Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > France : OTAN + Afghanistan = plus de 430 millions d’euros par an (...)

France : OTAN + Afghanistan = plus de 430 millions d’euros par an !

Quel est le coût du retour de la France au sein du commandement intégré de l’Otan ? Quel est le coût de la guerre en Afghanistan ?

En ce qui concerne cette dernière, il ne faut pas perdre de vue l’excellente analyse du CF2R, le centre de recherche sur le renseignement français qui n’hésite pas à comparer la guerre en Afghanistan au Vietnam. La note n°189 du 5 octobre 2009 intitulée « CF2R - Afghanistan : des airs de conflit indochinois se termine par une conclusion explosive : « Mais ce retrait en annonce un deuxième qui sera moins glorieux : le départ de toutes les forces étrangères du pays car les opinions publiques ne pourront tolérer longtemps les pertes occasionnées et le coût que cette guerre représente, sans espoir de voir poindre l’ombre d’une solution. »

Le silence des médias sur ces 2 sujets est total, voici donc une petite remise à niveau qui méritait d’être faite. Pour cela, rien ne vaut les rapports législatifs du Sénat, des informations totalement fiables donc.

Voici un extrait du Projet de loi de finances pour 2010 : Défense - Préparation et emploi des forces.

« 2. Les forces servant en opérations extérieures : des dépenses partiellement budgétisées
Il convient toutefois de garder à l’esprit les risques de dérapages liés à l’opération en Afghanistan. En 2009, le montant total du coût des opérations en Afghanistan est estimé à 330 millions d’euros (+ 40 %), ce qui représente 39 % du coût de l’ensemble des opérations menées par les forces françaises.
Compte tenu de la hausse des effectifs présents (3 247 militaires en moyenne), le coût en frais de personnel est désormais évalué à 120 millions d’euros. Les frais de fonctionnement s’élèvent à 55 millions d’euros, le transport stratégique à 45 millions d’euros, le maintien en condition opérationnelle des matériels à 52 millions d’euros.

Comme a pu le constater la mission de votre commission effectuée en Afghanistan en septembre dernier, ce coût élevé résulte non seulement de l’éloignement du théâtre afghan, atteignable depuis la France par voie aérienne seulement, mais également lié à des équipements personnels spécifiques et plus coûteux (gilets pare-balles de dernière génération, bottes de montagne spécifiques...) et au maintien en condition opérationnelle des matériels malmenés sur les pistes de montagne, beaucoup plus onéreux qu’ailleurs.
En 2010 comme en 2009, conformément à la loi de programmation militaire, le financement résiduel des OPEX ne reposera pas sur les crédits d’équipement de la Défense mais sur la réserve de précaution interministérielle.

3. Le retour de la France au sein du commandement intégré de l’Otan : un coût non anticipé
Le retour de la France au sein du commandement intégré de l’Otan, nécessitera l’envoi à l’étranger de plusieurs centaines d’officiers et de sous-officiers chargés de représenter la France au sein des instances de l’organisation.

Avant même sa pleine réintégration, la France était déjà présente dans les structures de l’Otan avec un effectif de 161 militaires soutenus par 81 agents. La décision d’une pleine réintégration de notre pays dans les structures de l’alliance devrait porter notre présence à environ 1 200 personnes dans les différents états-majors et organismes de l’Otan, dont 1 100 dans la seule structure de commandement. La montée en puissance des effectifs s’étalera jusqu’à l’été 2012. Les militaires français seront alors présents sur les 25 sites répartis dans 13 pays.
Votre rapporteur se félicite, à cet égard, de la nomination du général Stéphane Abrial à l’un des deux commandements suprême de l’OTAN.

La pleine participation à l’ensemble des budgets (fonctionnement et investissement) est évaluée en année pleine à 30 millions d’euros par an. Le coût de l’augmentation du nombre d’agents servant à l’étranger dans les structures de l’OTAN et les soutiens associés est évalué à 69 millions d’euros.
Selon l’état-major des armées, l’ensemble de ces surcoûts est estimé, sur la période 2010-2015, à environ 650 millions d’euros. Au total, en 2009, le coût de la réintégration par la France du commandement intégré de l’OTAN s’élèvera à 30 millions d’euros. En 2010, il atteindra 60 millions d’euros supplémentaires. Puis, en année pleine, ce surcoût dépassera largement 100 millions d’euros annuels.
Or le coût budgétaire de cette réintégration n’a, d’après les auditions effectuées par votre rapporteur, pas été prévu par la loi de programmation militaire. »

Source Sénat : http://www.senat.fr/rap/a09-102-6/a09-102-67.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Ali 22 mars 2010 10:54

    le non engagement de la france en Afghanistan fait parti du lot des promesses électorales non tenu du candidat Sarkosy...nous savons ce qu’il en est ;
     en ce qui me concerne je ne comprends toujours pas pourquoi le président a engagé notre pays au côté des yankees car les Afghans ne nous demandent rien
    à mon avis cette guerre devrait se comparer à celle de Corée ou des forces internationales combattaient plutôt qu’à celle du Viet-Nam ou seules les forces fraçaises puis US combattirent avec le résultat que nous connaissons
    l’OTAN combat de méchants talibans aux dires de nos élites, mais de fait, il s’agit d’une autre guerre car les résistants Afghans ne peuvent seuls résister aux forces auquelles ils sont confrontés, ils bénéficient d’appuis financiers et stratégiques non révélés à ce jour ainsi que de fournitures logistiques et d’armements
    probablement que les Russes ou les Chinois fournissent et peut être les deux


    • Croa Croa 22 mars 2010 20:08

      Es-tu sûr ?  smiley

      Même si, à l’occasion d’un meeting il aurait promis ça, le personnage est bien trop proche des américains les plus douteux pour y croire ! Bref, il faudrait une sacrée dose de naïveté pour « ne pas comprendre !  »


    • TARTOQUETSCHES TARTOQUETSCHES 22 mars 2010 10:54

      Ca fait cher pour aller chasser le dahut....


      • Alpo47 Alpo47 22 mars 2010 10:56

        Et , en dehors du surcoût pour nos armées, il faut tout de même également considérer que cette décision va, encore une fois, à l’encontre des voeux d’une majorité de Français.
        Bien évidemment, nos dirigeants évitent les vrais questions :

        - A quoi sert l’OTAN aujourd’hui ? Quel objectif à long terme ?
        - Pourquoi la France y est elle revenue ?
        - Cette décision n’aurait elle pas du être prise à l’issue d’un référendum ?
        - En quoi ce retour remet il en cause notre indépendance nationale ?
        - Pourquoi donc sommes nous en Afghanistan ?
        - En quoi, quelques centaines de « terroristes » terrés dans des grottes, mettraient-ils nos sociétés en danger ?

        Il est évident que les réponses mettraient en grande difficulté nos actuels dirigeants et que personne ne les posera dans les grands médias.


        • Croa Croa 22 mars 2010 20:13

          « - Cette décision n’aurait elle pas du être prise à l’issue d’un référendum ? »

           smiley Arrêtez de rêver ! smiley


        • FYI FYI 23 mars 2010 03:05

          Suffit de voir d’où viennent la miss Lagarde et Worth, de regarder de plus près les CV des différents protagonistes qui ont pignons sur l’échiquer politique (embrassés par les « thinks tanks » anglo-saxon), décidemment leur société ne marche pas et les gens s’agitent de plus en plus ...


        • finael finael 22 mars 2010 13:57

          Sans insister sur les erreurs que constituent ces deux décisions, force est de constater que 430 millions ne représentent que 1% des 40 milliards inscrits au budget 2010.


          • Iren-Nao 23 mars 2010 06:05

            @ Finael

            Vous avez raison comme souvent.

            C’est un peu de « L’entrainement pour de vrai », avec meme quelques morts pour de bon, ce qui ne bouleverse guere les Francais (sauf les famille).

            Pas si cher que ca en fait.

            N’empeche, qu’est ce qu’on fout la bas et a l’OTAN ?

            Au moins ce n’est pas voler au secours de la victoire.

            La cause est tres tres mauvaise.

            Iren-Nao


          • Ali 22 mars 2010 17:44

            ne minimalisez pas la somme !! combien de repas aux restos du coeur ?? combien d’apparts sociaux ?? combien de salaires de profs ?? combien......... ??


            • Frédéric 11 27 mai 2010 09:57

              La réintégration dans l’OTAN est une bonne chose avec la crise financière, quasiment aucun pays d’Europe ne pouvant assumer sa défense seul avec l’envolé des couts.

              Et alors qu’en France, on à beau parler de ’’rigueur’’ sans que réellement quelques chose soit fait (les fonctionnaires n’ont pas l’air d’être touché par les réformes promises par le gvt), notre ministre de la Défense est en pointe pour une réforme de la gestion financière de l’Alliance atlantique qui avec un avec un déficit de 450 millions d’euros à la fin de l’exercice 2009, est devenue une priorité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès