Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Etats-Unis : quel Plan B ?

Etats-Unis : quel Plan B ?

Avec une petite équipe autour de lui, le Secrétaire d’Etat US au Trésor travaille à des scénari alternatifs dans l’hypothèse – aujourd’hui de plus en plus crédible – où le plafond de l’endettement américain n’était pas relevé à la date butoir du 2 Août prochain. Le gouvernement devra en effet continuer à tourner ou, à tout le moins, à tenter de le faire avec les moyens du bord qui seront nécessairement limités par son obligation de sélectionner ceux qu’il pourra payer de ceux auxquels il devra déclarer son défaut de paiement. Bien que certains analystes aient évoqué la possibilité d’invoquer le 14 ème amendement qui permettrait, selon eux, à Obama de court-circuiter le Congrès en augmentant seul le palier de l’endettement national, cette hypothèse extrême est rejetée tant par le Président que par ses proches conseillers qui reconnaissent que seul le Congrès est constitutionnellement habilité à procéder à des emprunts…

Plus vraisemblablement et de prime abord, le gouvernement pourrait décider – à l’image d’un débiteur lambda croulant sous les dettes – de tout bonnement vendre certains de ses actifs comme les réserves d’or ou ses titres adossés aux hypothèques ! La Trésorerie devra également envisager de retarder le règlement de toute une série de bénéficiaires - comme les fonctionnaires – afin de s’acquitter en priorité de ses obligations envers ses créanciers titulaires de ses Bons du Trésor. Comme elle est supposée percevoir quelque 172 milliards de dollars en Août, cette somme ne couvrira ainsi (en l’absence de toute nouvelle levée de fonds) même pas la moitié – en fait 45% - de ses besoins en liquidités pour honorer ses créanciers. Pour le Président Obama, une décision fort difficile à prendre devra consister en la suspension des allocations de 49 milliards à distribuer en Août au titre de la Sécurité Sociale sachant que, par ailleurs, il sera impératif et très compliqué de re programmer les 80 millions mensuels de paiements automatisés effectués par les ordinateurs du gouvernement…

La Réserve Fédérale jouera enfin un rôle non négligeable même si elle n’a strictement pas la capacité de lever elle-même des fonds sur les marchés – ce qui serait assimilé à intervenir dans la politique fiscale et budgétaire qui ne fait nullement partie de son mandat. Néanmoins, son rôle d’intermédiation sur les marchés consisterait en une sélection opportune des chèques émis par le gouvernement qu’elle déciderait d’honorer en premier. Sans oublier sa fonction cruciale de Banque Centrale qui la mettrait aux premières loges pour jauger et tenter d’atténuer les réactions – à n’en pas douter – violentes des marchés à un défaut de paiement, même partiel, de l’Etat fédéral. N’y avait-t-elle pas en effet contribué de manière déterminante lors de la déconfiture de Lehman ?

Vous l’aurez compris, ce sera la « Terra incognita » dès le 2 Août avec, en perspective, une volatilité intense des marchés financiers !


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • iris 29 juillet 2011 16:09

    peut ton tout se permettre si on est méricain ?? sous prétexte de défendre la planète ??
    mème si l’amérique nous a débarassé d’hitler, on ne peut règler la note infiniment-
    de plus la terrre a des ressources non inépuisables -il faut qu’il revoit leur mode de vie et par là mème le notre-


    • dawei dawei 29 juillet 2011 16:51

      L’amerique nous a débarassé d’Hitler ? Je croyais que c’etait les russent en gagnant le front est, il nous restait plus qu’a finalisant le front ouest, mais l’« ami » americain a voulu récuperer son investissement sur le nazisme, il a rasé quelques unes de nos villes, a joué le vainqueur (il en a une bonne tête d’ailleur), s’est pris la plus grosse part du gateau (Obèse aimer gateau), et continuer ses gloutonneries sur notre dos ... et à (ré)embaucher et meme promouvoir les plupart des SS pour les faire bosser à la CIA et en amérique latine. Les states sont intervenus non pas pour chasser les nazis, mais pour chasser les cocos, ce que leurs prestataires de services nazis n’avaient pas réussi à faire, en Europe, c’est tout. Mais peut être me trompe je...


    • mirayito 29 juillet 2011 17:00

      Le mythe de la bonne guerre......... iris, prend le temps de visionner cette video.....
      http://www.dailymotion.com/video/x10hfx_le-mythe-de-la-bonne-guerre_school


    • citoyenrené citoyenrené 29 juillet 2011 20:56

      « l’amérique nous a débarassé d’hitler »

      avec l’aide de la Russie ! qui a payée le plus lourd tribu humain dans cette guerre

      l’histoire et sa grande hache, a vite fait d’oublier la présence salutaire de la Russie, conjointement aux usa, face au nazisme

      voilà, juste une petite remarque de 3 fois rien, étant d’accord avec le reste de votre commentaire


    • LE CHAT LE CHAT 29 juillet 2011 23:04

      @dAWEI

      on peut en effet remercier les ricains de nous avoir évité d’avoir Maurice Thorez comme dictateur dans une république populaire socialiste française ...................


    • jaja jaja 29 juillet 2011 23:13

      « Si les Ricains n’étaient pas là » le tube des « anti-mondialistes » du FN ?


    • diogene 31 juillet 2011 01:09

      Il semblerait même que, sans les milieux d’affaire US, Hitler n’aurait pas pu bouger de son reichstag.

      Le problème des USA ce n’était pas le nazisme mais le communisme. Hitler a été soutenu par les USA jusqu’à ce qu’il leur déclare la guerre en décembre 41. Ford a même été décoré par les nazis, et l’industrie US a fourni l’allemagne en pétrole, chars, moteurs, avions etc... jusqu’au bout.
      Sans le pétrole américain la wermacht n’aurait jamais pu atteindre moscou.

      Il faut tordre le cou à ce mythe de l’amérique sauveuse du monde.


    • platon613 1er août 2011 13:50

      Important !

      Faillite US : Reportée mais pas annulée

      Les marchés et les médias célèbrent l’accord à propos du litige sur la dette américaine. Cet « accord » est vendu comme une « solution » mais le problème de la dette n’est pas résolu . Bien au contraire. Le jour du règlement final est proche...

      http://www.news-26.net/econmie/872-faillite-us-reportee-mais-pas-annulee.html


    • Fergus Fergus 29 juillet 2011 16:17

      Bonjour, Michel.

      « Terra incognita », oui, mais à condition qu’aucun accord ne soit intervenu entre Obama et les Républicains. Et si l’on se rapproche rapidement de la date fatidique du 2 août, je ne crois pas un instant que le bras de fer débouchera sur un défaut de paiement. Ni Obama ni les Républicains ne peuvent se le permettre sans y laisser énormément de plumes et en ouvrant une ère de chaos financier et politique planétaire, le problème américain venant s’ajouter à une crise grecque en passe, à une vitesse accélérée, de devenir une crise existentielle de l’euro et de l’Union elle-même.

      Conclusion : je reste persuadé qu’un accord sera trouvé in extremis. Mais il sera pain béni pour les Tea Parties, très largement à la manoeuvre pour acculer les Républicains à une position très dure. Des Républicains qui, à l’arrivée, se trouveront accusés d’être des vendus aux Démocrates. L’ambiance en 2012 devrait être particulièrement électrique à droite.

      Cordialement.


      • Michel Santi Michel Santi 29 juillet 2011 16:58

        Oui, les échos me parvenant de mes amis américains me laissent en effet penser que la campagne contre la ré élection d’Obama sera haineuse - une sale et malsaine ambiance à venir aux USA...


      • dawei dawei 29 juillet 2011 17:35

        de toute façon, c’etait peine perdu d’avance : l’election meme d’Obama est un acte ultra-raciste , contrairement à ce qui est dit, car on envoie encore un noir , faire le sale boulot, nettoyer le bordel incroyable et irrécupérable qu’à laissé plusieurs blanc-becs stupides fils de rentiers apres avoir bien déliré, fait la fête et s’être gavé comme des porcs. C’est claire, Obama, il ne lui manquait plus que la soubrette, mais le résultat est le même .


      • Piotrek Piotrek 29 juillet 2011 17:47

        Excellent article en anglais qui récapitule le tout
        http://www.perrspectives.com/blog/archives/002236.htm

        Les républicains n’ont cessé de faire des batailles législatives absurdes mais à haute valeur symbolique contre Obama ces dernières années. Les dirigeants du parti républicains qui menaient le bal, savaient pertinemment qu’il fallait relever la limite de la dette, ils ont tout de même rejoué le jeu du bras de fer pour obtenir des concessions de la part du pouvoir en place. 

        Cependant cette fois ci, à cause du poids du Tea Party pour lequel les dépenses de l’état sont leur principal cheval de bataille, le bluff à fait mouche : une majorité de républicains voteront contre le relèvement du plafond. Le Tea Party et beaucoup de républicains sont sincèrement persuadés que ne pas relever la limite de la dette du pays ne changera pas grand chose à leur économie (quoique certains membres ont carrément dit qu’ils voteraient non même si cela découle sur une crise) Le vote risque tout simplement de ne pas passer faute de voix
        Les multiples tentatives de Boehner pour accorder son propre parti autour d’un deal qui sauverait la face en votant pour ont toutes échouées lamentablement ; Les maîtres du jeu républicains ne savent plus sur quel pied danser à quelques jours de l’échéance, supplier de voter pour le relèvement sans perdre la face ?

        C’est quand même coquasse, les fous de dieu du Tea Party qui sur une incompréhension sur la stratégie du management républicain (et de la signification même du plafond de la dette, manque total de culture économique, peur d’un complot de l’état, on peut le dire), vont peut-être mettre un terme à la course à la course folle du crédit américain (et qui sait, peut-être carrément au paradigme de la gouvernance par la dette partout ailleurs) Et tout cela sur le détail administratif routinier de la relève du plafond de la dette !


      • diogene 31 juillet 2011 01:15

        De toute manière, même avec un nouveau QE (ce sera le 3ème en 3 ans) il ne pourront gagner que quelques mois avant d’envisager le gouffre. Et après ? un QE 4, puis 5 ?


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 29 juillet 2011 17:41

        Ils vont devoir faire chauffer la planche à billets.


        • dawei dawei 29 juillet 2011 18:18

          marchera pas .....
          une seule voie :
          tous en defaut de paiement, les compteurs à zero, les ultrarentiers entassés sur leurs paradis fiscaux avec coridors et interdiction d’en sortir, leurs avoirs, redistribués ; et tout le monde il est content, on pourra enfin recréer une société digne de ce nom, libéré de nos chaines. C’est peut etre ça le nouvel ordre mondial finalement, car la menace d’un N.O.M. dirigé par des banquiers, c’est pas de la fiction, c’est ce qu’on subit depuis plus de 30 ans, donc cet ordre mondial est ancien, et pas futur ... n’en déplaise à Attali.


        • SamAgora95 SAMAGORA95 29 juillet 2011 20:14

          Si quelqu’un pouvez nous expliquer comment est calculé ce fameux seuil, ça nous permettrait de savoir s’il est possible de le relever ou non.


          A priori je dirais que l’une des variable entrant dans le calcul doit être le niveau de vie d’un américain moyen et c’est certainement la seule variable ajustable.

          Conclusion, si le seuil est relevé c’est le petit peuple qui va trinquer (comme d’hab !)
          A mon avis il ne vont pas se gêner.

          Toutes ces soi-disant hésitations,confrontations, discutions pour relever ou non le seuil d’endettement est une comédie destinée à faire accepter aux Américains leur triste sort.

          Il ont déjà fait le coup avec les 700 milliard.

          C’est beau le capitalisme à l’Américain, je prends des risques je m’en mets plein les poche et si je perds c’est le peuple qui paie (et cerise sur le gâteau ! il ne se plein presque pas)





          • wesson wesson 29 juillet 2011 23:01

            Bonsoir SAMAGORA95,

            Une agence de notation se fout totalement du niveau de vie de l’Américain moyen. Ce que sa note évalue est le risque qu’un emprunteur a de ne pas te rembourser l’argent que tu lui as prêté, avec les intérêts.

            Pour donner un exemple parlant, si le gouvernement Grec décidait de transformer toute sa population en travailleur esclave (en considérant que les gens se laissent faire), et bien cela aurait un effet extraordinairement bénéfique sur sa dette, et quasi immédiatement la note de la dette grecque remonterait aux cieux ...

            Il y a un pays qui dans l’histoire a fait quelque chose dans ce gout là : l’Allemagne avec Hitler. Au début ça a bien marché, mais après ça s’est plutot mal terminé


          • Piotrek Piotrek 30 juillet 2011 12:08

            wesson a expliqué la note de crédit que donnent les agences de notation

            SAMAGORA95, si vous entendiez par « seuil » le plafond de la dette américaine auquel Michel Santi fait référence, il l’a expliqué dans le premier paragraphe de son article précédant

            L’endettement maximal légal est une relique de la première guerre mondiale, il n’est pas fixé scienfitiquement, il s’agit d’une décision politique discutée et votée par le législatif américain à chaque fois que le plafond est atteint


          • SamAgora95 SAMAGORA95 30 juillet 2011 14:55

            Bonjour et Merci Wesson et Piotrek, 


            J’ai du mal à concevoir que le plafond d’endettement soit déterminé par une simple décision politique ne reposant sur aucun calcul économique, au moins par une simple formule très schématique du type : 
            Gains (Impots, Tva, entreprises publiques,prêt etc..) - Dépenses (Coût de fonctionnement de l’état, remboursement du prêt et de ses intérêt etc..) = 0

            Dans cet exemple, si un état ou un ménage souhaite s’endetter davantage alors il doit renoncer à partir en vacances tous les ans et doit continuer à rouler dans sa vieille bagnole encore quelques années, voilà en ce qui concerne le ménage, un état doit augmenter les impôts et faire des économie sur ses coûts de fonctionnement (virer des fonctionnaires et mettre fin à certaines aides sociales).

            En gros relever le plafond de la dette revient à dégrader ’l’American way of life’ à laquelle notre cher amis Bush tient énormément.

            Voilà pourquoi je parlais du niveau de vie de l’américain moyen, qui sera forcément touché par ce relèvement.





          • Mor Aucon Mor Aucon 30 juillet 2011 16:14

            C’est plutôt le contraire. Un défaut de paiement du gouvernement fédéral auquel s’ensuivra une dévaluation du dollar, une récession et une inflation pratiquement impossibles à contenir, joints à la spéculation des marchés financiers qui ne manquera pas de se déchainer, tirera la classe moyenne américaine vers le bas. Si vous y joignez les coupes sur les budgets des programmes sociaux vous avez le tableau d’un désastre parfait.


          • SamAgora95 SAMAGORA95 31 juillet 2011 12:13

            Les Américains devront trinquer dans les deux cas de figure.

             
            Autoriser le relèvement de la dette ne fera que repousser l’échéance, plus cette échéance sera repousser plus dur sera le mur à l’arrivée.

            Le dynamisme Américain pour créer de la richesse sera mise à mal par le manque de ressources énergétiques.

            Si aucune solution n’est trouvée, l’Amérique ne pourra jamais rembourser sa dette, la Chine et tous les autres pays s’en rende compte.

            Si l’économie Chinoise ne dépendait pas autant des Etats Unis et si elle n’avait pas autant de bons du trésor Américain, les USA seraient fichu depuis longtemps.






          • wesson wesson 29 juillet 2011 22:52

            Bonjour l’auteur,
            et effectivement, on va entrer en « Terra incognita », et ce coup çi, je ne voit pas ce qui pourra l’empêcher !

            D’une part, un accord de dernière minute est maintenant plus que improbable : les démocrates ont déjà tout accepté, c’est à dire l’absence de toute hausse d’impôt, le relèvement en 2 étapes avec la seconde en pleine campagne, et la saignée dans les programmes sociaux. Bref ils n’ont plus rien à négocier.

            Et c’est normal, car le Tea Party s’est fondé sur une idée simple : il ne faut plus d’état, pour qu’il n’y ai plus d’impôts du tout ! Bref leur programme c’est de faire sauter le gouvernement, la banque et Obama avec, et c’est ce qu’ils font !

            En tout cas, même si un accord de dernière minute intervient, il est devenu évident que les USA rentrent dans une période d’instabilité politique, en ceci qu’une formation d’extrême droite est capable de bloquer le processus législatif !

            dans ce contexte, on ne voit pas comment les agences de notation pourraient éviter de dégrader la note Américaine.

            Et là, des dents vont salement grincer ! Voire même les Rednecks du Tea Party qui veulent vivre chez eux en tirant sur tout ce qui bouge risquent d’être servi !

            Alors effectivement ça risque de tanguer fort dans le monde la semaine prochaine ...

            PS : Pour Obama, foutu pour foutu il devrait décréter, en guise d’économie, de démanteler les centaines de bases militaires qu’ils ont partout dans le monde, et se barrer fissa d’Irak et d’Afghanistan ... Bon, il se fera probablement crinquer avant de pouvoir le faire, mais ça aurait de la gueule !


            • Pyrathome Pyrathome 30 juillet 2011 12:19

              Ils vont se mettre d’accord en dernière minute pour prolonger la comédie de quelques mois.... ??

              ou alors c’est le début du chaos ?

              Pendant ce temps-là, d’autres œuvrent à la suite des événements ....
              Comme la promulgation de la loi martiale ??
              http://www.shtfnews.com/martial-law-rule-debt-bill-fox-news/&nbsp ;&nbsp ; .


            • flesh flesh 30 juillet 2011 12:42

              Wesson, un empire en crise ne se sépare pas de ses colonies, en particulier si celles-ci sont riches en énergie et en matières premières, ou sont situées à des endroits stratégiques, et ont couté des trillions de dollars...

              Par exemple on vient de découvrir le plus gros gisement de lithium en Afghanistan, qui dépasse les réserves connues jusqu’alors.... Pour info, pas de lithium = pas de batterie ou batterie de merde. Je vous laisse imaginer un monde sans batterie. Et bien-sûr l’Afghanistan possède bien d’autres ressources.

              Donc oui Obama se ferait crinquer voire flinguer car se retirer de ces colonies serait considéré, avec raison, comme un suicide par les stratèges de l’Empire qui a besoin 1) de posséder ces ressources et 2) d’en priver la Chine.

              (ps : ça vaut bien deux buildings.... ooops, 3)

            • wesson wesson 31 juillet 2011 00:22

              Bonsoir Flesh,

              Tout d’abord, j’abonde dans votre sens, et l’option « abandon des bases militaires » est évidemment inconcevable : Le premier président à l’envisager mourrait avant d’avoir pu publiquement le dire ...

              Mais il n’en demeure pas moins qu’il y a actuellement un sérieux problème aux USA avec le Tea Party. D’un coté il y a la chambre de commerce qui veut faire du « business as usual », et pour cela il lui faut que le système continue. Et de l’autre, le Tea Party frustré de découvrir que l’Amérique n’est pas adorée par le monde entier veut le retour à l’époque du Far West.

              Et la véritable surprise est que ces derniers sont maintenant une force politique, et qu’elle pèse suffisamment sur la chambre. La décision de sortie de crise n’appartient déjà plus à Obama, et quant à John Boehmer, il n’arrive pas mieux à obtenir un accord de ses propres troupes.

              Bref, quelque soit l’issue de cette passe d’arme, il y a un troisième larron dans le jeu politique Américain, et il veut rien de moins que la destruction de l’état fédéral ! Et ça, les agences de notations devront prendre compte de cette période d’instabilité politique qui commence en Amérique du nord, et je ne voit pas trop comment ils pourront longtemps maintenir le AAA sur la dette Américaine. En cas d’accord à la dernière minute, je pense qu’il ne s’agira tout au plus que d’un répit de quelques semaines avant cette dégradation inévitable.


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 juillet 2011 02:07

              D’ici à ce qu’ Obama décide d’adopter l’ Euro...^^


              • pmxr pmxr 30 juillet 2011 11:12

                En résumé ... en 2008 on à eu l’entrée ... vient maintenant le plat de résistance !


                • Pyrathome Pyrathome 30 juillet 2011 11:58

                  de tout bonnement vendre certains de ses actifs comme les réserves d’or ou ses titres adossés aux hypothèques !.....

                  Encore faudrait-il qu’ils leur reste de l’or, mais il semblerait que les coffres soient vides, ils mettent tellement d’énergie à dissimuler leur hypothétique réserve.....

                  D’autre part, les choses risquant de s’envenimer, on fait passer des décrets en catimini...
                   http://www.shtfnews.com/martial-law-rule-debt-bill-fox-news/
                  .


                    • dom y loulou dom y loulou 30 juillet 2011 12:32

                      votre suivisme intelectuel fait peine à voir

                      LE FRIC LE FRIC LE FRIC

                      aucune valeur et vos ancêtres se retournent dans leur tombe pour vous voir ainsi accroché aux basques des tyrans dont ils avaient dû se défaire en créant votre pays Michel Santi ?

                      ...

                      AVEZ-VOUS REMARQUé QUE Ô CHOSE IMPOSSIBLE, L’éTOILE POLAIRE S’EST DéPLCéE DE NOTRE NORD HABITUEL DE PRESQUE 10 DEGRéS VERS LE SUD-EST ?

                      ET L’ASTRE DOUBLE SURBRILLANT EST Là TOUTES LES NUITS, INVARIABLEMENT DOUBLE ET AVANçANT PLUS VITE QUE LA LUNE DANS NOTRE CIEL

                      AVEZ-VOUS REMRQUé à QUEL POINT LE SOLEIL SE COUCHE AU nORD OUEST ? TOUT EST « NORMAL » HUM ?

                      LE MOT LE PLUS IGNOBLE JAMAIS INVENTé CELUI-Là


                      • JL JL 30 juillet 2011 13:27

                        dom y loulou,

                        que nous chantez vous là ? L’étoile pôlaire ne saurait se déplavcer ni vers le sud est , ni vers l’ouest, ni vers aucune direction précise, voyons. Si la Terre avait basculé de 10°, hé bien, l’étoile pôlaire ne serait plus l’étoile pôlaire, mais tournerait autour de la nouvelle étoile pôlaire, à l’instar de ce que font ses voisines aujourd’hui autour d’elle.


                      • cathy30 cathy30 30 juillet 2011 13:43

                        salut Dom
                        oui tout est normal smiley
                        Leur plan finance est tout à fait normal également et tout se déroule comme prévu. Cette fois c’est une mise en place, la prochaine sera la bonne, et il parait que l’idiot regarde le doigt, c’est peut être vrai. Ce matin je suis tombé sur un doc intéressant, si ça t’interesse :
                        http://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1111
                        Enfin, malgré tout je souhaite bon courage à Obama, il va en avoir besoin.


                      • JL JL 30 juillet 2011 13:36

                        Je crois que la question qui se pose, que tout le monde devrait poser, est contenue ebn creux dans ce qu’écrit Michel Santi, je cite : « La Trésorerie devra également envisager de retarder le règlement de toute une série de bénéficiaires - comme les fonctionnaires – afin de s’acquitter en priorité de ses obligations envers ses créanciers titulaires de ses Bons du Trésor ».

                        Question : Pourquoi, le paiement des obligations d’un Etat serait-il une priorité sur les versement des salaires des citoyens ? C’est écrit où ?

                        Les représentants de l’Etat tiennent-ils leurs pouvoirs des citoyens ou des titulaires de ses Bons du Trésor  ? Non seulement les renards sont entrés dans les poulaillers, mais en plus ils prétendent en avoir le droit ! Qu’est-ce qui les rend aussi arrogants ?

                        La trahison des représentants du peuple, ni plus ni moins.


                        • Michel Santi Michel Santi 30 juillet 2011 15:09

                          Les Républicains ont d’ores et déjà annoncé qu’ils accorderaient la priorité absolue aux porteurs de Bons du Trésor


                          Cet épisode et ces controverses démontrent également - pour moi - le manque de leadership d’Obama qui n’a pas su et pas pu et peut-être pas voulu galvaniser la population américaine.

                          Vraiment regrettable que cet homme se soit révélé si décevant...

                        • Mor Aucon Mor Aucon 30 juillet 2011 15:52

                          Sur le blog de Paul Jorion il y a une analyse beaucoup plus fine de l’impasse dans laquelle se trouve les deux partis majoritaires pour arriver à un compromis. La base en serait le découpage électoral de 1990 qui a polarisé le corps électoral ( à partir de la minute 13 de la vidéo : http://www.pauljorion.com/blog/?p=26738 )

                          Ceci dit, il est indéniable que la manière dont Obama gère tout cela en lorgnant beaucoup trop sur le calendrier électoral et pas seulement depuis que s’est initié le débat sur le plafond de la dette, est très décevante.
                           
                          D’autre part il y en a qui ne perdent pas le sens de l’humour, même au milieu de la tourmente. Comme preuve cette proposition de battre une unique pièce de un trillion américain de dollars pour contourner la limite légale d’émission de monnaie de papier. http://www.economist.com/blogs/freeexchange/2011/07/so-crazy-it-just-might-work?fsrc=scn/tw/te/bl/thetrilliondollarcoinsolution


                        • herbe herbe 30 juillet 2011 14:48

                          ça peut aider à bien se faire une idée :

                          http://www.les-crises.fr/percevoir-la-dette/


                          • wesson wesson 30 juillet 2011 14:59

                            mouais,
                            le coté représentation graphique de la dette est marrant, par contre la conclusion laisse largement plus à désirer ...

                            en gros, la conclusion c’est « on a pas assez d’argent pour assurer les dépenses sociales », ce qui en d’autre termes est exactement le raisonnement du Tea Party aujourd’hui : comme les organismes sociaux ne sont pas soutenables financièrement, on doit les supprimer, et l’état avec qui en est son organisme de gestion !

                            Ce raisonnement est faux de bout en bout : d’une part il présente les dépenses à effectuer dans les 20 prochaines années comme une somme dont on doit disposer immédiatement. D’autre part, il fait totalement abstraction de la croissance « naturelle » des pays à forte économie, qui par exemple pour la France a fait que son PIB actuel est le double de celui d’il y a une 20aine d’année.

                            Bref, ces « dessins » et la vidéo qui lui est associé n’a que pour but de pousser l’idée qu’il faut supprimer les états et toute législation à vocation sociale.


                          • herbe herbe 30 juillet 2011 15:13

                            Pour la conclusion, pareil que vous bien évidemment...

                            C’est bien pour la représentation de des sommes que c’est intéressant amha,

                            ça peut aider à en tirer ses propres conclusions notamment en termes d’ampleur d’inégalités et d’injustices (l’équivalent de vies et de vies de travail !)


                          • Mor Aucon Mor Aucon 30 juillet 2011 16:26

                            Je suis d’accord avec Wesson. Je dirais même que ce n’est pas un raisonnement sinon une manière spectaculaire qui ne correspond à rien de réel, de présenter le problème de la dette. Cela m’étonne d’ailleurs de la part de l’auteur de ce blog car on dirait des illustrations sorties tout droit de la propagande du Tea Party et je ne pense pas qu’il ait eu l’intention de la promotionner.

                            Plus intéressant serait le même genre de dessin spectaculaire montrant la différence entre la masse monétaire qui finance l’économie réelle et celle qui ne fait que tourner sur les marchés financiers sans jamais rien produire de concret. Ce n’est que mon avis.


                          • herbe herbe 31 juillet 2011 10:55

                            Pour info, en remontant par le lien source signalé dans l’article du lien que j’ai donné, ça ne renvoie rien.
                            J’ai fait une recherche pour trouver cet article qui semble être la source en Anglais et qui permet de mieux comprendre le pourquoi du commentaire en conclusion sur lequel aucun de nous n’est d’accord :

                            http://usdebt.kleptocracy.us/

                            je persiste à penser toutefois que les illustrations sont quand même plus « digestes » que ça :

                            http://www.usdebtclock.org/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès