que milliardaire . 


                  Ou mieux , assisté social . 

                  Assisté social le rêve du socialiste . 

                  A part l’ assisté social tous les autres c ’est des fraudeurs .

                  Faut embaucher 10 millions d’ Inspecteurs du fisc , 20 millions 
                  d’ Inspecteurs du Travail et 30 millions d’ Inspecteurs de l’ Urssaf .

                  Comme ça le pays sera en de bonnes mains ...

                  • Loatse Loatse 25 février 2015 14:08

                    @rocla+


                    Faire du bon pain et réjouir les papilles des autres, c’est pas mal non plus comme objectif et sens donner à sa vie ! et puis imaginez que tout le monde le prenne au mot le microbe, oueskonva trouver un boulanger ? :)

                  • bourrico6 25 février 2015 14:10

                    Oui, les évasions fiscales et autres montages destinés à ne pas payer le moindre impôts, ainsi que les réductions diverses sont uniquement à destinations des gauchistes du CAC 40.

                    Comme quoi tu vois que tu peux être drôle quand tu veux.


                  • rocla+ rocla+ 25 février 2015 14:16

                    @Loatse

                    Oui mais Loaste , un boulanger c ’est un salaud , il fraude , il paye 
                    pas ses ouvriers , ni son électricité ni rien . 


                    C ’est pas moi qui le dis  c ’est les gens avertis d’ Agoravox .

                    Assisté c’ est mieux , 

                    D ’accord , c’ est un joli métier , et c ’est magnifique de créer tous les jours 
                    quelque chose de tout neuf , mais c’ est pas beau quand même car tous les 
                    boulangers fraudent et mettent leur pognon dans des bassines . 

                    Disons c ’est pas gauchisstement correct de vendre du pain , le donner oui 
                    le vendre non …. smiley 

                    Assisté oui 

                    boulanger non . 

                  • bourrico6 25 février 2015 15:13

                    Assisté oui boulanger non .

                    Ah c’est sur, vaut mieux être un grand patron qu’un boulanger, surtout si c’est pour finir comme toi.


                  • rocla+ rocla+ 25 février 2015 16:19

                    @bourrico6


                    Au contraire si tout le monde finissait comme moi il n’ y aurait plus 
                    aucun connard  dans ton genre bourricot , plus de râleurs ni de frustrés 
                    comme t’ es l’ exemplaire parfait . 

                    Relis tes posts , t’ es le niqué du cheutron du siècle .

                    Le moindre qui dit pas comme toi tu l’ insulte . 

                    T’ es juste ( au contraire de ce que tu imagines ) un immense connard .


                  • bourrico6 25 février 2015 16:26


                    Oui toi t’es pas un râleur à traiter tout le monde de faineant d’assisté, de gauchiste, ect, etc.
                    Et le fait que tu râle toujours sur les même n’a rien à voir avec une quelconque frustration de s’être fait mettre toute sa vie et d’en redemander.

                    t’ es le niqué du cheutron du siècle .

                    Ouech gros zarma walou.. je sais pas si je vais me remettre d’une telle saillie.

                    Le moindre qui dit pas comme toi tu l’ insulte .

                    euh.. en Français ça donne quoi ?
                    Ceci dit, l’argument de l’insulte venant de toi qui m’a traité de fils de pute à plusieurs reprise... mais c’est vrai que t’es un bouffon, t’es mon troll bouffon adoré.

                    T’ es juste ( au contraire de ce que tu imagines ) un immense connard

                    Oui ,mais moi je le sais, et je l’ai déjà je viens ici exprès pour faire mon connard.
                    Chez toi, c’est naturel, ça fait toute la différence.


                  • colere48 colere48 25 février 2015 16:36

                    à bourrico6

                    Ouech gros zarma walou.....

                    Alors l’H’mar  ? comme ça on perd son sang-froid ! on se démasque , on lève le voile smiley  smiley
                    Je me marre smiley môssieur fait son poli, son « savant »... mais en fait bourrico c’est juste un H’mar


                  • julius 1ER 25 février 2015 17:27

                    @bourrico6


                    c’est vrai qu’avec « raclure » .. ;c’est du gratiné !!!!
                    il n’est jamais venu sur un forum pour faire avancer le smilblick .... c’est juste un pisse-froid cynique !!


                  • rocla+ rocla+ 25 février 2015 18:59

                    @julius 1ER



                    à part insulter avec ton pote la bourrique , 

                    combien d’ emplois a-tu créé dans ta vie de balavasseur ? 

                    C ’est pas ceux qui noircissent des pages de bonimenteries 
                    qui vont sauver le monde .

                  • el cogno 28 février 2015 00:16

                    combien d’ emplois a-tu créé dans ta vie de balavasseur ?

                    la question est amusante, si t’as pas crée d’emploi à 50 ans, c’est que t’as raté ta vie !!
                    je comprends mieux maintenant smiley

                    imagines si tout le monde crée des emploi... euh... ils s’embauchent les uns les autres ?
                    ah pardon, c’est peut être trop compliqué pour toi.

                    allez vieux mollusque, à la prochaine smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès