Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Faut-il réinventer le marketing ?

Faut-il réinventer le marketing ?

Peut-être pas, du moins pas forcément. C’est en tout cas la réflexion que nous propose le site Modern Marketing : Promotion is Dead, Long Live the Product. Dans cet article, l’auteur aborde la pertinence du modèle des 4 ’P’ (Place, Prix, Promotion, Produit) dans l’environnement économique actuel ainsi que la dangereuse dérive des ces dernières années : une surabondance de la promotion dans le marketing mix au détriment du produit et de sa qualité.

C’est quoi déjà les 4 ’P’ ?

  • Place. Qu’on l’on pourrait plutôt traduire par Distribution, où il est question de définir une organisation ainsi qu’une logique de distribution. Oui, puisque vous vous posez la question, votre site web fait partie intégrante de votre logique de distribution. Il n’est en rien virtuel (ou cyber) puisque des utilisateurs bien réels y passent du temps tous les jours et s’y font une idée sur votre société et son offre. Même s’ils ne passent pas à l’acte en ligne (au sens encaissement d’argent), c’est bien souvent sur vote site internet que les visiteurs prennent leur décision d’acheter ou pas.
  • Prix. L’argent c’est le nerf de la guerre. Inutile de s’attarder sur ce point.
  • Produit. Où il est question de définir un positionnement, une image, des critères de différentiation... bref, tout une logique de commercialisation de vos produits / services.
  • Promotion. Il s’agit dans ce dernier volet de votre stratégie marketing de faire parler de vos produits / services, de les mettre en valeur, d’améliorer leur notoriété...

Et alors ? C’est quoi le problème ?

Le problème, c’est que ces dernières années nous avons assisté à une survalorisation de la stratégie de promotion au détriment de la stratégie produit. Concrètement : trop de pub pour des produits / services dont la qualité (ou la pertinence) ne suffit plus à satisfaire les clients. Ce type de stratégie déviante a atteint son paroxysme lors des années folles de l’internet où les annonceurs investissaient des sommes astronomiques dans la promotion de services mal conçus.

Trop de pub tue la pub

N’avez-vous jamais entendu dire : tel produit / service, c’est que du marketing. Ce type de réflexion est révélateur, nous payons les conséquences d’une dérive : à force de matraquage publicitaire, il y a un phénomène naturel de rejet de la promotion intensive. Trop de fausses promesses pour des offres bancales.

Comme le fait très justement remarquer l’auteur de l’article, il est plus qu’urgent de redéfinir des priorités, c’est à dire de redonner autant d’importance (ressources, budget, ambition) à la conception d’un produit / service qu’à sa promotion. A ce sujet, je vous invite à lire un précédent billet où je mentionnais une interview de Jeff Bezos, le patron d’Amazon, qui nous donnait sa recette miracle.

Existe-t-il une solution ?

Bien sûr, il suffit d’adopter une stratégie gagnante :

  1. Trouver une niche de marché porteuse ;
  2. Identifier au sein de cette niche les consommateurs avec le plus fort potentiel ;
  3. Étudier leurs besoins / contraintes / motivations / freins ;
  4. Positionner votre offre de façon à ce qu’elle soit la plus en phase avec les enseignements des étapes précédentes ;
  5. Mettre en scène votre offre de façon persuasive ;
  6. Mesurer l’activité et revoir votre stratégie de façon à être toujours dans des conditions de marché idéales.

Oui je sais, ça représente beaucoup de travail, mais est-ce qu’il ne faut pas au moins ça pour contrer la menace chinoise ?


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès