Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > FN, UMP, PS, gardiens du capitalisme

FN, UMP, PS, gardiens du capitalisme

« Sous le régime capitaliste, l'individu est enfoncé dans la matière jusqu'au coeur, sous l'écrasement économique et les obsessions militaires. Je veux construire une cité d'espérance où l'homme s'aperçoit que les étoiles existent. » - Jean Jaurès

I Le manque d'argent

D’où vient l’argent (la monnaie) ? Y avez-vous déjà réfléchit ?

Est-ce qu’il tombe des arbres ? Est-ce qu’il pousse dans les champs ? Non évidemment …

Pendant longtemps, on le créait à partir de métaux plus ou moins précieux, comme l’or, l’argent ou le cuivre. Aujourd’hui, ayant bien compris l’intérêt de sa dématérialisation, et possédant la technologie qui la rend possible (l’informatique), on le crée à partir de rien, par des simples inscriptions comptables …

Alors quand il s’agit de financer des projets collectifs comment peut-il manquer ?

Que l’on puisse manquer de nourriture, que l’on puisse manquer de matières premières, que l’on puisse manquer de temps, que l’on puisse manquer de main d’œuvre, que l’on puisse manquer de savoir-faire et de compétences, que l’on puisse manquer de solutions à des problèmes techniques, tous ces manques là sont concevables car ils sont bornés par des limites et des contraintes finies et bien réelles :

  • La quantité de nourriture dépend de la fertilité des terres que l’on cultive et des animaux que l’on élève.
  • Nos matières premières sont limitées par les ressources que nous offre la nature sur l’ensemble de notre territoire. Au pire nous pouvons échanger celles dont nous disposons avec celles dont nous avons besoin avec d’autres peuples.
  • Les jours sont limités par le temps que met notre planète à tourner sur elle-même, soit 24h.
  •  La quantité de main d’œuvre disponible dépend de la quantité de notre population et du  nombre d’entre nous en âge de travailler.
  •  Notre savoir-faire est limité par le savoir et les compétences que nous avons acquis et transmis à travers les générations.
  • Les solutions aux problèmes techniques dépendent de notre savoir, de nos technologies, donc de nos recherches et de notre intelligence.

 

  •  Mais la monnaie ? Qu’est ce qui la limite si nous la créons à partir de rien ? Sa quantité dépend de notre seule volonté. Bien sur nous n’avons pas intérêt à en créer plus que nécessaire, mais nos besoins sont-ils tous comblés ?

Quand on a un salaire effectivement, on en dispose d’une quantité très limitée, on peut en manquer, c’est logique. Mais à l’échelle d’une communauté politique et souveraine qui crée la monnaie ? Une société, pour financer des projets collectifs, ne peut pas en manquer c’est totalement absurde …

C’est ce paradigme du manque d’argent qu’il faut absolument briser dans l’esprit des gens.

Une communauté politique, composée de 65 millions de personnes hautement éduquées, occupant un vaste territoire, si riche, si fertile, et bénéficiant d’un climat si idéal que nous serons bientôt le pays le plus peuplé du continent européen, forte de 2000 ans d’histoire et d’accumulation de connaissances et de savoir faire à la pointe de l’humanité toute entière, une telle civilisation devrait prendre conscience de ses forces et de ses possibilités, mais aussi de ses vraies limites !

Ce paradigme nous pousse à croire que nous sommes impuissants, que nos marges de manœuvre sont limitées par je ne sais quel manque d’argent, il nous pousse jusqu’à intégrer l’idée qu’il ne reste plus d’autre choix que de faire des sacrifices pour s’en sortir. Mais se sortir de quoi si ce n’est d’une illusion collective qui a des conséquences néfastes malheureusement bien réelles ???

Une illusion collective soigneusement entretenue  par  certains qui prospèrent en exploitant toujours plus ceux qui justement sont convaincus que nous n’avons pas d’autre choix que d’accepter de renoncer à nos espoirs de progrès et d’accepter toutes les régressions qu’ils nous imposent.

C’est justement ce qu’exprime si bien la phrase prononcée par Jean Jaurès : « enfoncé dans la matière jusqu’au cœur, sous l’écrasement économique »…

Des vraies limites il y en a pourtant, par exemple la quantité finie des matières premières disponibles sur la Terre, tel que le pétrole qui va réellement finir par manquer au rythme où nous le consommons, ou la fertilité non infinie de nos sols si nous les polluons de plus en plus et empêchons, par notre stupidité et nos négligences, le cycle de la vie de se renouveler.

Mais si nous avons besoin collectivement de construire des logements, des écoles, des hôpitaux, ou encore plus fou, si nous voulons explorer l’espace et observer de plus près les étoiles, du moment que l’on y trouve un intérêt collectif, que l’on dispose des matières premières nécessaires,  de la main d’œuvre suffisamment qualifiée,  ou enfin du savoir faire et des techniques requises, alors rien ne devrait nous en empêcher, certainement pas de l’argent que l’on crée !

D’ailleurs à la base la monnaie est sensée être une innovation ingénieuse par rapport au troc pour faciliter (fluidifier) la réalisation des projets et des échanges économiques, si elle finit par les restreindre ou les empêcher, c’est qu’il y a un problème : Pas assez de monnaie en circulation ou pire, qu’elle ne circule pas comme il faut (ex : quand une minorité de personnes en accumulent une trop grosse quantité au point qu’elle finit par manquer pour tous les autres) …

 

II La société du progrès humain

« Je veux construire une cité d'espérance où l'homme s'aperçoit que les étoiles existent. » 

C’est le projet de société que devrait défendre toute force de progrès : Se libérer de notre condition de précarité naturelle et de nos besoins matériels pour nous concentrer à l’amélioration de nos vies, à la réalisation de nos rêves et à la recherche de réponses à nos interrogations existentielles.

Aujourd’hui en France malheureusement, ces forces politiques se comptent sur les doigts de la main, la plus importante étant le Front de gauche.

Le parti socialiste, la force politique qui portait historiquement l’idée du progrès initiée par Jaurès, a depuis une trentaine d’années finit lui aussi par se convaincre du paradigme du manque d’argent en renonçant à dépasser le capitalisme et en intégrant des pans entiers de l’idéologie néolibérale.

Parce qu’elle est libérée ainsi de ces illusions, de ces peurs et de ces fausses contraintes, cette société du progrès humain fonctionne alors au maximum de ses possibilités.

Elle offre non seulement des buts collectifs ambitieux et porteurs d’espoir, capables de rapprocher tous ses membres les uns des autres peu importe leurs origines, car ils donnent à tout le monde un sens à leur vie et permettent d’améliorer nos vies à tous et de réaliser les rêves que nous partageons.

Mais elle donne aussi à chacun une vraie place, anciens, comme nouveaux nés, comme immigrés. Plus personne n’est exclus à cause de ces fausses limites et contraintes, tout le monde participe enfin à l’effort collectif et se sent intégré et utile car cela nous rend plus fort, car cela nous permet d’accomplir de plus grandes choses et  enfin fondée sur la justice et l’égalité, car tout le monde en bénéficie.

C’est la magie de la coopération humaine.

C’est grâce à notre capacité à coopérer permise par les incroyables et nombreuses aptitudes sociales dont nous a doté la nature que l’humanité est sortie de la précarité et que de nombreuses civilisations se sont développées.

Car oui, tout comme jadis certains chassaient des animaux ou cueillaient des fruits pour nourrir toute la tribu, les autres pouvant ainsi construire des outils ou élever et prendre soin des enfants, aujourd’hui nos sociétés modernes sont de gigantesques et bien plus complexes coopérations humaines, d’un côté des paysans produisent la nourriture dont tout le monde a besoin pour vivre et déchargés de cette tâche, cela permet ainsi à d’autres personnes d’occuper leur temps et de travailler à construire des fusées qu’on envoie dans l’espace.

Nous sommes fous de l’avoir oublié.

 

III Le chômage et la dette

Le chômage, directement conséquence du paradigme du manque d’argent, est lui aussi une absurdité. En 10000 ans d’Histoire, nous sommes les premières sociétés humaines, et ce depuis 40 ans à peine, qui ne trouvons pas durablement moyen d’occuper et de trouver du travail à nos membres, comme si les besoins individuels ou collectifs et le travail pour les satisfaire manquaient eux aussi, encore un autre aspect de cette illusion collective, tout autant entretenu avec intérêt par ceux qui tirent profit à nous voir rallonger les listes de postulants à leurs offres d’emplois sous payés et de plus en plus précaires …

Rappelez-vous pendant les élections présidentielles comment, se croyant plus malins et plus intelligents que nous, gens du commun, en se faisant eux-mêmes les premiers zélotes de ce paradigme, nos chers journalistes ont pris pour habitude de harceler les représentants politiques sur le « coût » de leur programme, sans jamais s’interroger sur les bénéfices qu’ils apporteraient, qu’ils soient sociaux ou économiques, ces ânes.

Ainsi convaincus que nous manquons tellement d’argent, celui qui à leurs yeux apparaitra le plus sérieux et le plus responsable sera celui qui ne propose aucun progrès et le plus de sacrifices … Très intelligent n’est ce pas ? Enfin tout dépend du point de vue. C’est en quelque sorte très intelligent de la part de ceux qui justement ne veulent surtout pas le moindre changement à part des sacrifices de tous les autres pour leur profit.

Quand on comprend l’absurdité de cette croyance collective, on « apprécie » d’autant mieux la façon dont notre société marche sur la tête en poussant jusqu’à son paroxysme ce délire. C’est ainsi qu’une construction comptable parfaitement arbitraire comme la dette publique (car construite artificiellement par des emprunts absolument non nécessaires à des agents privés, des banques bien souvent, relevant donc totalement de l’escroquerie, contre des taux d’intérêts parfaitement arbitraires eux aussi, tout aussi injustifiés et parfois même carrément usuraires) devient l’incarnation de cette illusion. Ce qui permet aux gens d’encore mieux s’en convaincre, ou du moins plus précisément ce qui permet à ceux qui les exploitent d’encore mieux les en convaincre.

Ainsi rembourser cette dette et réduire les déficits publics devient désormais l’alpha et l’oméga de toute politique publique. Plus question de s’apercevoir que les étoiles existent, n’existe plus que cette dette qu’il faut A TOUT PRIX (même au prix du sang) rembourser et ces déficits qu’il faut A TOUT PRIX réduire, ce qui justifie tous les sacrifices et donc toutes les régressions sociales ou démocratiques. Comme par hasard, justement celles qui vont dans l’intérêt des exploiteurs : moins de salaires, moins de dépenses sociales, donc moins d’impôts etc … et évidemment moins d’interventions des citoyens (pourtant souverains en démocratie) dans leurs affaires, au contraire plus de libertés pour nous exploiter et de pouvoirs pour eux-mêmes !

Rousseau dans son œuvre « Du contrat social » expliquait que la seule source de légitimité était la volonté du peuple. Selon ce nouveau paradigme, la seule source de légitimité c’est la dette et donc la « volonté des marchés financiers et des agences de notation » …

Des gens sensés feraient passer l’humain d’abord, avant la comptabilité, et donc annuleraient tout simplement la dette, en tout cas au moins la partie jugée illégitime. D’ailleurs c’est quotidiennement ce que l’on fait pour les individus ou même les entreprises trop endettés. Car de toute façon, la comptabilité dépend tellement de décisions arbitraires qu’elle finit forcément un jour ou l’autre par ne plus représenter aucune réalité. Il faut être fou pour élever cette comptabilité au dessus des droits humains. Mais « volonté des marchés financiers et des agences de notation » oblige, désormais c’est la dette d’abord, et l’humain on nous promet que l’on verra plus tard.

Remarquez qu’il y a 15 ans à peine, le prétexte invoqué était la compétitivité, comme quoi ils innovent sans arrêt, ce n’était surement pas assez convaincant, bien qu’on entende l’argument encore de temps en temps, disons que cela s’additionne.

Mais bon quand on sait qu’on nous promettait déjà l’humain plus tard après avoir œuvré pour la compétitivité … Cela devrait en réveiller plus d’un !

 

IV Le rapport de force idéologique en France

Et c’est valable du front national jusqu’au parti socialiste ! Là-dessus, au moins, ils sont tous d’accord !

  • Le front national trouve ainsi prétexte à sa xénophobie, fustigeant le « coût de l’immigration pour la France », virer les immigrés devient ainsi nécessaire pour rééquilibrer les comptes publics et rembourser la dette… Comme on dit « Les cons ça ose tout » …
  • L’UMP trouve prétexte pour ses politiques idéologiques de classe sociale, servant les intérêts des plus riches, et prétexte aux revendications patronales et de leurs amis financiers.
  • Le PS, totalement empêtré dans sa logique d’alternance avec l’UMP, et voulant apparaître ainsi comme « de gauche », mais « responsable » , fait ainsi de la réduction des déficits publics le préalable à toute politique progressiste ( autant dire qu’on n’en verra jamais la couleur ), et convaincu qu’il n’y a plus d’argent n’est de toute façon plus capable que de proposer des « progrès » qui ne suffisent même plus à compenser les régressions précédemment mises en œuvre par la droite, un peu comme s’ils leur laissaient le soin de faire le sal boulot et d’endosser le mauvais rôle à leur place ( ex les retraites ou les traités européens ).

A noter que dans d’autres pays comme la Grèce, le PS a bien été obligé d’endosser lui-même le mauvais rôle.

(Au sens de ce paradigme comme j’ai expliqué plus haut le plus responsable est dans leur logique celui qui ne propose aucun progrès et propose le plus de sacrifices, on voit donc quelle pente a pris le PS en voulant se faire plus responsable que la droite).

Voilà, grosso modo l’essentiel du paysage politique français si l’on en croit les dernières élections, ces trois partis ayant reçu le soutien au total de 26 447 760 français …

Il y a encore tant de gens à qui il faut ouvrir les yeux que l’on peut facilement désespérer. Mais en a-t-on le droit ou la possibilité ?

La société voulue par Jaurès est plus que jamais nécessaire ! Les étoiles existent, elles sont brillantes, superbement belles et méritent d’être observées de plus près.

Un air d’espoir :


Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 juin 2012 10:48

    À l’auteur :
    Le Parti de Gauche a-t-il le monopole de l’Humanisme ?



    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 juin 2012 10:51

      En ces temps de crise, on ne cesse de parler de déficits budgétaires, de dette, d’inflation, de réduction des charges, d’augmentation des impôts, et cætera...

      Il n’y a personne pour prononcer ce qui semble être LE gros mot absolu : ÉPARGNE ! ! !
      Pourtant, que ne pourrait-on faire avec de l’ÉPARGNE ? ? ?...

      Lire :
      Refondation du Capitalisme & Dividende Universel



    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 27 juin 2012 10:52

      Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

      Ce projet de « Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

      Objectif Principal :
      Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique

      Objectifs Spécifiques :
      I)
      Transformer le « capitalisme ordinaire » en un véritable 
      Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
      II)
      Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un 
      Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage et celui de la lutte des classes.



    • HELIOS HELIOS 27 juin 2012 11:56

      ... l’epargne ? c’est un vrai gros mot.
      De la gauche a la droite, personne n’en veut.

      Pensez donc, de l’argent sur lequel l’etat a deja pris son impot ne sert plus s’il est epargné.. ; et pire il sert d’ammortisseur laissant aux « peuples le loisir de dire »non", tant que le montant est suffisant

      Pas question donc de laisser l’epargne se developper, il faut taxer et retaxer toute tentative d’epargne jusqu’a ce qu’elle soit absorbée... et le reliquat annulé par l’inflation.


    • logan 27 juin 2012 13:36

      Bonjour, je ne sais pas, vous pensez à qui ?


    • hans 27 juin 2012 17:37

      Jean Pierre, oui evidement, c’est le seul parti a avoir mis (le FDG) dans son entête « l’humain d’abord », les autres umpfnps : les banques d’abord donc oui c’est un monopole de fait par defaut des zotres..... smiley


    • logan 27 juin 2012 17:45

      Tout le monde est capable d’humanisme, les gens de droite aussi, si c’est la question que vous posiez ;)

      Mais l’humanisme des gens de droite est plus que limité, généralement il s’arrête au moment où il faut partager, surtout s’il s’agit de partager avec des noirs et des arabes.


    • lsga lsga 2 juillet 2012 13:39

      L’épargne ?


      bien sûr.........

      surtout qu’avec la crise, ceux qui avaient économisé toute leur vie viennent de perdre la moitié ou plus de leur argent. 


      ce n’est ni de la faute aux impôts, ni de la faute à l’Etat, ni de la faute au système social...
      non, juste les soubresauts naturels d’un système économique qui régulièrement ruine petits épargnants et PME :

      Olivier Delamarche sur ce sujet :

      la théorie en question :


    • Cigogne67 27 juin 2012 10:49

      quel rapport avec le FN ???

      si le RASSEMBLEMENT propose une immigration au strict minimum c’est aussi pour protéger les Français, une culture, une identité, une civilisation

      je ne veux pas d’une libanisation de la France


      • J-J-R 27 juin 2012 13:18

        Effectivement, le FN a un programme économique qui défend les intérêts du peuple et tranche nettement avec le paradigme actuel. La preuve, MLP veut revenir sur la loi Pompidou-Giscard de 1973 qui a privatisé la planche à billets, veut sortir de l’euro, veut mettre en place un protectionnisme modéré, veut protéger notre industrie et nos savoir faire artisanaux.


      • logan 27 juin 2012 13:45

        Le FN vous manipule. Certes ils veulent récupérer la création monétaire mais pourquoi faire ?

        Projettent-ils d’utiliser cette création monétaire pour financer des écoles des hopitaux etc ???
        Ben non.

        Ils veulent rembourser l’intégralité de la dette jusqu’au dernier centime, les créanciers de la France peuvent dormir tranquilles, peu importe que la dette soit illégitime, le FN a choisit son camp, il n’est pas question que les créanciers perdent de l’argent, par contre les citoyens vont payer.

        Ce qui les intéresse c’est le côté nationaliste, c’est un prétexte pour sortir de l’euro, et ensuite de faire joujou avec la monnaie pour dévaluer et faire du dumping monétaire vis à vis des autres pays.


      • 1871-paris 1875-Paris 27 juin 2012 13:46

        Tes bien libaniser toi...


      • LE CHAT LE CHAT 27 juin 2012 11:05

        le FN est contre l’immigration massive qui pousse les salaires des plus défavorisés à la baisse et fait le jeu du patronat , c’est pourquoi Parisot a écrit un bouquin pour cracher sur le FN et non pas sur le franc maçon immigrationiste Melenchon !!!!!


        • 1871-paris 1875-Paris 27 juin 2012 13:53

          Tu évoque un symptôme comme étant la cause du mal...

          Est ce que t’es immigré ont vocation à vivre pauvrement comme le provoque tes bon francais de patrons ?!?
          Crois tu que par miracle la pauvreté va baisse parce que tu aura mis tout les niwakouee dehors comme tu le souhaite et que donc tes franchouillar de patron reconnaissant vont t’augmenter ton salaire ?!?
          Et que fera tu des français qui ayant une qualification ne voudront pas faire les tâches ingrate faites par les immigrés (ménage) marine leur mettra sûrement un coup de pompe dans le derche, un coup de pompe HUMANISTE de marque FN !

        • logan 27 juin 2012 14:13

          Le niveau des salaires est protégé par le SMIC et les conventions collectives, la seule immigration susceptible de tirer les salaires vers le bas c’est l’immigration clandestine, le patron voyou peut ainsi utiliser sa situation illégale pour lui faire chantage et lui imposer des salaires de misère il ne peut pas se défendre.

          Ce qui tire les salaires vers le bas c’est surtout le chômage de masse, les contrats de plus en plus précaires, dont le temps partiel, la casse du droit de grève, la mise en concurrence déloyale avec des pays à bas salaires et les règles de chantage au niveau de pôle emploi pour obliger les salariés à accepter des offres d’emplois sous peine d’être radiés et donc privés de l’assurance chômage et donc de tout revenu.

          Depuis 200 ans, c’est notamment grâce au droit de grève que les salariés ont pu obtenir des augmentations de salaires, et ce malgré que leurs employeurs s’y soient opposés constamment.

          Quand on se rappelle comment le FN traite les grèves et les grévistes, parlant de prises d’otages et traitant les syndicats de tous les noms, on voit dans quel camp ils se placent et donc l’ampleur réelle de leur volonté de lutter contre la pression vers le bas sur les salaires.

          C’est encore un faux prétexte à leur xénophobie, comme le soit disant manque d’argent.
          Désolé.


        • Rounga Roungalashinga 27 juin 2012 15:45

          Dans les interventions de 1875-Paris et de logan ci-dessus on voit à quel endroit le raisonnement des pro-immigrationnistes s’arrête.
          Ainsi, logan nous dit : « Le niveau des salaires est protégé par le SMIC et les conventions collectives », mais il ne nous dit pas sur quelle base les conventions collectives fixent les salaires. C’est la rapport capital/travail : si la main d’œuvre est nombreuse pour peu de poste, alors ce rapport est en faveur du capital, à l’inverse, il est en faveur du travail s’il y a peu de main d’oeuvre pour beaucoup de postes. Dans le premier cas, les salaires baissent, car les travailleurs ne sont pas en position de force pour négocier, tandis que c’est le cas dans le deuxième, où les salaires montent.
          C’est très facile à comprendre et on voit que logan l’a bien intégré quand il désigne le chômage de masse et la mise en concurrence déloyale avec des pays à bas salaires comme des moyens de tirer les salaires vers le bas. Ce sont en effet des éléments qui font basculer les rapport capital/travail du côté du capital. logan comprend bien cela.
          Mais là où ça bloque, c’est quand il s’agit de l’immigration autorisée. Soudainement, dans leurs esprits, on aurait affaire ici à un phénomène social n’ayant aucun impact économique (ce qui est proprement miraculeux). 1875-Paris nous explique ainsi avec assurance que, dans l’hypothèse où tous les travailleurs immigrés disparaissaient soudainement de France (ce qui n’arriverait pas même si le FN arrivait au pouvoir), les salaires n’augmenteraient pas. Il s’imagine que la nouvelle configuration demandeurs/offreurs de travail serait telle que le rapport capital/travail resterait inaltéré ! Pourquoi postule-t-il cela ? Parce qu’il pense que la seule raison qui pousse les nationaux à ne pas exercer certaines professions est que ce sont des « tâches ingrates ». On se demande bien ce qu’il veut dire par là. Il pense également que les hausses de salaires seraient des marques de « reconnaissance » de la part des patrons envers ses employés, niant ainsi la réalité des rapports de force. logan non plus n’arrive pas à voir que l’afflux continu d’une main d’œuvre peu exigeante sur le territoire a exactement la même fonction, pour les patrons, que les délocalisations. Pour les industries non délocalisables, cet afflux modifie le rapport de force patrons/travailleurs au détriment des travailleurs, raison pour laquelle les salaires, fixés par les conventions collectives ne peuvent pas augmenter autant que souhaité. De la même manière, logan dénonce « la casse du droit de grève » sans se rendre compte que la main d’oeuvre immigrée a souvent rempli ce rôle de casseurs de grève, car elle pouvait se contenter des conditions contre lesquelles les travailleurs se mobilisaient.
          Tous ces éléments sont soumis à la même logique, mais vous refusez de le voir uniquement pour des raisons idéologiques. Vous associez automatiquement critique de l’immigration et xénophobie, comme la télé vous l’a appris, et vous ne voulez jamais remettre ce postulat en cause, de peur de passer pour des méchants.


        • logan 27 juin 2012 15:59

          Actias, pure mythe.

          Vous idéalisez le Français comme grand résistant face à son patron et fantasmez sur l’étranger qui viendrait en France en acceptant d’être sous payé par rapport à ses homologues français, c’est ridicule.

          Mais en réalité tout le monde est logé à la même enseigne. Les français n’ont pas besoin de la concurrence d’immigrés pour accepter des salaires et des conditions de travail au rabais, j’ai expliqué plus haut les vraies pressions sur les salaires, la concurrence internationale, la casse du droit de grève, le chômage de masse, les contrats précaires et en tête le temps partiel, ou le chantage de pôle emploi, voilà les leviers principaux qui permettent de rendre encore plus favorable aux patrons le rapport de force entre les employés et leurs employeurs.

          En moyenne si les immigrés sont moins payés, cela s’explique parce qu’ils sont en moyenne moins qualifiés et plus jeunes.

          Ce ne sont évidemment pas qqs immigrés qui vont avoir plus de poids comparé à ces causes éminemment plus puissantes.

          On s’aperçoit d’ailleurs en général que les immigrés adoptent vite les comportements du reste de la population, les forces sociales sont bien plus fortes et influentes sur les comportements que les origines de chacun.

          A partir de la première génération, c’est bien simple, il n’y a plus aucune différence.


        • HELIOS HELIOS 28 juin 2012 10:24

          ... vous avez une drole d’interpretation renversée... si vous pensez que les causes sont essentiellement dues a :

          - la concurrence internationales ?... ne serait-ce pas l’immigration ça, car les travailleurs d’ailleurs ne font pas baisser le salaire s’ils ne viennent pas en France...

          - La casse du droit de greve ? ... cette casse influe sur les conditions de travail, et essentiellement sur les grandes et moyennes entreprises... cette casse n’influe en rien sur la majorité de l’emploi qui se fait chez des artisans et des toutes petites entreprises de moins de 9 personnes.

          - le chomage de masse... ? OUI, là c’est le cas, mais il faut regarder plus loin pour voir d’ou provient le chomage de masse (voir plus bas)

          - Les contrats precaires... ? pas du tout, car l’employeur a deja decidé du cout du travail a travers un vrai marché de l’emploi par branche, contrats, chantiers, etc... c’est le seul cas ou la loi du marché intervient vraiment. Trouver un maçon ou un manutentionnaire, l’entreprise le fait au tarif de la societe d’interim. Le scandale vient surtout des stages ou l’entreprise utilise une force de travail pas chere, même si elle conserve l’employé quelques mois apres la fin de son stage. Le bilan financer est hautement interressant pour l’entreprise.

          - Le chantage a Pole emploi ... ? Comme pour le chomage de masse ci-dessus (vous etes redondant)... les salaires ne peuvent s’ajuster justement a cause du chomage de masse qui est synonyme de « choix » pour l’entreprise... Et là, nous rentrons dans le domaine de la politique qui ne fait pas son boulot... en acceptant les delocalisations dans le contexte predateur... (une usine delocalisée qui ne re-importe pas en France est plutot bonne pour notre economie, une usine qui fabrique a l’exterieur des produit reimportés est une catastrophe sociale)... en acceptant une immigration de peuplement de masse qui genere des travailleurs qui par leur seule presence crée un surplus d’offre et donc renforce la volonté patronale.

          il faut donc que notre pays concentre ses efforts sur les 2 themes : assainissement des circuits economiques (delocalisations, douanes, tracabilité des productions et marges associes) , des circuits sociaux (code du travail, regles de fonctionnement au quotidien pour supporter la « flexibilité » c’est a dire une sorte de precarité sans en avoir les inconvenients par exemple les conditions de prets, de location...) ... et bien entendu, dans un contexte de sur-offre, verrouillage et equilibrage de l’immigration en general et surtout, celle qui provient hors de l’union car les conditions de reciprocité et de circuilation sont helas a sens unique.

          Apres un examen moins dogmatique, on s’aperçoit evidement que ce n’est pas l’immigré, quel que soit sa capacité d’acceptation economique -salaire et/ou conditions de travail- , quel que soit son statut -lega/illegal- mais c’est sa presence même qui cause un probleme d’abondance de l’offre et qui concours au chantage des patrons sur les salaires.

          Si l’on considere egalement les mesures d’avenir que le gouvernement nous promet (alourdissement fiscal) on peut imaginer des a present une sorte de fuite des circuits legaux (travail au noir, vente directe sans tva) qui vont etre plus pratiqués par les « immigres » que par les francais de souche et donc accentuer le ressentiment et la cassure sociale qui va s’ensuivre... pas que du bonheur donc.

          Enfin, les « grands travaux a 130 Milliards » que Merkel et Hollande semble souhaiter, c’est la continuation d’une immense inegalité qui se prepare. en effet, ces grands travaux ne vont pas tomber dans l’escarcelle de petites entreprises locales qui repartissent l’agent dans le tissu economique auxquel elles appartiennetnt mais vont allez chez Vinci, Bouygues etc... qui sont des reservoirs de mains d’oeuvre immigrees. ... et d’un point de vue economique, les dividendes faits par ces grandes boites ne restent pas locaux, mais s’en vont sur les marchés financiers internationaux a travers les facturations intersocietes et les dividendes financiers servis.

          bon jeudi


        • Rounga Roungalashinga 27 juin 2012 11:15

          D’ailleurs à la base la monnaie est sensée être une innovation ingénieuse par rapport au troc

          En ces temps où la problématique de la monnaie devient centrale, il faudrait peut-être se mettre à jour et abandonner le mythe de l’argent qui aurait été créée pour suppléer au troc. Cette petite histoire, comme quoi les premiers échanges humains se faisaient par le troc, puis la monnaie serait apparue, puis le crédit, s’entend partout. Pourtant, elle est fausse. C’est exactement l’inverse qui s’est passé : au commencement était le crédit, puis l’argent, et le troc est apparu en dernier.

          C’est le projet de société que devrait défendre toute force de progrès : Se libérer de notre condition de précarité naturelle et de nos besoins matériels pour nous concentrer à l’amélioration de nos vies, à la réalisation de nos rêves et à la recherche de réponses à nos interrogations existentielles.

          Aujourd’hui en France malheureusement, ces forces politiques se comptent sur les doigts de la main, la plus importante étant le Front de gauche.



          J’aimerais bien savoir en quoi le projet du Front de Gauche est apte à apporter des réponses à « nos interrogations existentielles ». Mélenchon n’est-il pas un laïcard, ennemi de toute métaphysique et reniant l’histoire chrétienne de la France ?


          • logan 27 juin 2012 13:52

            Rien avoir avec la religion ! Je pensais plus à la recherche scientifique et à l’exploration de l’univers ;)


          • 1871-paris 1875-Paris 27 juin 2012 13:59

            Votre dernière demi affirmation est une caricature typique réactionnaire de gardien de « temple » qui eux serait faire pour ces questions la.


            Quant à la première partie, en l’absence de faits argumenté, ont va dire que vous nous apporté votre simple avis.

          • Rounga Roungalashinga 27 juin 2012 14:28

            Votre dernière demi affirmation est une caricature typique réactionnaire de gardien de « temple » qui eux serait faire pour ces questions la.

            Eh bien vous avez en partie raison. En effet, je pense que les « questions existentielles » sont du ressort de la spiritualité, et que c’est le clergé qui doit avoir la charge de donner l’accès à cette spiritualité. Cet accès s’appelle la religion. Mais là où vous avez raison, je pense, c’est qu’aujourd’hui le clergé est déficient et a perdu une bonne partie de sa légitimité. Cependant, la contradiction en ce qui concerne Mélenchon demeure.


            Quant à la première partie, en l’absence de faits argumenté, ont va dire que vous nous apporté votre simple avis.

            La simple recherche « mythe du troc » sur google vous donnera des éléments suffisants.


          • 1871-paris 1875-Paris 27 juin 2012 15:27

            La spiritualité chasse gardé du religieux, mais que craignez vous ?


            Quant à Google, il peut être un outils de recherche , mais pas un fondement d’une methode scientifique d’argumentaire, même Wikipédia peu poser problème par la notion participative de son concepte, c’est pour dire.

          • 1871-paris 1875-Paris 27 juin 2012 15:38

            Ah j’avai plus en tête votre terme...

            Non il n’est pas « laïcards » (a force de trop écouter Soral...) il est simplement laïc pour l’harmonie entre ceux qui ont la foi en une chose et sont qui ont une foi en autre chose... Une conception difficile à admettre pour des gens ne concevant leur foi que de manière prosélyte pour éliminer le doute et ses éventuelles questions.

          • Rounga Roungalashinga 27 juin 2012 15:55

            Quant à Google, il peut être un outils de recherche , mais pas un fondement d’une methode scientifique d’argumentaire

            La recherche Google vous aurait amené vers plusieurs articles universitaires confirmant ce que j’ai dit. Si vous aviez fait l’effort vous l’auriez constaté vous-même.


          • logan 27 juin 2012 16:29

            Qui sait on trouvera ptet des petits hommes verts catholiques, validant alors l’universalité de ces croyances et cela prouvera qu’elles sont fondées ;) Cela n’exclue donc pas les réponses à des questions religieuses.


          • amipb amipb 28 juin 2012 07:01

            Oui, Mr Mélenchon est un laïcard et non pas un laïc ouvert d’esprit. Ses frondes contre le peuple tibétain en sont l’expression la plus flagrante.

            Non, le spirituel ne doit pas être la chasse gardée des religieux. Le dogme est l’ennemi absolu de la spiritualité.

            Il reste donc à trouver une voie qui puisse respecter tout le monde dans ses convictions.


          • CHA C ’EST BEN VRAI CA........

            et ils vont nous le prouver en ne votant pas la TAXE TOBIN ET SON DECRET D APPLICATION OU DE PROMULGATION...........

            rappel une taxe de 1% du flux financier rapporterait 570 milliards an...le double si la taxe s’applique aussi a l’immobilier locatif...pieuvre mafieusE dont la tete est a PARIS ET SES AVOCATS D AFFAIRES UMP ET PS..... sont lesGERANTS DE SCI

             c’est pour cela qu’il fallait un FORT GROUPE DE DEPUTS FDG/PCF POUR SERVIR D ’AIGUILLON A LA GAUCHE MOLLE GENRE FABIUS ET BARTOLONE...avec des traitres comme FALORNI ELU A LA ROCHELLE AVEC LES VOIX DE LA DROITE POPULAIRE FNUMP..vrai !!!

            SI HOLLANDE NE CONTINUE PAS DE BAISSER DE 30% LES SALAIRES DES SENATEURS ET DEPUTES.ET DE LEURS EMPLOYES TROP PAYES POUR 140 HEURES DE PRESENCE ( meme de nuit...)MOIS

            HALTE AU GASPI POLITIQUE 36600 COMMUNES IL NOUS EN FAUT 10 FOIS MOINS IDEM POUR LES DEPUTES ET 15 FOIS MOINS DE SENATEURS ( voir aux USA ....°)
            il fera une très grosse erreur s’il ne continue pas cette REFORME

            HA CA IRA...CA IRA....


          • nicolas_d nicolas_d 28 juin 2012 11:12

            « au commencement était le crédit [...] »
            Ha ben celle là elle est bonne smiley))

            - Comment je fais pour avoir une peau de bête ?
            - Tu fais un crédit. Tu veux ? Ca y est, c’est fait
            - Et comment je fais pour avoir ma peau de bête maintenant ?
            - Tu peux pas. Car ni l’argent ni le troc n’ont encore été inventé.

            Un rêve de capitaliste ! Faire un crédit sans rien donner en échange :)


          • Rounga Roungalashinga 28 juin 2012 11:47

            « au commencement était le crédit [...] »
            Ha ben celle là elle est bonne ))

            - Comment je fais pour avoir une peau de bête ?
            - Tu fais un crédit. Tu veux ? Ca y est, c’est fait
            - Et comment je fais pour avoir ma peau de bête maintenant ?
            - Tu peux pas. Car ni l’argent ni le troc n’ont encore été inventé.

            Un rêve de capitaliste ! Faire un crédit sans rien donner en échange :)

            Voilà un exemple qui montre le genre de préjugés qui sont à la base du mythe du troc : la vision uniquement marchande du rôle de la monnaie, et de l’économie en général. L’économie, ce n’est pas que le marché, c’est aussi les relations sociales. Que le crédit soit apparu avant la monnaie signifie simplement que le crédit fait référence aux relations sociales existant au sein des sociétés primitives. Qu’on vous accorde un crédit signifie...que vous avez du crédit au sein de cette société, c’est à dire qu’on vous respecte et qu’on vous fait confiance. D’où l’ambigüité du mot « crédit ».


          • Cigogne67 27 juin 2012 11:20

            le capitalisme n’est pas mauvais en soi puisqu’il permet à des individus d’entreprendre. Autre chose est la financiarisation de l’économie. Quant à la monnaie elle devrait être le reflet de l’activité réelle et non le fruit de spéculations diverses et variées sur le marché ... financier !

            mais l’argent n’est il pas une marchandise comme une autre ? smiley


            • iris 27 juin 2012 11:43

              le problème sont les machines robot qui vendent et achètent les actions en 2secondes
              on devrait obliger les porteurs d’actions à garder leurs actions un minimum de temps-et les taxer si ce n’est pas le cas de façon dégressive- 
              les petits porteurs ou petits boursicoteurs ne font pas des allers retours à tout va ...ça coute cher en agios...
               


            • 1871-paris 1875-Paris 27 juin 2012 14:13

              Le problème est simple, c’est la création cupide d’actif bancaire qui se révèlent pourri dans le temps.

              1er type, actif pourri des la base, par souscription de crédits auprès de débiteur ne pouvant assumer la charge du remboursement et du capital et des interets.
              2ème c’est la création d’actif pourri par spéculation sur des actifs saints.attaque spéculative à fort effet de levier sur un débiteur saint, pour en faire chuter sa valeur et l’expose à de fort taux d’interet sur ses crédits quotidien et ainsi le rendre pourri pour tout ses remboursement.

              Le crédit de ce fait doit être strictement encadrer et nationalise les acteurs privée ont démontrer leur perversion et cupidité quant à ce secteur de la société !

            • nicolas_d nicolas_d 28 juin 2012 11:49

              « le capitalisme n’est pas mauvais en soi puisqu’il permet à des individus d’entreprendre »
              C’est drôle aussi ça tient !

              C’est marqué noir sur blanc mais je le redis autrement

              « le capitalisme n’est pas mauvais en soi puisqu’il permet à certains individus d’entreprendre »

              La phrase est tout de suite moins logique non ? des=certains mais certainement pas tous

              Donc conclusion
              « le capitalisme est mauvais en soi puisqu’il ne permet qu’à certains individus d’entreprendre »


            • non667 27 juin 2012 11:21

              à logan
              le front national = nationaliste comme son nom l’indique depuis sa création 1972 = antimondialiste
              méchanlon =mondialiste valet du N.O.M. dans le ps de 1983 à 2004 date à laquelle il a dit non au tce ! (avec fabius et emmanuelli ) donc collabo pendant 20 ans !
               méchanlon le fachiste antifasciste (eh oui un fasciste peu en cacher un autre ,il a longtemps dit qu’il fallait interdire le fn il n’ ose plus maitenant !) s’est pris  2 calottes magistrales par rapport au 1°’objectif qu’il avait méchament claironné c’est à dire ELIMINER ,BATTRE , FAIRE BAISSER  LE FN ,
              pour hollande ,très tôt il avait été clair aussi : il serait un bon rabatteur sans contre- partie !
              et là il a parfaitement réussi !
              consciemment (franc mac ) ou inconsciemment (noyé/aveuglé dans le trotsko-lambertisme ) il est une taupe du N.O.M. 
              - avec les gogos qui croient aux armes de destruction massives (irak , libye (meluch ok avec sarko !),printemps arabes ,syrie ,iran ) le N.O.M. a encore de beaux jours devant lui !
               - avec les gogos 50% (sondage A.V. ) qui croient que dans 5 ans la situation de la france sera meilleure qu’aujourd’hui ? et les 80% qui ont voté umpsmodemeelv + fdg on n’est pas sortis de l’auberge !!!!!!
              - et les taupes contre la nation française façon logan qui assimile le fn à d’autres parti comme si le front RIPOUBLICAIN n’avait pas existé !


              • logan 27 juin 2012 13:55

                Je ne répondrai pas aux calomnies.


              • 1871-paris 1875-Paris 27 juin 2012 15:16

                À nono6 67...

                 

                 «  le front national = nationaliste comme son nom l’indique depuis sa création 1972 = antimondialiste   »
                Ont s’en contre fou, nous de cet argumentaire réactionnaire « avant ont était mieux seul chez nous » car cela n’a jamais été une réalité pour les mots SEUL et MIEUX.
                OUI nous somme pour une mondialisation des droits humains a une aspiration social digne de ce nom(et une mondialisation des capitaux et du pouvoir destructeur innérant a cela), et non une division NATIONALISTE sous les jougs d’une bourgeoisie régionale travaillant a entretenir un patriotisme contre fraternel (souvent guerrier) pour leur seul bénéfice !
                 
                 «  méchanlon =mondialiste valet du N.O.M. dans le ps de 1983 à2004 date à laquelle il a dit non au tce ! (avec fabius et emmanuelli ) donc collabo pendant 20 ans !  »
                Aaaahhhh la lalala le scooop que voila, les faussoyeurs du FN qui n’hésite pas a réactualisé des opinions qu’une personne a pu avoir il y a bientôt 30 ans et a la contextualisé AUJOURD’HUI... dommage que tu n’ai pas eu les confidence des petits copains de cours d’école du petit Jean-Luc Mélenchon, qui sait peut être a-t-il eu des propos inavouable a l’heure actuel.... cherche sait-on jamais RIDICULE, si ont devait comparé la constante du discours idéologique du Front National des années 70 a maintenant on ce fendrai de rire tellement la ficelle est énorme... du partis des poujadiste de 70 on est passé au partis des « travailleurs » en 2012, partis FN qui ne participe a aucune manifestation de l’amélioration des conditions de travail dans ce pays faut-il le rappeler, il est beau le partis des travailleurs !  
                 «   méchanlon le fachiste antifasciste (eh oui un fasciste peu en cacher un autre ,il a longtemps dit qu’il fallait interdire le fn il n’ ose plus maitenant !) s’est pris  2 calottes magistrales par rapport au 1°’objectif qu’il avait méchament claironné c’est à dire ELIMINER ,BATTRE , FAIRE BAISSER  LE FN ,  »
                Tu confonds tout mon Bonhomme, être faschiste n’est pas le fait de combattre une idéologie discriminatoire, ségrégationniste, eugéniste, mais de l’approuver, d’exclure un groupe sur des critères d’apparences, de classe sociale, ou de non soumission a une idéologie. ce que propose sous certain aspect le FN, et de ce fait, proposant des « lois » basé sur de tel critères, il ne respecte pas la doctrine républicaine LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE ! fondant notre pays, il s’exclu logiquement de ce fait du débat politique, et je suis a 100% d’accord avec JLM sur ce point, au seul détail prés que ce fait n’est pas assez explicité a la population en quoi justement le FN s’excluait du débat politique par ses propositions !!!
                Quant a l’affrontement avec le FN dans les suffrages, c’est que le début, et comme a Marseille en sont temps TAPI n’avait pas obtenu des succès des le début, JLM sera patient....
                 
                 «  pour hollande ,très tôt il avait été clair aussi : il serait un bon rabatteur sans contre- partie !
                et là il a parfaitement réussi !  »
                Ta rien compris au fait qu’il fallait dégager SARKO impérativement.... maintenant peux tu me dire quel ministre du Front de gauche avons nous au gouvernement ... ???
                 
                 «  consciemment (franc mac ) ou inconsciemment (noyé/aveuglé dans le trotsko-lambertisme ) il est une taupe du N.O.M.   »
                Ta trop écouté Soral et ses conférences Youtubesque somniferante, reposant sur des postulats historiques maquillé comme un sapin de noël. Sa vision du boulot de Faurisson sur ce point est édifiante, lorsque l’on sait que la plus part des travaux de ce prof d’histoire repose sur les faits rapporté par un mytho notoire comme Brasillach. il y a bien que les cruches déjà embrigadé dans le néo nazisme pour boire de telle sornette grotesque sur le web, toute ses vidéo ne résiste pas a la la fonction « PAUSE » et le travail de recherche qui s’y joint. Ah bien sur ont doit pas lire les mêmes sources c’est cela...
                 
                 «  - avec les gogos qui croient aux armes de destruction massives (irak , libye (meluch ok avec sarko !),printemps arabes ,syrie ,iran ) le N.O.M. a encore de beaux jours devant lui !   »
                ET avec les GOGOLs qui boient les discours complotiste simpliste de 911.org ou .net et autre cercle voltaire dont les sources a défaut d’être objective sont tout simplement celle de « l’autre camps » la plus part du temps, il y aura toujours une mouvance réactionnaire faschiste frustré de ne pas avoir le pouvoir !

                  «  - avec les gogos 50% (sondage A.V. ) qui croient que dans 5 ans la situation de la france sera meilleure qu’aujourd’hui ? et les 80% qui ont voté umpsmodemeelv + fdg on n’est pas sortis de l’auberge !!!!!!   »
                tout est de savoir dans quelles proportions, sera-t-elle meilleur.. ???.? enfin pour toi militant FN c’est sur elle sera toujours mauvaise !
                 
                 «  - et les taupes contre la nation française façon logan qui assimile le fn à d’autres parti comme si le front RIPOUBLICAIN n’avait pas existé !  »
                NON le FN n’est pas comme un autre parti, c’est une monarchie Lepeniste bourgeoise Réactionnaire, au relent de certain membre néo-nazi ! 
                 
                bon vent dans le 67.....

              • non667 27 juin 2012 16:58

                à 1875
                je vois que j’ai placé un uppercut dans les c...lles qui t’oblige à divaguer sur ma réaction pour avoir l’air de la contrer ! smiley smiley smiley
                exemple :
                « Ta trop écouté Soral  »
                comme je l’ai dit de nombreuses fois sur A.V.  :
                ex- ouvrier 68tard je vote fn depuis la trahison du socialisme par le ps en 1983 !
                je n’ai pas attendu soral (ni personne ) que je n’ai d’ailleurs jamais écouté !
                pour me faire une opinion il me suffit de savoir que les MERDIAS sont propriétés et au service du N.O.M . donc que ma vérité et mon intérêt sont l’opposé de leur propagande .
                vo 9-11 ,politiquement correct ,armes de destruction massives (irak , libye (meluch ok avec sarko !),printemps arabes ,syrie ,iran ) ....etc ..
                .
                comme pour logan tu est une taupes contre la nation française laquais du N.O.M. !
                fait comme lui ne répond pas à ma calomnie !!!!! smiley smiley smiley smiley


              • voxagora voxagora 27 juin 2012 11:30

                Mais c’est pas enfin fini, les amalgame à deux balles ?

                .
                .
                .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès