Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Et si on créait un million d’emplois, grâce aux personnes en (...)

Et si on créait un million d’emplois, grâce aux personnes en situation de handicap ?

Alors que selon le FMI, 9 chômeurs Français sur 10 n'ont aucune chance de retravailler, la relance de l’économie proposée par les gouvernements successifs n’ont rien apporté de concret à notre système, voici un projet dans lequel le gouvernement devrait investir … le Handicap.

L'emploi des personnes handicapées est un enjeu auquel s'attèlent les différents gouvernements depuis nombre d'années. Dès 1987, une loi fondatrice instaure pour les entreprises de plus de 20 salariés l'obligation d'employer des travailleurs handicapés à hauteur d'au moins 6 % de leurs effectifs. En 2015, date des dernières statistiques disponibles, cette part n'était qu'à 4,5 % selon la Dares. Et elle n'évolue que timidement puisqu'elle était de 4 % à la fin des années 9O.

 

1,3 million de personnes bénéficiant d’une reconnaissance administrative …sur 3,9 millions de personnes handicapées. 

Ces chiffres correspondent au bas de la fourchette des estimations. En effet, l'étude statistique de l'emploi des personnes handicapées soulève un certain nombre de problèmes, liés à la difficulté de définir précisément ce qu'est le handicap. Car en effet, une coiffeuse allergique à la laque de cheveux sera reconnu en situation de handicap professionnel dans l’exercice de son activité à contrario, cette femme n’a pas de problème l’invalidante dans la vie de tous les jours, il y a donc une différence entre le Handicap civil et le handicap professionnel.

 

L'employabilité des handicapés ne s'améliore pas significativement...

Dans les entreprises de plus de 20 salariés, on comptait 490 000 travailleurs bénéficiant d’une reconnaissance administrative sur les 1,3 million de personnes bénéficiant de cette reconnaissance soit plus de 64% de chômeurs chez les personnes en situation de handicap ayant une reconnaissance administrative. Et sur les handicapés au sens large, le taux de chômeur baisse à 47 % pour 3,9 millions de personnes soit un total de 1,83 millions de chômeurs chez les personnes en situation de handicap et qui représente 18% des chômeurs en France.

Et l’injustice sociale ne fait que commencer, une étude de la Dares estime que, toutes choses égales par ailleurs, une personne reconnue handicapée a presque trois fois moins de chances d'avoir un emploi qu'une autre personne.

 

... car cette population - personnes handicapées - souffre d’un déficit de formation.

La formation est donc la véritable problématique de l'emploi des personnes handicapées : les entreprises peinent à trouver, parmi cette population, le personnel qualifié qu'elles recherchent. En effet, selon les chiffres de l'ANPE, 80 % des demandeurs d'emplois handicapés ont un niveau inférieur au baccalauréat, contre 60 % en moyenne. De même, ils sont 47 % à être manœuvres, ouvriers ou employés non qualifiés, contre 33 % en moyenne. La formation des personnes handicapées est ainsi au cœur du problème. L'Education Nationale estime ainsi à seulement 8.400 le nombre d'étudiants handicapés dans l'enseignement supérieur et plus de 200 000 enfants exclus du système éducatif.

 

C’est fort de ce constat d’injustice sociale que Debout la France apporte tout son soutien aux personnes en situation de handicap.

IL propose de renforcer l’accès à la formation afin de développer des connaissances pouvant garantir un accès à l’emploi sur site voire un accès à l’emploi par le télétravail mais aussi garantir l’accès à l’éducation, à la scolarité et à la formation de qualité dès le plus jeune âge afin de garantir son inclusion.

 

Alors que cela fait presque 40 ans que la loi handicap de 1975 est repoussée, (loi qui prévoit des mesures pour favoriser l’intégration sociale des personnes handicapées), Nicolas Dupont Aignan souhaite redonner la JUSTICE SOCIALE à tous et pour tous.

 

A travers cette impulsion, le programme en faveur des personnes en situation de Handicap est un ensemble d’idée permettant de supprimer l’injustice sociale subie par la grande majorité des handicapés.

C’est ce projet qui sera défendu par Nicolas Dupont-Aignan lors des prochaines élections présidentielles.


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • jocelyne 27 mai 11:59

    Cela existe déja au travers des chéques CESU ou des chéques service, de l’esclavage....


    • tashrin 27 mai 12:31

      Il est évident qu’il faut autant que possible permettre aux personnes en situation de handicap d’acceder à l’emploi
      Mais en quoi cela créerait-il des emplois ?


      • julien Delamorte julien Delamorte 27 mai 15:11

        @tashrin
        le raisonnement a peut être été rapide.
        Le travailleur en situation de handicap profite à une entreprise d’aide à l’embauche, à l’insertion et au maintien dans l’emploi tout en réduisant la taxe Agefiph.
        A contrario, une entreprise ne recrute pas une personne en situation de handicap pour un quota mais pour un profil.
        Cependant, les exigences des entreprises sont qu’ils souhaitent des personnes qualifiés...donc formons.

        Le projet n’est pas de seulement trouver un emploi, il est surtout de supprimer les injustices sociales que vivent les personnes en situation de handicap.

        Et la difficulté d’accès à la formation est une véritable injustice que les personnes en situation de handicap vivent.

        Il en existe plein d’autres, l’accessibilité à la vie citoyenne l’accessibilité aux soins ...


      • tashrin 30 mai 11:55

        @julien Delamorte

        Donc : titre de votre article :

        Et si on créait un million d’emplois, grâce aux personnes en situation de handicap ?Or il ne s’agit nullement de creation...
        Du coup j’entends bien la situation d’injustice, mais compte tenu de la situation et des 10 millions de chomeurs actuels, je suis pas sûr que ca simplifie le bouzin
        et quoi qu’il en soit l’article est mal intitulé

      • foufouille foufouille 27 mai 13:59

        "La formation est donc la véritable problématique de l’emploi des personnes handicapées : les entreprises peinent à trouver, parmi cette population, le personnel qualifié qu’elles recherchent."
        pas vraiment. c’est juste que un sans dents qui a peu de diplôme, aura moins de possibilité d’en avoir ou simplement que gros diplôme ) boulot facile possible avec handicap, le handicap arrive après le boulot.
        c’est pas ta formation qui va résoudre le problème du chômage ou de la concurrence étrangère.
        les aides, etc sont surtout inexistantes ou réservées à certaines personnes.
        par contre, formés ceux qui s’occupent du handicap serait une néccessité.


        • julien Delamorte julien Delamorte 27 mai 15:00

          @foufouille
          je prends note de votre commentaire, je note juste qu’il est plus facile pour une personne en situation de handicap de trouver du travail avec un diplome que sans.
          D’ailleurs, 64% de chomeurs handicapés sans diplôme contre 47 % de chômeurs handicapés avec un diplôme.

          Mais je ne dis pas que cela est suffisant pour supprimer l’injustice sociale dans lequel nous vivons.


        • foufouille foufouille 27 mai 16:02

          @julien Delamorte
          oui mais ce n’est pas forcément la raison. imaginons que cela arrive après, il sera plus facile d’adapter le poste de travail alors que ce sera impossible dans le BTP.
          ton état de santé ne s’améliore pas non plus sans argent ou avec très peu. en partant du principe que le salaire est plus élevé. tu auras donc moins de facilité pour adapter ta vie quotidienne : zéro en pratique.
          après tu as le problème de « sans le bac » : c’est pas du tout prévu de reprendre ses études longtemps et peu possible pour des tas de raisons. de toute façon, il faut des années pour obtenir quoi que ce soit.


        • julien Delamorte julien Delamorte 27 mai 16:18

          @foufouille
          Merci pour votre implication pour le sujet.
          Et ensuite, l’injustice sociale sur le handicap n’est pas le seul levier sur lequel nous travaillons.
          Il existe beaucoup de discrimination pour les personnes en situation de handicap.

          Bien à vous


        • Alpo47 Alpo47 27 mai 14:10

          Je ne vois pas davantage où veut en venir l’auteur ??? Il faudrait donc embaucher des personnes handicapées ... pour embaucher des personnes handicapées, même si on n’a besoin de personne. Parce que l’on retrouve toujours la même problématique : la société a t-elle besoin de plus de personnel ou pas ?
          Si oui, d’accord, mais j’ai bien peur que l’ambiance générale ne soit pas « porteuse ».

          Comment peut -on bien embaucher ainsi un million de personnes ?


          • julien Delamorte julien Delamorte 27 mai 15:10

            @Alpo47
            le raisonnement a peut être été rapide.
            Le travailleur en situation de handicap profite à une entreprise d’aide à l’embauche, à l’insertion et au maintien dans l’emploi tout en réduisant la taxe Agefiph.
            A contrario, une entreprise ne recrute pas une personne en situation de handicap pour un quota mais pour un profil.
            Cependant, les exigences des entreprises sont qu’ils souhaitent des personnes qualifiés...donc formons.

            Le projet n’es pas que trouver un emploi, il est surtout de supprimer les injustices sociales que vivent les personnes en situation de handicap.

            Et la difficulté d’accès à la formation est une véritable injustice que les personnes en situation de handicap vivent.


          • hervepasgrave hervepasgrave 27 mai 14:32

            Bonjour,
            Je suis heureux que tu ne connaisses pas personnellement pas la situation. Car la réalité n’est peut-être pas là et loin en tout cas d’une vue claire. Je me suis retrouver il n’y a pas si longtemps dans cette situation. J’étais en arrêt (car complètement usé et cassé) Alors c’était simple j’arrête ou je continue avec risques et péril ,aie ? que fais je ? Je n’étais même pas encore en invalidité que je voulais sortir de ce mauvais pas tout en sachant que j’étais le baisé de première (une vie de travail et d’effort pour arriver a me retrouvé a la case départ !) dans la réalité je ne pouvais prétendre qu’a participer quasiment illico presto a une formation ou que dalle.Tu marches ou tu crèves.Dans les faits la réponse était vous vous occupé de votre santé ou c’est tout de suite qu’il faut bosser.Je n’étais pas encore en dehors de mon entreprise ?ni encore en invalidité. Mais les formations ne sont accessibles qu’a des conditions déjà avec un minimum supérieur.I n’y a plus de place pour les petites gens.Vous êtes handicapés,mais vous n’avez plus les mains/les jambes /de physique ! Mais aujourd’hui vous êtes mort nous n’avons que des occupations pour des éternelles étudiants. Alors ce qui est aussi bizarre ce n’est pas ceux qui sont mis en mode invalide et qui espèrent y trouver quelques avantages,mais plutôt le recrutement.Il est bien effectué pour les entreprises,non pas pour les hommes et les femmes en tant que tel.Mais je n’ai qu’un regard d’un passager qui a eut le mal de mer,peut-être ? Mais je n’oublie pas le sort du commun des mortels,une grande partie de la population qui est apparemment devenue gênante, très gênante ??
            Alors ,créer un million d’emploi pour les handicapés ? Il est fou Delamorte ? Il porte bien son nom celui là.Je suis plus apte a me sacrifier pour les jeunes générations en forme et qui ne trouvent pas de boulot même avec des qualités et des diplômes. L’handicapé est bien autre chose , il devrait être exclus de cela .Mais il doit pouvoir effectuer un boulot une tache s’il le peux ,le désire.Cela ne doit pas être une charge pour les entreprise privés comme publique,mais ce n’est pas non plus une manière de faire de la mauvaise finance sur le compte et le dos des humains ,pour de prétendu bonne cause.


            • julien Delamorte julien Delamorte 27 mai 15:06

              @hervepasgrave
              Bonjour,
              J’entends le point de vu... je ne parle pas de personne en situation d’invalidation professionelle mais bien de personne en situation de handicap dont le souhait est de travailler...mais pour des raisons de discrimination, leur handicap ne permet pas d’accéder à un emploi.


            • hervepasgrave hervepasgrave 28 mai 15:51

              @julien Delamorte
              Bonjour,
              Laisse tomber, tu ne veux qu’avec raison,mais tu n’as pas raison.Le sujet est pervertible a souhait, comme beaucoup de sujets lancés ! Pasgrave


            • zygzornifle zygzornifle 27 mai 14:48

              Mr Juppé s’il te plait créé nous 6,5 millions d’emploi fictifs a la mairie de Paris, tu en as l’habitude n’est ce pas ? ....


              • Ratatouille Zoblard le terrible 27 mai 15:42

                 Je suis contre l’exploitation des handicapés dans les entreprises
                capitaliste .
                les CAT (Centre d’Aide par le Travail) ou l’on fait
                de la production à la pièces en sont un exemple ) 


                • julien Delamorte julien Delamorte 27 mai 15:59

                  @Zoblard le terrible
                  Bien entendu que nous sommes contre l’exploitation humaine.
                  Ne confondons pas les personnes en situation de handicap sous tutelles/curatelles et les autres.
                  Les personnes en situation de handicap sous tutelles ou curatelles ne doivent pas être exploitées par les entreprises c’est évident.


                • foufouille foufouille 27 mai 19:00

                  @julien Delamorte
                  « Ne confondons pas les personnes en situation de handicap sous tutelles/curatelles et les autres. »
                  aucun rapport avec un CAT qui est juste une entreprise adaptée dont certains ont dériver vers un modèle très rentable.


                • julien Delamorte julien Delamorte 31 mai 10:57

                  @foufouille
                  En effet, les EA et les ESAT ne doivent pas être des entreprises pour s’en mettre pleins les poches mais des entreprises à caractère sociale économique.


                • foufouille foufouille 27 mai 16:05

                  bon ensuite une personne handicapé n’est pas forcément en état de travailler. c’est aussi le cas de pas mal de gens au RSA.


                  • chantecler chantecler 27 mai 16:32

                    Napator .
                    Natapor ...
                    (Je double car il faut au moins « dix caractères », dont un de cochon )
                    J’ajoute :
                    Mais le pognon il vient d’où, il est où, il va où , hein ?


                    • Phoébée 27 mai 17:10

                      ’Et si on créait un million d’emplois, grâce aux personnes en situation de handicap ?’

                      .

                      Ben ce serait autant de millions d’heures de travail de moins pour les autres.... La discrimination positive, n’est pas positive pour les autres. Ou alors les handicapés savent produire ce que les autres ne savent pas faire ? Et en pleine période de chômage ce serait aussi malin que de laisser entrer sur notre marché du travail les réfugiés du tiers monde. En plus que resterait-il comme espoir de travail pour nos immigrés de troisième génération qui ne sont pas tous handicapés ?

                      .

                      Et si on créait un million d’emplois pour les réfugiés syriens ? c’est vrai ca, personne n’y a pensé ?


                      • microf 27 mai 17:50

                        Ce n´est pas seulement grâce aux personnes en situation de handicap qu´on pourrait créer des millions d´empois en France, mais dans tous les secteurs, je ne prendrais que deux.

                        Le secteur de la rénovation des batiments. On dit que lorsque le secteur du batiment marche,l´economie marche. En France tout est vieux, et a un besoin de rénovation et c´est un secteur qui en France á lui seul, pourrait créer des millions d´emplois et relancer l´économie moribonde de la France. Prenez PARIS ville lumière qui ne répond plus aux critères d´une ville du 21e. On n´a pas besoin de construire une autre ville, tout ce qu´il faut, c´est de la renover, car tout est vieux, les batiments, le métro, les routes, autoroutes autour de Paris. Prenez une autoroute en Allemagne ou en Autriche, rien de pareil avec ce qu´il ya en France. Alors, rien que pour renover PARIS vu sa grandeur, au moins un million d´emplois pourrait être crées, un million d´emplois car ce secteur englobe plusieurs secteurs y compris celui de la restauration, les travailleurs qui vont y travailler seront des consommateurs.

                        L´Autriche « nazi » comme on aime souvent la décrire en France ( qui traite très bien les handicapés, partout dans les métros et autres batiments, il ya des rampes et ascenseurs pour handicapés, ce qui est un luxe en France ) a fait faire plusieurs études sur la situation économique Francaise. En France le secteur de l´eau perd des millions d´euros chaque année, plus de 25% de l´eau distribuée en France se perd, pourquoi, á cause de la vieillesse du système des canaux de transport de cette eau, voila un secteur porteur qui pourrait créer des milliers d´emplois.

                        Prenez le service du recyclage des déchets et ordures de toutes sortes, lá aussi des millions d´emplois, l´Autriche et l´Allemagne en ont fait des secteurs créateurs de milliers d´emplois. Ces deux pays sont tellement propres, neufs et attrayants.

                        Mêmes les Polonais s´y sont investit dans le recyclage, en Pologne on balaie les autoroutes et elles sont propres, celles en France sont d´une saleté repoussante, certains aires de repos des autoroutes Francaises ressemblent á ceux de certains pays du tiers-monde. Plusieurs milliers d´emplois pourraient aussi être crées dans ce secteur pour maintenir les autoroutes propres, il ya tant d´exemples comme ceux que j´ai cité, mais d´oú vient alors que le chomage est devenu endémique en France au point oú sur 10 chomeurs, 9 ne pourront pas trouver du travail selon l´étude du FMI ?, les Francais devraient poser cette question á leurs responsables politiques.


                        • Jeekes Jeekes 27 mai 17:53

                          On ne créerait rien du tout !

                          Il est gentil Dupont-machin. Juste du bla-bla politicard... 

                          Un million d’handicapés au boulot, c’est un autre million de travailleurs sans emploi. 

                          Faire bosser un handicapé ne crée pas un travail supplémentaire, faut pas raconter n’importe quoi. 
                          Faudrait aussi voir la vérité en face, les seules embauches d’handicapés en entreprise que j’ai vu se faire concernaient des handicapés fortement diplômés/spécialisés. 
                          Et là, ce n’était pas la situation d’handicap qui était prise en compte mais uniquement la compétence.

                          Pour les autres ; crève poupoule.
                          Les entreprise préfèrent, et de loin, payer les pénalités que d’embaucher un handicapé (à performances et à compétences égales).

                          Et encore, on ne parle pas des handicapés incapables (et c’est pas leur faute) de faire la moindre formation, ni d’acquérir la moindre compétence.
                          Et pour ceux-là, il a une idée le nicolas , ou il s’en fout ? 
                          `
                           

                          • Abou Antoun Abou Antoun 27 mai 19:53

                            grâce aux personnes en situation de handicap.
                            Et pourquoi pas « grâce aux handicapés » tout simplement ?
                            Il faut dire qu’aujourd’hui les prisonniers s’intitulent « personnes en situation de privation de liberté », je suppose que c’est du même tonneau, du pur néo-con.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès