Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Et si les mots avaient un sens ?

Et si les mots avaient un sens ?

Hypothèse farfelue au pays de la bravitude, mais je n’en peux plus d’entendre depuis deux semaines rabaché en boucle ce même leïtmotiv socialiste : « La TVA est un impôt proportionnel, et donc générateur d’inegalité ».

Non ! Un impôt proportionnel n’est pas générateur d’inegalité !

Petite leçon basique d’économie à l’usage des socialistes :

Il existe trois catégories de taxes, celles à montant fixe (forfaitaire), celles à montant proportionel et celles à montant progressif.

D’abord, les taxes fixes (les plus rares), dont le montant est indépendant du patrimoine du taxé. L’exemple typique : la redevance télévisuelle. Ces taxes-là sont génératrices d’inegalité. Si monsieur A (bonjour monsieur A !) possède 100 zlatism et madame B 50 Zlatism, après avoir payé les 30 zlatism de redevance, il restera 70 % ((100-70)/100) de son patrimoine à monsieur A, et 40 % ((50-30)/50) de son patrimoine à madame B (elle avait qu’à pas faire architecte aussi si elle voulait être bien payée, cette imbécile de madame B). Monsieur A était deux fois plus riche que madame B, maintenant il est trois fois et demi plus riche que madame B : la taxe a généré de l’inegalité.

Ensuite, les taxes progressives (les plus courantes). Il s’agit de dire "moins vous êtes pauvre, plus votre taux d’imposition augmente". Ainsi, on demandera à monsieur A de s’acquitter d’une taxe égale à 50 % de son patrimoine (il lui reste 50 Zlatism), et à madame B d’une taxe égale à 20 % de son patrimoine (il lui reste 40 Zlatism). Ainsi, monsieur B qui était deux fois plus riche que madame A est désormais seulement 1.2 fois plus riche : la taxe a donc généré de l’égalité.

Maintenant, examinons le cas de la TVA : c’est un impôt proportionel. En Zlatismie orientale, pays de résidence de monsieur A et madame B, la TVA est fixée à 20 %. (ils aiment bien les chiffres ronds, en Zlatismie orientale). Cette fois-ci, notre monsieur A riche de 100 Zlatism ne possède plus que 80 Zlatism après application de la TVA, tandis que madame passe de 50 à 40 Zlatism. Monsieur A, qui était deux fois plus riche que madame B avant application de la TVA, reste toujours deux fois plus riche après. La taxe est donc totalement neutre sur le plan de l’égalité !

Après vous pourriez me dire : "Oui, mais cette TVA en plus va compenser des charges patronales en moins". D’après ce que j’ai compris, c’est vrai, mais il dit qu’il a plus de genoux. Les charges patronales sont également des taxes proportionelles ! On remplace une taxe neutre sur l’inégalité pour la remplacer par une autre tout aussi neutre sur l’inégalité. Où est donc ce scandale que tiennent absolument à faire naitre ces générateurs de mauvaise foi que sont nos socialistes actuels  ?

Entendons-nous bien, je suis plutôt opposé à cette augmentation de la TVA (déjà, TVA sociale... pourquoi vouloir rajouter ce mot à toutes les sauces ? C’est une augmentation de TVA, point.). Pas que ce soit une si mauvaise piste d’experimentation, mais je pense qu’il y a des mécanismes économiques intéressants, des manettes qui n’ont pas encore été tirées... Avant de revenir vers ce genre de mesure classique qui n’a jamais trop marché. Seulement, j’apprécierais que l’opposition ben... s’oppose, mais pour de bonnes raisons. Evidemment ça fait plus vendeur de ramener ça à une histoire d’inégalité quand on est socialiste, mais bon Dieu, pour la sanité du débat politique, ça les tuerait d’être un peu honnêtes de temps en temps ?

Et le pire dans tout ça, c’est qu’on ne peut même pas rejeter totalement la faute sur eux : cette escroquerie intellectuelle a fonctionné à plein, quand on voit le spectaculaire retournement de tendance qui a eu lieu lors du scrutin de dimanche dernier. Une victoire historique de la gauche : l’UMP en est réduit à devoir se contenter de la majorité absolue ! Que le PS en profite, il ne refera pas aussi bien de sitôt.


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

142 réactions à cet article    


  • diablotin 22 juin 2007 11:54

    Vous semblez oublier que la TVA ne s’applique pas à tout le patrimoine, mais seulement à sa partie consommée. Un smicard dépense tout son salire et est donc imposé sur 100% de ses revenus au titre de la TVA, alors que le cadre sup ou rentier fortuné ne consomme que 10% de ce qu’il gagne et place le reste. Il n’est imposé que sur 10% de ses revenus. Ajoutons que le taux est le même (19.6%) pour le riche et pour le pauvre. La TVA est donc bel et bien un impôt qui touche davantage les pauvres, et épargne ceux qui gagnent plus qu’ils ne consomment.


    • vachefolle vachefolle 22 juin 2007 15:14

      Allez je vous aide un peu. Figurez vous que le patrimoine finit toujours par partir directement en consommation (votre argent en banque) ou indirectement (vos loyers/plusvalues percus). Ce n’est qu’une question de temps.

      A moins que vous croyez que les riches ne depensent rien, et meurent avec leurs lingots. Dans ce cas rassurez vous l’etat aura sa part a l’heritage !!!


    • Clad Clad 22 juin 2007 18:48

      Exactement. L’epargne sert à nourrir une autre consommation. Plus de TVA -> baisse de demande de liquidité (que ce soit pour les entreprises et leur consommation intermediaire via les marchés financiers, ou pour les particuliers et leur consommation tout court, via les crédits à la consommation) -> baisse des taux -> baisse de rendement pour l’epargnant.

      Au final, la TVA s’applique sur tout, directement ou indirectement, à l’exception du cas marginal des « bas de laine ».


    • Harald 22 juin 2007 20:02

      Mais ce que vous écrivez n’a aucun sens !

      Quel age avez vous ?

      Quelles études avez vous fait pour écrire de telles énormités ?

      C’est sans doute l’article le plus inepte qu’il m’ait été donné de lire sur Agoravox.

      Outre le fait que vous ignorez ce qu’est la TVA, vous prétendez donner des leçons d’économie, vous traitez d’imbéciles en filigrane les personnes (forcément socialistes) qui ne pensent pas comme vous !

      Quelle prétention !

      Quelle arrogance !

      J’ai pesé mes mots : vous n’êtes qu’un abruti sectaire. smiley


    • Yodeling Andy 24 juin 2007 22:00

      @ Harald

      L’auteur a au moins developpé une thèse, donné son opinion ... de votre côté, ce que vous écrivez ne ressort pas du débat, mais de l’insulte ...

      C’est trop facile de réagir en écrivant « vous êtes con » ...

      Ca montre que vous n’êtes pas trop au point pour exposer un commentaire sensé et réfléchi ... aucune intelligence dans le propos quoi ... au contraire ...


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 juin 2007 01:05

      @ harald Désolé de vous contredire, mais ce que dit Clad est exact. Çe qui ne veut pas dire qu’il a raison, mais c’est exact. La vérité, c’est que que notre société compte sur une imposition progressive pour ramener un peu d’équité. Ce qui n’est pas progressif apparait donc inéquitable, mais c’est une illusion d’optique. Dites-le autrement, sans quoi vous mettez l’équité dans l’embarras.

      Maintenant, il est clair que les riches dépensent plus que les pauvres... mais si peu. Quand on parle d’argent « sérieux »- disons au moins des millions - la partie consommation est une taquinerie. Il faut de l’imagination pour consommer - pas perdre à la roulette, mais vraiment consommer en biens et services - ne serait ce que 500 000 euros par année. Or, pour le vrai fric, ce sont des broutilles.

      La taxe à la consommation n’est donc vraiment pas significativement progressive. Vous avez bien raison. Mauvais jeu de mots de la dire ’sociale". Mais, de toute façon, si on voulait rééquilibrer la richesse, on procéderait d’une toute autre façon. On irait droit à la jugulaire : au capital.

      http://www.nouvellesociete.org/121.html

      Pierre JC Allard


    • JPL 26 juin 2007 02:00

      à vachefolle, rejoint par l’auteur dont il ré-exprime synthétiquement « l’idée centrale », qui ne cesse d’anôner que « le patrimoine finit toujours par partir directement en consommation », comme si c’était si vrai et comme si cela voulait dire qu’in fine le même taux de TVA est appliqué à l’ensemble des revenus.
      Et à l’auteur dont l’article laisse pantois tant il est basiquement erroné.

      Vous oubliez juste le fait que lorsqu’un ménage a la capacité d’épargner, cette épargne va être investie. D’abord dans la résidence principale puis, au fur et à mesure de l’enrichissement, dans d’autres investissements. Tout ceci engendre des revenus supplémentaires (et des non dépenses pour la résidence principale : loyers) ainsi que, de plus en plus, des déductions fiscales diverses.
      Donc avant même d’arriver à une situation de succession, la TVA appliquée à la part éventuellement consommée s’applique à un gâteau qui a grossi, ce qui implique un taux plus faible par rapport à la somme de départ (faites le calcul...).
      Finalement une partie notable de l’épargne, pour ceux qui gagnent vraiment bien leur vie, va être transmise dans le cas d’une succession, l’impôt qui s’applique alors ce n’est plus la TVA mais les droits de succession. Mais ils sont appliqués dans un très petit nombre de cas, car il y a beaucoup d’exonérations : exonérations de droits de successions, d’ores et déjà la très grande majorité des successions n’est pas imposée, près de 90%, voir article du monde et on nous annonce que 95% des successions en seront exonérées, promesse de M Sarkozy.

      Tout cela est bien connu, c’est comme cela que se fait l’accumulation de capital familial dans nos pays... « Petite leçon basique d’économie » comme vous dîtes...

      Vous osez écrire « La taxe est donc totalement neutre sur le plan de l’égalité ! », j’espère que ce que j’ai rappelé ci-dessus vous conduira à cesser de répéter l’ânerie consistant à dire qu’in fine elle conduit au même taux d’imposition sur les revenus.

      Enfin, si elle n’affecte pas l’épargne (qui s’accroît avant d’être taxée) comme elle affecte la consommation immédiate, il s’agit d’une imposition qui décroît en proportion du revenu au moment de la consommation comme le rappelle ce rapport de l’INSEE : « s’agissant de la structure même de la consommation, les ménages les plus modestes consacrent par exemple une part plus élevée de leur budget au tabac et aux produits pétroliers. Au final, les taxes indirectes sur la consommation rapportées au revenu disponible sont décroissantes avec le revenu »

      Mais peut-être considérez-vous ces spécialistes de l’INSEE comme des abrutis de socialistes à qui il serait utile de donner une « Petite leçon basique d’économie » ?
      Vous vous prétendez en première année d’économie et prétendez donner des leçons à la terre entière ? En traitant les autres « d’escrocs intellectuels » ?
      Eh bien commencez par travailler un peu plus parce qu’au niveau de raisonnement auquel vous vous situez ce n’est pas d’ecroquerie qu’il s’agit, plutôt de...


    • blaireau 29 juin 2007 16:18

      CETTE HISTOIRE DE TVA EST TRES CARACTERISTIQUE DE L’ESPRIT FRANCAIS. L’IMPOT DOIT ETRE EFFICACE EN PREMIER LIEU,DONC UN ACTUAIRE CALCULE CE QU’IL PEUT RAPPORTER EN FONCTION DES BESOINS. APRES CELA LE POLITIQUE ETUDIE LA FAISABILITE APRES QU’UNE CAMPAGNE D’INFORMATION AIT PERMIS DE DETERMINER CE QUI PLAIT LE PLUS ET A QUI . IL S’AGIT DE RECUPERER DES SOUS ,NOUS SOMMES DANS LA MEME SITUATION QUE DANS UNE CAMPAGNE PUBLICITAIRE DESTINEE A VENDRE DES CHAUSSETTES. LE PROBLEME C’EST QU’ON NE PENSE PAS A RENDRE LA CHAUSSETTE EQUITABLE SA COULEUR POLITIQUE EST TRES PEU SIGNIFICATIVE. POR L’IMPOT ON EN PROFITE POUR VENDRE AU PASSAGE UNE IDEOLOGIE ET CHACUN S’APPLIQUE A DIRE POURQUOI LA COULEUR ADVERSE EST SUR UN MAUVAIS CHEMIN. CHERS CONCITOYENS IL N’Y A PAS D’IMPOT JUSTE SELON QUE VOUS SEREZ PUISSANTS OU MISERABLES VOUS REGARDEREZ LE MEME IMPOT AVEC UN REGARD DIFFERENT . DONC SI VOUS ETES MISERABLES TRAVAILLEZ A DEVENIR PUISSANTS ET SI VOUS ETES PUISSANTS TRAVAILLEZ A LE RESTER CAR A CE QU’ON DIT IL VAUDRAIT MIEUX ETRE PUISSANT QUE MISERABLE. TRAVAILLEZ DONC PRENEZ DE LA PEINE ET NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS AVEC CES HISTOIRES D’IMPOTS JUSTES OU PAS JUSTES. IL N’Y A PAS DE MIRACLES N’ESSAYEZ PAS DE CHERCHER UN SYSTEME QUI FERAIT PAYER LES AUTRES :C’EST VOUS LES AUTRES C’EST UN FRANCAIS D’AMERIQUE QUI VOUS LE DIT SIGNE BLAIREAU


    • JL JL 22 juin 2007 11:57

      L’accélération vertigineuse de l’écart des revenus ça ne vous dérange vraisemblablement pas. L’adage que « l’argent va à l’argent » c’est pour vous de l’hébreu, pardon du « zlatismien » sans doute ?

      Redistribution, justice sociale, ce sont des mots qui ne font pas partie de votre vocabulaire j’imagine.

      Je laisse à d’autres plus savants et plus patients que moi le soin de vous expliquer certaines choses en ’économie’ élémentaire.


      • ZEN ZEN 22 juin 2007 12:27

        @ JL

        Qu’ajouter d’autre à votre pertinente et fine remarque ?...


      • hurlevent 22 juin 2007 12:48

        « L’accélération vertigineuse de l’écart des revenus ça ne vous dérange vraisemblablement pas ».

        Il n’y a pas d’accroissement de l’écart des revenus, à part dans votre imagination. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est l’INSEE. La réalité, c’est plutot le contraire de ce que vous dites. RMI, assurance chomage, allocation familiale sous conditions de ressources, APL sous conditions de ressources... la liste est longue.

        « Redistribution, justice sociale, ce sont des mots qui ne font pas partie de votre vocabulaire j’imagine »

        Arrêtez d’imaginer. Est-ce juste de vouloir l’égalité entre quelqu’un qui se donne à fond dans son travail et quelqu’un qui ne fait aucun effort ? La justice sociale, ce n’est pas l’égalitarisme à tous prix.


      • Aziraphale Aziraphale 22 juin 2007 14:41

        @hurlevent ou brasse du vent c’est selon...

        « Est-ce juste de vouloir l’égalité entre quelqu’un qui se donne à fond dans son travail et quelqu’un qui ne fait aucun effort ? »

        Non mais vous parlez de qui là au juste ? J’espère néanmoins que vous n’êtes pas de ceux qui clive lamentablement la population entre ceux qui se lève-tôt et les autres...vilains chômeurs, assistés des allocs qui évidemment ne demandent qu’à rester dans cette situation haut combien gratifiante... Sinon, il faudra bien des heures sup payées plus si on veux gagner autant que ce que la TVA va nous faire perdre ! Pas d’amélioration des conditions de vie en perspective, du balai l’augmentation du pouvoir d’achat !


      • Aziraphale Aziraphale 22 juin 2007 15:24

        « En Zlatismie orientale, pays de résidence de monsieur A et madame B, la TVA est fixée à 20 %...Cette fois-ci, notre monsieur A riche de 100 Zlatism ne possède plus que 80 Zlatism après application de la TVA, tandis que madame passe de 50 à 40 Zlatism. Monsieur A, qui était deux fois plus riche que madame B avant application de la TVA, reste toujours deux fois plus riche après. La taxe est donc totalement neutre sur le plan de l’égalité ! »

        Franchement, la TVA, c’est mon ticket de caisse qui en parle le mieux ! Parceque quand Mr A de chez « je peux » touche au bas mot 3000 euros et que Mme B de chez « ’peux’pô » touche au mieux 980 euros et qu’ils vont faire leurs courses à carrefour&co eh bien, 25% de TVA plus tard, l’un pourra encore payer son loyer et l’autre non. Mme devra donc consommer moins si elle veux garder un toit sur la tête, un toit dont le prix augmentera certainement au mois de septembre comme chaque année ! Cette fichue TVA serait certainement envisageable si nos chères entreprises envisageaient, elles, d’augmenter les salaires ! Mais non les pôôôvres, le travail coute trop cher déjà... Bon, je suis un peu fâchée, je reconnais mais j’en ai marre de toutes ces théories économiques fumeuses qui ne font porter la responsabilité que sur celui qui a le moins de pouvoir : le travailleur !


      • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 22 juin 2007 17:19

        @ Aziraphale

        Quoi ? Les riches peuvent consommer plus que les pauvres ?

        Ah la la... Ce que vous venez d’écrire révolutionne toutes les données de l’économie mondiale.

        Et dire que j’ai hésité à visiter Agoravox aujourd’hui : je serais passé à coté de cette révélation historique.

        Merci pour votre participation au débat. smiley


      • Clad Clad 22 juin 2007 18:55

        Euh... le principe de cette TVA, c’est de pouvoir utiliser les effets induits pour réduire les coûts des produits français.

        Si on paye quelque chose 80.4 euros HT, et 19.6 de TVA ou 75 euros HT et 25 de TVA, le pouvoir d’achat ne change pas.

        Après, ça n’est pas le but de l’article de discuter du bien fondé de cette TVA (Jean Arthuis a fait une très bon analyse de l’interêt, ou non, de son application, et de ses modalités), je fais juste par de mon agacement à entendre sans arret les socialistes nous expliquer qu’un impôt proportionel est inégalitaire.


      • Aziraphale Aziraphale 22 juin 2007 21:04

        @jesuisunhommelibre

        Bien, j’apprécie votre ironie...j’ai toujours su que j’étais un génie de l’économie... Sinon, ce qui m’importe concernant la consommation ce n’est pas qu’un « riche » (3000 euros => riche ?) puisse consommer plus mais que celui qui avait déjà du mal à boucler ses fins de mois ne puisse plus les boucler du tout.


      • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 23 juin 2007 00:25

        Si je ne suis pas d’accord avec vos idée, je salue votre capacité à accepter la critique (même acerbe) avec humour.

        Bravo donc.


      • ZEN ZEN 24 juin 2007 17:04

        @ JL

        Je voulais dire : j’approuve totalement vos remarques...

        Mystère de la notation....


      • Yodeling Andy 24 juin 2007 22:05

        Il convient tout de même de rappeler que les produits de première necessité, lesquels sont proportionnellement plus consommés par les défavorisés, sont moins taxés que les autres ...

        Un pauvre paiera donc, en proportion de ses dépenses, moins de TVA qu’un riche ...


      • Yodeling Andy 24 juin 2007 22:10

        @ JL

        Il ne faut pas confondre :

        Ce ne sont pas les impots ou les taxes seuls qui font la redistribution sociale, c’est également la manière dont ils sont dépensés ...

        Un impot qui affecte de manière égale toutes les couches de la population peut générer de l’inégalité ou au contraire la corriger selon sa destination ...


      • La Taverne des Poètes 22 juin 2007 12:15

        D’accord avec vous : la gauche dit n’importe quoi, que ce soit dans ses propositions (Royal a admis hier que les propositions phares du PS n’étaient pas crédibles et n’auraient évidemment pas été appliquées) ou dans leur opposition (caricature des questions, démagogie).

        D’accord aussi sur le principe de faire reposer le financement de la Sécu sur une base plus large que le seul travail.

        Mais pas d’accord avec vous pour dire que la TVA est juste. Le RMIste qui doit faire appel à un plombier, à un garagiste, ou qui s’achète un livre ou un CD, paiera le même taux de TVA (sur l’heure de main-d’oeuvre ou sur le produit) que le cadre ou le milliardaire. C’est vrai que c’est extrêmement difficle de corriger ces injustices mais au moins n’augmentons pas davantage cette foutue TVA, ou bien alors avec d’infinies précautions et après un débat ouvert et sérieux qui pemttraient de nepas léser les plus défavorisés.


        • agosin 22 juin 2007 14:14

          Ce n’est pas tout à fait exact....

          Le Rmiste va essayer et habituellement, réussir à effectuer la réparation lui-même, chose que le milliardaire désavantagé de ce point de vue, est incapable de faire. En outre, le « possédant » fera intervenir une entreprise qui emploie du personnel déclaré et pas des voleurs d’emploi, au noir. Finalement, le bourgeois se fera avoir par l’entreprise qui lui fera croire que son robinet qui fuit est à remplacer et non pas qu’il lui aurait suffit de changer un joint. Vous voyez donc, qu’in fine, la TVA est un impôt juste et ciblé puisqu’en principe, ce sont les cons qui le payent.

          Y a d’autres questions ?


        • Anto 22 juin 2007 15:07

          et leRmiste n’achete jamais à manger non plus puisqu’il cultive lui meme son jardin et qu’il a son elevage de poule dans le kagibi de son hlm. Et si il veut écouter de la musique , il chante, si il veut regarder la tv, il regarde la fenetre.


        • caramico 22 juin 2007 15:46

          Le milliardaire « désavantagé » n’est pas plus con qu’un autre, et rien ne l’empêche de faire sa réparation lui même.


        • La Taverne des Poètes 22 juin 2007 17:08

          C’est du n’importe quoi votre réponse : « Le Rmiste va essayer et habituellement, réussir à effectuer la réparation lui-même » Aujourd’hui avec le nombre de pièces à forte teneur en électronique, il devient de plus en plus impossible de réparer soi-même. Et ce sont souvent des ouvriers qui réparent eux-mêmes leurs vieilles autos plutôt que les RMIstes désocialisés et sans formation.

          « Ce sont les cons qui le payent. » Oui si on reporend votre exmple car il faut être assez con ou fainéant pour ne remplacer soi-même un simple joint. smiley

          « Y a d’autres questions ? » Vu les réponses stupides que vous assenez, non !


        • La Taverne des Poètes 22 juin 2007 17:13

          Et vous auriez pu répondre aussi : le RMISte chipe le CD ou télécharge la musique donc il n’y a que les enfants de riches qui paient comme des cons (avec leurs milliers d’euros mensuels d’argent de poche). Vous m’avez l’air de quelqu’un bouré de préjugés et d’idées toutes faites.


        • La Taverne des Poètes 22 juin 2007 17:15

          Vite j’ajoute un « r » à « bourré » (« bourré » comme « Sarkozy au G8 ») avant que vous me le fassiez remarquer... smiley (j’ai vu le sort que vous réservez à certains commentateurs)


        • La Taverne des Poètes 22 juin 2007 17:18

          Bon ! et l’auteur il est où ?


        • Clad Clad 22 juin 2007 18:57

          Mais en quoi remplacer une taxe « qui ne change pas le niveau d’inegalité » par une autre « qui ne change pas non plus le niveau d’inegalité », plus ou moins du même montant toutes les deux, puisque ça semble être le but, est il si scandaleux et inégalitaire ?


        • agosin 22 juin 2007 22:28

          Pas du tout cher Léon !

          Vous pouvez imaginer la période faste que je viens de vivre à travers toutes ces victoires électorales et c’est précisément pour m’assurer que vous réalisez bien votre état décrépi pour les prochains dix ans au minimum que je fais une brève apparition sur ce forum.

          J’ai peur que vous vous habituez à votre statut d’éternel perdant et de temps en temps je veillerai à vous raconter comme on vit bien chez les gagnants...

          Adieu Léon et payez bien vos impôts, j’en suis partiellement bénéficiaire !!


        • agosin 22 juin 2007 22:30

          Vous voyez bien, il ne manque de rien !!

           smiley)


        • agosin 22 juin 2007 22:32

          La Taverne ! Je vous croyais moins bête et capable de discerner la provocation... On surestime toujours les bons à rien.


        • Gasty Gasty 24 juin 2007 12:21

          agosin ;[définition] look commun, associable, convaincu par lui-même

          Cynique provocateur, qui n’est ni à gauche ni à droite ni rien ( même s’il tente de croire à un rapprochement social par ce biais). A isoler dans un caisson doré pour ultras malades.


        • ZEN ZEN 24 juin 2007 17:06

          « chose que le milliardaire désavantagé de ce point de vue, est incapable de faire. En outre, le »possédant« fera intervenir »

          Je me disais bien aussi que les milliardaires avaient des vies difficiles....


        • surfeur 25 juin 2007 01:37

          merci de ramener un peu de bon sens !!!


        • Inquiet 22 juin 2007 13:04

          Il y a une chose sur laquelle je suis d’accord avec vous : le déplacement de « taxes proportionnelles du travail » vers des « taxes proportionnelles taxant d’autres revenus que le travail ».

          D’autant on peut comprendre que le « travail est trop taxé », autant j’ai du mal à tolérer qu’on veuille taxer ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un travail et qui n’étaient pas taxés auparavant.

          Intellectuellement, il n’y a qu’une manière de s’en sortir avec sa conscience : considérer que les chomeurs / rmistes ne sont pas des exclus mais des profiteurs du système.

          Sur ce point là, je crois que des dispositions ont été prises : vous voilà donc décomplexé pour continuer à déverser vos analyses froides privées totalement d’humanité.

          Maintenant, je ne suis pas contre faire porter une partie des taxes hors cout du travail : vous connaissez les taxe tobin ?


          • Harald 22 juin 2007 13:27

            J’ai rien compris.

            « Maintenant, examinons le cas de la TVA : c’est un impôt proportionel. En Zlatismie orientale, pays de résidence de monsieur A et madame B, la TVA est fixée à 20 %. (ils aiment bien les chiffres ronds, en Zlatismie orientale). Cette fois-ci, notre monsieur A riche de 100 Zlatism ne possède plus que 80 Zlatism après application de la TVA, tandis que madame passe de 50 à 40 Zlatism. Monsieur A, qui était deux fois plus riche que madame B avant application de la TVA, reste toujours deux fois plus riche après. La taxe est donc totalement neutre sur le plan de l’égalité ! »

            C’est une blague ou quoi ?

            De quoi il parle le mossieu ?

            De la TVA ?

            La TVA c’est la Taxe sur la Valeur Ajoutée. Elle s’applique sur le produit qu’on achète pas sur le portefeuille que je sache.

            Je vais aller faire une sieste et revenir plus tard pour voir si j’étais sous l’effet d’un coup de fatigue.


            • Golgott 22 juin 2007 13:58

              Franchement, que Agoravox publie toutes les opinions, c’est très bien... Mais un papier aussi faux sur le plan technique, comment ont-ils pu laisser passer une chose pareille ? Un vrai torchon, un tissus d’ignorance assumée. Indigne de ce site.


            • agosin 22 juin 2007 14:01

              « tissu », c’est sans « s » même pour les très ignorants...

              SR de mauvaise foi et assez bête pour le déclarer... Croyant heurter ses ex-collègues, la madonne de pacotille dans un de ses accès de colère autiste, a révélé aux Français que pendant qu’elle les caressait dans le sens du poil pendant sa campagne électorale, en réalité, elle se foutait de leur gueule et leur débitait d’un ton monocorde ses projets d’avenir qui n’en étaient pas...

              Quelle honte !

              Heureusement, avec cette enième trahison, elle a signé son arrêt de mort politique.


            • Golgott 22 juin 2007 14:16

              Sont-ce les mêmes ignorants qui écrivent « enième » et non « énième ».

              D’où l’intérêt de la tolérance et de la courtoisie, cela évite de se trouver arrosé par son propre tuyau !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès