Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Faut-il sauver les banques ou les manchots ?

Faut-il sauver les banques ou les manchots ?

Pour les banques, c’est déjà décidé. 700 milliards de dollars ont été avancés par l’administration Bush pour sauver les banques. "Un plan massif car le problème est massif" a annoncé GW Bush ce samedi 20 septembre. La Terre qui se réchauffe, par contre, ce n’est pas un problème massif...

Pour les manchots, en revanche, c’est une autre paire de manche. Le WWF tente de mettre en œuvre un plan de sauvetage dénommé "Antartica 2018" pour préserver la dernière réserve inviolée… pour sauver ce qu’il reste à sauver… Alors le WWF fait un appel aux dons aux petits particuliers que nous sommes, en précisant bien que ce don est fiscalement déductible à partir de 30 euros. Fiscalement déductible, ce sera déjà ça en moins qui servira à renflouer des banques irresponsables !

Quand J. Stieglitz, prix Nobel d’économie, parle de socialisation des pertes, ce n’est pas autre chose : c’est la mutuelle, la Caisse d’épargne, les fonds de pensions de tous les citoyens qui volent aux secours des banques ! Citoyens qui sont obligés d’emprunter aux banques avec intérêts pour vivre, se déplacer, s’abriter... Tout le monde rembourse, même les plus pauvres, même ceux qui se retrouvent à la rue suite à la crise. Tout le monde ? Non pas tous, les riches, les patrons de grands groupes ou de grandes multinationales ont des déductions fiscales exorbitantes. Certains ne payent qu’1 % à 2 % d’impôts contre 50 % pour le particulier (Cf. Belgique, pays de grosses légumes sur ploutopia.over-blog.com).

Les caisses de l’Etat sont vides ? Il semblerait que ce ne soit pas pour tout le monde. Après "plus blanc que blanc" dénoncé par Coluche, il y a "plus vide que vide"… A quand la fin du dogme de la "main invisible" (le marché) qui, finalement, vient toujours pleurer chez papa et maman (l’État) ?

700 milliards, c’est 3 000 fois le budget annuel du WWF.

700 milliards, c’est pratiquement deux fois le PIB de la Belgique.

700 milliards, c’est le coût total des ambitieux et hypocrites Objectifs du millénaire pour le développement à atteindre pour 2015 : réduire de moitié la pauvreté dans le monde, réduire de 2/3 le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans, assurer un environnement durable, etc. Bien sûr, l’autre moitié de pauvres et le tiers restant des enfants, ça ne fait pas partie du programme.

700 milliards, c’est plus qu’1 % du PIB mondial évalué dans le rapport Stern pour réduire les émissions de gaz à effets de serre.

Question de priorité…

Les banques qui étouffent le monde avec leurs intérêts et leurs magouilles financières sont graciées et rengraissées.

Pourquoi ?

Parce qu’elles sont totalement acquises aux grands lobbies économiques et financiers. Et parce qu’elles tiennent les cordons de la bourse. Privilège que nous leur avons cédé progressivement un peu partout dans le monde et pour la première fois en 1694 avec la naissance de la Banque d’Angleterre.

Pour la petite histoire : "Saisissant l’occasion d’un besoin d’argent de leur souverain, un groupe de banquiers anglais, en échange d’une avance, obtint de Guillaume III qu’il leur cède le droit régalien de battre monnaie (les autres droits régaliens étant le droit de lever une armée, de rendre la justice, de faire la guerre ou de signer un traité de paix). C’était un privilège ahurissant puisqu’il s’agit de la création de la monnaie nationale ! Mais c’est ainsi qu’est née la Banque d’Angleterre en 1694". [Attac 78 Nord : Incursion dans un domaine trop réservé - pp 6.]

Et pour terminer deux citations qui en disent long (du texte Money As Debt sur le site www.gtmonnaie.be) :

"Celui qui contrôle le volume de la monnaie dans notre pays est maître absolu de toute l’industrie et tout le commerce... et quand vous réalisez que le système entier est très facilement contrôlé, d’une manière ou d’une autre, par une très petite élite de puissants, vous n’aurez pas besoin qu’on vous explique comment les périodes d’inflation et de déflation apparaissent."

— James A. Garfield [1831-1881], président des Etats-Unis, assassiné.

"Le gouvernement devrait créer, émettre, et faire circuler toutes les devises et tous les crédits nécessaires pour satisfaire les dépenses du gouvernement et le pouvoir d’achat des consommateurs. En adoptant ces principes, les contribuables économiseraient d’immenses sommes d’argent en intérêts. Le privilège de créer et d’émettre de la monnaie n’est pas seulement la prérogative suprême du gouvernement, mais c’est aussi sa plus grande opportunité."

— Abraham Lincoln [1809-1865], président des Etats-Unis, assassiné.

Pour aller plus loin, une petite visite sur le site www.GTMONNAIE.be s’impose.

Le NON au traité de Lisbonne (voir ploutopia.over-blog.com) c’est notamment à cause du plein pouvoir donné aux banques sans que les États membres n’aient aucun droit de regard.


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 23 septembre 2008 10:38

    Merci pour l’article et les liens

    J’ai retenu ceci :
    "...l’inégalité dans la répartition des revenus et dans la politique fiscale Belge. Une politique qui SURTAXE le travail (services) et les produits de consommation (TVA) et qui SOUSTAXE le capital, l’énergie et les technologies. Le système fiscal Belge contribue à la concentration des richesses. Il n’est ni égalitaire ni distributif.

    => 10% des ménages Belges possèdent 50% des actifs financiers.
    => 1% des plus fortunés (65.000) en détient 25%.

     

    Des milliers d’exilés français et hollandais fortunés viennent chercher en Belgique divers privilèges fiscaux :

    * secret bancaire (La Belgique est la seule avec l’Autriche et le Luxembourg à défendre le secret bancaire au sein de l’Europe de 15)
    * exemption fiscale sur les gains boursiers
    * pas d’impôt sur la fortune
    * pas de taxation sur les actifs financiers (Un quart du patrimoine financier belge serait à l’étranger)
    * pas de taxation équitable (incluant les revenus financiers). La réforme de l’impôt des personnes physiques (IPP) a notamment conduit à supprimer les taux d’imposition des tranches de revenu les plus élevés. Les taux de 55% et de 52,5% ont été supprimés, pour plafonner les prélèvements à 50%...."

    Mais que fait le ROI ?


    • Gandalf Tzecoatl 23 septembre 2008 11:23

      "Mais que fait le ROI ?"

      Zen, vous voulez parlez du Return On Investment ? smiley


    • ZEN ZEN 23 septembre 2008 12:11

      Excellent ,Tzecoatl smiley
      Il faudrait faire appel au Saint King Baudoin


    • manuelarm 23 septembre 2008 11:41

      Encore un qui cite "money of debt" vou n’avez même pas compris que ce film tronque une partie de l’explication du système bancaire.

      @ auteur
      A propos selon toi les subrimes font partie de la masse monétaire (M3) ?


      • ploutopia ploutopia 23 septembre 2008 17:08
        La bonne question serait plutôt : "est-il légitime de prêter ce que l’on pense recevoir (euphémisme puisque subprime = client insolvable), en prétendant détenir une valeur sûre (rehausseurs de crédits) ?" Peu importe que ce soit dans M3 ou Mx, les artifices financiers sont scandaleux. Selon moi, cela fait partie de M3. M3 qui a considérablement cru cette dernière décennie. Selon mes souvenirs, en France, la part de M3 par rapport au PIB est passée de 95% à 422% en 10 ans. Que M3 augmente pour répondre aux besoins de l’économie est une chose mais qu’il explose au point d’atteindre 400% du PIB il y a de quoi se poser des questions sur son utilité réelle et son usage. La mobiliérisation est croissante et on peut se poser la question du rôle des banques centrales dans une économie de plus en plus financiarisée et de plus en plus contrôlée par des acteurs privés mu par la seule loi du profit facile. Rémunérer l’argent à l’excès conduit à des travers inévitables. Par ailleurs, M3 ne représenterait que 1/4 de la masse monétaire globale (Livre 1 sur www.alter-europa.com). Quid des placements à plus de 2 ans ? Quid des informations sur les organismes de crédits, les fonds de placement et le secteur des assurances (fond de réserves) ? Quand l’opacité règne, c’est la démocratie qui cède du terrain...
         

      • manuelarm 23 septembre 2008 17:56

        Non, les subprimes ne font pas partie de la masse monetaire (M3), donc avant de critiquer un système essait de le comprendre en profondeur, et pas en regardant la propagande de Larouche, dont sont film est orienté pour promouvoir son opinion sur le retour sur un système bancaire garanti sur la convertibilité de l’or, ou quelque chose qui s’en approche.


      • manuelarm 23 septembre 2008 18:17

        @ Auteur

        Par contre un autre système qu’il serait intéressant de vérifier (par contre au niveau mondial), c’est ce que l’on nomme le sociétalisme. Je parle au niveaumondiale car au niveau d’un seul pays ou plusieurs avec d’autre avec un système libérale, je pense qu’il n’est pas viable.


      • ploutopia ploutopia 24 septembre 2008 13:40
        Excellente cette question des subprimes et de M3. A retenir… C’est donc encore pire que ce que je pensais. En réalité, tous les produits dérivés ne font pas partie de M3 ! A part ça, qu’est ce qui vous dérange dans ce film "Money as Debt" ??? Pour moi, il reste un bon support de vulgarisation et cela m’aiderait beaucoup que vous m’envoyez les passages qui vous dérangent dans ce film. Vous pouvez me contacter en allant sur le lien "contact" en bas de page de mon blog. Le texte traduit en français du film se trouve à l’adresse suivante
         http://www.neonline.be/UserFiles/monnaie/file/Money_as_Debt.PDF
         
        Dans ce film, en aucun cas il est question d’un retour à l’or, ce serait pure folie… La monnaie qui représente l’échange ne doit surtout pas être associée à une quelconque valeur matérielle qui pourrait venir à manquer. Quel est le lien entre ce film et LAROUCHE (ou plutôt LATOUCHE) ??? Latouche c’est la décroissance et il n’a jamais abordé la question monétaire en profondeur. C’est, à mon avis, le seul élément qui manque aux adeptes de la décroissance.
         

      • ploutopia ploutopia 24 septembre 2008 13:47

        Le sociétalisme, c’est effectivement l’alternative la plus plausible au niveau mondial ou du moins pour un certain nombre de pays. A cet égard, la politique simultanée (www.simpol.org)  me semble une bonne idée pour tenter de faire face à l’argument principal de perte de concurrence selon les règles du système actuel. Comme alternative directe et locale, il y a les SEL ou encore les multiples expériences réussies en Allemagne (Chiemgauer), en Autriche ou au USA. Cfr. http://www.neonline.be/sites/monnaie/ressources_alter


        • Yvance77 23 septembre 2008 13:08

          Bon p’tit post !

          Ceci étant, amis Belges, vous avez échappé au pire, car vous n’avez pas, en plus de tout ce merdier, un mini pipole 1er comme président.

          Et c’est cela le pire de tout smiley

          A peluche


          • pepin2pomme 23 septembre 2008 14:58

            Je suis un peu fatigué de lire et d’entendre partout que ces 700 milliards seront payés par les contribuables, nos enfants, etc...
            Il est pourtant clair que ces 700 milliards ont simplement été créés d’un trait de plume (auparavant, on aurait dit en activant la planche à billet, mais même ceci est devenu inutile). Cette somme ne sent pas la sueur !
            J’oserais même ajouter qu’ils ne sont que virtuels !

            Aussi virtuels que les pertes, dues simplement aux effets amplificateurs des opérations financières dites à leviers.

            Alors, qui va payer ?
            Certainement pas les fautifs, encore moins les contribuables ou nos enfants, cette somme si elle devait représenter une quantité de sueur, correspondrait à une corvée énorme.
            Je ne vois que deux scénarios :
            1. L’inflation va progressivement effacer les dettes.
            2. Le déficit abyssial des EU va générer un manque de confiance dans le dollar, lequel subira le même sort que les fonds pourris à l’origine de la crise actuelle. Il en résultera un crack monétaire, dont personne ne sortira indemne.
            Comme l’Europe est financièrement connectée aux states, elle subira le même sort. Seul point positif : la dette de la France sera elle aussi effacée.
            Il est encore temps d’investir dans l’immobilier.


            • ploutopia ploutopia 23 septembre 2008 16:48
              Inflation ou déflation ?
              Comment ça se passe ? L’Etat, tant décrié, s’endette pour racheter des crédits poubelle qu’il devra revendre à perte. La crise financière peut être stoppée mais il n’en ira pas de même pour l’économie et son acolyte "Mr crédit facile". Tout le monde est déjà hyper-endetté. Si l’Etat devait combler cette dette, il devrait emprunter 4000 milliards de $ chaque année... Ce qui n’est pas tenable. C’est donc plutôt une déflation qui menace l’Amérique. Voir article http://tropicalbear.over-blog.com/article-23038242.html
               
              Virtuel vs réel
              L’argent virtuel sur lequel on spécule un max, interagit constamment avec la sphère réelle. Il n’y a qu’à voir la hausse du prix des denrées alimentaires suite à la spéculation sur celle-ci et les agro-carburants. Idem pour les subprimes dans l’immobilier. Idem pour la bulle Internet des années 2000, etc. Tôt ou tard, monsieur tout le monde subit les frasques de la Haute Finances...
               
              Socialisation des pertes :
              Un ménage américain sur 416 a reçu un avis de saisie en août. Pour la seule Californie, il y a eu 101.714 dossiers, soit 40 pour cent de plus que le mois précédent et 75 pour cent de plus qu’en août de l’an dernier.
               
              les emprunteurs afro-américains ont perdu entre 71 et 92 milliards de dollars en raison de prêts contractés ces huit dernières années. Les chiffres pour la population latino-américaine, qui sont un peu plus élevés que ceux de la population afro-américaine, indiquent des pertes gravitant entre 75 et 98 milliards de dollars.

              … Plus de 84.000 travailleurs ont perdu leur emploi en août, ce qui porte le total de l’année à 605.000. Plus de 2 millions de personnes se sont ajoutées aux sans-emploi ces douze derniers mois, portant le total officiel à 9,4 millions de sans-emploi. Le chômage à long terme est lui aussi à la hausse.

              Le chômage des travailleurs noirs à atteint 10,6 pour cent et est dû surtout aux pertes d’emplois parmi les femmes noires. Le chômage parmi les mères célibataires et les jeunes est lui aussi à la hausse. Et ces chiffres du gouvernement n’incluent pas les millions de travailleurs découragés qui ont renoncé à chercher un emploi.

              En pleine crise du crédit, on a annoncé que la production industrielle, la base de l’emploi et du revenu, avait connu en août la pire chute depuis trois ans. Il y a eu une baisse de 1,1 pour cent dans la production des usines, des mines et des services. La production automobile a chuté de 12 pour cent, un record pour la décennie écoulée.

              Une chose est certaine, au vu de la crise actuelle : Ni la classe capitaliste, qui détient tout la richesse productive, ni le gouvernement capitaliste, qui supervise le système, n’ont le contrôle de la situation économique ou financière.
              Voir http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-09-22%2006:59:11&log=invites
               

            • finael finael 23 septembre 2008 14:58

              Et il n’est même pas dit que les banques soient sauvées : après une journée d’euphorie les bourses repartent en vrille.


              - L’état a tellement été amputé de ses moyens d’actions régaliens - comme l’explique l’article - qu’il ne peut plus intervenir efficacement.


              - La déconnexion totale de la spéculation boursière par rapport à l’économie réelle est toujours bien là.


              - Les inégalités inconcevables il y a à peine un demi siècle et le peu d’importance accordée à la "vox populi" sont elles aussi toujours en place.

              Donc rien n’est réglé.

              Pour finir sur une note plus gaie : Qu’en est-il des banquiers manchots ?


              • chmoll chmoll 23 septembre 2008 17:16

                paris 23 septembre 2008 l’caca 40 est a moins 2.46 % 2 jours de baisse en suivant

                j’me d’mande qu’est s’qu’il vas rester à sauver


                • impots-utiles.com 23 septembre 2008 18:16

                  Nicolas Sarkozy a invité les dirigeants des pays "les plus directement concernés" à se réunir avant la fin de l’année pour tirer les "leçons (...) de la crise financière la plus grave qu’ait connue le monde depuis celle des années 30".
                  Sarkozy n’a cependant pas précisé à qui s’adressait son invitation ni quel pourrait être le format de cette réunion internationale. Surtout, il n’a avancé aucune proposition immédiate pour résorber la crise financière qui s’est emballée depuis la semaine dernière....

                  http://www.impots-utiles.com/a-lonu-sarkozy-propose-un-sommet-sur-la-crise-financiere.php


                  • Alain-Goethe 23 septembre 2008 18:44

                    Bon article de l’auteur

                    - La purge n’est pas finie.

                    - Je viens de voir des articles dans Le Monde des articles sur les "hedge funds".. ça a l’air de continuer.

                    - Ils auraient dû mettre à la tête de certaines banques de vrais manchots (animaux) plutôt que des "espèces de phoques, de renards, de prédateurs".
                    A peluche (comme dit un intervenant)


                    • manuelarm 23 septembre 2008 18:56

                      Sans oublié qu’il est possible que certains fonds investissements ayant effectués des LBO pourraient également être touchés


                    • Le péripate Le péripate 23 septembre 2008 19:16

                       Laissez les manchots tranquilles. Ils n’ont pas eu besoin de "régulation" jusqu’à présent, ils s’en passeront très bien encore.


                      • miha 23 septembre 2008 22:54

                        que meure le monde de la finance !
                        que vive la planète !

                        que meure le monde de la finance pour que vive la planète !


                        • Bois-Guisbert 23 septembre 2008 23:44

                          700 milliards, c’est 3 000 fois le budget annuel du WWF, soit 233 millions.

                          Puisqu’on en est aux comparaisons à la con, 233 millions, c’est 233 fois le budget dont j’aurais besoin pour passer une retraite active et voyageuse...

                          Comme vous semblez avoir des relations, je compte bien sur vous... Vous êtes mon ultime espoir avant le Loto.

                          Merci d’avance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès