Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Faire comprendre à un geek l’économie

Faire comprendre à un geek l’économie

Actuellement, la France a choisi de passer au tout numérique. C'est à dire que l'état décide délibéremment d'accentuer la venue d'ordinateurs chinois, alors que nos entreprises fabriquent des processeurs pour l'espace.

Seulement les espaces numériques disposeront d'imprimantes 3D. Nous sommes donc en train de vendre le restant de nos machines-outils pour les remplacer par des imprimantes 3D bas de gamme. En effet ces imprimantes peuvent mettre plusieurs mois pour fabriquer certains objets.

Si les imprimantes 3D arrivent dans les salles de jeux, cela veut donc dire que ceux qui jouent aux jeux vidéos vont imprimer des objets 3D. Nos enfants vont enfin découvrir les industries. Il faut savoir que les industries et les grands travaux nous ont permis d'augmenter notre qualité de vie.

JPEG - 39.8 ko
Une imprimante 3D

Alors le geek de la salle de jeux m'expliquait qu'ils imprimeraient une ville en modèle réduit de leur jeu, je m'interpellaient et lui demandait : Vous débarrasserez-vous de ce modèle réduit ? Non, paraît-il... Le geek de la salle de jeu m'expliquait alors qu'il respectait l'âge légal pour jouer. Cela ne lui empêchait pas par contre de vouloir imprimer des T-Rex.

Le geek ne semblait pas comprendre qu'il soit restreint. Il m'expliquait que 40 € la recharge de plastique de 1 kilogramme était un coût modique. Il ne semble pas avoir comparé avec d'autres matières plus nobles et moins chères.

Ayant travaillé scientifiquement, je lui dis alors : Pourriez vous ne pas utiliser du bois pour construire ? C'est moins coûteux. Il m'a répondu qu'il était en dialogue avec une association de travaux manuels du quartier, association qui par ailleurs n'a pas de vision économique de son apprentissage. En effet cette association achète du matériel très cher et fait payer cher la formation aux travaux manuels.

Avec ce genre d'animateur geek, faire comprendre l'économie est un jeu d'enfant. Je lui dit que Google était en train d'appauvrir les États-Unis parce que les ordinateurs viennent de Chine. J'explique les détails et lui demande pourquoi Google est en train d'appauvrir les États-Unis. Il ne savait pas. Je lui dis : " Parce que les ordinateurs viennent de Chine, ce que j'avais expliqué. " Expliquer l'économie à un animateur geek est un jeu d'enfant. Il s'agit de savoir s'il a bien écouté.

On a aussi parlé des instruments de musique. Il serait possible de produire avec l'imprimante 3D des instruments de musique moins lourds. En effet les instruments de musique peuvent être parfois inadaptés aux enfants. Je lui dit alors qu'apprendre un instrument de musique développe beaucoup l'esprit. Là le geek est conquis par sa fierté : " Mais avec l'ordinateur on s'intéresse aux détails." Je lui dit : Quelle en est l'utilité ? " Aucune réponse. Moi je constate que sur les foro beaucoup d'internautes ont beaucoup de mal à avoir une vision analytique d'un problème. Cela nuit à l'autonomie des internautes. Moi avec le piano et la clarinette, maintenant j'ai l'esprit à idées vif.

Le moyen de lutter contre l'abrutissement des espaces numériques est donc de prendre soin de soi pour réimplanter au moins une vision industrielle aux enfants. la réflexion scientifique viendra ensuite. Ceci dit l'association "La main à la pâte" qui s'en occupe. Par ailleurs son directeur ne s'intéresse pas à l'économie. Comme cela il est abordable par les sociaux-libéraux. En effet il est économiquement impossible d'être social et libéral. Social est économiquement antinomique à libéral.

Vite un Glass-Steagall, pour sortir de ce libéralisme :

http://www.solidariteetprogres.org/mobilisation-glass-steagall#voeu


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • philippe913 28 juin 2014 14:52

    je ne comprends pas votre article et sa démonstration qui se termine par « En effet il est économiquement impossible d’être social et libéral. Social est économiquement antinomique à libéral. Vite un Glass-Steagall, pour sortir de ce libéralisme »

    le libéralisme n’est pas le mal, arrêtez un peu avec ça. Et il n’est absolument pas incompatible avec une politique sociale, mais ça, vous ne voulez pas l’entendre, préférant rester dans votre conviction que tout bon patron capitaliste libéral mange des petits chatons au petit déjeuner et n’est qu’une ordure sans nom.


    • matthius matthius 29 juin 2014 06:02

      Le social a besoin de l’état et notamment d’une monnaie publique pour exister. Le libéralisme consiste à désanger l’état. Les politiques de drogues et de déprotection de nos industries sont libérales. La Chine l’a compris au moment de la guerre de l’opium.
      Je vous conseille ces lectures :
      http://www.france-analyse.com/pmb/opac_css/index.php?lvl=categ_see&id=3454&main=1


    • philippe913 30 juin 2014 11:21

      le libéralisme ne signifie pas anarchie et absence d’état, allez plus loin que qques lectures.


    • matthius matthius 30 juin 2014 11:30

      Pour aller plus loin, c’est le traité de Westphalie qui prévoyait de favoriser les États-Nations et le commerce. Le libéralisme a été créé ensuite pour ne garder que le commerce. N’est-ce pas ce que l’on constate avec l’UE ?


    • titi 28 juin 2014 15:52

      Cet article est un révélateur...

      Au lieu de se projeter et de voir tous les nouveaux horizons qu’offrent ces imprimantes 3d, il ne se focalise que sur ceux qui se ferment.

      Que ces nouveaux procédés enterrent des procédés plus anciens c’est une évidence : comme l’automobile a enterré les carrosses, et les métiers de cocher ou de maréchal Ferrand.

      La question ce n’est pas de savoir ce que nous allons perdre, mais de ce que nous pourrions gagner, comment, et avec quels moyens.

      Mais bon... n’oublions pas que la Suisse dépose plus de brevets rapportés au nombre d’habitant que la France.... et pourtant le Suisse est caricaturé comme l’archétype du conservateur...


      • matthius matthius 29 juin 2014 06:11

        Il y a mieux que les imprimantes 3D, la production en série avec la technologie laser pour les soudures.
        Ne me dites pas que vous croyez que ces imprimantes 3D vont remplacer les industries qui partent.


      • titi 30 juin 2014 00:12

        L’imprimante 3D ne remplace pas la fabrication « industrialisée ».

        Mais l’imprimante 3D règle les problèmes de logistique et de transport.

        Elle a donc un sacré avantage concurrentiel sur la production classique : même si elle produit moins vite, le temps de production + transport peut se trouver à son avantage.

        Qui plus est c’est une technologie neuve : ma première imprimante laser sortait 4 pages/minute, en noir et blanc, sans recto/verso.

        En fait cela ouvre la voix à la « production décentralisée ». Ce que certains réclament pour l’énergie.


      • titi 30 juin 2014 00:17

        Et d’ailleurs l’imprimante 3D a déjà pris une part importante de l’industrie : celle du prototypage, voire de la présérie.

        Elle permet la fabrication de pièce « unitaire » avec beaucoup plus de souplesse que l’injection, ce qui économise toutes les manipulations des moules.


      • matthius matthius 30 juin 2014 11:33

        Je suis d’accord pour le prototypage mais je pense que la copie série dépense moins d’énergie par unité produite.


      • Esprit Critique 28 juin 2014 15:54

        Charabia numérique ! 

        La trois D semble vous donner le tournis !

        A réécrire, mais pas sur que ça démontre quelque chose ?


        • xmen-classe4 xmen-classe4 28 juin 2014 17:11

          je pense que l’imprimante lui est familié, c’est sa propriete mais tout le monde va lui poser des question sur son fabriquant.
          c’est similaire aux appareils photos, les photographes professionnels ont presque disparu parce que tout le monde veut faire la photo.


          • claude-michel claude-michel 29 juin 2014 08:11

            Le but final de l’économie actuelle est de produire plus pour gagner plus...Libéralisme et mondialisation de la connerie humaine.. !


            • Spartacus Spartacus 30 juin 2014 11:24

              Pour info, une imprimante 3D fonctionne du plastique, du bio­plas­tique, des métaux, des céra­miques, des ciments et même… du chocolat !


              La 3D est une ouverture intéressante pour la trésorerie des PME qui utilisent des pièces détachées en évitant les stock mobilisateurs de trésorerie. Il suffit d’imprimer à la demande. 
              Le coût de production le plus bas est atteint dès la première pièce et évite les tirages de grande série.
              La personnalisation est possible, la ou la grande série ne peut pas faire.

              Google génère du Business aux états unis, a créé des emplois, les salaires sont élevés et participe au bien être général de ses employés.
              Pour info voici l’étude d’impact : (en anglais).

              Le libéralisme permet l’épanouissement des êtres humains et la réalisation de leurs objectifs, spirituels, affectifs ou esthétiques autant que matériels. 
              Il est fondé sur le respect intégral des autres.
              Le social c’est en premier lieu l’emploi qui permet l’autonomie financière et matérielle. Favoriser le commerce, l’équité en droits et la libre concurrence favorise l’emploi.
              Les pays libéraux ont moins de chômage que les autres.

              • matthius matthius 30 juin 2014 11:46

                Les pays qui se développent gardent surtout leur population. Avez-vous compté les SDF tués en France, alors que le libéralisme n’a jamais été aussi radical ?


              • matthius matthius 30 juin 2014 11:53

                Il y a d’autres statistiques sur les États-Unis :
                https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_des_%C3%89tats-Unis#Natalit.C3.A9_et_mortalit.C3.A9
                Si vous regarder un débat de 01.net sur la dernière conférence publicitaire de Google, ils parlent d’intermitents fustigeant Google d’appauvrir les États-Unis, parce que le logiciel ne vaut rien sans le matériel, tout simplement.


              • Spartacus Spartacus 30 juin 2014 12:50

                La France n’est pas un pays libéral. L’état est présent partout et décide de tout. On en arrive même a un état qui décide si Amazon doit faire payer la livraison ou si un VTC doit utiliser ou non un logiciel...

                Un pays libéral limite l’état aux fonctions régaliennes. Vous rendez vous compte de l’absurdité de votre affirmation ? 57% du PIB c’est l’état..
                Non la France n’est en aucun cas libérale.

                Le libéralisme n’a jamais tué personne, encore moins le SDF.

                Le pauvre sous le seuil de pauvreté aux USA est plus riche que 60% des habitants de la planète.....

                Voici ce dont dispose un "pauvre aux USA : (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pauvret%C3%A9_aux_%C3%89tats-Unis)
                • 46 % de ceux qui sont considérés comme pauvres sont propriétaires d’une maison ;
                • 76 % disposent de l’air conditionné ;
                • 75 % d’entre eux bénéficient d’au moins deux chambres pour vivre ;
                • le pauvre « moyen » américain est mieux logé que la moyenne des individus habitant Paris, Londres, Vienne ou Athènes
                • 97 % des pauvres ont une télévision couleur ; 50 % en ont deux ;
                • 75 % d’entre eux possèdent une voiture, 30 % en possèdent deux ;
                • 73 % des pauvres possèdent un four à micro-ondes.


              • matthius matthius 30 juin 2014 13:01

                L’accord de libre-échange sera décidé par des technocrates de l’UE. Vous pouvez actuellement faire des travaux très consommateurs en énergie pour préserver un peu d’énergie, grâce à l’UE.


              • lsga lsga 30 juin 2014 13:12

                c’est clair que pour affirmer que la france est un pays libéral il faut vraiment NE RIEN COMPRENDRE à l’économie, et ne pas savoir ce qu’est le libéralisme.


              • PatG 30 juin 2014 11:49

                C’est quand même du n’importe quoi le coup de Google qui appauvrit l’amérique parce que les ordinateurs viennent de Chine !

                Google ne fabrique pas d’ordinateurs, mais produit des services informatiques.

                IBM apauvrit l’amérique car il a vendu sa division ordinateurs portables au Chinois Lenovo.

                Pour ce qui est de l’impression 3D, je partage votre point de vue.
                C’est un gadget cher pour produire des pièces de basse qualité en plastique.
                Moi aussi je préfère passer du temps sur mes instruments de musique smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès