Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Fuckin’ dream. Le rêve américain est mort

Fuckin’ dream. Le rêve américain est mort

Drôle de 21ème siècle, destiné à plus de spiritualité et de religieux pensait Malraux sans y croire vraiment, alors qu’il se préparait à quitter la scène en plein rêve américain. Un rêve pénétré certainement d’illusion, porté par des classes moyennes en pleine ascension industrielle. Plusieurs symboles, et surtout cette année 1969 où deux événements se télescopèrent, un homme sur la lune et 500 000 jeunes rassemblés pour un festival de rock à Woodstock. Un autre festival eut lieu, à l’opposé du précédent, à Altamont en Californie. Les Stones sur un terrain vague envahi par des milliers de grosses voitures américaines voraces en essence et conduite par les gosses de la middle class venus écouter les dieux du rock british mais un événement occasionna une tâche indélébile avec un colt et un mort. Auparavant, un autre mort célèbre, MLK sur fond d’émancipation de la population noire américaine. Et bien avant, JFK lui aussi assassiné, ce qui montre que le cauchemar n’est jamais très loin du rêve américain et que ce rêve fut toute de même une illusion, comme du reste le rêve communiste. En regardant avec un grand angle on voit bien les détails qui fâchent, les mauvais coups du pouvoir, la police et la mafia, les délinquances diverses, physiques, financières, avec beaucoup de recalés. Mais du moment que la société américaine s’est pensée à partir des classes moyennes, alors les observateurs peu regardants ont émis une appréciation favorable sur le cours de l’histoire à la fin du 20ème siècle.

Maintenant que les classes moyennes américaines commencent à douter, pour ne pas dire désespérer, alors les analystes donnent de la voix et dressent un constat plutôt inquiétant, pour ne pas dire alarmant, sur l’état actuel de l’Amérique. Kelly McParland a titré récemment sur le National Post : « dix ans de mauvaise gouvernance ont poussé les Etats-Unis au bord du gouffre ». Et David Lawder de donner un écho avec un titre aussi percutant sur ce même média « les Etats-Unis face à leur pire décade, se prennent la tête à propos du gouffre budgétaire : CBO ». Le National Post est un média canadien de tendance conservatrice, ce qui incite à prendre avec circonspection les lignes publiées qui peut-être, sacrifient à l’alarmisme de circonstance. Mais les faits sont bien présents et les propos du CBO sont à prendre au sérieux. Le CBO, bureau du budget du Congrès américain, est une agence censée être indépendante et donner quelques indications aux instances législatives du Congrès quant à la situation des finances fédérales. C’est une sorte de Cour des comptes à l’américaine dont le directeur vient de signaler que faute d’une action décisive du Congrès, le pays se dirige vers une récession significative assortie d’une perte de deux millions d’emplois. Une autre institution, le Pew Research Center, sorte d’Insee indépendante, vient de publier le résultat de son enquête sur le moral des ménages américains moyens. Le constat est net. 85 % des Américains moyens jugent qu’ils rencontrent des difficultés maintenir leur niveau de confort matériel en comparant leur situation actuelle à celle qu’ils ont connue il y a une décade. Un autre institut dresse le constat d’une décennie perdue, la pire depuis 1945, avec des chiffres significatifs. A critères constants, la proportion des classes moyennes a chuté de 61 % à 51 % en quarante ans. Alors que pendant la même période, la part du revenu national reçue par ces mêmes classes moyennes est tombée de 62 % à 45 %. Alors on comprend que beaucoup d’Américains doutent, ne nourrissant plus beaucoup d’espoirs pour l’avenir, étant surtout inquiets pour leur progéniture auxquelles ils pronostiquent un niveau de vie inférieur.

McParland résume de manière laconique la situation : « peu importe si les Américains moyens ont peu d’espoir pour l’avenir, du moment qu’ils se lèvent du bon pied le matin et s’en vont travailler (du moins ceux qui ont la chance d’avoir un emploi) alors que les gouvernants qu’ils ont élus ne cessent de saboter leurs efforts. Peut-être y a-t-il trop de discussions sur l’alternative entre gouvernements rétréci ou bien élargi, alors qu’il faudrait débattre sur l’ineptie gouvernementale ». Avant d’énoncer ce sombre verdict, les années Clinton et notamment son second mandat ont été évoquées comme s’il s’agissait d’une belle époque faite de prospérité, de bonne gestion, de santé économique. On pourrait le penser au vu du chômage qui descendit sous la barre des 4 points, ainsi que sur l’état des finances avec pendant quelques années un excédent budgétaire. Alors que s’est-il passé ? Eh bien McParland n’hésite pas à pointer une erreur colossale de l’administration Clinton qui a libéralisé le secteur bancaire en supprimant des mesures datant de la Grande dépression ayant été décidées pour éviter les dérives en édictant des règles de bonne conduite pour les banques, avec une cloison entre les activités spéculatives à risques et la gestion des comptes des particuliers. Ensuite, l’administration Bush décréta que tout Américain devait un jour être propriétaire d’un logement et les banques ont inventé les subprimes pour permettre aux travailleurs d’acheter leur maison (dont le crédit ne sera jamais remboursé pour nombre d’entre eux). On a vu le résultat. Le système financier a failli s’effondrer en 2008. Enfin, c’est ce qui se raconte dans les milieux autorisés. Ces mêmes milieux qui affirment avoir sauvé le système en intervenant de manière massive et coordonnée. Pourtant rien n’est résolu et si dépression il y a, celle-ci est plus sociale qu’économique car les affaires continuent à prospérer dans les milieux de la haute finance. La firme Rolls Royce s’est sauvée de ses difficultés et ce n’est pas malgré mais sans doute grâce à la crise qui offre des opportunités. Mais pour des millions d’Américains, le rêve s’est évanoui. Il est inutile de s’indigner ou de chercher des causes conjoncturelles. Le lent délitement social en Occident est maintenant une donnée plus structurelle basée sur des fondamentaux anthropologique et idéologique. 

L’Europe évidemment va emboîter le pas. En France, il faut s’attendre à 300, voire 400 000 chômeurs de plus d’ici un à deux ans. Dans le reste de l’Europe ce sera le même tarif. En cet automne, je ressens ce désenchantement et même un certain énervement lorsque je pars déambuler dans la grande ville. Un seul enjeu alors pour les politiques, maîtriser le cauchemar européen.


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 29 août 2012 09:13

    Le fameux rêve américain, l’époque où l’Amérique faisait rêver la moitié de la planète et même les 90% de la population. L’époque où tout était possible, et bien, savez-vous à combien étaient imposés les plus riches ?

    et ensuite vint Ronald Reagan...voir :

    http://2ccr.unblog.fr/2010/11/21/modele-americain/


    • LeClérocrate 29 août 2012 16:38

      Et savez-vous pourquoi on a créer l’impôt sur le revenu ?

      Pour payer les intérêts des emprunts bancaires !!!


    • Gabriel Gabriel 29 août 2012 09:45

      Si le rêve américain se résume à enrichissez vous, chacun pour soi et Dieu pour tous alors oui : « Fuckin’ dream » D’ailleurs on en voit le résultat…


      • gaijin gaijin 29 août 2012 11:28

        puissamment résumé !!!!
        mais si je peut me permettre la bonne formule ce serait plutôt chacun pour soi et vae victis


      • lebreton 29 août 2012 21:30

        on se sert du mythe americain pour essayer de dire que les french peuvent faire la meme chose ,sur quelle base ? il y a autan de misere au states que dans tous les autre pays , alors les champions qui font les guerres partout dans le monde ,c’est qui les ricains ! avec des mercenaires sortis de toutes les prisons ,le bel exemple pour une nation qui n’ose meme plus dire son nom ,abject une merde sans nom ,avec e n son temps les plus grands criminels de guerre ,faut vraiment etre con pour admirer les usa ,le repaire des nazis qui continuent de faire des ravages ,il suffit pour certains plus instruits de visitér les sites amrloc ! 


      • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 29 août 2012 10:06

        George Carlin :

        "Vous savez ce qu’ils veulent. Ils veulent des travailleurs obéissants ! Des gens qui sont juste assez intelligents pour faire tourner les machines et faire la paperasse, et juste assez c**s pour accepter passivement tous ces boulots de merde, avec ces salaires qui baissent et ces fonds de pension qui disparaissent. Maintenant, ils veulent s’emparer de la Sécurité Sociale ! Ils veulent récupérer l’argent de la Sécurité Sociale pour qu’il puisse finir dans les coffres de leurs amis de Wall Street. Oui, les propriétaires de ce pays connaissent la vérité. Ils l’appellent le Rêve Américain, parce qu’il faut être endormi pour y croire"


        • Traroth Traroth 29 août 2012 11:39

          Le rêve américain, c’est la nostalgie d’un âge d’or qui n’a jamais existé.


          • Abou Antoun Abou Antoun 29 août 2012 17:55

            Oui, juste quelques ’success stories’ pour justifier le système. Le système était accepté à cause de l’existence d’une classe moyenne en train de se faire laminer comme en Europe. La société évolue aux USA comme en France vers un modèle ’république bananière’. Au bout il y aura l’affrontement. C’est la marche normale de l’histoire.


          • foufouille foufouille 29 août 2012 12:10

            environ 33% de pauvres en zunie
            46 millions qui survivent avec des bons alimentaire


            • anty 31 août 2012 11:38

              En france 11 millions des pauvres cela fait pas mal aussi


            • Vipère Vipère 29 août 2012 15:05

              Bonjour Bernard DUGE



              Ne faudrait-il pas plutôt parler du cauchemar américain ?

              Tous ces américains jetés à la rue et leur maison saisie ! des rues entières de maisons vides murées, les banquiers ne savent qu’en faire !!!!



              • Croa Croa 30 août 2012 14:20

                C’est le propre des rêves de virer au cauchemar...

                 smiley Nous allons nous réveiller ! smiley

                  smiley smiley smiley


              • Jean-paul 29 août 2012 15:14

                Dugue

                Parlez plutot de l’optimisme des americains contre le pessimisme des francais .

                Vipere

                Un conseil aller visiter les USA

                 


                • Vipère Vipère 29 août 2012 15:39

                  Jean-Paul


                  L’Amérique des pionniers, peut-être !

                  L’Amérique d’OBAMA, jamais !!!!

                • foufouille foufouille 29 août 2012 15:44

                  tu as visite les camps de caravanes ?


                • Vipère Vipère 29 août 2012 15:48

                  Foufouille


                  Les pauvres ne peuvent que louer une caravane dans des villages de caravanes !!!

                  Comme rêve américain, on peut RËVER mieux, non ???

                  Et le système de santé, il y a des discriminations importantes entre les black et les blancs !!! 

                  • foufouille foufouille 29 août 2012 16:21

                    pas dans tous les etats, quand meme ?
                    chez nous le camping a l’annee est tolere dans certains endroits


                  • Vipère Vipère 29 août 2012 15:52

                    Bon d’accord, Niel AMSTRONG est allé sur la LUNE !!!


                    Et après ? 

                    Après, rien. Tout ça pour damner le pion aux Russes, cela fait de belles jambes à l’humanité !

                    • Vipère Vipère 29 août 2012 15:56

                      the american dream is dead. What else ?


                      • Abou Antoun Abou Antoun 29 août 2012 17:58

                        Nespresso !


                      • Abou Antoun Abou Antoun 29 août 2012 17:57

                        Les guerres sont entre autres des moyens de détourner l’attention en focalisant l’attention des gens sur une prétendue menace ’externe’.


                      • Yohan Yohan 29 août 2012 18:03

                        Le rêve européen est mort lui aussi. Pour nous consoler, il nous reste le rêve islamiste smiley qui est déjà une réalité


                        • L'enfoiré L’enfoiré 29 août 2012 18:45

                          Salut Bernard,
                           Avec un titre pareil, vous allez gagner des points.
                           Personnellement, je me posais seulement la question
                           Vu les réactions, je me suis payé un entracte à sa suite.
                            smiley


                          • Gandalf Claude Simon 29 août 2012 20:18

                            C’est clair, les US vivent un fucking dream, où l’ubris de réussite, à savoir le succès, l’argent le vedetariat, se sont enfermés dans un océan de misère. Mais les US, c’est désormais soixante-dix ans de guerre contre le communisme, et donc implicitement du socialisme.

                            Autant le libéralisme est obligatoire en Europe, car l’union européenne est si peu démocratique, autant le capitalisme est la seule dialectique possible. Roosevelt, si proche d’un certain socialisme puis la guerre, avaient boosté le modèle américain. Obama, pleutre copie de Roosevelt, ainsi qu’un complexe militaro-industriel trustant 80% de l’industrie, sont peu à même de redorer le rêve américain, dont les figures de proue sont une litanie de robots sur la planète rouge.
                            Cependant, les US ont une chance, il faut l’avouer. Ils attirent ou offrent le tapis rouge aux scientifiques, entrepreneurs, dans une mare aux canards peu attirante (gangrène de la drogue, un peu à l’image du Mexique, gangrène des principaux intérêts économiques, tabou de l’idéologie économique comme peut l’être la religion en France, etc).

                            Les USA ont un autre problème : leur image à l’étranger est particulièrement détériorée, et l’on voit mal Hollywood, continuer à prendre le contre-pied de l’image que laisse l’Empire aux quatre coins du monde. Car, comme le soutiennent certains, leur 3ème guerre mondiale contre des pays du tiers-monde, et surtout du monde arabe, a un prix : la vengeance.

                            Mais l’on peut voir, dans leur culture, une valeur qui n’est pas du ressort de la vieille Europe : les US ne se prévalent pas de leurs échecs, contrairement aux dirigeants de notre Union Européenne. Seul le succès prime, et cela peut amener l’humanité loin, si des fois la réussite y est un objectif bien orienté.

                            • lebreton 29 août 2012 21:46

                              @claude 

                              pouvez vous me dire comment le peuple americain peux dire stop au dérives du pouvoir en place, impossible , c’est niet pas plus qu’avec poutine ce n’est que de la dictature maquillée avec de fausses menaces de guerre pour certains pays pour qu’ils la ferme ,la menace est permanente c’est ça ou on te fait la révolution chez toi ,pour combien de temps en europe ce bordel ricain va durer ça je n’ai pas la réponse 

                              • Gandalf Claude Simon 30 août 2012 09:30

                                Effectivement, ils sont bien impuissants. Certains reconnaissent vivement l’intérêt d’interdire les financements privés des campagnes politiques, sur le modèle français. Mais à ma connaissance, Il s’agit avant tout d’une revendication citoyenne.


                                D’autres souhaiteraient plus de pluralisme en politique, l’émergence des libertariens comme troisième force politique (15-20% de l’électorat) en est un signe.

                              • Leo Le Sage 30 août 2012 22:25

                                @Par Claude Simon (xxx.xxx.xxx.45) 30 août 09:30
                                Vous dites : "D’autres souhaiteraient plus de pluralisme en politique, l’émergence des libertariens comme troisième force politique (15-20% de l’électorat) en est un signe"
                                Effectivement, aux USA ce parti ou du moins leurs idées fait des progrès...
                                Certainement, ils iront loin...
                                J’ai des amis libertariens d’ailleurs...

                                 

                                Cordialement

                                Leo Le Sage

                                (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


                              • Jean Jolly Jean Jolly 30 août 2012 00:19
                                Fuckin’ dream. Le rêve américain est mort

                                Et enterré , il n’y a que les cons pour croire aux contes de fées !


                                • Jean-paul 30 août 2012 01:47

                                  @ Jean Jolly

                                  Je suppose que tu es americain .

                                  Au fait les loosers il faudrait demander aux francais installes aux USA ce qu’ils pensent du reve americain et s’ils veulent retourner en France .Au cas ou vous ne sauriez pas des Francais sont les rois de la nuit a Miami .

                                   


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 30 août 2012 11:27

                                    Jean-Paul,

                                     Faudrait lire les autres commentaires.
                                     Cela a été répondu.
                                     Un Français en Amérique est aussi passé par ici.
                                     Vous ne vous en souvenez pas.
                                     Il n’est pas revenu. Il avait senti une certaine « animosité » par ici.
                                     Comparer les modes de vie, c’est pourtant par cette voie que cela peut se faire, pas par la hargne interposée.

                                  • Jean-paul 30 août 2012 15:02

                                    @l’enfoire

                                    Vous avez raison et merci pour le temoignage .


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 30 août 2012 16:44

                                    Je parlais d’un ancien, le voici


                                  • Leo Le Sage 30 août 2012 22:24

                                    @Par L’enfoiré (xxx.xxx.xxx.14) 30 août 11:30
                                    Effectivement, les étrangers sont mieux traités aux USA et pour être encore plus précis, ils pêchent les compétences étrangères jusqu’en Afrique.
                                    Je ne parle même plus de l’Asie...

                                     
                                    Cordialement

                                    Leo Le Sage
                                    (Personne respectueuse de la différence et de la pluralité des idées)


                                  • Jean-paul 31 août 2012 04:04

                                    @ l’enfoire

                                    En effet j’ai lu l’article de Candide « j’aime l’Amerique » et comme vous le dites comment expliquer le quotidien aux USA a des gens qui n’y sont jamais .C’est comme expliquer la France aux Americains .C’est en fin de compte comparer une orange avec une pomme .

                                    La vie est differente si on la google ou si on la vit et ceci est valable pour tous les pays .


                                    • Jimmy le Toucan 30 août 2012 12:09

                                      Grande baraque à crédit 

                                      Deux 4x4 très utiles pour que Papounet et Nunuche se promènent en ville à crédit
                                      Un gros monospace pour que la famille Pierre à feu aille faire du shopping à crédit
                                      Motos, vélos, etc.. à crédit
                                      3 ordi, 3 tablettes 5 natels etc.. etc.. et autres conneries électroniques à crédit
                                      Tout le mobilier à crédit
                                      Toutes les écoles pour les morpions etc.. à crédit
                                      Terminé le crédit, terminé le rêve américain

                                      • Jean-paul 30 août 2012 15:22

                                        @Jimmy le toucan

                                        En France les gens paient leur maison ,4/4,motos ,velos,tablettes etc.......CASH.


                                        • aspic aspic 30 août 2012 18:55

                                          @l’auteur
                                          Quand j’ai vu le titre je me suis dit : « zut, le titre de mon prochain article est déjà pris ! »
                                          En effet, je rédige, depuis quelques semaines, dans le peu de temps libre que j’ai en ce moment, un article sur le même thème.

                                          J’avoue quand-même être resté sur ma faim en lisant votre article, car vouloir résumer « le rêve américain » à « une histoire du fric », seulement à l’aspect économique donc, me semble risqué au niveau intellectuel. Je pense en effet que « le rêve américain » a dépassé de loin cet aspect économique. Il y avait tellement plus à développer !


                                          • ykpaiha ykpaiha 31 août 2012 00:48

                                            Si pour vous il y a un modele Américain il faudrait le définir.

                                            Maintenant si prédation est un modele alors en effet nous n’avons pas les meme valeurs.

                                            Entre chasser et entretenir son cheptel un animal aura toujours tendence a prendre le proie la plus faible et dans cet esprit le charognard en est l« exemple parfait.

                                            Quel est donc ce modele qui a repoussé ses limites d(un océan a un autres, en exterminant ce qui lui barrait la route, que peut il faire »ayant du monde atteint les bornes«  ?

                                            Que cela suffise a quelques charognards qui apres tout se disent apres moi ...bien, mais vous ne pouvez pas simplement dire que ceux qui le refuse sont des tarés aigris ou ignares..

                                            En fait et en final cette société dite américaine ayant fait de la facilité une vertu, on en voit la conséquence aujoud’hui dans toutes les strates des société qui s’y réferent.

                                            Ils se voyaient comme les alexandre de la modernité il n’en sont finalement que les Atilla.

                                            Rien qu’un exemple pour ne pas alourdir le propos, hormis des sous-produits stéreotipé a leur propre gloire pouvez vous citer 1 seul monument histrique américain dans le monde, hors USA ?
                                            Ne chercez pas il n’y en a qu’1 a Tanger et encore..par accident)

                                             »"Le Musée de la Légation américaine de Tanger a une histoire unique. ..., . C’est le seul monument historique des Etats-Unis sis sur un sol étranger.«  »

                                            CQFD il repartiront comme ils sont venu, ne laissant rien derriere eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès