Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Financement des retraites : on nous aurait menti ?

Financement des retraites : on nous aurait menti ?

C’est reparti pour un tour, l’on nous parle de passer l’âge légal de départ à la retraite à 63 ans pour bénéficier d’une retraite à taux plein, et à 68 ans, sans décote. Peu à peu l’on insère dans nos esprit que ces mesures sont inéducable et qu’au final chacun devra préparer sa retraite suivant ses moyens car l’âge de départ sera sans cesse repoussé. Si les gens font un petite calcul ils s’apercevront rapidement que c’est le retour à Germinal, car seul les hauts revenus pourrons se payer une retraite, pour les autres se sera le travail jusqu’à leur mort !

La retraite c’est le transfert des richesses de ceux qui travaillent vers ceux qui ne travaillent plus, sans que cela ne dépende le moins du monde du nombre d’actifs ! Si dans les années 60 il y avait trois actifs pour un retraité, si actuellement il y a deux actifs pour un retraité, et si demain il n’y a qu’un actif pour un retraité, ce n’est pas un problème. Grâce aux gains de productivité et au progrès technique un actif d’aujourd’hui produit plus de richesse que trois actifs de 1960 et beaucoup moins qu’un actif de demain. Dans les années 50 il y avait quinze millions d’agriculteurs pour nourrir 40 millions de français, actuellement, il n’y a plus qu’un seul million d’agriculteurs qui nourrissent 65 millions de personnes. Cela grâce aux nouvelles technologies et à un meilleur rendement. Le nombre de personne à nourrir n’est pas dépendant du nombre d’agriculteurs !

La richesse d’une nation se définit par le produit intérieur brut : le PIB. Le produit intérieur brut de la France, c’est à dire la richesse créée au cours de l’année 2014 est évalué à 2 134 milliards d’euros, par comparaison, celui du Royaume-Uni est de 2 232 milliards d’euros, mais pour l’anecdote, le Royaume-Uni prend en compte les revenus de la drogue et la prostitution dans son PIB, contrairement à la France. Et l’on sait que même avec une croissance extrêmement faible de 1,7% par an, le PIB doublera en 40 ans.

Aujourd’hui le PIB de la France est donc de 2134 milliards, auxquels il faut prendre 280 milliards pour financer les retraites et il reste donc 1854 milliards pour les autres dépenses de la nation. En 2054, le PIB sera donc de 4308 milliards auxquels il faudra soustraire 700 milliards pour les retraites, et il restera donc 3608 milliards pour les autres dépenses de la nation : IL EST OU LE PROBLÈME ?

Le problème, c’est qu’une poignée de privilégiés se sont accaparés une grande partie des richesses de la nation. Ce que les travailleurs et salariés produisent disparait dans les poches des actionnaires et alimente les paradis fiscaux ! Les différents gouvernements UMP ou PS déversent des flots d’argent aux grandes entreprises privés sans aucune contrepartie : Le budget de la nation est de 280 milliards d’euros et sur la même période, les aides, subventions, allègements fiscaux, et autre compensation de cotisations représentent 230 milliards d’euros ! On est dans une logique aberrante ou les entreprises privés coutent plus cher aux contribuables que les services et entreprises publics … cherchez l’erreur !

Les médias, journaux, télévision et radio à la solde de la classe dirigeante nous mentent quotidiennement et déversent leur propagande : « qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses. ». Au moment où Sarkozy dans son projet pour 2017 nous dit il veut supprimer l’impôt sur la fortune, il est bon de rappeler que la fraude fiscale approche les 80 milliards par an. Ce n’est pas loin de deux fois le coût annuel de la dette.

De l’argent il y en a, il y en a même beaucoup. Et c’est en allant le chercher là où il se trouve que l’on pourra payer de bonnes retraites à 60 ans et assurer une protection sociale de haut niveau à l’ensemble de la population ! Et méfiez-vous des bonnes âmes qui vous disent il faut préparer sa retraite, en sous-entendant que le système de financement est à bout de souffle. Le meilleur moyen de préparer sa retraite c’est de se battre pour la garder !

Robert Gil sur Conscience Citoyenne Responsable

Lire : A PROPOS DES RETRAITES

« C’est en plongeant les masses dans le chaos que les élites peuvent aspirer à la stabilité de leur position »… Léo Strauss


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • soi même 10 avril 2015 16:54

    l’on peut voir cela sous un autre plan, c’est peut être bon que les retraites capotes, cela redonne du sel à la vie ..... !


    • soi même 10 avril 2015 21:37

      bof, le peut de commentaires sur ma question, montre bien que l’on est rentré dans une France de gérontologie, heureusement que d’un coté nous avons sœur Carmélite Marine et de l’autre le moine Franciscains François pour sauvé ces gérontologues de français !
      En attend il y a Costas croisière et Pierre vacances .....
      Si non Nouméa pour les plus cons .....

       


    • lannig al louarn 11 avril 2015 18:29

      @soi même
       Il y a aussi l’école pour les personnes qui ne savent pas écrire ...


    • soi même 12 avril 2015 23:30

      @lannig al louarn et costas corda pour des C de ton espèce !


    • oncle archibald 10 avril 2015 17:28

      « un actif d’aujourd’hui produit plus de richesse que trois actifs de 1960 et beaucoup moins qu’un actif de demain » jusque là on est d’accord, encore que je ne sache pas si c’est deux fois, trois fois, ou trois virgule deux fois. Mais …


      Est-ce que cet actif de 2015 et son employeur cotisent(en francs constants) trois fois plus que l’actif de 1960 ? Réponse : NON. Est-il souhaitable de tripler les retenues sur salaire pour abonder le compte retraite ? Réponse : NON.

      Ce qui veut dire qu’il ne faut pas compter sur les actifs pour payer les retraites à venir. Il faudra bien nécessairement un jour ou l’"autre fiscaliser les prélèvements sociaux. C’est déjà en partie le cas par le biais de la CRDS et du comblement du déficit des caisses par l’état. 

      Mais il semble que les organisations syndicales ne veulent absolument pas de cette fiscalisation des recettes des caisses … Pourquoi ? Car si on vous lit bien, vous reprochez aux employeurs de bénéficier des gains de productivité sans en rendre les fruits aux salariés. 

      L’allongement de la durée de la vie et la diminution du nombre des actifs sont une réalité d’aujourd’hui. Que proposez vous pour pouvoir continuer à payer les retraites et à maintenir l’âge de départ à son niveau actuel voire retourner à la retraite à taux plein à 60 ans ? Un triplement du montant des salaires ?

      • Robert GIL Robert GIL 10 avril 2015 18:20

        @oncle archibald
        on s’en fout du nombre d’actif, vu qu’avec la robotisation il y en aura de moins en moins, il faut donc financer les retraites et les autres protection sociales sur la richesse produite ... et la c’est le jack pot ! Bien sur sauf si l’on continue de distribuer 250 milliards d’aides et subventions publiques au secteur privé, sans aucune contrepartie et dont profitent presque exclusivement les grandes entreprises qui rémunèrent grâcement leur PDG et leurs actionnaires grâce a notre argent !
        .
        voir :
        L’INDÉCENCE D’UNE ÉPOQUE


      • mmbbb 10 avril 2015 21:17

        @Robert GIL Alors pourquoi ne creez vous pas d’entreprise puisque c’est tout benef . Vous en prenez aux entreprises du CAC 40 Par nature elles font leur CA sur l’international Je vous rappellerai que nous avons pas assez de tres grosses PME PMI et que la france n’investie pas assez dans la recherche Notre pays s’est désinsdustrialisé et nous avons un taux d’investissement faible Notre outil industriel n’est pas assez performant Vous parlez de robot nous sommes largement sous robotise par rapport a l’ allemagne.Regardez ce qui est reellement made in france a part le pinard fromage airbus et armement et voiture Plus rien n’est fabrique dans ce foutu pays


      • gerard5567 10 avril 2015 21:38

        @oncle archibald
        La chasse à la fraude fiscale, particulièrement importante en France.


      • billou 10 avril 2015 21:41

        @mmbbb

        Créer une entreprise en nom propre ou être libéral en France, c’est du suicide, et du temps et de l’argent foutu en l’air... Le RSI sera toujours là pour vous racketter à la moindre occasion.

        Il n’y a pas de place ici pour les « ratés » et les « petites structures », ce que veux l’État, ce que veulent les hautes instances, c’est l’excellence, ce sont des grosses structures malléables à souhait avec qui elles peuvent s’arranger et qui rapportent.

        Tout tend vers ça, il n’y a aucune place pour un paysage alternatif, l’école, le collège, la fac, la compétition, la loi... Tout prouve qu’il n’y a pas de place pour les alternatives, la créativité, il faut rentrer dans le moule, ou crever.


      • gerard5567 10 avril 2015 22:07

        @mmbbb
        Mais nous sommes surrobotisés par rapport à la Pologne.


      • oncle archibald 11 avril 2015 09:23

        @Robert GIL : « on s’en fout du nombre d’actif, vu qu’avec la robotisation il y en aura de moins en moins, il faut donc financer les retraites et les autres protection sociales sur la richesse produite »


        Donc nous sommes parfaitement d’accord, ce ne sont plus les salariés actifs qui paient les pensions des salariés retraités, il faut prélever cet argent sur les revenus et c’est l’état qui le redistribuera. 

        Mais pourquoi donc les syndicats sont farouchement opposés à cette solution simple et juste ? Auraient-ils un intérêt direct dans le système actuel qui marche si mal et marchera de plus en plus mal, tout le monde est d’accord la dessus ?


      • oncle archibald 11 avril 2015 16:22

        Fastoche de mettre des moins sous un post qui ne fait qu’un simple constat … semble-t-il embarrassant. Non, garce aux gains de productivité par la mécanisation et la robotisation des taches il n’y a plus assez de boulot pour tout le monde et on ne pourra plus faire fonctionner le système par répartition le rapport entre le nombre d’actifs et de retraités ne le permettant plus. 


        Aucun espoir que ça change, ce ratio sera demain encore plus mauvais qu’aujourd’hui puisque nous vivons plus vieux et la production sera encore plus automatisée dans les années à venir. 

        Moi qui ait lu sur le fronton de ma mairie « fraternité » je suis pour la solution de bon sens qui consisterait à revoir de fond en comble le prélèvement des cotisations sociales et de l’impôt, notamment l’impôt sur le revenu des personnes physiques prélevé par tranches à taux variable. Monsieur Gil dénonce les profits « scandaleux » de certains. L’ISRPP est là pour réguler ces profits « énormes » : ceux qui gagnent plus paient plus et l’état fait la péréquation des recettes suivant les besoins. 

        Mais pourquoi donc ce système simple et juste n’a-t-il pas l’agrément des syndicats ?? J’attends toujours la réponse.

      • Robert GIL Robert GIL 11 avril 2015 16:40

        @oncle archibald
        que les syndicats soient d’accord ou pas, je ne vois pas ce que ça change, le gouvernement n’en a rien a cirer de ce que veulent les syndicats des salaries, si ces derniers avaient une quelconque influence sur les decisions gouvernementales ça se saurait ! Le seul syndicat que le gouvernement ecoute c’est le Medef, et a moindre echelle, la CFDT lorsqu’elle epouse les decisions de medef ...
        .
        voir : MEFIEZ-VOUS DES SYNDICATS !


      • oncle archibald 11 avril 2015 19:46

        @Robert GIL : je vais vous le dire pourquoi les syndicats ouvriers ne veulent pas de la fiscalisation des retraites, c’est parce qu’ils gèrent les caisses de retraite paritairement avec votre ennemi intime, le Medef, et qu’ils doivent d’une part influer sur les décisions, notamment protéger les fameux « régimes spéciaux » qui sont une honte pure et simple, et aussi tout simplement recevoir des salaires pour les gestionnaires. Voila voila ….


      • bakerstreet bakerstreet 10 avril 2015 19:05

        Bonne analyse


        Non seulement ils se sont attachés les richesses de la nation, mais cette minorité contrôle bien sûr tout autant l’information, c’est à dire la soupape...
        Car une des solutions à venir est de taxer socialement les robots, qui ont pris la place des hommes, et dont les seuls bénéficiaires sont les actionnaires. 
        Ne parlons pas de la démesure de certains salaires, orduriers, quasiment obscènes, montrant que la démesure est totale, et la réforme en panne. 

        • gogoRat gogoRat 10 avril 2015 20:21

           On ment (on se ment mutuellement et à soi-même) chaque fois qu’on raisonne en termes de moyennes.
           Le lapsus que constitue la phrase suivante révèle une telle confusion (bien confortable pour la bien-pensance ) :
          « seul les hauts revenus pourront se payer une retraite, pour les autres se sera le travail jusqu’à leur mort ! »
           
           
           Cette approche du problème des retraites n’évoque nulle part le sort des sans emploi (ces incapables et fainéants, donc ne méritant pas de survivre ? ... qui, plus souvent de force que de leur plein gré, ont cessé de travailler bien avant leur mort et même bien avant l’âge de la retraite)
           
           
           Celles et ceux qui exigent un RME(= Revenu Minimal - donc sans obligations particulières en contrepartie- d’Existence) ont certainement en tête ce bon sens énoncé par Anne-Cécile Robert :
          « Nul n’a droit au superflu tant que chacun n’a pas le nécessaire »
           
           
           Si un retraité vous paie un café, peut-il penser vous faire un cadeau sur un revenu qu’il aurait particulièrement « mérité » ? ( Par rapport à ses collègues retraités qui ne touchent plus leur retraite parce qu’ils sont déjà morts, son seul mérite n’est-il pas d’être resté vivant  ? ... grâce à une rente dénommée « retraite » et non pas à la rétribution d’un « travail » ! )

           Les « jaloux » et « qui n’ont pas été foutus de réussir les »concours« de la »Fonction Publique«  n’ont-ils jamais ni en aucune façon contribué à l’économie globale du Pays ? ni aux avancées matérielles qui permettent les gains de productivité qui font dire que le transfert des richesses  »ne dépend pas le moins du monde du nombre d’actifs«  ?
           Ce qu’ils peuvent penser de l’argument d’un allongement théorique (en moyenne ?) de l’espérance de vie, argument avancé pour mieux réduire leur propre espérance de vie,
          ce n’est donc pas recevable chez les »garants de La Démocrassouille" ?


          • mmbbb 10 avril 2015 20:59

            @gogoRat Consternant votre propos


          • gogoRat gogoRat 10 avril 2015 21:45

            @mmbbb :
             votre réaction (sentimentale ? arrogante ? ) incompréhensible et non argumentée apporte quoi au débat espéré ?


          • Allexandre 10 avril 2015 22:17

            @gogoRat
            mmmbb est un frustré de la vie qui en veut au monde entier parce que la vie ne lui a pas donné ce qu’il aurait souhaité. MMMBB, il n’est jamais trop tard pour reprendre les études et passer les diplômes qui semblent vous avoir manqués


          • kalagan75 10 avril 2015 21:43

            "le PIB de la France est donc de 2134 milliards, auxquels il faut prendre 280 milliards pour financer les retraites et il reste donc 1854 milliards pour les autres dépenses de la nation"

            selon le grand économiste robert gil , nous pouvons ponctionner le pib comme bon nous semble ... c’est vraiment le grand n’importe quoi !


            • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter 10 avril 2015 22:37

              Il faut , comme d’habitude, prendre la retraite du vieux coco dans la poche du voisin smiley

              Sacré Robert ... 

              On croirait la réincarnation de Georges Marchais le tout etayé par des sources à la graisse de chevaux de bois ....

              Les vieilles gôchiasses d’Agoravox sont vraiment à mourir de rire smiley


              • titi 10 avril 2015 23:49

                « le PIB sera donc de 4308 milliards auxquels il faudra soustraire 700 milliards pour les retraites, et il restera donc 3608 milliards pour les autres dépenses de la nation : IL EST OU LE PROBLÈME ? »

                Le problème c’est que ceux qui travaillent ont un peu envie que la richesse qu’il produise n’aille pas nécessairement intégralement à la nation et aille un peu dans leur poche.

                Il est facile aux retraités, aux fonctionnaires de demander que tout à aille à la Nation, alors qu’en fait c’est dans leur poche qu’ils attendent la manne.
                Surtout que les retraités de maintenant ont largement profité des largesses de l’Etat vivant à crédit.
                Et que 10% de retraités Français vivent à l’étranger et ne « rendent » pas leur pension à l ’économie nationale par leur consommation.

                Mais notez également que chaque euro auquel vous renoncez va également à la Nation : montrez nous donc le chemin.


                • tf1Groupie 10 avril 2015 23:59

                  Voilà ce qui se passe quand on ne sait pas compter : on raconte n’importe quoi comme Robert.

                  c’est pour cela qu’il se prend les pieds dans le tapis avec les gains de productivité, mais je ne vais pas lui ré-expliquer une nouvelle fois.

                  Oui on nous a menti en nous laissant croire qu’on pourrait maintenir la retraite à 60ans, et pour une bonne raison : quand on dit la vérité aux citoyens, comme l’a fait Rocard dès les années 80 , et bien les Français comme Robert ne veulent pas entendre.
                  Alors pourquoi essayer de les prévenir ?


                  • mimi45140 11 avril 2015 00:12

                    Le financement de nos retraites par les gains de productivité est une vision séduisante, malheureusement les gains de productivité détruisent l’emploi et c’est sur ce dernier que les cotisations retraites sont assises,de plus pour faire des gains de productivité il faut produire et depuis plus de 30 ans on arrête pas de désindustrialiser , nos dirigeants n’ont rien fait pour l’ industrie , jamais un homme politique sur un salon de la machine outil , normal ils sont tous au salon de l’agriculture, de plus l’usine, ce n’est pas propre , il faut laisser aux chinois le soin de polluer. 

                    J’ai vu chez un client des gains de productivité, ( fabrication dans une multinationale de raccords laiton vissé ), machines amorties , manipulateurs (robot) payés, outils coupants payés par les copeaux laiton, très peu de personnel,bilan arrêt de la structure , le brut de fonderie a usiner, acheté en italie coûtait plus cher que la pièce finit achetée en chine. 
                    J’aimerais avoir le même optimisme sur l’avenir de notre industrie,je n’ai connu que le déclin de plus les compétences perdues ne se retrouvent pas du jour au lendemain.

                    • elpepe elpepe 11 avril 2015 03:42

                      Tous les senior de 50 ans actuels perdent leur travail et donc leur retraite,
                      Donc il ne faut pas s inquieter la retraite sera uniquement pour les fonctionnaires, payee par le privee, donc le compte est bon ah ah ah
                      Dans le prive il faut etre un cretin fini pour esperer en avoir une.
                      Le pire est a venir neanmoins car les pauvres mecs comme moi que le gouvernement nazi communiste a force a mettre leur peu d economie dans une retraite complementaire, investie dans les obligations d etat vont financer le deficit des etats qd la finance va retirer ses billes.
                      In fine les mecs il vaudra mieux se prendre une bastos entre les deux yeux pour eviter la souffrance, la decadence et/ou de perdre sa dignite.
                      La solution que je propose est d envoyer tous les plus de 50 ans a la guerre contre Daesh avec un lance pierre et un opinel
                      Bon je vous laisse rever, l espoir fait vivre ....


                      • Spartacus Spartacus 11 avril 2015 09:35

                        @elpepe
                        Et encore !
                        Si tu essayes de mettre de l’argent de coté en assurance vie pour ta retraite. Pour toi du secteur privé elle sera imposable, alors que les fonctionnaires ont la « PREFON » qui ne le sera pas.....
                        Imposé pour toi pas pour eux.....Il a bon dos le vil capitalisme évidement.

                        Les statuts et statutaires sont une caste de privilégiés en droits sociaux à charge. C’est le dégout de l’iniquité.

                        En Italie, les syndicats ont manifester pour suprimer les statuts et privilèges en droits. Pas en rance ou ils préfèrent le marxisme à l’égalité...

                        Suisse, Italie les statuts sont terminés. Ca n’a pas changé la face du monde....


                      • Spartacus Spartacus 11 avril 2015 09:28

                        Les statutaires sont de vrais pourris a défendre pour les autres ce qu’ils ne voudraient pas pour eux..

                        Mais pourquoi ces cons de gauchistes ne manifestent -il pour ne pas supprimer les régimes spéciaux qui sont des régimes par « taxation » pour joyeusement épouser la répartition ?

                        Les premiers pleurnichards de la retraite par répartition sont justement ceux qui en sont les moins concernés car ce sont les bénéficiaires de régimes spéciaux ou d’exception.

                        Sauf que l’auteur gauchiste ex EDF est la démonstration de l’absurdité du raisonnement bobo.
                        Gil bénéficiaire de régime « spécial » pourquoi ne réclame t-il pas la répartition pour lui même si c’est « for-mi-dable »......

                        Simplement parce que sa gamelle est votre taxation, pas sa cotisation individuelle qui ne suffit même pas à financer ses bonifications, son calcul privilégié et l’iniquité des statutaires....

                        Démagogie des nantis sociaux qui veulent que vous le secteur marchand restier dans la merde répartitrice inique......Mais pas eux car eux sont des dieux statutaires choisit par le divin état pour pouvoir s’en passer.

                        La répartition c’est bien pour vous mais pas pour eux....Langage de pourris profiteurs sociaux. Ne rien changer pour préserver leurs privilèges tel est le message.


                        • Allexandre 11 avril 2015 14:01

                          @Spartacus
                          C’est vrai que le capitalisme ultra que vous portez aux nues, ne privilégie personne !!! Surtout pas les actionnaires des grosses entreprises qui licencient malgré de substantiels bénéfices. Votre parti pris et votre mauvaise foi frisent la pathologie. Partez donc vivre aux States, vous y serez beaucoup mieux, et sans vilains gauchistes pour vous enrager !


                        • Pyrathome Pyrathome 11 avril 2015 14:10

                          Oh lui, il vient juste ici pour faire la propagande néolibérale de Pinochet....


                        • elpepe elpepe 11 avril 2015 14:38

                          @Allexandre
                          Spartacus defend un point de vue que vous, enseveli sous 40 ans de communisme a la Francaise (comprendre PS+UMP+FN) vous ne pouvez pas comprendre,
                          Aussi vous ne comprenez pas que les communistes ou les socialistes sont les memes (virtuellement d ailleurs, ma femme est Roumaine)
                          Si vous faites confiance a un systeme c est votre probleme, mais ne venez pas vous plaindre que l on restraint vos libertes, vous vous mettez vous meme en position de soumi.
                          Le liberalisme, ce n est pas le capitalisme, c est se battre aussi pour sa liberte de parler, d’entreprendre, d’epargner, de se deplacer, de ne croire qu’aux contre-pouvoirs.
                          Ca signifie moins d etat, de regles, de fonctionnaires que nos impots payent a rien foutre. J ai travaille pour le prive dans les services de la DGA, le CEA, j ai du mal a absorber toutes les conneries que l on me raconte, j ai vu, j ai ete vaincu mais je suis encore en vie et suffisamment d energie pour faire une quenelle smiley.
                          Il faudrait etre fou pour faire confiance a l etat aujourd hui, meme par lachete smiley
                          Mais la France comprendra uniquement qd elle s effondrera, pour bientot d ’ailleurs.On en reparlera alors ...


                        • Allexandre 11 avril 2015 15:30

                          @Spartacus
                          Votre vision est très manichéenne. Le libéralisme c’est se battre pour ses libertés. Eh bien, ce n’est pas convaincant du tout. Il suffit de regarder le parangon du libéralisme (le libéralisme économique s’appelle capitalisme soit dit en passant), les EU, pour comprendre que les libertés fondamentales sont bafouées comme il se doit. Cela dit, vous interprétez à votre convenance mon propos. Je ne suis pas binaire comme vous semblez l’être. Le communisme n’a jamais été mon lot quotidien, même si Marx est pour moi un grand philosophe et un grand penseur.


                        • Allexandre 11 avril 2015 15:32

                          @elpepe
                          COMMENTAIRE POUR ELPEPE


                        • elpepe elpepe 11 avril 2015 21:38

                          @Allexandre
                          Bonsoir j entends bien ce que vous dites, a 52 ans je sais faire dans la nuance aussi, mais je me fais aussi l avocat du diable.
                          Sur ce forum il y a une majorite de gauchos toujours entrain de pleurer que l etat leur donne pas assez d argent a rien foutre, mis aussi que l etat empiete sur leurs libertes,
                          Que le PS favorise le capitalisme, ne fait pas assez de repartition, mais en meme temps ils pleurent qu ils ont trop d impots.
                          Faudrait savoir vous voulez plus d etat, donc plus d impots, moins de liberte, pas de risques
                          Ou sinon vous devez etre pret a vous battre pour votre liberte, et cela veut dire moins d assistanat, de protection, mais aussi moins de corruption, car moins d argent a piller ...
                          Les fonctionaires ne veulent plus de l europe et de la finance, moins d impots mais demain sans l europe, la finance et les impots ils n auront plus de salaires, meme chose pour les retraites.
                          Vous pouvez raconter toutes vos salades mais en final vous avez vendu votre liberte pour un canape, une retraite, un ecran plasma , votre voyge a Tunis, votre derniere citroen DS.
                          Vous pleurez pour votre liberte perdue, mais vous ne la meritez pas, d’ailleurs vous avez jamais ete libre, votre punition sera donc la mort par babaou (= la finance + europe + perception + hollande + Annie Cordie) ah ah ah


                        • Allexandre 11 avril 2015 21:49

                          @elpepe
                          Je n’ai jamais pleuré sur ce à quoi je n’ai jamais cru. Quant au mérite, je ne suis pas sûr que vous méritiez vous non plus quoi que ce soit. Cela dit, vous pouvez toujours aller vivre dans l’Eden que sont les Etats-Unis. Au moins vous serez dans votre élément !


                        • elpepe elpepe 11 avril 2015 22:31

                          @Allexandre
                          Je suis deja au Canada et je trouve que c est un pays communiste smiley
                          Bonne soiree


                        • oncle archibald 12 avril 2015 12:49

                          @Allexandre : « Partez donc vivre aux States, vous y serez beaucoup mieux, et sans vilains gauchistes pour vous enrager ! »


                          Ultima ratio régum … Vous ne savez dire que cela qui n’a rien à voir avec le sujet.

                          Répondez donc à Spartacus et essayez de justifier pourquoi dans un pays ou tout le monde brame égalité égalité on accepte des régimes de retraite dits « spéciaux » pour des fonctionnaires qui n’ont jamais cotisé à la hauteur du privé et qui sont une véritable insulte pour le pékin moyen, encore davantage pour les artisans qui cotisent comme des fous pour des pensions de misère au bout d’une vie de 50 ans de labeur.

                          Allez un petit effort svp.

                        • marc23 11 avril 2015 11:03

                          pour les autres se sera le travail jusqu’à leur mort !


                          Probablement plutôt le chômage 

                          • Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 11 avril 2015 11:57

                            D’une façon très simple, si le nombre d’emplois est stable, le fait de faire passer à la retraite des personnes plus âgées diminuera le nombre d’embauche des jeunes.

                            Le chômage augmentera donc en raison du nombre de retraités potentiels en activité.

                            Mais cela est plus compliqué encore.

                            Les séniors licenciés ne retrouvant pas de travail sont au chômage, ne reçoivent plus leur salaire normal, et voient leur retraite diminuer. C’est le but réel de la manip, diminuer le montant des retraites et appauvrir les vieux.

                            Par ailleurs, comme le nombre de chercheurs d’emploi augmente, cela augmente la pression pour baisser les salaires et diminuer les droits des travailleurs.

                            Diminution des salaires, des pensions, accentuation du chômage. Diminution de la consommation, diminution des recettes fiscales, augmentation de la dette et du chômage.

                            La roue continue de tourner. Cette augmentation de la dette et du chômage donnera prétexte au nouveau gouvernement à de nouvelles mesures anti-sociales qui accentueront la crise d’un tour de vis supplémentaire.

                            Jusqu’où ?


                            • oncle archibald 11 avril 2015 14:58

                              En gros, grâce au problème des pensions de retraite on ouvre enfin les yeux sur le problème majeur de notre société depuis au moins 30 ans : il n’y a plus assez de boulot pour tout le monde !


                              • mpag 11 avril 2015 15:01

                                bah oui de l’argent il y en a Robert dans la poche des autres (les gentils cotisants qui se réduisent à peau de chagrin) ou dans la dette^^


                                les gains de productivité sont dû à l’augmentation de la synergie homme machine, d’ou l’augmentation du chômage malgré la hausse de la productivité 
                                on n’a pas besoin de plus d’hommes seulement plus de machines ^^
                                par conséquent les gains sont transférés dans l’investissement et dans le capital et non dans les hausses de salaires par exemple 

                                Rappelons l’ironie de la situation avec la loi macron ou le CICE ^^ 

                                en plus vous vous servez de votre boule de cristal pour aller jusqu’en 2050 avec votre PIB imaginaire
                                PIB qui rappelons le prend en compte les investissement et les dépenses financés par la dette par exemple.............oui oui la dette 
                                ah oui j’allais oublier, le PIB prends en compte également les gains des entreprises multinationales et ceci même si elles réalisent ces gains hors de France^^

                                Le PIB ne veut strictement rien dire qu’en il s’agit de démontrer que l’argent coule à flot dans notre pays 

                                Une personne surendetté n’est pas plus riche ROBERT et c’est exactement le cas de notre pays 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès