Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Faut-il augmenter le Smic ?

Faut-il augmenter le Smic ?

Débat concernant le salaire minimum.

C'est la nouvelle polémique du moment, comme certains ont pu l'entendre sur RMC le Smic serait trop élevé en France et donc une cause du chômage. Il conviendrait de le supprimer en vue de réduire le chômage.

Néanmoins, la plupart des partisants d'une telle théorie semblent ignorer que de nombreux pays européens ont mis en place un salaire minimum, y compris les anglais ( hé oui ! ) et celui-ci varie très fortement selon les pays. Si on comprend bien qu'il est plus faible en Bulgarie que chez nous, on constate que nous sommes très loin d'être ceux qui ont le salaire minimum le plus élevé, loin de là.

Le problème de la France n'est donc pas que le salaire minimum soit trop élevé en réalité, puisqu'il est même plus bas que dans d'autres pays européens comparables, qui réalisent des performances économiques et qui ont moins de chômage que nous. Le problème ce sont les charges sociales, qui pèsent sur le travail.

Les solutions sont connues : mettre en place un dispostif efficace qui allège fortement les charges des entreprises qui s'engagent, en contrepartie, à augmenter ledit salaire minumum au bénéfice de leurs salariés. Par ailleurs, il conviendrait de moduler l'impôt sur les bénéfices et sur les sociétés proportionnellement au nombre d'emplois qui seraient créés par ces mêmes entreprises... Bien sûr, au nom de la justice fiscale, ce que tout le monde peut à l'évidence comprendre, il conviendra de supprimer les niches fiscales qui permettent aux plus grandes multinationales de payer si peu d'impôts.

Bref, comme nous pouvons le voir, le problème n'est donc pas tant le Smic qu'il conviendrait au contraire d'augmenter considérablement, selon la méthode que j'ai évoqué précédemment. Il est même scandaleux que celui-ci soit aussi bas alors que les dépenses contraintes des ménages ne cessent d'augmenter à tout bout de champ. Il faut donc mener sur ce sujet, comme sur d'autres, une politique volontariste dans ce domaine.


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 16 juin 2011 13:25

    et quel est la renumeration des politiques qui trouvent que le SMIC est trop elevé, voir ci-dessous :

    http://2ccr.unblog.fr/2010/10/19/tres-chers-elus/


    • Kalki Kalki 17 juin 2011 09:21

      Non, trouvez moi une seule personne qui travaille, je dis bien une seule

      qu’on en rie

      il y en a pas

      Il faut arretter de faire semblant :)


    • jef88 jef88 16 juin 2011 14:00

      Ce n’est pas le SMIC qui est trop élevé !

      J’ai fait et fait faire des prix de revient pendant 40 ans, dont environ 100 entrepries les 15 dernières années.

      En 1965 40% matière 44% Main d’oeuvre 16% structure

      En 2005 25% matière 25% Main d’oeuvre 50% structure

      Ce qui tue les entreprises c’est le papier


      • Kalki Kalki 17 juin 2011 09:22

        Qu’est ce que vous connaissez de la réalité du monde ?

        Vous croyez peu être qu’on va donner du travail a tout le monde avec toujours d’automatisation, que vous navez surement pas consciecne




      • bien sur...la paperasse y en a trop...et les élus aussi (1 pour 1000hb aux usa en france 1 pour 100........)

        il y a aussi a mettre en place un salaire maximmum et une retraite maximum (sm...etr rm...)

        le plafond sécu devarait servir de base...environ 3000 euros....pour la retraite maximum et 3 fois ce chiffre pour le salaire maximum....au dessus tout est versé a la sécu...par solidarité

         le smic EST A METTRE A 1500 EUROS NET AVEC LES CHARGES SOCIALES DE L l ’ENTREPRISe PLAFONNEE A 25 % et non 60%......

        IL FAUT AUSSI QUE LES ENTREPRISES DU CAC 40 PAYENT VRAIMENT LEURS CHARGES SOCIALES...ON POURRAIT COMBLER LE TROU DE LA SECU....AVEC L ’IMPOSITION MAXI DES LABOS PHARMACEUTIQIES ( benefice de 20 a 200 fois le prix de revient des médicaments...dont les mollècules viennent d inde ou de chine...)
        METTONS EN PLACE UNE TAXE TOBIN DE 10 %e pour trouver de l’argent au lieu d’écraser seulement l’entreprise et le salarié...de charges....taxe pour tout probfit immobilier ou boursier...........

        quand nous n aurons plus ce président...et avec quelques ministres (comme 1981)communistes
        pour ne pas laisser seul le PS top ami aussi avec l ’élite financière)


        TOUSENSEMBLE



      • vinvin 16 juin 2011 15:34

        J’ aimerais bien savoir qui sont les « enculés » qui on décrété que le SMIC devrait être supprimé ?...


        Ils veulent une vraie guerre civile,...ou quoi ?



        Pour supprimer le SMIC, il faudrait alors que les prix dans TOUS les commerces, ainsi que le prix de l’ électricité, du gaz, du pétrole, des transports en communs, le prix des loyés, le prix de la nourriture, des cigarettes etc, etc,... Reviennent exactement au meme prix qu’ en 1960 !


        Alors on fait comment ?.....




        VINVIN. 

        • Capone13000 Capone13000 18 juin 2011 20:06

          ces enc.... qui veulent supprimer le smic ce sont les commissaires européens au nom du libre échange.

          Il n’y a qu’a lire les recommandations de l"UE pour la France en 2011, édifiant au moins on sait à quoi s’attendre.

          Lisez ceci pour savoir quelles seront les réformes à venir ; http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/recommendations_2011/csr_france_fr.pdf

           


        • Salamanca Salamanca 16 juin 2011 15:36

          Des gens comme Salin, des économistes qui enseignent à Paris Dauphine notamment, ou encore Trichet, le chef de la BCE.


          • vinvin 16 juin 2011 23:54

            Merci pour l’ information !....



            Mais les enculés comme SALIN, le économistes de paris « machin truc », et cette « salope » de TRICHET, chef de la BCE, leurs salaires est de combien, a ses « Bandits » ?

            Vraiment se gens me donnent envie de « dégueuler » !

            Ils on qu’ a essayer eux, de vivre avec 750 euros, ses cons !


            Vraiment les « racailles » ne sont pas toutes dans les banlieues, et a mériter une belle CORDE en guise de noeud papillon.



            Cordialement.



            VINVIN.



          • LE CHAT LE CHAT 16 juin 2011 18:08

            Ce sont toujours les nantis qui trouvent que les pauvres sont trop payés , ça me rappelle un ancien taulier à qui quand je lui disais que je ne gagnais pas assez , répondait que c’est parce que je vivais au dessus de mes moyens ! bien sûr lui avait 10 fois le smic , voiture de fonction , logement de fonction , chauffage et téléphone payés , son salaire c’était son argent de poche .............


            • vinvin 16 juin 2011 23:08

              Oui !...


              Bien justement, ceux qui sont « nantis » par-ce qu’ ils ont bossés dur pour le devenir, je les respectent.

              Maintenant pour ceux qui deviennent « nantis » en exploitant la misère des autres, alors ses enculés je leurs souhaitent les pires malheurs, et je les maudits.




              Cordialement.




              VINVIN.

            • TSS 16 juin 2011 20:26

              dans le rapport du FMI sur la France !

              1)geler ou supprimer le SMIC serait un bon point !

              2) RSA trop elevé est un mauvais point !

               conclusion du FMI : il faut reduire drastiquement les aides comme en Angleterre ou en

              Allemagne(Hartz IV) pour obliger les chomeurs à travailler (à n’importe quel prix)... !!


              • vinvin 16 juin 2011 23:19

                Le FMI.....



                Heu,... geler et supprimer le SMIC, et faire baisser le RSA ?....

                Pour quoi faire ? Pour pailler la résidence surveillée de leur ancien président ? 

                (Non mais ils se touchent pas un peu le cul la nuit ?....).


                S’ IL Y A UN ORGANISME QUI DOIT PLUTÔT SE FAIRE DISCRET ET FAIRE PROFIL BAS DEPUIS LE 14 MAI, C’ EST BIEN LE FMI !


                Bon, bref, avec des fils de putes comme ça, on ne peut que constater que les « racailles » ne se trouvent pas que dans les banlieues ! .....


                Quand je pense que l’ ancien président du FMI se prétend Socialiste.... (Si lui il est Socialiste, alors moi je suis le Pape ) !




                Cordialement.





                VINVIN.

              • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 16 juin 2011 21:09

                Pour augmenter le pouvoir d’achat, il existe 2 solutions simples :


                - baisse des charges sociales.

                - diminution de la TVA.

                Cela relancerait la consommation, seule source de croissance aujourd’hui, et dégripperait un peu notre système économique ...



                • foufouille foufouille 16 juin 2011 21:27

                  et guillotin pour les ploutocrates ?
                  ou mieux pendu au lampadaire par les tripes


                • iciailleurs 16 juin 2011 22:16

                  Il ne faut pas supprimer le SMIC, il faut supprimer les salaires. Ce sont les salaires qui coutent chers aux actionnaires. On remplace les salaires par des bons d’achats, et voilà.
                  Dans la foulée, on supprime le droit vote, vous savez bien que les pauvres votent n’importe quoi.
                  Quoi que, on peut peut-être conserver le droit de vote, de toute manière une fois élus, ces messieurs dames font ce qu’ils veulent.
                  Ah, il y a l’intérêt des Français, vous plaisantez, je suppose ?
                  I have a dream, Sarkozy réélu, Mélenchon premier ministre, ou , Hollande ou Aubry élu, Marine Le Pen premier ministre, quel beau bord.. en perspective.


                  • Marco07 17 juin 2011 09:33

                    J’estime que cette mesure est intéressante.


                    Et en plus on peut supprimer le problème du logement en hébergeant directement les salariés, et déduire la partie loyer et charges directement sur les bons d’achat, de plus ça permettrait de diminuer les coûts, par exemple faire venir un généraliste une fois par mois pour contrôler l’état de la masse salariale, ça permettrait d’avoir des réfectoires, toilettes, buanderies en commun.
                    On pourrait aussi donner au patron le libre choix de loger chaque personne ensemble ou pas, ça permettrait d’éviter les phénomènes de pontes et de reproduction à mauvaise période et d’avoir un contrôle sur le renouvellement du personnel...
                    Et supprimer le temps maximum de travail, honteusement fixé à 48h (ou quelque chose du genre). Les Français ne méritent pas le pain de tous les jours, le travail rend libre et le travail c’est la santé !

                  • Marco07 17 juin 2011 09:35

                    Ils iront tous croupir en enfer.


                  • Triodus Triodus 17 juin 2011 11:18

                    @iciailleurs :

                    Et puis pour tous les inutiles improductifs et parasites restants : la centrale à pédales.

                    De petites centrales locales, ou contre le versement de toute alloc’ ou prestation en nature, ils devront verser un équivalent en ..Kw produits.

                    En plus, ca aidera à sortir du nucléaire. Pas belle la vie ?

                    Ah ! : et ne pas oublier d’équiper les prisons, ça fera des centrales 24/24 7/7 


                  • lolo 17 juin 2011 12:12

                    Le SMIC est trop bas sans aucun doute, mais à l’évidence les politiques Français, de l’UE et du FMI pensent le contraire.
                    Quelle solution ont-ils proposé (voir même ordonné) à la Grèce, au Portugal et à l’Espagne ? Réduire les salaires, et supprimer l’indexation des salaires sur le cout de la vie (ce dernier point est déjà en place en France). Aussi bien, que l’Espagne (ou le salaire minimum doit tourner autour de 700euros net) a le mois dernier autorisé les entreprises à payer en dessous des salaires négociés par branche.
                    Sous les conseils Allemands et ce afin de les rendre plus compétitifs, l’Espagne doit aussi faciliter la fluidité du son marché du travail jugé trop rigide (entendez, licenciements facilités pour les entreprises et baisse du cout du licenciment) et définitivement supprimer l’indexation salaire/cout de la vie. Et c’est un gouvernement socialiste qui est train de faire tous cela sous conseils our ordre d’Angela Merkel.
                    Vu les solutions que proposent le FMI, et l’Europe pour les pays en crise, franchement j’ai bien peur que leurs remèdes ne soit plus toxiques que le mal, saigner les population pour payer des intérets sur la dette aux banksters est leur unique option, et je crains que tout cela finise mal. Très bientot ils viendront voir la France pour en faire autant, ces rapports sur la suppression du SMIC français pour la rendre plus compétitive ne sont certainement qu’un début...Un peu de patience, et bientot ils nous proposeront de travailler gratuitement contre du pain et de l’eau pour la compétitivité du pays (que je qualifierai plutot de rentabilité pour les accionnaires).


                    • njama njama 17 juin 2011 12:34

                      L’héritage de mai 68
                      "Les accords de Grenelle  (27 mai 68), actèrent une hausse moyenne des salaires de 10%, et de 35% pour le SMIG, en plus de la reconnaissance de la section syndicale dans l’entreprise. "

                      Dans un contexte de monnaie nationale c’est possible, avec l’€uro j’en doute !
                      Solution : sortir de l’Europe et de l’€uro

                      Lors de la campagne présidentielle de 2007, Ségolène Royal avait défendu l’idée d’un SMIC à 1.500 euros d’ici 2012.


                      • Dolores 17 juin 2011 19:44

                        C’étaient des promesses de campagne !
                        Elle a avoué ensuite qu’elle avait menti sur la question et qu’elle n’aurait pas favorisé un smic à 1500€ si elle avait été élue.


                      • velosolex velosolex 17 juin 2011 12:36

                        De temps en temps on envoie dans l’air ce genre de ballon sonde, afin de voir si la capacité d’indignation de la population est toujours intacte.
                        Provocation énorme mais pas inutile.
                        Elle rappelle au bon peuple que leur situation pourrait être pire.
                        Au bout du compte il ne se passera rien.
                        Et cette absence de nouvelle régression sera perçue comme une preuve de magnanimité de la part du pouvoir.


                        • Capone13000 Capone13000 18 juin 2011 20:01

                          Le Smic ne sera pas augmenté, voici une recommandation (comprendre Obligation) de la commission européenne pour 2011 pour la France : « La politique actuelle de modération du salaire minimum doit être poursuivie »

                          Ou encore : "dans le respect des pratiques nationales de consultation des partenaires sociaux,
                          redoubler d’efforts pour lutter contre la segmentation du marché du travail en révisant
                          certaines dispositions de la législation sur la protection de l’emploi"

                          Si vous voulez savoir de quoi demain sera fait : http://ec.europa.eu/europe2020/pdf/recommendations_2011/csr_france_fr.pdf

                          Le véritable ennemi c’est l’UE.


                          • Salamanca Salamanca 22 juin 2011 02:38

                            Le SMIC à 1100 euros net c’est déjà dérisoire et inhumain, comparé à d’autres pays où le salaire minimum est bien plus élevé qu’en France ( les ouvriers allemands gagnent 30 à
                            40 % de plus rien qu’eux ! ) mais en plus, on nous explique qu’il serait trop élevé ! Pourtant, certains ne se privent pas de faire subir des CDD à temps partiels à des jeunes, vu que 6 millions de français doivent vivre avec 750 euros par mois, une véritable honte nationale ! Mais ça tout le monde s’en fout : aussi bien le gouvernement actuel, complice bien évidemment, que la gauche socialiste, dont le successeur pressenti à Sarkozy se dore la pillule dans une maison à 35 000 euros par mois, et avait son premier cercle à lui !


                            • Salamanca Salamanca 22 juin 2011 02:40

                              Il faut prendre des mesures législatives en vue de conduire à une augmentation du salaire minimum, et en pénalisant les entreprises qui refusent de faire des négociations salariales, par le biais des charges et impôts. Bien sûr, on ne va pas obliger une entreprise qui connait de sérieuses difficultés à embaucher à tout va, ou encore à augmenter les salaires, mais je ne vois pas pourquoi une entreprise qui fait plusieurs milliards de bénéfices, se refuserait à toute négociation !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès