Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > G20 : Ils sont 20, nous sommes des milliards et ils ne nous représentent (...)

G20 : Ils sont 20, nous sommes des milliards et ils ne nous représentent pas

«  Ils sont 8 nous sommes des milliards  » était notre slogan face au G8, ce vestige surané du siècle passé mais qui se prétendait directoire de la planète. Nicolas Sarkozy a bien tenté de le ranimer pour la photo en juin dernier, mais sans succès. Ces 3 et 4 novembre, c'est à Cannes qu'il accueille les chefs d'Etat et de gouvernement des 19 pays membres du G20, auxquels s'ajoutent les représentants de l'Union Européenne, des institutions financières internationales et de quelques pays invités.
« Passer de 8 voleurs à 20 voleurs, c'est peut-être une démocratisation du club des voleurs, mais ce n'est pas une véritable démocratie mondiale » nous disait Vinod Raina, militant altermondialiste indien qui a vu son pays intégrer ce club très select (citation tirée de la vidéo G8-G20 : Les peuples d'abord pas la finance). Pour Naomi Klein, le G20 est un « club social sans légitimité démocratique », qui fait en sorte, sans le montrer, « que le coût de la crise économique soit assumé par les personnes les plus vulnérables ».
 
Business as usual
 
Pour Pablo Solon, ancien ambassadeur de la Bolivie à l'ONU, « les pays ont absolument le droit de se réunir par groupe de pays ». « Cela devient problématique quand ce qu'ils discutent a des effets sur tous les pays et toutes les populations de la planète et que tous ces pays ne sont pas à la table des négociations ». « C'est une véritable séquestration de la démocratie », ajoute-t-il, alors que « l'heure de la démocratie globale est arrivée  ». Une démocratie où des milliards d'habitants de la planète, les 99 % évoqués par le mouvement Occupy Wall Street, pourraient enfin décider de leur avenir, et reprendre pouvoir sur leur vie.
 
A cette aune, le G20 est un obstacle. Un obstacle qui promeut le business as usual et les mêmes recettes que celles qui ont conduit à la crise financière, économique, sociale et écologique que nous connaissons. Suppression des paradis fiscaux, régulation et taxation de la finance internationale, réduction des bonus des traders, encadrement des activités spéculatives bancaires, autant de déclarations de bonne intention qui ne sont jamais suivies d'effet (voir ce rapport d'Attac France).
 
Priorité aux institutions financières internationales et aux marchés financiers
 
Le G20 a remis sur selle le Fonds Monétaire International. Avec la Banque Mondiale, le FMI est pourtant responsable des politiques d'ajustement structurels imposées depuis les années 1980 aux pays du Sud ayant plongé dans la pauvreté des centaines de millions de personnes. Ces mêmes politiques d'austérité sont aujourd'hui exigées des pays européens, Grèce, Italie, Espagne et Portugal en premier lieu. Aux mêmes causes les mêmes effets : en faisant payer aux classes moyennes et populaires la dette publique accumulée au bénéfice de la finance et des populations les plus riches, ce ne sont que chômage, précarité et accroissement des inégalités qui pointent à l'horizon.
 
Officiellement, le G20 dit vouloir «  consolider les fondements d'une croissance forte et durable  ». Mais là où il faudrait débloquer les investissements nécessaires pour répondre aux défis sociaux et écologiques que nous connaissons - politique de transition énergétique et d'accès à une éducation de qualité par exemple - le G20 promeut un modèle socialement injuste et écologiquement insoutenable qui fait la part belle aux marchés financiers. Ainsi, une des rares annonces portant sur le domaine énergétique et environnemental, à savoir la suppression des plus de 50 milliards de dollars par an alloués par les pays riches aux énergies fossiles (dégrèvements d'impôts aux multinationales notamment) n'a jamais été suivie d'effets. Par contre, lorsque le G20 parle climat, il préconise de s'en remettre aux marchés financiers pour trouver les 100 milliards de dollars nécessaires a minima d'ici 2020 pour que les pays pauvres puissent faire face aux conséquences des dérèglements climatiques.
 
Un sommet des Peuples face à cette farce diplomatique
 
Pour ce G20, Nicolas Sarkozy avait de grandes ambitions : « réformer le système monétaire international, renforcer la régulation financière, lutter contre la volatilité des prix des matières premières, soutenir l'emploi et renforcer la dimension sociale de la mondialisation, lutter contre la corruption, agir pour le développement ». Dire qu'on en sera loin au soir du 4 novembre est un doux euphémisme. Au mieux, Nicolas Sarkozy pourra annoncer une taxe sur les transactions financières acceptée par un tout petit groupe de pays pionniers. Et quelques vagues annonces non contraignantes, juste ce qu'il faut pour sauver la face. Et en tout cas rien qui ne pourrait remettre en cause la prééminence des marchés financiers sur nos sociétés.
 
Face à cette farce diplomatique, un sommet des peuples se tient du 1er au 4 novembre à Nice, malgré les très nombreuses entraves politiques, juridiques et administratives déployées par les autorités. Après une manifestation festive et dynamique le mardi 1er novembre, et avant une action le jeudi 3 novembre matin visant à rappeler que Monaco, véritable paradis fiscal, n'a pas disparu comme par magie, place à deux jours de forum pour donner à voir et mettre en débat les véritables solutions aux défis démocratiques, sociaux et écologiques. Taxation de la finance et suppression des paradis fiscaux, contrôle public des activités bancaires, audit citoyen de la dette, transition énergétique, définition d'un socle de biens communs de l'humanité à protéger et promouvoir, respect des droits des populations, souveraineté alimentaire, liberté de circulation, véritable démocratie mondiale et réforme de l'ONU, normes sociales et environnementales véritablement contraignantes et supérieures au droit commercial et des investisseurs, etc... (voir les propositions clefs portées par les organisations de la société civile).
 
Pour aller plus loin :
 
Maxime Combes, membre de l'Aitec et d'Attac, engagé dans le cadre du projet Echo des Alternatives (www.alter-echos.org)
Egalement co-auteur du livre d'Attac "Au mépris du monde : G8-G20 et peuples en lutte", Les Liens qui Libèrent, Paris.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 1er novembre 2011 09:29

    Ces rassemblements très médiatisés, ne sont qu’une « grande messe » destinée à convaincre les 99% (en fait 99,99%) que les décisions sont collégiales, à défaut d’être vraiment démocratiques. « Il n’y a pas d’alternative », nous disent ils. « Nous avons fait les meilleurs choix », tentent ils de nous faire croire...

    Egalement continuer de cacher que les vrais « maitres du monde » sont l’oligarchie financière, limitée à un petit groupe de familles, qui a mis des siècles à prendre le contrôle de nos sociétés, donc de nos vies. « Mais regardez donc, c’est nous qui décidons » ... illusions du magicien.

    De fait, les politiques ne font que rapporter les décisions de leurs maitres, possesseurs d’une grande partie de la richesse du monde. Un monde fascisant et ... qui meurt.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er novembre 2011 14:20

      @Alpo 47




      Pierre JC Allard

      p.s BHL est une ordure. Faites passer

    • Alpo47 Alpo47 1er novembre 2011 18:58

      Salut PJCA,

      Vous avez (?) oublié de les nommer :

      http://www.alterinfo.net/Le-Cartel-des-banques-a-organise-toutes-les-crises-economiques-du-monde_a64491.html

      Il est temps qu’ils apparaissent dans la lumière.



    • DEPUIS 20 ANS ATTAC ET LES ALTERMONDIALISTES VEULENT IMPOSER UNE TAXE TOBIN....SUR LES FLUX FINANCIERS....ILS ONT TOUJOURS EU RAISON..... !!!! : !

      NOUS SOMMES DES MILLIARDS...OUI.MAIS EUX ONT DES MILLIARDS VIRTUELS !!!!
      QU ILS ONT VOLE AUX PEUPLES...PRET REVOLVING...A 20%...RACHETS DE CERDIT ENTRE EUX A 8 % ET 14 % DE COMMISSION...VENTES D IMMEUBLES HAUSSMANNIENS A LA DECOUPE POUR FAIRES DES APPART POUR CHINOIS OU AMERICAINS GENRE CITY HOTELS OU BRIGE STREET..APPART LOUES POUR 6000 EUROS LA NUIT..

      VAN ROMPUY...BAROSO...ASHTON...SARKO...MERKEL.. BERLUSCONI...DES MAFIOSI...


    • RECTIF SVP 600 EUROS LA NUIT

      TOUSENSEMBLE MERCI




    • IL Y A LONGTEMPS QU’ ILS NE REPRESENTENT QU’ EUX MEMES ET LEURS AMIS
       
      BANQUIERS...LOBBYSTES ..AVOCATS D’ AFFAIRES OU GERANTS DE SCI...


    • Robert GIL ROBERT GIL 1er novembre 2011 10:56

      Le G20 organise le pillage et le partage de la planète par les 20 pays les plus puissants du monde. La dette, la précarité et les licenciements économiques sont le résultat des politiques libérales menées depuis 30 ans par les élites du G20. Le chômage pour les pays du nord et l’exploitation des pays du sud sont imposés par les plans d’austérité du G20.........

      http://2ccr.unblog.fr/2011/10/28/faisons-face-au-g20/


      • miha 1er novembre 2011 11:33

        Que tout ce fatras s’écroule et vite... que l’on puisse enfin reconstruire dans de réelles démocraties.

        L’oligarchie, ça suffit !


        • marcel et yvette marcel et yvette 1er novembre 2011 11:59

          Bof...le G20 ? il n’y a que deux pays vraiment riches et excédentaires en ce moment ...la Chine créancière de la plupart des pays , et l’Allemagne qui affiche un santé insolente grâce à ses exportations !


          ce sont les deux seuls pays dont les comptes sont excédentaires de plusieurs « milliers de milliards d’Euros ! » 

          les autres « puissances  » , nada ! que dalle ! 

          dans la liste des pays dans le rouge, il n’y a que l’Italie qui offre encore des garanties ...sinon, les autres sont au 36 ème dessous !

          alors le G20 , supposé représenter les pays les plus influents de la planète, c’est surtout un vaste réunion pour du vent !

          un jour ça va fini par une belle guerre mondiale, vu que les populations mondiales ont augmentées ....

          alors ça va finir par péter, et puis il faudra tout reconstruire pendant 30 ou 40 ans, ça donnera du boulot pour tout le monde , y’aura une certaine paix un peu partout, le temps de tout remettre en ordre et puis ça recommencera parce que le monde a toujours fonctionné comme ça !

          • millesime 1er novembre 2011 14:14

            G vain .. ! a souligné Jacques Attali.

            tout est prévu à l’avance de sorte que les discussions ne porteront pas sur le fond mais sur la forme du communiqué final à présenter au public. (comme d’habitude rien à attendre donc).

            et pourtant le Système est à revoir dans son ensemble, mais la connivence entre financiers et leaders politiques ne permet aucune avancée hélas.

            http://millesime.over-blog.com


            • Marc JUTIER Marc JUTIER 1er novembre 2011 15:21

              Unissons nos indignations pour exiger l’abrogation de l’article 123, première étape pour nous libérer des chaînes de l’argent dette.

              Par Marc JUTIER 

              sur AGORAVOX : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/unissons-nos-indignations-pour-103363

              Gandhi, avant d’obtenir l’indépendance et la liberté de l’Inde, a commencé par un acte symbolique facilement fédérateur, pointant au cœur du système de l’iniquité. Il a commencé par la « Marche du sel ». La revendication de l’abrogation de l’article 123, la restitution de la liberté de créer la monnaie pour le bien commun, pourra bien être la Marche du Sel des peuples d’Europe, puis du monde. Unissons nos indignations, trop sélectives alors que nous savons bien maintenant comment « tout se tient ». Tant qu’à frapper la bête aux mille têtes hideuses, frappons-la tous ensemble, au cœur.


                • latortue latortue 1er novembre 2011 23:37

                  12.000 membres des forces de l’ordre sont déployés dans les Alpes-Maritimes. Les carabinieri italiens sont également mobilisés, contrôlant l’entrée de l’autoroute vers la France, et en force à Vintimille.
                  belle merdasse en prévision Zarko ne pourra plus dire que les manifestations il ne les entend plus, même avec des bouchons d’oreilles il va les entendre ,peut être même qu’il en subira les éclats .
                  il perd un peu de sa superbe le coléreux .Moi je trouve qu’il a une sale tronche en ce moment pas vous .peut être sent il le vent du boulet qui va le renvoyer dans ses foyers bercer son moutard .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès