Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > France, 9ème puissance économique mondiale

France, 9ème puissance économique mondiale

Le diagnostic est tombé, selon les estimations du FMI et de la Banque Mondiale, en parité de pouvoir d’achat, en 2013, notre PIB est en 9éme position. Bien sûr, ce n’est pas le point le plus important pour les observateurs. Le vrai scandale est le probable dépassement des Etats-Unis par la Chine en 2014 qui redevient ainsi la première puissance économique du monde pour la première fois depuis 1820.

Données 2013 PIB PPA (CEPII Economie Mondiale 2015)

Etats-Unis : 14 450 milliards de $

Chine :  11 890 M de $

Inde :  4 288 M de $

Japon :  4 089 M de $

Allemagne :  2 865 M de $

 

Russie :  2 211 M de $

Royaume-Uni : 2 095 M de $

Brésil :  2 091 M de $

France : 1 963 M de $

Italie : 1 575 M de $

La France reste donc une puissance moyenne importante, mais notre décrochage est bien engagé. Il est dû en partie à des facteurs que nous ne pouvons maîtriser. La croissance démographique de certains pays, comme le Brésil ou l’Inde est un facteur explicatif. De même, le rattrapage de développement pour ces pays est un facteur important.

Mais, il n’en va pas de même vis-à-vis de la Grande-Bretagne ou de l’Allemagne. Dans ces deux cas, c’est bien nous qui sommes en décrochage : ces pays ont une croissance plus forte que la nôtre sur une longue période. La Grande-Bretagne parce que la livre a notablement baissé ces dernières années. L’Allemagne parce que l’Euro étant un clone du Mark est adapté à son économie et lui permet d’exporter vers les pays asiatiques qui se modernisent et lui achètent les matériels nécessaires.

Notre pays est donc en train de « filer » un mauvais coton du fait de politiques économiques inadaptées à notre situation. La conclusion est sans appel : la France progresse moins vite et les français en subissent les conséquences. La faible croissance alors même que les inégalités progressent entraîne un appauvrissement réel d’une partie de la population, appauvrissement qui se transmet progressivement à quasiment l’ensemble des français.

On peut objecter que la croissance sans fin n’est pas forcément une solution. Mais le retour à un certain équilibre permettrait tout de même de redonner à nos concitoyens une certaine confiance.

Enfin, un déclin de longue période nous donne moins de marge de manœuvre pour influer sur le destin du monde. La France se veut le défenseur d’un monde multipolaire et non la spectatrice du passage de la puissance américaine à la puissance chinoise. Notre baisse de puissance, industrielle, militaire, économique nous permet de moins en moins d’influer sur la situation en Europe et dans le monde. En tant que démocratie, qui est à l’origine des Droits de l’Homme et qui défends une certaine gouvernance mondiale équilibrée et multilatérale, ce ne peut être que regrettable.

Il est donc grand temps de lancer un véritable sursaut national, pour recréer les conditions d’une croissance durable dans l’intérêt des français et de la France. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.29/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 13 novembre 2014 14:12

    Vous mélanger 2 choses qui n’ont rien à voir : niveau de vie et PIB.


    Par exemple, un des pays les plus inégalitaire au monde, ce sont les USA, où les milliardaires cottoient ceux qui crèvent de faim. Un peu comme la Chine, tiens.

    Ce qui démontre une chose : à trop se préoccuper de croissance on en oublie les citoyens.

    L’intérêt des français, c’est de suivre l’exact opposé des modèles chinois et état-uniens : se détourner de la course à la croissance à tout prix, et avoir un PIB bien plus faible.

    • Pere Plexe Pere Plexe 13 novembre 2014 17:32

      Beaucoup de poncifs et d’approximations coupables.

      Il conviendrait premièrement de s’interroger sur la nature des richesses que représente le PIB.

      Une bonne partie de celle ci est du vent.De l’argent aussi fictif que l’était la capitalisation à 60 milliards USD de Lehman Brothers en 2007.En ce sens le PIB du RU,tiré par la City, est très spéculatif.

      Il convient ensuite de ramener ce PIB au nombre d’habitants.Les chiffres seront toujours aussi faux mais plus parlant : Le Brésil n’est pas du tout dans la même situation que le RU alors que leurs PIB sont quasi semblables !

      Un éclaircissement est aussi nécessaire sur pourquoi le leadership de la Chine serait plus scandaleux que celui des USA. ?

      Et aussi en quoi la croissance serait salvatrice si le 1% les plus riches s’accaparent ce surplus de richesse ?

      Oui il y a bien régression de la France.Mais celle ci doit bien plus à son abandon de pans entiers d’activités industrielles et d’innovations qui leurs sont liées qu’a un classement par PIB.


    • Donbar 13 novembre 2014 14:28

      D’accord avec Bibou1324 : il y a deux notions de PIB à ne pas mélanger. Le vrai PIB, quels que puissent être ses défauts, sert à mesurer la richesse globale d’un pays, donnant un outil pour l’estimation de sa puissance (tant de milliards, tant de prélèvements fiscaux, tant de régiments). Le PIB dit en parité de pouvoir d’achat est une tentative de juger de la richesse personnelle des habitants : on tient compte, grâce au PIB, de ce qu’ils gagnent (en moyenne) et, par ailleurs, du niveau des prix. Mais comment connaît-on ce dernier ? Avec quelle précision ? Quel sens les comparaisons ont-elles dans ce domaine ? La Banque Mondiale, qui s’y essaie, reconnaît parfois d’énormes bourdes. Quelle confiance peut-on avoir dans ce genre d’institution ?


      • Tillia Tillia 13 novembre 2014 14:35

        La France est gouvernée comme après guerre, rien n’a changé, ce pays continue à se ruiner en distribuant des largesses à certains de ses citoyens tout en pressurant d’autres citoyens pour pouvoir payer les premiers. Forcément tout cet argent perdu et qui tourne en boucle, ça ne peut pas faire marcher l’économie d’un pays !


        La Vème république est morte, vive la VIème ... on peut toujours espérer 



        • Daniel Roux Daniel Roux 14 novembre 2014 11:06

          @ Tillia

          Votre commentaire manque de précision.

          Evoquez-vous les 80 milliards de subventions aux entreprises que quelques unes redistribuent en dividendes à leurs actionnaires, la pléthore d’élus du millefeuille territorial, le fonctionnement de la sécu financé par le travail de millions de salariés ou les quelques millions versés au titre de secours aux plus démunis ?


        • ppazer ppazer 13 novembre 2014 14:48

          A votre avis, vaut-il mieux trimer comme des malades au taf pour conserver une bonne place dans le classement du PIB et courir après l’échalote de la croissance ? Ou vaut-il mieux vivre plus heureux en ayant du temps pour ses amis, sa famille, et ses centres d’intérêt et d’épanouissement ?
          Personnellement, je suis déjà très content d’avoir un logement confortable, d’avoir de l’eau potable en tournant simplement un robinet, d’avoir de l’éclairage et du chauffage en appuyant sur un bouton. Peu de gens, hélas, se rendent compte quelle chance ils ont d’avoir ça, et quelle galère c’était autrefois (il n’y a pas si longtemps !).

          Le « progrès » n’en est vraiment un que s’il simplifie la vie, pas s’il avilit. Et c’est justement la course à la croissance dans un environnement déjà développé qui conduit à cet avilissement.
          M. Bugeau, je ne vous envie pas d’avoir une telle perception de la vie.
          Désolé, je ne ferai pas part de votre « sursaut national ». En tout cas, pas celui-là.

          Le sursaut, ça consisterait plutôt à baffer les politiques qui ne font rien pour protéger le patrimoine, le « capital » (culturel, social, etc), et les intérêts de notre nation, bien au contraire.


          • Piotrek Piotrek 13 novembre 2014 16:28

            Par contre on est toujours premiers pour râler. Leaders incontestables et incontestés de la catégorie.

            Napoléon disait déjà il y a longtemps :
            Il est dans le caractère français d’exagérer, de se plaindre et de tout défigurer dès qu’on est mécontent.

            Aujourd’hui notre attitude bougonne fascine à l’étranger.
            - Les allemands nous envient et dans les articles sur les grèves récentes qu’ils ont eu, le commentaire ayant le plus de succès c’était quelque chose comme : Il faut prendre exemple sur les leader de la revendication, cad les français.
            - Les anglophones s’interrogent aussi sur ce 5ème pouvoir, celui de la contestation, dont ils s’interrogent encore sur la façon dont il s’articule (55 Million de résultats tout de même sur Google)

            Nous devons donc persister sur nos acquis, persévérer dans notre avantage compétitif, et exporter ce qui ne sera pas délocalisé.

            Impossible n’est pas français
            Napoléon (aussi)


            • Daniel Roux Daniel Roux 14 novembre 2014 11:09

              @ piotrek

              C’est vrai que les français ne sont pas faciles à exploiter. Il a fallu en fusiller quelques milliers à diverses occasions et céder quelques compensations pour y arriver.


            • leypanou 13 novembre 2014 17:04

              La France se veut le défenseur d’un monde multipolaire : laquelle ? Celle de maintenant ? Certainement pas. Ni celle d’avant F Hollande, ni etc, etc.
              Celle de de Gaulle : certainement oui.
              C’est bizarre ces affirmations qui ne reposent sur rien.


              • Rincevent Rincevent 13 novembre 2014 17:39

                Idem. Je ne savais pas que l’OTAN était le bras armé du monde multipolaire…


              • Rincevent Rincevent 13 novembre 2014 17:36

                On peut objecter que la croissance sans fin n’est pas forcément une solution Eh oui et c’est même un problème ! Comment peut-on continuer à réclamer une croissance classique (fabriquer plus, consommer plus, extraire plus, polluer plus) dans un monde fini ? C’est suicidaire.


                •  C BARRATIER C BARRATIER 13 novembre 2014 18:18

                  Au temps des rois et empereurs, c’était la course au plus fort...on a eu 1914, puis 1939.

                  Curieusement dans ces comptes, on ne mesure pas le niveau de protection sociale, l’égalité hommes femmes, la liberté de pensée qui sont bien plus importants que le PIB ! Je n’aime pas mon pays pour son PIB mais pour tout le reste.

                  • Montdragon Montdragon 13 novembre 2014 18:44

                    T’as pas froid ?
                    T’as pas faim ?
                    T’as de l’eau ?

                    T’es riche.


                    • ppazer ppazer 13 novembre 2014 19:11

                      Si on n’a pas froid, on n’a pas faim, on a de l’eau, on a un toit sur la tête et on est épanoui, c’est vraiment important d’être catégorisé riche ou pauvre ?


                    • christophe nicolas christophe nicolas 13 novembre 2014 22:40

                      On rayonne par les gens qui font des découvertes et des innovations tels Fermat ou Ampère qui introduisirent des idées fécondes... la quantité d’argent n’est pas forcément le premier critère, même rarement. Dieu n’a pas un sou en poche... Jésus était fauché, Marie également, ceci dit, Lazare était plein aux as. C’est pareil pour mal d’artistes et plein d’autres gens.


                      Savez vous que les Rois vendaient la vaisselle en or si besoin. La souveraineté n’est pas affaire d’argent mais de volonté et de dignité.

                      Le rayonnement est affaire de grandeur d’âme et là, j’ai bien peur que la France ne dégringole dans le classement. L’époque est au manager froid qui calcule avec les gens parce qu’il manipule et les esprits brillants ne sont pas comme ça, il peut tout simplement les chasser de son pays... ou blesser la forme intentionnelle de bonté.

                      Rappelons nous le mur de Berlin, ou Israël il y a 2000 ans, ou pire, Noé mais il faudrait une volonté collective de manipuler la forme intentionnelle des personnes en se croyant parfait, un orgueil collectif manipulatoire et hypocrite, il n’y a que ça qui déclenche les punitions célestes.

                      • Gasty Gasty 14 novembre 2014 11:35

                        « Le rayonnement est affaire de grandeur d’âme et là, j’ai bien peur que la France ne dégringole dans le classement »

                        Je verrais bien en tête de ce type de classement : le Venezuela.


                      • mac 13 novembre 2014 23:14

                        J’aimerais avoir plus de détails sur le mode de calcul du PIB.

                        Curieusement la Grande Bretagne nous repasse devant mais il semblerait qu’ils comptent la prostitution et le drogue dans leur création de richesse et pas nous, ce qui leur fait gagner 1 à 2 %.
                        Il semblerait qu’en matière d’enfumage les anglais aient toujours une longueur d’avance sur nous.
                        C’est comme en matière de colonisation, nous nous devrions nous repentir alors qu’eux ont été des saintes-nitouches...




                        • BA 13 novembre 2014 23:36

                          Le régime ARRCO est le régime de retraite complémentaire de tous les salariés du secteur privé, quel que soit leur statut (cadre, intermittent, apprenti, etc.) ou la nature et la durée de leur contrat de travail (CDD, CDI, etc.).

                          Le régime AGIRC est le régime de retraite complémentaire des salariés cadres, qui complète le régime ARRCO.

                          Mais il y a un tout petit problème :

                          l’AGIRC est en faillite.

                          Jeudi 13 novembre 2014 :

                          Gouffre financier pour la caisse de retraite des cadres.

                          L’Agirc, la caisse de retraite complémentaire des cadres, approcherait d’une cessation de paiements. Une situation grave qui pourrait être sauvée à court terme par une fusion avec l’Arrco.

                          Les cadres actifs comme retraités ne sont pas à l’abri d’une mauvaise surprise. D’après les estimations actuelles, les caisses de l’Agirc devraient être vides à l’horizon 2018.

                          http://www.boursorama.com/actualites/gouffre-financier-pour-la-caisse-de-retraite-des-cadres-4df4b0084519e7789cb177651fcf4caa


                          • oj 14 novembre 2014 03:07

                            Etonné par la grande-bretagne, plus petite , moins bien equipée et qui a perdu beaucoup d’industries.
                            Son chiffre n’est-il pas gonflé par la finance, qui ne crée rien ?

                            Sinon pour la France , son classement semble normal, non ? , nous ne sommes que 65 millions et n’avons pas de ressources naturelles.

                            Ce qui est inquiétant pour notre pays, c’est l’aspect struturel :
                            - couts de fonctionnement tres couteux avec des equipements importants, protection sociale , retraites... etc... alors que nous avons perdu de la création de richesse prise par d’autres pays.

                            Nous sommes un pays qui a ajouté enormement de complexité (securité, tracabilité, loudeur administrative, normes...) ce qui nous rend peu competitif et d’autre part nous vivons sur la recherche des acquis, du confort, de la securité.....ce qui nous rend peu volontariste.

                            Nous sommes vieux, frileux et embourgeoisés alors que d’autres sont en pleine conquete comme les americains ont ete pionniers.

                            Donc cette situation est normale.


                            • prolog 14 novembre 2014 08:22

                              Noooooon !!!
                              on a perdu des places c’est inacceptable. On était presque sur le podium pendant longtemps et on se fait bouffer... même par l’Inde.

                              Je propose que chaque français donne 50 000 € à son voisin de gauche et reçoive la même somme de son voisin de droite. On appellerait ca transaction commerciale non taxée. Ca change rien pour personne mais ca fait 3 000 milliards de PIB en plus.

                              Comme ca on passe troisième et on a bien fumé tout le monde. Qui est avec moi ? :)

                              Sérieusement, on dirait un article écrit par un mauvais entraineur de foot à la mi-temps d’un match où son équipe est menée 2 à 0.

                              Du coup, merci, c’est marrant.


                              • Jean Keim Jean Keim 14 novembre 2014 09:06

                                Nous ne sommes par les premiers et alors ! La bonne question à se poser est : fait-il bon vivre en France ? Chacun a-t-il un toit, de quoi manger, s’habiller, se chauffer, se soigner, les enfants ont-ils tous les mêmes chances de choisir leur vie ? Notre pays est-il une vraie démocratie dans laquelle la solidarité n’est pas qu’un concept ? Avec de tels critères de classement, serions-nous mieux noté ?

                                La plupart des grands évènements auxquels l’histoire se réfère pour étaler notre G.R.A.N.D.E.U.R , expliquent en fait pourquoi la France est ce qu’elle est.
                                Il n’est jamais trop tard pour s’occuper enfin de l’humain dans le présent.

                                • zygzornifle zygzornifle 14 novembre 2014 09:09

                                  Par contre on est en tête concernant les prélèvements directs et indirects .....Cocoricco ........


                                  • Pere Plexe Pere Plexe 19 novembre 2014 18:34

                                    Non.
                                    Prenez le temps de vérifier.


                                  • soi même 14 novembre 2014 14:03

                                    Propos d’une personne qui se fait abuser par le charme diabolique des statistiques, il ne vous viens pas à l’esprit que tous cela est tronqué, depuis quand doit ton considérer la puissance de consommation comme un facteur de richesse ?

                                    Depuis que l’économie est devenue une marchandise, car vos statistique en réalité concerne que les spéculateur, les joueur de poker qui spécule à la hausse où à la baisse à la bourse et en aucun cas le quidam qui avec un salaire minimum pourra sortie de l’enfer de ses fins de mois !

                                    Tous que vous décrivez est une attraction, rien est sérieux dans votre démonstration, une véritable puissance économie c’est la richesse de travail, le reste m’est enfumage boursier qui ne tiens pas compte des endettements astronomiques qui sont contractés et qui du coup mis en parallèle avec votre liste relativise et éclaire sous un autre jour que l’on assiste bien aujourd’hui au naufrage du Titanic de l’économie mondialiser ! 

                                     


                                    • smilodon smilodon 14 novembre 2014 15:44

                                      On s’en fout !.. On est la première puissance « cassoce » !...... Y’a pas un seul pays dans le monde que puisse soigner la misère mondiale, soigner les miséreux de toutes parts, offrir tant à ceuxw qui sont partis de chez eux pour venir ici !... Je le sais, tous les mois je paye !..... La « FRANCE » est un pays merveilleux pour celui qui sait en profiter !..... Moi qui y suis nait et qui y bosse depuis 41 ans, je le sais !.... Aucun droit à « l’AME » !.... C’est moi qui paye !.. Pas le droit d’être malade !.. Pas les moyens non plus !.... Je bosse pour les autres !... N’importe qui !... C’est ma vie !... Venez tous !... Profitez !... Tant que je marche, même à 4 pattes !... Venez !.... Montez sur mon dos !... Jusqu’à ce que j’en crève !..... Après, allez voir ailleurs !.... Allez manger autre part !... SOLIDARITE on appelle ça !....... Pour vous, pas pour moi !... Mais ça, tout le monde s’en fout !.....Adishatz.


                                      • smilodon smilodon 16 novembre 2014 12:44

                                        @ l’auteur : Faudrait dire aux millions de chinois qui bossent juste pour manger, que leur pays va devenir la « 1ère puissance mondiale » !... Ca leur fera une belle jambe !... La même qu’aux français qui bossent encore et aux autres de savoir qu’ils sont « 9ème » !..... Les « peuples », semble-t-il, ne sont pas dans la même « course » que leurs pays !....... Qu’ils continuent donc (les peuples), à pédaler silencieusement pour faire avancer le vélo !..... 35 heures par semaine ou 24/24 !..... A quand la tombe de « l’ouvrier inconnu » ???... Parce qu’il la mérite aussi !....Adishatz.


                                        • zygzornifle zygzornifle 16 novembre 2014 18:06

                                          ouf on est devant la Papouasie ......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès